AccueilPortailBoutiqueFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Petite halte en ville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Shinde
Membre

Masculin
Âge : 21
Inscription : 06/10/2014
Messages : 39
Zénis : 3000
Statut : Mauvais
Finisher : Marque de la Lune

MessageSujet: Petite halte en ville   Mar 28 Avr - 19:52

   Peu de temps après son combat contre Léo, Gaisho dut s'enfuir à l'aide d'une boule créée par ses propres mains. La fuite fut réussie, puisque celui-ci finit dans une sorte de ranch à quelques pas d'une ville assez grande. L'engin de transport heurta une vache lors de l'atterrissage. La bête fut alors gravement blessée quand un vieillard avec sa fourche s'apprêtait à sortir de sa grange. Pour sortir, Gaisho fit exploser la boule de corindon qui le contenait. Des éclats partirent dans tous les sens, notamment dans la tête de l'animal qui était en train d'agoniser, la laissant maintenant morte avec une tête à moitié décrochée de son cou. La fatigue de Gaisho provoquée par la planète -qui n'apparaissait plus dans le ciel- lui avait donné de nombreux saignements du nez, des oreilles ainsi que de divers maux à des organes pourtant intacts. C'est en boitant tout en se tenant le foie que Gaisho se dirigeait vers la ville, afin de pouvoir se soigner. Soudainement, le fermier s'occupant des lieux où le Dieu se trouvait sorti de chez lui. Voyant son bovin mort, l'homme entra dans une furieuse frénésie. Il leva alors sa fourche menaçant le jeune homme, qui répondit à ses attaques verbales par un crachin de flammes. Le paysan devenant craintif s'abrita derrière son outil, dont les dents commençaient à fondre. Le métal fondit alors jusque sur ses mains, la douleur de la brûlure lui fit alors lâcher son arme dans les airs. Celle-ci pondit alors de nouveau quelques gouttes qui atterrirent sur le visage du campagnard. Gaisho sourit alors avant de dire à l'homme qui souffrait au martyre :

« La prochaine fois, tourne bien dix fois ta langue dans ta bouche avant de lancer des propos injurieux. Surtout lorsque tu parles à un Dieu. Fatigué ne veut pas dire endormi, mon état permet encore de foutre une fessée à des pauvres êtres comme toi. »


   Une fois le problème réglé, Gaisho débuta son vol à l'allure assez lente vers la ville. Le déplacement a quelques centimètres du sol attirait l'attention des personnes autour du Dieu. C'est en étant à quelques mètres de l'embouchure de la ville que le jeune homme se mit à marcher péniblement. La douleur que lui conférait son foie était presque insupportable. A peine arrivé dans la ville, que le garçon n'en pouvait plus. C'est à environ deux kilomètres de l'entrée de la ville que le garçon s'arrêta, adossé contre la paroi d'un immeuble avec une jeune femme qui lui demandait s'il avait besoin d'aide. Avec une fierté plus que surdimensionnée, le jeune homme voulu la glacer net avec un souffle gelé. Néanmoins, seul un mollard sorti de cette bouche divine. Ce qui lui fit récolter une gifle. Voulant économiser ses ressources au cas où un pépin viendrait l'achever, Gaisho resta immobile, voyant seulement la face arrière de la femme partir.  

_________________
Thème de Shinde



Invité, il ne faut pas plus que mon ombre pour te battre.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rakashimi
Membre

Reine
MembreReine

Féminin
Âge : 25
Inscription : 20/07/2011
Messages : 23
Zénis : 2000
Statut : Mauvais
Finisher : Infection Organique

MessageSujet: Re: Petite halte en ville   Ven 1 Mai - 14:56

Après avoir tenté en vain d'enrôler Peter et Ondine de force dans sa colonie naissante, Rakashimi prit l'initiative de se faire plus discrète pendant quelques temps. La demoiselle aux cheveux bleus était parvenue d'elle-même à extraire le ver qui avait fait son nid au sein de son organisme pour ensuite le désintégrer d'une vague déferlante. Le chef de l'alliance de son côté, eut beaucoup moins de chance puisqu'il fut amené à se suicider afin de ne pas devenir un monstre comme les helminthes. C'était d'ailleurs la mort de ce dernier qui poussa sa jeune amie à entrer dans une colère intense tandis que la reine des envahisseurs avait décidé de fuir pour espérer à un nouvel affrontement dans un futur proche mais aussi pour éviter de mettre un terme à sa race. Quelques jours passèrent, Rakashimi déambulait dans des endroits peu civilisés afin d'attendre le moment propice où elle pourrait passer à l'action de nouveau. A sa grande surprise, le ver qui était presque parvenu à contrôler le mental d'Ondine survécu et retrouva sa trace. La jeune fille aux cheveux verts lui donna aussitôt le rôle d'ouvrière et lui laissa choisir un prénom de son choix pour se représenter. Elle décida de s'appeler Lana. Ensemble, elles décidèrent de s'immiscer parmi les participants d'un tournoi dans l'espoir d'infecter le corps de puissants combattants. Malheureusement, leur plan tomba une nouvelle fois à l'eau face à Aleyna, une championne qui ne déméritait pas son titre bien que Lana semblait avoir le dessus sur elle dans un premier temps. Le plus surprenant restait la personne qui l'accompagnait, à savoir une de ses amies qui n'était autre qu'Ondine. En dépit de ce nouvel échec, Rakashimi revit ses plans de telle sorte à paraître plus imprévisible et c'est d'ailleurs ce qui était sur le point de se produire. Elle et sa seule ouvrière se rendirent à l'entrée de Karakura City, une ville particulièrement surpeuplée. Rakashimi donna les dernières instructions à Lana...

- Nous y sommes. Lana, j'ai le plaisir de te présenter notre nouveau foyer et ce n'est que le premier d'une longue liste. Nous serons bientôt toute une colonie et il vaudrait peut-être mieux que j'accorde plus d'importance à mon image en tant que reine. J'aime le corps de cet hôte et je n'ai pas envie de m'en séparer. Voilà pourquoi je vais aller me balader un peu en ville histoire de me faire un petit relooking pendant que tu te chargeras d'infester cette civilisation. Fais-toi plaisir mais fais-toi discrète. Ce serait regrettable de voir un de ces justiciers rappliquer juste parce que nous effrayons la foule. La mission doit s'effectuer dans l'ignorance la plus complète. Si tu rencontres quelqu'un, évite de déballer des informations qui pourraient nous porter préjudices en s'ébruitant. On se retrouve ici une fois notre balade terminée.

La reine des helminthes abandonna aussitôt sa subordonnée pour rejoindre la ville de Karakura City et y entrer sans que l'attention soit attirée sur elle. Il y avait énormément de monde dans les rues et plusieurs bouchons bloquaient la circulation, chose qui paraissait tout à fait normal aux heures de pointes. Néanmoins, il y avait encore assez d'espace pour Rakashimi afin de circuler sur les trottoirs. Maintenant qu'elle se situait dans un lieu totalement urbain, l'envahisseuse tenta de repérer un salon de coiffure de façon à s'offrir une nouvelle coupe lui donnant plus de maturité. Quelques minutes de marche suffirent pour trouver une enseigne sur laquelle figurait une paire de ciseaux. Elle entra ensuite dans le salon en poussant la porte d'entrée brusquement bien que celle-ci conserva une démarche relativement majestueuse. Restant simple jusqu'au bout, Rakashimi prit place sur l'une des chaises proposées aux clients en attente. Lorsqu'une place se libéra pour l'une des patientes, une jeune femme se releva pour aller s'y installer mais fut rapidement doublée par la reine des helminthes qui s'était remise debout au même moment qu'elle. Alors que la dame criait presque au drame pour ce manque de politesse, l'envahisseuse se contenta d'afficher un sourire narquois tout en prenant place sur le siège destiné à se faire coiffer. De son côté, le coiffeur tenta de rétablir le calme dans son salon tout en présentant ses plus plates excuses à la cliente énervée...

- C'est un scandale ! Je suis ici depuis plus d'une heure, je dois bientôt me rendre à mon travail et cette jeune fille impolie est passée devant moi sans que personne ne dise rien ! Vous êtes le coiffeur responsable, réagissez !

- Gardez votre calme et retournez vous asseoir, madame. Je vous prie d'excuser cette désorganisation de notre part. Nous vous offrirons un léger rabais sur l'une des coupes de votre choix afin de nous faire pardonner.

- Je l'espère bien car vous êtes sur le point de perdre une cliente !

- Ne vous inquiétez pas, vous y aurez droit. Très bien mademoiselle, il semblerait donc que ce soit à votre tour. Voici la carte de toutes les coupes.

- Tu es très serviable, tout le contraire de la pervenche assise loin derrière. Ta bonté envers moi sera dûment récompensée. Oh ! Ce style n'est pas mal.

- Euh...je vous demande pardon ?

- Je choisis celle-ci.

- Pervenche ?! Grrr ! Cette gamine n'a aucune éducation !

- Retournez vous asseoir !

Dans la confusion la plus totale, la reine des helminthes fit vite oublier sa mystérieuse phrase en sélectionnant sur la carte la coupe qu'elle désirait avoir tandis que le coiffeur devait être partout en permanence, à la fois concentré sur la discussion qu'il avait avec Rakashimi mais aussi sur la cliente colérique, à qui il ne cessait de lui demander de retourner s'installer. Finalement, le calme revint peu à peu dans le salon et le coiffeur pouvait désormais s'intéresser à la chevelure verte de la demoiselle parasitée après avoir sorti son matériel de coiffure. Durant le relooking, il utilisa principalement ses ciseaux, un petit rasoir manuel jetable pour dégager le cou, une brosse pour secouer les cheveux de la tignasse à Rakashimi et un peu de gel pour donner un aspect plus extravagant à sa coupe. Il fallut au total une bonne demi-heure pour que le travail soit accompli et le résultat était excellent. La jeune fille aux cheveux verts avait obtenu ce qu'elle désirait, une toute nouvelle coupe qui effaçait complètement l'image bon enfant qu'on avait d'elle. Alors qu'elle se releva de son siège, le coiffeur lui donna le prix de la séance mais cela indifférait totalement l'envahisseuse puisqu'elle s'apprêta à sortir du salon de coiffure sans avoir payé. Cependant, le coiffeur fit entendre sa voix ainsi que son mécontentement, menaçant d'appeler la police si Rakashimi ne payait pas ce qu'elle lui devait. Cette dernière s'arrêta alors devant la porte avant de la franchir, faisant demi-tour avant de cracher un mollard dans la main tendue du coiffeur. Bien évidemment, ce cracha contenait un ver qui s'engouffra aussitôt à travers la peau de l'homme. Le mal était fait, il était désormais contaminé et voué à devenir un helminthe au service de la créature biologique d'Anesthesia. Néanmoins, cela n'empêcha pas le coiffeur d'appeler la police bien que ceci n'allait avoir aucun effet positif escompté puisqu'il n'aurait bientôt plus le contrôle de son propre corps. Avant de sortir du salon, Rakashimi passa à côté de la fameuse cliente enragée qui continuait de la dévisager. Par provocation, l'envahisseuse lui souria et s'approcha d'elle afin de lui faire une bise quelque peu baveuse sur la joue. Elle aussi allait être contaminée et serait même bientôt apte à procréer d'autres vers parasites qui infesteront les organes des autres clients. Une fois sortie du salon de coiffure, la demoiselle parasitée traversa la rue sans regarder si des voitures arrivaient des deux côtés. Les automobilistes durent freiner brusquement pour éviter de lui foncer dedans alors que de son côté, ses yeux étaient rivés sur une boutique de vêtements. Elle entra dans celle-ci et commença à faire le tour des articles disponibles. Grande déception pour la reine des helminthes, il n'y avait rien de plus extravagant que la coupe qu'elle venait de s'offrir gratuitement. Mais en regardant de plus près, une tenue en latex argentée l'intéressa et bien que très coûteuse, Rakashimi se décida d'aller l'enfiler en s'enfermant dans une cabine d'essayage. Lorsqu'elle en ressortie, elle avait enfin l'apparence d'une vraie reine. Comme son petit tour en ville était terminée, elle prit la décision de sortir de la boutique de vêtements en passant par le comptoir, où elle ne paya pas une fois de plus malgré l'insistance du gérant. Elle quitta ensuite Karakura City pour rejoindre l'endroit où elle avait fixé rendez-vous à Lana, situé près d'une ferme. Là-bas, elle n'y trouva pas encore sa fidèle ouvrière mais plutôt un jeune homme se prendre une gifle dans la figure par une femme. Celle-ci s'en alla particulièrement mécontente en direction de la ville, frôlant Rakashimi sans même la regarder. La reine des helminthes décida d'aller à la rencontre de l'individu qui semblait souffrir de douleurs insupportables...

- Je sais que cette histoire ne me regarde pas mais tu as dû sacrément la mettre en colère pour te retrouver dans cet état si pitoyable. Ou alors...ce mal être cache autre chose. J'avoue être curieuse, et si tu m'expliquais ?

L'envahisseuse ne pu s'empêcher de mettre quelques doigts devant sa bouche pour dissimuler ses gloussements de rire taquins. Ce jeune homme lui donnait pourtant l'impression d'être une victime parmi tant d'autres, pensant d'abord qu'il n'avait pas de chance en amour après ce qu'elle venait de voir. Rakashimi était déjà prête à le réconforter à sa manière, en lui donnant du pouvoir. Mais comme elle ne possédait encore aucun élément, elle jugea bon d'écouter le mystérieux individu avant d'agir...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lana
Membre

Ouvrière
MembreOuvrière

Féminin
Âge : 23
Inscription : 31/10/2012
Messages : 18
Zénis : 0
Statut : Mauvais
Finisher : Kogarasumaru Amakuni

MessageSujet: Re: Petite halte en ville   Sam 2 Mai - 17:26

Après avoir retrouvé un tout nouveau corps, Lana est partie à la recherche de sa reine qui semblait surprise qu'elle est survécu à l'attaque de Ondine, lorsque cette dernière l'avait extraite de son corps, mais avait fait d'elle une ouvrière pour cela, lui permettant ainsi de pondre des oeufs et d'étendre leur domination. Bien sûr, après ce qu'il s'est passé avec Ondine et Peter, leur reine a préféré qu'elles se fasses discrètes et attendre le moment opportun pour revenir de l'avant. Lana a alors participé à l'Extrem Arena, mais a subit une cuisante défaite face à Aleyna, la meilleure amie de Ondine. Peu de temps après cet échec, Lana et Rakashimi se sont rendues à Karakura City pour mettre à exécution un nouveau plan. Alors qu'elles étaient à l'entrée de la ville, Rakashimi lui explique ce qu'elle allait faire pendant que Lana se chargeait d'infecter la population. Lana s'incline quand elle termine et dit : "Très bien, votre majesté, ce sera fait et si je vois quelqu'un se mettre à travers ma route, je me contenterais de le contaminer pour avoir un nouveau disciple. Ne vous en faites pas, je serais prudente et la plus discrète possible".

Lana se redresse ensuite quand Rakashimi la quitta pour faire ce qu'elle avait à faire. Afin de se faire passer pour une fille sans intérêt qu'on soupçonnerait pas un instant de préparer un mauvais coup, elle enfile des lunettes de vue avant d'entrer en ville. Pendant qu'elle marchait dans la ville au milieur de tout les passants qui déambulaient, Lana réfléchissait à un moyen rapide pour contaminer le plus de personnes en moins de temps qu'il le fallait. Car si elle contaminait les gens un par un, elle n'allait pas s'en sortir, même certaines des personnes contaminées pouvaient l'aider par la suite. De plus, si elle touchait tout ceux qu'elle passait, elle risquait aussi de se faire vite remarquer. En effet, les gens avaient tendance à être paranos en ville et pourraient la prendre pour une voleuse qui voudrait leur prendre leur porte-feuille et appelleraient la Police si elle tentait de les toucher, ce qui était loin d'être discret.

_________________
Thème de Lana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Shinde
Membre

Masculin
Âge : 21
Inscription : 06/10/2014
Messages : 39
Zénis : 3000
Statut : Mauvais
Finisher : Marque de la Lune

MessageSujet: Re: Petite halte en ville   Sam 2 Mai - 23:35

   Après avoir été confronté à une dame dont la sympathie ne toucha pas Gaisho, le Dieu se retrouva allongé là sur le sol. Il serra alors malgré la fatigue son poing et le cogna plusieurs fois contre le sol. La divinité paraissait faible et se dégouttait elle-même. Des tas d'insultes à son propre égards fusaient dans sa tête. La mine affichée était peu attirante, un mélange de haine et de tristesse. L'immense ego du jeune homme en prenait un sévère coup. Quelques phrases sortaient de sa bouche :


     « Pathétique et minable ! Tu n'es qu'un abruti ! Une catin ! Regarde dans l'état où tu es, victimisé par une pauvre terrienne. Que vais-je faire de toi ? »

    C'est alors qu'une jeune femme apparue. Elle marchait vers le jeune Dieu, qui commençait à la dévisager. Son allure et sa tenue allait parfaitement ensemble, toute les deux semblaient arrogantes pour Gaisho. En effet la femme inconnue était habillé d'une légère tenue assez moulante. C'est alors que celle-ci se mit à lui parler, contre la volonté du Dieu.

   «  Je sais que cette histoire ne me regarde pas mais tu as dû sacrément la mettre en colère pour te retrouver dans cet état si pitoyable. Ou alors...ce mal être cache autre chose. J'avoue être curieuse, et si tu me racontais tout dans les grandes lignes ? »

  Pour changer, Gaisho fut un minimum poli en répondant à cette femme aux cheveux verts. Se pinçant toujours le foie à cause de la douleur, il leva la tête en direction de la correspondante. Sa tête montrait vraiment la peine qu'il avait à encore tenir le choc. Le nez recommençait à couler, un seul œil était ouvert et les dents étaient serrées.

   « Pourquoi perdre mon temps avec une autre de ces terriennes que j'ai failli exterminé. On va essayer d'être aimable cette fois-ci... Je suis ce que l'on appelle un Dieu, j'ai longtemps régné sur une planète que j'avais conçue. Je suis parti de celle-ci en la détruisant voyant que celle-ci partait en vrille, la population semblait de plus en plus dissidente. Mon but après l'avoir quitté était de réunir des boules pouvant réaliser des vœux, pouvant me donner une infinité de pouvoirs, bien que j'en possède déjà énormément. Très récemment j'ai mené un combat dans une forêt contre une personne. Celui-ci possédait un don étrange ! J'en étais forcé à crée un corps céleste afin de l’annihiler. Lui, la forêt qui était son lieu d'habitation ainsi qu'éventuellement la Terre. Cependant, une telle chose me demande habituellement plusieurs mois d'attente, chose qui cette fois-ci fut créée en moins de deux heures. L'immensité d'énergie libérée me causa une fatigue inhabituelle, ainsi qu'un déséquilibre dans mon corps. Je suis maintenant tellement mal en point que je me suis fait victimisé par une femme terrienne... »

   C'est en toussant que le résumé de Gaisho se termina. Celui-ci semblait pouvoir cracher ses poumons tellement étouffement était important. D'ailleurs, plusieurs cracha de sang sortit de la bouche du Dieu. Le corps du jeune homme était totalement déséquilibré, pouvant lui provoquer de sérieux maux. C'est en voulant garder sa fierté que Gaisho voulu se débrouiller seul, tentant de se relever en vain. Il expliqua alors à la femme :


   « Sinon, je m'appelle Gaisho, je ne vais pas t'obliger à m'appeler Dieu. Dans l'état ou je suis actuellement ce serai ridiculement risible. Faussement enchanté d'avoir fait ta connaissance, maintenant je dois partir. »

_________________
Thème de Shinde



Invité, il ne faut pas plus que mon ombre pour te battre.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rakashimi
Membre

Reine
MembreReine

Féminin
Âge : 25
Inscription : 20/07/2011
Messages : 23
Zénis : 2000
Statut : Mauvais
Finisher : Infection Organique

MessageSujet: Re: Petite halte en ville   Lun 4 Mai - 13:04

L'individu mal en point qui faisait désormais face à Rakashimi resta couché sur le sol, dévoilant ainsi à la reine des helminthes son incapacité à se remettre debout bien qu'il n'avait aucune blessure apparente sur le corps. L'envahisseuse supposa donc que le problème était interne puisqu'elle vit le jeune garçon saigner du nez, ce qui soulignai une possible hémorragie. Dans tous les cas, la venue de la demoiselle aux cheveux verts ne l'enchantait pas bien qu'il se décida tout de même à lui expliquer dans les grandes lignes ce qui venait de lui arriver. Pour commencer, il fit comprendre qu'il n'avait aucune envie de perdre inutilement son temps à parler avec une personne provenant d'une race qu'il souhaitait plus que tout exterminer. Mais d'un autre côté, Rakashimi ne lui laissait pas vraiment le choix vu sa curiosité et il était donc contraint à lui raconter ses péripéties. Le jeune homme révéla ainsi être un dieu ayant autrefois régné sur une planète à qui il avait donné l'existence et qui, aujourd'hui, n'existait plus. Son incapacité à se faire respecter de ses sujets l'avait apparemment poussé à détruire la planète avant de partir à la recherche de boules pouvant réaliser des souhaits. Rakashimi n'avait jamais rien entendu de tel mais une chose était sûre, elle n'avait aucunement besoin de ces objets précieux pour réaliser son rêve à elle. L'envahisseuse avait la possibilité de régner sur la Terre par ses propres moyens et c'est ce qui allait se produire à compter de ce jour. Quant à l'individu en question, il semblait avoir pour projet de devenir surpuissant. Tout ce qu'il avait raconté jusqu'à présent laissa perplexe Rakashimi sur son fameux statut de dieu. Celle-ci croisa les bras et haussa l'un de ses sourcils en souriant, répondant ensuite au jeune homme sans vraiment mâcher ses mots...

- C'est donc ainsi que tu raisonnes ? Il te suffit de croiser un humain pour penser de lui qu'il est originaire de cette planète ? Ton sens de l'observation ne se limite seulement qu'à l'apparence des gens et c'est ce qui mène souvent à l'erreur. Désolée de te décevoir mais je ne suis pas une terrienne et encore moins facile à éradiquer même si je n'aurais pas fait le poids face à toi au meilleur de ta forme. En revanche, je me demande ce qui te pousse à te proclamer dieu car c'est très inquiétant ce que tu me racontes là. Tu détiens de grands pouvoirs selon toi mais tu as pourtant été dans l'incapacité de maintenir l'ordre sur ta planète. Peut-être n'es-tu pas fait pour diriger au final.

Rakashimi marqua un temps de pause avant de poursuivre son interminable argumentation qui ne devait certainement pas plaire à celui qui se présenta sous le nom de Gaisho. Ce dernier lui avait d'ailleurs expliqué qu'il avait combattu une personne peu avant de la rencontrer et que cette dernière l'avait plus au moins poussé à gaspiller une bonne partie de son énergie afin de la faire disparaître, chose qu'il n'est pas parvenu à faire visiblement. Toujours selon les dires du jeune homme affaibli, un corps céleste avait été conçu par lui-même dans l'espoir de pulvériser la Terre. Même s'il n'était pas très crédible théoriquement, Rakashimi préféra ne pas le sous-estimer et ne tenait pas non plus à voir le résultat de ses propos. De toute manière, celle-ci n'avait rien à craindre présentement puisque réaliser un tel exploit l'avait vraisemblablement poussé à épuiser une grosse partie de son énergie. Néanmoins, Gaisho représentait un danger puisqu'il était apparemment bien capable de briser le rêve de l'envahisseuse s'il venait à faire sauter la Terre. Voilà pourquoi elle n'avait plus d'autres choix que de lui infecter le corps via l'aide d'un de ses nombreux enfants. La créature d'Anesthesia préférait encore avoir un combattant de choix sous ses ordres plutôt que de le voir seulement allié à elle. Essayant avec difficulté de se remettre debout, Gaisho reconnu qu'il était bien trop faible pour tenir tête ne serait-ce qu'à une simple terrienne. Avant de vouloir partir à l'aide de ses propres moyens, il fit comprendre à Rakashimi qu'il n'avait pas vraiment été enchanté de sa rencontre avec elle. L'envahisseuse se fichait éperdument de ce qu'il pouvait penser dans le sens où le jeune homme aurait très bientôt une opinion totalement différente d'elle, ce qui le poussera d'ailleurs à l’idolâtrer et obéir à chaque ordre qu'elle daignera lui donner. Cependant, la demoiselle voulu d'abord voir si sa proposition de devenir l'un d'eux allait le tenter. Restant sur place à regarder Gaisho ramper lamentablement pour s'en aller, Rakashimi décida elle aussi de bouger de façon à aller se poster devant lui en s'accroupissant. Elle tenta de le raisonner...

- Partir pour aller où ? Tu tiens à peine sur tes deux jambes et nous sommes à l'extérieur de la ville en pleine campagne. Jamais tu ne parviendras à rejoindre un centre de soin tout seul. L'aide la plus proche que tu puisses trouver, c'est la mienne. Je peux t'en apporter mais avant de le faire, laisse-moi me présenter à mon tour. Ce n'est pas tous les jours que je révèle ma véritable identité mais étant donné que tu m'as paru sincère dans tes propos, je vais faire une exception. Je m'appelle Rakashimi et j'appartiens à la race des helminthes, des vers parasites qui prennent possession du corps d'autrui afin d'en avoir le contrôle. Je suis la seule parmi les miens à avoir été créé en laboratoire, ce qui fait de moi leur reine. En tant que femelle, j'ai la capacité de pondre des œufs dans les organes de mon hôte pour ensuite les transférer dans le corps d'êtres humains encore inhabités. J'ai pour objectif principal d'infecter la civilisation terrienne. Tu comprends donc pourquoi je dois prendre quelques mesures vis-à-vis de toi pour que tu ne fiches pas tout en l'air avec tes dangereux pouvoirs. Mais comme c'est un jour à marquer d'une pierre blanche pour les membres de notre race, je vais te laisser la possibilité de nous rejoindre. De toute manière, même si tu refuses cette offre généreuse, je te contaminerai sans peine. Que décides-tu ? D'être raisonnable et admettre que tu es dans une impasse dans laquelle il n'y a aucune issue ou bien imposer de la résistance et t'humilier plus que tu ne l'es déjà ? En acceptant d'être l'un des nôtres, tu auras non seulement du pouvoir mais aussi de fidèles sujets qui ne se rebelleront pas contre toi, sans oublier une résistance accrue aux attaques les plus meurtrières. C'est cool, non ?

La proposition de Rakashimi semblait plus qu'onéreuse, il ne restait donc plus qu'à voir si Gaisho était capable de mettre sa fierté de côté pour se soumettre à la reine des helminthes et ainsi bénéficier de toutes les choses qu'elle venait d'énumérer. L'envahisseuse savait qu'elle soumettrait aisément la population mais elle ne pensait pas tomber sur un combattant provenant de la race des dieux. Décidément, ce jour ne pouvait pas être mieux pour la créature. Les excellentes nouvelles affluaient...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lana
Membre

Ouvrière
MembreOuvrière

Féminin
Âge : 23
Inscription : 31/10/2012
Messages : 18
Zénis : 0
Statut : Mauvais
Finisher : Kogarasumaru Amakuni

MessageSujet: Re: Petite halte en ville   Lun 4 Mai - 18:58

Pendant ce temps, Lana continuait de marcher à travers la ville en réfléchissant à un plan. Au bout d'un moment, elle passe devant la tour d'eau qui alimente la ville. Elle s'arrête alors en ayant un sourire narquois sur son visage car elle avait à présent trouvé son idée. Les humains et toute autres créatures vivantes ne pouvaient vivre sans boire. Ou si ils ne buvaient pas, ils utilisaient l'eau pour prendre des bains, des douches, se laver les mains, laver les fruits et légumes. Tout ça pour dire qu'ils dépendaient de l'eau dans leur vie de tout les jours, c'était donc le meilleur moyen de contaminer tout les humains de cette ville en moins de temps qu'il ne fallait. Toujours en ayant un sourire mauvais sur son visage, Lana se dirige vers cette tour. Avec ce plan parfait, elle espérait impressionner sa reine car sur le coup, non seulement elle avait trouvé un moyen pour contaminer les habitants de cette ville très rapidement comme lui avait demandé, mais elle avait aussi fait preuve d'intelligence, ce dont tout les helminthes dignes de ce nom étaient dotés. Elle espérait l'impressionner avec ce coup d'éclat et aussi qu'elle soit fière d'elle. Après tout, en plus d'être sa reine, Rakashimi était aussi sa mère et en tant qu'enfant, elle souhaite rendre fière sa mère de ce qu'elle faisait.

_________________
Thème de Lana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Shinde
Membre

Masculin
Âge : 21
Inscription : 06/10/2014
Messages : 39
Zénis : 3000
Statut : Mauvais
Finisher : Marque de la Lune

MessageSujet: Re: Petite halte en ville   Lun 4 Mai - 23:04

    Après avoir présenté ses adieux à la femme qui semblait intéressée d'une quelconque manière par le Dieu, celui-ci décida de partir. Cependant, les propos qu'elles tint avant que la divinité ne s'éloigne le fit ralentir. Énervant tout d'abord Gaisho en reniant son statut de Dieu, celle-ci enchaîna en se présentant et finit par proposer une offre au guerrier divin. Celui-ci la regarda, haussa les épaules tout en inspirant de l'air. Il fixa alors le ciel et cracha une trombe de flammes. Les forces de Gaisho semblait revenir petit à petit. Il répondit alors à la femme qui l'avait, à sa manière, insulté.

   « Ne remet jamais en question mon statut de Dieu. Tu pourrais-être surprise ! Mes sujets avaient des conditions de vies difficiles ! Travaux forcés, épidémies et famines dans leurs quotidiens. Une poignée de personnes se sont rebellés, je les exterminai. Une autre poignée crachait dans mon dos, ceux-ci eurent un traitement de faveur. Notamment ma soi-disant sœur, enfin celle du corps. Son corps fut carbonisé, à un tel point que ça peau avait fondu. Le reste de la population commençait à me lasser. Tu n'es qu'une reine après tout. Tu ne peux pas comprendre ma tache qui t'es supérieure. »

   Gaisho se leva alors, avec peu de difficulté. Une fois debout, le Dieu serra ses poings et ses dents. Il commença une libération d'énergie, qui fit gonfler ses muscles. Les vêtements furent en lambeaux laissant la quasi totalité du torse et du dos visible. Une aura se créa autour de la divinité, et fut intense. Celle-ci s'arrêta après quelques secondes et le corps de Gaisho s'écrasa contre le sol. A la place du fier corps, se trouvait un ectoplasme ayant la forme du jeune homme. Il était entièrement violet avec une touche de rouge aux yeux. L'entité maléfique se mit face à Rakashimi et lui expliqua une chose.

   « Sache que je suis maintenant dans ma forme originelle. Je pense que tu ne devais pas être totalement convaincu de mes paroles, et en voici la preuve. Ce corps que tu vois à tes pieds n'est pas entièrement le mien. Je les envahi, comme tu voudrais m'envahir. Quand je parlais de ma soi-disant sœur, tu peux te douter que c'était la sœur de ce gamin. Si tu veux m'infecter, sache que ce ne sera que ce corps. Tu ne peux pas affecter un Dieu. Je te laisse quartier libre pour me parasiter, mais sache que ton ver ne sera jamais assez puissant pour me détrôner de ce corps. »

   C'est avec ces paroles que la divinité reprit contrôle du corps. Ayant maintenant de nouveau une mine fatiguée. Il s'assit alors les jambes croisés, puis fixa son corps. Les musculatures gonflée dérangeait souvent l'hôte du corps. C'est alors qu'il la fit s'alléger. Il s'amusa aussi à arracher les pauvres fils qui s'acharnaient à tenir le reste de tissu sur le haut du corps. Puis, sa tête se leva sur la reine des helminthes et lança un sourire narquois.


« Ah, tu es encore la ! Je t'avais oublié. Après tout, j'attends encore ta tentative de me contaminer. Tu sembles avoir la langue bien pendue pour une gamine, tu me fais perdre mon temps. »

_________________
Thème de Shinde



Invité, il ne faut pas plus que mon ombre pour te battre.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rakashimi
Membre

Reine
MembreReine

Féminin
Âge : 25
Inscription : 20/07/2011
Messages : 23
Zénis : 2000
Statut : Mauvais
Finisher : Infection Organique

MessageSujet: Re: Petite halte en ville   Jeu 7 Mai - 13:49

Visiblement, Rakashimi venait de pousser le jeune homme à bout avec ses propos durs à avaler. Toujours vautré sur le sol à tenter l'impossible pour se relever, Gaisho cracha des flammes en direction du ciel, probablement de façon à intimider la reine des helminthes qui reçu pour ordre de ne plus sous-estimer le dieu. Cela ne l'impressionnait pas mais par précaution, l'envahisseuse se redressa pour ensuite reculer de quelques pas vers l'arrière. Le jeune homme quant à lui, se justifia sur la façon déplorable qu'il avait eu pour régner sur sa planète par le passé. Gaisho évoqua des conditions de vie relativement délicates. A l'écouter, le pseudo-dieu n'était en rien responsable du malheur de la civilisation qu'il avait sous son régime diplomatique. Cela ne fit que confirmer ce que la créature pensait de lui depuis le début, il était incapable de diriger une nation toute entière. La demoiselle ne connaissait rien de la fidélité de son peuple mais peut-être s'était-il tout simplement rebellé parce qu'il n'était pas assez écouté ou qu'il ne recevait pas l'attention escompté. Dans tous les cas, Gaisho devenait de moins en moins crédible au fil des minutes qui s'écoulaient. De plus, cela faisait déjà un bon moment que Lana était partie en ville pour réaliser sa mission et celle-ci n'était toujours pas revenue. Rakashimi commençait à se poser des questions bien qu'elle ne perdait pas espoir. Elle avait été très claire avec sa seule ouvrière avant de se séparer d'elle, aucune erreur ne pouvait donc se produire et ne sera tolérée si c'était le cas. En attendant, la reine des helminthes devait attendre sur place son retour tout en tenant compagnie à Gaisho, un dieu particulièrement orgueilleux. Rakashimi lui répondit...

- Tu n'es pas en position de me donner des ordres. Mais en revanche toi, tu seras bientôt prêt à en recevoir d'ici cinq bonnes minutes après contamination. Si ton peuple a vécu des instants difficiles, c'est tout simplement parce qu'il n'a pas eu le bon dirigeant. Cesse de vouloir te trouver des excuses inutiles pour que je te prenne en pitié. Que tu sois un cran au dessus de moi ou non dans la hiérarchie, cela m'est bien égal. L'important est d'avoir du pouvoir et de savoir s'en servir, comme moi en conclusion. Tu vois cette ville là-bas au loin ? Les habitants qui y vivent seront bientôt sous mon contrôle. Chacun de mes enfants reprendra la maison de leur hôte pour y vivre, ce qui écartera la pauvreté dont ton peuple a été victime. Comme tu peux le voir, les femmes prennent de meilleures décisions que les hommes.

Suite à ces mots, Gaisho trouva finalement le peu de force qu'il lui restait pour se remettre sur pieds. Pour la première fois depuis leur rencontre, la reine des helminthes afficha un regard méfiant vis-à-vis de l'individu qui lui faisait face. Et si ce dernier avait joué la comédie du début à la fin pour lui faire croire à son piteux état ? Selon Rakashimi, ce n'était tout simplement pas possible vu qu'il n'aurait jamais pu se donner tant de mal pour rendre ceci réel. Le sourire de l'envahisseuse disparu de ses lèvres et ses sourcils étaient désormais froncés face à tant de surprises. Grâce à sa force, ses muscles doublèrent de volume et la partie supérieure de ses vêtements partirent en lambeaux. Une aura aveuglante vint ensuite recouvrir la silhouette du dieu, après quoi l'enveloppe corporelle s'écroula comme une masse contre le sol tandis qu'un mystérieux personnage s'était manifesté devant la demoiselle. La créature s'était presque inquiétée de sa situation en ayant vu son interlocuteur se relever pour faire une démonstration de puissance. Heureusement, il ne s'agissait juste là qu'un simple tour de passe-passe inoffensif. Néanmoins, Rakashimi resta prudente et écouta ce que l'entité lui disait. Cette dernière lui expliqua qu'elle disposait de la même méthode qu'elle pour prendre possession d'un corps et qu'essayer de s'approprier celui du jeune homme ne lui garantirai pas un contrôle total sur ses fonctions cérébrales. Selon le dieu, ceux de sa race ne pouvaient pas être infectés par un simple ver parasite. Alors que l'entité se réfugia à nouveau dans le corps de Gaisho, Rakashimi était plongée dans ses pensées sans vraiment le laisser paraître. Maintenant qu'elle était consciente que le dieu semblait être celui qui habitait le corps du jeune homme, quelle décision judicieuse devait-elle prendre ? Elle avait la possibilité de l'infecter et faire de lui un subordonné au risque de voir l'entité reprendre le dessus, le parasiter sans vraiment l'inclure dans ses rangs bien qu'il repartira avec les capacités de sa race, tuer le jeune homme pour forcer l'entité à se trouver un autre corps ou encore pactiser avec le dieu dans l'espoir de le voir tenir parole. Aucune de ces quatre solutions ne plaisaient à Rakashimi et pourtant, celle-ci n'avait pas d'autres choix que d'en prendre une. Elle trouva la dernière beaucoup plus raisonnable. Après avoir fait le tri, le faux sourire angélique de l'envahisseuse revint peu à peu sur son visage jusqu'à ce qu'elle finisse par exploser de rire. Elle redevint sérieuse quelques secondes plus tard pour faire part de son ressenti sur cette fameuse situation...

- Et bien, c'est ce que l'on appelle une sacrée coïncidence ! Je ne m'attendais vraiment pas à me retrouver nez à nez avec un être capable de s'accaparer le corps d'autrui tel que je le fais. Mais au lieu de te vanter d'avoir un contrôle mental supérieur au mien, tu devrais plutôt te réjouir d'avoir une apparence immatérielle. Sans elle, tu aurais déjà été neutralisé. Vu que ce scénario n'est pas possible, il est inutile de perdre son temps à essayer. Comme nous sommes sur un pied d'égalité, je te propose un pacte que chacun de nous devra respecter. Je vais t'emmener dans un hôpital pour que tu puisses te faire examiner et te faire soigner. En échange de ce service, tu devras t'engager à laisser ma race et ses biens tranquilles. Si tu as le malheur de manquer à ta parole, compte sur nous pour te retrouver. Mais je suis certaine que tu ne prendras pas de risques, d'autant que nous pourrions t'être utile.

Rakashimi gloussa de rire et extériorisa toute sa confiance pour montrer qu'elle ne craignait rien malgré que le dieu habitant Gaisho représentait une menace pour ses plans. La reine des helminthes ne considérait pas totalement le jeune homme comme un associé et préféra vivre dans le présent, laissant les surprises au futur...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lana
Membre

Ouvrière
MembreOuvrière

Féminin
Âge : 23
Inscription : 31/10/2012
Messages : 18
Zénis : 0
Statut : Mauvais
Finisher : Kogarasumaru Amakuni

MessageSujet: Re: Petite halte en ville   Ven 8 Mai - 13:19

Après avoir eu une plan de génie avec la tour d'eau pour contaminer toute la ville, elle s'approche de la tour. Cependant, cette dernière était gardées par un vigile. Mais bon, c'était rien de terrible, s'il lui refusait le passage, elle le contaminait et puis voilà. Elle avait bien fait de mettre ses lunettes de vue car comme ça, elle pourrait facilement se faire passer pour une intello. Elle s'approche du vigile qui la regarde en haussant un sourcil, semblant se méfier, mais en même temps curieux de la raison pour laquelle elle venait le voir.

"Bonjour, monsieur, je suis étudiante en science et je dois faire un exposer sur le traitement des eaux. Pourrais-je entrer pour recueillir toute ce qu'il me faut pour mon exposé?"


"Désolé, mademoiselle, mais ce lieu est interdit au publique. Vous devez demander une autorisation spéciale à la mairie".

Voilà, il lui faisait barrage et Lana sentait qu'elle aurait beau insister, il ne changerait pas d'avis. Bon, il n'y avait pas de soucis, elle allait le contaminer et puis c'est tout. Dans son cas, il valait mieux le contaminer grâce aux pores de la peau par le touché. Elle touche son bras dénudé, car il portait un T-shirt, affiche un air suppliant et dit :
"Ho! S'il vous plaît, monsieur! C'est vraiment très important! Je dois le rendre la semaine prochaine et j'ai peur d'avoir une mauvaise note!"

Le vigile reste impassible, mais ce qu'il ne savait pas, c'est qu'un vers était déjà entrer dans son corps et ce n'était qu'une question de minutes pour qu'il ne soit plus maître de son corps. Il repousse sa main.


"Ça suffit! Vous n'aviez qu'à y penser avant! Circulez mainte..."

Il s'interrompe alors d'un coup, écarquille les yeux et eut un sourire mauvais. Lana rendit son sourire, comprenant qu'il était à présent contrôlé. Il ouvre la porte et la laisser passer.

_________________
Thème de Lana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Shinde
Membre

Masculin
Âge : 21
Inscription : 06/10/2014
Messages : 39
Zénis : 3000
Statut : Mauvais
Finisher : Marque de la Lune

MessageSujet: Re: Petite halte en ville   Sam 9 Mai - 13:20

    Suite à l'attente interminable de la tentative de Rakashimi, Gaisho commençait à s'énerver. C'est en s'impatientant plusieurs secondes qu'une réponse fut enfin donnée. La jeune femme semblait être surprise des capacités du Dieu, Hério. La raison était qu'ils avaient un point commun, prendre le contrôle d'un corps en introduisant quelque chose dedans. Une meilleure idée fusa alors du cerveau de la Reine, proposant une alliance, enfin plutôt un pacte. En l'échange de soins, le Dieu sournois aurait dut laisser la Terre tranquille, dans l'optique d'infecter cette planète. Cette idée lui déplaisait fortement, car le jeune Dieu n'aurai pas put se venger de Léo en faisant souffrir sa planète. Il réfléchi un court instant, avant de se relever péniblement.

« Je pense que tu y gagnes plus que moi dans l'histoire, mais pourquoi pas ? Je t'en prie, soigne-moi ou trouve un endroit pour faire ça. Tu devrais être flattée, un dieu prie pour que tu l'aides, c'est le comble. »

L'énergie utilisé pour l'exclusion du corps astral avait encore plus poussé au bout de ses forces Gaisho. Celui-ci devenant maintenant fiévreux et ayant un début de vertiges. Titubant sur quelques centimètres cubes, le Dieu perdit l'équilibre et se rattrapa alors soudainement sur la femme, collant son torse déshabillé contre sa poitrine. L'ironie du sort l'avait fait rougir de honte et reculer de quelques pas.

« En faisant la démonstration, je n'ai fait qu’aggraver mon cas. Je semblais aller de mieux en mieux, maintenant c'est l'opposé qui se produit. Je suis si stupide parfois, ahah »

C'est en marchant avec énormément de peine en direction de la ville que Gaisho retombât sur le sol. Une furieuse rage frappa le jeune homme. Tapant plusieurs fois le sol jusqu'à se mettre les phalanges en sang, celui-ci se plaignait d'être trop faible. Se relevant en vacillant, l'homme se mit à regarder le sol. S'adressant à la fille aux cheveux verts, le Dieu se résignait à s'abaisser à elle. Sa fierté en prit de nouveau un coup, et coûte que coûte Gaisho allait retrouvé la source du problème, Léo.


«S'il te plaît, plus vite. Je serai bientôt incapable de marcher, j'en réduis mon sort à toi. Je ferai ce que tu veux une fois rétabli. »

_________________
Thème de Shinde



Invité, il ne faut pas plus que mon ombre pour te battre.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rakashimi
Membre

Reine
MembreReine

Féminin
Âge : 25
Inscription : 20/07/2011
Messages : 23
Zénis : 2000
Statut : Mauvais
Finisher : Infection Organique

MessageSujet: Re: Petite halte en ville   Dim 10 Mai - 17:26

Rakashimi attendait une réponse claire de la part du jeune homme. Elle devait absolument savoir s'il était d'accord avec les conditions qu'elle avait imposé d'elle-même. Apparemment, le marché ne lui convenait pas au premier regard puisque la reine des helminthes le vit faire une tête qui en effrayerait plus d'un et ce même si le dieu était dans un état déplorable. Celui-ci se releva quelques secondes plus tard, toujours avec beaucoup de difficulté, et donna sa réponse. Contrairement à sa mine peu réjouie, Gaisho fit savoir qu'il n'était pas totalement contre de laisser le peuple des helminthes tranquille en échange de soins et que la demoiselle y gagnait beaucoup plus que lui dans cette histoire. Ce fut là où il fit erreur car comme l'avait sous-entendu la créature, elle et les siens avaient leur utilité. Après tout, sa colonie pouvait très bien l'aider lors de ses combats futurs en infectant ses adversaires. Le dieu gagnerait de la tranquillité pour poursuivre ses occupations personnelles tandis que Rakashimi obtiendrait de puissants guerriers dans sa faction. Par conséquent, les deux camps remporteraient de grosses opportunités. Mais en attendant ce jour, à supposer qu'il vienne, la reine des helminthes n'avait pas pour intention de rester en contact avec Gaisho. Elle n'allait juste que le transporter à l'hôpital puis séparer leur chemin ensuite après s'être assurée de son état de santé. A ce sujet d'ailleurs, le jeune homme lui demanda de bien vouloir le soigner avant de tomber dans ses bras. Celle-ci ne broncha pas et avait les yeux fixés sur l'horizon, sourire aux lèvres. Gaisho devait certainement penser qu'il suffisait de chuter dans les bras de la première venue pour se voir obtenir de la compassion mais malheureusement pour lui, il ne demandait pas ce service à n'importe qui. Le jeune homme faisait face à une reine. Celle-ci finit par faire deux pas sur le côté pour laisser le dieu retomber face contre terre sur le sol, ce qui le poussa à s'épuiser d'avantage en frappant le sol à l'aide de ses poings. En voyant de tels caprices enfantins, Rakashimi soupira avant de s’exclamer sur son attitude...

- Et après tu viendras dire de moi que je suis une gamine alors que toi, tu crises comme un enfant d'à peine trois ans. Désolée mais si tu espérais que j'allais te porter à bout de bras jusqu'à l'hôpital, ce n'est pas dans mon intention. Je suis une reine, je ne m'abaisse pas à faire ce genre de corvées habituellement. Mais comme ma fidèle ouvrière n'est toujours pas revenue de sa mission, je n'ai plus qu'à faire la sale besogne à sa place.

Rakashimi laissa le jeune homme giser sur le sol tandis qu'elle s'éloigna de quelques mètres pour rejoindre le sentier reliant la grange de la ferme à l'entrée de la ville. Le chemin était boueux à cause de la pluie qui était tombée plusieurs heures auparavant. La reine des helminthes s'abaissa donc de façon à tracer un plan à l'aide de ses doigts, voulant informer Lana de leur localisation au cœur de Karakura City avant d'emmener Gaisho se faire soigner dans un centre médical. Un peu plus tôt dans la journée, l'envahisseuse avait eu la chance de repérer un hôpital en se baladant dans les rues à la recherche d'un centre de coiffure et fort heureusement, elle se souvenait de la position de cet établissement médical. Rakashimi laissa également un mot pour prévenir qu'elle se situerait là et signa pour prouver l'authenticité de son identité. Une fois tout ceci fait, la reine des helminthes rejoignit rapidement le jeune homme avant de muter son bras droit en longue et épaisse tentacule, l'enroulant autour d'une des jambes du dieu. Ce dernier allait certainement comprendre ce que sa sauveuse avait l'intention de faire, le traîner pendant tout le trajet jusqu'à l'hôpital afin de ne pas trop se fatiguer. Le poids de Gaisho ralentissait considérablement la durée de la marche mais finalement, ils arrivèrent à bon port au bout de vingt minutes. Ce n'était plus qu'une question de minutes désormais, le jeune homme avait besoin de se faire soigner le plus rapidement possible au risque de perdre la vie. Rakashimi ne comprenait d'ailleurs pas pourquoi l'entité divine qui le possédait s'inquiétait de cela, elle qui ne serait pas affectée par la mort de son hôte et qui pouvait se trouver une enveloppe corporelle de rechange. Alors qu'elle s'approchait de l'établissement médical, un homme fut effrayé par la tentacule qu'elle avait à la place du bras. La reine des helminthes le regarda partir en courant, se posant quelques questions sur l'utilité de son ouvrière. Lana semblait mettre beaucoup trop de temps pour infecter toute la ville et cela ne plaisait vraiment pas à Rakashimi. Celle-ci comprit qu'en attendant l'accomplissement total de la mission, elle allait devoir jouer le jeu. C'est pourquoi elle fit réapparaître son bras à la place de sa tentacule avant d'aider Gaisho à se relever, posant une main sur sa taille et faisant passer l'un de ses bras à lui par derrière son cou de façon à lui faire prendre appui sur ses deux pieds. Au moment où ils passèrent ensemble les portes de l'hôpital, des infirmiers se précipitèrent d'urgence vers le jeune homme pour se charger de lui, constatant tous que son état semblait critique. L'un d'eux questionna Rakashimi qui joua le jeu en prétextant que c'était un ami avec qui elle s'amusait jusqu'à ce qu'il chute de plusieurs mètres depuis une butte de terre. L'équipe médicale ne demandait pas plus de détails et transféra Gaisho aux urgences afin de l'examiner et le soigner. La reine des helminthes n'accompagna pas le dieu et préféra patienter en salle d'attente. Cela dura une bonne demi-heure avant qu'une infirmière n'aille prévenir Rakashimi de l'état de son pseudo ami. L'envahisseuse suivit celle-ci jusqu'à une salle spéciale, où plusieurs cuves contenant de l'eau permettaient aux patients de guérir de leurs séquelles...

- Quel est votre diagnostique, infirmière ? Va-t-il survivre ?

- Il est hors de danger mais nous avons dû le confiner à l'intérieur de cette cuve régénératrice pour résorber rapidement ses blessures internes. Il souffrait d'une importante hémorragie et nous n'arrivons pas à expliquer cet étrange phénomène. Il n'a aucune contusion sur le corps, aucune côte cassée et contrairement à ce que tu nous as dit tout à l'heure, ton ami ne semble pas avoir fait la moindre chute. C'est mal de mentir. Que s'est-il réellement passé pour qu'il se soit retrouvé dans un tel état, jeune fille ?

- Peu importe. L'essentiel, c'est qu'il sera bientôt sur pieds.

Suite à cette courte réponse qui n'apportait rien de neuf à l'infirmière, la créature fit muter de nouveau son bras en tentacule avant d'aller enrouler celle-ci autour du cou de la jeune femme. L'étau était trop bien serré pour laisser la possibilité à l'infirmière de crier. Elle tenta néanmoins de se débattre les premières secondes avant de tomber rapidement inconsciente. Rakashimi la lâcha à ce moment là avant de s'approcher de son corps inerte, crachant dans sa propre main un ver provenant de son organisme avant de le faire ingurgiter à l'infirmière. Dés que ce fut fait, la reine des helminthes se posta face à la cuve dans laquelle se régénérait peu à peu Gaisho, croisant les bras en gardant un œil sur le compteur qui indiquait le temps qu'il fallait encore patienter avant que le dieu ne puisse reprendre conscience. Ce n'était qu'une question de minutes...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lana
Membre

Ouvrière
MembreOuvrière

Féminin
Âge : 23
Inscription : 31/10/2012
Messages : 18
Zénis : 0
Statut : Mauvais
Finisher : Kogarasumaru Amakuni

MessageSujet: Re: Petite halte en ville   Mar 12 Mai - 20:00

Le gardien de la tour d'eau, à présent sous le contrôle d'un helminthe et qui avait réussi à avoir accès à la mémoire de son hôte, guide Lana. Cette dernière observait autour d'elle l'endroit le mieux approprié de cette tour pour contaminer l'eau. Elle était passée devant puiseur d'eau qui récolte l'eau, puis, devant le filtreur qui permet de laver l'eau à la rendre potable. Et enfin, ils arrivent au bassin avec l'eau potable qui est envoyé directement dans les robinets et conduits d'eau de toute la ville. Voilà un endroit parfait où pondre ses jolis petits ou laisser ses petits patauger en attendant de se faire avaler ou entrer dans la peau d'un humain et en prendre le contrôle. Quelle ironie quand même, sa première hôte était une manipulatrice d'eau et elle a pu la contaminer quand elle s'était transformée en eau, et là, c'est en utilisant de l'au qu'elle s'apprête à contaminer tout une ville pour que son peuple prenne le pouvoir. Comme si elle était au bord d'une piscine, elle plonge dans l'eau et se laisse couler après avoir pris un gros bol d'air. Elle ouvre ensuite les yeux, la bouche et écarte ses bras. Elle laisse alors sortir de son corps tout les oeufs et tout les vers helminthes. Ils sortaient de tout les orifices. Les narines, les oreilles, la bouches. Ils sortaient même de ses pores. Le bassin grouillé de helminthe et d'oeufs à présent et commençaient déjà à aller dans les conduits d'eau. Satisfaite, Lana sort et dit : "Bon, je vais retrouver notre reine au point de rendez-vous".

Lana quitte alors la tour, traverse la ville et se rend à l'entrée de la ville pour attendre Rakashimi, c'est alors qu'elle trouve dessiné sur le sol une sorte de plan. Pensant que c'était Rakashimi qui l'avait dessiné, mais en même temps que ce plan indiquait l'hôpital, Lana était quelque peu inquiète car elle craignait qu'il soit arrivée quelque chose à la reine. Mais d'un autre côté, s'il lui était arrivé quelque chose, elle n'aurait pas eu le temps de dessiner. Peut-être que cet hôpital faisait partie d'un autre plan de conquête. Le mieux pour le savoir et d'aller voir sur place. Elle ne tarda donc pas à se mettre en route ver l'hôpital. Sur place, elle interrogea la femme de l'accueil sur la présence d'un fille aux cheveux verts et lui répond positivement. Lana la remercie en lui serrant la main, la contaminant à son tour. Elle traverse ensuite les couloir et arrive dans la salle où se trouvait Rakashimi qui était avec une infirmière inconsciente. Là, Lana se met à genoux, baisse la tête et dit :
"Voilà, votre majesté, j'ai infecté l'eau de la ville. Ce n'est plus qu'une question de temps pour que tout les humains soient infectés".

_________________
Thème de Lana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Shinde
Membre

Masculin
Âge : 21
Inscription : 06/10/2014
Messages : 39
Zénis : 3000
Statut : Mauvais
Finisher : Marque de la Lune

MessageSujet: Re: Petite halte en ville   Jeu 14 Mai - 4:36

  Après avoir usé ses dernières forces, le Dieu fut forcé de se retrouver dans un sommeil. La fatigue obligeant le cerveau à ne plus répondre aux attentes du corps, la jeune reine des Helminthes fut forcée d'amener Gaisho dans un centre hospitalier afin de ne pas le laisser à son sort, à l'agonie. Lors du réveil du jeune homme, celui-ci se trouvait dans une cuve remplie d'eau avec un tuyau lui servant à respirer. Il fallut quelques secondes avant que le mauvais Dieu ne retrouve ses esprits. Une fois les yeux ouverts, Gaisho aperçu une silhouette trouble avec des cheveux verts. Il comprit instantanément de qui il s'agissait. Retirant alors le tuyau provoquant alors l'allumage d'un voyant qui clignotait ainsi que d'un bip, le Dieu était prêt à sortir. Il leva alors son bras, et lança une boule d'énergie qui détruisit la paroi en verre solide. C'est alors que Gaisho s'écroula sur le sol, se situant maintenant aux pieds de la Reine. Le jeune homme passa ses mains trempées sur son visage qui l'était également. Celui-ci leva la tête, apercevant la jeune dame.

  « A force d'être à tes pieds, tu vas croire que je veux l'être. En tout cas, je te remercie de m'avoir aider. »

  Gaisho se releva, en étant pour la première fois dans un bon état devant Rakashmi. Le Dieu lança un sourire narquois, tout en serrant son poing. C'est alors que soudainement, une jeune fille aux cheveux rouges apparus. Celle-ci semblait assez soumise puisqu'elle se mit à genou devant l'autre personne. D'après ses dires, celle-ci semblait avoir infecté l'eau de la ville. Gaisho semblait intéressé du stratagème de la fille, et comprenait maintenant pourquoi la reine des Helminthes voulait la tranquillité de la planète. Après avoir écouté ce qu'avait à dire la servante de Rakashimi, Gaisho sourit.

« Vous allez m'excuser mesdemoiselles, mais j'ai une ville à raser de cette planète. De ce fait, je vous conseille de vous éloigner de ces lieux. »

C'est en libérant une quantité d'énergie monstrueuse que Gaisho s’apprêtait à faire quelque chose pour faire disparaître la ville. Puis, soudainement l'effort s'arrêta. Finalement, le Dieu avait envie d'être loyal suite au marché proposé par la reine des Helminthes. C'est alors que l'excuse sortit par celui-ci fit des plus miteuse possible.

  «Bon, je laisse un peu de répit à cette planète. J'ai des vêtements à changer. Mais je ne tarderais pas à m'en occuper. »

  Sur ces paroles, le Dieu fila en dehors de l'hôpital afin de trouver une boutique de vêtements, ce qui ne tarda pas à se montrer. Une fois à l'intérieur du magasin, le choix du jeune homme fut vite choisi. Malheureusement pour lui, le vendeur tira le bras de Gaisho afin de l'obliger à payer alros que celui-ci voulait juste partir tranquillement. Le Dieu maléfique ne tarda pas utilisé sa furie élémentale, puis lança sa mâchoire sur la nuque du terrien. Celle-ci faisait jaillir du sang de partout, et en quelques instants le vieil homme fut à terre en train d'agonir.


   Une fois prêt, le Dieu créa une sphère de corindon puis s'élança dans les airs afin de quitter les lieux. Ne sachant où aller, il s'élança rapidement en dehors de la zone d'attraction terrestre afin de repartir à la conquête des boules de cristal.

_________________
Thème de Shinde



Invité, il ne faut pas plus que mon ombre pour te battre.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rakashimi
Membre

Reine
MembreReine

Féminin
Âge : 25
Inscription : 20/07/2011
Messages : 23
Zénis : 2000
Statut : Mauvais
Finisher : Infection Organique

MessageSujet: Re: Petite halte en ville   Sam 16 Mai - 21:23

Toujours présente dans la salle spéciale octroyant aux patients un traitement régénérateur particulier, Rakashimi attendait avec impatience le réveil de Gaisho ainsi que l'arrivée de sa fidèle ouvrière. Elle espérait que Lana avait vu le plan qu'elle avait soigneusement dessiné de ses doigts dans la boue. La reine des helminthes n'avait pas un bon présentiment concernant le dieu qu'elle venait de transporter à l'hôpital. Avait-elle réellement fait le meilleur choix en décidant d'accorder sa confiance au jeune homme ? Même la plus intelligente des créatures créée en laboratoire ne pouvait répondre à cette question tellement Gaisho restait imprévisible. Tandis que l'envahisseuse fixait continuellement d'un regard plus qu'inquiet le bocal dans lequel était toujours cloîtré l'entité divine, la porte de la salle s'ouvrit derrière elle. Lana avait finalement terminé la mission qui lui était attribuée et afin d'exposer son rapport en toute courtoisie, l'ouvrière s'agenouilla devant sa reine qui ne se retourna même pas. Rakashimi l'avait pourtant bien entendu mais la situation actuelle semblait bien trop délicate pour ne pas y prêter attention. Évidemment, Lana ignorait encore tout de la rencontre que la demoiselle aux cheveux verts venait de faire et devait également se poser des questions quant à la présence de celle-ci dans un centre médical, chose qui n'était pas prévue à la base. Laissant cette histoire de côté temporairement, la reine des helminthes finit par se retourner en direction de Lana afin de lui répondre après plusieurs secondes d'attente interminable. Elle était ravie de la revoir après avoir attendu aussi longtemps son retour, ce qui l'avait également irrité. Afin de comprendre son retard, Rakashimi lui demanda des explications détaillées sur sa petite balade qui s'était éternisée en ville...

- Beau travail. Ce sont approximativement dix mille habitants qui s'apprêtent à servir mes intérêts. Je t'ai trouvé longue, suffisamment pour m'inquiéter de ton sort. J'ai même dû traîner moi-même le garçon derrière qui barbote dans son bocal à poisson. Tu vas être étonnée d'apprendre qu'il est possédé par une entité divine capable d'utiliser le corps d'autrui à sa guise, tout comme nous le faisons. Si je l'avais infecté, il aurait acquit nos capacités sans pour autant être complètement sous notre contrôle. Mais ce qui m'inquiète le plus, c'est que ses plans sont à l'opposé des miens. Lui veut apporter la destruction et l'extermination sur Terre, moi je veux soumettre et régner sur la totalité de cette planète. Je l'ai amené ici afin qu'il puisse se faire soigner. En échange, il a interdiction de s'attaquer aux terriens et à leurs constructions. S'il ne respecte pas ces deux conditions, il faudra s'arranger pour le neutraliser de manière définitive.

Ce fut à ce moment précis que la machine se chargeant de réanimer Gaisho commença à biper, ce qui attira immédiatement l'attention de la reine des helminthes qui se retourna face aux cuves régénératrices. Afin de pouvoir sortir de sa prison de verre, le jeune homme enfermé à l'intérieur fit imploser celle-ci à l'aide d'une vague d'énergie. L'explosion fut assez minime mais provoqua malgré tout une déflagration dans la pièce, les éclats de verre étant projetés dans toutes les directions. Rakashimi s'en prit d'ailleurs quelques-uns qui transpercèrent sa peau et qui la fit faire quelques pas vers l'arrière, elle qui avait décidé de rester sur place certainement pour admirer le spectacle de plus près. Quant au dieu qui venait de recevoir l'aide précieuse de l'envahisseuse, il retomba à ses pieds après être sorti de la cuve qu'il venait de détruire. Lui qui avait été plutôt irritant lors de leur rencontre fit place à une touche d'humour qui ne manqua pas de faire sourire la reine des helminthes après que celle-ci ai extrait les morceaux de vers plantés dans son sublime corps et ses magnifiques vêtements qui étaient neufs. La créature ne souffrait pas de ses blessures mais les plaies du corps de son hôte saignaient légèrement. Gaisho se redressa ensuite en affichant un sourire plutôt vicieux que narquois, prévenant Rakashimi ainsi que son ouvrière que la ville allait bientôt partir en fumée et qu'elles feraient mieux d'aller se mettre à l'abri. Contrairement à l'avertissement donné, la reine des helminthes resta sur place et se questionnait plutôt sur le culot que le jeune homme pouvait avoir. Allait-il réellement raser Karakura City ou était-ce juste du bluffe, voir une méthode d'intimidation ? La reine des helminthes le découvrit assez rapidement lorsque le dieu décida de remettre à plus tard l'extermination de cette planète et des gens qui y habitaient. Suite à cette affirmation, ce dernier s'enveloppa dans une sphère avant de quitter les lieux sans demander son reste. Rakashimi n'avait pas échangé un seul mot avec lui depuis qu'il était enfin réanimé mais elle n'allait pas tarder à faire part de son ressenti à Lana, étant toujours située à quelques centimètres derrière elle...

- Les pactes ne sont pas sa tasse de thé apparemment, ce qui signifie qu'il va falloir surveiller ses agissements jusqu'à ce qu'il ne puisse plus entraver nos plans de conquête. Il n'était pas accompagné quand je l'ai rencontré, ce qui signifie que c'est un individualiste comme tant d'autres je suppose. Notons aussi qu'il a besoin d'avoir à sa disposition un corps en bon état pour pouvoir jouer les destructeurs et que s'il élimine toutes vies humaines sur cette planète, cela fera de lui un être totalement vulnérable face à ceux qui lui résisteront. Il ne pourra plus échanger de corps et sera par conséquent vaincu, voir tué. Quel dommage de vouloir bafouer un marché, nous qui aurions pu l'aider à rallier ses ennemis à notre cause et ainsi lui permettre d'avoir la paix en retour. Il agit de façon irréfléchie.

Rakashimi soupira en fermant les yeux, restant positive malgré le doute qu'avait laissé Gaisho avant de partir comme s'il n'avait jamais rencontré qui que ce soit. Elle avait d'ailleurs une idée qui lui traversa l'esprit au cas où l'entité divine deviendrait plus que gênante, une idée que Lana avait exploité lors de son combat face à Aleyna en tournoi. Personnellement, Rakashimi n'avait jamais songé à expérimenter un tel traitement sur le corps de son hôte mais elle était persuadée que l'efficacité de cette technique prendrait tout son sens un jour...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lana
Membre

Ouvrière
MembreOuvrière

Féminin
Âge : 23
Inscription : 31/10/2012
Messages : 18
Zénis : 0
Statut : Mauvais
Finisher : Kogarasumaru Amakuni

MessageSujet: Re: Petite halte en ville   Dim 17 Mai - 17:12

Lana ne se releva pas, ne voulant pas le faire tant que Rakashimi ne lui aurait pas donné l'ordre. Par contre, elle se crispe un quand Rakashimi lui fait remarquer qu'elle a été longue et lui dit ce qu'elle a dû faire toute seule. Lana s'en voulait du coup, elle aurait dû faire plus vite ou trouver son idée plus tôt.

"Je vous demande de me pardonne, votre Majestée, j'ai cherché une source à contaminer pour que l'eau de la ville soit contaminée rapidement et je l'ai trouvé dans la tour d'eau qui alimente la ville. Ne connaissant pas bien cette ville, j'ai eu du mal à la trouver, sans oublier d'un gardien surveillait la tour et m'empêchait d'y entrer, j'ai dû le contaminer pour arriver à nos faims. Mais vous avez raison, je n'aurais pas dû me montrer si longue. Je suis désolée ça et pour le soucis causé".


Lana regarde ensuite le garçon qui se trouvait dans un cuve remplie d'eau quand la reine des Helminthe se met à lui donner plus de détails à son sujet. Ainsi donc, ce garçon était déjà contrôlé par une entité qui avait la même capacité qu'eux et qui risquait de compromettre leur plan de conquête de la Terre. Lana regarde Rakashimi et dit :
"Si je puis me permettre, votre Majesté, je ne sais pas ce que vous vous êtes dit exactement, mais je ne pense pas qu'on puisse lui faire confiance. Les divinités ont tendance à être imbus de eux-même et ont la trahison facile. Nous ne pouvons prendre le moindre risque. Le mieux serait de l'éliminer pendant qu'il est temps".

Soudain, le garçon dont vient de parler Rakashimi fait exploser sa cuve. Lana se lève alors et met son bras devant son visage pour se le protéger tandis qu'elle glissait un peu sur le sol, mais pas de beaucoup car elle résistait un peu en pliant ses jambes. Ses longs cheveux rouges flottaient aux vents. Une fois ceci fait, Lana tend un bras devant Rakashimi, prête à la défendre en cas de problème. Le jeune homme finit par remercier Rakashimi de l'avoir aidé après avoir fait un commentaire sur sa position qui était allongée car il s'était laissé tomber au sol. Bien sûr, Lana n'avait pas pris la peine de l'aider car pour elle, la sécurité de la reine passait avant tout. Puis, il annonce clairement qu'il allait raser la ville. Lana lui lance alors un regard aiguë. Tient tient, on dirait qu'il ne veut pas respecter l'accord qu'il a passé avec Rakashimi. Et bien, Lana va se faire un plaisir de le lui rappeler.


"Il me semble qu'en échange de l'aide de notre reine, vous ne deviez pas vous attaquer aux terriens et à leur habitat. Sa Majesté a respecté sa part du marché, je vous conseille donc d'en faire de même de votre côté".


Le garçon décide de laisser un répit à la terre et dit avoir des vêtements à changer. Lana affiche un air impassible en entendant ses paroles et dit :
"Vêtements propres ou non, vous avez conclu un marché avec la reine, donc vous vous y tiendrez".

Elle le regarde ensuite partir avant d'écouter ce que disait Rakashimi sur ce qu'il vient de se passer. Lana dit alors :
"Ce n'est qu'un idiot, il ne sait pas ce qu'il vient de perdre. S'il risque de perturber nos plans, nous devons trouver un moyen de l'éliminer efficacement. En attendant..."

Elle se dirige ver la porte, s'écarte pour se mettre sur le côté, tend ses bras et s'incline en penchant son buste en avant et en disant :
"Puis-je vous inviter à voir vos sujets? La contamination à dû commencer à faire effet maintenant".

_________________
Thème de Lana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Petite halte en ville   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite halte en ville
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Dragon Ball Evolution :: RPG :: Planète Terre :: Karakura City-
Sauter vers: