AccueilPortailBoutiqueFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Présentation d'Arkanemesis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Arkanemesis
Membre

Empereur
MembreEmpereur

Masculin
Âge : 101
Inscription : 23/04/2014
Messages : 24
Zénis : 1500
Statut : Neutre

MessageSujet: Présentation d'Arkanemesis   Mer 23 Avr - 18:51

Fiche de Présentation


Nom : Akuwaru

Prénom : Arkanemesis

Race : Inconnue, mais cela s’apparente plutôt à une apparence mauvaise, presque démoniaque bien que divine à l’origine

Âge : Inconnu, 27 ans en apparence

Sexe : Masculin

Sexualité : Hétérosexuelle

Statut : Neutre

Taille : 1,79m mais il peut apparemment grandir de sa simple volonté

Poids : 74 kg

Physique :
  Parmi les humanoïdes (même si ça n’est pas sûr qu’il en soit un), Arkanemesis est sans doute un des « spécimens » les plus particuliers, voire étranges du point de vue de certaines personnes. Ces spécificités se remarquent d’abord par la couleur de ses yeux, en général noirs et vides mais pouvant virer au jaune perçant, un peu comme les félins. Ils peuvent cependant prendre d’autres couleurs, parfois tout à fait opposées comme le bleu ou le rouge.


Il possède également une autre particularité qui font de lui un être unique, sa peau. Effectivement, elle est marron légèrement pâle, sauf quand il est éclairé par une lumière céleste, donc une étoile où celle-ci vire plutôt vers le basané, le bronzé. Vient ensuite ses sortes de marques corporelles ou tatouages. A vrai dire, il ne sait pas exactement ce que c’est. Ces derniers sont en général d’un marron encore plus foncé que sa peau mais il arrive selon la situation qu’ils aient leur couleur qui se voit changée, un noir ténébreux, comparable au noir de la fibre de carbone ou encore le henné noir avec des contours rouges sang, qui deviennent plus éclatant dans certaines situations. Ces tatouages ou marques parcourent tout son corps, de la tête aux pieds, même jusqu’aux bouts des doigts. Par ailleurs, on ne sait pas ce qui se cache derrière ses avant-bras, la paume de ses mains et en partie ses pieds et tibias car ils se voient cachés par des bandages noirs d’un tissu magique indestructible mais qui peut se délier par sa volonté et s’auto-régénérer.


Autrement, l’empereur est assez beau bien que ses marques puissent l’enlaidir selon le goût de certaines personnes. Sa musculature n’est pas des moindres bien qu’elle ne soit pas la première chose à laquelle on a les yeux attirés. Il a les cheveux noirs éclatants, légèrement clairs et moyennement longs. Ces derniers sont en quelques sortes ornés par un bandeau rouge sang qui fait le tour de sa tête et dont il se sert parfois pour cacher un voire ses deux yeux, ou encore une grande partie de son visage. D’ailleurs, mis à part cette chose qui le couvre, il n’a qu’un genre de bas de bure de la même couleur que son bandeau. Ce gros morceau de tissu magique qui est indestructible et s’auto-régénère tout comme son bandeau et ses bandages est légèrement entre-ouvert pour faciliter les mouvements nécessaires pour se déplacer. Il est par ailleurs décoré du même type de tatouages, marques que celles situées sur le corps de l’empereur, comme si c’étaient des prolongements.




Malgré cette description de son réel physique, il est très rare de le voir ainsi car en général il se présente à son peuple ou encore ses subordonnés habillé d’un revêtement impérial un ensemble d’armure complète avec un casque qui lui couvre toute la tête en laissant tout juste la place à ses yeux pour qu’il puisse voir correctement sans qu’on n’arrive à savoir ce qu’il regarde grâce à la forme du casque. Les épaulettes ainsi que ce casque possèdent des pics courbés et très tranchants et perçants d’un métal particulier, magique même. A ces dernières épaulettes, une cape est accrochée, du même tissu que ses bandages et de la même couleur. Cet ensemble n’est pas celui qu’on donne lors du sacrement impérial. Cependant, il donne à l’Empereur un aspect imposant et dominateur. Il ne s’agit pas seulement d’une tenue d’apparat mais aussi d’une tenue religieuse. Effectivement, il s’en sert comme tenue de grand pontife de la religion officielle de sa fédération.



Caractère :
 Ce qui est très étonnant dans le caractère de l’empereur est d’abord sa capacité à trancher, dans tous les sens du terme. En effet, il sait se montrer en bon juge quand la situation le demande mais sa sentence peut être sévère, très sévère… Il sait d’ailleurs se montrer machiavélique dans ses entreprises aussi bien que les punitions qu’il inflige mais, paradoxalement, Arkenemesis est doté d’une très grande patience. Il semblerait que ce soit un don hérité de ses ancêtres, mais cela reste à confirmer.




L’Empereur sait se montrer autoritaire, ayant l’âme d’un chef militaire de haute renommée. De l’autre côté, il lui arrive d’être concilient et clément envers ceux qui le servent. C’est pour lui une sorte de reconnaissance envers les services qu’on peut lui rendre. Néanmoins, il sait manipuler ses subordonnés presque comme bon lui semble, que ce soit par son aura et sa place hiérarchique ou encore par la malice, les stratagèmes dans le but d’avoir ce qu’il désire. Ainsi, tous ses subordonnés directs et ceux qui sont sous son emprise directe, à savoir les rois et les enfants de l’Empereur, lui sont soumis, dans le sens où ils écoutent ses conseils, qui sont toujours bons à prendre car empreints d’une vision particulière des choses. Ils font en somme de bons serviteurs pour leur majesté, qui leur rend bien en leur octroyant de par sa grâce ou ses élans de générosité des fonctions importantes au sein de sa Fédération en plus de celles qu’ils peuvent exercer. Effectivement, Arkanemesis sait récompenser en grandes quantités ceux qui lui sont fidèles, dévoués et surtout serviables.


Malgré cet aspect de stratège né et d’habile politicien et manipulateur, le souverain n’en est pas moins épris de sentiments particuliers selon les personnes. C’est d’ailleurs en partie pour cela qu’il a mis en place le titre d’enfant de l’Empereur, qui a une importance croissante dans sa Fédération. Il est également quelqu’un de respectueux de façon générale, même avec ses ennemis, ce qui fait qu’il est également de son côté respectable. En fait, il l’est soit par son titre, soit humainement parlant, en tant qu’individu, par sa respectabilité. C’est en partie pour cela et sa capacité à convaincre que les anciens ennemis de la Fédération Tetsukinienne ont changé de camp pour rejoindre ses côtés. Les plus réticents quant à eux, après maintes négociations inabouties à la fin, ont dû se faire exterminer.


Arkanemesis préfère donc généralement privilégier la discussion plutôt que l’affrontement. Ce n’est pas par peur qu’il fait cela, mais par clémence et surtout par volonté de cohabitation des espèces entre elles. Il n’est effectivement pas xénophobe et c’est d’ailleurs pour cela qu’il ne refuse jamais ou presque l’ajout d’un peuple à la Fédération. L’Empereur est plutôt partisan du célèbre dicton : « L’union fait la force ». Cependant, cela n’empêche pas qu’il soit doté d’une soif de pouvoir et de puissance hors du commun, autant que sa détermination et sa volonté de fer. Il apprécie de voir la fédération s’étendre de planètes en planètes même sans avoir de vocation universelle car il respecte tout de même les opinions de ses ennemis ou de ceux qui ne veulent pas être alliés à lui par simple racisme, ou xénophobie.




Niveau sentimental, l’Empereur est vu comme une figure forte, sans points faibles à ce niveau. Autrement dit, il serait célibataire et il le sous-entend assez ouvertement en disant souvent lors de ses discours qu’il est « marié à la Fédération », ce qui signifie bien entendu qu’il n’agit pas que dans son seul intérêt en tant que souverain, mais aussi et surtout celui de sa faction. Rien ni personne n’a donc pu lui faire vibrer le cœur, et c’est donc une force quelque part pour lui, car personne ne pourrait le faire fléchir en menaçant quelqu’un qui lui est proche. Néanmoins, il détient un certain lien privilégié avec ses subordonnés, qu’ils soient directs ou pas. En effet, il entretient une relation de Père avec ces derniers, ce qui pousse la quasi-totalité de son peuple à l’admirer pour sa figure d’homme fort, noble mais pouvant être également intelligent et malfaisant envers ceux qui menacent lui, les peuples sous son autorité, sa faction etc. Il est donc aussi très apprécié, et vu comme un protecteur par tous ceux qui vivent dans la Fédération.




Malgré cette proximité avec son peuple, son aura forte et qui impose le respect, sa presque xénophilie ou encore son âme de stratège, Arkanemesis n’en reste pas moins mystérieux aux yeux de tous, et même ceux qui sont les plus proches de lui hiérarchiquement, les rois. Effectivement, cela se ressent par ses décisions parfois imprévisibles, qui en font de lui un adversaire redoutable, au front comme à l’arrière pour mener une guerre. Il en fait également en termes de géopolitique où il peut chercher à rencontrer des peuples qui paraissent moins « intéressants » aux yeux des personnes de sa faction par rapport à d’autres peuples qui présentent un certain intérêt pour ces personnes-là alors qu’il n’en est rien. En somme, il est presque impossible d’anticiper sur ce qu’il peut faire, c’est d’ailleurs une grande force.


Aussi, ce mystère autour de lui peut être illustré par le fait qu’il soit le grand pontife de sa faction. C’est d’ailleurs aussi grâce à ce titre, et toutes les charges qui incombent de lui qu’il est vu comme quelqu’un de mystérieux. En dépit d’avoir convaincu plus de 99% des personnes vivant dans la Fédération de croire et de pratiquer sa religion, donc la religion impériale, il reste néanmoins obscur quant à ses rites qui le haussent au statut le plus proche de la divinité qu’il vénère lui et ses subordonnés, des rois aux simples citoyens, étrangers domiciliés etc. Il sert du coup aussi d’intercesseur et d’intermédiaire suprême pour « accéder » à cet être qui semble suprême. Par ailleurs, on lui voue souvent un culte à lui et à sa famille impériale, tout comme aux rois mais dans une moindre mesure pour ces derniers. Ainsi les étrangers à la Fédération ont pu rédiger des écrits stipulant parfois de grands rassemblements où les habitants de la faction adorent l’Empereur comme un dieu, assis confortablement sur son trône ou debout, surélevé sur une plateforme, recevant par ailleurs des bienfaits particuliers, très difficiles à décrire pour ces écrivains.




En résumé, il s’agit d’un personnage tout en nuances, à la fois proche du petit peuple et mystérieux pour lui. A la fois respectueux, noble et malin stratège. A la fois admiré, adoré et adulé par la conviction mais aussi la persuasion des habitants de la Fédération. A la fois dur, autoritaire, clément et généreux...


Histoire :
La date de naissance d’Arkanemesis n’est pas exactement connue des sources, qu’elles soient humaines (rapports oraux en particulier) ou écrites. De son côté, il sait à peu près quand il est né mais n’est pas sûr à quelques années près. En revanche, tous les habitants de la Fédération savent qu’il fait partie de la dynastie impériale des Akaïdes dont l’origine remonte à des temps révolus et lointains, proche de la divinité adorée par Arkanemesis et ses sujets. Il s’agit en fait d’une famille ayant réellement existé mais sa particularité est qu’elle possède des aspects plus ou moins légendaires qui font l’objet d’histoires racontées de parents à leurs enfants, dans le but de les faire dormir par exemple…


Cette famille, originaire d’une planète autrefois reculée et campagnarde puis devenue une véritable usine de masse, Tetsukin, s’est élevée très rapidement dès l’apparition des êtres humains aux quatre coins de la galaxie. Elle a été créée par la volonté divine, et surtout par le sang divin, liquide qui coule encore dans les veines des descendants des tous premiers Akaïdes. Cela fait donc des milliers et même des millions d’années que la famille existe et elle bénéficie par ailleurs de bénédictions divines particulières, dont elle est la seule à savoir l’existence.




Bien que sa date de naissance soit incertaine et qu’on suppose généralement que l’Empereur a environ une trentaine d’années, on sait cependant qu’il n’est pas né sur une planète et qui furent ses parents. Du côté paternel, et prolongeant la lignée des Akaïdes se trouvait le dénommé Marka, son prédécesseur en tant que souverain et grand pontife. Ce dernier avait vécu extrêmement vieux, et son règne fut marqué justement par cette longue durée et sa prospérité vers la fin et cette vision des choses se répercuta sur plusieurs dizaines de générations, soit des centaines d’années à diriger la Fédération. Il avait disparu dans des conditions étranges et bien qu’aujourd’hui la réponse habituelle des gens veuille qu’il soit mort ce n’est pas une chose certaine. Sa mère quant à elle était Aphia, morte peu avant la disparition son père et était la première prêtresse (dans le sens la plus importante, la principale) de la Fédération.


Ainsi, Arkanemesis hérita d’un vaste empire, solide qui plus est mais qui demandait encore à absorber d’autres planètes pour s’agrandir, et pouvoir pratiquer un certain brassage des races de tous genres, afin de vivre en harmonie à travers l’Univers. C’était d’ailleurs une des composantes du dogme de la religion impériale et de sa philosophie. Voilà pourquoi l’objectif de son père et de ses prédécesseurs fut toujours le même et la tradition voulait qu’il soit le garant et continuateur de cette dernière. Il fut donc l’objet d’un sacre magnifique à bord d’un vaisseau qui voyageait afin de délimiter les frontières de la Fédération, dans un but patriotique mais aussi pour ne pas avantager une planète et donc un ou plusieurs peuples plutôt qu’un autre en faisant le sacre à tel ou tel endroit. Ce fut par la voie de la divinité impériale qu’on lui attribua les objets symbolisant le pouvoir impérial à savoir le sceptre, le sabre laser légendaire, la couronne, le masque et enfin le manteau ou plutôt la tenue impériale avec un certain nombre de bijoux transmis de prédécesseur à successeur que ce soit ante ou post mortem. Après ce sacre, il était d’usage de se vêtir de tout l’accoutrement donné puis de donner un discours à la cour impériale, les différents rois planétaires mais aussi à ceux qui ont pu se déplacer pour l’évènement. Durant cette prestation, il fit remarquer sa volonté de respecter avec piété les traditions impériales et de mener ses sujets ainsi que la Fédération à un très haut niveau, cela pouvant être interprété par qui le veut. Il laissait volontairement planer le doute sur ce qu’il disait, comme à son habitude.




Ce fut après son sacre, son investiture en tant qu’Empereur qu’Arkanemesis put enfin passer à l’action. Pour commencer, bien qu’il avait dit qu’il respecterait les coutumes, il commença à mettre en place une série de réformes particulières, en emportant grâce à sa capacité à convaincre les autres tous les votes faits sous forme de référendum à l’unanimité, sans trucages ni suppression des éventuels opposants politiques s’il y en avait… Et il n’y en avait justement aucun, sans même qu’il y ait existence de répression. Ainsi, il put créer dès le début de son règne le titre d’Enfant de l’Empereur, utilisé pour des serviteurs aptes, de par leurs capacités et leurs dons, à entreprendre seuls certaines opérations, qui pouvaient s’avérer dangereuses ou même mortelles. C’étaient donc une forme d’élite mélangeant les domaines militaires, politiques etc. Dans tous les cas, c’était et c’est toujours un honneur d’être choisi par l’Empereur comme son enfant spirituel. Par ailleurs, ils pouvaient bénéficier d’avantages exclusifs à eux et avaient même la possibilité de diriger des troupes, en plus de l’amélioration de leurs pouvoirs voire même l’octroi de nouveaux par le souverain lui-même, via une demande faite à la divinité de la Fédération la plupart du temps, ou émanant simplement de sa personne car il était en quelques sortes le lieutenant de la divinité dans le monde mortel.


La seconde réforme de son côté portait sur la possibilité aux rois d’avoir à leur charge plusieurs planètes et non pas une comme c’était le cas avant. Cela permettait une plus facile manœuvre et fidélité de ces rois sujets à la personne de l’Empereur. C’est ainsi que plusieurs dizaines de rois furent destitués mais non sans compensation puisqu’ils devinrent en général plus proches du souverain et grand pontife en faisant partie de l’élite de la cour, en vivant auprès de lui ou encore en devenant conseillers, gérants d’affaires plus générales. Ils furent donc en quelques sortes élevés en dignité, ce qui permettait d’éviter tout mécontentement possible puisque tous en étaient satisfaits. Ce fut par conséquent une victoire pour l’Empereur et pour eux.


La troisième réforme était d’un ordre plus militaire quant à elle. En effet, elle concernait le changement de corps d’armées, l’évolution vers un équipement de dernier cri provenant de planètes spécialisées dans l’armement comme Tetsukin. Ainsi, les simples soldats s’élevèrent au rang de légionnaire. Par ce grade-là, ils pouvaient aspirer à devenir lieutenant et ainsi de suite jusqu’à atteindre le grade de colonel général qui pouvait diriger des dizaines de milliers d’hommes, donc de gros corps d’armées, faisant de lui un quasi équivalent du maréchal. De plus, les légionnaires en fonction comme réservistes étaient pourvus d’une solde conséquente. Celle-ci était bien plus élevée pour ceux en fonction afin de motiver les soldats à s’engager et surtout à ne pas être réserviste bien que la réserve restait une chose importante à l’armée. Cela marcha et gonfla les effectifs de l’armée fédérale d’une bonne centaine de fois, faisant d’elle une arme très destructrice, en particulier entre les mains d’un bon dirigeant.


Par ailleurs, grâce à l’appui des légionnaires, l’Empereur bénéficiait d’une puissance absolue sur la fédération et le montrait bien en démocratisant les défilés militaires sur les planètes. Les différents peuples pouvaient être fiers des hommes qu’ils envoyaient pour servir la Fédération et l’Empereur. Un véritable sentiment de patriotisme s’emparait d’eux et c’était l’une des clefs de la mainmise sur les esprits. Ajouté à ça, l’Empereur s’était arrangé pour faire grossir sa garde impériale, afin qu’elle devienne bien plus puissante que tous les légionnaires de toutes les planètes existants, asseyant une fois de plus son emprise et son pouvoir sur ses sujets. Il n’y avait donc aucuns risques pour lui qu’on puisse le menacer de l’intérieur de la Fédération et c’est d’ailleurs toujours le cas à l’heure actuelle.




Mis à part ces grandes réformes, il en fit d’autres pour les soutenir, telle que l’augmentation significative du budget financier et en hommes réservé à la constitution d’une marine de guerre plus puissante, autrement dit d’une ou plutôt plusieurs flottes spatiales, mais aussi à l’armement, aux défenses des planètes etc. Il agissait en conséquences car il avait entendu les remous de part et d’autre de la galaxie et préférait que chaque peuple, chaque planète soient convenablement protégés que de les laisser sans défenses, risquant de se faire attaquer, voire tuer alors qu’ils sont innocents. D’une certaine manière il s’était réaffirmé comme bouclier, protecteur de la Fédération et tous ceux qui la composent. Arkanemesis avait également favorisé le commerce entre planètes, le troc de ressources plus nécessaires pour un peuple important qu’un autre exportant etc. Avec ça était accompagnée la mise en place d’une véritable organisation de protection des vaisseaux transporteurs de biens et marchandises par des flottes spécifiques et très efficaces.


L’Empereur mis également en place un certain nombre de choses pour le peuple malgré sa montée en puissance et son inviolabilité, tant sur le papier que dans la réalité, dans un souci de lui plaire et de le satisfaire. Il commença d’abord par crée des gouvernements fédéraux dans toutes les planètes de la Fédération, ainsi on arrivait à des Etats dans l’Etat en quelques sortes et une centralisation bien ficelée et organisée par une administration efficace, à la pointe et renouvelée fréquemment pour plus de rapidité et d’efficacité. Avec cette caractéristique de l’Etat moderne, qui est la centralisation, Arkanemesis créa une Chambre ou plutôt ecclésia, assemblée suprême avec 10 députés élus au suffrage universel direct pour représenter chaque planète, ceci atteignant au final et de manière aisée plusieurs centaines de députés. Ces derniers pouvaient proposer un certain nombre de lois, de décrets ou encore demander des libertés à l’Empereur de manière directe qui siégeait parfois lors de ces réunions de la Chambre, appelée l’Apella Impériale. En général, les propositions étaient approuvées car contribuant à l’avancement de la Fédération et son hétérogénéité. Cependant, l’Empereur préférait avoir directement le recours du peuple qui pouvait répondre à des referendums toujours très nombreux. Par ailleurs, ces referendums pouvaient se faire simplement à l’échelle d’une planète par le roi de cette dernière, souverain qui disposait tout de même de très grandes libertés, l’Empereur étant souple et clément, généreux.




La puissance de l’Empereur pouvait et peut encore se traduire par ses innombrables richesses. Effectivement, il ne possède pas moins de quoi racheter plusieurs fois toute la Fédération et ce qui se situe à l’intérieur et ses richesses ne font que croître à mesure qu’elle s’étend et surtout que les exploitations en tout genre ont toujours lieu. Il a la possibilité de prélever suffisamment de taxes et d’impôts, bien qu’ils soient très largement supportables et faibles même pour le plus pauvre des citoyens fédéral, pour multiplier par des dizaines de fois la force militaire de la Fédération. En résumé, elle est en quelques sortes une « machine à crédits » très efficace. Il n’est cependant pas le seul à en profiter puisqu’il se laisse aussi aller à de l’évergétisme, donc à faire profiter des richesses qu’il a pu acquérir à l’ensemble de la population avec par exemple la construction entièrement à ses frais de bâtiments de loisirs pour les peuples de la Fédération, ou encore la dotation d’une solde de solidarité à ces derniers, qu’importe le statut social. L’ensemble de la population était grâce à sa générosité dans une situation toujours confortable, la misère n’existant pas. On lui devait donc toujours quelque chose, d’où en partie le fait que l’Empereur était tout le temps adulé et apprécié, par ce côté solidaire et respectueux de la vie d’autrui.


Cela ne s’arrête pas là car le souverain était et est toujours le grand pontife de la religion de la Fédération. Par conséquent, il a un rôle dominant dans l’atteinte du salut de ses sujets. Cette mainmise se fait également par le fait qu’il y ait des bâtiments religieux qui sont dédiés à la divinité « protectrice » de la Fédération et à la famille impériale, et surtout l’Empereur (et ses prédécesseurs) de partout, sur n’importe quelle planète et sur n’importe quel vaisseau. Des sacrifices ou honneurs divins se font pour l’Empereur et la divinité dont il est l’intermédiaire. Il les ressent par ailleurs, qu’importe d’où ils peuvent venir, cela lui accroissant continuellement et de manière exponentielle son influence, son pouvoir et ses facultés. Il est en quelques sortes alimenté par ces derniers bien qu’il puisse tout à fait s’en passer. Cependant, cela reste un grand bien pour lui, pour la mémoire de ses ancêtres et la divinité. Autour de lui et donc de sa personne de pontife suprême, il est entouré de prêtres et de prêtresses mais aussi de devins, voyants etc. dont il se sert pour permettre à la population le salut. Son importance religieuse est si grande qu’il se fait diviniser de son vivant et même après sa mort, formant un panthéon un peu spécial avec ses ancêtres dans lequel il rêve d’y figurer en grand, écrasant de par sa taille tous les autres ayant pu régner avant lui. Egalement, quand un enfant naissait, on espérait avoir la bénédiction de l’Empereur et puis ensuite de la divinité, comme quoi il est quasi voire plus important que celle-ci. Ce culte était aussi un moyen d’unité patriotique entre les personnes composant la Fédération et provenant de lieux totalement différents…




Sa Fédération étant plus forte que jamais et posée sur des bases solides, l’Empereur put se décider à assimiler d’autres planètes à son empire déjà très vaste car comptant des dizaines de planètes. Il entra ainsi dans une période de conquêtes, pacifiques d’ailleurs qui lui permirent d’accroître sa richesse personnelle et celle de ses sujets en plus de la puissance de l’armée impériale, passant pour libératrice et protectrice, tout comme son commandant suprême, à savoir l’Empereur. Cependant, d’autres conquêtes durent se faire dans le sang, en ce sens où sans attaquer, l’armée ou encore la flotte fut assaillie par des peuples contre la Fédération, éventuellement racistes envers une des races qui composaient cet empire. Arkanemesis n’appréciait guère cela car chaque peuple avait le droit de vivre, d’avoir même une planète lui étant destinée. Voilà pourquoi il répliqua avec force face à ces attaques sournoises et lâches en général. Sa mission fut tellement bien entreprise qu’il put dissuader par la force de la Fédération et la sienne ses ennemis de combattre avant même qu’il y ait un affrontement.


Après cela, ils furent convaincus de rejoindre la Fédération et c’est ainsi qu’elle conquit près d’une douzaine de planètes. Malheureusement l’unanimité n’existait pas dans ces cas-là car il existait toutefois des peuples xénophobes et encore plus belliqueux, à tel point qu’ils arrivèrent à mettre à mal certains petits contingents de légionnaires dirigées par des officiers avec des grades peu élevés et donc des compétences limitées. L’Empereur prit donc directement la tête de ces contingents, les organisa suffisamment de façon à retourner la situation et anéantir l’agressivité adverse, proposant ensuite une paix honorable et un rattachement à la Fédération pour être sous sa protection et pouvoir bénéficier de nombreux avantages financiers, commerciaux, politiques et sociaux en plus de militaires avec cette promesse de protection. L’Empereur avait et possède encore cette image de gardien de la paix suprême qui ne doit décider que dans le bien commun, d’abord de la Fédération puis celui des êtres vivants de façon générale, et en troisième plan le sien bien qu’il soit déjà grand et largement satisfaisant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sarashi Shouyu
Modérateur

Masculin
Âge : 97
Inscription : 19/03/2011
Messages : 562
Zénis : 0
Statut : Bon
Finisher : Chaining Eléments

MessageSujet: Re: Présentation d'Arkanemesis   Mer 23 Avr - 19:13

Bienvenue majesté... -o- Razz


Je valide x)

_________________





Merci de me prévenir lorsque vous avez fini votre présentation que je puisse valider Wink


... Theme サラシ
...








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Deimos
Fondateur

Masculin
Âge : 24
Inscription : 13/09/2010
Messages : 511
Zénis : 7000
Statut : Neutre
Finisher : Supernova

MessageSujet: Re: Présentation d'Arkanemesis   Jeu 24 Avr - 13:13

Drôle de coco, cet empereur...il va être difficile de le vaincre par l'esprit j'ai l'impression ^^'

Magnifique présentation sinon, rebienvenue sur le forum et bon amusement Smile

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonball-evolution.forumactif.com


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Présentation d'Arkanemesis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation d'Arkanemesis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Dragon Ball Evolution :: BIOGRAPHIE :: Présentations-
Sauter vers: