AccueilPortailBoutiqueFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Hiruko & Kaliya
Membres

Masculin
Âge : 25
Inscription : 31/01/2011
Messages : 61
Zénis : 5000
Statut : Neutres
Finisher : Canon Pourpre

MessageSujet: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Ven 6 Jan - 3:34

Ayant réussie à échapper au jeune blondinet grâce à une image rémanente, Kaliya se dirigea désormais en direction du labyrinthe sacré en possession du joyau. Cette course contre la montre allait finalement se terminer et celle-ci n'était pas mécontente de s'être battue pour la résurrection du dieu de la destruction aux côtés de son frère ainsi que de Rydia. Les mages furent finalement victorieux sur les divers héros qui essayaient tant bien que mal d'empêcher les jumeaux d'arriver à leur fin. Le plus puissant de la bande était désormais éliminé, ce dernier ayant encaissé l'attaque ultime d'Hiruko & Kaliya avant d'être littéralement désintégré. Il ne restait donc plus que deux effectifs dans le camp adverse, exactement le même nombre dans celui de la jeune mage. Le combat qui allait se poursuivre entre eux sera de toute évidence équitable. La blondinette savait pertinemment qu'elle aurait du temps devant elle pour rejoindre le lieu où somnole depuis des décennies Ozaï. N'ayant plus aucun ennemi pour lui barrer la route, la tâche qu'elle devait accomplir allait être un jeu d'enfant. Elle survola un bon moment l'océan avant d'apercevoir au loin une falaise, qui était en réalité le Mont Paozu. D'après les quelques renseignements qu'elle avait reçue, le tombeau du dieu devait se trouver à proximité de la Capitale Est. Celle-ci ne devait plus être très loin et grâce à un bon sens de l'orientation, il était facile pour n'importe quel individu de se repérer géographiquement. Par chance, elle repéra le labyrinthe sacré et afficha un sourire avant de se poser devant l'entrée...

* C'est vraiment dans ce trou à rat qu'hiberne ce vieux fossile ? *

L'endroit semblait affreux et mystérieux, au point même que l'on pouvait penser que ce dernier été hanté. Après réflexion, Kaliya se demanda s'il n'était pas préférable de rebrousser le chemin ou bien de demander à un passant de bien vouloir l'accompagner à l'intérieur de cet endroit obscur. Mais finalement, elle prit son courage à deux mains et s'élança en parcourant un long couloir qui parraissait illuminé, ce qui semblait déjà rassurant pour la demoiselle. Mais au fur et à mesure qu'elle progressa, elle remarqua sans grand étonnement que plusieurs chemins pouvaient mener à différents endroits. Elle ne savait pas par conséquent où il fallait se rendre pour débusquer le sarcophage d'Ozaï, ce qui était bien embêtant. La blondinette ne tenait pas à passer toute sa journée dans ce lieu en manque de clarté. Mais d'un autre côté, celle-ci n'avait pas le choix et devait poursuivre ses recherches. Elle fit apparaître une boule d'énergie dans sa main afin d'avoir un peu de lumière pour se frayer un chemin à travers les divers passages. Kaliya remarqua peu après qu'elle passait régulièrement au même endroit, qu'elle n'arrêtait pas de tourner en rond depuis tout à l'heure. Ce labyrinthe avait vraiment de quoi la rendre folle, mais elle ne désespérait pas pour autant. Avec de la volonté, elle trouva finalement le bon chemin qui la mena tout droit vers le tombeau du dieu de la destruction. Ses yeux scintillèrent d'émerveillement, heureuse d'avoir trouvée ce qu'elle cherchait...

- J'ai finalement trouvée le tombeau de ce vieux filou. Et maintenant, tu vas me faire le plaisir de sortir de ton caisson en or. La sieste est terminée !

Mais au moment où celle-ci s'apprêta à insérer le joyau dans la forme adaptée sur le sarcophage, elle pouvait ressentir une force s'éveiller non loin de sa position actuelle. La puissance ressentie n'était pas vraiment éloignée, elle semblait même très proche. La blondinette n'y comprenait absolument rien et se contenta de regarder autour d'elle, sans doute de manière à débusquer un vilain farceur qui s'était introduit en douce dans le labyrinthe. Étrangement, il n'y avait personne...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Deimos
Fondateur

Masculin
Âge : 25
Inscription : 13/09/2010
Messages : 510
Zénis : 7000
Statut : Neutre
Finisher : Supernova

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Ven 6 Jan - 20:39

Alors que tout le monde semblait croire à la mort définitive de l'ex-tyran, ce dernier parvint à survivre en airant dans l'espace. L'attaque des deux jumeaux avait causée pas mal de dégâts au corps de Deimos, affaiblit et ne pouvant se battre à nouveau sans avoir récupéré un peu de force. Rien n'était plus facile pour lui que de régénérer ses cellules disposées un peu partout dans l'espace en les attirant comme un aimant, de manière à se reformer entièrement. Une fois que cela fut terminé, il fit quelques mouvements avec ses bras ainsi que ses jambes pour s'échauffer et éviter ainsi de se froisser un muscle lorsque le combat reprendra. Appartenant à la race des extra-terrestres, il n'avait pas besoin d'oxygène pour survivre dans l'atmosphère spatiale. Cela était un sacré avantage et une fois encore, l'ex-tyran échappa de peu à une mort certaine. Il était habitué à se battre jusqu'au bout sans baisser les bras, ayant une fierté inégalable. Après avoir reformé la totalité de son corps, il devait dés à présent résorber les blessures que son corps avait subit suite au rayon destructeur des deux jeunes mages. La régénération était elle aussi de l'énergie supplémentaire gaspillée. Mais étant déjà mort une fois, Deimos n'était plus considéré comme un mortel et donc disposait de réserves d'énergie quasi illimitée. Néanmoins, cela ne le protégeait plus que cela contre une seconde mort, qui l'effacera à jamais de la réalité si cette catastrophe venait à se produire. Bouillant de colère, l'ex-tyran regarda de loin la Terre, ne supportant pas de s'être fait laminer aussi facilement par des gamins. Son regard en disait long sur ses intentions, comme-ci il était sur le point de détruire complètement la planète afin d'anéantir les espoirs d'Hiruko & Kaliya. Heureusement, il ne semblait pas encore fou. Peut-être l'aurait-il vraiment fait s'il n'avait pas d'enfants ainsi que des amis. Après un léger temps de réflexion, Deimos s'élança à pleine vitesse sur la planète bleue...

- Sales gosses, vous allez le regretter ! Attendez que je m'occupe de vous !

La destination du kowak était bien évidemment le champ de bataille où se déroulait le combat. Il ressentait encore la force de Sarashi ainsi que celle de Peter, un peu plus diminué qu'auparavant. Néanmoins, il était toujours vivant c'est ce qui comptait pour l'ex-tyran. Mais lorsqu'il s'apprêta à arriver à Karakura City, il vit une petite silhouette se diriger dans la direction qui menait au labyrinthe sacré. Deimos pensa directement à l'un des jumeaux, qui avait probablement réussi à échapper à la vigilance de ses amis. Subitement, il se mit à changer de direction pour poursuivre l'individu. Par précaution, le kowak garda ses distances pour ne pas se faire repérer. C'était d'ailleurs même très étonnant que le fuyard n'est pas remarqué qu'un poursuivant était à ses trousses. Cela n'avait plus aucune importance pour Deimos, qui n'avait plus que l'idée de démonter ces deux gamins et détruire le joyau qu'il détenait. En parlant de cet objet précieux, il devait à tout prix se dépêcher s'il ne désirait pas avoir un monstre tel qu'Ozaï dans les pattes. En arrivant finalement sur les lieux en question, il remarqua une grande porte qui menait dans un intérieur sombre. Les passages semblaient multiples, ce qui n'était pas évident pour retrouver à temps la trace du jumeau. Mais finalement, l'ex-tyran se repéra via la petite boule d'énergie qu'émettait l'individu à travers les nombreux couloirs. C'est donc ainsi qu'il retrouva Kaliya, celle-ci ayant réussie à débusquer le sarcophage du dieu de la destruction...

- Ne fais plus un seul geste, misérable peste ! Je t'interdis formellement d'ouvrir ce cercueil ! Si tu crois qu'il sera reconnaissant à ton égard pour cette délivrance, tu te fourres le doigt dans l'œil ! Je suis certain qu'il n'éprouvera aucune pitié pour quiconque croisera son chemin, même pour toi !

L'attaquer ne semblait pas une bonne solution pour le moment, il fallait que Deimos réussisse à mettre la jeune blondinette en confiance pour qu'elle puisse finalement accepter de détruire le joyau. Peut-être que celle-ci sera finalement épargnée pour ses nombreux méfaits du jour, qui ont provoqués tant d'agitation...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonball-evolution.forumactif.com
avatar

Hiruko & Kaliya
Membres

Masculin
Âge : 25
Inscription : 31/01/2011
Messages : 61
Zénis : 5000
Statut : Neutres
Finisher : Canon Pourpre

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Ven 6 Jan - 22:56

Kaliya finit par entendre des bruits de pas se rapprochant peu à peu de la pièce où elle se situait. La puissance n'était pas bien grande, la demoiselle pensait donc qu'il s'agissait très certainement d'un touriste qui s'est égaré. Celle-ci souria sans prendre une quelconque précaution pour se défendre, se disant que ce petit curieux n'allait certainement pas être déçu du spectacle qui l'attendait. Peut-être même que lors de son réveil, Ozaï montrera une partie de ses pouvoirs en s'en prenant à ce pauvre être crédule. C'était une chose que voulait bien tester la blondinette, qui n'hésitera pas à mentir en prétextant que cette personne semblait vouloir empêcher la résurrection du dieu de la destruction. Mais à sa grande surprise, elle constata qu'il ne s'agissait que de Deimos, ce lézard de nouveau parmi les mortels alors qu'il fut facilement écrasé par le canon pourpre des jumeaux. Ce dernier semblait même d'ailleurs à cran suite à ce qu'il avait subit, montrant bien sa colère à la demoiselle en l'interdisant de libérer Ozaï. L'ex-tyran se mit alors à débiter des bêtises en prédisant que ce grand conquérant n'allait avoir aucune pitié envers sa libératrice. Kaliya n'en croyait pas un traître mot, elle savait pertinemment ce que cherchait à faire le kowak. Mais il se pouvait fort bien qu'il avait raison. Dans ces cas-ci, la jumelle ne tarderait pas à mettre les voiles rapidement accompagnée de son frangin...

- Toi vivant ?! Mais tu es mort ! Tu t'es pris une vague déferlante à puissance maximale en pleine poire ! Bon peu importe que tu sois là, il est trop tard pour jouer les héros. Dis bonjour à notre ancêtre, le tout-puissant Ozaï !

Préférant les gestes à la parole, la jeune blondinette ne mit pas longtemps à insérer le joyau sur le sarcophage du dieu de la destruction. La mission était désormais accomplie, les mages ressortant victorieux de cette confrontation qui s'est terminée par une résurrection légendaire. De la brume se mit soudainement à s'évaporer du tombeau, recouvrant pratiquement toute la pièce et voilant ainsi la vue de la jumelle. Il devait en être de même pour Deimos, qui s'attendait certainement au pire après que Kaliya ai effectuée ce geste suicidaire. Le joyau de couleur rouge sang se mit à briller, annonçant ainsi l'ouverture du sarcophage et le réveil d'Ozaï par la même occasion. N'ayant jamais su à quoi ressemblait le grand conquérant, la mage était impatiente de découvrir ce nouveau visage parmi le monde des mortels. Se fiant d'abord au nom que portait ce dernier, elle l'imaginait plutôt charismatique. Mais bien entendu, ce n'était pas exactement le cas. Dans le temps, il adoptait une attitude brutale envers ses ennemis et c'est un peu grâce à celle-ci qu'il est devenu un grand chef de guerre. La blondinette était bien loin de se douter aussi qu'Ozaï avait une dent contre les mages suite à ce qu'il s'est passé il y a plus de cent mille ans. Affichant un sourire, elle fut assez émerveillée par les effets spéciaux...

- Regarde ce spectacle, n'est-il pas magnifique ?

Le cercueil du dieu de la destruction finit par s'ouvrir, l'intérieur contenant une silhouette méconnaissable à cause de la fumée toujours présente. Il semblait désormais impossible de revenir en arrière et l'ex-tyran devait en être conscient. Si Kaliya devait mourir de sa main, elle serait de toute évidence vengée par Ozaï, qui allait certainement se faire plaisir à décapiter le kowak...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Deimos
Fondateur

Masculin
Âge : 25
Inscription : 13/09/2010
Messages : 510
Zénis : 7000
Statut : Neutre
Finisher : Supernova

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Sam 7 Jan - 21:41

Malheureusement, la jeune blondinette ne fit pas attention à l'avertissement de Deimos au sujet de la reconnaissance qu'Ozaï aurait envers elle après cette délivrance. Elle n'avait apparemment pas conscience du danger que celle-ci encourait à vouloir jouer les petites curieuses, c'est d'ailleurs pour cela qu'elle inséra le joyau sur le sarcophage du dieu de la destruction de manière à le réveiller d'un sommeil profond. De son côté, l'ex-tyran semblait complètement paralysé sur place. Il n'osait plus bouger et regarda l'artefact briller, signe que le cercueil n'allait pas tarder à s'ouvrir pour libérer le conquérant, qui imposera sans aucun doute une nouvelle ère apocalyptique. Néanmoins, il ne comptait pas laisser cette résurrection se produire et c'est pourquoi il se mit à envoyer plusieurs salves d'énergies à la suite sur le caisson en or afin de le détruire, éliminant Ozaï par la même occasion. Mais hélas, les légères vagues déferlantes ne firent que rebondir sur le sarcophage avant d'aller s'écraser tour à tour contre les murs ainsi que le plafond du labyrinthe. A la grande stupéfaction de Deimos, le caisson contenant le dieu de la destruction semblait indestructible face à ses attaques. Très rapidement, des effets surréalistes firent leur apparition dans la pièce. L'ex-tyran ainsi que la blondinette pouvaient remarquer de la fumée se former sur le sol, recouvrant partiellement les alentours au point de ne plus y voir quoi que ce soit. Grinçant des dents et montrant bien son énervement après avoir constaté que plus rien ne peut empêcher Ozaï d'être réveillé, le kowak marcha en direction de la blondinette avant de l'empoigner...

- Magnifique ?! Je ne sais pas ce qui me retiens de t'achever dans la seconde, donne-moi une seule bonne raison d'épargner ta misérable vie !

Montrant un visage emprunt de haine envers Kaliya, l'ex-tyran s'apprêta à lui transpercer le ventre à l'aide de sa queue. Mais au même moment, la porte du sarcophage finit par s'ouvrir afin de laisser place au dieu de la destruction. La tête de Deimos se tourna directement en direction du cercueil, bien qu'il ne voyait absolument rien du portrait physique de ce conquérant si mystérieux. Il relâcha la blondinette avant de prendre ses distances par rapport à la silhouette obscure étant toujours dans le caisson en or. Le kowak s'attendait bien évidemment au pire venant d'un dieu âgé de plus de cent mille ans. Néanmoins, il ne connaissait vraiment rien de l'histoire de ce dernier, ce qui pouvait légèrement handicaper. L'ex-tyran avait juste remarqué que la dépouille contenue dans le sarcophage semblait être revenue à la vie comme par miracle, ce qui signifiait qu'il y avait certainement un moyen de le sceller à nouveau dans son cercueil d'origine. Malheureusement, Deimos ne connaissait rien à la magie et il fallait un sorcier bien expérimenté qui accepterait de bien vouloir donner un coup de main. En attendant, il n'avait guère le choix que de faire face à Ozaï afin de retarder l'inévitable. L'ex-tyran remarqua aussi l'émerveillement de la demoiselle, qui n'allait sans doute pas durer...

* C'est le début de la fin, rien ne pourra empêcher Ozaï d'agir comme bon lui semble dans notre monde désormais. Tout ceci à cause de cette gamine... *

Deimos rêvait de pouvoir donner une bonne correction à Kaliya. Mais étant donné qu'il n'arrivera certainement pas à battre le dieu de la destruction seul, il était préférable d'avoir une main d'aide à ses côtés. Malgré son jeune âge, elle semblait parfaitement capable de se rendre utile en magie. Peut-être même que celle-ci connaissait la manière dont il fallait s'y prendre pour sceller à nouveau Ozaï dans son cercueil, mais tout ceci ne semblait qu'éphémère pour l'ex-tyran...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonball-evolution.forumactif.com
avatar

Ozaï
Membre

Masculin
Âge : 25
Inscription : 20/02/2011
Messages : 20
Zénis : 3000
Statut : Mauvais
Finisher : Sonic Punch

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Dim 8 Jan - 18:29

Alors qu'il dormait paisiblement pendant de longues décennies, Ozaï fut étrangement secoué depuis son sarcophage en or massif. Malgré sa somnolence, il pouvait ressentir deux présences se situant dans la pièce où était entreposé son tombeau. L'une de celles-ci semblait bien plus puissante que la seconde, n'ayant malheureusement pas l'image de la personne en tête. Le dieu de la destruction n'avait pas non plus l'idée de la période à laquelle il se situait. Par conséquent, il ne reconnaitra pas beaucoup de choses lorsqu'il sera enfin libéré du maléfice que les mages lui ont jeté par le passé. Une étrange lueur rouge vint éclairer l'intérieur du cercueil, après quoi le grand conquérant finit par ouvrir les yeux. La porte du sarcophage s'ouvrit après d'inlassables minutes, laissant ainsi Ozaï s'aventurer en dehors de sa prison de manière à pouvoir savourer à nouveau la liberté. Les torches accrochées au mur s'allumèrent instinctivement, les deux individus pouvant désormais voir à quoi ressemblait le dieu de la destruction. Il ne prêta d'ailleurs pas attention à ceux qui sont certainement responsable de sa libération, préférant jeter un œil à son corps qui ne s'était pas décomposé malgré toutes ces années. Cela signifiait aussi qu'il semblait être en bonne santé et que la malédiction n'avait pas eu d'impacts sur son métabolisme, chose plutôt positive pour son grand âge...

- Enfin libre ! Je commençais à désespérer de ne plus revoir la lumière du jour. Maintenant que ce sortilège est brisé, je vais pouvoir poursuivre ce que j'ai débuté. Ma domination suprême va s'étendre à nouveau sur Terre !

Le conquérant laissa échapper un ricanement qui résonna pratiquement dans toute la pièce ainsi que dans les couloirs avoisinants. Arrêtant de regarder son propre physique, son attention se porta finalement sur les deux individus qui ont eu la malchance de profaner sa tombe, du moins en partie. Il est clair que pour cette bonne action à l'encontre d'Ozaï, ce dernier n'en tiendra pas rigueur à cet homme ayant la carrure d'un reptile sur pieds ainsi qu'à cette demoiselle au teint rosâtre, probablement une terrienne. Pourtant, il ressentait chez elle une énergie plutôt magique. Sans dire un traître mot, le dieu de la destruction se retourna en direction de son cercueil afin de constater si la délivrance s'est effectuée par la magie ou bien par un objet, ce qui semblait être le cas en remarquant le joyau. Il fixa donc de nouveau les individus en les regardant tour à tour dans le blanc des yeux. Ainsi, ces derniers ne pouvaient pas penser à cet instant ce que pensait réellement Ozaï. Allait-il les récompenser ou les exécuter ? Il devait s'agir d'une question qui parcourait la tête de ces deux personnes, probablement inconscientes de vouloir toujours être curieuses quand il s'agit de tombeaux anciens. Néanmoins, ils avaient un potentiel de combativité largement élevé, ce qui pourrait servir...

- Étrangers, vous venez de profaner la tombe d'un conquérant planétaire. Néanmoins, vous êtes graciés de tout pêchés pour m'avoir délivré et c'est pourquoi je fais de vous mes premiers esclaves. Mettons-nous en route, nous avons tant de choses à faire pour mon premier jour de règne.

C'est avec assurance qu'Ozaï prononça ces quelques paroles, se tournant par la suite dos aux deux individus afin d'entendre une réponse positive de leur part. Mais il était malheureusement loin de se douter que le reptile et la blondinette n'allaient pas être aussi dociles pour se soumettre à ses volontés...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Peter
Membre

Masculin
Âge : 25
Inscription : 08/12/2010
Messages : 187
Zénis : 2500
Statut : Bon
Finisher : Rebirth's Delight

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Mar 10 Jan - 3:45

Brillant telle une étoile,Peter fila tel une comète vers le labyrinthe en courant d'une vitesse inhumaine.Il espérait arriver à temps mais voilà qu'un déclic parcouru son esprit alors qu'il senti une redoutable puissance.

*Non...c'est pas vrai...ils n'ont pas fait ça...ils l'ont vraiment libéré!Ozaï est sorti de sa tombe!*

Arrivé au labyrinthe,il sauta d'une hauteur impressionnante par dessus les murs et en voyant au loin Kaliya,il atterri à l'endroit ou tous se trouvaient.Lorsque ses pieds touchèrent le sol,il créa un petit tremblement de terre et le sol se craquela sous ses pieds alors qu'il avait une jambe repliée,l'autre bien écartée et une main au sol.Il se releva,face au dieu de la destruction.Leurs regards se croisèrent et le fils de Gohen ne le quittait pas des yeux.

"Ozaï, dieu de la destruction!Tu n'as pas ta place sur terre!Retourne d'où tu viens ou tu regretteras amèrement d'être sorti de cette tombe!"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Hiruko & Kaliya
Membres

Masculin
Âge : 25
Inscription : 31/01/2011
Messages : 61
Zénis : 5000
Statut : Neutres
Finisher : Canon Pourpre

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Sam 14 Jan - 19:49

Alors que Kaliya était impatiente de voir à quoi pouvait bien ressemblait le dieu de la destruction, l'ex-tyran semblait quant à lui plutôt intrigué. Cela se confirma au moment où il marcha d'un pas lent vers la blondinette de manière à empoigner son haut, cette dernière n'ayant même plus les pieds posés au sol. Deimos était furieux de ce que venait de faire la jumelle, mais celle-ci n'eut pas une grande frayeur sous les menaces de ce dernier. Elle afficha même un sourire amplement satisfait, signe de provocation destiné à l'homme reptile. D'un autre côté, Kaliya savait qu'il aurait encore besoin d'elle pour la suite afin de sceller à nouveau le conquérant planétaire, chose qu'elle ne pouvait pas faire et qu'elle n'aurait pas fait si ses pouvoirs n'étaient pas aussi limités. Alors que Deimos s'apprêtait à transpercer la jeune mage, son attention fut attiré par quelques grincements qui provenaient depuis le caisson en or où était retenu Ozaï. L'ouverture de la porte laissa un très grand suspense, tel que l'ex-tyran finit par relâcher la demoiselle afin de prendre ses distances, méfiant. La jumelle n'avait aucune raison de faire de même, voulant d'abord voir de plus près comment était celui qui a fait chuté de nombreux empires dans le passé. Elle fut déçue lorsqu'elle vit le dieu de la destruction ayant une très fine silhouette, parvenant même à se dire qu'il ne s'agissait pas de la vraie divinité. Pourtant, il agissait comme tel en soulignant que c'était bel et bien le tombeau d'un conquérant planétaire. Ceux qui ont foulés ce lieu devait apparemment payer de leur vie, mais Ozaï décida d'épargner Deimos ainsi que la blondinette pour sa délivrance, tout en faisant d'eux ses propres esclaves. Kaliya ricana le temps de quelques secondes avant de s'avancer vers le dieu de la destruction, voulant le corriger...

- Vous voulez rire ? Ce lézard ne comptait pas vous libérer, il est là uniquement dans le but d'anéantir vos projets de conquête comme tant d'autres. Vous devez votre délivrance à une équipe formidable, constituée de mages.

La jeune demoiselle était bien évidemment comprise dans le lot. D'ailleurs, celle-ci n'hésita pas un seul instant pour enfoncer le clou dans le pied de Deimos, de manière à attiser la foudre du conquérant planétaire sur celui-ci. Mais soudainement, une force approchant des lieux se fit ressentir. Elle ne semblait pas très puissante mais la direction qu'elle empruntait était celle du labyrinthe sacré. Kaliya pensa alors qu'il s'agissait peut-être d'un simple voyageur qui survolait de nombreuses civilisations pour se rendre à un endroit précis, mais ce ne fut hélas pas le cas. Effectivement, cette personne s'arrêta subitement au dessus de leur tête avant de se poser aux côtés de l'ex-tyran. Ce n'était autre que Peter, qui avait apparemment reprit ses esprits suite au petite lavage de cerveau que lui avait fait subir la blondinette. Ce dernier pensait peut-être arriver à temps pour stopper l'inévitable mais il semblait déjà trop tard, Ozaï étant bel et bien de retour parmi les mortels. Kaliya ne pouvait s'empêcher de rire suite aux dires du chef des Défenseurs...

- Il vient à peine de revenir d'outre-tombe, pourquoi devrait-il retourner maintenant dans son sarcophage ? Je ne pense pas que tu aimerais que l'on t'enferme pendant de longs siècles dans un caisson en or.

Il ne restait donc plus qu'à voir la réaction de Peter et surtout du conquérant planétaire, qui n'avait pas encore placé un seul mot depuis tout à l'heure. Allait-il s'en prendre au chef des Défenseurs ainsi qu'à son allié ? Rien n'était moins sûr, mais Kaliya semblait avoir fait le nécessaire pour éveiller la colère d'Ozaï...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ozaï
Membre

Masculin
Âge : 25
Inscription : 20/02/2011
Messages : 20
Zénis : 3000
Statut : Mauvais
Finisher : Sonic Punch

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Lun 16 Jan - 15:45

Peu de temps après la libération d'Ozaï, un autre guerrier vint s'ajouter au petit groupe en employant un ton plus que menaçant envers le conquérant. Il n'avait pas l'air de plaisanter et ne semblait pas savoir ce qu'il encourait de confronter l'un des plus grands dieux qui n'ai jamais existé sur Terre. Ozaï préféra rester muet comme une carpe et ne prêta pas attention au petit nouveau, profitant aisément de l'air libre qu'il n'avait plus respiré depuis bien longtemps. La demoiselle prit ensuite la parole en précisant que l'homme reptile ne l'avait pas aidée à le délivrer, mais qu'elle venait d'agir seule avec l'aide extérieure de deux autres mages. Lorsqu'il apprit la nouvelle, son visage indifférent se retourna vers Kaliya un court instant. Le dieu de la destruction resta toujours aussi silencieux, les individus présents ne sachant certainement plus quoi penser de lui, qui devait être selon les légendes terrifiant et non assez posé. Son regard finit par se détacher de la blondinette, ignorant encore les autres avant de faire le tour complet de la pièce, s'arrêtant finalement face à un mur qu'il fixa de longues minutes. Soudainement, sa force vint à augmenter considérablement. La terre ne semblait pas trembler, preuve qu'il arrivait parfaitement à canaliser sa puissance. Son poing droit était fermement fermé, du sang coulant jusqu'à aller s'écraser sur le sol. De la foudre contourna parfaitement sa silhouette, en particulier son bras droit bien armé et prêt à être utilisé...

- Des mages ? Je vois...

Le conquérant finit par se retourner à nouveau vers Kaliya, regardant celle-ci durement. Après un léger moment d'hésitation, il fit encaisser à la jeune demoiselle son terrible coup de poing foudroyant en plein visage, plongeant celle-ci dans une totale inconscience. Elle retomba sans tarder sur le sol, littéralement achevée par le coup violent qu'elle venait de se prendre à l'instant. Les deux autres individus présents ne devaient d'ailleurs pas comprendre pourquoi avoir fait une chose pareille puisqu'elle était en quelques sortes sa sauveuse. L'expression d'Ozaï changea subitement pour faire place à la haine, ce dernier ayant quelques difficultés à se contrôler quand il s'agit de mages. Ceux-ci avaient brisés une alliance qui unissait deux nations, qui étaient très proches l'une de l'autre. Le dieu de la destruction finit par relever la tête vers les deux autres guerriers, les regardant tour à tour avant de générer une super vague explosive qui raya complètement le labyrinthe dans lequel ils étaient, ne laissant que des ruines au passage. Deimos et Peter ne furent pas touchés jusqu'à présent, ce qui semblait bon signe. Néanmoins, le conquérant ne comptait pas les laisser repartir après avoir été défié de la sorte...

- Sachez messieurs qu'il ne me faudra pas plus de deux minutes pour vous plonger dans un état végétatif, tout comme cette jeune fille.

Ozaï n'ajouta plus un seul mot, voulant voir si les deux individus face à lui avaient assez de cran pour se battre contre un dieu apparemment surpuissant. Par précaution, le dieu de la destruction venait de faire le balayage complet de toutes les bâtisses aux alentours, de manière à ne pas être gêné durant un possible combat...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Deimos
Fondateur

Masculin
Âge : 25
Inscription : 13/09/2010
Messages : 510
Zénis : 7000
Statut : Neutre
Finisher : Supernova

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Mar 17 Jan - 3:29

A la grande surprise de Deimos, le sois-disant dieu de la destruction ne semblait pas fort impressionnant. Le silhouette de ce dernier était assez mince et ses muscles pas assez développés pour pouvoir rivaliser avec l'ex-tyran. Pourtant, le kowak sentait une grande force cachée au fond de cet être ambitieux. Il ne prêta d'ailleurs pas attention à la présence des deux individus sur les lieux, cherchant sans doute à les énerver ou bien à profiter du plein air que lui offrait à nouveau sa seconde vie. Dans tous les cas, il décida d'épargner la vie de ses deux sauveurs en leur offrant un esclavage assuré. Deimos n'était bien évidemment pas d'accord sur ce que pouvait ordonner Ozaï et le montra clairement en gardant le silence, le visage complètement indifférent face aux ordres de son sois-disant nouveau maître. La jeune blondinette quant à elle, ne déclara rien de particulier à ce sujet. Celle-ci préféra même rectifier les quelques paroles erronées du conquérant planétaire, précisant bien évidemment que l'ex-tyran n'avait aidé aucunement pour sa délivrance et qu'il comptait bien stopper rapidement le nouveau régime imposé par le dieu de la destruction. L'ambiance semblait plutôt tendue avant que ne surgisse un nouveau combattant, qui n'était autre que Peter. Ce dernier avait apparemment réussi à retrouver la trace de Kaliya, bien qu'il était désormais trop tard pour empêcher le pire de se produire. Le chef des Défenseurs ne semblait même pas étonné de revoir Deimos bel et bien envie. Cela pouvait se comprendre en quelques sortes puisque le fameux héros était déjà dans les vapes lorsque le kowak avait disparu, celui-ci étant considéré comme mort. Sa forte résistance n'avait apparemment aucune limite...

- Difficile de le sceller à nouveau sans le combattre, sauf si tu connais un mage pas trop casse-pieds capable de nous venir en aide. J'ai un mauvais pressentiment subitement, celui de passer un très mauvais moment.

Cette phrase semblait apporter humour et réconfort, bien que l'instant présent était trop gravissime pour jouer les comiques. Peter semblait confiant en ses capacités, chose plutôt positive quand on ne cherche pas à prendre la grosse tête. Ces derniers ne faisaient pas face à n'importe qui, il s'agissait bien là d'un dieu ayant semé le trouble dans le cœur des terriens autrefois, sans compter la destruction et la dictature qu'il avait imposé sur Terre. Soudainement, son niveau de puissance augmenta considérablement. Ozaï s'apprêta certainement à attaquer les deux vieux rivaux des temps passés, jusqu'à ce qu'il décida d'assommer littéralement Kaliya à l'aide de son poing foudroyant. La pauvre blondinette n'eut même pas le temps de réagir, celle-ci s'écroulant sur le sol complètement inconsciente. Voyant que le conquérant planétaire n'avait pas loupé son coup, qui a fortement raisonné dans toute la pièce, Deimos s'approcha de celle-ci afin de s'accroupir et sentir son pouls. Elle semblait toujours vivante, bien qu'une personne normale n'aurait tout simplement pas survécue à un tel coup de poing dévastateur. L'ex-tyran ne pensait pas que cette alliance s'éteindrait aussi rapidement, remarquant bien là l'individualisme du conquérant planétaire. D'ailleurs, celui-ci rasa complètement le labyrinthe et les habitations aux alentours en générant une super vague explosive, le héros et le kowak étant épargnés. De nouveau à l'air libre, Ozaï semblait mettre au défi les deux amis. Il était même très confiant sur l'issue du combat, précisant bien qu'ils n'avaient aucune chance de le battre, même en usant des techniques les plus brillantes. Deimos ne l'entendit pas de cette oreille et s'approcha du dieu de la destruction, n'hésitant pas à s'arrêter à quelques centimètres de ce dernier pour le fixer longuement dans le blanc des yeux, vexé d'être considéré comme une lavette...

- Je n'en serais pas si sûr à ta place. Tu as beau être un conquérant planétaire, tu n'en restes pas moins un misérable humain face à moi. La différence entre nous deux ? J'ai conquis de nombreuses planètes par rapport à toi. Alors si tu penses toujours pouvoir me laminer en l'espace de deux minutes, je serais curieux de voir le résultat. Tu ignores tant de choses à mon sujet.

La fierté de l'ex-tyran refit surface soudainement, ayant retrouvé la confiance et démontrant bien à son nouvel adversaire qu'il n'était pas du genre faiblard, mais plutôt bourrin et très résistant quand il s'agissait de subir les attaques d'un guerrier considéré comme surpuissant. Le regard de Deimos ne quittait pas celui du dieu de la destruction, attendant de voir comment ce dernier allait réagir à ses paroles...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonball-evolution.forumactif.com
avatar

Michel
Membre

Apprenti(e)
MembreApprenti(e)

Féminin
Âge : 23
Inscription : 08/12/2011
Messages : 76
Zénis : 5500
Statut : Neutre
Finisher : Tempête de Force

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Mar 17 Jan - 7:03

Pendant ce temps, Michel courait précipitement à travers une forêt d'un air effrayé comme si il fuyait quelque chose, quelque chose que personne ne pouvait voir sauf lui, quelque chose de mauvais qui n'arrêtait pas de le poursuivre, lorsqu'il arrive devant une sorte de monument, ne sentant plus le danger qui le poursuivait, il s'arrête en étant essoufflé mais ne s'asseoit pas pour se reposer. Toujours habillé de la longue cape de jedi de son défunt oncle, il met sa capuche pour dissimuler son visage. Soudain, une étrange force puissante démoli le bâtiment où Michel se trouvait devant, ainsi que tout les autres des alentours, les débrits du bâtiment allaient l'écraser mais Michel tend son bras au-dessus de lui, se concentre et les débrit se mettent à léviter autour de lui. Non lui de là, il voit une fille blonde inconsciente et deux individus. Sans hésiter, il s'approche d'eux tout en maintenant les débris autour de lui qui le suivaient au cas où il en aurait besoin, il croise ses bras et dit : "Hé! Je pourrais savoir ce qui se passe ici?!"

Sentant quelque chose d'étrange, son regard se détourne de suite son regard vers Peter qu'il regard avec un regard noir.

*Peter, le fils de Gohen*.

_________________


Thème de combat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Peter
Membre

Masculin
Âge : 25
Inscription : 08/12/2010
Messages : 187
Zénis : 2500
Statut : Bon
Finisher : Rebirth's Delight

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Lun 23 Jan - 13:06

Avant même que Kaliya ne touche le sol,le chef des défenseurs fit un pas rapide vers l'avant et disparu soudainement pour réapparaître en glissant juste en dessous de la petite mage pour la rattraper de justesse.Dans ses bras,elle était déjà inconsciente. Ce mouvement était très surprenant venant de Peter sachant qu'il avait déjà essayé de la tuer ne serais-ce que quelques heures plus tôt voilà maintenant qu'il viens de lui épargner plus de dommages qu'elle n'en avait déjà subit.

Le coup qu'elle venait de prendre avait été presque fatal pour elle.Peter pu le voir en l'examinant rapidement.Elle avait une commotion cérébrale.Vu le corps fragile qu'elle avait et puisqu'elle n'as pas pu lancer de magie pour se protéger,il était normal qu'elle aie subit un aussi grand choc. Le fils de Gohen et de Shamash posa sa main au dessus du front de la petite et une lumière en jaillit.Une blessure à la tête causée par le coup se referma doucement jusqu'à disparaître complètement.

Suite au discours de Deimos, qui laissait croire qu'il allait vaincre Ozaï, Peter s'interposa.

"Deimos!"

Dit Peter d'un ton sec et froid à son partenaire et collègue.Lorsque ce dernier se retournerais vers lui,il verrais que le chef des défenseurs était d'un sérieux inimaginable et que dans ses yeux,une pointe de doute s'installait,oui,pour une première fois,il semblait avoir peur.Si même lui avait un doute quand à ses forces, c'était fort probablement parce qu'il savait que les chances de réussites étaient minces.

"Tu as résisté à un grand choc et j'en suis content...mais cette fois...ce ne seras las le cas si tu l'affronte en face-à-face...la prophétie disait que ce dieu allait détruire le monde...nous venons d'avoir là un aperçus de ce qu'il peux faire..."

Suite à ces paroles,il fronça les sourcils et il déposa tranquillement Kaliya au sol serrant ensuite les poings.

"On as affaire à un ennemi plus puissant et plus maléfique que jamais.Si ça se trouve,je vais devoir utiliser tout mes pouvoirs contre lui...même les plus dangereux.Tu sais ce que ça signifie n'est-ce pas...si les choses tournent mal lorsque j'utilise la frénésie,ne m'arrête pas tant que je ne serai pas mort ou que je n'aurai pas tuer mes ennemis et ce même si j'en suis au dernier stade."

Deimos le savait,Peter lui en avait parlé.Le dernier stade de la frénésie était celui ou il n'avait plus aucune contrôle de lui même et où il ne distinguait plus ses allié de ses ennemis.

"Il y a longtemps que je ne me suis pas trouvé en face d'un ennemi plus dangereux que Gohen lui-même...ça me fait peur je l'avoue...mais je ne lâcherai pas...je me batterai jusqu'à la mort si il le faut."


Suite à ces paroles,il se tourna vers Ozaï poru le regarder un moment comme pour dire qu'il allait le regretter amèrement.Ses pas se dirigèrent vers Michael le jeune Jedi. Il lui donna alors la jeune mage inconsciente.

"Dans le désert à quelque part il y a les citée d'Uruk...apporte-la la-bas au plus vite ils sauront s'occuper d'elle.Ne me demande pas pourquoi ni ce qui se passe,fait simplement ce que je te demande...la vie de cette fille est en jeu."

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ozaï
Membre

Masculin
Âge : 25
Inscription : 20/02/2011
Messages : 20
Zénis : 3000
Statut : Mauvais
Finisher : Sonic Punch

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Mar 7 Fév - 18:06

Suite aux paroles du conquérant planétaire, l'un des deux hommes encore debout s'avança vers Ozaï de manière à venir défier celui-ci en face à face. Le kowak ne semblait pas apprécier les paroles du dieu de la destruction, qui donnait l'impression de sous-estimer ses deux prochains adversaires. La divinité garda malgré tout son calme face à l'extra-terrestre et ne répondit pas pour l'instant, affichant bêtement un sourire à ce dernier de façon à l'énerver d'avantage. Il détourna ensuite un bref instant en direction du chef des Défenseurs, occupé à soigner la demoiselle qui venait tout juste de se prendre un coup de poing dévastateur en plein visage. Peter était inquiet pour la jeune blonde et cela se voyait parfaitement sur son visage. Cependant, ce n'était qu'un avant goût de ce que pouvait réserver Ozaï. En réalité, la demoiselle ne craignait pas de se retrouver de sitôt à la morgue pour manque de soins, elle avait juste était sonnée par le coup. L'estimation du conquérant à propos du réveil de Kaliya s'estimait peut-être à environ une bonne heure, ce qui lui laissait assez de temps pour en finir avec les deux hurluberlus qui ont osé l'affronter. Par la suite, le jeune héros se releva pour mettre en garde son ami. Il semblait bien moins stupide selon le dieu de la destruction, car il avait déjà deviné à l'avance qu'ils avaient échoués à cette bataille. Ozaï ricana en fixant Deimos...

- Tu devrais écouter ton compagnon et battre en retraite, sauf si tu veux vraiment mourir dans d'atroces souffrances. L'option que tu choisiras importe peu, ce monde sera bientôt sous ma domination quoi qu'il arrive.

Mais alors que le conquérant croyait que l'un des deux hommes savait se donner la peine de réfléchir un minimum, il fut navré de voir que son jugement envers Peter était complètement erroné, ce dernier croyant en l'espace d'un instant qu'il avait une chance de tuer le dieu de la destruction dans sa dernière forme. Cela faisait bien rire intérieurement Ozaï, qui semblait malgré tout curieux de voir cette métamorphose afin de voir si elle allait lui poser problème. Il verrait tout ceci en temps voulu de toute évidence, si le jeune héros a la possibilité de se transformer avant de rendre son dernier souffle. Alors que l'ambiance était pesante sur l'aire de combat, un jeune garçon fit son apparition et interpella les divers combattants déjà présents. Peter profita de sa présence pour lui demander de bien vouloir conduire la demoiselle au centre de soins le plus proche. Il était difficile à croire que le petit homme allait s'exécuter aussi rapidement, surtout s'il ne désirait pas interférer dans cette histoire qui pourrait bien envenimer les choses d'avantage. Ozaï ne répondit pas à la question du nouvel arrivant et continua de fixer longuement le sois-disant guerrier cosmique...

- Excellente idée, mettez là bien en sécurité pour que je ne puisse plus la voir. Un accident est si vite arrivé, surtout quand ma puissance est à l'œuvre.

La haine qu'éprouvait le dieu de la destruction envers les mages en disait long sur ce qu'il était capable de faire pour s'en débarrasser à jamais. Il attendit désormais une quelconque réaction de la part d'un des guerriers, voir même un acte de rébellion qui pourrait bien causer leur perte. Les ennuis ne faisaient que commencer...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Deimos
Fondateur

Masculin
Âge : 25
Inscription : 13/09/2010
Messages : 510
Zénis : 7000
Statut : Neutre
Finisher : Supernova

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Ven 10 Fév - 0:38

Alors que les deux hommes n'arrêtèrent pas de se dévisager, Peter essaya tant bien que mal de raisonner l'ex-tyran qui semblait faire ressortir sa fierté. Ce dernier pensait être apte à pouvoir vaincre le conquérant planétaire qu'était Ozaï, sous l'inquiétude du chef des Défenseurs qui devait bien se demander si son vieil ami n'avait pas perdu la tête pour en arriver à de telles conclusions. Deimos quant à lui, n'apprécia pas vraiment que le jeune héros lui fasse comprendre qu'il ne pourra pas survivre cette fois-ci aux attaques du dieu de la destruction, montrant comme preuve la demoiselle inconsciente suite au coup de poing foudroyant qu'elle avait reçue en plein visage un peu plus tôt. Bien que Peter avait d'une part raison dans ses propos, l'ex-tyran n'oubliait pas pour autant son passé et ce qu'il avait accompli en tant que grand guerrier cosmique. Il était lui même d'une résistance phénoménale par le passé et malgré son alignement positif actuel, il arrivait de temps à autres que celui-ci fasse ressortir une part de sadisme lorsque sa famille était en péril ou que ses capacités étaient remises en doute. Un regard sombre s'afficha sur le visage de Deimos, visage qui se tourna en direction du chef des Défenseurs de manière à lui faire comprendre qu'il était bien loin d'avoir oublié ses méthodes mesquines et qu'il semblait même toujours capable du pire, quitte à faire exploser la planète...

- Franchement Peter, mettre en pièce une gamine n'est difficile pour personne aux dernières nouvelles. Ce fameux conquérant planétaire à l'air d'un nain à côté de moi, il suffit de le regarder d'un peu plus près pour le deviner. N'oublie pas que j'ai été autrefois un grand tyran et que je suis toujours doté d'une puissance incroyable, suffisante pour écraser n'importe qui. Mais j'ai cru comprendre que tu étais le seul ici à pouvoir détenir un tel pouvoir. Pourquoi attendre plus longtemps pour nous le montrer ? Il est à toi !

Le kowak était-il entrain de capituler face à ce nouvel ennemi ? Non, il voulait juste avoir une démonstration de la part de son coéquipier, qui semblait croire en la chance en laminant à lui seul le dieu de la destruction. Pour y arriver, il devrait certainement passer par l'ultime stade de ses métamorphoses, où il n'a plus aucun contrôle de lui même malheureusement. Néanmoins, cela lui conférait une puissance hors du commun. Ceci restait bien évidemment à prouver et c'est exactement ce que venait de demander l'ex-tyran en mettant Peter au défi, voulant confirmer les dires du jeune homme personnellement. Le regard de Deimos se tourna à nouveau vers celui d'Ozaï avant de prendre ses distances d'un pas lent sans le lâcher des yeux pour autant. L'ex-tyran allait donc se mettre à la place d'un simple spectateur et n'hésitera pas à intervenir si les choses venaient à tourner mal pour son partenaire, à savoir le chef des Défenseurs. Le kowak se mit à voler afin de se poser sur un rocher un peu plus loin, croisant les bras et regardant tour à tour les deux concurrents. Mais soudainement, un jeune garçon fit son apparition sur le champ de bataille et se questionna un peu sur la présence des trois hommes. Dans tous les cas, il devait bien se douter qu'un combat était sur le point d'avoir lieu puisque Kaliya était complètement dans les vapes. Deimos répondit malgré tout au nouvel arrivant sans pour autant quitter des yeux le dieu de la destruction...

- Tu ne devrais pas rester là, c'est beaucoup trop dangereux. Si tu veux te rendre utile, quitte cet endroit sans jamais y remettre les pieds.

Bien que les paroles du guerrier cosmique pouvaient être considérées comme une obligation, il s'agissait avant tout d'un avertissement pour la propre sécurité du jeune homme. Aussi, ce dernier ne ferait que gêner les combattants pendant la durée du combat, sans compter que ce nouvel arrivant semblait fort jeune et que Deimos ne tenait pas à avoir une mort sur la conscience. Le chef des Défenseurs lui confia malgré tout une mission, celle de mettre la blondinette en lieu sûr...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonball-evolution.forumactif.com
avatar

Michel
Membre

Apprenti(e)
MembreApprenti(e)

Féminin
Âge : 23
Inscription : 08/12/2011
Messages : 76
Zénis : 5500
Statut : Neutre
Finisher : Tempête de Force

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Ven 10 Fév - 6:59

Personne semblait vouloir répondre à la question de Michel, il voit peter lui amener la fille aux cheveux blonds évanouis en lui demandant d'aller à Uruk et de l'y emmener pour que l'on s'occupe d'elle, de ne pas lui poser de questions et de faire ce qu'il lui demande, Michel se dit alors : *Pour qui se prend ce sale fils de Gohen pour oser me donner des ordres?*

Le kowak lui dit ensuite qu'il ne devrait pas rester ici car cet endroit est dangereux et que si il veut se rendre utile, qu'il doit quitter ce sans jamais y revenir, le dieu réplique autre chose. Michel ne dit rien et ne fait rien pendant un petit moment avant de montrer un petit sourir au coin, il lache la jeune fille, la laissant tomber au sol, avant de dire : "Vous croyez vraiment que je vais vous obéir? Quel naïfs. Laissez moi vous expliquer une chose, je ne rends jamais service sans être certains d'être payé à la fin et cela vaut..."

Il frotte son pouce et son index l'un contre l'autre.

"Un bon petit paquet de pognon. Une dernière chose avant de clorifier un quelquonque contrat avec qui que ce soit. Ça, c'est pour mes parent!"

Il tend son bras droit pour envoyer un des débris qu'il fesait léviter droit sur Peter.

"Ça, c'est pour ma famille!"

Il tend l'autre bras et envoie un autre débris sur le chef des défenseurs.

"Et ça, c'est pour moi!"

Il réunit de l'énergie du coté obscure de la force dans ses mains, fait léviter Peter et lui envoie les éclairs pour l'électrocuter sauvagement avant de tout arrêter en le laissant tomber au sol sans prendre la peine de le poser délicatement et baisse ses bras.

"Je me passerais de tout commentaires et de toutes questions à votre place et d'éviter de m'attaquer par surprise car je saurais deviner à l'avance votre coup arriver. Pour tout complément d'informations, je suis Michel Solo, fils de la princesses Leia Organa et Han Solo. Alors, vous me payerez combien?"

Il croise ensuite ses bras en montrant un air sévère, sérieux et hautain.

_________________


Thème de combat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rydia
Membre

Féminin
Âge : 25
Inscription : 01/12/2010
Messages : 181
Zénis : 0
Statut : Neutre

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Ven 10 Fév - 16:55

Rydia fonça vers le labyrinthe comme jamais elle n'avait foncé auparavant, la force de Peter était toujours là, Deimos était vivant, Ozaï était chauve comme Deimos et Kaliya était évanouie....évanouie?! À côté d'elle se trouvait un foutu gosse qu'elle vira d'un bon coup de pied pour pouvoir vérifier que la santé de la mage n'était pas en danger. Heureusement sa vie n'était pas en danger, mais elle voulait s'en assurer, aussi elle n'écouta que sa volonté de faire le bien partout dans le monde et de répandre le bonheur et embrassa tendrement la jeune fille, ses mains se montrèrent baladeuses le temps du baiser pour tâter la douce peau de ce corps qu'elle accepter volontier de posséder. Elle soigna ensuite suffisamment Kaliya pour qu'elle reprenne connaissance et puisse partir.

Sa bonne action étant fait, elle se redressa et fixa Ozaï avec énervement, laissant apparaître sa puissance magique, la jeune femme n'avait pas vraiment l'esprit d'équipe, mais elle ne voulait pas se risquer à être déçue contre ce type soi-disant fort, et comme elle n'avait pas encore récupéré de son attaque contre Peter il lui fallait gagner un peu de temps, histoire de pouvoir laisser ses muscles récupérer et battre à plate couture le vilain très moche, aussi elle lança à Ozaï:

"Espèce de gros porc très moche, pourquoi t'as frappé ma Kaliya chérie alors que l'on allait entamer une relation sérieuse toutes les deux. En plus elle est adorable! La moindre des choses aurait été de la préserver! Surtout que y'a deux types qui sont là pour ce faire taper." (<-Rydia en plein délire)

Elle continua en s'adressant cette fois-ci à Peter et Deimos:

"Bon vous l'occupez pendant que je me prépare à exploser sa face de rat puant. Sarashi ne viendra pas apparemment, il avait pas l'air très motivé. Voyez ça comme un remplacement. Ah et Peter, je ne te permettrai pas de mettre en doute ma motivation contre ce putois maquillé, je suis du côté de celle qui va lui exploser le peu de cerveau qu'il a, c'est-à-dire le mien. Encore une chose, il est à qui le gosse? Deimos? Peter?"

Elle se tourna vers le dieu des moutons rasés: "C'est le tien peut-être? Tu devrais peut-être le frapper de temps en temps, il a une tête encore plus moche que la tienne, ça pourrait que le rendre plus beau."

L'invoqueuse pouvait être qualifiée d'instable, égocentrique, belle à tomber, séduisante, perverse, insultante ou encore colérique, elle était surtout très obstinée lorsqu'elle se fixait un but et n'en déviait jamais, aussi elle comptait bien tuer successivement Ozaï et Peter aujourd'hui en y allant à fond comme d'habitude. La demi-mesure n'étant pas quelque chose de connu de celle-ci. Ozaï étant prêt à combattre et les deux guignols aussi, Rydia jugeait opportun de transformer le sol sous les pieds du faux-dieu en lave afin que cette lopette crie que ça brûle, mais elle voulait trop savoir qui était ce sale gosse qui s'amusait à lancer des cailloux à Peter. En y repensant, la jeune femme regrettait de ne pas l'avoir encouragé dans son jeu plutôt amusant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Hiruko & Kaliya
Membres

Masculin
Âge : 25
Inscription : 31/01/2011
Messages : 61
Zénis : 5000
Statut : Neutres
Finisher : Canon Pourpre

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Ven 10 Fév - 18:35

Non loin du labyrinthe, Hiruko survolait de nombreux paysages en compagnie de Rydia, qui ne cessait d'augmenter sa vitesse de vol pour atteindre le plus rapidement possible le lieu du combat. Le blondinet semblait avoir beaucoup de mal à la suivre et constata avec stupeur sur le visage de la jeune femme qu'elle était plus au moins inquiète. Le jumeau ne perdit pas énormément de temps à comprendre qu'elle avait de bonnes raisons puisque la force de sa sœur diminuait peu à peu. C'est de par cette intuition qu'Hiruko augmenta sa vitesse de pointe pour aller secourir sa jumelle, probablement en difficulté face aux individus présents sur le terrain. Une puissance incroyable venait même de s'éveiller, à tel point qu'il semblait facile d'observer à l'horizon une sorte de champ magnétique généré par les forces extraordinaires qui s'en dégageaient. Après plusieurs minutes, les deux mages arrivèrent finalement sur les lieux où le chef des Défenseurs se trouvait, sans compter la présence surprise du lézard qui devait être normalement mort suite au canon pourpre des deux jumeaux. Néanmoins, ce dernier semblait en bonne santé et avait eu le temps de retrouver ses forces. La puissance qui se fit le plus ressentir était celle de cet homme chauve, d'une silhouette assez fine et au corps tatoué. Un autre guerrier totalement inconnu pour Hiruko avait fait son apparition entre temps. Mais ce qui attira beaucoup plus le jumeau, c'était le corps inerte de sa sœur sur le sol. Rydia se précipita rapidement à son chevet de manière à la soigner, vu qu'elle était par chance toujours vivante. Hiruko se retenait d'entrer dans une colère noire, voulant à tout prix faire payer à celui qui avait osé porter la main sur Kaliya. La jeune femme aux cheveux verts ne tarda pas à découvrir le responsable, qui semblait être Ozaï. Toujours aussi déterminée à l'affronter, Rydia se releva juste après avoir embrassée et caressée le corps de la blondinette, sous le regard plus au moins dégoûté de son frère...

- C'est dégueulasse ! T'étais pas obligée d'aller aussi loin dans tes actes !

- Hmm...où suis-je...que m'est-il arrivée...?

- Ne t'en fais pas sœurette, Rydia vient de te soigner et de...non rien. Tu viens apparemment d'encaisser un mauvais coup de cet affreux crâne d'œuf.

- Ah oui la libération d'Ozaï...j'ai un mal de tête pas possible...

- Reposes-toi, nous allons nous charger de lui.

Hiruko semblait assez sérieux en disant cela, se tournant en direction d'Ozaï avec un regard emprunt de haine. Il se doutait bien que sa frangine était la seule responsable de sa libération, même si la présence de l'autre garçon l'interpellait plus que tout. Les intentions de ce dernier étaient encore inconnues jusqu'à présent mais le jumeau savait bien qu'il ne tarderait pas à en apprendre plus sur lui. Dans tous les cas et pour en revenir au conquérant planétaire, il semblait fort culotté de se retourner contre ses propres alliés. C'était principalement grâce au trio de mages qu'il devait sa liberté. Le blondinet ne comptait pas repartir sans avoir eu l'occasion de porter quelques coups sur la divinité, de façon à venger sa sœur. Ainsi, il fut le premier à passer à l'offensive en se ruant sur Ozaï, peu importe ce que cela allait lui coûter et se doutant bien d'un côté que les autres n'allaient pas attendre pour attaquer le dieu de la destruction. Hiruko entama un enchaînement de coups de poings dans le ventre de son adversaire, se servant par la suite de sa tête pour venir taper le menton de la divinité. Le jumeau frotta sa tête durant quelques secondes car Ozaï semblait aussi dur que du rock, ce qui ne présageait rien de bon. Néanmoins, il projeta l'homme aux pouvoirs divins à travers plusieurs rochers aux alentours, suite à un coup de pied violemment. Certains d'entre eux parvinrent à s'effondrer tel un château de cartes avant qu'Hiruko ne s'élève dans les airs, fixant les débris...

- Sale brute, tu vas payer pour ce que tu as fais à ma sœurette !

Sans attendre plus longtemps, le blondinet envoya une vague déferlante qui se rua à vitesse éclair vers les décombres où venait de se crasher à l'instant le conquérant planétaire. Hiruko n'avait pas oublié les paroles de Rydia, qui lui fit comprendre quelques temps plus tôt qu'elle tenait à s'occuper personnellement du dieu de la destruction. Après avoir terminé d'ajouter sa touche, Ozaï sera à elle...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Peter
Membre

Masculin
Âge : 25
Inscription : 08/12/2010
Messages : 187
Zénis : 2500
Statut : Bon
Finisher : Rebirth's Delight

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Mer 7 Mar - 3:30

Peter fut un peu surpris de l'attitude du jeune homme.Lorsque ce dernier parla de ses parents,il prit un air intrigué.

*Quoi?Mais de quoi veux-t-il parler?*

Au moment où il vit le garçon léviter des débris pour les lancer sur lui,il s'empressa de se mettre en garde et d'un premier coup de pied tourné,il détruit le projectile.Il entama le même mouvement circulaire dans le sens contraire pour détruire le second projectile.Il regarda ensuite Michel en fronçant les sourcils s'adressant à lui d'un ton clair et fort.

"Mais enfin de quoi veux-tu parler?Qui sont tes parents?Qui est ta famille?Et qui es-tu?"

Il n'eut aucune réponse et fut plutôt soulevé dans les airs et bombardé d'éclairs.Croisant ses avant-bras,il s’efforça de repousser l'énergie négative que lui envoyait ce jeune homme.Ce n'est que lorsqu'il le laissa tomber,qu'il retomba sur ses pieds les genoux fléchit.Il profita de sa position pour foncer vers lui.Au moment ou il fut à quelques centimètres de son visage,il disparu pour réapparaître derrière lui et l'immobilisa en mettant son bras derrière son dos.Avec sa main libre il immobilisa le bras qui était encore libre et plaqua Michel contre lui afin qu'il ne puisse pas se servir de ses pieds.


"On règleras nos comptes plus tard tu veux?Pour le moment,je ne suis pas celui que tu doit affronter,regarde autour de toi,il n'y a que des ruines et celui qui a détruit tout ca c'est cette personne chauve la-bas...et ce en une seule attaque.Tu n'as que deux choix en ce moment si tu veux survivre...fuir de ce lieux au plus vite ou te battre contre lui en espérant gagner.Si on ne le tue pas il nous détruiras tous!"

Il finit par libérer le jeune homme et tourna son attention vers Hiruko qui envoya balader Ozaï grâce à un coup de boule.Préférant rester aux aguets,il resta en retrait analysant la situation et les réactions du dieu de la destruction.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ozaï
Membre

Masculin
Âge : 25
Inscription : 20/02/2011
Messages : 20
Zénis : 3000
Statut : Mauvais
Finisher : Sonic Punch

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Lun 12 Mar - 3:30

Le conquérant planétaire ne cessa de fixer Deimos longuement alors que ce dernier commençait à perdre patience, au point même de débattre avec son partenaire sur leurs capacités. Ozaï ne perdit pas de temps à se payer leur tête intérieurement, puisqu'ils avaient une grande confiance en eux pour mener à bien cette lutte. Néanmoins, l'homme reptile prit quelques distances avant d'aller se positionner sur un rocher, laissant ainsi le jeune héros s'y coller en premier. Agir individuellement face à une puissance redoutable était complètement stupide. Ozaï n'agissait même pas et ne plaça aucune phrase face à toute cette agitation, attendant plutôt que le combat débute. C'est d'ailleurs ce qui finit par se produire, le jeune garçon attaquant l'homme à la chevelure brune sans aucune raison apparente à première vue. Le dieu de la destruction regarda cette scène pittoresque, évaluant tout de même le niveau de chacun pour se faire une petite idée d'un possible combat à venir contre eux. Bien que le gamin avait une puissance d'attaque plus au moins médiocre, sa magie semblait beaucoup plus efficace. Du côté du héros, il avait une certaine aisance à esquiver les coups du garçon qui l'avait attaqué subitement. L'agilité était donc un avantage pour lui. Les imprévus continuèrent de s'enchaîner, une femme mystérieuse faisant son apparition sur le champ de bataille auprès d'un blond qui ressemblait comme deux gouttes d'eau à la demoiselle complètement abasourdie. Le conquérant planétaire comprit alors qu'il s'agissait de son jumeau et que vu leur accoutrement, il devait certainement s'agir des deux autres mages ayant eu pour but de libérer la divinité. La femme qui ressemblait plus à une bouffonne qu'autre chose s'approcha de la jeune fille à la chevelure dorée afin de la soigner à nouveau, celle-ci se remettant debout très rapidement. Une fois chose faite, les deux nouveaux arrivés exprimèrent leur mécontentement envers Ozaï pour avoir attaqué cette demoiselle se prénommant Kaliya. Le dieu de la destruction ne prit pas en compte les nombreuses insultes et ne répondit pas non plus aux questions posées, ignorant totalement ces microbes au plus haut point. Le tatoué eu juste un déclic lorsque le blondinet passa à l'attaque, souriant avant d'encaisser les coups au ventre. Il subit par la même occasion un coup de tête phénoménal qui vint taper contre son menton, titubant un peu avant de bloquer net le poing du mage...

- Tu es bien courageux pour un gamin. Voyons voir si tu continues de jouer les fanfarons une fois que je t'aurais donné la raclée de ta misérable existence.

Voulant rendre coup pour coup au jeune homme, Ozaï vint subitement taper sa tête contre le torse d'Hiruko avec violence. Le coup raisonna assez fort et ceci allait probablement l'empêcher de respirer durant une minute, peut-être même deux selon son niveau de résistance. Avec une facilité déconcertante, le conquérant planétaire n'avait aucun mal à laminer ses adversaires. Cependant, il était vrai aussi qu'il faisait face à des enfants et que leur force était bel et bien inférieure aux adultes présents. Fixant sa proie se tordre de douleur sur le sol glacé, le dieu de la destruction entama une série de tortures en tout genre. Il releva la tête afin de fixer les autres combattants, affichant un sourire avant d'écraser avec son pied la tête du blondinet, marchant même dessus à son aise afin de passer au dessus de sa victime. De l'électricité vint finalement contourner la silhouette assez bien musclée du tatoué, ce dernier tapant une fois encore avec violence dans le dos du pauvre Hiruko qui fut projeté à toute vitesse contre un rocher. Ce dernier ne se brisa pas en mille morceaux puisqu'Ozaï n'y avait pas ajouté la totalité de sa puissance. Parallèlement, le jeune homme aurait certainement pas mal d'éraflures et quelques côtes cassées, son corps ayant été en quelques sortes râpé et désarticulé dans tous les sens suite à cette projection. D'un pas lent, le dieu de la destruction entama une marche en direction du blondinet. Une fois arrivé auprès de lui, ce dernier se pencha afin de saisir la chevelure d'Hiruko avec sa main avant de fixer le groupe...

- Des volontaires pour secourir ce garçon ? Il ne tiendra pas à ce rythme.

Remarquant que personne ne désirait se porter volontaire, Ozaï souria de nouveau en fixant tour à tour les combattants. Il reprit ensuite ses petits jeux de torture qu'il trouvait très amusant en prenant la tête du jeune homme entre ses mains, se mettant à la broyer tout en espérant ainsi faire réagir une quelconque personne...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Deimos
Fondateur

Masculin
Âge : 25
Inscription : 13/09/2010
Messages : 510
Zénis : 7000
Statut : Neutre
Finisher : Supernova

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Mer 28 Mar - 19:15

Deimos avait espéré réussir à convaincre le jeune garçon de faire au plus vite demi-tour, mais ce dernier n'avait pas l'intention de quitter cet endroit en appliquant les conseils de l'ex-tyran. Il refusa aussi de transporter la blondinette dans un centre médical à la demande de Peter, préférant plutôt ennuyer son monde en faisant ses caprices d'enfants immatures. Alors que le guerrier cosmique pensait que le jeune homme était venu donner un coup de main contre Ozaï, il fut surpris de le voir attaquer le chef des Défenseurs sans raison apparente. Apparemment, celui-ci avait une dent contre le fameux héros. Le jeune individu se présenta ensuite sous le nom de Michel Solo, une sorte de contrebandier qui réclamait de l'argent en échange d'une quelconque aide face au dieu de la destruction. Voilà enfin un parfait boulet qui allait certainement servir d'échauffement à Deimos si ce dernier ne se calmait pas rapidement avec son caractère repoussant. Le kowak n'avait aucune envie de jouer la nounou tendre et sympathique, c'est d'ailleurs pourquoi il n'allait pas hésiter une seule seconde à donner une correction à ce gamin n'ayant aucune éducation. Fixant la scène, le guerrier cosmique grommela légèrement avant d'écouter Peter expliquer au jeune garçon certaines leçons de savoir vivre. En vue du personnage, Deimos estimait que la parole ne serait pas suffisante pour convaincre Michel de les aider. Ce dernier ne sera qu'une gène durant ce combat pour la Terre et le seul moyen pour les protecteurs d'avoir une seule chance face au conquérant planétaire était de se débarrasser du môme se prenant déjà pour un adulte. Après la mise en garde du chef des Défenseurs, ce fut Deimos qui poursuivit de façon interrogatrice...

- Qui te dis que c'est Ozaï qui va supprimer ce gosse ? Il n'est là que depuis cinq bonnes minutes et il commence vraiment à m'énerver à faire le prétentieux. Dernier avertissement le môme, va ennuyer ton monde ailleurs.

L'ex-tyran venait de mettre les choses au clair et Michel savait à quoi s'attendre s'il s'obstinait encore à provoquer les autres sans raison. Quelques minutes plus tard, le groupe fut pratiquement complet avec l'arrivée de Rydia et Hiruko. Une seule chose tracassait un peu Deimos, l'absence du jeune blondinet. Ce dernier aurait-il été vaincu par le duo de mages ? Chose peu probable mais à ne pas exclure tout de même. La femme aux cheveux verts précisa ensuite qu'il n'avait pas envie de les accompagner. Le guerrier cosmique serra ses poings et eu une toute autre image des saïyens en pensée, la peur et la lâcheté. A leur rencontre, Sarashi désirait pourtant venir en aide aux terriens qui couraient un grand risque avec la libération du dieu de la destruction. Celui-ci s'était sans doute rétracté au dernier moment, lorsqu'il n'y avait vraiment plus d'espoir d'empêcher cette résurrection. Quoi qu'il en soit, les mages présents montrèrent à Ozaï la colère qu'ils éprouvèrent en voyant que ce dernier n'avait fait qu'une bouchée de Kaliya. Rydia soigna cette dernière avant qu'elle ne recouvre ses esprits, étant toujours un peu dans les vapes. De son côté, son frangin préféra passer sa frustration en se ruant sur le conquérant planétaire afin de lui donner une bonne leçon. Malheureusement, l'avantage qu'il avait fut de courte durée. A peine le combat entamé qu'Hiruko se faisait littéralement laminer par Ozaï, qui n'y allait pas de main morte à le faire souffrir dans l'espoir de voir un combattant le secourir. Deimos ne comprenait pas pourquoi Peter ne tentait pas une approche de son côté, c'est d'ailleurs pourquoi il s'adressa à lui...

- Tu attends quoi pour intervenir ?! C'est toi le héros, va le sauver bon sang !

Le guerrier cosmique espérait vivement faire réagir le chef des Défenseurs avant qu'il ne soit trop tard. D'un autre côté, l'homme reptile ne se faisait pas trop d'illusions car il savait que Rydia ne tarderait pas à riposter pour montrer ses incroyables talents de combattante. Parallèlement, Kaliya ferait de même afin d'aller offrir son aide à son frangin une fois qu'elle retrouvera totalement ses esprits...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonball-evolution.forumactif.com
avatar

Rydia
Membre

Féminin
Âge : 25
Inscription : 01/12/2010
Messages : 181
Zénis : 0
Statut : Neutre

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Mer 28 Mar - 20:23

Rydia se contenta de tirer la tronche lorsque Hiruko lui reprocha d'aller trop loin dans ses soins (tongue), la mage avait sauvé la vie de sa soeur, elle pouvait bien avoir une récompense en échange, une récompense qu'elle a bien évidemment choisit et prise avant que l'on ne puisse lui reprocher ce choix. Le héros sauveur du monde et de blablabla, alias Peter, parla avec l'autre gosse chiant inutile qui énervait bien la jeune femme aux cheveux verts, elle n'était pas la seule à s'énerver contre lui d'ailleurs, Deimos faisant clairement comprendre à monsieur chiant qu'il allait bientôt le tuer lui-même.

Entre temps, Hiruko était passé à l'offensive, executant un bien joli enchaînement sur le gros moche qui devait égayer sa journée, mais si l'enchaînement n'était pas mauvaise, Ozaï sembla juste trop fort pour le frère de l'adorable Kaliya, le dieu s'offrant alors une petite contre-attaque, petite n'était sans doute pas le bon mot vu qu'il avait mit le mage à terre en très peu de temps, temps durant lequel Rydia n'avait pas bougé. La jeune femme tremblait de partout, la facilité avec laquelle il s'était débarrassé de Hiruko l'excitait terriblement, son corps produisait de très grosses quantités d'adrénaline en vue de ce qu'elle allait sans doute devoir encaisser comme coup. Elle était face à ce qu'elle était venue chercher, elle inspira profondément lorsque le moche à poil parla de secourir le mioche, Deimos reprochant à Peter sa passivité. Son âme était bouillante et son regard chaud comme la braise, un sourire décrivant une excitation à la limite de la perversité trônait sur son visage. La température dans l'air augmenta et le sol commença à devenir plus mou, des nuages noirs se levèrent, puis, sortant des entrailles de la Terre, des geysers de lave se propulsèrent vers le ciel, lorsque la roche en fusion retomba au sol, elle éclata et se répandit en de petites mares offrant au paysage un côté apocalyptique.

"J'espère que t'es d'accord avec moi pour dire qu'un paysage de poneys n'a rien d'excitant." dit-elle en s'adressant à l'affreux vilain pas beau tout moche qui pue.

Elle se précipita ensuite vers Ozaï, le frappant à la tête d'un violent coup de pied, suffisamment fort pour le faire reculer et pouvoir dégager Hiruko qu'elle lança à Peter.

"Puisque tu sers à rien occupe-toi de lui espèce d'héros inutile." Son regard se posa ensuite sur Ozaï et elle lui dit sur un ton étrangement érotique (ne jamais chercher à comprendre Rydia): "Tu veux bien t'amuser avec moi j'espère." Very Happy

Evidemment, l'invoqueuse n'allait pas attendre que le dieu accepte, elle usa de sa magie pour que ses poings et pieds soient recouvert de lave puis se rua sur la divinité, sa défense était grande ouverte à chacune de ses attaque comme si elle souhaitait se faire frapper, toutefois cela lui permettait de frapper plus fort et de réouvrir un peu plus ses blessures du combat contre Peter à chacun de ses coups. Mais à quoi bon combattre s'il n'y a pas un minimum de difficultés? Même si, en l'occurence, les poings de la jeune femme frappait un mur en béton armé extrêmement renforcé en terme de difficultés. Pas assez efficace à son goût, elle changea de stratégie en plein milieu d'un enchaînement, fusionnant avec la chimère Bahamut en même temps que ses poings redevenaient "normaux", sa puissance avait considérablement augmenté, même s'il eut été étonnant qu'une fusion avec le roi des dragons eut un autre résultat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Michel
Membre

Apprenti(e)
MembreApprenti(e)

Féminin
Âge : 23
Inscription : 08/12/2011
Messages : 76
Zénis : 5500
Statut : Neutre
Finisher : Tempête de Force

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Jeu 29 Mar - 9:07

HRP-Rydia, c'était à mon tour avant toi normalement, bon, pour éviter de te faire supprimer ton poste je vais répondre maintenant et ce sera au tour de Peter après moi-HRP

Lorsque Peter, après qu'il ait éviter ses divers attaques, lui demande de quoi il parlait, qui étaient ses parents et sa famille et qui il était, Michel dit : "T'es sourd? Je viens de le dire. Cette fois-ci écoutes bien car je ne le répèterais pas. Je suis Michel Solo, fils de la princesse Leia Organa et Han Solo. C'est bon? C'est retenu?"

Soudain, sans qu'il s'y attende, une femme aux cheveux verts arrive en donnant un coup de pied à Michel au passage qui fut glisser sur le sol. Ensuite, il la vit soigner la fille inconsciente avant de gronder le type chauve et de demander à tout le monde à qui était Michel et si il était le fils de Ozaï, Michel se relève alors en disant d'un air énervé : "Ça va pas non?! J'ai rien avoir avec cette tronche de cake! Je suis Michel Solo, mes parents sont la princesse Leia Organa et Han Solo. Je te conseille de t'en rappeler!"

C'est alors que Peter profite de ce moment d'innattention du jeune jedi pour se saisir de son bras pour le bloquer derrière et le plaquer au sol, Michel s'agite alors essayer de se libérer, en vain, il fallait avouer que le chef des Défenseurs avait une force redoutable, celui-ci lui dit : "On règlera nos comptes plus tard tu veux? Pour le moment, je ne suis pas celui que tu dois affronter. Regardes autour de toi, il n'y a que des ruines et celui qui a détruit tout ca c'est cette personne chauve la-bas...et ce en une seule attaque. Tu n'as que deux choix en ce moment si tu veux survivre...fuir de ce lieux au plus vite ou te battre contre lui en espérant gagner. Si on ne le tue pas il nous détruira tous!"

Lorsque Peter le lache, Michel fauche sa jambe avec ses pied pour le faire tomber avant de se relever en donnant un coup de pied au ventre du chef des Défenseurs. Il recule ensuite pour éviter une quelquonque offensive et dit : "Ce n'est pas à toi de décider qui JE dois affronter! Puisque personne semble vouloir me payer, je n'aiderais personne et en même temps, juste pour te faire chi*r! Na!"

Puis, Deimos fait un commentaire à Peter avant de dire à Michel d'aller ennuyer son monde ailleurs, la gamin croise ses bras alors et dit : "Hé! On se calme un peu le vieu! De un, je ne suis ni un gosse, ni un môme. De deux, j'ennuie qui je veux. Et de trois, je t'emm*rde!"

Bon, on peut constaté en effet que Michel était assez impolit et grossier, mais que voulez-vous. Ses parents sont morts quand il avait trois ans, il a été élevé par l'empereur Palpatine et personne de l'ordre jedi a réussi à refaire son éducation, sans oublié que son père avait un peu se caractère avant de rencontrer sa mère et son oncle ainsi ue les rebelles. Enfin bref, Michel remarque la torture qu'infligeait le dieu à un garçon blond, Deimos essaie un peu de secouer Peter, Michel montre un sourir au coin, ricane et ne put s'empêcher de dire : "Héhéhé! Et ça ose me faire la morale!"

C'est la femme aux cheveux verts qui intervient alors en transformant le terrain en lac de lave avec des geysers, d'ailleurs, un geyser jaillit juste à coté de Michel, lui brûlant sa main gauche, il lache alors un crit de douleur avant de cacher sa main endolorit sous sa cape de jedi, il créa ensuite une barrrière protectrice autour de lui comme il a l'habitude de le faire pour se protéger de la pluie afin que la lave n'innonde pas l'espace où il se trouvait car il ne savait pas voler. Il voit ensuite la femme jeter le garçon blessé à Peter en lui demandant de s'occuper de lui puis, elle reprend son combat contre Ozaï.

_________________


Thème de combat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Hiruko & Kaliya
Membres

Masculin
Âge : 25
Inscription : 31/01/2011
Messages : 61
Zénis : 5000
Statut : Neutres
Finisher : Canon Pourpre

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Jeu 29 Mar - 21:30

Ne prenant pas en compte la terrible puissance du dieu de la destruction, Hiruko s'était jeté dans la gueule du loup afin de venger sa jumelle. Alors que son enchaînement de coups avait bien démarré, Ozaï réceptionna le poing du jeune homme sans grande difficulté, répondant ainsi par un coup de tête monstrueux. Le blondinet retomba au sol, incapable de se relever et essayant de respirer du mieux qu'il pouvait suite à ce coup vicieux. La divinité semblait de bonne humeur, montrant comme preuve son sadisme envers Hiruko. Les autres combattants devaient certainement être paralysé face à une force aussi extraordinaire. Le jumeau ne cessa d'exprimer sa douleur en laissant échapper un cri qui retentissait à des dizaines de mètres aux alentours lorsque son agresseur vint écraser sa tête contre le sol à l'aide de son pied. Malgré qu'Hiruko n'était plus apte à combattre, le conquérant planétaire poursuivit ses sévices en projetant ce dernier avec son pied. Son corps eu plusieurs écorchures puisqu'il avait raflé le sol durant une bonne vingtaine de mètres. Le blondinet n'avait même plus la force de regarder si une quelconque personne intervenait pour le sauver, ce qui n'était vraiment pas le cas. Il subissait continuellement le traitement que lui offrait Ozaï. D'un côté, il avait décidé de se mettre dans l'embarras avec sa sœur en délivrant la divinité de son profond sommeil. Finalement, ce fut Rydia qui vint à son secours en éloignant le dieu de la destruction de la dépouille du jeune homme par un simple coup de pied. Afin de le mettre en sûreté, la mage envoya le corps du blondinet à Peter mais sa jumelle réceptionna son frère bien avant, celle-ci ayant retrouvée ses esprits et s'inquiétant à son tour...

- Non mais tu es dingue d'aller le combattre seul ?!

- Cet acte partait...d'une bonne intention...

- En attendant, regarde dans quel état tu es ! Au diable tes nouvelles fringues !

- Très aimable...ma vie est moins importante que mon look maintenant...?

- Tu as raison, je ne devrais pas être aussi égoïste avec toi...

Se sentant un peu coupable d'avoir vexé son jumeau, Kaliya mordit sa lèvre inférieure avant de s'éloigner un peu du champ de bataille avec ce dernier dans les bras. Celle-ci déposa ses mains sur les zones sensibles d'Hiruko, le soignant afin de faire disparaître l'intégralité des éraflures sur son corps. Elle ne pouvait pas réparer les dégâts causés aux vêtements mais cela était bien évidemment secondaire. Une fois soigné correctement, le blondinet se releva avec encore un peu de difficulté, sentant la douleur refaire surface suite aux coups qu'il venait d'encaisser. Le regard des deux jumeaux se tournèrent vers le combat qui se poursuivait, Rydia ne se débrouillant pas trop mal contre Ozaï pour un début. Avec un peu de chance, elle avait assez de puissance pour venir à bout de la divinité. Seulement, Hiruko avait déjà eu un bref aperçu de son adversaire et ce dernier était quasiment imbattable pour lui. Cette histoire allait de toute évidence mal se terminer, au point même de se transformer en baston générale si l'on prenait en compte les hormones de certains qui ne cessaient de bouillir à cause de ce gosse arrogant prénommé Michel. Le blondinet avait été tenté de retourner se battre pour le fun, mais uniquement pour faire taire le jeune garçon qui avait la langue bien pendue. De son côté, Kaliya ne voyait plus trop l'intérêt de rester dans les environs puisque leur objectif était atteint...

- Je te remercie pour les soins. Alors, que faisons-nous ?

- C'est simple, on se tire d'ici avant que cette histoire dégénère.

- Dommage, moi qui voulais encore me bastonner un peu.

- Libre à toi de t'éclater autant que tu veux mais moi j'y vais.

- Bah non, je ne serais rien sans ma jumelle adorée à mes côtés.

Kaliya afficha un beau sourire à son frangin avant de le prendre dans ses bras, l'enlaçant durant quelques secondes. Ils se tournèrent une toute dernière fois en direction du lieu du combat, où plusieurs éruptions volcaniques causées par Rydia se déclenchèrent. Ceci fit place à un paysage presque apocalyptique, bien que c'était encore loin d'être le cas puisque pour y arriver, il fallait aussi y faire verser le sang. Les jumeaux finirent par décoller dans une direction opposée, s'éloignant peu à peu du terrain où allait se jouer probablement l'avenir de la planète bleue...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Peter
Membre

Masculin
Âge : 25
Inscription : 08/12/2010
Messages : 187
Zénis : 2500
Statut : Bon
Finisher : Rebirth's Delight

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Ven 30 Mar - 19:12

Voilà qu'Hiruko vint les rejoindre et s'apercu avec horreur de l'état de sa sœur. La colère du jeune mage fut tel qu'il fonça tête baissée pour attaquer le dieu de la destruction. Ne prenant pas compte de la puissance de ce dernier,il lui infligea un terrible enchaînement de coups qui n'eut que peu d'effets jusqu'à ce que la divinité maléfique fut propulsé plus loin.

Le grand homme chauve se releva sans avoir de dommages et s'attaqua au garçon en le prenant par la tête et en cognant la sienne contre son torse...ce simple coup semblait avoir beaucoup d'effets car Peter voyait la douleur que le garnement avait.

Ce fut à ce moment que Deimos et Micheal lui reprochèrent de ne pas secourir Hiruko.Énervé, celui qu'on appelait le héro défendit son point d'un ton élevé.

"IL POSSÈDE UN OTAGE BON SANG VOUS ÊTES AVEUGLE OU QUOI?"

Il tourna la tête vers Ozaï serrant les poings et les dents.Il semblait réfléchir.

"L'attaquer de face serais une stratégie futile...il est presque aussi résistant que toi Deimos. Son énergie circule tellement vite qu'on n'arrive même pas à en distinguer la limite. J'ai déjà combattu des dieux avant mais uniquement parce que je connaissait leurs antécédents,si je ne sais rien d'Ozaï je ne peux pas deviner comment on peux le vaincre!"

Soudain, Rydia se lança vers lui le reprenant d'assaut comme une enragée assoiffée de sang. Utilisant presque toutes ses ressources,elle lui infligea une pluie de coup tout aussi puissants les uns que les autres...mais Peter était probablement le seul à être capable de remarquer une chose.

*Quelle idiote!Elle ne se met pas assez sur la défensive!Avec l'énergie qu'elle a utilisé tout à l'heure son corps ne supporteras pas les coups qu'elle va recevoir!*

Au moment ou Hiruko allait arriver vers lui et qu'il allait l'attraper, sa sœur se positionna devant lui et le rattrapa à la place. Ce fut une scène touchante qui se déroula devant lui...un frère et une sœur qui démontraient l'amour fraternel qu'il avaient l'un pour l'autre...pour eux, tout allait bien maintenant...mais le combat devait continuer...le centre d'attention du chef des défenseurs fut à nouveau Ozaï.

Rydia avait bien fait de le maintenir un instant car une idée vint dans la tête de Peter...une chose qui leurs permettrais peut-être de gagner. Il se souvenait d'un art très ancien...une technique qui nécessitait deux combattants et qui était le symbole de l'union.

"La fusion!Deimos..."

Il se retourna vers l'ex-tyran avec une lueur d'espoir dans les yeux.

"Tu te rappelle lorsque Sangoku et Vegeta avaient pratiqué la fusion pour combattre Majin Buu il y a longtemps..."

Ce simple bout d'histoire suffirais sans doute à faire sonner une cloche à Deimos afin qu'il comprenne ses intentions...oui...il voulais pratiquer la fusion avec lui afin que leurs forces soient unies et que leurs chances de vaincre Ozaï soient doublés.

"Si on utilise cette technique de manière temporaire,nous auront 30 minutes pour tenter de le vaincre...ça devrais suffire si nos forces sont suffisantes..."

*Dans le cas contraire...il faudra que je trouve un autre plan...mais pour le moment,c'est notre seule alternative possible.*

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Deimos
Fondateur

Masculin
Âge : 25
Inscription : 13/09/2010
Messages : 510
Zénis : 7000
Statut : Neutre
Finisher : Supernova

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Sam 31 Mar - 21:58

Toujours en mauvaise posture, Hiruko continuait de subir les coups destructeurs du dieu de la destruction. De son côté, Peter n'avait aucune envie d'intervenir pour venir en aide au jeune blondinet, sous prétexte que ce dernier risquait d'être achevé par le conquérant planétaire. L'ex-tyran trouvait ce raisonnement complètement débile, car il savait bien que même s'il n'intervenait pas, le jumeau rendra probablement son dernier souffle face à une puissance aussi terrible. Personne ne se désignant, Deimos s'apprêta à partir au secours d'Hiruko avant que Rydia ne se décide à foncer tête baissée dans le tas, secourant ainsi la victime d'Ozaï. Le guerrier cosmique constata par la suite que la jeune femme n'était pas aussi sans cœur malgré son caractère provocateur. Il était surtout déçu de l'attitude de Peter, qui ne prenait pas vraiment les bonnes décisions afin de remporter cette bataille. Les mages étaient d'une importance capitale dans cette lutte, car eux seuls avaient suffisamment de magie pour maîtriser la divinité infernale que les guerriers présents combattaient. Pendant que Rydia affrontait la mort en personne, Michel poursuivit ses provocations et ne cessait d'énerver l'ex-tyran, qui franchissait peu à peu un stade où il allait prendre grand plaisir à martyriser cet être insignifiant à ses yeux. Le jeune homme ayant été averti, l'heure ne semblait plus à la rigolade pour Deimos, excédé par les caprices de ce gamin. Fronçant les sourcils et montrant une importante lueur de méchanceté dans son regard, le guerrier cosmique allongea sa queue afin que celle-ci vienne s'enrouler autour de la cheville de Michel, ramenant sa proie à vive allure dans sa direction. Une fois le garçon assez près de lui, le kowak vint taper son poing violemment dans le ventre de ce dernier. Serrant les dents, Deimos poursuivit son enchaînement en donnant une série de dix coups dans le bide du jeune homme, voulant pratiquement lui faire recracher ses boyaux. Sa colère était intense...

- Le silence est parfois la meilleure solution, surtout quand on ne sait pas de quoi est capable son interlocuteur. Tu veux que je te dise ? On se fiche pas mal de ton identité tout comme on se fiche de ce qui est arrivé à tes parents. Aucun d'entre nous n'est responsable de leur décès. Mais une chose est sûre, c'est que je vais être responsable du tien d'ici quelques minutes.

Effectivement, le guerrier cosmique venait de perdre patience à force de devoir supporter la mauvaise humeur de ce jeune bambin. Après avoir roué ce dernier de coups, Deimos enroula l'intégralité de sa queue autour du corps de Michel, entamant ainsi une étreinte mortelle qui consistait à lui briser les os. Plus le jeune homme cherchait à se dégager et plus le kowak écrabouillait la fine silhouette de celui-ci. Il est vrai que l'ex-tyran y allait un peu fort sur ses actes, offrant aux autres une séance de tortures gratuite. Mais d'un autre côté, le jeune garçon l'avait bien mérité et cela devrait probablement servir d'exemple aux combattants présents si jamais l'un d'entre eux désirait le provoquer. Passant à la suite, Deimos tendit sa main en direction du visage de sa proie avant de lui balancer en pleine figure des salves destructrices durant une période de deux minutes. De cette manière, il espérait vivement rafraîchir la mémoire de Michel sur ses nombreux méfaits du jour, notamment en paroles bien évidemment. Ne lâchant toujours pas son étreinte, le guerrier cosmique s'amusa finalement à faire traverser sa victime au travers de plusieurs rochers sur le champ de bataille. Constatant enfin qu'il avait eu sa dose pour aujourd'hui, Deimos lâcha son étreinte et regarda le jeune homme s'écrouler sur le sol. L'ex-tyran jeta un rapide coup d'œil au combat qui se déroulait non loin de lui entre Ozaï et Rydia, souriant avant de regarder de nouveau Michel giser sur le sol glacial. Ce dernier avait eu une idée qui allait arranger tout le monde, celle de jeter le jeune garçon dans la cage aux fauves. C'est d'ailleurs ce que le guerrier cosmique fit en relevant sa proie par les cheveux, ce dernier étant groggy et ne tenant plus qu'à moitié sur ses jambes. Il attendit qu'Ozaï soit assez proche de lui afin de projeter Michel dans sa direction, le laissant ainsi s'amuser avec son nouveau jouet. De son côté, Peter essaya de trouver une solution afin de vaincre le dieu de la destruction. Une solution lui vint à l'esprit et ce fut l'ex-tyran qui fut sollicité pour donner un coup de main. Le chef des Défenseurs avait eu pour idée de s'unir avec Deimos, en fusionnant ensemble. N'étant pas sûr d'avoir parfaitement compris les dires de son allié, le kowak gloussa de rire en affichant un beau sourire, n'y croyant pas...

- C'est amusant, je pense que mes oreilles ne sont plus aussi réceptives qu'autrefois. J'ai cru comprendre que tu avais l'idée de fusionner avec moi. J'avoue que tu es un sacré blagueur. Tu n'es pas sérieux là ? J'ai raison ?

Si sa proposition était une plaisanterie, celle-ci semblait vraiment de très mauvais goût d'après Deimos. Il est vrai que ce dernier s'était déjà associé de nombreuses fois avec des partenaires pour vaincre ses ennemis, mais jamais il n'avait eu l'idée de s'unir avec l'un de ses alliés pour venir à bout de son adversaire. Accusant Peter de farceur, ce dernier montra pourtant un air bien déterminé à vouloir le faire afin de battre rapidement le dieu de la destruction. Cependant, le guerrier cosmique voulait d'abord avoir la confirmation de son allié à propos de cette demande soudaine...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonball-evolution.forumactif.com
avatar

Ozaï
Membre

Masculin
Âge : 25
Inscription : 20/02/2011
Messages : 20
Zénis : 3000
Statut : Mauvais
Finisher : Sonic Punch

MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   Dim 1 Avr - 2:38

Parmi le lot de combattants, l'homme à la chevelure brune semblait fort sollicité par ses compagnons. Ceux-ci misèrent quelques espoirs en lui, ou du moins cherchaient à tester son efficacité. Malheureusement, ses alliés furent déçus de constater que Peter était complètement inutile et qu'il semblait bien prêt à sacrifier la vie d'un enfant, utilisant ce temps pour trouver une solution capable de vaincre le dieu de la destruction. Broyant continuellement la tête du blondinet, Ozaï remarqua en même temps la peur et l'insouciance dans le regard de ses adversaires. Cependant, Rydia semblait d'humeur combattive et cela se confirma lorsque le conquérant planétaire ressentait en elle la soif d'adrénaline, celle-ci voulant apparemment en découdre avec la divinité. Cette pensée se confirma lorsque la jeune femme déclencha plusieurs éruptions volcaniques, des geysers de lave sortant du sol afin de s'élever à des dizaines de mètres. L'air devenait de plus en plus irrespirable, le temps radieux se transforma subitement en temps orageux. Toute cette mise en scène faisait bien rire Ozaï, qui n'était pas du tout impressionné des talents de la femme aux cheveux verts. Lui aussi était bien capable de reproduire la même chose, même en dix fois pire si ce dernier le désirait. Mais heureusement pour les nombreux guerriers présents sur le champ de bataille, il ne comptait pas dévoiler immédiatement son véritable pouvoir. Ceci ne ferait qu'effrayer cette bande de naïfs et l'amusement disparaîtrait rapidement. Après ce petit spectacle offert par Rydia, le dieu de la destruction lâcha le jeune blondinet avant de se redresser pour la regarder. Il n'avait plus besoin de martyriser ce pauvre garçon puisqu'il allait se battre plus sérieusement, du moins c'est ce qu'il pensait vu que la mage avait l'air de le vouloir...

- Avec plaisir. Je vais tellement rigoler que je me souviendrais de ta défaite.

Avait-il seulement l'envie d'humilier Rydia ? Non, le conquérant planétaire avait bien l'intention d'éliminer celle-ci à petit feu, voulant lui faire ressentir ce qu'il avait enduré par le passé en ayant été trahi par les mages. Après ce léger temps de paroles, l'heure était venue de passer au véritable combat. La femme aux cheveux verts commença les hostilités en se ruant sur Ozaï, celle-ci lui donnant un coup de pied qu'il esquiva assez aisément en penchant sa tête vers l'arrière, de façon à ne pas se le prendre en pleine figure. Vu que la bataille se jouait au corps à corps, le conquérant planétaire renforça sa garde lorsqu'il remarqua les poings et les pieds de son adversaire chauffer, les coups étant forcément dévastateurs. Cependant, le dieu de la destruction se défendit formidablement bien aux zones sensibles, parant presque la totalité des coups de Rydia. Il fut seulement touché aux bras suite aux nombreux blocages qu'il dû faire, ceux-ci légèrement brûlés. En voyant la trace des coups de la jeune femme, qui ne faisaient que le chatouiller, il ricana avant de reporter son attention sur elle. Voulant voir jusqu'où la mage était capable d'aller, il laissa cette dernière faire une étrange fusion avec un dragon sous forme de spectre, invisible en quelques sortes. Il n'était pas tout à fait réel d'après ce qu'avait pu constater Ozaï. Il servait juste à augmenter la puissance de la jeune femme, ce qui allait rendre la suite du match assez palpitant. Le conquérant planétaire afficha un sourire plutôt insatisfait sur son visage, fermant les yeux et simulant ainsi une déception afin de provoquer Rydia. Le but consistait certainement à lui faire perdre de la lucidité, après quoi il sera d'autant plus facile de la battre pour le dieu...

- Pas mal du tout. Tu serais probablement entrain de ramper au sol comme un ver de terre si j'avais répliqué à tes attaques. Heureusement pour toi, je n'ai pas répondu aux coups. Maintenant que tu as fusionnée avec ce drôle de lézard, j'espère que tu seras beaucoup plus divertissante. Que dis-je ? Tu n'es pas censée gagner, tu as le style et l'allure d'une parfaite bouffonne.

Ozaï gloussa de rire pendant quelques instants avant de reprendre son sérieux, sentant soudainement une personne à faible puissance s'approcher de lui. De l'électricité statique contourna rapidement son poing. Il se retourna subitement afin d'infliger un punch foudroyant dans le visage d'un jeune homme, ce dernier s'écroulant ensuite à ses pieds. Le conquérant planétaire remarqua ensuite avec stupéfaction que ce dernier avait bien été amoché, certainement suite à une altercation avec Deimos, qui se tenait seulement à quelques mètres de la divinité. Le dieu de la destruction comprit finalement que l'homme reptile venait de lui jeter Michel en pâture, certainement afin de s'en débarrasser. Dans tous les cas, c'était une chose réussie puisqu'il allait pioncer pendant un petit moment désormais. Le seul désavantage de ce geste était la garde non préparée d'Ozaï, qui s'exposait à une attaque surprise de Rydia à tout moment. Dans tous les cas, il était imprudent...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joyau, mon beau joyau ! [Partie 2/2]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Dragon Ball Evolution :: RPG :: Planète Terre :: Labyrinthe Sacré-
Sauter vers: