AccueilPortailBoutiqueFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Venus du ciel [Partie 2/10]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Bestia
Membre

Enfant de l'Empereur
MembreEnfant de l'Empereur

Féminin
Âge : 101
Inscription : 16/06/2014
Messages : 8
Zénis : 0
Statut : Neutre

MessageSujet: Venus du ciel [Partie 2/10]   Mar 2 Sep - 12:53

Etant arrivés à l’intérieur de la cité rurale grâce à la guidance des autochtones embusqués, la Maîtresse d’Effroi et les siens avaient fait une première partie de leur travail. La suite allait s’avérer plus délicate, car il y avait plus de gens à convertir et à convaincre ou persuader. Dans tous les cas, les guides se mirent à demander ce que souhaitait Bestia une fois qu’ils venaient d’arriver à destination :

- Votre grandeur, où devons-nous vous conduire à présent ?

La demoiselle prit un temps pour répondre, réfléchissant au meilleur moyen pour toucher un maximum de gens et aussi atteindre le chef des keplériens. Elle répondit ensuite en gardant sa manipulation mentale via la Force active:

- Emmenez-moi auprès de votre chef, guides. Il s’agit d’un imposteur. Vos seuls chefs sont les dieux, dont le dieu de vos dieux, à savoir mon chef, l’Empereur Arkanemesis. Veillez à vous en souvenir car vous devrez lui rendre un culte, à lui et ses ancêtres, mais aussi à la divinité qui lui a conféré la plupart de ses pouvoirs, qui est la divinité suprême.

- Bien votre grandeur, nous tâcherons de faire part de cela à toutes et à tous. Il faut que toute la planète sache ce qu’il en est réellement.

- Excellent. Allons-y maintenant.

Suite à cet ordre, les guides emmenèrent la Maîtresse d’Effroi et ses troupes à la résidence du supposé chef de la principale tribu de Kepler, à savoir celle qui avait bâti cette cité et qui avait étendu son influence à travers la planète entière. Il s’agissait d’une maison plus grande que toutes les autres et assez richement décorée de la flore locale mais aussi d’animaux locaux empaillés, ou de têtes qui étaient sans doute des butins de nombreuses chasses. Bestia trouvait cela intéressant car cela permettait d’avoir, pour elle et surtout ses soldats, un aperçu des différentes créatures prestigieuses et comestibles de la planète…

Elle entra ensuite avec une poignée de ses légionnaires ainsi que tous les anciens embusqués servant à présent de guides dans l’enceinte de la maison et découvrit dans le hall un assez joli trône incrusté dans le mur du fond de la résidence sur lequel était assis un autre autochtone, assez grand et surtout très fort physiquement, bien décoré par des tatouages et autres marques provisoires ou non pour le distinguer des simples keplériens. Bestia s’avança vers lui puis s’arrêta à une vingtaine de mètres de ce dernier alors que des gardes surgirent des quatre coins du hall pour l’encercler elle, les guides et ses légionnaires. N’attendant pas qu’on l’interpelle, ce fut elle qui prit en premier la parole en s’adressant au dirigeant de la cité et des keplériens :

- Mes sincères salutations « majesté ». Votre usurpation et vos mensonges ont assez duré. Nous sommes des envoyés du ciel, de vos dieux. Ils ont jugé bon de faire s’abattre leur sentence à partir de maintenant. Je vous conseille d’abdiquer en faveur de notre seul dirigeant, le dieu de vos dieux. Ces nobles guides ont d’ores et déjà rejoints nos rangs ainsi que toute la population sensée de la cité et de toute la planète. Vous n’aurez aucun soutien à part celui de vos soldats qui ne sont au final que des mercenaires que vous payez alors qu’ils méritent mieux. Rendez-vous bien sagement si vous ne voulez pas subir le courroux divin qui vous a été prescrit pour vous punir de vos actes !

- Co-comment ça ? Vous avez fait tout ce chemin depuis les cieux sous les ordres des dieux pour m’annoncer cela ? Pour que je quitte ce trône ? Qui êtes-vous pour oser exiger de la sorte mon abdication ?! Connaissez-vous ma colère ?!

Le dirigeant de la cité était apparemment très mécontent de cette nouvelle. De son côté, Bestia était en position de force, car pouvant manipuler les habitants mais aussi bénéficiant d’une puissance militaire bien supérieure à toutes celles que pourrait employer le siégeant au trône. Elle avait par ailleurs menti sur le fait que toute la population avait rejoint son camp et avait accepté ce qu’elle avait annoncé puisque cela n’était pas encore fait, mais ça n’allait pas tarder après s’être débarrassé de cet obstacle. Bestia eut envie de ricaner face à cette colère apparente du keplérien parce qu’il n’était rien face à elle et c’est ce qu’elle allait lui faire comprendre. Pour cela, elle envoya avec sa main droite une série d’éclairs sur les soldats du dirigeant situés du côté de sa main ce qui les mis hors d’état de nuire, sans pour autant les tuer car elle n’y était pas allée suffisamment fort. Ceux étant à gauche furent balayés par une vague de Force et se virent projetés contre les murs de la maison avant de retomber au sol, évanouis. Ensuite, la Maîtresse d’Effroi dégaina son sabre laser puis s’amusa un peu avec tout en parlant tranquillement au dirigeant de la cité, spectateur de cette scène assez humiliante pour lui mais surtout menaçante :

- Cela vous suffit comme preuve de notre toute puissance ? A moins que vous ne vouliez finir embroché par cette arme splendide. Qu’en pensez-vous ?

L’homme sur le trône était assez désemparé et il y avait de quoi face à cette situation. Il pouvait très bien envoyer plus de soldats mais il avait compris que la Maîtresse d’Effroi n’allait en faire qu’une bouchée, et ce très rapidement. Il se décida du coup à se lever de son trône, puis, en désespoir de cause, à se mettre à genoux devant la subordonnée de l’Empereur, lui demandant en quelques sortes de lui laisser la vie sauve :

- Je dois me résigner à la volonté divine… Prenez donc place sur ce trône. Il vous revient de droit… Pardonnez mes offenses et mon incompréhension face à la volonté des dieux et du dieu des dieux qui vous envoie. Je suis à votre service, quelle que soit la chose que vous me demanderez…

Bestia afficha un sourire sans pour autant qu'on puisse le voir puisqu’elle était masquée. Elle était satisfaite de son ultimatum et surtout de sa manipulation, de ses quelques mensonges et surtout de sa rhétorique. Elle venait de soumettre le dirigeant le plus influent de la planète presque sans effort. Afin de le récompenser mais aussi de le calmer, elle posa sa main sur la tête de l’ancien dirigeant à genoux devant elle, puis lui dit :

- Je t’absous, par les pouvoirs que le dieu de vos dieux Arkanemesis m’a conféré, des fautes que tu as pu commettre en ma présence. Veille à te souvenir de lui qui nous dirige tous, et qui mérite un culte supérieur aux dieux qui en reçoivent sur cette planète. Dis à ton peuple qu’il doit adorer l’Empereur Arkanemesis et ses ancêtres, ainsi que la divinité suprême qui lui a conféré tant de pouvoirs. A présent, Kepler fera partie de la faction de notre seigneur, la Fédération Tetsukinienne. Ceci prend effet immédiatement. Vous devrez brandir les armes pour ceux qui vous dirigent, donner vos richesses dans la mesure du raisonnable, et en retour vous aurez la sécurité, la nourriture, le confort, le bonheur. Votre vie habituelle n’en sera que peu changée. Veillez seulement à satisfaire vos supérieurs et ne vous inquiétez point de l’extérieur.

- Je pense avoir compris. Je vais me charger de transmettre cela à toute la cité, et que ce message soit répandu sur toute la planète.

- Bien mon serviteur. Tu as bien mérité quelque chose en retour pour ta loyauté.

Bestia contacta ensuite des membres de l’équipage du vaisseau amiral dans lequel elle avait atterri sur Kepler puis ordonna l’envoi à sa position de cargaisons de vivres qui arrivèrent au bout de quelques heures, rendant heureux l’ancien dirigeant, sa famille mais aussi une bonne partie des habitants qui avaient été mis au courant via les anciens embusqués de ce qu’il s’était passé dans le hall de la grande demeure.

Tout étant réglé à cet endroit, Bestia n’eut pas le temps de se reposer sur le trône et organisa un rassemblement à la place où se trouvait le marché de la cité. Elle fit sécuriser l’endroit par ses soldats ainsi que tout le reste de la ville puis tint un discours aux keplériens présents, en utilisant de nouveau sa manipulation d’esprits via la Force :

- Comme certains auraient pu le voir, nous sommes les envoyés du ciel, envoyés par vos dieux et surtout par le dieu de vos dieux, le grand Arkanemesis. Votre dirigeant a commis sans que vous ne le sachiez d’innombrables choses mauvaises pour vous ô peuple de Kepler. Les divinités ont jugé bon de nous envoyer, nous, soldats divins, afin de punir ce dernier. Nous l’avons fait ! Le trône revient par ailleurs et de manière légitime au dieu des dieux Arkanemesis. Prêtez allégeance à lui, c’est l’Empereur. Il viendra d’ici peu vous rendre visite et transformer votre vie si elle eut été difficile en séjour agréable dans le monde des vivants. Vous devez lui rendre un culte, à lui et ses ancêtres mais aussi à la divinité suprême qui lui a conféré tant de pouvoirs. Adorez-le comme il se doit, telle est la volonté divine. Kepler ainsi que tout ce qui est et vit sur elle font désormais partie de l’empire du grand Arkanemesis. Dites-le bien à tous, cette planète est désormais dans la Fédération Tetsukinienne, que dirige notre dieu assisté par ses quelques lieutenants, dont je fais partie.

Le discours enjoliveur étant terminé, Bestia se garda le plaisir des réactions enthousiastes voire fanatiques des centaines voire milliers de keplériens présents. Son plan avait marché et à présent il ne resterait plus qu’à l’Empereur de choisir comment gérer cette nouvelle planète de la Fédération. Dans tous les cas, Bestia dirigerait celle-ci en quelques sortes par intérim jusqu’à ce que celui-ci ne donne de quelconque directive quant à Kepler. Elle se réserva par ailleurs le droit de doter la cité rurale d’une garnison de légionnaires suffisante pour la défendre et la sécuriser surtout puis fit disperser les autres troupes disponibles aux quatre coins de la planète pour occuper cette dernière sur toute sa surface mais aussi pour répandre la manipulation générale qu’elle avait utilisée afin de soumettre les keplériens à sa volonté et surtout à celle de la Fédération. De son côté, elle se rendit vers un lieu que ses guides provisoires lui avaient décrit, il s’agissait d’une sorte de royaume, très grand en superficie, et donc intéressant à contrôler. Pour cela il allait falloir trouver le roi, mais ça n’allait pas durer bien longtemps grâce à la technologie utilisée par les fédéraux et aussi grâce à la précieuse aide apportée par les anciens embusqués…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Venus du ciel [Partie 2/10]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Dragon Ball Evolution :: RPG :: Planète Kepler :: Cité Rurale-
Sauter vers: