AccueilPortailBoutiqueFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Olympic Stadium I : OJA VS Mirage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Mirage
Membre

Féminin
Âge : 23
Inscription : 18/11/2011
Messages : 127
Zénis : 0
Statut : Mauvais
Finisher : Neuronal Sector

MessageSujet: Olympic Stadium I : OJA VS Mirage   Mer 22 Aoû - 0:19

Qu'il est doux ce parfum de la victoire. Oups, j'oublie complètement que le match qui m'oppose à cet individu totalement inconnu pour moi n'a pas encore débuté. Pour tout ceux qui viennent de commencer à lire ce que je raconte, sachez que vous n'avez rien loupé. Aujourd'hui est un grand jour pour moi car c'est la toute première fois que je vais défendre mon titre de championne face à un mec se prénommant OJA. Les parents doivent être complètement idiots pour donner un nom pareille. Je dis qu'il s'agit d'un type mais en réalité j'ignore si c'est réellement le cas. Cela n'a pas beaucoup d'importance à mes yeux, il trépassera tout comme ceux que j'ai affrontée lors de l'Extreme Arena. De plus, qui aurais-je de pire qu'Ozaï en tant qu'adversaire ? C'est certainement le vilain le plus cheaté que je connaisse en puissance, du moins jusqu'à présent. Nous avons toujours une personne supérieure à nous mais quelle différence cela peut faire si la technique n'y est pas ? Mon concurrent doit se sentir certainement confiant car lui a apprit de mes derniers combats alors que de mon côté, j'ignore tout de ses capacités. C'est un sacré avantage qu'il a là par rapport à moi mais je ferais tout pour qu'il ne l'emporte pas, jamais ! Ce serait même la honte extrême si je suis confrontée à un plus petit gabarie que moi, cela signifierait que ma victoire précédente face à Ozaï n'était qu'un coup de chance parmi tant d'autres, tout comme le fait que je puisse démolir Kasumi. Au moins j'aurais une bonne excuse pour contrer les critiques, celle d'être qu'une débutante en combat. Je ne le cache pas, c'est la magie qui me permet d'avoir le dessus. Mais attention, cela ne signifie pas que je n'apprends absolument rien au combat rapproché.

C'est l'heure...de broyer des corps et de casser des têtes.

Tout montre à quel point je suis déterminée à remporter ce match. D'ailleurs, avant même de rejoindre le stade où je suis censée combattre, je m'échauffe un peu en effectuant les exercices habituels qui me permettront d'éviter un éventuel claquage. Je m'arrête au bout d'un moment avant de partir en direction de l'Olympic Stadium. Maintenant que j'y pense, j'aurais dû prévoir un truc pour intéresser la foule et ridiculiser mon adversaire. Cependant, pourquoi ne pas faire les deux à la fois ? Cela m'évitera des efforts inutiles, pas question de me fatiguer avant le grand moment. J'arrive finalement au lieu de rendez-vous et pénètre directement aux vestiaires. Là se tient le champion du monde junior ainsi que deux des challengers, l'un des deux étant naturellement le mien. Alors ce n'est certainement pas la naine à la tignasse jaune puisqu'il s'agit de Kasumi, celle que j'ai défoncée au tournoi précédent. Elle a préférée affronter le gosse à la tête d'hérisson, ce qui est un choix raisonnable. Cela prouve bien qu'elle n'est pas à la hauteur face à moi et que j'ai un incroyable talent comparé à elle. Cette jeune génération a encore tellement à apprendre. Mon adversaire est donc celui qui a volé le nez de Pinocchio. C'est peut-être aussi un postiche mais quel participant du tournoi aimerait se ridiculiser sur le ring avec des perruques arc-en-ciel ou des absurdités de ce genre ? Quelle tragédie mais heureusement que je suis présente pour sauver le coup. Je glousse de rire en regardant mon adversaire.

Tu dois être un sacré farceur pour avoir le nez aussi large. C'est une très mauvaise interprétation de Pinocchio, l'original étant beaucoup plus mignon que toi. Vous avez tout de même une chose en commun, c'est que lui est un pantin et que toi tu seras le mien.

J'éclate de rire sur ses bonnes paroles avant d'abandonner mon concurrent, me dirigeant dans l'arène où l'annonceur vient tout juste de me présenter. Je donne mon titre à l'arbitre avant d'afficher un sourire rassurant à la foule. Oh que oui, mon adversaire va être mon pantin durant toute la durée du match. Je ferais de lui ce que je veux, du début à la fin. Cependant, quelque chose me chiffonne et il s'agit du fait que je n'ai ressentie en lui aucune aura particulière. Peut-être qu'il cache au fond de lui son potentiel. Au pire, ce type n'est pas normalement constitué...

_________________


Thème Mirage - What The Hell

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Olympic Stadium I : OJA VS Mirage   Mer 22 Aoû - 14:56

La vache, pourquoi personne m'a prévenu ? J'ai du m'inscrire à la dernière seconde, et j'ai a peine eu le temps de me renseigner sur elle ! Et dire que je pensais avoir passé ma chance au titre de champion.

... Bon on va faire un tit flash back, la semaine dernière pour être clair. Je me prenais le chou avec deux costauds qui avaient rien d'autre à faire que martyriser des gosses. Bon pas de soucis, je les ai envoyé valdinguer en vitesse, dans le corps de la mioche en plus. L'un des mômes, que j'ai assez impressionné me reconnait. Ce dernier avait vu le Championship Junior et savait que j'étais "Jett la fusée" (je vous jure c'est ce qu'il m'a dit, la vache que j'suis fier) et le môme m'a dit

"Pourquoi tu défies pas ?

_... Hein ?


_Ben tu sais, défier un champion. Tu peux vu que t'es challenger."

C'était pas écrit sur le contrat ça ! Sérieux comment je pouvais deviner ? Junior étant occupé avec une blondinette, je me suis rabattu sur une autre nana, une championne au nom de Mirage. Mirage pff... J'sais pas si vous savez, mais ce truc, c'est la reflexion d'un objet lointain par la chaleur, le faisant être vu plus près... Ben quoi, on peut être un gars des rues et savoir des choses nan ?

Enfin le flashback est fini la. J'arrive dans l'arène. Après un bref moment de reflexion, je me dit que si elle est du meme niveau que Junior... Autant prendre toute suite mon corps. Juste le temps de filer dans les vestiaires, et je range ma guitarre et ma veste en cuir. C'est à ce moment qu'une gamine, sûrement Mirage, s'approche et critique mon nez. Je lui souris parfaitement maître de moi

"Leçon une : en provoc, plus c'est court mieux c'est. Si tu voulais m'enerver t'aurais du arrêter à aussi large"

Et je fais un tit tour en sifflant avant d'aller sur le terrain. Alors la je vous voie venir : COMMENT j'ai pu me retenir de lui mettre un aller retour dans la face ? Aussi alcoolique et ennuyeux qu'il est, Andrew est assez doué en contrôle de soi. C'est lui qui m'a entrainé. A propos

*T'es la l'albi ?

_Bien sûr, idiot... Pas mal la réponse.


_Bon, comme la dernière fois. Tu laisses la mioche au lit et tu me laisses gérer.

_C'est ca... Sans moi tu aurais cuit au premier tour.*

Je coupe là et monte sur le ring. Le présentateur, me voyant, me présente au public.

"Il a manqué de peu le titre de Championship Junior, le voila pour celui d'Extreme Champion. Applaudissez OJA ! Qui semble déjà chaud, étant donné qu'il a déjà quitté son corps de petite fille."

Héhé, il a de bon souvenirs le type, mais ceux qui n'ont pas suivis mon tournoi ne pigeront rien. Je prends mon temps pour monter, gardant pour moi ma vitesse... Après tout on en est pas tout de suite au match. Je me place face à Mirage -sérieux, elle a pas l'air balèze ni rien- et ricane.

Dès le top, je fonce sur elle, sans utiliser d’accélérateur -ben oui, faut s'échauffer- et ouvre le débat par un rapide enchainement de coups. La dernière fois, je préférais regarder puis riposter... Mais cette fois, je serais pas aussi tendre ! Si elle est championne ça doit pas être pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mirage
Membre

Féminin
Âge : 23
Inscription : 18/11/2011
Messages : 127
Zénis : 0
Statut : Mauvais
Finisher : Neuronal Sector

MessageSujet: Re: Olympic Stadium I : OJA VS Mirage   Ven 24 Aoû - 21:42

L'annonceur de ring semble avoir un excellent sens de l'humour, du moins pour certaines personnes car moi je n'ai rien compris de sa blague. C'est bien beau de faire l'humoriste devant tout le monde mais faut-il encore que les gens sachent ce qu'il veut dire en parlant de jeunes filles. L'adversaire que j'affronte est un mec alors j'ignore totalement où ce gland a été chercher cette vanne pourrie. Enfin bref, peu importe ce qu'il dit, je ne suis pas là pour l'écouter jacasser pendant des heures. Je suis juste venue ici parce que c'est une obligation de défendre une fois sur deux son titre de champion. Mais d'un autre côté, j'aime aussi régaler les yeux des spectateurs bien que je pense avant tout qu'à ma propre personne. Je fixe l'étranger en face de moi avant que l'arbitre ne se mette à sonner la cloche, ce qui signifie que le combat peut commencer et que l'on va pouvoir s'échanger de violents coups. Mais j'ai toujours cette impression étrange en tête que mon adversaire n'est pas un humain car il ne dégage aucune aura. Si c'est une carcasse rouillée, cela veut donc dire que ma magie va être inefficace durant ce combat ! Purée, là c'est vraiment la cerise sur le gâteau ! D'abord on me fait combattre dans un match où il y a de la boue partout et des cochons, ensuite on m'oblige à avoir les yeux bandés puis maintenant je me tape un adversaire qui risque bien d'être insensible à ma magie ! Sans compter que je n'ai pas encore eu de bol à la roulette puisque c'est une démone qui arbitre le combat ! Je suis tout simplement maudite mais aucune règle de ce style n'a eu raison de moi jusqu'à présent, il n'y a donc pas de soucis à se faire. Et le mec là en face de moi, qui ricane comme un gros crétin. Qu'il fasse attention.

Qu'est-ce qui te fais rire ? Serais-tu malade par hasard ?

Malade ou bien déterminé vu qu'il ne bronche pas. Il se contente juste de foncer sur moi de manière à débuter un enchaînement de coups, que j'échange avec lui bien évidemment. Sa rapidité est assez impressionnante, je ne vais pas le nier. Il lui faudra malheureusement bien plus que cela s'il veut avoir ne serait-ce qu'une chance de prendre de qui est à moi, à savoir ma ceinture de championne extrême. Soyons un peu sérieux, il est clair que ce type n'a pas l'étoffe nécessaire pour représenter tout ce qu'il y a de plus hardcore dans ce monde. Bon d'accord, peut-être que sa tronche est assez hard vu qu'il est vraiment laid. Mais je parlais en confrontation physique bien sûr ! Soit, cherchez pas à comprendre et revenons un peu à ce bras de fer, qui ne voit pour l'instant aucun participant prendre le dessus sur l'autre. Sauf qu'au bout d'un moment, je décide d'effectuer une projection de force contre la poitrine d'OJA, ce qui lui fait faire plusieurs cumulés vers l'arrière. J'en profite alors pour poursuivre mon enchaînement en me téléportant sur une courte distance afin d'apparaître juste au dessus de lui, donnant un bon coup de poing dans son crâne de façon à lui faire manger le ring. Ce tas de férailles va sûrement avoir un peu de mal à reprendre ses esprits, ce qui me laisse le temps d'utiliser non ma magie contre lui mais l'environnement. Puisque je risque d'être dans l'incapacité d'attaquer la source du problème, autant trouver une autre option supplémentaire.

Tu ne dois pas trop t'ennuyer de tes journées j'imagine vu que tu es un cyborg. J'ai donc eu la merveilleuse idée de prendre un peu de ton temps pour divertir la foule et ainsi lui montrer que ta place n'est pas sur un ring mais bien à la décharge. Mais en y réfléchissant, tu pourrais servir en tant que prototype ménager.

L'annonceur du ring pourra me remercier car grâce à moi, sa blague aura enfin trouvée son sens. J'exécute quelques mouvements de mains et subitement, mon adversaire n'a plus ses vêtements originaux sur lui mais une tenue de soubrette qui lui va plutôt bien quand on regarde sous tous les angles. Lui qui avait oublié son corps de petite fille et bien il vient tout juste de le retrouver grâce à moi. Je suis vraiment trop sympathique...

_________________


Thème Mirage - What The Hell

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Olympic Stadium I : OJA VS Mirage   Sam 25 Aoû - 20:03

Mirage ne comprit pas non plus de quoi parlait l'animateur. Comme quoi, il aurait mieux fait de se taire. Enfin, moi je m'en moque royalement, je ne pense qu'à une chose : me donner à fond. Elle tient plutot bien le coup avec mon enchainement -certes, très basique, c'est surtout pour voir son genre de réaction. Au dernier moment, elle frappe beaucoup plus fort qu'à la normale jusque la et me coupe le souffle m'envoyant en arrière au passage. Je me prépare à la contre attaque et... Minute ou elle est ? Une ombre se forme au dessus de moi. Mince ! J'active mon accelerateur et me barre, me remettant au centre du terrain, avant de le désactiver

"Bien essayé... Tu connais le principe de l'image rémanente ? En gros, ce que tu viens de frapper c'est juste une image que tes yeux ont gardés, parce que j'allais trop vite."

Que penses-tu de ça ma petite ? Ne t'inquiete pas, tu n'es pas au bout de tes surprises. J'ignore si je l'ai surprise ou non, mais elle remprends sans sourciller et fait une petite remarque sur mes journées... Je vois pas le rapport avec le fait que je sois un cyborg -cette nana est décidément tordue- mais si elle peut pas juste dire 'donc tu es un cyborg' c'est pas grave. Elle reprends son blabla inutile comme quoi je vais finir à la décharge... J'ai envie de dire que tout le monde me la déjà faite celle là, mais encore une fois je reste calme. Self contrôle mec, self contrôle... Et attends, what the hell ? Ou sont passés mon tee shirt et mon jean... ET SURTOUT POURQUOI JE PORTE UNE TENUE DE SERVANTE !

*héhéhé...Alors comme ça on a un penchant pour le ménage ?
*Fermes-là et dis moi plutôt c'est quoi ce bordel !!!
*Hahaha ! A mon avis tu es tombé sur une mage. J’espère que c'est filmé !
*Boucles là crétin d'albi ! Je vais me la faire celle là !*

Heureusement que cette conversation est purement mentale, ça aurait sacrement aggravé mon cas. Quoi que ce que je hurle n'est pas forcément mieux. Enfin, je cause à quelqu'un de physiquement présent, c'est un peu plus réaliste.

"Sale petite peste, je vais t'écraser comme un cafard ! T'aurais mieux fait de rester chez toi à jouer avec des poupées plutôt que de te prendre à Jett, la fusée du Bronx ! T'as interet à me rendre TOUT DE SUITE mes vêtements ou je jure je te massacre !"


Je remets l’accélérateur pour faire le tour de mon adversaire et je lui donne un violent coup à la nuque. Je me doute qu'on ne lui fait pas un coup du lapin aussi facilement, mais la douleur sera au rendez vous. Je lui donne aussi un coup de pied au milieu du dos... En y ajoutant mon réacteur, cela donne les mêmes résultat que son coup de tout à l'heure. Je débranche l’accélérateur deux secondes, le temps de voir ou elle atterrit et de laisser une image rémanente, avant de repartit à l'assaut et lui refaire un autre coup avec réacteur dans le ventre pour la faire s'écrouler. Je débranche à nouveau l’accélérateur et reprends mon enchainement de façon bien plus violente, seulement avec les poings hélas étant donné que je porte toujours la tenue de servante... Si je ne risquait pas de me retrouver nu devant le public j'aurais déjà arraché cette tenue affreuse. Et l'autre idiot qui arrête pas de se marrer au fond de ma cervelle !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mirage
Membre

Féminin
Âge : 23
Inscription : 18/11/2011
Messages : 127
Zénis : 0
Statut : Mauvais
Finisher : Neuronal Sector

MessageSujet: Re: Olympic Stadium I : OJA VS Mirage   Lun 27 Aoû - 16:39

Ce tordu me prend vraiment pour une idiote ma parole ! Franchement, je ne vois pas quel mage compétent ignorerait ce qu'est une image rémanente. Tout comme il vient de le préciser, c'est une sorte de silhouette immatérielle qui a la faculté de faire croire à l'adversaire qu'il s'agit bien de l'utilisateur de cette technique, alors que celui-ci est simplement en déplacement rapide. C'est un excellent moyen pour tromper l'ennemi mais je ne pense pas que la ruse d'OJA fonctionnera à tous les coups contre moi. D'autant qu'il commence à s'énerver à cause de la tenue de soubrette que j'ai eu plaisir à lui enfiler. Il n'est vraiment pas drôle celui-là, moi qui cherche seulement à me montrer sympathique. Tant pis pour lui s'il n'aime pas, je ne compte pas lui remettre ses vêtements normaux et ses menaces ne feront que me pousser à l'humilier publiquement. De toute manière, après ce combat, les gens auront très vite oublié qui il est réellement. C'est un peu la même chose pour Ozaï. Il semblait être craint par les terriens et suite à la raclée qu'il s'est prise face à moi, ce sois-disant dieu de la destruction n'est plus que l'ombre de lui même aujourd'hui. Il me semble d'ailleurs qu'il a participé au McDonald Challenge avant que la compétition débute. Dommage, je n'ai pas prêtée attention à ce défi un peu plus tôt. C'est un concours pour les gros cochons de toute évidence et Ozaï en est un depuis qu'il s'est roulé dans la boue lors du précédent tournoi. Pour en revenir au tas de boulons, j'affiche un sourire moqueur, me retenant d'exploser de rire en le voyant.

Oh cela aurait été ennuyeux de jouer toute seule à la poupée. C'est bien plus amusant d'avoir un compagnon de jeu. Et d'abord, c'est toi qui a voulu que je me pointe à ce tournoi pour t'affronter. Tu ne me voyais quand même pas rester bien tranquillement chez moi sans prendre la peine de venir défendre mon titre, n'est-ce pas ?

Bien évidemment, ce type vient d'avoir chaud aux fesses car je ne pourrais pas utiliser une poupée vaudou le représentant afin d'en faire mon pantin. C'est un cyborg et par conséquent, c'est en quelques sortes une coquille vide. Il n'a pas d'âme et n'a pas de vie. Mais j'ai remarquée tout de même qu'il éprouve des émotions, que son humeur est changeante. Peut-être qu'OJA était un humain à la base et qu'une partie de son humanité est encore présente en lui. Je ne vois que cela car un véritable cyborg fait sur mesure par la main de l'homme n'éprouverait pas de tels sentiments de colère, même si la technologie évolue. Conclusion après autant de réflexions inutiles, ma magie pourrait bien fonctionner contre lui. C'est à tester mais avant cela, j'encaisse les coups de mon concurrent à la nuque ainsi que dans le dos, ce dernier étant trop rapide et préférant les coups en traître. Je finis donc par être projetée un peu plus loin sur le ring, essayant de me relever avant d'apercevoir OJA foncer droit dans ma direction. Une idée me vient tout de suite en tête car quoi de mieux que d'offrir à ce cyborg quelques dysfonctionnements gratuits ? Il suffit juste de concentrer suffisamment d'énergie dans une de mes attaques avant de la lui balancer en pleine poire. J'exécute donc assez rapidement ce que j'ai en tête, générant une sphère noire enveloppée d'électricité statique tout autour entre mes mains avant de l'envoyer sur mon adversaire. Il n'a donc pas eu la chance de me percuter le ventre à l'aide de ses réacteurs, ce qui fait qu'il s'est jeté tout droit dans mon propre piège. La mystérieuse boule noire n'allait pas provoquer une explosion, car je reste encore soft dans mes attaques, mais celle-ci allait offrir de nombreuses décharges électriques de fortes intensités à OJA, et ce durant une bonne partie du match. Il n'est pas impossible que cette foudre pénètre dans ses circuits afin de les endommager, ce qui m'arrangerais beaucoup pour être honnête. Dans cette technique, j'ai peut-être misée le quart de mes forces, comme quoi ce n'est pas une attaque bidon. Ma boule l'ayant également projeté hors de portée, je pouvais me relever à mon aise.

Si tu n'as aucune garantie, c'est à la poubelle que tu finiras.

Comme je suis à une distance raisonnable de lui, je vais pouvoir mettre en avant mes incroyables talents de magicienne. Pourquoi s'épuiser inutilement alors que l'adversaire peut le faire à notre place ? Oui, vous avez bien compris où je voulais en venir. Je vais m'amuser à contrôler durant quelques minutes les moindres faits et gestes de ce cyborg. Mes mains sont tendues en direction de mon adversaire, ces dernières finissant par exécuter quelques mouvements afin d'inciter OJA à se rouer de coups de poings. Par chance, il va s'affaiblir de lui même tout en récoltant les décharges électriques de mon attaque précédente, qui auront largement le temps d'endommager ses circuits avant même qu'il ne puisse réagir...

_________________


Thème Mirage - What The Hell

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Olympic Stadium I : OJA VS Mirage   Ven 31 Aoû - 17:19

J'étais à deux doigts de la toucher. A deux petit doigts ! Quand elle balance sa boule d’énergie noire. Bon déjà, si le truc est noir ça annonce rien de bon en principe. La force avec laquelle elle fut jetée me renvoie à mon point de départ. Sinon, elle ne semble pas avoir fait plus. Un coup d'épée dans l'e AIE ! Je viens de piger. Un bon choc électrique. Avec un corps de métal c'est pas franchement la joie J'espère que ca m'a pas fait sauter un circuit. Une petite blague vaseuse sur ma nature mécanique... Pourquoi ça traumatise autant mes ennemis que je sois un cyborg ? Ils sont racistes ?

"La seule garantie que je peux t'offrir, c'est celle de te botter le train !"

S'il y a un truc m’énerve quasi autant que la tenue, c'est qu'elle me pique mon titre de provocateur... Quand même, c'est le minimum du respect ! Bon, moi qui parle de respect c'est un pingouin qui va au Sahara... Je serre mon poing, prêt à revenir à la charge, bouillonnant. Seulement, c'est dans mon bide qu'il s'enfonce. Cette idiote a me force à me mettre des pains ! Elle se moque du monde là ! Je ferme les yeux, cherchant des explications et surtout des solutions...

Quand je rouvre les yeux, j'ai repris le contrôle. Mon visage n'a plus la moindre colère... Il est juste d'un calme froid. Ce n'est pas qu'une image : j'ai vraiment calmé mes circuits. Ces combats qui le valent vraiment... En fait, depuis le début, Mirage ne cesse de m’énerver ; et ne semble pas apprécier ma nature cyborg. Est-ce parce qu'elle a besoin de sentiments humains, ou une truc du même style ? Je n'y connais rien en magie, mais je vais miser sur ça... Je suis donc avantagé, étant donné que mon corps n'a d'humain plus que l'esprit qu'il contient. Maintenant que je suis calme, je vais pouvoir lui montrer la puissance technologique.

"Ta magie... Elle est très limitée face à moi, c'est ça ? C'est pour ça que tu as peur... Tu as raison cependant. Mais tu n'as pas encore assez peur à mon goût."

Je charge ma force dans ma jambe, avant de créer une large fissure dans le ring, jusqu'au pied de mon adversaire, d'un grand coup de pied. Ensuite je me déplace à ma vitesse maximum, laissant ainsi deux images rémanentes "prêtes à ce jeter sur elle". Ensuite je me saisit de plusieurs dalles, que j'ai arrachées avec mon coup de pied. Je me sers de la flamme de mes réacteurs pour enflammer les dalles, que je m'empresse de jeter sur mon adversaire, dans des angles différents pour accroitre la difficulté.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mirage
Membre

Féminin
Âge : 23
Inscription : 18/11/2011
Messages : 127
Zénis : 0
Statut : Mauvais
Finisher : Neuronal Sector

MessageSujet: Re: Olympic Stadium I : OJA VS Mirage   Ven 31 Aoû - 20:40

Je m'amuse vraiment comme une petite folle face à ce cyborg. Non seulement ma boule d'énergie a réussie à l'atteindre mais elle a aussi jouée un rôle important dans le commencement de la mise hors service d'OJA. Cependant, c'est assez étrange qu'il ne se met pas à dérailler complètement. Peut-être que j'ai eu trop confiance en mes capacités et que je n'ai pas misée suffisamment de puissance dans la sphère que j'ai balancée sur lui. Bon ce n'est pas très important, les décharges électriques ne vont pas s'atténuer d'ici un bon moment, ce qui signifie que la foudre a largement le temps devant elle pour griller des circuits importants en OJA. Je l'oblige toujours à se frapper de lui même jusqu'à ce que je perde subitement le contrôle sur ses mouvements, truc incompréhensible en quelques sortes. Quoi que, quand il relève sa tête dans ma direction, je peux ressentir le calme plat. On dirait bien que ce tas de boulons a compris ma stratégie, celle de le pousser à bout pour qu'il fasse apparaître des ressentiments humains. Quelle galère, je vais devoir trouver une nouvelle méthode si l'homme laisse la place à la machine. Lorsqu'il me pose une question plus au moins affirmative, je ne dis pas un mot et me contente de l'écouter jusqu'au bout. Il finit par sortir une connerie et j'éclate de rire durant une bonne vingtaine de secondes avant de reprendre mon sérieux, le sourire aux lèvres. Cet imbécile pense que j'ai peur de lui sous prétexte que ma magie est inefficace contre de la ferraille. Alors c'est là que les choses deviennent compliquer à comprendre pour lui car je vais lui prouver tout le contraire. Bien sûr, c'est vrai que les sortilèges ne peuvent pas combattre une machine n'éprouvant aucun sentiment. Mais oublions un peu ce rapport et basons-nous plutôt sur le matériel fourni pour fabriquer de vieilles carcasses rouillées tel qu'OJA. Le fer ou le métal sont les matériaux essentiels à la construction des machines, ce qui veut dire qu'elles n'ont pas de vrais organes. Si j'ai bien pigée ce qu'est mon adversaire, c'est un humain ayant été transformé en cyborg. Il n'a peut-être plus rien d'humain en lui et par conséquent, OJA peut être considéré comme un vulgaire objet. Prenons l'exemple sur une barre de fer. Un mage pourrait la manipuler facilement en utilisant la lévitation. C'est exactement le même principe pour la chose qui se tient devant moi puisqu'il est fait de la même matière qu'une barre de fer ou de métal. Il m'arrive d'être tordue mais ma logique est souvent sans faille.

Je suis morte de trouille à l'idée de recevoir une fessée.

Le terme exact pour définir mon état d'esprit actuellement n'est pas la peur mais le tracas. Il a raison, ma magie est très limitée face à lui mais ce n'est pas la première fois que cette situation me pose problème. Je pourrais me vanter pendant des heures sur ma victoire face à Ozaï, un puissant dieu qui a une magie bien supérieure à la mienne. Pourtant, j'ai réussie à le battre à l'aide de mes capacités, non sans mal. Ce sera exactement la même chose pour ce match, quitte à ce que j'utilise des coups sournois pour venir à bout d'OJA. Pour en revenir au combat, mon adversaire parvint à créer une fissure dans le sol à cause de ses réacteurs, petite démonstration de force qui ne m'impressionne vraiment pas. C'est alors que la même sérénade recommence, des images rémanentes venant droit dans ma direction pour me distraire. Il n'a vraiment rien d'autres à proposer que des illusions qui ne font que m'énerver d'avantage ? Ce petit jeu prend fin maintenant car il est temps de réagir face à ce manque de respect pour les mages. Que ce cyborg se rentre bien cela dans le crâne, il n'aura jamais le dessus sur moi en ce qui concerne la magie. Je suis une experte dans le domaine et je vais le démontrer sans plus attendre. Lorsque les images rémanentes s'apprêtent à m'échanger quelques coups percutant, la silhouette de mon corps devient subitement transparente et donc par conséquent, intouchable. Même si ce ne sont que des illusions, elles ne font que me traverser, tout comme les dalles enflammées que le véritable OJA s'amuse à m'envoyer. Voilà une chose intéressante qui devrait faire fermer la bouche de cet individu à l'hygiène buccale répugnante. Je ne parle pas au sens propre mais bien au sens figuré, même si je n'irais pas vérifier si c'est le cas.

Suis-je censée avoir peur en tant qu'humaine immatérielle ? Le coup de l'image rémanente ne fonctionnera plus, inutile de l'appliquer à répétition. Mais toutes mes excuses si c'est un vilain bug. J'ignorais totalement que tu avais eu un coup de foudre pour moi. Attention aux fuites, tu risquerais d'entacher ta jolie tenue de soubrette.

Petite provocation salace lancée à mon adversaire. OJA le prendra comme il veut, cela m'est complètement égal. Mais s'il doit avoir une fuite, ce n'est certainement pas de plaisir mais de frayeur. Tout à fait, je vais lui faire manger ses dalles enflammées. Pour commencer, je reste dans mon état de transparence afin de ne pas être ennuyée par des gêneurs. Les dalles traversant mon corps sont alors déviées de leur cible commune pour être finalement redirigées vers l'envoyeur, à savoir OJA. Évidemment, je ne suis pas stupide et je sais pertinemment qu'il va les éviter aisément si je lui balance tout de front. C'est pourquoi je décide de faire graviter celles-ci autour de lui juste avant qu'elles percutent le cyborg. Le moment le plus divertissant se produit car je m'amuse à l'attaquer de chaque côté, envoyant les dalles enflammées sur lui de manière à les faire éclater sur plusieurs parties de son corps. Lorsqu'elles ne sont plus qu'en petits morceaux, je m'occupe de faire léviter d'innombrables cailloux de la taille d'un pois autour de mon adversaire, effectuant un nouvel assaut sur lui en forçant les petites parcelles de dalles à transpercer la silhouette caoutchouteuse d'OJA. Il pourra enfin se vanter auprès de ses camarades robotiques d'avoir été le premier cyborg a avoir eu de l'acné. Quant à moi, je désactive ma transparence avant de fixer mon adversaire en ricanant...

_________________


Thème Mirage - What The Hell

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Olympic Stadium I : OJA VS Mirage   Sam 1 Sep - 11:32

Voir les dalles la traverser m'intrigue. Je sais que ce n'est pas une simple illusion, mais alors comment fait-elle ? Elle m'offre la réponse sur un plateau d'argent, cherchant à me railler. Je balaye mentalement sa pique et réfléchit déjà à ma prochaine attaque.

"L'image rémanente est là pour amuser les petits de ton genre. Tu devrais être contente que je te chouchoute comme ça. Et je te rassure, même si j'aimais les gamines, tu n'est pas mon genre."

Les dalles que j'ai balancées reviennent, et sont décidés à me charger... Venez par ici mes petites. Bien qu'elles soient rapides et disséminées, j'arrive à en briser la moitié. Une fois qu'elle sont toutes en miettes je me tourne vers Mirage. Cette dernière reprends les gravats restant et les faits repartir à l'assaut...

Bon, je vais me taire sur sa réflexion, ce serait pas cool de ma part... Mais bon... Les dalles s'est quoi ? De tits bouts de terre. Et ma peau, et bien elle faite de métal... Les cailloux ont beau aller vite, ils rebondissent sur mon corps aussi sec. Je reste donc immobile, au milieu du nuage. Je ne tiens même pas à lui expliquer tellement cette attaque fut pathétique. Elle voulait s'amuser, pas vrai ? Je vais lui faire un rock endiablé.

D'un coup d’accélérateur, je me retrouve derrière elle. Je la chope par les cheveux -Joie, elle est a nouveau tangible- et la tire en arrière. Je relève en même temps mon genou, lui donnant un coup violent à la base du crâne... J'ai vu dans un feuilleton que des coups de ce genre pouvait tuer un type ; mais ça n’aura pas raison de celle-là. Par contre ça la sonnera suffisamment. Toujours la tenant par les cheveux, je lui donne un bon coup de pied juste en bas du dos, avec juste assez de force pour bien la décoller du sol. Je tire à nouveau les cheveux, bien plus sauvagement cette fois, elle la force à s’écraser la tête au sol. Enjambant son corps, je m’assoies sur elle pour la tenir tranquille. La main qui tenait sa chevelure lâche sa prise pour se rabattre sur sa gorge, serrant doucement mais sûrement. L'autre main lui saisit un bras, et le tords. Je vais lui faire comprendre comme un corps de chair peut être fragile.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mirage
Membre

Féminin
Âge : 23
Inscription : 18/11/2011
Messages : 127
Zénis : 0
Statut : Mauvais
Finisher : Neuronal Sector

MessageSujet: Re: Olympic Stadium I : OJA VS Mirage   Sam 1 Sep - 15:20

J'ai peut-être sous-estimée cette carcasse métallique, que ce soit pour son intelligence ou sa puissance. Mais merde quand même, c'est moi le cerveau ici ! Lui envoyer des dalles en pleine poire n'était pas une si bonne idée que cela puisqu'il parvient à les esquiver sans soucis. Pour ce qui est des restes, et bien les cailloux rebondissent sur la peau caoutchouteuse du cyborg mécanique. C'est une bourbe qui ne se reproduira pas. Si OJA n'est pas impressionné par mon attaque lamentable et bien qu'il se regarde bien dans un miroir avant de me juger. Après tout, c'était sa stratégie à la base et il semble oublier que je suis une championne. Une grande combattante ne va pas pleurnicher et encore moins avoir des séquelles juste parce qu'elle s'est mangée environ dix dalles de pierre dans la tronche. Là, j'ai la curieuse impression que c'est lui qui sous-estime la résistance d'un être humain. Voyez-vous, ce qui est bien avec la magie, c'est que l'on peut faire des merveilles sans réellement se fatiguer, à condition d'avoir une bonne expérience dans le domaine. J'ai cette faculté mais nous en reparlerons un petit peu plus tard si cela ne dérange pas trop les excités de lecture. Pour le moment, je suis forcée d'encaisser des coups vicieux de la part de mon adversaire, qui s'est téléporté derrière moi de façon à me prendre par surprise. OJA n'hésite pas à me frapper fort, utilisant mes cheveux comme un yoyo afin de me ramener chaque fois vers lui. Ainsi, il m'inflige un coup de genou en plein front avant d'enchaîner avec son pied, qui percute mes lombaires. Je ne bois pas de lait mais ce n'est pas grave, mes os sont bien fixés malgré mon grand âge. Ce qui est plus dur, c'est le fait de me manger le ring sur le dos car là c'est toute ma colonne vertébrale qui en prend un coup ! Pour ne rien arranger, le cyborg s'affale sur moi en position assise. Il commence à resserrer sa main autour de mon cou et me tord le bras qui vient à peine d'être soigné de blessure. Le fumier ! Il ne perd rien pour attendre, d'autant plus que je suis dans une position très confortable.

Tu parles de petitesse ? C'est à une championne que tu t'adresses.

OJA ne doit certainement pas s'attendre à ce qui va suivre donc autant dévoiler la surprise à ce dernier. J'écarquille mes yeux avant qu'un rayon rouge ne vienne brûler le visage de mon adversaire, ce qui va certainement l'aveugler pour un petit moment. Et ouais, même si mes membres supérieurs et inférieurs ne peuvent pas réagir pour me sauver la mise, je peux toujours compter sur ma vision de façon à m'extirper de la clef de bras du cyborg. J'en profite alors pour redevenir transparente un petit moment, juste le temps de me relever et passer au travers de la carcasse métallique. Une fois dos à lui, mon corps redevient matériel. Pour éviter qu'OJA ne se relève, j'enchaîne rapidement en lui infligeant un coup de pied à la nuque, ce qui l'oblige à se rabattre face contre terre sur le sol. Je finis par tendre la paume de mes deux mains au dessus de la surface de combat en prononçant une sorte d'incantation étrange, que le cyborg ne pourrait même pas être en mesure de traduire correctement. OJA se retrouve alors soudainement attiré comme un aimant sur le sol, ce qui lui laisse l'incapacité de se relever tellement l'attraction est intense. La roche tremble sous nos pieds et un énorme pieu fait d'oxyde de fer transperce subitement le cyborg au niveau de son ventre. Mon adversaire est désormais embroché comme un poisson. L'oxyde de fer est un aimant pour toutes ferrailles. Mais ce n'est pas tout car dans la formule magique prononcée quelques temps plus tôt, j'ai ajoutée un petit supplément.

Que c'est beau d'être vénérée de la sorte. Tu as raison, couches-toi devant tant de splendeur, quitte à fondre pour me satisfaire. Oups, lapsus révélateur. Un piège a été activé après t'être empalé sur cet énorme pieu. Il va commencer à chauffer jusqu'à ce qu'il atteigne une température optimale. Et bien sûr, tu connais le sort qui t'es réservé. Ta carcasse va brûler et tes circuits se mettront à fondre.

Je ricane car il n'a vraiment aucune chance de s'en sortir. Mettre son corps en mode veille n'empêchera pas celui-ci de fondre. Comme les humains, les machines dégagent de la chaleur et OJA ne fera qu'accélérer le processus en essayant de s'extirper de ce vilain piège. Comme le pieu géant qui le transperce est fait d'oxyde de fer, mon adversaire va avoir beaucoup de mal à l'enlever de sa carcasse métallique. Mais bien sûr, faut-il encore qu'il puisse se relever. Les issues de secours sont minimes...

_________________


Thème Mirage - What The Hell

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Olympic Stadium I : OJA VS Mirage   Sam 1 Sep - 21:15

Cette fille c'est Obvious Girl ! Je lui lance un picot, même pas, un truc tout gentil, et elle le prends au premier. On dirait moi ! Et surtout, elle serait pas championne que je ne serais pas tranquillement assis sur elle, sur un ring, à me battre pour le titre. Ses yeux se mettent à rougir, et je me retrouve avec un bon gros laser dans la figure. L'instant d'après, mes mains se serrent dans le vide... Je suppose qu'elle est redevenue immatérielle. C'est pas sympa ça, mais je doute que la sympathie soit dans son caractère en général. Je sens un leger mouvement d'air dans mon dos... Elle essaye pas de me chourer ma technique là ? Je bloque son coup d'une main, toujours accroupi, et repousse le pied comme si rien n'était. Je me redresse de suite prêt à remettre ça. Mimi prononce un truc incompréhensible... Et je me retrouve collé au sol. Un réflexe conditionné me permet de mettre mes bras en avant, protégeant mon visage, mais ça fait pas du bien quand même. C'est décidé je hais la magie, et particulièrement les mages. Encore plus quand ces derniers par exemple euh.... allez au hasard.... me transperce le bide sur un pic chelou ! Qu'est-ce qu'elle me fait encore ?

Des objets de toute sortes viennent du public pour se coller au pic. Bon, donc ce truc est un aimant, bon à savoir. Les objets en question... Pas grand chose, c'est surtout des bijoux. Je vais pouvoir le refiler aux petites des rues, elles seront ravies !... Mais pour ça je devrais têt me dégager de ce délire. Surtout quand Mirage me dit que je vais fondre.... HEm, Replay please. FONDRE ? CRAMER VIF ?

"Mais t'es une malade toi ! Faut aller te faire soigner là !"

C'est vrai, pourquoi tant de mes concurrents sont décidés à me buter. Le but c'est de me mettre knock out pas dead. Faut m'expliquer quelles drogues on leur refourguent. Le pic chauffe, mais je peux encore le saisir à deux mains sans problème. Pour la suite de cette histoire, je vais demander aux moins de dix ans de quitter le public, parce qu'on dirait une scène de film d'horreur. Je me hisse à la forçe de mes bras, malgré le pic et surtout malgré l'attraction au sol, jusqu'en haut de la pointe. Je me laisse rouler sur le côté. Résultat : je suis allongé au sol, une partie du corps collé à un pic qui va bientôt me faire fondre, un trou dans le ventre. Happy time. Heureusement que j'ai pas grand chose là, je veux dire, pas grand chose d'irréparable bien sûr. Et Mirage, devant mon nez, qui s'amuse. Ca me donne envie de la.... enfin voilà quoi. De la ou je suis, je la vois de la tête au pieds... Deux secondes.... Malgré la douleur, un sourire se dessine sur mes lèvres. J'ai trouvé mon ticket de sortie. Toujours sur le dos, je glisse autour du pic lentement, cherchant à me mettre en position favorable

"Je crois t'avoir sous-estimé... Tu es sacrément puissante, et t'as de sacrées ressources. Mais là ou j'ai vécu, ça ne suffit pas. Ravi que ce combat ait eu lieu. Mais ce sera la fin pour toi ou moi maintenant."

Réacteur puissance max, je pousse de toute mes forces avec mes jambes. Avec le magnétisme, je dois saisir l'occasion vite. Très. J'attrape le bord de mon fossé de tout à l'heure. J'y glisse mes jambes, m'assurant ainsi de ne plus être attiré par le pieu. Ca a chauffé en effet, mais pas assez vite. Ma chère petite Mirage, tu devrais faire attention à tes pieds, ou plutôt ou ils sont... Si tu as le temps de voir bien sûr.

J'active l’accélérateur et mes réacteurs à pleine puissance. La brèche elle, fait un chemin tout tracé pour compenser mon manque de mobilité. En un instant, je me retrouve à ses pieds que je saisis, la renversant sur le coup, et sur le ventre cette fois. Je m'accroche à elle, la serrant de toute mes forces au niveau de la cage thoracique. Si je pouvais lui briser une côte au passage se serait parfait. En plus, son pieu doit être à point. J'éteins mes réacteurs, laissant l'aimant jouer son rôle. Mais entre lui et moi se trouve ma chère adversaire, qui se retrouve comprimée entre nous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mirage
Membre

Féminin
Âge : 23
Inscription : 18/11/2011
Messages : 127
Zénis : 0
Statut : Mauvais
Finisher : Neuronal Sector

MessageSujet: Re: Olympic Stadium I : OJA VS Mirage   Dim 2 Sep - 1:49

Je savais depuis le début que ma stratégie fonctionnerait avec succès. OJA a peut-être réussi à esquiver le coup de pied à la nuque mais il ne s'était pas attendu à embrasser le sol aussi vite. Le cyborg éprouve pas mal de difficulté à s'extirper de l'énorme pieu où il est embroché, ce qui semble normal puisque c'est exactement tout le principe de ma tactique. Il me crie soudainement dessus en m'insultant de folle, chose qui me fait sourire car j'adore les compliments de ce style. Il s'attendait à quoi le mec ? Ce tas de boulons oublie qu'il participe au championnat le plus extrême existant actuellement, avec des stipulations aussi farouches que ma manière d'infliger de la souffrance à mes adversaires. Et encore, il s'agit là d'un match simple avec une arbitre spéciale ridicule, qui ne fait que regarder le match avec peu d'attention. Les officiels de ce tournoi ont misés sur une démone qui ne joue pas vraiment un rôle important dans notre match et encore heureux. Je suis championne et je ne tiens pas à ce que cette Diona vienne gâcher mon instant de gloire. Pour en revenir à Pinocchio, s'il n'est pas sûr de se battre aussi bien que moi, il pouvait bien garder ses commentaires quant à ma façon de combattre. Qu'il abandonne, c'est le mieux qu'il puisse faire pour sauver la petite parcelle de fierté qu'il lui reste. Mais vu la grosse tête que j'ai en face de moi, ce n'est pas aussi simple. OJA fait un sacré effort et parvient enfin à se dégager de l'énorme pieu, se laissant ensuite rouler contre celui-ci pour retomber finalement sur la surface de combat. Parfait, il a fait la moitié du chemin mais cela n'arrange toujours pas la totalité de son soucis. Le cyborg m'avoue entre temps être impressionné par mes talents alors qu'il n'y a même pas dix minutes, il me faisait remarquer que je n'étais qu'une débutante. Foutaises, je ne m'abaisserais pas à lui répondre car les hypocrites ne m'intéresse pas. Il précise aussi que fatalement, l'un de nous deux connaîtra une défaite. Je ne me sens pas trop visée par cette remarque car j'ai l'intention de défendre mon titre pour cette toute première fois. Hommes ou machines, rien n'y personne ne m'arrêtera.

Pour moi, ce combat aura été une véritable perte de temps.

Oui, je ne me suis pas beaucoup amusée et je ne le cache pas à mon adversaire. Ses techniques ont été répétitives et il n'a fait que me donner des coups en tout genre, à la façon des bagarres de rues. Je dois également avouer que je n'étais pas très performante cette fois-ci, sans doute le fait d'avoir une machine comme adversaire, ce qui m'oblige à me dispenser de mes meilleurs tours. Je me rattraperais la prochaine fois. Une fois que je me serais débarrassée d'OJA, il n'y aura plus de cyborgs pour m'empêcher d'utiliser ce que j'aime tant pratiquer. Mais pour l'instant, je ne suis pas sortie de l'auberge car mon concurrent prend appui avec ses pieds sur l'énorme pieu avant d'utiliser ses réacteurs pour s'élancer dans ma direction. Par conséquent, il est libre. OJA est tellement rapide que je n'arrive pas à prévoir son prochain coup, qui est d'apparaître derrière moi avant d'effectuer une étreinte avec ses bras autour de ma fine silhouette. Je suis serrée comme un saucisson et sa force ne me permet pas de me dégager. C'est alors que je ressens quelque chose m'attirer. Forcément, le pieu aimanté exerce toujours une pression sur le cyborg et celui-ci est apparu expressément derrière moi pour que je me retrouve compressée entre lui et le picot énorme. Je peux vous dire que ma poitrine en a prit un fameux coup lors de l'impact. Mes seins n'auront pas été utiles pour faire airbag. Mais ce n'est rien, une idée plutôt sournoise me traverse l'esprit. Je suis dans l'incapacité de bouger mais je peux toujours formuler des incantations de manière à faire disparaître le pieu aimanté. Seulement, ce ne serait pas drôle donc je vais m'y prendre autrement. J'essaye donc de poser la paume de mes mains sur le picot sortant du sol, grimaçant car je suis entrain de m'infliger de la souffrance toute seule. Pour éviter de griller sur place, je parviens à générer deux vagues déferlantes qui me propulse vers l'arrière, allant m'encastrer avec OJA dans les barricades qui séparent les gradins du gazon. La cloche retentit, ce qui est signe de victoire pour l'un des deux combattants. Mais lequel ?! Nous avons été tous les deux balancés dans le décor ! Selon les arbitres assistants, il semblerait que je sois la gagnante puisque le cyborg fut le premier à toucher les barricades. Ce geste de ma part été involontaire car je ne voulais pas prendre un risque comme celui-ci. Mais maintenant que je remarque que cela joue en ma faveur, je devrais en prendre plus souvent à l'avenir. Comme la confirmation est annoncée, on vient me rendre la ceinture de championne extrême. Toute contente, je m'approche des fans au premier rang afin de les serrés dans mes bras. Quant à mon adversaire, je le regarde sans en placer une pour une fois, ce qui est étonnant car j'aime bien me vanter de mes victoires. Encore un exploit qui sera transcrit dans mon palmarès...

_________________


Thème Mirage - What The Hell

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Olympic Stadium I : OJA VS Mirage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Olympic Stadium I : OJA VS Mirage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Dragon Ball Evolution :: RPG :: Zone Tournament :: Olympic Stadium-
Sauter vers: