AccueilPortailBoutiqueFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vers de nouvelles découvertes [Partie 1/7]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Arkanemesis
Membre

Empereur
MembreEmpereur

Masculin
Âge : 101
Inscription : 23/04/2014
Messages : 24
Zénis : 1500
Statut : Neutre

MessageSujet: Vers de nouvelles découvertes [Partie 1/7]   Sam 30 Aoû - 14:36

Un temps pour tout. Le premier relevait de la préparation tandis que le second était à l’action et c’était pendant ce dernier que la Fédération se trouvait. Effectivement, après avoir mobilisé des centaines de milliers d’hommes, elle était fin prête à étendre sa zone d’influence pour des raisons spécifiques sur d’autres planètes, très éloignées de son territoire actuel. A la tête des troupes, l’Empereur lui-même qui avait reçu des suggestions d’un de ses subordonnés roi d’aller tenter de rallier à sa cause quelques planètes d’une galaxie voisine à celle d’origine de la Fédération. L’idée de départ était bonne à vrai dire, en vue des informations récoltées par les services secrets pour leur dirigeant. Ces planètes étaient souvent dépourvues de forces armées ou défensives suffisantes pour tenir tête de manière hostile à la Fédération grandissante. De plus, la plupart étaient pourvues de ressources utiles pour les peuples vivant en son sein, mais aussi car ces ressources étaient en grandes quantités et étaient fortement demandées, donc leur prix était élevé et elles rapporteraient gros si jamais les lieux où on pouvait les exploiter étaient contrôlés par la Fédération. Dans tous les cas, les intérêts multiples n’enfreignaient en rien les principes de l’Empereur qui préférait la discussion verbale plutôt que l’imposition à discuter, ou encore la paix imposée…
 
La suggestion de venir étendre l’influence de la Fédération venait d’un des rois planétaires, aussi ami de l’Empereur. Il s’agissait du petit Empereur Hideshi Saitô. Petit Empereur car il avait hérité et agrandi l’Empire Tetsukinien réunissant quelques dizaines de planètes. Le réel Empereur à savoir Arkanemesis lui avait permis de garder un certain contrôle sur ces planètes mais pas son titre d’Empereur afin d’éviter toute confusion et surtout pour bien montrer qu’il était et resterait son supérieur. Après, ce n’était qu’un titre et malgré tout, Hideshi était certainement un des plus influents rois planétaires de la Fédération et c’était ça qui était le plus important. Enfin bref, compte tenu de l’envergure des opérations, l’Empereur y avait mis les moyens et c’est ainsi que quatre flottes fortes de quatre vaisseaux amiraux, quelques dizaines de croiseurs et destroyers interstellaires et des centaines de vaisseaux, tant bombardiers que chasseurs simples ou intercepteurs avaient été réalisées pour cette expédition. On n’est jamais trop prudent. Cependant, la première flotte avait un avantage, un plus de taille sur les autres puisqu’elle était celle de l’Empereur, et ce gros plus était un vaisseau amiral titanesque qui faisait pas loin de sept kilomètres de longueur pour un peu plus d’un kilomètre de largeur ce qui en faisait un mastodonte galactique en plus d’être un chef d’œuvre technologique au style particulier, propre aux vaisseaux transportant l’Empereur qui devaient bien se démarquer du reste de la flotte. Enfin, des dizaines de milliers d’hommes avaient été mobilisés pour participer à l’expédition, en plus d’un corps expéditionnaire d’élite impérial, qui servirait de gardes au dirigeant de la faction.
 
Dans tous les cas, cette « aventure » était bien préparée, organisée afin de la rendre la plus efficace possible. La détermination était également au rendez-vous, voilà pourquoi les forces fédérales n’allaient pas courber le dos face à la moindre difficulté, qu’elle soit d’ordre naturel ou pas. Les flottes étant chacune stationnées à une grande station spatiale à l’intérieur de la zone contrôlée par la Fédération, il était grand temps de partir. Arkanemesis rassembla pour l’occasion quelques-uns de ses fidèles conseillers pour leur donner des directives quant à la gestion des affaires étatiques. Ceci étant fait, il enchaîna en faisant réunir ses subordonnés directs qui allaient l’accompagner dans ce voyage. Ainsi, quelques colonels généraux, qui seraient chargés de diriger comme il se doit les légionnaires assignés à la mission ainsi que quelques acolytes de l’Empereur, à savoir des sortes d’élèves soldats d’élites, remarquables de par leur accoutrement assez semblable à celui de leur supérieur direct, à savoir le dirigeant de la Fédération puisqu’ils portaient des armures renforcées extrêmement résistantes puisque faites de la même matière que le blindage des vaisseaux amiraux, pouvant donc résister à des chocs ultra violents ou encore à des températures extrêmes par exemple. Ces derniers étaient armés de sabres laser tout comme lui, arme rare et surtout noble. Les effectifs en termes d’officiers et d’hommes d’élites étant prêts, le décollage des quatre flottes s’enclencha quelques minutes après la montée à bord des vaisseaux des colonels généraux, du corps d’acolytes et de l’Empereur et une partie de la garde impériale. Un des conducteurs du vaisseau amiral sur lequel se trouvait le dirigeant fédéral alluma la carte des galaxies en trois dimensions puis désigna le cap vers lequel ils se dirigeraient. Les flottes se défirent de leur arrimage avant de se déplacer à la vitesse de la lumière pour sortir de la zone contrôlée par la Fédération de manière rapide. Cela se fit en seulement quelques minutes…
 
Après ce voyage à vitesse lumière, les flottes reprirent une allure de croisière, le temps que les détecteurs situés sur les vaisseaux localisent des planètes dans cette galaxie où ils venaient de pénétrer. Ceci fut très rapide grâce à la technologie de pointe dont disposait la Fédération. L’Empereur ainsi que ses subordonnés remarquèrent assez rapidement une poignée de planètes qui sortaient du lot de par leur originalité. Ces dernières avaient pour nom Kepler, Nibiru et Kaminari. La première était une planète isolée et où la faune et la flore régnaient en maîtresses des lieux, et où vivaient quelques tribus indigènes. La seconde était également à part des autres systèmes de planètes, apparemment oubliée depuis un moment mais avec énormément d’eau, rouge sang et semblait attiser la curiosité de chacun. Elle serait habitée par des êtres plus ou moins divins mais peu nombreux. La  dernière quant à elle était surtout sablonneuse, sur presque toute sa surface mais possédait de la vie, et pas des moindres puisqu’une race unique et très intéressante semblait y vivre depuis fort longtemps, celle des Den’Kous. Ces informations provenaient de la base de donnée intergalactique et connectée à d’autres points d’informations partout dans la galaxie, d’où la certaine précision des choses rapportées. Néanmoins, il fallait décider sur quelle planète il fallait tenter de visiter en particulier. Les personnages importants de l’expédition se concertèrent donc. Parmi eux, l’Empereur avait évidemment son mot à dire, avec sa vision globale des choses :
 
- Bon, mes chers fidèles soldats, nous allons devoir faire un choix et nous focaliser sur une planète en particulier, les autres seront analysées et sans doute visitées par nous au même moment ou juste un peu après. Je vous propose alors de procéder de la manière suivante : Ma flotte ainsi que mon vaisseau sera accompagné d’une autre flotte pour l’épauler en cas de problèmes et ira sur la planète sur laquelle nous nous serons focalisés tandis que les deux autres iront chacune sur les autres planètes désignées par l’holo-carte. Ensuite, je pense que Kaminari serait la planète la plus intéressante à visiter du point de vue prise de risques. Selon les données reçues, elle ne serait habitée que par quelques millions d’individus tout au plus, répartis en tribus, donc sans centralisation, du moins en apparence puisqu’apparemment il y aurait un roi ou une sorte de dirigeant unique sur cette planète. En somme, il s’agit là d’une faiblesse. Nous nous devons de l’exploiter, non pas pour imposer une tyrannie sans scrupules mais pour ne pas être vus de manière hostile. Je ne veux pas de morts pour rien, sans justification, sauf si cela est nécessaire. Quant aux autres planètes, je suggère d’abord l’analyse via les détecteurs courte portée pour avoir une idée des ressources de chaque planète mais aussi de ce qui y vit. N’effrayons pas les autres en débarquant sur leur planète à la manière de conquérants, ce n’est pas vraiment dans l’esprit de la Fédération.
 
Suite à cette proposition bien réfléchie et surtout doublée d’une analyse globale, utile pour la suite des opérations, un des officiers de l’expédition demanda la parole à l’Empereur qui lui accorda afin qu’il expose sa vision des choses et réponde à la proposition du dirigeant :
 
- Majesté, vous avez une bonne vision des choses et une bonne réflexion à ne pas vouloir offenser les peuples supposés vivre sur ces planètes. Cependant, ne serait-il pas mieux de pouvoir débarquer sur ces dernières afin de récolter des échantillons ? Autrement, je pense que votre plan est tout à fait approprié et je suis certain que personne n’en dira le contraire, sire.
 
- En effet, bonne idée colonel général. J’autorise le déploiement de petites escouades sur la surface des planètes concernées. Cependant, je vous défends de faire preuve d’agressivité envers les peuples qui y vivent. Essayez de discuter si vous arrivez un minimum à vous comprendre. Autrement, si face à vous il y a preuve d’hostilité, vous pourrez vous défendre et agir en conséquence, et même débarquer plus de troupes. Gardez cependant en tête ceci : la diplomatie avant tout. Officiers, légionnaires, à vos positions ! Rappelez-vous de ce que je vous ai dit et montrez-vous dignes et fiers de servir la Fédération !
 
Le petit débat étant terminé, les subordonnés de l’Empereur s’exécutèrent immédiatement et on sonna l’alerte à la séparation des quatre flottes. Ainsi, ces dernières prirent des caps différents sauf celle de l’Empereur et une autre qui l’accompagnait, se dirigeant toutes deux vers Kaminari, située encore assez loin. Afin d’y arriver plus rapidement, le déplacement interstellaire fut activé après avoir été correctement configuré puis, en l’espace d’une poignée de secondes, les deux flottent arrivèrent en face, non loin de l’orbite de ladite planète. A ce moment-là, l’Empereur prit de nouvelles directives :
 
- Faites déployer les chasseurs de type SB Seraphim pour escorter les sept croiseurs interstellaires miniatures que nous allons envoyer en orbite sur Kaminari. Préparez également des masques respiratoires pour tous les pilotes et les équipages présents dans les croiseurs. Enfin, embarquez suffisamment de légionnaires dans ces derniers et accompagnez chaque pilote de chasseur d’un soldat afin de l’assister et de veiller sur lui au possible. Sur ce, en avant !
 
Le souverain, accompagné de pas mal de gardes du corps, embarqua ensuite sur un des sept petits croiseurs, prenant en charge par la suite une partie des commandes pour faire sortir le vaisseau de la baie d’amarrage de manière délicate et surtout sûre. Il se lança ensuite vers l’orbite de la planète juste après être sorti, activant les propulseurs du croiseur tout en ayant demandé à ce qu’ils soient déployés à leur puissance maximale. Il était ainsi escorté à la fois par l’équipage mais aussi par les dizaines de chasseurs envoyés au cas où.
 
C’est après une dizaine de minutes qu’il arriva avec les siens en orbite de ladite planète. Alors, il demanda à ce que l’on se pose à un endroit assez stratégique, en hauteur et dans un lieu bien dégagé et surtout avec une présence de sable moindre. Cet atterrissage se fit avec trois autres croiseurs tandis que les restants restèrent en position fixe en orbite autour de la planète. Les légionnaires et membres d’équipages mirent leur masque respiratoire avant l’annonce de l’évacuation partielle du vaisseau pour poser enfin le pied sur la planète. Cet honneur en quelques sortes fut octroyé à l’Empereur qui posa le premier les pieds dessus, sur de la roche assez dure mais un peu friable. Apparemment, il n’avait pas besoin tout comme ses subordonnés d’utiliser un masque respiratoire après qu’une analyse brève fut faite par un des spécialistes présents avec un appareil fait pour ce type de détection. Arkanemesis tourna un peu sa tête afin d’analyser les lieux puis se décida à avancer sur une plateforme plus élevée en hauteur. De là-haut il put avoir un panorama complet de la région où ils avaient atterri et il remarqua par la même occasion qu’aucune habitation n’était présente :
 
- Aucun signe de vie apparemment. Nous allons sans doute devoir parcourir pas mal de distance avant de pouvoir trouver qui ou quoi que ce soit. Bon, allez, faites sortir les speeders et dirigeons-nous plutôt vers là-bas en éclaireurs. Ah et aussi, postez ici de manière permanente six mille hommes. Je veux que notre base sur cette planète soi bien sécurisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Vers de nouvelles découvertes [Partie 1/7]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Dragon Ball Evolution :: RPG :: Planète Kaminari :: Plaine Foudroyante-
Sauter vers: