AccueilPortailBoutiqueFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

Michel
Membre

Apprenti(e)
MembreApprenti(e)

Féminin
Âge : 23
Inscription : 08/12/2011
Messages : 76
Zénis : 5500
Statut : Neutre
Finisher : Tempête de Force

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Lun 2 Avr - 17:54

Ne faisant attention à ce qui se passait autour de lui, Michel lève légèrement sa cape pour constater la brûlure à sa main qui était rouge et et il y aurait sûrement des cicatrices. Soudain, Deimos utilise sa queue pour se saisir de la cheville de Michel, celui-ci tente de se hisser le temps de prendre son sabre laser mais n'en eut pas le temps car il se reçut une série de coups de poing lui faisant lacher un cri de douleur ainsi que cracher du sang. Ensuite, Deimos enroule entièrement sa queue autour du gamin qui se met à s'agiter pour tenter de se saisir de son sabre laser, en vain, car plus il bougeait, plus l'étreinte se serrer autour de son petit corps, il sert des dents et ferme les yeux pour ne pas crier, mais lorsque ses os se mettent à craqueler, il lache un cri de douleur, ne faisant même pas attention à ce que lui disait Deimos tellement il avait mal. Il sentit ensuite une horrible énergie lui parcourir la tête, le faisant lacher un grand cri. Puis, le kowak le fait traverser plusieurs rochers avant de le lacher alor et Michel s'écroule, à plat ventre, sur le sol. Le jeune jedi avait tellement mal qu'il ne sentait plus son corps et qu'il ne pouvait plus bouger. Quand Deimos le soulève par les cheveux, Michel voulut se défendre mais n'arrivait à bouger à cause de ses os brisés, Deimos le jeta alors sur Ozaï qui lui donne un coup de poing électrifié à la figure. La vue de Michel commence alors à s'embuée et il tombe sur le sol, semi-inconscient.

*Est-ce vraiment ma fin? La Force m'aurait-elle abandonnée? Papa, maman, Jacen, Jaina, tante Mara. Pardonnez-moi, je n'ai pas pu vous venger et tenir ma promesse*.

Même si il n'arrivait pas à bouger, Michel ne put se retenir de pleurer, sentant ses forces l'abandonner.

_________________


Thème de combat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rydia
Membre

Féminin
Âge : 25
Inscription : 01/12/2010
Messages : 181
Zénis : 0
Statut : Neutre

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Lun 2 Avr - 20:21

Rydia avait vu la plupart de ses attaques échouées, cela la laissait de marbre même si son visage arborait toujours la même motivation. Seulement le dieu ne contre-attaquait pas, et cela la faisait bouillir de l'intérieur, elle laissait sa garde grande ouverte à chacun de ses coups! Et tout cela pour n'avoir à subir aucun contre?! À quoi bon combattre un adversaire qui ne cherche pas à faire souffrir son opposant? Son adversaire, justement, prit la parole, cherchait-il à la provoquer? S'il s'était réveillé plus tôt et renseigné un peu, il aurait su que l'invoqueuse ne marche pas à la provocation mais à l'excitation.

"Tu dis que je serais à terre, mais en attendant j'ai laissé ma garde grande ouverte face à un gros porc comme toi et t'as pas été foutu de m'en foutre une. Tu veux me faire croire que tu t'amuses? J'aurais trouvé ça beaucoup plus amusant d'être à la place d'Hiruko que celle que tu m'as assigné actuellement, si je veux me battre pour toi c'est uniquement pour danser avec la mort, si tu ne veux pas, alors je ne me fatiguerai pas plus."

Deimos avait ensuite lancé l'insupportable gosse après l'avoir bien amoché vers Ozaï, celui-ci le frappa par réflexe, le pauvre allait perdre connaissance et sans doute mourir de ses blessures, c'était presque trop triste. L'invoqueuse, presque démotivée par le comportement du chauve, s'agenouilla et soigna un peu Michel, juste assez pour qu'il ne puisse perdre connaissance ou mourir de celle-ci, ainsi il lui resterait à souffrir jusqu'à ce que quelqu'un daigne l'achever, ou sinon jusqu'à ce qu'il meurt de soif et de faim.

"Désolé le mioche mais le gros m'a énervé, du coup tu prends pour lui et tu vas souffrir encore longtemps, ne m'en veux pas trop."

En se relevant, la jeune femme tourna le dos à Ozaï et retourna vers Peter et Deimos, il était hors de question pour elle d'affronter un adversaire aussi inintéressant, bien qu'elle espérait secrètement se faire attaquer dans le dos.

"À qui le tour? Il m'amuse pas." se contenta-t-elle de dire aux deux autres guerriers, elle n'avait pas écouté leur conversation mais leur visage parlait pour eux, Peter avait sans doute fait une proposition louche au lézard qui se mit à douter du sérieux du chef des Défenseurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sarashi Shouyu
Modérateur

Masculin
Âge : 97
Inscription : 19/03/2011
Messages : 562
Zénis : 0
Statut : Bon
Finisher : Chaining Eléments

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Mar 10 Avr - 21:46

*Tenez encore bon. J'ai été assez lâche comme ça, je vais me rattraper et vous aider comme je peux. J'ai pris ce qu'il faut pour ça. La victoire est quasi voire impossible, je le sais aussi, mais au moins en s'y mettant tous on ne mourra pas, ou du moins très peu d'entre-nous, j'espère en faire partie dans ce cas, je l'aurais bien mérité de toute manière vu la manière dont je vous ai laissé pour aller sauver les habitants de la planète... Allez encore un effort!*

Ainsi étaient les pensées du Saïyen qui sortaient tout juste d'un sauvetage plus ou moins rapide de la population terrienne, enfin un déménagement plutôt qu'autre chose car il n'avait sauvé personne au final et c'était au contraire Peter et surtout Deimos qui étaient en train de prolonger, même sauver l'avenir de la Terre, avec probablement les trois autres mages qui avaient cherchés à libérer Ozaï. Le blondinet s'enfonça dans les terres, recherchant toujours la présence de ses alliés, vérifiant au passage qu'il ne restait plus once de vie dans les parages au cas où. La planète était devenue une grande étendue, dénuée de vie, allant probablement se transformer en champ de bataille gigantesque, en espérant qu'il reste quelque chose au final car tous les efforts du Héros Kowak et du Chef des Défenseurs auront étés vains, chose que n'espérait pas le jeune homme. Sassa ressentait en s'avançant à basse altitude les forces de ses deux alliés, c'était bon signe puisqu'il était dans la bonne direction. Ce ne fut qu'après une dizaine de minutes de trajets qu'il se retrouva face à un labyrinthe. Pour éviter de se perdre et aller plus vite il se concentra, détecta la présence de ses alliés puis se téléporta auprès d'eux...

Le jeune guerrier put voir distinctement que Deimos et Peter ne semblaient pas en trop mauvais état ce qui le rassura dans un premier temps bien que son visage restait de marbre, il n'était en effet pas fier de ce qu'il avait fait, il avait traîné la patte pour ainsi dire. Le blondinet remarqua également que la mage aux cheveux verts semblait également en assez bonne condition pour combattre, celle-ci tournant le dos à un monsieur grand et très musclé, chauve. C'est en le regardant avec un air inexpressif que Shouyu se douta que cette personne était le dieu de la destruction à savoir Ozaï, celui-ci étant sans aucuns doutes celui le plus "frai et dispo" pour combattre. Il ne vit pas en revanche les deux jumeaux qui étaient en fait partis des lieux de l'affrontement quelques temps plus tôt. A la place de cela Sarashi remarqua un jeune garçon au sol, particulièrement amoché. Il se demandait ce qu'il faisait ici mais se doutait que ce n'était pas une personne ordinaire pour être encore vivant avec les combattants qu'il y avait sur le terrain. Il ne se préoccupa cependant pas longtemps de ce bonhomme et dit à Deimos et Peter, regardant devant lui dans le vide:

" Excusez-moi d'être venu que maintenant mais j'ai eu un empêchement. Je n'aurais pas dû vous laisser seul et j'en suis désolé... J'ai eu cet empêchement dans notre intérêt, je me suis chargé de mettre à l'abri tous les habitants de la planète, dans un endroit sûr. Après tout s'ils meurent nous n'auront plus beaucoup de raisons pour continuer de défier ce dieu... Combattre pour rien ça n'a aucun intérêt dans un certain sens... Enfin je suis de retour maintenant, je vais vous aider avec ce qu'il me reste de force... "

Sarashi fronça légèrement les sourcils puis tourna son regard vers Deimos et Peter. Il baissa un peu la tête devant eux, confus de ce qu'il avait fait bien que ça avait été dans l'intérêt de tous puis dit, en prenant base de ses principes:

" J'ai failli et laissé tombé lâchement mes alliés, pour me faire pardonner il faut déjà que je prenne pour mon acte. Frappez-moi s'il vous plait. J'ai des principes et même si j'ai fait quelque chose de bien pour certains, ceux avec qui j'étais en premier, eux, je les ai délaissé. Ceci n'est pas vraiment pardonnable... Je pense que vous me comprenez vu que vous êtes, à ce que j'ai vu, de grands guerriers, et pas n'importe qui. "

Le Guerrier de l'Espace se tut alors, fermant les yeux et serrant un peu les dents, se préparant à recevoir une bonne correction, bien méritée après tout de la part de ses alliés. Après s'il s'en sortait et était en état de combattre il irait les aider. Dans le cas contraire il avait une petite idée pour continuer de les soutenir, même en n'étant plus capable de combattre. En attendant il avait un peu baissé sa garde face au dieu Ozaï, chose qu'il n'aurait pas dû faire. Tant pis, c'était un mal pour un bien pour lui. Il avait mérité une correction et devait en avoir une. Ses principes étaient certes sévères mais il avait été éduqué ainsi, et rien ne pouvait vraiment changer cette éducation là, qu'elle fut dure ou non. Le blondinet se prépara donc à se faire attaquer par ses propres alliés. Si jamais ceux-ci ne le faisaient pas il pourrait bien entendu les aider dans de meilleures conditions. Cependant il ferait quelque chose pour "s'auto-punir" en quelques sortes, méritant bien entendu ce qu'il avait demandé...

_________________





Merci de me prévenir lorsque vous avez fini votre présentation que je puisse valider Wink


... Theme サラシ
...








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Peter
Membre

Masculin
Âge : 25
Inscription : 08/12/2010
Messages : 187
Zénis : 2500
Statut : Bon
Finisher : Rebirth's Delight

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Mer 11 Avr - 21:46

Deimos ne semblait pas prendre au sérieux Peter mais son regard démontrait qu'il était bel et bien sérieux, qu'il ne plaisantais pas dans ses propos. Il était stupide de penser que Peter était du genre à plaisanter dans des moments pareil, lorsqu'ils se trouvaient devant un adversaire aussi puissant qu'Ozaï.

"Je ne peux pas être plus sérieux Deimos...cette proposition ne me plait pas non plus...mais c'est la seule façon de maximiser nos chances de réussites...si nous nous battons seuls de notre côté nous sommes sur de perdre. Nous devons nous unir pour combattre cet ennemi. Je t'en prie Deimos,si tu refuse pense à ce qui va arriver à ce monde,à ta famille! Deimos Jr. et Maïa pourraient être tué par ce dieu surpuissant!Est-ce cela ce que tu veux Deimos!?Est-ce que tu veux vraiment mettre en danger la vie de ta famille et tes amis pour une question de fierté?"

Même si Peter savait que Deimos ne l'écouterais probablement pas,il devait quand même essayer de le convaincre en lui faisant voir la réalité futur,en lui démontrant bien que sa décision dépend de la vie de millier d'innocents donc sa famille et ses amis. L'avenir de l'humanité toute entière dépendait probablement de sa décision car en s'unissant, Peter et Deimos formeraient un guerrier ultime qui pouvait égaliser la puissance du dieu voir même l'écraser.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ozaï
Membre

Masculin
Âge : 25
Inscription : 20/02/2011
Messages : 20
Zénis : 3000
Statut : Mauvais
Finisher : Sonic Punch

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Ven 13 Avr - 1:50

Suite au coup dévastateur qu'Ozaï venait d'infliger dans la figure du pauvre jeune homme, il se retourna lentement en direction de Rydia afin d'écouter attentivement ses dires. Celle-ci ne semblait pas fort contente de l'attitude défensive du dieu de la destruction, lui faisant remarquer que sa garde était grande ouverte et qu'il n'a pas donné un seul coup afin de pimenter le combat. Le conquérant planétaire savait parfaitement ce qu'il faisait, il n'avait pas besoin d'un perroquet à crinière verte pour lui rappeler ses actions durant un face à face qui allait s'annoncer de toute évidence fatidique pour les autres combattants. Ozaï se fit une nouvelle fois insulter, gardant son calme et ne ripostant pas. L'homme au crâne dégarni se contenta juste de fermer les yeux en affichant un sourire plus au moins bête, cherchant sans doute à énerver Rydia pour qu'elle puisse se surpasser prochainement. Cependant, cette dernière semblait bien trop démotivée pour poursuivre le combat, celle-ci confirmant cette pensée en avouant à ses alliés que son adversaire était d'un ennui mortel. La jeune femme tourna rapidement le dos au dieu de la destruction afin de soigner le garçon, complètement au bord de la mort sur le sol. Que signifiait ces niaiseries ? La mage venait de s'amuser à insulter Ozaï de tous les noms pour ensuite revenir sur sa décision, décidant d'arrêter le combat subitement ? Le conquérant planétaire ne l'entendait pas de cette oreille, c'est bien pourquoi il allait donner à Rydia ce qu'elle méritait, une mort expéditive et un ticket pour les Enfers. Il n'était pas nécessaire pour elle de redonner de l'énergie au jeune garçon puisqu'il allait de toute évidence y passer aussi s'il venait à gêner durant cette histoire d'adultes. Sachant qu'attaquer dans le dos était déloyal pour un dieu aussi bon que lui, Ozaï se téléporta à courte distance devant Rydia et dos à elle afin de lui donner un coup de coude en plein visage, ce qui la projeta sur le sol vu la violence du coup. Son sourire toujours présent, le conquérant planétaire fixa quelques secondes le chef des Défenseurs ainsi que l'homme reptile, se tournant ensuite en direction de la mage pour parler...

- Tu as demandée si gentillement, pourquoi te refuser cette faveur ? Si tu veux avoir un combat divertissant, commence déjà par tenir sur tes deux jambes.

Ozaï finit par tendre sa main droite vers Rydia afin de l'électrocuter à l'aide de sa foudre, voulant ainsi l'amocher un peu plus de manière à ce qu'elle ne puisse pas réagir lors de la prochaine attaque du dieu de la destruction. L'homme au crâne dégarni s'arrêta au bout d'une bonne minute, regardant la jeune femme un peu brûlée sur diverses parties du corps alors que sa robe était déchirée. La technique qui allait suivre allait être encore plus dévastatrice. Le conquérant planétaire commença par prendre de la hauteur et s'arrêta juste avant de quitter l'atmosphère, préférant prendre pas mal d'élan pour que son attaque puisse réussir et ainsi donc mettre hors course cette mage arrogante. Fixant depuis les cieux nuageux le champ de bataille bien minuscule, Ozaï finit par se ruer sur la terre ferme à vive allure, telle une comète qui semblait sur le point de se crasher dans la croûte terrestre. Sa vitesse de pointe était incroyable, celle-ci provoqua plusieurs éclairs autour de sa silhouette, fait naturel qui ne le dérangeait pas plus que ça. Au moment où le dieu de la destruction s'apprêta à entrer en collision avec Rydia, ce dernier commença à amplifier ses éclairs en tournoyant sur lui-même. On pouvait donc constater que l'homme au crâne dégarni allait infliger de gros dégâts lors de l'impact avec le perroquet à la crinière verte, ce qui fut exactement le cas. Le corps de Rydia s'enfonça dans le sol à cause du crash provoqué par son adversaire, qui fora un trou dans la Terre afin d'enterrer vivante la jeune femme. Tout ceci fut réalisé grâce à la foudre, qui servait en quelques sortes d'alimentation afin de parvenir à un tel phénomène. Le champ de bataille redevint subitement calme jusqu'à ce qu'Ozaï ressorte par le même trou, se posant délicatement sur le sol avant de regarder les deux autres guerriers toujours entrain de discuter. Un autre jeune homme avait fait son apparition entre deux, venant probablement en renfort pour le côté adverse. Le conquérant planétaire n'était pas inquiet pour autant, ressentant au même moment un grand vide sur la planète bleue. Toutes traces de vie avaient mystérieusement disparues. C'est alors qu'il entendit de la part du nouvel arrivant qu'il avait été occupé ailleurs, ce qui expliquerait bien la disparition des terriens. Ozaï comprit rapidement que le jeune homme avait transféré les humains dans un lieu sûr par précaution, au cas ou le dieu de la destruction chercherait à les éliminer...

- Vous n'avez que très peu de cervelle décidément. Je vais être généreux parce que je suis dans un bon jour, cessez de vous compliquer la vie à me combattre et abdiquez immédiatement. Vous n'êtes pas de taille face à moi.

Attendant une quelconque réponse de la part des guerriers présents, le dieu de la destruction poursuivit ses sévices envers Rydia, constatant que cette dernière avait fait venir le mauvais temps un peu plus tôt avant l'échauffement. Ce temps grisâtre allait permettre à Ozaï de déchaîner la colère des dieux sur cette planète, sur une seule cible en particulier pour débuter. Celle-ci était bien évidemment la mage, qui allait payer pour la trahison de ses ancêtres et cette rébellion gratuite qui a enfermée pendant de nombreux siècles le conquérant planétaire. Sans attendre un instant de plus, l'homme au crâne dégarni leva ses mains ainsi que sa tête vers le ciel, faisant ainsi appel à la force des dieux. Quelques éclairs apparurent dans le ciel, des grondements se déclenchant. Après un petit temps de préparation, Ozaï frappa violemment le sol afin que la foudre vienne frapper le sol, ou plus précisément le tunnel qu'il avait foré quelques temps plus tôt. Le trou finit par s'agrandir au fur et à mesure, provoquant finalement un gigantesque cratère qui souleva beaucoup de poussières. Le conquérant planétaire quant à lui, flottait à plusieurs mètres du sol, ayant donné pour ainsi dire le coup de grâce à Rydia. Il ne restait plus qu'à vérifier son degré de résistance, s'il pouvait être jugé comme étant bon...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Deimos
Fondateur

Masculin
Âge : 25
Inscription : 13/09/2010
Messages : 511
Zénis : 7000
Statut : Neutre
Finisher : Supernova

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Dim 15 Avr - 2:29

Toujours troublé par la proposition de Peter, l'ex-tyran attendait une quelconque confirmation de la part de son allié au sujet de cette fameuse fusion. Deimos fut déçu de constater qu'il ne s'agissait pas là d'une mauvaise blague mais bien de la réalité, le chef des Défenseurs étant prêt à s'unir avec lui pour ne former qu'un seul être surpuissant. Sans donner sa réponse définitive durant les premiers instants, le guerrier cosmique fixa longuement le héros sans afficher un seul rictus sur son visage. Il était clair que Deimos n'avait aucune envie de fusionner avec son coéquipier, même si la Terre devait être en danger pour cela. Le chef des Défenseurs venait de se résoudre à une solution de dernier recours, certainement la seule qui pouvait être efficace pour se débarrasser du dieu de la destruction. Pourtant, l'ex-tyran croyait aux chances de le laminer s'ils se mettaient tous contre lui. Cependant, c'était une question de fierté pour Deimos et jamais il n'irait attaquer avec l'aide de ses alliés une personne se battant seule. Cela n'avait rien de glorieux et quitte à en perdre la vie, il préférait régler ses comptes de manière loyale. Le guerrier cosmique finit par détourner son regard afin de fixer le combat qui se déroulait entre Ozaï et Rydia, celle-ci décidant finalement de capituler face au conquérant planétaire parce qu'il ne réagissait pas à ses coups. Cette imprudente baissa même sa garde en tournant le dos à la divinité avant d'aller soigner le gamin qui avait dégusté récemment, chose peu prudente et provocation de mauvais goût. Aux demandes de la mage, Ozaï finit par réagir et commence un enchaînement destructeur, décidant de faire mal jusqu'au bout dans ses actes. Deimos savait pertinemment que la jeune femme ne tiendrait pas longtemps à ce rythme là alors que Peter ne cessait de parler afin de lui ouvrir les yeux, insistant en employant des mots durs jusqu'à faire céder l'ex-tyran. Ceci semblait fonctionner puisqu'il avait presque la rage de vaincre, ce dernier fronçant les sourcils et serrant les dents...

- C'est bon, boucle là ! On va fusionner mais on va le faire à ma manière !

Le regard de Deimos se tourna à nouveau vers son allié, ayant décidé d'accepter sa requête bien que cette dernière ne sera pas comme le voudrait le chef des Défenseurs. En effet, l'ex-tyran n'avait pas l'intention d'effectuer une danse ridicule pour obtenir un résultat magnifique. Il pensait aussi qu'un seul faux pas pouvait les rendre ridicules et ainsi leur coûter la vie face à leur adversaire. La meilleure solution pour le guerrier cosmique était celle qu'il venait d'imaginer à l'instant, c'est à dire pénétrer à l'intérieur du corps du héros. Mais avant même de s'exécuter, ils furent interrompus par un visiteur surprise. Sarashi avait décidé de prêter main forte à ses alliés, ce qui semblait un peu tard vu que Rydia était déjà entrain de se faire massacrer. Deimos ne ressentait plus aucune vie humaine sur Terre, ce qui expliquerait probablement l'arrivée tardive du jeune blondinet. Ce dernier commença à tenir un discours des plus pathétiques, s'excusant pour sa lâcheté et conseillant à ses propres coéquipiers de le frapper. L'ex-tyran était bien tenté de le rayer de la carte mais préféra l'ignorer, ce dernier n'en valant même pas la peine. Il se concentra plutôt sur son objectif principal, à savoir la fusion. Le kowak commença alors à faire fondre son corps afin de devenir une simple flaque de métal, le liquide en question allant recouvrir l'intégralité du corps de Peter avant qu'il ne pénètre sous sa peau. Le chef des Défenseurs se mit soudainement à briller au point de faire éclater les yeux des autres combattants, un flash lumineux s'étant présenté sur le champ de bataille. La puissance de Peter allait être désormais décuplée, même doublée lorsque l'on connaît le palmarès de Deimos en rapport avec ses nombreuses conquêtes. Le corps du héros était désormais métallisé, ce dernier pouvant utiliser les techniques de l'ex-tyran et même les combiner aux siennes s'il le désirait. Un combattant presque parfait venait d'être né, il ne restait plus qu'à voir s'il allait faire le poids...

Citation :
" Nous sommes un désormais. Il ne te reste plus qu'à serrer les fesses et à écrabouiller ce chauve avec la puissance que tu as. Mes cellules sont à toi dorénavant alors ne me déçois pas. Tu as de nouvelles techniques en ta possession, j'espère que ton imagination est débordante car c'est ce qu'il faudra avoir pour vaincre notre adversaire. Le sort de la Terre est entre tes mains. "
Malgré la disparition temporaire de Deimos, ce dernier avait toujours la capacité de communiquer avec son allié via la pensée. Il venait en quelques sortes de le motiver pour le prochain combat, qui allait certainement sceller le sort de la planète bleue...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonball-evolution.forumactif.com
avatar

Michel
Membre

Apprenti(e)
MembreApprenti(e)

Féminin
Âge : 23
Inscription : 08/12/2011
Messages : 76
Zénis : 5500
Statut : Neutre
Finisher : Tempête de Force

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Dim 15 Avr - 12:18

Au bout d'un moment, Michel sentit certaines de ses blessures internes ainsi que son bras bruler guérir mais il avait encore très mal et ne pouvait encore bouger et n'avait pas la force de se relever, il ne faisait même plus attention à ce qui se passait autour de lui. C'est alors, qu'il crut voire un moment la silhouette de son oncle, Luke Skywalker, qui était presque transparent, tel un fantôme. Michel dit alors d'une voix faible : "Oncle Luke?"

"Michel, tu ne dois pas abandonné. Laisses la Force te guider et protège cette planète tant que tu peux. Mets tes idées de vangeance de coté un moment pour faire ce qu'il faut".

Luke disparaît alors. Michel utilise donc toute sa volonté pour vaincre la douleur et se relever, voyant la mage se faire laminer et Deimos, Peter et le nouveau venu rien faire. De suite, Michel tend son bras et fait un geste pour tirer la jeune femme avec ses pouvoirs. Ensuite, il crait une sorte d'onde de choc pour repousser le dieu. Il dit ensuite aux autres en les regardant d'un air sévère : "Au lieu de perdre votre temps à blablater. Agissez!"

Deimos et Peter fusionnent alors.

_________________


Thème de combat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rydia
Membre

Féminin
Âge : 25
Inscription : 01/12/2010
Messages : 181
Zénis : 0
Statut : Neutre

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Lun 23 Avr - 14:49

Rydia avait pu voir Ozaï apparaître devant elle, s'en était suivi un coup de coude qui l'avait projeté à terre, le dieu lui dit de commencer par tenir sur ses jambes ce qui fit sourire la mage qui se redressa sans vraiment de difficulté, le dieu l'électrocuta ensuite pour qu'elle évite de bouger jusqu'à son prochain coup, mais ce n'est pas comme si elle avait envie de l'éviter. Elle attendit donc patiemment toute la minute durant laquelle elle se fit électrocuter, bien sûr elle serrait les dents car l'électricité provoquait des spasmes et elle cherchait à les contenir. Lorsqu'enfin il décida de passer à l'attaque suivante, la jeune femme se releva et le fixa monter dans le ciel, après un certain temps il redescendit et alla s'abattre sur la mage qui se retrouva sous terre. Le coup l'avait sonné et les gravats l'empêchaient de bouger et elle du attendre d'être frapper par la foudre pour pouvoir se dégager. Elle sortit alors et lévita à environ un mètre du sol avant de se poser délicatement sur le sol. L'invoqueuse avait bien morflé: elle était décoiffée, sa tenue était abimée et pire! elle était égratignée, la voir tenir debout était assez choquant compte tenu de sa consitution physique, mais ça l'était moins que l'excitation que l'on lisait sur son visage.

"C'est exactement cela que j'attendais de toi Twisted Evil, maintenant..."

Elle s'arrêta et regarda l'inconnu qui ressemblait à un Pelézard ou un Lézater. Elle se mit à pouffer avant de littéralement exploser de rire.

"Peter et Deimos qui ont fusionné, oh c'te honte, alors ça fait comment de vous savoir l'un dans l'autre? c'est mieux que vos habituelles pénétrations anales?"

La seule fille encore présente devait mettre ses bras sur son ventre à cause de la douleur provoqué par le rire, heureusement elle pu se calmer après une bonne vingtaine de secondes.

"Ozaï, je vais attaquer, alors défends-toi et contre-attaque cette fois, ok? Sinon les deux, enfin le super guignol qui est là voudra te battre."

Rydia fusionna avec diverses chimères en plus de Bahamut, histoire de pouvoir faire jeu égal avec le dieu en terme de bourrinage, elle s'élança vers son copain de jeu pour enchainer quelques coups de poing et coups de pied sur son buste, elle ne visait pas la tête parce que si jamais elle lui cassait des dents, elle ne comprendrait plus ce qu'il dirait et ce serait con. Son corps était étonnament rapide et puissant compte-tenu de ce qu'elle avait encaissé auparavant, ses fusions lui permettaient certes d'augmenter ces capacités, mais la détruisaient de l'intérieur et aurait déjà du l'empêcher de combattre, en fait elle avait profité de son passage sous terre pour se régénérer en partie le temps qu'elle était blessée. Cela avait eu pour but d'énerver Ozaï en lui faisant croire que ses coups ne lui faisaient rien ou pas grand chose, et aussi de pouvoir prolonger un peu cette danse avec la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sarashi Shouyu
Modérateur

Masculin
Âge : 97
Inscription : 19/03/2011
Messages : 562
Zénis : 0
Statut : Bon
Finisher : Chaining Eléments

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Sam 12 Mai - 20:32

Les souhaits ou plutôt vœux du jeune homme ne furent pas exaucés, presque au contraire. Il ne prit aucuns coups, que ce soit de l'ennemi commun ou de ses alliés. Chose assez étrange mais pas pour le moins logique en vue de la menace que pouvait représenter le dieu de la destruction. En effet, l'aura qu'il dégageait était très loin d'être possible à ignorer, c'était assez incroyable pour ainsi dire. Enfin... Dans tous les cas tout le monde fixait son regard sur la divinité, s'attendant à ce que celle-ci attaque de manière imminente. Ceci arriva puisque l'homme chauve s'attaqua à l'invocatrice d'une manière particulièrement virulente, blessant celle-ci et produisant de nombreux dommages collatéraux. A la vue de ces attaques Sarashi avait à peu près vu de quoi était capable le dieu et redoutait bien évidemment le pire à venir. Il remarqua dans un premier temps que cet homme utilisait en particulier la foudre pour ses attaques puisqu'il avait électrifié Rydia et était descendu comme un éclair pour l'écraser davantage. Celle-ci réagit d'ailleurs un peu après que le petit garçon qui était à terre n'envoie une onde de choc ayant pour but de repousser le dieu de la destruction. La mage aux cheveux verts enchaîna en attaquant Ozaï à l'aide des fusions qu'elle faisait avec des chimères et autres diverses créatures, lui augmentant sa puissance, sa vitesse et probablement sa résistance. Elle semblait avoir plus ou moins résisté à l'enchaînement cataclysmique du dieu bien que ses vêtements étaient un peu en lambeaux. Celle-ci avait néanmoins de l'énergie à revendre pour tenir encore debout et riposter de la sorte...

De l'autre côté, Deimos et Peter semblaient sous pression, réfléchissant à un moyen pour causer le maximum de dégâts au dieu. Au final les deux grands guerriers fusionnèrent pour former un seul et unique guerrier jamais vu auparavant, en apparence et certainement en puissance aussi. Ce même guerrier était recouvert de métal, une capacité propre à Deimos qui allait s'ajouter avec les capacités de souplesse et habileté du Chef des Défenseurs. En somme cela ferait un guerrier plutôt complet qui s'avèrerait très utile pour un avenir proche:

*A ce que je vois ils ont décidé d'en venir à ceci... Pas mal du tout ce guerrier ultime. C'est sûr que vu la puissance qu'il dégage celui-ci devrait causer pas mal de problèmes à Ozaï. Enfin on verra... Je vais les aider comme je peux...*

Le jeune homme se concentra un bref instant pour générer son aura. Se préparant ainsi à faire quelque chose, agir pour aider ses alliés. Pour commencer il se téléporta de manière très rapide en face du dieu de manière d'abord à effectuer un Hokaku Kodan sur lui, à bout portant bien entendu. Ainsi une boule d'énergie qui se forma autour de son adversaire pour le paralyser et donc le rendre à la merci d'autrui. Cette même boule pouvait être dirigée comme elle voulait par le jeune homme qui se décida à l'envoyer en direction de la fusion de Deimos-Peter pour qu'ils puissent attaquer avec une plus grande facilité le dieu de la destruction, celui-ci ne pourrait donc probablement pas éviter un tel coup puisqu'il avait été paralysé par la technique du blondinet qui envoya d'ailleurs un message télépathique à ses alliés:

*Profitez en pour lui envoyer une attaque puissante pendant que je l'ai envoyé vers vous! Le bonus de vitesse à laquelle il vient devrait lui causer davantage de dégâts. D'ailleurs je vais vous aider pour ça aussi...*

Pour faire ce qu'il disait le jeune homme, de son autre main car l'une contrôlait la trajectoire de la boule dans laquelle Ozaï était paralysé, il généra un flux de vent autour de Deimos-Peter permettant de multiplier par plusieurs fois leur vitesse de déplacement et par la même occasion celle des coups qu'ils porteraient. Ainsi ils avaient en quelques sortes un double bonus qui pourrait leur permettre d'infliger plus de dégâts au dieu. Enfin ce n'était qu'en théorie, la pratique allait vite être constatable dans tous les cas puisque le dieu de la destruction avait été envoyé de manière assez rapide vers le guerrier ultime que formaient le Kowak et le Défenseur. Il ne restait plus à eux qu'attaquer et éventuellement enchaîner...


_________________





Merci de me prévenir lorsque vous avez fini votre présentation que je puisse valider Wink


... Theme サラシ
...








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Peter
Membre

Masculin
Âge : 25
Inscription : 08/12/2010
Messages : 187
Zénis : 2500
Statut : Bon
Finisher : Rebirth's Delight

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Jeu 14 Juin - 17:05

Il avait réussit. Le chef des défenseurs avait convaincu Deimos de fusionner avec lui. Intérieurement,il était soulagé mais ne le laissa point parraître. Au contraire, il se prépara à recevoir le corps de l'ex-tyran. Ce dernier fondi et envahit le corps de Peter. Celui-ci senti alros le liquide métallique l'envahir et il resta droit et concentré fermant les yeux. Au moment ou il sentit le liquide lui rentrer par les pores, il laissa jaillir un cris de douleur puis un flash aveuglant jaillit de son corps.

À ce moment, il senti sa puissance augmenter et sa peau se solidifer comme si elle devenait une armure naturelle.Quand enfin le flash s'éteignit, c'était un tout nouveau guerrier qui se trouvait devant le dieu de la destruction et aux côtés de Sarashi. Ce guerrier n'était pas un homme, il avait plus l'air d'une machine...oui une vraie machine à tuer mais avec une intelligence.

http://1.bp.blogspot.com/_sjLM7-YJcks/THEVEl-7RZI/AAAAAAAAAcQ/Fb0KVm6qLSE/s1600/Cyborg_Concept_Print_Ver_by_ichitakaseto.jpg

*Le corps...métalisé de Deimos...ses techniques...son élément...je les contrôle tous...*

Dit-il en se regardant les mains métalisé. Quand il vit le vent passer autour de lui qu'il senti l'attaque de Sarashi arriver vers lui, il sépara ses doigts de manière à en faire trois. Chacune des sections de doigts se collèrent et se courbèrent vers l'intérieur pour former un réceptacle qui accueila la boule de lumière formant ainsi une sorte de massue avec une boule d'énergie comme tête. De son autre main, il colla tout ses doigts ensemble et sam ain se transforma en lame d'une longueur suffisante pour percer un corps humain de part en part.

"Prépare-toi dieu de la destruction, car cette fois, je vais t'envoyer là ou tu aurais toujours dut être..."

Il fléchit ensuite les genoux pour se donner un élan et charga à une vitesse spectaculaire en direction de son ennemi.

"EN ENFER!"


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ozaï
Membre

Masculin
Âge : 25
Inscription : 20/02/2011
Messages : 20
Zénis : 3000
Statut : Mauvais
Finisher : Sonic Punch

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Ven 15 Juin - 21:12

De longues minutes passèrent sans que Rydia ne réapparaisse sur la surface de combat. Le dieu de la destruction flottait toujours au dessus du trou qu'il venait de provoquer dans la croûte terrestre, ne s'inquiétant pas pour autant du sort de son souffre-douleur puisque la force de la mage émanait toujours bien qu'affaiblie. Ozaï ne voyait plus trop l'intérêt de poursuivre cette lutte acharnée fasse à un adversaire aussi faible, c'est d'ailleurs pourquoi il concentra son attention sur deux autres personnes en particulier, à savoir le chef des Défenseurs et l'homme reptile. Le conquérant planétaire n'eut pas trop le temps de se poser de questions et fut projeté subitement contre un rocher suite à une projection de force du gamin. Par chance, l'homme au crâne dégarni parvint à se réceptionner en effectuant une pirouette arrière, appuyant ses pieds sur le rocher en question avant de se laisser glisser jusqu'à atterrir au sol. Il fixa un moment le microbe qui s'en était prit à lui avant de marcher lentement dans sa direction, affichant un sourire plus que sadique sur son visage. Puisque son choix semblait être la mort directe, le dieu de la destruction allait lui en offrir une magnifique avant son séjour définitif dans l'au-delà. Mais à mi-chemin, Rydia refit son apparition soudaine dans un piteux état malgré le fait qu'elle semblait parfaitement lucide. Ozaï comprit rapidement qu'elle avait profitée de reprendre quelques forces avant de revenir à la charge. Elle exprima notamment son bonheur sur les réactions physiques du conquérant planétaire, se disant satisfaite d'avoir eu ce qu'elle voulait depuis le début, à savoir une vraie baston. N'étant pas pour le moins honoré des dires de la jeune femme, l'homme au crâne dégarni manqua de peu de lui révéler qu'il ne s'agissait pas là d'un jeu mais d'une destruction mutuelle, qui mettait en jeu la survie d'un des deux combattants. Cependant, Ozaï gardait ses opinions pour lui et préféra agir sans trop bavarder. Mais au même moment, une lueur aveuglante recouvra presque la totalité du champ de bataille. Une puissance gigantesque se faisait ressentir dans les environs et ce n'était pas celle du dieu de la destruction. Aussi incroyable que cela puisse paraître, l'homme reptile avait fusionné avec son jeune ami pour accroître leur puissance et ainsi avoir une chance de défaire leur ennemi commun. Le guerrier en lui même semblait bien étrange, au point même de faire éclater de rire Rydia. Celle-ci lâcha d'ailleurs quelques vannes mal placées avant de reprendre son sérieux, prétextant à son adversaire qu'elle allait attaquer et qu'il ne devait en aucun cas se laisser faire...

- Comme tu voudras mais à quoi bon te régénérer si c'est pour encaisser la même raclée que tu as eu précédemment ? Le problème reste le même.

Le soucis pour Rydia était bien évidemment sa défaite face à une telle puissance. Elle n'avait pas la force nécessaire pour venir à bout toute seule d'Ozaï et cela s'était confirmé assez rapidement. De son côté, le conquérant planétaire se frottait aussi à un problème plutôt minime vis à vis de celui de la jeune femme, le fait qu'elle puisse se régénérer à volonté. Le dieu de la destruction comprit par là qu'il fallait sans doute passer aux choses sérieuses s'il ne voulait pas passer le reste de l'éternité à affronter tout ces ignares. Le seul qui risquait de le divertir suffisamment longtemps semblait être le tout nouveau guerrier présent sur le terrain. Malheureusement, Rydia n'avait pas trop l'intention de lui céder sa place et préféra se démarquer des autres en tâchant de mener la vie dure à l'homme au crâne dégarni, ce qu'elle pouvait réussir à faire puisque cette dernière décida de fusionner avec plusieurs chimères afin de faire jeu égal avec lui. Sans attendre un instant de plus, elle se rua en direction du conquérant planétaire afin de le rouer de coups en tout genre, chose basique qui ne variait pas beaucoup par rapport à ce qui s'était produit un peu plus tôt. Cependant, Ozaï avait un peu de mal à esquiver les poings et les pieds de la mage en raison de sa vitesse ainsi que de sa puissance décuplée. Le dieu de la destruction répondit tout de même aux coups de Rydia, ceux-ci déclenchant quelques ondes de chocs. Malgré que la bouffonne était bien partie pour battre son adversaire au corps à corps, ce dernier bloqua l'un de ses poings à l'aide de la paume de sa propre main. Il enchaîna plutôt rapidement en lui faisant encaisser un coup de poing foudroyant en plein dans l'articulation de son coude, ce qui lui cassa bien évidemment le bras. Ozaï lâcha finalement la jeune femme avant d'en rajouter une couche, donnant un coup de pied électrifiant sur son bras cassé avant que celle-ci ne rafle le sol sur plusieurs mètres. Si un mage pouvait soigner ses blessures physiques, il pouvait difficilement soigner une dislocation du coude par miracle. De plus, c'était un bel avertissement pour les autres guerriers présents sur le terrain. L'homme au crâne dégarni avait fait une démonstration de ce qui attendait aux autres...

- Si tu te relèves, attends-toi à perdre l'autre bras.

Alors qu'il adressait à Rydia un message très clair et bref, ce fut au tour du blondinet de se frotter à la divinité quasiment imbattable. Il ne dégageait aucune énergie spirituelle et pourtant, Sarashi avait réussi à paralyser à distance le dieu de la destruction. Il tenta tant bien que mal de se dégager mais en vain, une sphère transparente s'était formé autour de lui et l'empêchait ainsi d'effectuer des mouvements avec ses membres. De plus, le jeune homme pouvait diriger cette boule de par sa propre volonté, ce qu'il fit en forçant cette dernière à se ruer ce tout nouveau guerrier. Le combattant de métal avait déjà une bonne idée en tête, celle de transpercer Ozaï avec sa main. L'homme au crâne dégarni serra les dents avant d'avoir une solution de dernière minute. Il ne pouvait pas faire le moindre mouvement mais cela ne l'empêcha pas d'utiliser les techniques les plus fourbes pour éviter le pire. Ainsi donc et au moment où le dieu de la destruction s'apprêtait à se faire transpercer, il ouvrit la bouche avant d'envoyer une vague déferlante sur le guerrier sois-disant ultime. Une explosion assez importante se déclencha et le conquérant planétaire décida d'utiliser son corps pour générer une vague explosive spirituelle, technique consistant à dégager suffisamment d'énergie magique pour annuler tous les sorts se portant sur son utilisateur. Ozaï pouvait donc désormais bouger à son aise, n'ayant aucun mal à contrer les sorts magiques de ce style...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Michel
Membre

Apprenti(e)
MembreApprenti(e)

Féminin
Âge : 23
Inscription : 08/12/2011
Messages : 76
Zénis : 5500
Statut : Neutre
Finisher : Tempête de Force

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Jeu 21 Juin - 13:48

Michel regardait acec un regard sans émotions tout ces combattants se disant "protecteurs de la Terre" combattre avec autant de argne qu'ils le pouvaient le dieux maléfique. Qu'ils meurent ou non, le jeune jedi s'en fichait, surtout de Peter, après tout, c'est ce qu'il voulait non? Donc il ne plaindrait pas du tout sa mort, au contraire. C'est alors que les paroles de son oncle lui revinrent dans son esprit. Il ferme alors les yeux et se dit : *Mettre mes idées de vengeance de coté? Il en a une bonne! Il croit que c'est facil? C'est pas lui qui a vu sa famillese faire massacrer sous ses yeux*.

Puis, il vit le dieu envoyer une sorte de vague déferlante vers Méta-Peter(pas trouvé miex comme surnom XD). Là, Michel pris une décision, il parvint à se mettre devant le chef des défenseurs et il tend ses deux mains devant lui. Là, il tente de repousser l'attaque à l'aide de la force mais se contente de la stopper juste devant et la vague était tellement puissante qu'il avait beaucoupde mal à la contenir et il commençait à glisser au sol au lentement en arrière. Au bout de plusieurs minutes, il se décide de dévier la trjectoire de la vague d'énergie vers le ciel avec son pouvoir de la Force. Au bout de force, Michel laissa tomber ses bras la long de son corps en étant essoufflé. Il finit par reprendre son souffle. Continuant de faire dos à Peter, il lui dit : "Ne te fais pas d'illusions. Ce n'est pas du tout par sympathie que j'ai fait ça mais parce que mon oncle me l'a demandé. Je ne fais que reporter ma vengeance".

Là, il s'éloigne et s'en va dans la forêt.

HRP-RP finit pour Michel-HRP

_________________


Thème de combat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rydia
Membre

Féminin
Âge : 25
Inscription : 01/12/2010
Messages : 181
Zénis : 0
Statut : Neutre

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Sam 7 Juil - 19:35

Rydia était parvenu à faire jeu égal avec le dieu de la mocheté, mais celui-ci lui déboita le coude, cela devenait plus difficile de combattre puisque comme l'avait pensé le dieu des chauves, la mage n'avait aucune connaissance dans le domaine des articulations, et comme la fusion des deux moches chiants venait de passer au combat et qu'il n'allait probablement pas lui laisser de place, elle lança une dernière attaque après que l'autre gros ce soit remis à bouger: elle fit bouillir le sang de la divinité, de quoi lui provoquer une douleur intense contre laquelle il ne pouvait rien faire, elle aurait pu le tuer en faisant évaporer son sang, mais cela serait trop simple et elle cessa son attaque après une vingtaine de secondes de souffrance pour celui qui lui avait brisé et le bras.

La jeune femme devint ensuite progressivement de la brume et se dispersa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Dragon Ball Evolution :: RPG :: Planète Terre :: Labyrinthe Sacré-
Sauter vers: