AccueilPortailBoutiqueFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Présentation de Yumi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Yumi
Membre

Chevaleresse
MembreChevaleresse

Féminin
Âge : 18
Inscription : 29/06/2015
Messages : 4
Zénis : 0
Statut : Bon

MessageSujet: Présentation de Yumi   Ven 10 Juil - 2:17

Fiche de Présentation

Nom : Satsuko

Prénom : Yumi

Race : mi Humaine mi Manji

Âge : 20 ans

Sexe : Féminin

Sexualité : Hétérosexuelle

Statut : Bon

Taille : 170 cm

Poids : 55 kg

Physique : D'origine Japonaise, cette jolie brune d'un mètre soixante-dix aime porter tout ce qui   est confortable, qui met les courbes de son corps et son teint de peau en valeur et noue toujours ses longs cheveux d'un ruban épais assorti à sa tenue. Le rouge et le vert sont des couleurs qu'elle apprécie particulièrement porter, le plus souvent quand ce n'est pas un kimono il s'agit de robes fendues sur les côté accessoirisées d'une large ceinture protégeant son abdomen et qui remonte souvent sa poitrine assez généreuse. Pour optimiser ses chances de frapper fort là où elle passe, Yumi porte des protèges tibias,  et parfois des épaulettes, le tout assortit à sa ceinture. La jolie brune aux yeux verts porte également des gants assortis, des bracelets de force, des bas de couleur, un paire de chaussures tabi et toujours un masque cachant le bas de son visage. Autrement, Yumi ne sort jamais sans armes sur elle, que se soit son katana ou ses kamas perfectionnés.


Caractère : Les gens ont tendance à la juger trop vite sur son physique, parce qu'elle a des tenues assez dénudées et près du corps on emploie le mot « catin », parce qu'elle a une assez généreuse   poitrine on utilise le terme « fille facile » et parce qu'elle ne répond pas aux provocations des gamins dans la rue on la qualifie « d'insociable ». C'est totalement faux, d'abord Yumi n'aime pas porter des choses peu pratiques, ensuite elle est né comme ça et elle envoie aussi bien ceux qui critique ses atouts que les morveux à peine sortis des jupons de leurs mère au fin fond de la galaxie. Elle est tout sauf ça, cette jolie brune est quelqu'un de responsable, de sérieuse et se montre très têtue, quand elle veut quelque chose elle l'aura d'une manière  où d'une autre. Sa principale qualité est d'apprendre vite,, c'est sans doute une habitude d'apprendre dans l'urgence qu'elle a depuis ses six ans, craignant de ne jamais avoir assez elle finit peut-être par trop en faire, trop s'en demander à elle même et cela aurait à coup sûr une grosse influence sur sa santé. Yumi est une vraie bosseuse, elle est prête à tout pour obtenir ce qu'elle veut et n'hésitera pas à s'acharner jour et nuit sur un exercice s'il le fallait, jusqu'à temps qu'elle y arrive. Au delà de cette facette de sa personnalité elle est quelqu'un de bon qui n'hésiterait pas une seconde à mettre sa vie en danger pour quelqu'un d'autre qui ai besoin d'aide, jamais elle ne tuerais si ce n'est que par obligation irrévocable, par légitime défense où par vengeance méritée.

Histoire : Cette histoire débute au cœur d'une forêt japonaise où la vie y était paisible, née de l'union d'un manji et d'une ancienne geisha la jeune Yumi vécut une enfance des plus communes, elle passait beaucoup de temps enfermée chez elle étant donné qu'elle était le seul enfant dans les environs  et  lorsqu'on est, de plus, enfant unique on a deux fois plus de chances de s'ennuyer. Elle avait donc pris l'habitude de se  réfugier dans un coin du jardin où se trouvait toutes sortes d'objets et de constructions dédiées aux entraînements, ceux-ci appartenant à son père qui, trop occupé par des affaires, ne venait pas souvent à la maison. Un jour, cuite à l'un de ses entraînements matinal quotidien, la petite fille sortit prendre l'air près d'une rivière, elle vit sur son chemin un drôle de fruit accroché dans un arbre et comme elle n'avait rien mangé ce matin Yumi y grimpa sans hésiter. Résultat: elle ne faisait que de tomber par terre. La petite fille releva la tête et vit qu'un autre enfant se baladait, assis sur une branche, le petit garçon aux cheveux noirs mangeait tranquillement ce qu'elle tentait d'attraper.

« Hé ! Je l'avais vu avant toi ! »s'exclama-t-elle

« Il fallait être plus rapide, en plus tu n'as pas l'air très futée », souriait-il

La petite fille serra les poings et les dents en le regardant fixement.

« Je suis aussi forte qu'un garçon, ne te méprend pas. », répondit-elle

« Prouves-le moi alors. »

Il était plus agile qu'il n'en avait l'air, rapide et précis ce garçon réussissait à éviter tous les coups de Yumi quand il ne l'attaquait pas, d'ailleurs c'est ce qui commençait à énerver la petite fille qui était de plus en plus fatiguée. Mais elle ne baissa pas les bras et tenta une fois de plus de l'atteindre, sans succès puisqu'il contra son attaque à nouveau, il attrapa son bras et la retourna vers l'arrière avant qu'elle ne touche le sol. Cette fois s'en était trop, elle ne supportait plus de se faire battre à plate couture en ayant le visage amusé du garçon en face d'elle. Yumi fonça droit sur lui, s'élança avant de lui donner un coup de poing à la joue et de lui jeter un coup de pied violent qui le fit tomber à quelques mètres d'elle. Il se frottait la joue, surpris de ne l'avoir pas vu venir pendant que la petite fille affichait un sourire narquois, satisfaite.

Le garçon dû bien reconnaître qu'elle était plus forte que les filles de son village et inversement, la jeune Yumi n'avait jamais vu quelqu'un d'aussi habile et précis, elle souhaitait en apprendre plus, alors Yumi lui demandât donc de lui enseigner tout ce qu'il savait, même si elle n'avait encore que 6 ans, elle voulait être aussi forte que lui. C'est depuis ce jour qu'elle se rendit quotidiennement en forêt, multipliant les entraînements, les coups et la difficulté par deux, entraînée et soutenue par Shiki, un jeune orphelin aux cheveux noirs abandonné par sa mère à la naissance et qui n'a jamais connu son père. Se battre à cette âge-là, aurait été pris pour de vulgaires chamailleries d'enfant où un jeu à connotation méliorative, tel un amusement partagée entre deux enfant qui passent leur temps à s'envoyer des pics juste pour rire, cependant les blessures, courbatures et bleus étaient là pour rappeler qu'il ne s'agissait pas que d'un simple jeu, ce qui leur valut à tout les deux nombreuses punitions et prises de tête avec les adultes à leur charge.

Deux ans passèrent depuis, Yumi savait maintenant se défendre en cas de besoin et même dans les situations les plus inattendues , elle était devenue aussi forte que lui. En plus des techniques de bases, Shiki lui en appris de nouvelles qu'il était lui-même en train d'apprendre, ainsi ils purent êtres presque au même niveau, bien qu'il ai toujours eu un peu d'avantage face à elle. Cependant il y eut une période où la jeune enfant n'eut plus de ses nouvelles, il s'était déplacé une vertèbre en tombant du haut d'une colline rocheuse, alité pendant 3 semaines les entraînements furent suspendus, elle se souvient lui avoir rendu visite quelques jours après son opération, il avait l'air d'être mieux mais elle ne comprit pas pourquoi il ne vint pas les semaines suivantes. C'était décidé, le lendemain elle passa à l'orphelinat du village dans l'espoir d'avoir de ses nouvelles seulement une fois arrivée là-bas elle ne le vit pas non plus, une des surveillante lui expliqua qu'il était parti il y a quelques jours avec son père biologique, qui jusqu'à là ignorait qu'il avait un fils. Il s'agissait d'un riche seigneur du nom de Tatsuya qui habitait un grand manoir typiquement japonais à quelques kilomètre de l'orphelinat. La jeune brunette fit toute la route à pied jusqu'au manoir mais une fois devant le portail elle se rendit compte que ce n'était pas la demeure qui était grande mais son portail, le manoir était quand à lui si immense qu'elle se sentait de la taille d'une fourmi. Dix, quinze, vingt... Il contenait une vingtaine de pièces ! La petite n'était pas de taille et pourtant il fallait qu'elle trouve un moyen de pénétrer à l'intérieur du domicile, c'est alors qu'elle entendit un bruit lointain se rapprocher petit à petit du domaine et se cacha derrière un mur de maison, une luxueuse voiture noire aux vitres teintées passa le portail, c'était le propriétaire. Yumi n'hésita pas une seconde à le suivre, se collant derrière un des mur du manoir en attendant qu'il sorte. Monsieur Tatsuya était un homme de grande taille aux cheveux noirs, très bien habillé son air froid et sérieux ressortait encore plus.

« Pauvre Shiki... », le plaignait-elle.

Yumi ne prit pas la peine de se faire voir en montant sur le premier toit de l'étage, par chance une fenêtre était restée ouverte pour permettre à une des chambre de s'aérer, l'enfant  s'introduisit donc dans les appartements et suivit à pas de loup le père de Shiki qui se dirigeait par chance dans la chambre de celui-ci. Elle ne sait pas ce qu'il racontait, chez elle on considère qu'écouter aux portes c'est très impoli et que ce peuvent dire certaines personnes ne sont pas faites pour être entendues. Enfin parti, Yumi débarqua dans sa chambre devant ses yeux plus qu'étonnés de la voir en face de lui. Au delà des questions secondaires qu'il se posa comme de savoir comment elle avait trouvé l'adresse du manoir, comment elle avait fait pour venir, entrer par infraction et surtout trouvé sa chambre, celle qui l'intriguait le plus c'était de savoir ce qu'elle faisait là. Yumi lui expliqua tout de A à Z en insistant sur le fait qu'il aurait dû la prévenir de son départ, elle aurait été prête à s'imaginer le pire si elle n'avait pas été demander le pourquoi du comment. Quant à lui il lui expliqua tant bien que mal que toutes ses tentatives avaient échouées à cause de la surveillance rapprochée de son père qui souhaitait avant tout qu'il étudie.

Les deux enfants terminèrent leur discussion une demi-heure après que le père de Shiki soit passé et comme il ne pouvait pour le moment plus décider de ce qu'il allait faire le jeune garçon aux cheveux noirs lui assura qu'il lui écrirait au moins deux fois pas semaine, ce sont les derniers mots qu'entendit Yumi avant de repartir vers une longue période d'attente.

Voilà quatre ans qu'il ne s'étaient pas vus, Yumi avait maintenant douze années de vie sur terre et n'avait jamais cessé de s'entraîner, à tel point que sa mère s'inquiétait pour elle. La brunette aurait pu expliquer à sa mère ce qui la poussait à redoubler d'effort mais elle se tût, outrée de n'avoir su qu'au bout de douze ans que Shiki était son demi-frère. Elle lui avait expliqué que son travail en tant que geisha à l'époque lui interdisait d'avoir un enfant et encore moi de le garder, c'est pour ça qu'elle dû l'abandonner près de l'orphelinat. Évidemment, Monsieur Tatsuya, son protecteur à l'époque ne savait rien de l'existence de cet enfant, c'était donc une obligation pour elle de ne pas le garder. Et ça, Yumi lui en a toujours voulu. Quand à son père qui était manji, il ne rencontra que l'année suivante la mère de Yumi,  celle-ci ayant remboursé ses dettes à l'okiya, la maison où elle logeait durant son apprentissage, comme le voulait son contrat, partit à l'âge de vingt-cinq ans avec celui qu'elle aimait vivre enfin une vie de bonheur.

La brunette se demander ce que pouvait bien penser son demi-frère à ce sujet là, peut-être qu'il ne le sait pas, peut-être qu'il en a tellement honte qu'il le nie où bien qu'il s'en fiche complètement. C'est pourtant une bonne nouvelle qui lui arriva par écrit, le père de Shiki avait décidé de l'envoyer dans  une des meilleures écoles d'art martiaux du Japon, elle vit alors en cette école, bien qu'elle soit uniquement réservée aux garçons, une chance après ces quatre années de lettre, d'entrainement et de patience de le revoir. Mais cela avait certainement un coût, comment allait-elle trouver les 427360 yens qui lui serait nécessaires à son entrée, sachant qu'elle n'avait que  161590 yens d'économie personnelle Yumi aller devoir travailler dur. L'année de ces douze ans fut la plus dure qu'elle n'ait jamais connue, elle avait réussis à gagner beaucoup grâce aux deux des kimonos de soie qui avaient appartenu jadis à sa mère et qu'elle lui avait offert pour son douzième et son treizième anniversaire, le reste de l'argent la jolie brunette l'avait gagné à la sueur de son front.

Le soleil venait de se lever sur le village, les champs fleurissent en ce début de printemps et la lumière baigne la forêt entière, pourtant, descendant de la maison isolée, une ombre s'apprête à partir. Portant désormais un kimono blanc accompagné d'un hakama Yumi était décidée à quitter la maison, elle avait coupé ses longs cheveux bruns qui lui arrivaient désormais aux épaules et les avait noués de façon à ne pas être gênée, n'emportant qu'avec elle son modeste sac de voyage. La petite Yumi avait disparue derrière le masque noir de Takeshi, celui qui voulait se montrer à la hauteur de celui qui lui avait consacré une partie de sa vie.

L'arrivée à l'école ne fut pas des plus facile, la brune aux yeux verts dû s'inventer une vie, elle était Takeshi un orphelin né de parents trop pauvres pour s'occuper d'un enfant, il souhaitait apprendre les arts martiaux depuis qu'il avait 5 ans et avait pour cela travailler très dur pour se payer une place dans cette école. Le responsable des inscriptions était bien embêté de voir que ce petit n'avait pas de parents car l'école demandait l'accord parental ainsi que des informations concernant l'assurance de l'enfant si jamais il lui arrivait quelque chose. Néanmoins, après mûre réflexion le directeur décida de laisser sa chance à l'enfant, convaincu par la détermination de cette jeune fille que l'on prenait pour un garçon, il décida de lui faire passer un teste d'aptitudes physique pour savoir quel était son niveau, le choix était fait : elle irait dans la quatrième classe. Les trois précédentes étant les bases du combat qu'elle avait déjà acquis durant son enfance. Il ne lui restait plus qu'à payer pour sa scolarité, son logement et ses repas compris dans ce que l'ont pourrait appeler un sorte d'internat car les élèves dormaient sur place et dans des dortoirs à quatre où cinq. Elle avait rejoins la quatrième classe, comme  constituée d'une quarantaine de futur combattants agités à courir dans tous les sens, elle devait à son tour prouver qu'elle avait sa place dans cette école et quoi de plus simple qu'un combat ? Ça tombait bien, un trio de volontaires étaient venu chercher un peu le nouveau, l'un deux le considérant comme inférieur face a eux car il s'estimait plus expérimenté de par ses années de plus que lui.

« Tu disais la même chose de Shiki à son arrivée, tu ne te souviens pas comment ça avait terminé ? »

« C'était évident que ce fils a papa avait rattrapé son retard, on peut tout avoir avec de l'argent. Mais ce minus-là n'a pas l'air très expérimenté vu sa taille et son gabarit alors je ne m'en fait pas. »

Celui-là il ne fallait pas longtemps à Yumi pour le remettre à sa place, deux esquives, cinq poings dans la figure, trois coups dans l'abdomen, dans les reins, un coup de pied retourné sous sa tête et c'était réglé. Le jeune blond avait atterrit à trois mètres d'elle, la face au sol en saignant à la fois du nez et de la bouche, il pestait contre le nouveau qu'il méprisait désormais tandis qu'un sourire moqueur se dessinait sous le masque de la brune. Toute la classe était en train de regarder le blond qui se relevait un peu sonné en grognant, tenu pas deux autres élèves tandis qu'un autre garçon un peu plus grand qu'elle vint faire sa connaissance.

« Bien joué, cela faisait un bout de temps que je ne l'avait pas vu se faire rembarrer par un nouveau. Je suis Sadao Taku, c'est moi qui suis chargé de t'accueillir. Yasuda Takeshi, c'est ça ?

« Oui. Je suis ravi de faire ta connaissance. »,fit-elle en courbant le dos.

Taku lui expliqua toute la matinée ce que l'on attendait des élèves, ils avaient neuf heures de travail par jour minimum, on mélangeait les matières pour qu'ils puissent avoir plus de capacités intellectuelle, culturelle et sportive. Rien de bien surprenant pour Yumi car elle le savait déjà, il lui expliqua aussi que selon la volonté de l'élève il était possible de s'entraîner en dehors des heures de cours, tout comme la possibilité également d'étudier dans leur chambres respectives. La brunette se contenta de retenir tout ce que l'on lui disait en cours et en dehors, elle avait trouvé sa place parmi les autres élèves et n'espérait plus qu'une chose pour le lendemain : trouver Shiki.

On lui avait attribué la chambre 306, elle était assez grande à ce qu'on lui avait dit mais le plus perturbant c'est de ne pas savoir avec qui allait-elle cohabiter ? Et la jeune brunette ne fût pas déçue. Ô joie, ô soulagement, elle reconnaissait Taku qui lançait son oreiller sur le jeune homme blond en face de lui, ses deux autres colocataires étaient deux garçon probablement du même age, l'un était blond et se nommait Tora tandis que l'autre, plus discret, avait les cheveux blanc, Katsuo. Yumi sentait que ses soirées allaient être très animées durant cette année, jamais elle n'aurait su qu'un jour il lui aurait été possible d'intégrer cette école.

Plus les cours passaient plus elle sentait sa force s'accroître, elle acquit beaucoup de connaissance durant ces années d'entrainement, elle était capable de développer ses capacités aussi bien au combat que ce qui concernait l'apprentissage des langues, de la réflexion scientifique et des cultures. Elle savait manier le sabre aussi bien que les plus doués de sa classe, apprenant vite la brunette avait réussi à prouver qu'elle était capable de rattraper les années d'enseignement à cette école qu'elle n'avait pas eu avant ses douze ans et pouvait donc défier les meilleurs de sa catégorie. Mais plus les années passèrent plus elle appréhendait les combats, craignant que par inadvertance que l'on découvre qu'elle était une fille, en effet à quinze ans elle avait déjà le corps d'une jeune fille et avait un peu plus de mal à le cacher, surtout quand elle prenait ses douches où qu'elle se changeait. La jolie brune se souvenait bien de ce jour d'automne où son professeur lui avait choisit un adversaire à sa taille, elle était confronté à son demi-frère ce qu'elle n'avait plus eu l'occasion de faire depuis qu'il avait quitté l'orphelinat. Le combat commença en douceur avec quelques essaies de frappes au sabre, ce qui à la longue énervait Yumi qui prit le taureau par les cornes et lui fonça dessus. C'est à partir de là que commença une concentration douloureuse pour garder l'équilibre et faire tomber son adversaire en le poussant avec la force des bras, les lames restèrent collées jusqu'à ce que Yumi perde l'équilibre et recule, Shiki était plus lourd qu'elle . Le jeune homme aux cheveux noir désarma son adversaire en un coup de lame, en retour la jeune fille lui fit un coup de pied retourné qui le désarma lui aussi, trop rapide pour qu'il ai eu le temps de voir le coup arriver il tomba en arrière lui aussi.

N'ayant plus que leur corps pour se battre la jolie demoiselle ne mit que quelques secondes à se redresser afin de l'attaquer à nouveau pendant qu'il se relevait lui aussi, le jeune homme l'évita puis attrapa la cheville de sa camarade avant de l'envoyer contre le mur de la salle. Yumi anticipa le coup en s'appuyant de ses pieds contre le mur pour s'élancer sur son demi-frère, le percutant à l'abdomen. Il tomba sur le dos, retournant son adversaire et lui attrapa les poignet pour le relancer contre le mur de derrière, la jolie brune subit ce salto arrière force avant de chuter la tête à l'envers contre le bas du mur. Elle saignait du nez mais rien ne pouvait la déconcentrer, elle était déterminée à le battre, ses cuisses touchèrent le sol , elle ressemblait à une feuille morte ainsi tandis que son demi-frère s'approchait d'elle pour lui infliger le coup de grâce. Erreur de sa part, elle n'en avait pas fini avec lui, elle attendit qu'il se rapproche le plus pour s'en reprendre à lui, elle attrapa sa cheville droite et le fit tomber d'un coup. Yumi ne perdit pas une seconde pour l'attaquer une nouvelle fois, à terre tous les deux, mais le jeune homme aux cheveux noirs lui bloqua le poignet avec sa main gauche, il roula pour se  retrouver au dessus de son adversaire et lui bloqua les jambes. La jolie brune se retrouvait immobilisée sous les clameurs de ses camarades qui criaient des « Finis-le ! », des « le coup de grâce ! » et des « Dépêches-toi ! », il avait tout pour gagner lorsqu'au moment où ils se poussèrent de la main droite au niveau du torse, la main de Shiki glissa en diagonale vers le bas du côté droit du buste. Il avait trouvé les grosseurs anormales de Takeshi, choqué il devint encore plus rouge que sa demi-sœur qui profita de sa vulnérabilité pour inverser les rôles, le jeune homme aux cheveux noirs se retrouvait sur le ventre, avec Yumi lui bloquant le bras dans le dos et l'empêchant de bouger ses jambes. Un, deux et trois, elle avait gagné le combat sous les yeux étonnés de ses camarades. Les deux adversaires se relevèrent tour à tour et, ne comprenant plus rien le jeune homme aux cheveux noirs attrapa le poignet de celle qui avait gagnée, prétextant l'emmener à l'infirmerie en la tenant fermement.

Mais une fois là-bas c'était bien plus qu'une simple blessure qui intéressait le jeune homme, il lui demanda donc en essuyant les traces de sang sur sa peau.

« Qu'est-ce qu'une fille est venue faire ici ? »

« J'étais aussi forte qu'un garçon.. »

Elle retira alors son masque d'un seul coup devant les yeux ébahis de son demi-frère.

« Et aujourd'hui, tu viens d'avoir la preuve que je suis devenue aussi forte que toi ! J'avais tous laissé derrière moi, ma famille, ma vie, mes petits boulots pour venir ici, je n'avais pas arrêté une seule fois de m'entraîner quand tu est partis de l'orphelinat, je ne voulais pas perdre du retard par rapport à toi et lorsque j'ai lu cette lettre j'ai tout de suite su que c'était une chance pour moi de te retrouver. Mais j'avais trop peur de te donner honte en t'avouant que c'était moi qui me cachait derrière Takeshi, c'est pour ça que jusqu'à aujourd'hui j'étais toujours resté habillée en homme à te regarder de loin t'entraîner jours après jours. »

La jeune fille avait du mal à retenir ses larmes, elle posa sa tête contre le torse du jeune homme, les yeux tout rouges.

« Sérieusement, tu m'as cru capable d'avoir honte de toi juste du fait que nous ayons la même mère ? L'écart entre les classes sociales auxquelles nous appartenons m'importe peu, quoi qu'il arrive je te considèrerait toujours comme ma sœur. »

C'était la seule fois depuis qu'ils s'étaient rencontrés que Yumi pleurait devant lui, elle pleurait en silence contre la personne qui avait le plus d'importance pour elle.

En dépit de ce qui s'était passé ce jour-là il ne dit jamais rien à personne, tant que le secret était gardé Yumi pouvait continuer d'apprendre tranquillement les arts martiaux et les autres choses qu'on lui enseignait. Elle savait qu'il étais capable de garder le secret, ce n'était pas son genre de faire le perroquet à tout le monde, surtout quand on sait qu'elle était la seule fille sur les deux-cent garçons de l'école. Deux cent seulement ? Non pas que le coût soit excessivement cher mais cela est dû au degré de difficulté, plus un élève gagnait en années plus les cours devenaient durs a tel point que certains élèves quittèrent cette école pour poursuivre dans des études plus approfondies.

Toutes les fins d'années elle devait passer comme tout le monde un test d'admission en classe supérieure, la jeune fille n'eut pas de soucis à se faire car elle passa tous ses test avec succès. Rien de plus efficace que les exercices, l'entraînement il n'y a que ça de vrai. Pourtant elle a bien faillit manquer le test décisif de ses dix-sept ans suite à la visite surprise de deux inconnus un soir d'orage. Ce soir-là, Yumi était de corvée de rangement du matériel sportif, elle s'entêtait à ranger les sabres de bois alignés dans l'armoire sous la pluie alors que le tonnerre grondait, lorsqu'elle sentit de l'agitation dans le dojo, curieuse, elle décida d'y faire un tour. Elle jeta un coup d'œil rapide car elle ne pu se retenir de débouler à l'intérieur pour intervenir entre son demi-frère, venant de se prendre une lame dans le ventre et l'inconnu responsable du tapage. Yumi se jeta sur lui, attrapant le katana de son demi-frère au passage, et lui trancha la carotide d'un coup sec, celui-ci tomba raide au sol pendant que le troisième inconnu regardait toute la scène. L'inconnu était complètement dissimulé sous deux couches de vêtements, elle ne pouvait rien voir d'autre que ses yeux et ceux-ci avait tout sauf l'air d'être humain. Yumi aurait pu le tuer, elle avait la possibilité de le faire disparaître de la surface de la terre mais ne fit que le blesser  car elle tenait trop à son demi-frère pour le laisser agoniser sur le sol. L'inconnu disparu d'une façon étonnante, presque instantanée car Yumi ne l'avait même pas vu bouger un doigt, il était en tout cas plus doué que ses acolytes. Plus qu'inquiète, elle examina la blessure du jeune homme, non loin des deux autres inconnu, déjà morts, habillé de la même façon que celui qui venait de partir. Trois coups de sabre dans le ventre, la lame était empoisonnée et la jeune brunette ne savait pas soigner cela, elle n'eut qu'une solution et  partit le plus vite possible chercher de l'aide. Cet attaque l'avait longtemps marquée à tel point qu'elle en avait du mal a rester concentrer en cours, de plus elle se faisait du soucis pour Shiki qui avait dû louper pas mal de leçons à cause de sa blessure. Finalement, elle se reprit quand même en voyant qu'il faisait tout pour pouvoir s'entraîner en cachette même s'il se faisait souvent reprendre et disputer. Elle était contente de le voir comme ça et passa le test sans sereine et sans problème, mais deux questions restaient en suspend. Qui étaient ces individus et que lui voulaient-il ?

Yumi était désormais âgée de 20 ans, elle à cet age-là elle pouvait enfin sortir de l'école avec sa certification en poche, laisser derrière elle Takeshi et ses cheveux courts qui avaient depuis repoussés, et était plus motivée que jamais à élucider le mystère de la visite surprise de ce soir d'orage. Elle se disait qu'avec ces années d’entraînements elle aurait peut-être une chance de retrouver d'où venaient ces individus et d'en finir avec celui qu'elle a laissé fuir ce soir là, la seule chose qui l'avait un peu démoralisée pendant sa dernière année c'est que son demi-frère avait dû quitter l'école une fois son certificat acquis, ça elle avait eu du mal à le croire d'autant plus qu'il la contactait moins qu'avant. Elle avait eu raison de s'inquiéter car au bout de quelques semaines elle n'avait plus de ses nouvelles et elle était sûr qu'il se passait quelque chose, et que c'était en rapport avec cet inconnu. C'est dans une affiche de recrutement qu'elle vit la solution à son problème, trouvée sur le sol en train de mouiller sous la pluie ce bout de papier informait les gens que les manjis recherchaient des membres pour faire partit de leur clan. Elle se souvint alors de son père et de ce qu'il lui avait laissé en héritage, une part de son peuple, le souvenir d'une race prête à renaître.






Dernière édition par Yumi le Ven 10 Juil - 16:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Deimos
Fondateur

Masculin
Âge : 25
Inscription : 13/09/2010
Messages : 511
Zénis : 7000
Statut : Neutre
Finisher : Supernova

MessageSujet: Re: Présentation de Yumi   Ven 10 Juil - 13:09

Excellente présentation ! Très jolie et complète Smile Tu es validée ^^

Il ne me reste plus qu'à savoir quel rend @Hisoyaka souhaite t'assigner

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonball-evolution.forumactif.com
avatar

Hisoyaka
Membre

Maître(sse)
MembreMaître(sse)

Féminin
Âge : 27
Inscription : 21/02/2013
Messages : 55
Zénis : 5500
Statut : Bon
Finisher : Heart Of Manji

MessageSujet: Re: Présentation de Yumi   Ven 10 Juil - 22:17

Bienvenue a toi

vue l’expérience et l'age je dirais chevalier ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Présentation de Yumi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation de Yumi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Dragon Ball Evolution :: BIOGRAPHIE :: Présentations-
Sauter vers: