AccueilPortailBoutiqueFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un sauvetage plutôt in extremis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Sarashi Shouyu
Modérateur

Masculin
Âge : 97
Inscription : 19/03/2011
Messages : 562
Zénis : 0
Statut : Bon
Finisher : Chaining Eléments

MessageSujet: Un sauvetage plutôt in extremis   Sam 11 Fév - 16:01

Le jeune Saïyen qui venait de se contrer l’attaque magique de la mage aux cheveux verts se fit par la suite provoqué par le mage blondinet, il avait certainement envie de le faire réagir pour éventuellement reprendre de plus belle leur affrontement. Ce n’était pas si bête que ça :

" - Oh je vois, tu as participé à cette bataille pour épater tout le monde avec ta force impressionnante. Seulement, tu es d'un niveau bien pathétique pour laisser tes amis à un triste sort. Nous assumons déjà notre acte en libérant Ozaï, puisque nous allons partir à sa rencontre. C'est toi qui seras responsable du désastre sur Terre. "

Shouyu se retenait de rire. Décidément, même si les mages se prétendent les plus intelligents et malins ils sont loin du compte. En fait le Guerrier de l’Espace avait quelque chose en tête. Chose à laquelle personne des combattants pour le dit joyau n’avait pensé. Pourquoi ils voulaient empêcher la mort de ce dieu endormi ? Et bien simplement parce qu’il allait causer le chaos. Oui le chaos, mais sur qui ? Tout et n’importe quoi, en particulier sur des civils innocents, en particulier sur cette planète Terre. Ils étaient en danger, c’était indéniable…

Le jeune homme n’éprouva guère de sentiments, que ça soit d’énervement ou autre. Il resta donc de marbre devant les paroles d’Hiruko, celui-ci ne comprenait probablement pas pourquoi le Saïyen gardait un tel sang-froid, ça pouvait faire peur à première vue. La dernière phrase énoncée d’ailleurs par le mage devait peut-être sous-entendre qu’il avait pensé, ne serait-ce que vaguement, aux civils et autres habitants de la Terre. Cependant aussi obsédé par le joyau qu’il devait l’être, tout comme Rydia et les autres, il n’y penserait pas plus longuement et donc délaisserai ceux qui ne peuvent pas se défendre. Il y avait effectivement une faille dans tout ça et Sarashi l’avait trouvé assez aisément. Enfin bref, la femme aux cheveux verts interpella les deux hommes en faisant donc part de son avis :

" - Bon Hiruko, ce fut un plaisir mais comme tu le savais depuis le début, je vais maintenant aller taper Ozaï. Truc...y'a rien à assumer du tout, si nous ne l'avions pas fait mais au contraire de simples humains fous dont on aurait pu détecter l'énergie, le résultat aurait été encore plus épouvantable parce que le temps d'arriver sur les lieux qui sait quels dégâts il aurait causé? Là il est immédiatement stoppé, et moi je vais le crever. "

Sasa n’approuvait pas vraiment le raisonnement de la mage. En effet, il y avait toujours quelque chose pour s’en sortir, une solution à ce problème. Enfin il n’allait pas lui en faire part de toute manière. Il avait d’autres choses en tête, celles énoncées auparavant. Le jeune guerrier interviendrait plus tard dans cette affaire de joyau, du moins s’il le peut encore. Il vit donc ses deux adversaires décoller pour prendre la même direction que Peter quelques temps avant et Kaliya, la mage aux cheveux blonds encore avant. Shouyu scruta l’horizon vers lequel ils partaient tout en les surveillants. Après quelques secondes ils finirent par être hors du champ de vue du jeune homme, c’est alors qu’il se concentra un peu pour ressentir et donc détecter leurs présences qui s’éloignaient progressivement. Ils prirent donc une certaine distance suffisante. Le Saïyen patienta quelques minutes, minutes bénéfiques car elles étaient du repos. Après avoir rechargé un peu ses batteries et étant hors de portée des deux mages précédemment rencontrés, le blondinet partit en direction de Karakura City. Qu’est-ce qu’il allait bien pouvoir faire là-bas ? C’était simple pourtant, le début de « son plan ». Lui pensait davantage à la population civile et rurale qu’à ce joyau car, après tout, c’est celles-ci qui allaient être les plus sévèrement touchées …

Il s’élança d’un vol presque au raz de la terre pour ne pas se faire remarquer et arriva en quelques instants à la ville. Une fois sur place il put constater de nouveau l’ampleur des dégâts causés par les précédents affrontements dont les belligérants étaient Deimos, Peter, Lui, Rydia, Hiruko et enfin Kaliya. Bon nombre de bâtiments avaient étés détruits ou fortement endommagés. Des gravats et autres débris typiques des combats de guerriers étaient aussi présents en jonchant de part et d’autre du sol. Une ambiance quelques peu chaotique. D’ailleurs la population de la ville s’était réfugiée soit dans leurs habitations, soit dans des bunkers prévus en cas de guerre. Sarashi n’allait pas s’attarder cinquante ans pour tous les débusquer. Il partit donc en direction de la mairie ou siégeait bien évidemment le maire de Karakura City. Il y arriva en quelques minutes de marche puis ouvrit la porte, voyant des gardes du corps et la police pointer leurs armes sur lui. Ils lui demandèrent de se stopper net, chose qu’il refusa en continuant de s’avancer. C’est alors que les hommes armés tirèrent tous après un signal d’un de leur supérieur sur le blondinet. Celui-ci leva la main en face de lui pour créer une barrière de vent dont la pression avait été modifiée pour arrêter les balles et les faire tomber sur le sol sans que celles-ci ne puissent atteindre le Guerrier de l’Espace. Conscient d’un certain danger dans lequel il s’aventurait il fit comprendre par sa maîtrise de l’air qu’il n’était pas là pour faire du mal. Cependant les forces de l’ordre semblaient trop préoccupées par les pouvoirs plus ou moins étranges du jeune homme. Sarashi finit par arrêter de contrer les balles et passa à la dématérialisation, son corps devenant totalement insensible aux coups physiques qui ne feraient que le traverser en fin de compte, comme à un fantôme en quelques sortes. Le temps de cette technique défensive était cependant assez limité, c’est pour cela qu’il prit la parole pour faire comprendre qu’il n’était pas là pour des broutilles :  

" - Bonjour, je suis désolé de vous déranger mais le temps presse. La ville et même la  planète court un grand danger. Pour faire court une divinité de la guerre connue pour avoir répandu par le passé le chaos et la destruction a été ressuscitée. Elle va donc reprendre de plus belle ses activités. C’est pourquoi je vous demande de m’écouter. Comme vous avez pu le voir je ne suis pas quelqu’un comme les autres si on peut dire. Je suis un guerrier de l’espace si vous voulez savoir. Je ne vais pas passer par quatre chemins donc je vous demande de me rejoindre afin que je vous envoie dans un endroit sûr, que vous soyez en sécurité pendant que des alliés à moi combattent le dieu en question. Ne paniquez pas, je suis presque sûr que tout va bien se passer. De toute manière personne ne pourra vous atteindre de là où vous serez, vous pouvez me faire confiance… "

Shouyu semblait ne pas être particulièrement stressé et même plutôt confiance, chose que le maire en face de lui et ses gardes du corps ainsi que les forces de l’ordre remarquaient. Le dirigeant de la ville dans laquelle ils se trouvaient prit quelques instants pour réfléchir et répondit au jeune homme :

" - Mais nous ne pouvons pas quitter la ville ! Il faut envoyer l’armée pour qu’elle éradique ce mal ! Désolé mais moi je refuse catégoriquement. Je suis maire je vous rappelle, je n’ai pas le droit d’abandonner mon poste comme ça."


Le blondinet éprouva un air un peu répugné par les paroles du maire de Karakura City puis chargea sa main de ki, prêt à lui lancer et réduire à néant les personnes présentes dans la mairie qui le soutenaient :

" - Assez ! Vous n’avez toujours pas compris ! C’est très urgent ! Il n’y a pas que vois qui devra abandonner son poste. Absolument tous les habitants de la planète devront en faire autant ! Enfin bref, je ne vais pas insister plus. Donnez-moi quelque chose comme un mégaphone, qui me permette de me faire entendre partout dans la ville. Je n’ai plus de temps à perdre, ça presse… Si vous refusez je me ferais un plaisir de vous annihiler, j’espère que vous avez bien compris. On ne gaspille pas une vie. "

Le Saïyen semblait quelques peu remonté et énervé par les propos du dirigeant de la ville. En fait c’était plus ou moins faux puisqu’il cherchait surtout à le faire réagir et à ne pas l’agresser de force. Finalement il remarqua le maire se remettre un peu en question et stresser. Celui-ci lui fit signe de le suivre, ils montèrent de quelques étages dans la mairie puis prirent un couloir qui les amena sur une terrasse géante. Il y avait un micro posté sur celle-ci et un écran de télévision géant contre le bâtiment de la mairie. Sans perdre un instant Shouyu s’élança vers le microphone qui retranscrivait ses paroles à travers toute la ville grâce aux hauts parleurs postés un peu partout dans la ville :

"- J’espère que vous m’entendez tous habitants de Karakura City. L’heure est vraiment grave, je n’ai pas le temps de me présenter mais il faut que je vous dise que la planète dans son intégralité court un grand danger. Un dieu de la destruction vient d’être ressuscité depuis quelques temps et s’apprête à propager la terreur sur tout le territoire. L’armée ou les forces de la ville, de la région ou de la planète ne suffiront jamais à s’en débarrasser. C’est pourquoi nous devons partir de cette planète. Je connais un endroit approprié où vous pourrez patienter en attendant que des guerriers vraiment qualifiés puissent battre ce dieu. Dans le cas contraire la terre où vous serez sera votre terre d’accueil. Rassurez-vous, tout va bien se passer, cette planète dont je vous parle ressemble fortement à la vôtre, vous ne serez pas dépaysés. Bon pour y accéder vous devez tous vous rendre à la place centrale de la ville le plus rapidement possible. Dépêchez-vous, je vous laisse une demi-heure, pas plus. Une fois passé ce délai je pars avec ceux qui sont venus. "

Shouyu coupa par la suite le micro, faisant comprendre que l’heure était critique. D’ailleurs son appel fut transmis à la radio de la région ainsi qu’à la planète entière pour préparer l’exode des terriens de leur propre planète. Shouyu patienta la demi-heure en se reposant et en discutant avec le maire des circonstances dans lesquelles la découverte de ce dieu aux pouvoirs destructeurs avait été faite. Il lui expliqua tout en détail, en lui demandant par la suite, une fois que tous seraient en sécurité de l’expliquer aux habitants de la ville...

Les trente minutes passées, le jeune homme ressortir sur la terrasse avec le maire en regardant la population amassée sur la grande place. Le blondinet demanda au dirigeant de la ville s’il y avait suffisamment d’habitant. Celui-ci étant quelques peu stressé et pressé d’aller se mettre à l’abri lui répondit positivement et que de toute manière s’il y avait des retards à terre il ne pouvait rien y faire. L’heure c’était l’heure, il avait raison d’un côté. Sarashi fit part des instructions à tout le monde, ceux-ci formèrent une chaîne qui finalement était reliée au Saïyen qui finit par se téléporter sur une des plus grosses planète de l’autre monde, du paradis plus exactement. Il informa de la situation les Kaïos et Kaïo Shin qui prirent malgré eux en considération la décision du guerrier. Une fois la ville vidée de ses habitants qui étaient à présent à l’abri le blondinet se re-téléporta sur terre. Il usa de toute sa vitesse pour débarrasser le reste de la région environnante de Karakura City de ses habitants, vérifiant si certains n’étaient pas restés. Celui-ci effectua la même démarche pour les autres régions puis petit à petit la planète Terre perdit de sa population, déplacée sur la grosse planète du paradis dans laquelle Sarashi avait envoyé les habitants de Karakura City. Il prit un peu le temps tout de même d’expliquer la situation à chaque hauts-placés de la ville. Il envoya d’ailleurs même les armées pour ne pas qu’elles combattent inutilement et se fassent décimer par le dieu Ozaï. Cette démarche dura en tout un peu plus d’une heure mais au moins les habitants de la Terre étaient à l’abri. Il faut dire qu’ils étaient très nombreux tout de même. Shouyu souffla un peu avec tous les efforts qu’il avait faits jusque-là. Il prit une bonne demi-heure pour se reposer et reprendre un peu des forces. Pour s’aider et recharger son énergie il usa de sa matière créatrice pour créer plusieurs potions régénératrices qui lui permirent d’être plus ou moins de nouveau en forme. Il n’était cependant pas tout à fait prêt pour combattre, c’est pourquoi il médita quelques instants en se téléportant de nouveau dans l’autre monde, au Kaïoshinkai plus précisément. Là-bas il put demander tout un petit sachet de quelques baies énergisantes, aux propriétés semblables à des haricots magiques quoique bien plus puissantes et efficaces puisqu’elles venaient de l’autre monde. Le blondinet cacha dans sa tenue se sachet, le mettant bien à l’abri au cas-où il en aurait besoin. Il reçut en quelques sortes une bénédiction des Kaïo Shin qui bénirent aussi ceux qui s’opposeraient à Ozaï, en espérant que ceux-ci le battent ce qui ne serait pas une mince affaire. Shouyu savait que c’était peut-être perdu d’avance, mais autant limiter les dégâts tant que les guerriers contre le dieu de la destruction le pouvaient. C’est pourquoi il se re-téléporta sur la planète Terre, vérifiant au passage si celle-ci était bien déserte. Chose faite il attendit le moment « propice » et peut-être critique pour s’immiscer dans le combat. Il voulait porter main forte à ses alliés mais lui était déjà un peu fatigué après tout ce qu’il avait fait, c’était compréhensible. C’est pourquoi il attendait encore un peu, reprenant encore des forces, prêt dans un avenir proche à aider Deimos et Peter à combattre Ozaï, et peut-être aussi aider les autres mages qui cherchaient à battre le dieu…

_________________





Merci de me prévenir lorsque vous avez fini votre présentation que je puisse valider Wink


... Theme サラシ
...








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un sauvetage plutôt in extremis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Dragon Ball Evolution :: RPG :: Planète Terre :: Karakura City-
Sauter vers: