AccueilPortailBoutiqueFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une entrevue pas comme les autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Deimos
Fondateur

Masculin
Âge : 25
Inscription : 13/09/2010
Messages : 510
Zénis : 7000
Statut : Neutre
Finisher : Supernova

MessageSujet: Une entrevue pas comme les autres   Mar 29 Nov - 23:52

En cette journée d'hiver particulière, l'ex-tyran devait se lever de bonne heure pour se rendre comme tous les six mois à l'hôpital. Ce dernier devait effectuer un bilan de santé suite au choc violent qu'il avait subit à la tête deux ans plus tôt, ayant été victime d'une explosion dans un laboratoire d'M2 Corporation. Il survit grâce à sa forte résistance, bien que quelques pertes de mémoire survinrent. Deimos oublia pendant un bon moment une partie de son passé, notamment le fait qu'il s'était rallié à la cause des justiciers. Heureusement, la technologie avait fait des merveilles et les médecins arrivèrent à le soigner, ce dernier étant contraint de prendre des antibiotiques pour calmer la douleur à la tête ainsi que quelques somnifères pour lui se reposer. Au bout d'un traitement de deux mois, il fut complètement rétablit. Les médecins préférèrent tout de même garder un œil sur sa santé et lui demanda donc de bien vouloir passer tous les six mois à l'hôpital de manière à établir un bilan de santé. L'ex-tyran n'aimait pas vraiment les cliniques, celui-ci étant souvent obligé de s'y rendre à la demande de ses deux enfants. Il se prépara rapidement avant de pouvoir se rendre à la capitale nord en survolant de nombreuses habitations. A son arrivée, il ravala difficilement sa salive et pénétra à l'intérieur de l'établissement médicale. Les panneaux directionnels lui flanquait déjà la migraine, n'étant pas très doué pour se repérer dans une clinique. Et d'ailleurs, rien que de voir le mot "URGENCE" écrit en grand lui donnait la chair de poule. Il avança alors vers l'accueil en étant incertain, étant prêt à donner tout ce qu'il avait pour faire demi-tour...

- Euh veuillez m'excuser, j'ai normalement rendez-vous avec le docteur Kuroshiba comme tous les six mois. Lors de notre dernier entretien, il a précisé qu'il emménageait dans un nouveau cabinet. Pouvez-vous m'indiquer le chemin afin que je puisse le trouver s'il vous plaît ?

- Le docteur Kuroshiba est malade depuis plus d'une semaine, il ne reviendra qu'au début du mois prochain. Il a cependant une remplaçante qui sera ravie de vous prendre en consultation. Pour le chemin, il vous suffit d'emprunter le couloir à votre droite. C'est la toute dernière porte avant les escaliers.

Deimos remercia rapidement l'hôtesse d'accueil fort aimable et souriante, se rendant par la suite dans la direction indiquée. Son stress augmentait d'avantage en ne sachant pas vraiment sur qui il allait tomber cette fois-ci. Certains médecins avaient un don inné pour faire paniquer les patients, bien que la seule chose qui effrayait l'ex-tyran semblait être tout le matériel médical et non les dires du personnel. Il frappa alors à la porte, personne ne répondant mais prenant quand même d'entrer et de regarder aux alentours. Pas mal de plantes étaient présentes, ce qui embellissait la pièce. La personne qui devait le recevoir était donc une passionnée de fleurs, sinon elle n'en aurait pas autant dans son cabinet. Deimos s'installa sur l'une des chaises, fixant de temps à autres l'heure avant de plonger dans ses pensées...

* Courage Deidei, ce n'est qu'un entretien qui ne prend même pas une heure. Quelques radios ainsi que quelques tests et ce sera terminé. Mais j'y pense, et si jamais on me demandait de faire plus ? Je le sens pas... *

Toujours aussi angoissé, l'ex-tyran tapa du pied au sol. Le calme plat régnait dans la pièce, tel que cela en devenait agaçant. Ce dernier attendait désormais cette fameuse remplaçante, en espérant que celle-ci sache bien s'y prendre dans son domaine et que ce n'était pas une débutante...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonball-evolution.forumactif.com


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une entrevue pas comme les autres   Ven 2 Déc - 21:17

Journée trépidante en cette belle journée d'hiver !... Enfin, elle pourrait l'être si l'amibe géante qui se traînait dans la salle à manger se réveillait un peu. L'amibe en question était une jeune fille rousse aux yeux embrumés, protégé du froid par sa grosse couette blanche. Une solution originale pour ne pas choisir entre le travail et la couette. La jeune fille arriva enfin à la cafetière et prépara un café bien corsé. Mais un bruit à la cave la reveillé immédiatement : elle avait oublié de nourrir ces bébés ! Elle retourna dans sa chambre enfiler un jean bleu et un pull noir, avant d'enfiler sa blouse de doctoresse et de saisir une brosse à cheveux. Et oui, la miss était l'une des plus brillante scientifique de Terre. Une fois habillée correctement, elle ouvrit la porte et se précipita en bas s'occuper de ces petits anges. Elle ouvrit la lumière ultra-violette... Et une vingtaine de vivarium se mirent à briller sous ses yeux. Son monde. Celui des animaux venimeux. Des scorpions, des araignées, des serpents des méduses et même des grenouilles vivaient en cohabitation dans sa cave. Elle prit une bonne heure pour nourrir tout son petit monde et voir la suite des quelques expériences en cours.

Si elle pouvait, elle aurait fait toute sa journée ainsi. Mais l'un de ses collègues, un docteur spécialisé en neurologie, était sacrément malade. Et, bien que les relations humaines ne soient pas sa tasse de thé, Freddie avait généreusement accepté de le remplacer. Et donc, aujourd'hui, pas le temps de s'occuper de ses choupinets. Freddie mit une doudoune noire par-dessus sa blouse prends son sac avec le planning prévu de la journée et enfin sorti de son petit chez-elle en prenant soin de verrouiller à double-tour. Bon d'accord, c'est bébés et sa séance "amibe" l'avait un peu retardé... d'environ une heure. Mais c'était peu important pour elle. Et pour ses patients... et bien tant pis. Quand on vous dit qu'elle n'est pas du style social, on ne plaisante pas.

Elle arriva à l’hôpital et se dirige vers le bureau qu'elle loge actuellement, dans lequel elle a profité pour mettre quelques beautés, histoire de ne pas être dépaysée. Oui, oui, elle a mis des araignées, venimeuses bien sur, dans le bureau. Avec des plantes pour qu'elles puissent se cacher et faire leur toiles tranquillement. Et puis, elle avait éduquées ces bêtes. Oui éduquer des araignées, avec de la volonté c'était possible. Elle entra donc dans le bureau et vit qu'un patient était déjà là. Super... Elle qui espérait jouer un peu avec ses toxines et autre secrétions mortelles. Elle s'installa dans le fauteuil en cuir noir en observant le patient et en demandant en baillant presque :

"Bonjour... Désolé du retard, je ne suis pas vraiment du coin. Enfin bref... Vous aviez rendez-vous ? Votre nom, quelques détails à savoir ?"

Et bien non, elle n'avait même pas regardé l'homme. Si la couverture n'était plus là, son cerveau était encore en mode "amibe" et elle risquait d'être comme ça... Disons jusqu'à ce qu'elle mange un truc, disons vers 13 heures 14 heures.... Ah, les horaires des docteurs en hôpitaux !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Deimos
Fondateur

Masculin
Âge : 25
Inscription : 13/09/2010
Messages : 510
Zénis : 7000
Statut : Neutre
Finisher : Supernova

MessageSujet: Re: Une entrevue pas comme les autres   Dim 4 Déc - 3:55

Deimos regarda toujours longuement l'horloge, voyant les minutes et les secondes défiler sans que la sois-disante remplaçante n'arrive. Il commença d'ailleurs à se demander si l'hôtesse d'accueil ne s'était pas trompée dans les indications données, ce qui voudrait dire qu'il n'est hélas pas dans le bon cabinet. Pourtant, il se souvint avoir lu sur une pancarte accrochée au mur que c'était bien le service radiologie. La jeune femme qui devait le recevoir devait être alors en retard, l'ex-tyran ne voyait que cette possibilité. D'ailleurs, cela faisait déjà trois quart d'heure qu'il patientait dans la pièce, désespérant de voir une quelconque personne arriver. Mais au moment où il s'apprêtait à se relever pour rentrer chez lui, il entendit du bruit derrière la porte. La poignée était tirée vers le bas, signe que c'était certainement la radiologue qui venait d'arriver. Lors de son entrée, Deimos fit face à une jeune femme ayant la trentaine d'années et assez séduisante. Une chose semblait certaine, elle ne semblait pas très sociable vu qu'elle n'avait même pas eu la politesse de montrer le moindre sourire, ni même échanger un seul regard avec l'homme. Elle se contenta juste de bailler en prétextant qu'elle n'était pas du coin. Évidemment pour l'ex-tyran, c'était évident que les stagiaires n'avaient pas beaucoup d'expériences. Mais celle-ci semblait malgré tout avoir un petit plus que les autres ne possédaient pas...

- Bonjour, oui j'ai bien rendez-vous aujourd'hui. Je m'appelle Deimos Cold et je devais avoir normalement consultation avec le docteur Kuroshiba. L'hôtesse d'accueil m'a informé de son absence, donc je dois me résoudre à vous. Je ne m'attendais pas vraiment à ce que vous arriviez une heure plus tard, à moins que ce ne soit moi qui est largement à l'avance. Mais en vue de mon dégoût pour les hôpitaux, cela m'étonnerait fortement.

Ceci n'était pas une réflexion adressée à la doctoresse, mais plus une manière de détendre l'atmosphère et oublier le stress qui s'était emparé de Deimos. Ce n'était pas plus mal pour lui que la jeune femme fut en retard, car il semblait avoir eu un peu de temps pour s'apaiser dans cette pièce très calme. Elle demanda par la suite un petit résumé sur l'état de santé de l'ex-tyran, ce dernier n'ayant rien d'assez urgent à signaler hormis le fait qu'il avait eu quelques problèmes au cerveau quelques mois auparavant. L'homme semblait d'ailleurs avoir beaucoup de mal à s'exprimer sur le sujet, se disant sûrement qu'elle le prendrait pour un idiot et qu'il n'aurait plus toute sa tête si celle-ci avait connaissance de son âge. De toute évidence, la jeune rousse le saura tôt ou tard en examinant son dossier médical de plus près...

- Et bien tous les six mois, je dois passer quelques radios de ma tête ainsi qu'effectuer quelques tests de mémoire. C'est juste une sorte de prévention au cas où j'oublierais certaines choses, comme dans le temps.

La doctoresse devait certainement se dire qu'il s'agissait de trucs futiles, hors Deimos voulait surtout faire comprendre qu'il n'était pas un ange dans le temps et qu'il avait causé beaucoup de mal aux innocents. C'est un passé qu'il désirait oublier et qu'il ne voulait absolument pas revivre, vu qu'aujourd'hui il était en possession de l'amour de ses enfants ainsi que de ses amis...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonball-evolution.forumactif.com


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une entrevue pas comme les autres   Mar 6 Déc - 17:31

Freddie écouta le patient d'une oreille en feuilletant le carnet de Kuroshiba. Deimos Cold... Deimos... Ah voilà : Deimos COld, bilan neurologique risque de neurodegeneration. Comme ça ne signifiait pas grand chose dans la tête de la doctoresse, elle leva la tête et écoute un peu plus attentivement Monsieur Cold... Elle n'avait pas vu mais il était assez sympathique au regard. Mais bon, la miss n'allait pas partir dans ce genre de pensées. Pratique théorique, tout ce qu'elle connaissait était appliqué aux sciences. Elle bailla à nouveau et se leva en souriant :

"Et bien dans ce cas, commencons par une IRM, d'accord ? A moins que Da... Enfin, le Docteur Kuroshiba vous fasse commencer avec le questionnaire d'habitude ?"

Elle reprit une fouille dans les dossiers des patients de son collègue. Et accessoirement, à la recherche d'un truc à grignoter. Si elle ne trouva rien à se mettre sous dent, elle put témoins retrouver le cas "Deimos Cold" dans un CNI -classeur non identifié- et commença à le scanner de ses yeux bleu en faisant un signe de la main à l'interessé

"Laissez moi juste lire ça un instant... Souci du à une explosion donc ? Sur M2 ?... C'est une bien belle planéte, elle regorge de science et de tehnologies... Enfin bref, voilà. Désolé de mon acceuil, mais je hais les hôpitaux et je suis bien plus souvent en compagnie de bestioles.... L'humain à 9 heures du matin c'est pas mon style."

Elle se forca à rire. Il fallait bien qu'elle en croise de toute façon, alors auant essayer d'être agréable. La moindre des choses était de mettre son patient à l'aise, vu qu'il semblait avoir comme point commun une allergie aux hôpitaux et autres services. Elle se leva de la chaise inconfortable et alla voir l'une de ses confidentes : une jolie Lycosa balaramaï qui somnolait dans une plante en pot, confortablement installée dans sa toile. Freddie se pencha, lui caressa doucement le dos en prenant soin que sa protégée ne soit pas vue par son patient. De là ou il était, il devrait croire qu'elle s'occupe de la plante.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Deimos
Fondateur

Masculin
Âge : 25
Inscription : 13/09/2010
Messages : 510
Zénis : 7000
Statut : Neutre
Finisher : Supernova

MessageSujet: Re: Une entrevue pas comme les autres   Ven 9 Déc - 0:42

Après avoir donné quelques explications à la jeune femme, celle-ci se mit à regarder dans le carnet de son collègue. Elle n'allait avoir aucun mal à retrouver le dossier concernant Deimos, vu que le docteur Kuroshiba été bien ordonné. En même temps, un bon médecin se devait d'être soigneux dans les fiches médicales qu'il remplissait au risque d'avoir de mauvaises surprises un beau jour. Une fois le bilan de santé de l'ex-tyran sous les yeux, la doctoresse proposa à ce dernier de commencer par une IRM, pratique qui consistait à avoir un aperçu complet de l'anatomie du patient. Un examen bien pratique qui prévenait des soucis de santé dans l'ensemble. Deimos décida donc de terminer par le questionnaire et commencer par l'IRM, allant déjà s'installer déjà sur le siège en attendant que la remplaçante termine d'analyser certaines choses à propos du kowak. Toujours aussi souriant et étant un peu plus détendu, il tourna son regard en direction de la doctoresse pour lui répondre...

- Je préfère débuter par l'IRM si cela ne vous dérange pas, tout comme votre confrère faisait. Le questionnaire qu'il me soumettait confirma seulement l'analyse faite précédemment, la machine ayant eu parfois quelques soucis.

Par la suite, Deimos confirma ce qui semblait écrit sur le carnet du docteur Kuroshiba. Vu la tête de la jeune femme, elle était assez surprise qu'il avait réussi à survivre et être en un seul morceau à ce jour. Elle avait aussi pas mal de renseignements à propos de la planète M2, preuve qu'elle s'y intéressait de très près. La doctoresse s'excusa encore d'être aussi à l'ouest, celle-ci avouant ne pas aimer non plus les hôpitaux. C'est une révélation qui étonna l'ex-tyran, qui ne s'y attendait absolument pas. Il avait au moins un point commun avec cette dernière. D'ailleurs, elle certifia se sentir beaucoup mieux en compagnie de bestioles, ce qui voulait dire qu'elle était dans le domaine de la biologie, voir microbiologie...

- J'ai passé une grande partie de mon enfance sur M2, ma mère adoptive y habite toujours. C'est effectivement une belle planète, peuplée d'êtres pacifiques. Mais mon dernier séjour là-bas me laisse de mauvais souvenirs, non à cause de l'explosion mais de la responsable de celle-ci. Sinon ne vous inquiétez pas, vous n'êtes pas la seule à être allergique aux établissements médicaux. J'essaye de rester distant avec les toubibs et leurs aiguilles.

L'ex-tyran dériva rapidement sur un autre sujet, montrant un peu qu'il ne tenait pas à reparler du passé à la jeune femme. Lui raconter son incroyable aventure ne le gênait pas, mais c'était surtout le fait qu'elle se sente ensuite responsable d'avoir réouverte de vieilles blessures qui l'embêtait plus que tout. Mais si cette dernière voulait en savoir d'avantage, il était prêt à lui raconter toute l'histoire...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonball-evolution.forumactif.com


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une entrevue pas comme les autres   Jeu 15 Déc - 13:33

Quel chance, il acceptait l'IRM. Car Freddie n'avait aucune idée des questions à poser. Elle discute avec des serpents, des poissons, des insectes... Mais un questionnaire à un être humain, non ça elle ne pouvait pas. Peut-être en fouillant de les dossiers elle allait trouver ce fameux questionnaire. Elle laissa sa petite chérie dormir et fit face à Deimos en lui faisant signe de venir. Elle sortit, traversa le couloir et alla dans la salle d'examen. Pendant ce temps elle dit assez distraitement :

« Vous avez de la chance d'avoir vécue sur M2. Vous n'aurez qu'à m'en parler un peu après l'IRM, ca fera un bon exercice de mémoire. Quant aux docteurs, ils ont une façon à eux d'être.... Normalement, je suis dans la recherche. »

Pas besoin de préciser en quoi. C'est tout à fait inintéressant aux yeux des autres. Et si il demandait, elle risquait de s'emballer. Elle arriva en salle d'examen et ouvrit la porte côté patient. Il y avait quelqu'un en train de se rhabiller. Freddie lui dit sèchement, de sa voix grave :

« On se dépêche, d'autre attendent. »

Le patient la regarda comme si elle était folle, mais son regard droit et fixe le dissuada de tout commentaire. Elle se retourna vers Deimos et lui souria :

« Pas besoin de vous expliquer le fonctionnement, je crois, vous devez être au point. Êtes-vous claustrophobe, disposez-vous de prothèses ou d'autres appareil métalliques ? Vous avez des soucis auditifs ? »

Freddie marqua un temps. Tout ça devait être dans le dossier. Oh et puis, zut. De vive voix c'était mieux. Elle rigola donc et rajouta :

« J'avoue, j'ai pas lu votre dossier. COUPAAABLE ! »


Elle leva les mains derrière la tête avant d'aller à la machine et de vérifier si tout était en ordre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Deimos
Fondateur

Masculin
Âge : 25
Inscription : 13/09/2010
Messages : 510
Zénis : 7000
Statut : Neutre
Finisher : Supernova

MessageSujet: Re: Une entrevue pas comme les autres   Jeu 15 Déc - 20:15

Freddie termina de consulter le dossier médical de l'ex-tyran avant de revenir face à lui pour discuter un peu. Elle précisa à son patient qu'il avait eu de la chance d'avoir passé une bonne partie de son enfance sur M2. Celle-ci n'avait pas vraiment tord, car cela lui permit d'être à l'écart des guerres et surtout des saïyens qui tenaient absolument à l'éliminer autrefois. Mais plus tard, il extermina les derniers peuples potentiellement dangereux pour avoir une paix totale. Deimos afficha un sourire à la jeune doctoresse, cette dernière étant partante pour écouter cette fameuse histoire sans doute passionnante, mais à la fois traumatisante. Et puis, elle avait bien précisée qu'elle ne semblait pas trop du matin pour jouer les aides soignantes donc ce petit break n'allait certainement pas la déplaire, en espérant qu'elle ne s'endorme pas au beau milieu de l'histoire. Le kowak finit par accompagner Freddie dans une autre salle réservée pour l'IRM. Là-bas, il semblait déjà y avoir un patient occupé à se revêtir. La rousse lui demanda sur un ton totalement neutre de bien vouloir se dépêcher pour qu'elle puisse procéder aux prochaines analyses. Une fois que cela fut fait, ils entrèrent dans la pièce et la doctoresse laissa Deimos partir se déshabiller dans la cabine. Ce dernier en ressortit avec un caleçon, s'allongeant par la suite sur le siège qui allait le faire passer dans cette drôle de machine...

- Je n'ai aucun autre problème à l'exception de celui que je vous ai cité.

C'est d'un air pas vraiment décidé que l'ex-tyran se prépara à se faire analyser de la tête aux pieds par cette grosse machine médicale. Il ferma les yeux pour ne pas être aveuglé par la lumière, l'autopsie se pratiquant au même moment. Cela dura à peine une ou deux bonnes minutes assez courtes, rien de très flippant jusqu'à présent. Une fois l'examen pratiqué et terminé, Deimos ouvrit à nouveau ses yeux et vit derrière lui la fenêtre où tapait la lumière du jour. Le soleil n'était pas présent mais quelques éclaircies étaient au rendez-vous. Au cas où il faudrait refaire une nouvelle analyse, le kowak décida de rester tel quel et s'installa sur le rebord du siège, regardant ainsi en direction de Freddie. Il espérait vivement que les résultats soient positifs, ce qui devait être le cas de toute évidence. Il montra légèrement sa gêne d'être à moitié nu devant la jeune femme, ce dernier n'ayant pas l'habitude...

- Ce n'est pas moi qui va vous reprocher de ne pas lire entièrement mon dossier médical. Je demande même à ce que cet examen soit rapide. Comme vous avez d'autres patients à recevoir, je ne sais pas si vous aurez un peu de temps à m'accorder. Et puis, je ne voudrais pas vous retarder d'avantage.

Deimos ne disait plus rien et attendait la réaction de Freddie, qui sera certainement positive. Une petite pause incognito en faisant passer cela pour un imprévu auprès du chef d'équipe, ce n'était pas trop la mer à boire. Mais encore là, il ne tenait pas à ce qu'elle soit débordée à son retour...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonball-evolution.forumactif.com


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une entrevue pas comme les autres   Ven 20 Jan - 17:58

Freddie veilla à adapter l'appareil avant de laisser monsieur Deimos entrer. Il n'était pas si mal POUR UN HUMAIN, au fond. E souriant elle lui tendit des écouteurs pour éviter que les ondes ne lui détruise les tympans. Elle ne se sentait pas de lui préciser, il devait savoir comment ça fonctionnait. Ce qu'elle ne dit pas, c'est qu'elle avait déjà choisie la musique. Ensuite elle passa dans la salle d'à côté, et régla les ordinateurs. Elle fit signe à Deimos qu'il pouvait entrer dans le scanner. Ainsi, à son démarrage, le titre "Is there Anybody there ?" de Scorpions retentit dans la cabine simultanément que dans les oreilles du patient. A quel groupe vous attendiez vous de sa part ? L'IRM dura cinq bonnes minutes, durant lesquelles Freddie consacra la moitié à une mini-sieste. C'était décidé, elle allait arrêter les remplacements, ou alors arrêter de se coucher à une heure du matin... Non, première option. Heureusement, elle avait songé à enregistré les résultats, et personne ne se rendrait compte de rien. Elle put quand même voir la moitié, et il n'y avait absolument rien d'inquiétant.

"Et bien, on dirait que ça va... Par contre l'ambiance hosto me met les nerfs... Rhabillez-vous, nous ferons le questionnaire autour d'une bonne boisson chaude !"


Voilà une idée apparut instantanément, inopinément et avec enchantement. Et elle répondit à sa question insidieuse avec un sourire :

"Et je ne prends que des patients prévu depuis un moment, donc il y a en a assez peu."


Surtout qu'elle avait trié les rendez-vous et avait déjà viré la moitié des patients de Kuroshiba. Telle était la fameuse technique Inenuko. Elle sortit, pris un ou deux documents dans le bureau et revint. Le temps avait du suffire pour Deimos de remettre ses habits... Et pour Freddie de faire un crochet retirer son CD de scorpions ! Si quelqu'un le trouvait à sa place, Kuro allait devoir trouver un autre remplaçant. Et, bien qu'il savait à quel point elle pouvait se montrer original, souvent par pure provocation, il avait fortement insisté pur qu'elle s'en occupe. La réponse au pourquoi échappait à l'esprit de la scientifique, mais elle ne s'en formalisait guère...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Deimos
Fondateur

Masculin
Âge : 25
Inscription : 13/09/2010
Messages : 510
Zénis : 7000
Statut : Neutre
Finisher : Supernova

MessageSujet: Re: Une entrevue pas comme les autres   Sam 4 Fév - 23:50

Attendant avec grande impatience l'analyse IRM, Deimos regarda d'un air inquiet le docteur qui le recevait tous les six mois, comme à son habitude. La jeune femme annonce finalement les résultats, qui sont sans aucun doute positifs. Cette bonne nouvelle fait diminuer la pression chez l'ex-tyran, qui fait mine de souffler sans que cela ne se voit trop. Un sourire s'affiche sur son visage, content que ce rendez-vous n'a pas duré une éternité. Ce fut d'ailleurs une chance qu'il ai pu tomber sur une jeune femme, surtout qu'il avait remarqué qu'elle ne manquait pas d'humour et qu'elle pouvait détendre l'atmosphère, à sa manière seulement. Freddie montra malgré tout son ennui mortel de rester renfermée entre quatre murs. Effectivement, Deimos se souvint subitement que la jeune doctoresse n'aimait pas trop les hôpitaux, tout comme lui d'ailleurs. Elle propose donc de faire une petite sortie afin de prendre l'air et effectuer ce test de mémoire autour d'une boisson chaude, histoire de se réchauffer un peu en cette période hivernale. L'ex-tyran finit par se relever du siège pour se diriger sans tarder vers la cabine, où il allait se rhabiller. Ce dernier ne s'arrêta pas pour autant de discuter avec la doctoresse...

- Une chance que mon examen est obligatoire tous les six mois d'un côté, surtout quand il s'agit de rencontrer de nouvelles personnes comme vous. Vous êtes très différente de vos collègues. Voilà, nous pouvons y aller.

C'est après ces quelques paroles que Deimos fut finalement prêt à sortir en ville en compagnie de Freddie, ressortant de la cabine habillé et n'ayant pas oublié de prendre toutes ses affaires. Il semblait beaucoup moins gêné que tout à l'heure, lorsqu'il était obligé de se pavaner devant la doctoresse en petite tenue. Néanmoins, il fallait avouer que la rousse avait beaucoup de charme et qu'il semblait difficile de ne pas le remarquer. L'ex-tyran était d'ailleurs curieux de savoir si elle avait déjà un homme dans sa vie, non pour tenter sa chance avec cette dernière mais pour essayer de la connaître un peu mieux. Qui sait après tout ? Elle pourrait bien devenir une amie proche avec le temps. Le kowak l'espérait vivement. Ce dernier quitta ses pensées en sortant de l'hôpital, entamant une petite marche dans les rues peu bondées accompagnée de la jeune femme. Il ne savait pas trop de quoi parler avec elle, sauf jouer les curieux sur sa vie privée au risque de se prendre une main en pleine figure. Pourtant, l'ex-tyran n'avait d'autres choix s'il désirait en savoir plus sur elle. Par curiosité, il regarda les doigts de Freddie afin de voir si elle détenait une bague de fiançailles. Cela ne semblait pas être le cas à première vue...

- Vous avez déjà une idée de ce que vous allez prendre comme boisson ? Inutile de sortir votre porte-monnaie, c'est moi qui offre la tournée.

Deimos afficha un sourire à Freddie, n'ayant rien contre l'idée de payer de temps en temps un verre, bien qu'il n'avait que très peu de compagnie la journée. Il fallait profiter de la présence de cette jeune femme, ce sera sans doute l'une des rares fois où il aura l'occasion de la voir ou même la rencontrer en pleine rue. Même si celle-ci donnait l'impression d'être fainéante lorsqu'il s'agissait d'accueillir des patients dans son bureau, cela ne devait être qu'une couverture. Freddie devait bien aimer quelque chose en particulier, et l'ex-tyran n'allait pas tarder à lui demander...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonball-evolution.forumactif.com


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une entrevue pas comme les autres   Mer 15 Fév - 19:22

Deimos accepta l'idée avec une joie qui fit chaud au coeur à la doctoresse. La dernière fois qu'elle avait tenté, le patient lui avait rappelé son devoir et avait même commencé un sermon. Qui fut vite arrêté par l'autre fameuse technique Inenuko : Une piqure, et hop, un bon somme d'une heure. Pas très légal, d'accord, mais si efficace ! Ce fut Deimos même qui l'emmena dehors, il semblait ravi de cette sortie. Ceci dit, elle en était également enchantée. Certes, elle avait particulièrement froid, étant donné qu'elle était partie sans manteau, mais elle était heureuse malgré tout. Il allèrent dans un petit café et Freddie sortait son porte-monnaie quand Deimos l'interrompit en annonçant l'inviter. Elle lui sourit gentiment et réfléchit :

"Et bien... Merci beaucoup ; C sera un chocolat chaud."


Elle rangea donc son porte-monnaie et sentit quelque chose dans sa poche... Assez gluant, et doux à la fois... Elle y jeta un rapide coup d'oeil avant d'ajouter précipitamment :

"Et un bol d'eau !"

Et oui, une petite coquine s'était glissée dans la poche de notre scientifique. Une grenouille fraise... En présence d'un danger, sa peau se recouvrait d'une muqueuse extrêmement acide, et une entaille sur la peau pouvait être dangereuse. Heureusement, celle-ci était habituée à Freddie et à ses mains, elle n'était donc pas en danger... Il allait tout de même falloir passer par la maison pour la déposer. Après avoir discuter avec Deimos :

"Je suis ravie de vous avoir rencontré également... Alors, où viviez-vous sur M2, plus jeune ?"

Voilà une double technique diablement efficace. Non seulement elle s'assurait de sa mémoire, mais en plus elle pouvait en savoir plus sur lui. Elle avait peu d'occasion de se faire des amis de son espèce, et elle savait ne pas rater une occasion intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Deimos
Fondateur

Masculin
Âge : 25
Inscription : 13/09/2010
Messages : 510
Zénis : 7000
Statut : Neutre
Finisher : Supernova

MessageSujet: Re: Une entrevue pas comme les autres   Sam 18 Fév - 2:33

Deimos arriva finalement à la cafétéria en compagnie de Freddie, ayant comme premier geste réflexe de la faire s'installer confortablement sur une chaise avant d'en faire de même pour lui. L'ex-tyran pouvait paraître brute sanguinaire lorsqu'il s'agissait d'affronter une quelconque personne, il n'en restait pas moins doux et attendrissant avec certaines connaissances qui en valaient la peine. Il était impossible pour les deux jeunes gens d'entrer à l'intérieur puisque la cafétéria semblait bondée, ce qui voulait tout simplement dire qu'ils devront tous les deux s'installer sur la terrasse par ce temps plus au moins glacial. Le kowak ne craignait pas trop le froid, il arrivait facilement à s'adapter à tous les types de climat. Pour preuve, ses nombreuses conquêtes planétaires d'autrefois, en particulier celle où il n'a pas hésité à trahir sa propre sœur en la laissant congelée à l'intérieur d'un bloc de glace, celle-ci s'étant libérée quelques années plus tard suite à un réchauffement climatique. Tout ceci semblait bien loin pour lui, mais la menace était toujours présente puisque sa frangine rôdait dans les parages depuis plus de deux ans. Elle attendait certainement le moment opportun pour s'attaquer à Deimos, qui sait ce qu'elle pouvait bien avoir en tête ? Remarquant que la doctoresse n'avait pas de manteau, l'ex-tyran souria avant de retirer son manteau en se relevant de sa chaise, déposant ce dernier sur les épaules de Freddie pour qu'elle n'attrape pas un rhume ou une autre maladie du même style, qui l'obligera à rester clouée au lit...

- Vous aurez beaucoup plus chaud ainsi. Déjà que vous avez de petits yeux, ce n'est pas vraiment le temps idéal pour rester en tenue légère.

Deimos afficha un beau sourire à la jeune femme avant de retourner s'asseoir, attendant de voir ce que Freddie allait prendre comme boisson. Il n'était pas très étonné de sa réponse, ce sera tout naturellement un chocolat chaud. L'ex-tyran reconnaissait bien là le choix typique des médecins, toujours à siroter pendant la pause une bonne tasse de café pour rester éveillé plus longtemps. Ils n'attendaient plus que le serveur, qui mit un peu de temps à arriver pour prendre la commande. Sans doute ne voulait-il pas prendre froid et tomber malade lui aussi, bien qu'il était obligé de faire son travail s'il désirait être bien payé par son patron. Il nota donc sur son carnet les boissons demandées, Deimos prenant la même chose que la doctoresse pour bien se réchauffer. Il fut surtout étonné lorsqu'elle demanda en prime au serveur de lui ramener un bol d'eau. Le kowak se demandait ce qu'elle pourrait bien faire avec, a moins d'ajouter du thé à la commande. L'ex-tyran oublia ceci lorsque Freddie le questionna à propos de son passé, plus particulièrement sur son lieu de vie sur M2 étant enfant. Le test de mémoire allait donc débuter, bien que la doctoresse ne pouvait pas certifier que ce Deimos pouvait dire était bien la vérité. La seule solution pour elle serait de fouiller dans les documents de Kuroshiba...

- Et bien un couple m'a élevé lors de mon arrivée sur la planète. Ils ont été des parents adoptifs plutôt pacifiques, essayant de me donner une bonne éducation malgré mes envies de vengeance. Mon enfance a donc été particulièrement calme, je me suis fais quelques amis de la même tranche d'âge que moi là-bas. Je n'ai malheureusement plus aucune nouvelle d'eux mais je suis persuadé qu'ils vivent toujours. Nous vivions un peu à l'écart de la civilisation, voir en pleine campagne. Je me revois encore autour de nombreux champs à perte de vue, mais le flashback s'arrête ici malheureusement.

La mémoire du kowak ne lui faisait pas faux bond, il était tout simplement trop jeune pour se souvenir de son ancien mode de vie. Deimos espérait tout de même ne pas épuiser la doctoresse qui devait l'écouter, bien qu'elle avait précisée quelques temps plus tôt à ce dernier qu'elle était fascinée par M2. Le serveur revint par la suite apporter les deux tasses de chocolat chaud ainsi que le bol d'eau sur un plateau, repartant avec ce dernier peu après. L'ex-tyran profita pour boire une ou deux gorgées de son chocolat avant de déposer la tasse sur la table...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonball-evolution.forumactif.com


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une entrevue pas comme les autres   Dim 18 Mar - 16:20

Freddie et Deimos durent s'installer en terasse. Ca valait mieux de toute façon à l'intérieur Firan -c'est le nom de la grenouille- risquait de s'échapper. Et là, imaginez un peu l'accident.... Bref, il valait mieux qu'ils soient à l'exterieur. Deimos se leva alors et mit son manteau sur les épaules de la scientifique ce qui eut pour effet immédiat de la rendre aussi rouge que le batracien dans sa poche -et c'est pas pour rien qu'on les appelle grenouille FRAISE. Elle bredouilla un remerciement en mettant correctement le manteau, par politesse. Deimos et le serveur semblèrent tout deux étonnés de la demande de Freddie. Mais bon, elle n'allait pas leur montrer Firan, ca pourrait faire des problèmes. Elle écouta donc attentivement son patient. Il était agréable, et elle imaginait bien ce qu'il racontait. Il parla de son adoption, de la façon dont il fut éduqué, de ou il vivait... Freddie lui sourit :

"Je vous envie, vraiment... Mais que voulez-vous dire par vos envies de vengeances ?... Oh, si je suis trop indiscrète, dites le moi bien sur. Je ne veux pas vous gêner."

Les boissons arrivèrent sur ce. Freddie remercia le serveur et but une grande gorgée de chocolat chaud. Elle reposa sa tasse et prit sa petite bêbête, la glissant dans le bol d'eau. Pour cacher sa gêne elle expliqua à l'homme face à elle :

"Voici l'un de mes objets d'études... Elle s'est sûrement glisser dans ma poche ce matin, veuillez m'excuser. J'espère que vous n'avez rien contre les batraciens !"


Et elle rigola avant de reprendre une gorgée de chocolat chaud. Apprendre à connaitre Deimos était vraiment agréable. Cela lui faisait une trêve bienvenue dans sa vie de chercheuse. Certes, ses animaux étaient sa passion et pour rien au monde elle ne les abandonnerait, mais avoir des contacts avec des humains -surtout aussi ravissants- était très sympathique aussi. Freddie écouta donc tranquillement Deimos, caressant le dos de sa grenouille fraise qui somnolait dans son bol d'eau. Vu la température, elle était trop paresseuse pour vouloir s'échapper.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Deimos
Fondateur

Masculin
Âge : 25
Inscription : 13/09/2010
Messages : 510
Zénis : 7000
Statut : Neutre
Finisher : Supernova

MessageSujet: Re: Une entrevue pas comme les autres   Mer 21 Mar - 0:27

La doctoresse semblait fascinée par l'histoire de son patient, chose qui faisait bien plaisir à Deimos. Ce dernier n'avait pas eu pourtant une vie facile avec l'assaut des saïyens sur sa planète natale, visant à exterminer sa race pour retrouver la liberté tant convoitée. Le peuple de l'ex-tyran était l'une des plus grandes nations dans l'univers, rassemblant de valeureux guerriers qui se battaient afin d'obtenir un plus grand contrôle sur la face du monde. Autrefois, Deimos avait cette envie de dominer en écrasant les ennemis se mettant au travers de son chemin. Il avait même monté une petite armée qui a pourtant réussie à balayer la planète des guerriers de l'espace en moins d'une journée, alors que ses propres recrues n'étaient qu'au nombre de cinq. C'est une ère de terreur qui débuta en ce temps là, avant que Deimos ne finisse par rencontrer son premier amour. Une jeune demoiselle du nom de Cathalina, étant une guerrière de la foudre tout comme son meilleur ami. Ce fut d'ailleurs grâce à elle que l'ex-tyran a ouvert les yeux afin de différencier le bien du mal, malgré que sa vengeance envers les saïyens était déjà accomplie. Avec le temps, Deimos est devenu un peu plus humain, au point même de s'associer à d'anciens rivaux pour combattre les forces du mal. Freddie ne pouvait s'empêcher d'en savoir plus sur son patient, ce qui ne l'étonna pas vraiment. Il fit mine de sourire lorsque celle-ci trouvait qu'elle était trop indiscrète de demander de telles choses qui pouvaient éventuellement réouvrir de vieilles blessures. L'ex-tyran ne souffrait pas de toute évidence, il n'avait jamais eu la chance de connaître ses semblables et ce dernier n'avait pas l'intention de pleurer la mort de son peuple pendant des siècles...

- Ce n'est pas bien grave, une histoire comme celle-ci vaut la peine d'être racontée. Pour répondre à votre question, mes premières envies de vengeances sont apparues dans ma vie lorsque j'ai appris que le peuple saïyen avait exterminé ma race. J'ai juré de me venger et c'est exactement ce que j'ai fais en reproduisant la même chose sur leur planète, par le biais de mes soldats. En prenant du recul, je n'ai pas seulement agis en tant que monstre mais aussi en tant qu'héros. Mes frères peuvent désormais reposer en paix.

Deimos n'éprouvait aucun plaisir à raconter ce qu'il avait fait. Ce dernier avait été un monstre pour rendre service à son peuple, certes par la vengeance. Pour lui, ces mots n'étaient d'aucune signification. Un bon justicier pouvait être considéré comme un monstre en éliminant de sang froid un adversaire aux intentions malveillantes. Après avoir expliqué toutes ces choses à Freddie, l'ex-tyran reprit sa tasse de chocolat chaud pour boire quelques gorgées. Bien qu'elle avait des cernes sous les yeux, le regard de la jeune femme était pétillant. Deimos avait même beaucoup de mal à croire qu'elle était encore célibataire, une personne tout aussi ravissante avec un caractère agréable à vivre. Cependant, la doctoresse semblait aussi pleine de surprises, notamment ses poches qui contenaient de drôles de petites créatures. Le guerrier cosmique observa alors Freddie mettre une grenouille dans le bol d'eau qu'elle avait demandée au serveur. Deimos fut stupéfait d'apprendre que cette bestiole était étudiée par la jeune femme, qui semblait beaucoup plus sociable avec les animaux qu'avec les humains. Pourtant, cette dernière n'avait aucun mal à communiquer avec son patient. Peut-être parce que lui aussi pouvait être considéré comme un animal, en référence à sa forme originale d'extra-terrestre...

- Aucunement, il m'arrive d'être aussi un animal à mes heures perdues. Je suis sûr que vous cogitez afin de comprendre le sens de ma phrase. Les actes sont plus forts que les mots, donc autant vous l'expliquer par démonstration.

L'ex-tyran ne parlait pas d'être bestial au lit, mais bien de sa métamorphose qui faisait de lui le seul et unique homme lézard. Deimos termina rapidement sa tasse avant de se mettre debout, se tenant à quelques mètres de Freddie avant que son apparence humaine ne se matérialise en forme reptilienne. Un métal résistant et brillant vint recouvrir le corps du guerrier cosmique. Sa nouvelle silhouette comportait une queue d'environ un mètre à l'arrière. Deimos tourna ensuite lentement sur lui-même afin que la doctoresse observe tranquillement...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonball-evolution.forumactif.com


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une entrevue pas comme les autres   Ven 23 Mar - 19:31

Deimos ne semblait pas être gêné par la question de Freddie. Elle lui en était d'ailleurs reconnaissante. Il lui parla donc de sa vengeance,conte les saiyens. Freddie en avait déjà rencontrés, mais n'aimais pas leurs habitudes trop.... comment dire.Rustres, meurtrières ? Bref. Seulement, Deimos parla de cette vengeance due à la destruction de "sa race". Donc apparement, son patient si agréable ne serait pas terrien, mais d'une race alien ? Cette idée ne dérangeait pas la scientifique pour le moins du monde. Au contraire, cette rencontre en devenait que plus passionnante. Il parla de l'armée qu'il a crée, du repos des membres de sa race... Ce fut d'ailleurs une très belle pensée de sa part selon Freddie. Le comble, c'est n'avait aucun souci avec l'étrange animal de compagnie qu'elle avait, disant lui même être un animal.

*Soi il parle de son caractère, soit de ses talents guerriers... Voire de sa race, si mon hypothèse d'extra terrestre est exacte. Reste à savoir quelle race dans ce cas.*


Soudain Deimos se leva.Freddie se contenta de lever la tête et un sourcil interrogateur -ne cherchez pas, seul un scientifique arrive avoir le truc. Alors... et bien c'est à se passer de commentaire. Deimos changea de orme sous les yeux de Freddie,devenant une sorte d'homme lézard. Il se tourna un peu pour laisser la doctoresse observer. Celle ci se leva et s'approcha. Elle n'était ni effrayé, ni choquée... D'ailleurs elle demanda d'un ton sur :

"Vous êtes un Kowak donc ? C'est la première fois que j'en croise un, et pour être franche je n'aurais jamais deviné sans votre transformation... Impressionante il est vrai, mais dans le bon sens du terme."


La plupart des témoins semblai choqués, autant de la transformation que de la réaction de la scientifique. Il en fallait beaucoup pour l’impressionner, et encore plus pour lui faire peur. Après tout, elle côtoyait les grands classiques des phobies : araignées, scorpions, serpents et insectes....
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Deimos
Fondateur

Masculin
Âge : 25
Inscription : 13/09/2010
Messages : 510
Zénis : 7000
Statut : Neutre
Finisher : Supernova

MessageSujet: Re: Une entrevue pas comme les autres   Sam 16 Juin - 17:27

Deimos s'arrêta au bout d'un moment de se tourner dans tous les sens, refaisant rapidement face à la charmante doctoresse. La tête de l'ex-tyran se tournant quelques instants vers celles des autres passants, plus au moins impressionnés d'une telle métamorphose devant le grand public. Même si cela pouvait paraître spectaculaire, bon nombre d'entre eux connaissaient le guerrier cosmique, la raison pour laquelle ils ne cherchaient pas à fuir à toutes jambes. Deimos constata que Freddie était elle aussi étonnée, un peu comme si cette dernière n'avait jamais assistée à cet étrange phénomène ou même encore à l'apparition d'un extra-terrestre sous ses yeux. Évidemment, la jeune femme ne semblait pas effrayée et s'approcha même du kowak pour le fixer longuement dans le blanc des yeux. C'est avec certitude qu'elle énonça le nom exacte de la race de Deimos. Celui-ci souria à la doctoresse, n'ayant pas douté un seul instant que cette dernière ai suffisamment de connaissance pour trouver toute seule de quelle race il appartenait. Peut-être que le fait de se retrouver devant un être mi-humain et mi-animal allait lui ouvrir de nombreuses portes dans son domaine. Le guerrier cosmique avait sans doute quelques compétences cachées que lui même pouvait ignorer. Offrir son corps à la science et à son avancée, c'était quelque chose de prestigieux. Remarquant que Freddie semblait assez charmée par ce côté inhumain, Deimos en vint même à lui faire une proposition alléchante qu'elle ne pourrait pas vraiment refuser...

- Je vous en remercie. Si un jour vous avez besoin d'un cobaye pour vos expériences, je pense faire une exception et offrir mon corps à la science.

L'ex-tyran parlait bien sûr de s'offrir en pâture à la jeune femme. Il ne la connaissait peut-être pas depuis longtemps mais une certaine confiance s'était déjà installée entre eux. Ce fut toujours sur un ton humoristique qu'il proposa ceci, n'excluant pas pour autant qu'il était bel et bien sérieux dans ses dires. Le kowak finit par se matérialiser de nouveau afin de reprendre sa forme initiale, à savoir celle d'un humain tout à fait normal. Maintenant qu'il était du bon côté, il ne voyait plus trop l'intérêt de se balader dans sa forme reptilienne et ainsi effrayer les gens. Suite à toutes ces parenthèses, Deimos ne prit pas la peine de se réinstaller et termina sa tasse de chocolat chaud avant de vouloir rentrer à l'hôpital. Le temps était pluvieux et le café était bien trop bondé pour qu'ils puissent se trouver une place à l'intérieur, d'autant que les gens avaient souvent l'habitude de parler trop fort, rien de pire pour rentrer chez sois la tête en vrac. Ce rendez-vous était vraiment particulier pour le guerrier cosmique, qui ne s'attendait pas à rencontrer une jeune femme au caractère unique et qui laissait entrevoir de bonnes choses. Il comptait bien la raccompagner jusqu'au centre hospitalier en gardant l'espoir de la recroiser...

- Ne restons pas plus longtemps sous la pluie et rentrons à l'hôpital. Cela m'a fait vraiment plaisir de faire votre connaissance. Nous aurons d'autres occasions pour se voir et j'ai justement pensé à un évènement qui aura lieu dans deux semaines, s'il n'y a pas de changement d'ici là. Un bal sera organisé sur une autre planète nommée Yumei. J'aimerais vous proposer d'être ma cavalière. Cela vous changera un peu les idées. Qu'en dites-vous Freddie ?

Deimos espérait bien que la réponse de la doctoresse soit positive. Il avait eu quelques échos à propos de cette soirée et Freddie était la femme idéale pour l'accompagner. Bien évidemment, elle n'était pas la seule connaissance de l'ex-tyran mais ce dernier n'avait pas beaucoup de nouvelles de la part de ses autres amies. Dans le pire des cas, il aurait très bien pu s'y rendre avec sa fille mais les choses auraient été trop suspectes aux yeux des autres. Les gens ont l'esprit tordu...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonball-evolution.forumactif.com


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une entrevue pas comme les autres   Mar 19 Juin - 15:55

Deimos répondit à la supposition de la scientifique par un simple sourire, chalereux. Elle avait trouvé sans nul doute la race à laquelle appartenait son patient. Intérieurement, Freddie se demandait si jamais il aurait des compétences utiles, des glandes empoisonnées ou une sécrétion venimeuse pas exemple. Il semblait proche du genre reptilien, hors cette classe est connue pour avoir de nombreux représentants venimeux. Toujours secrètement, Freddie se mit à rougir dans un mélange de gêne et de honte. Comment pouvait-elle considérer ainsi cet homme, le rabaissant au simple niveau d'objet d'études ? Certes, ce genre de rencontre est toujours fascinant, mais cela ne devait pas l’empêcher de rester purement civique. A propos de sciences, Deimos proposa de lui-même de servir à ses études. Freddie souffla pour rester zen et répondit avec un sublime sourire :

"Vous m'en voyez honorée. Je vous en remercie... Et soyez sûr que je n'hésiterais pas à vous contacter."

Bien sûr, elle disait la vérité, et sans aucune arrière pensée. Bien évidemment, elle n'a pas dis qu'elle le contacterais uniquement pour la recherche. Deimos était... intéressant, voilà le mot. Freddie serait enchantée de le connaître un peu plus et de se lier d'amitié avec lui à l'occasion, ça la changerait des scorpions et des grenouilles. La pluie commenca à tomber, et la doctoresse s'empressa de remmetre sa grenouille dans sa poche. Elle risquait de ne pas aimer ça, et croyez-moi, vous ne voulez pas voir une bestiole potentiellement dangereuse en colère. Cela marquait la fin de cette charmante pause. Pendant que Deimos raccompagnait Freddie à l'hôpital, il lui parla d'un bal sur Yumei et se proposa en cavalier. Assez étonnée mais pas très enthousiaste, elle répondit d'un ton sûr :

"Je serais ravie d'aller à ce bal en votre compagnie. Après tout, il y a peu d'homme aussi charmant... Raison pour laquelle je ne travaille qu'avec des animaux, mais passons."

Une fois de retour à l'hôpital, Freddie retira le manteau du Kowak et le lui rendit, accompagné d'un bout de papier griffonné.

"Voici mon numéro de téléphone, histoire que l'on reste en contact... Et encore merci pour le manteau. J'ai encore un peu de papier à régler mais vous n’êtes pas encore un amnésique haha."
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Deimos
Fondateur

Masculin
Âge : 25
Inscription : 13/09/2010
Messages : 510
Zénis : 7000
Statut : Neutre
Finisher : Supernova

MessageSujet: Re: Une entrevue pas comme les autres   Lun 3 Sep - 14:51

La jolie rousse semblait assez gênée de la proposition faite par son patient. En effet, peu de gens se proposeraient pour faire l'objet d'une étude scientifique. Deimos n'aimait pas particulièrement les hôpitaux mais il fallait admettre que se retrouvait entre les mains d'une jolie femme lui faisait perdre tout ses moyens. Vouloir être un cobaye pour faire avancer la science était une expérience unique et risquée. Seulement, l'ex-tyran n'allait pas faire machine arrière et ce même en prenant compte des dangers potentiels. Le guerrier cosmique avait une fierté à conserver et il ferait tout pour éviter de se rabaisser devant Freddie, lorsque cette dernière se décidera à le contacter pour entamer des recherches sur l'anatomie des reptiles évolués. Deimos remarqua que cette proposition avait fait rougir la doctoresse. De son côté, il se gratta un peu la tête en montrant un petit air embêté, se demandant s'il n'avait pas été un peu trop loin dans ses avances, si la rousse considérait les choses de cette façon. Une fois au centre hospitalier, Freddie rendit la veste à son propriétaire avant que cette dernière ne donne sa réponse à propos du bal. Deimos s'attendait à une réponse négative de sa part mais bien au contraire, celle-ci accepta en pensant que ce serait une excellente idée. Cela pourrait bien rapprocher la doctoresse de son peut-être futur sujet de science, que ce soit dans le domaine professionnel ou privé. Freddie trouvait l'ex-tyran attentionné, charmant également puisque ce fut le mot utilisé par la jeune femme. Le guerrier cosmique toussota car il ne savait pas trop quoi répondre à cela, son visage devenant rouge comme une tomate. Il reprit un peu de blancheur lorsqu'elle lui donna son numéro de téléphone sur un bout de papier, certifiant au passage que l'examen s'était bien passé et qu'il n'était pas amnésique vu que son histoire semblait correcte d'après son dossier...

- C'est tout naturel. Merci également de m'avoir accordé du temps supplémentaire en votre compagnie. Je vous contacterais dés que possible pour le bal, de manière à vous tenir informée de son déroulement ou de son annulation. Passez une bonne journée et sortez couverte la prochaine fois.

Deimos se pencha légèrement afin de déposer un bisou sur la joue de la doctoresse, remettant sa veste sur lui avant de quitter l'hôpital avec plein de rêvasseries dans la tête. Cathalina n'étant plus de ce monde, il se demandait un peu ce qu'elle aurait pensée de Freddie si elle était toujours vivante. Aurait-elle acceptée que la jeune femme fréquente son mari au risque de le perdre ? L'ex-tyran était une personne fidèle et il n'aurait jamais eu l'idée de tromper sa femme pour une autre. Mais maintenant que cette dernière était absente dans le monde des mortels, débuter une nouvelle relation proche avec Freddie n'était pas vraiment un signe d'infidélité pour Deimos. Après tout, on ne vivait qu'une fois pour lui et refaire sa vie auprès d'une autre femme ne pouvait que lui apporter du soutien à la fois physique et moral. Bien évidemment, le guerrier cosmique n'avait pas la moindre idée de ce que pensait la jolie rousse mais une chose était sûre, c'est qu'ils allaient se revoir et que l'homme reptile aura d'autres occasions pour séduire Freddie et ainsi faire chanter son cœur. En attendant, ce dernier se contenta de regagner son domicile afin de s'installer dans son fauteuil au coin du feu, toujours dans ses pensées après cette belle journée...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonball-evolution.forumactif.com


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une entrevue pas comme les autres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une entrevue pas comme les autres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Dragon Ball Evolution :: RPG :: Planète Terre :: Capitale Nord-
Sauter vers: