AccueilPortailBoutiqueFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tenkaichi Budokai II : Sarashi VS Deimos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Deimos
Fondateur

Masculin
Âge : 24
Inscription : 13/09/2010
Messages : 511
Zénis : 7000
Statut : Neutre
Finisher : Supernova

MessageSujet: Tenkaichi Budokai II : Sarashi VS Deimos   Sam 16 Mar - 14:05

Ayant été présent dans les vestiaires depuis le début du tournoi, Deimos s'était concentré tour à tour sur chaque match de la catégorie senior dans l'espoir de découvrir le point faible de ses quatre challengers. Ces derniers étaient en compétition afin de remporter le tournoi et ainsi défier l'ex-tyran pour le titre de champion du monde. Bien évidemment, il ne pouvait y en avoir qu'un et ce fut sans aucun doute Sarashi, un jeune saïyen qui avait débarqué sur Terre il y a quelques temps afin d'aider les terriens à empêcher la résurrection du dieu de la destruction, Ozaï. Malheureusement, le guerrier cosmique avait une assez mauvaise opinion de lui puisque le blondinet n'avait pas hésité à faire faux bond à ses nouveaux amis qui se faisaient presque massacrés par le conquérant planétaire. Néanmoins, il vint tout de même à la rescousse de Deimos et les autres mais le mal semblait déjà fait. Sarashi avait même demandé à ce que quelqu'un lui offre un passage à tabac gratuit suite à sa lâcheté bien que personne ne s'est désigné. Sur le moment, cela démangeait l'ex-tyran mais la situation était trop critique pour qu'il s'en prenne à des alliés qui pouvaient lui être utile face à Ozaï. Seulement aujourd'hui, il n'y avait pas une quelconque situation critique, aucun dieu surpuissant à l'horizon. Il n'y avait que deux combattants, ceux-ci s'apprêtant à combattre pour un titre majeur. Le combat signifiait bien plus que cela pour le guerrier cosmique et ce qu'avait demandé Sarashi autrefois n'était pas entré dans l'oreille d'un sourd. Deimos semblait bien déterminé à lui offrir ce qu'il réclamait, une bonne correction en prime d'une bonne dose de courage car oui, il fallait être courageux pour affronter l'un des plus puissants tyrans qui n'est jamais existé et en ressortir indemne, surtout lorsque l'on sait que ce dernier est plus que furieux. Mais avant de pouvoir cuisiner son adversaire, l'ex-tyran avait deux informations à annoncer, l'une d'entre elle concernait le public tandis que la seconde serait destinée à ce fameux Giuseppe, le bourgeois qui avait tout avoué sur sa jalousie envers le palmarès de Deimos en tout début du Tenkaichi Budokai II. Le guerrier cosmique tenait à ce que son match se passe sans encombre bien qu'il savait qu'avec des types ainsi, ce ne serait pas le cas. L'heure du combat approcha et l'annonceur de ring présenta l'entrée de l'ex-tyran, celui-ci se faisant attendre auprès des spectateurs qui bondaient le stade à rabord. Subitement, son thème musical retenti dans toute l'arène avant que Deimos ne défile sur la surface de combat et sous un tonnerre d'applaudissements. La foule criait, se déchainait, était même électrifiée de revoir le champion le plus en vue du moment. Avant de rejoindre l'arbitre sur la surface de combat, le guerrier cosmique fit un tour de ring afin de taper dans la main des gens au premier rang. Une fois ceci fait, il escalada les marches d'escalier du ring pour y monter. Il brandit alors bien haut vers le ciel la ceinture qu'il avait à la main avant de s'emparer d'un micro, désirant s'adresser à la foule. Deimos avait pas mal de difficulté pour commencer une phrase puisqu'il semblait idolâtré par le public durant deux bonnes minutes, prenant la parole...

- Voilà ce que j'appelle une foule bien nourrie en divertissement. Il y a un peu plus d'un an, je suis devenu pour la toute première fois champion du monde. C'est quelque chose de prestigieux pour des hommes comme moi, des personnes ont su marquer l'histoire par le passé. Certes, je n'exécutais pas les bonnes actions autrefois mais il y a une chose qui ne changera jamais, c'est de pouvoir me battre contre les meilleurs. Aujourd'hui, Sarashi a gagné le droit de m'affronter pour le titre mais depuis le temps que l'on se côtoie dans cette arène vous et moi, vous êtes bien placé pour savoir que je ne lâcherai rien et que je suis confiant, déterminé à posséder cette ceinture pour un bon moment encore. Mon petit Jésus intérieur a dit que l'heure de ma résignation n'était pas encore venue. Il y a cependant un mais, et ce mais s'appelle Giuseppe. Ce message est destiné au jaloux que tu es. Je sais que tu es là, présent dans les vestiaires à écouter ce que je suis entrain de dire alors tend bien l'oreille car ce sera le seul avertissement que tu auras. N'essaye même pas d'interférer dans ce match, peu importe la manière ou le moyen, cela risque de se retourner contre toi. J'ai déjà pris des vies pour moins que cela par le passé, je pourrais aisément recommencer. Entre moi et le sadisme, il n'y a qu'un pas à faire.

Son discours terminé, Deimos broya à l'aide de sa main le micro qu'il tenait alors que la foule était toujours autant en délire. A l'occasion de sa première année de règne, ce dernier a décidé d'offrir à ses enfants une place parmi le public pour qu'ils puissent assister à son combat en direct. Si Akemi croyait fortement en la victoire de son père, ce n'était pas exactement le même cas pour Deimos Jr., celui-ci restant sceptique. Ces deux sentiments bien différents furent communiqués à l'ex-tyran par ses progénitures peu de temps avant qu'il ne foule le ring. Etonemment, le guerrier cosmique avait la même inquiétude que son fils au sujet de ce match, à la seule différence que Deimos Jr. songeait plus aux compétences de l'adversaire de son père qui pourraient lui être fatal. Deimos n'était pas du tout de cet avis et il allait lui prouver ainsi qu'à tout ceux qui ne croyaient pas en sa victoire que rien ni personne ne pourra arrêter son ascension en tant que champion. S'il venait à perdre son titre par la faute de Giuseppe ou bien un de ses complices, ce serait probablement une folie meurtrière qui s'installerait dans le stade, non pour le public mais bel et bien pour les fautifs. Deimos se tourna un court instant vers la foule et remarqua plusieurs pancartes qui le fit sourire, notamment celles où était inscrit 5-0, ce qui représentait bien les victoires du guerrier cosmique face à celles des adversaires qu'il a combattu même si la cinquième n'était pas encore acquise. Pour certains spectateurs, cela semblait déjà fait d'avance. En lisant ce qui était noté sur ces pancartes, on pouvait facilement comprendre que l'ex-tyran n'a jamais connu la défaite dans le domaine des tournois. C'est avec grande impatience que ce dernier se concentra sur son match, actuellement les yeux rivés vers les vestiaires pour voir son adversaire apparaître et ainsi fixer son regard pour découvrir ses émotions...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonball-evolution.forumactif.com
avatar

Sarashi Shouyu
Modérateur

Masculin
Âge : 97
Inscription : 19/03/2011
Messages : 562
Zénis : 0
Statut : Bon
Finisher : Chaining Eléments

MessageSujet: Re: Tenkaichi Budokai II : Sarashi VS Deimos   Mar 19 Mar - 21:35

C’est après des montagnes de difficultés, d’acharnement et d’énergie dépensée qu’enfin Sarashi voyait le bout du tunnel. Ses deux victoires sur les deux plus grandes personnalités de l’Alliance des Défenseurs, à savoir Peter puis Jade lui permirent effectivement d’atteindre ce qu’on pourrait considérer comme le sommet, l’acmé du tournoi des tournois, le Budokai Tenkaichi, second de son édition. Une arène gigantesque, des dizaines de milliers de spectateurs, voire peut-être plus de cent mille, des gradins plein à craquer, vuvuzelas à tire-larigot et on en passerait encore. En somme on pouvait déduire de cela que tout le monde semblait avoir attendu la fin du tournoi pour voir le match opposant le champion du monde en titre face à celui qui avait remporté le tournoi de catégorie Senior. Autrement dit, dans ces circonstances on allait voir un match opposant le Kowak et champion en titre actuel, Deimos, face à celui qui avait remporté sa finale face à Jade, le jeune Sarashi. Les pronostics semblaient d’ores et déjà établis chez certains spectateurs qui brandissaient des écharpes ou bien des pancartes avec écrit dessus « 5-0 » synonyme d’une future victoire, logique pour eux qui plus est du champion actuel. Dans tous les cas, le Saïyen n’avait pas connaissance de toute cette effervescence puisqu’il se trouvait encore loin de l’arène, très loin même...

En réalité le jeune homme s’était exilé quelques temps sur Yumei histoire de se perfectionner dans ses acquis et combler au mieux qu’il ne le pouvait ses points faibles. Les précédents matchs lui avaient fourni des masses d’informations à propos de ses anciens adversaire et avait accru son expérience. Cependant il n’était bien entendu pas possible d’égaler sur le coup celle de son adversaire, bien plus âgé et comme vous l’aurez compris plus expérimenté que le jeune Guerrier de l’Espace. Par conséquent, on pouvait comprendre par cela que Deimos venait avec un avantage, plus ou moins important selon les points de vue. Ce n’était cependant pas à négliger, bien au contraire d’après le challengeur. Ceci était une des raisons pour lesquelles il s’était acharné à l’entraînement, un peu comme d’habitude afin de devenir meilleur. Après il était évident qu’il s’était reposé quelques temps, disons suffisamment pour être assez en forme pour son dernier match. Malgré l’avantage de Deimos il ne fallait pas non plus oublier qu’il était la première personne qu’avait rencontrée Shouyu par le passé à sa toute première venue sur la planète Terre. Ils s’étaient par ailleurs alliés contre les mages Rydia, Hiruko et Kaliya puis enfin face à Ozaï. Enfin c’était de l’histoire ancienne mais le jeune homme se souvenait à peu près de ce que son futur adversaire était capable de faire. Qui plus est, avec le temps passé depuis, il avait dû se perfectionner et devenir bien meilleur qu’il ne l’était auparavant, du moins s’il s’était entraîné assez souvent pour ne pas perdre ses acquis et ainsi ne s’était pas reposé sur ses lauriers...

*Je suis convaincu que nous allons en quelques sortes nous redécouvrir moi et lui. Avec le temps, les esprits mûrissent et les techniques s’affutent. Ce sera sans doute un bon match. Il ne me fera pas de cadeau et je le sais. Ce fut d’ailleurs la même chose pour ceux que j’ai affronté. D’ailleurs merci quand même à vous Peter et Jade, même si je vous ai battu j’en ai appris beaucoup et je compte me servir de mes erreurs passées pour ne pas les reproduire, ça devrait me permettre de me battre d’une meilleure façon, en espérant bien entendu gagner. Ma foi on verra, je ne suis pas plus confiant que ça mais je pense être en capacité d’arracher la victoire à mon adversaire. La chance peut me sourire comme ce peut tout à fait être le contraire après tout...*

Toujours autant sceptique… mais il y avait une raison à ça. Il n’affrontait pas n’importe qui après tout. Deimos avait effectivement des avantages que les précédents opposants du blondinet ne possèdent pas, sa transformation entre autres. Cela permettait au Kowak de bénéficier d’une endurance plus qu’incroyable, en prime d’une résistance accrue à bien des assauts qui avait fait ses preuves par le passé, cela allait sans dire. On remarquait alors qu’il n’était pas plus confiant que ça, sans trop être méfiant non plus. Dans ce cas-là, la méfiance était par rapport à Deimos qui avait sans doute pas mal de choses à lui réserver, dans son sac en quelques sortes. Dans tous les cas, l’heure était venue de se bouger une bonne fois pour toute. C’est donc ainsi que le jeune homme se tira de ses pensées en se levant. Il se trouvait à ce moment-là allongé au pied d’un arbre surplombant presque à l’extrémité d’une falaise sa planète natale, Yumei. Shouyu s’avança au bord de cette dernière puis observa ses vêtements, une toge noire épaisse avec une sorte de capuche adaptable puis en dessous une tenue de combat assez spécifique car renforcée au niveau de l’abdomen, des côtés et aux pectoraux, cela permettant d’amortir un minimum les attaques physiques comme à distance. Par-dessous cela il avait encore un pull à manches longues de la même couleur fait dans un tissu ample et rigide, pareil pour ses jambes qui n’avaient des protections noires qu’au niveau des genoux puis rien de spécial pour les chaussures qui allaient avec le reste...

Le jeune guerrier échauffa ses poignets puis observa ses gants de caoutchouc mélangé avec un adhésif unique sur Yumei, les mêmes qu’il avait autrefois porté lors de l’attaque par Gohen du Palais de la Princesse Eri. Leur avantage était principalement l’insensibilité à l’électricité mais aussi leur résistance aux coupures, râpures et ce genre de choses habituelles à avoir lors d’un combat opposant deux férus d’arts martiaux. Il avait également pris un petit sac accroché à sa ceinture et assez discret, passant inaperçu une fois sa toge bien mise en place. Shouyu observa ensuite la vallée depuis le bord de la falaise où il se trouvait puis ferma les yeux avant de se laisser tomber dans le vide telle une feuille d’automne se détachant de son arbre. Dans sa descente il se téléporta à quelques kilomètres de hauteur au-dessus de l’arène où aurait lieu le match de championnat, la voyant grossir de plus en plus au fur et à mesure que l’altitude descendait.

*Je l’aperçois enfin… Ahhh non ! Il ne faut pas que j’y repense !! Pas maintenant !*

D’un seul coup le jeune homme ralentit sa chute puis s’arrêta net puis observa l’air désemparé l’arène de là où il se trouvait. Sa tête commençait à lui faire mal, un peu comme si un marteau piqueur cherchait à la faire céder de l’intérieur, une sensation horrible en somme. Son rythme cardiaque quant à lui s’accéléra aussi soudainement et cela eut pour conséquence de refaire tomber le jeune homme sans qu’il puisse trop maîtriser sa descente. Du coup, ce dernier choisit de se téléporter dans les vestiaires pour hommes de l’arène où il se retrouva seul, assis sur un des bancs de la pièce à se tenir la tête à l’aide de ses deux mains en serrant les dents. En fait, cette attitude soudaine était le résultat d’un souci apparent qu’avait sa mère depuis quelques jours. Il semblerait que cette dernière devint malade, faisant de l’hypertension à cause du stress généré bien que pourtant rien ne semblait aider au développement de ce genre de chose. Ainsi sa santé s’aggravait depuis quelques jours déjà. Le Guerrier de l’Espace ne savait pas que ce n’était que quelque chose de passager puisqu’il n’était pas devin ni médium donc il s’en inquiétait beaucoup en son for intérieur et ce au point de le traumatiser de la sorte. Cependant, la réalité était là, aussi lourde qu’elle pouvait l’être. Il n’allait pas se permettre d’abandonner maintenant même si Tsukiyo était mal en point. De plus, il n’avait aucun remède immédiat pour ça, il n’était pas guérisseur après tout et même les pouvoirs de guérison de Kumiko ne pouvaient rien face à ça. Les solutions étaient donc inexistantes, seul le temps était remède dans ce cas, du moins à sa connaissance…

C’est donc ainsi qu’il se releva après quelques minutes d’angoisse, d’anxiété pour sortir des vestiaires en ayant les larmes aux yeux, qui commençaient à ressentir les effets d’une sorte de destruction intérieure. Le moral du jeune homme semblait bas mais la vie lui avait montré qu’il ne fallait pas se rabaisser à devenir faible et se laisser aller. Au contraire, il fallait se prendre en main, le mieux et le plus longtemps possible, donc ne pas se laisser tomber dans une folie quelconque ou un comportement qui laisserait aspirer à cela. Serrant de plus belle ses dents, il traînait à côté d’un des deux murs qui formaient le tunnel pour entrer dans l’enceinte de l’établissement. Sarashi s’arrêta à quelques mètres d’être ébloui par les projecteurs très puissants de l’arène puis se tint la tête en cachant une partie de son visage, son autre main s’appuyant sur le mur et ce dernier tremblant de la tête et de la main qui la tenait. Il plissa ses yeux pour laisser couler encore quelques larmes qui remplissaient trop ses yeux et lui empêchaient une vue convenable puis s’essuya ses dernières en ayant des espèces de cernes apparaître petit à petit, à force des frottements. Il se décida ensuite à mettre sa capuche en avançant vers la lumière, cela lui permettant de ne pas être trop perceptible aux yeux du public et de son adversaire car sa capuche lui cachait le haut de son visage, laissant seulement transparaître la couleur de ses yeux. Il s’avança donc d’un pas normal en se crispant légèrement et s’efforça de penser à autre chose que sa génitrice puis arriva face à l’arbitre à qui il serra la main. Après cela, le blondinet s’inclina face à Deimos puis tendit sa main face à lui en espérant qu’il la serre :

"- Bonjour Deimos... Je suis content de te voir à ce niveau du tournoi et espère t’offrir un bon match. Je te souhaite bon courage et que le meilleur gagne... "

_________________





Merci de me prévenir lorsque vous avez fini votre présentation que je puisse valider Wink


... Theme サラシ
...








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Deimos
Fondateur

Masculin
Âge : 24
Inscription : 13/09/2010
Messages : 511
Zénis : 7000
Statut : Neutre
Finisher : Supernova

MessageSujet: Re: Tenkaichi Budokai II : Sarashi VS Deimos   Mer 20 Mar - 21:12

Attendant avec grande impatience son adversaire, Deimos commença à échauffer ses muscles en tortillant ses bras dans tous les sens et en sautillant sur place. L'ex-tyran gardait toujours cette lueur de détermination dans ses yeux puisqu'il fixa longuement la sortir des vestiaires dans l'espoir d'apercevoir au plus vite le challenger qui savait se faire attendre. Subitement, son regard fut attiré vers le ciel puisque ce fut de là que le guerrier cosmique avait senti une force assez importante. Malheureusement, il n'y avait rien de plus que des nuages et un beau ciel bleu. La puissance dégagée émanait bien évidemment de Sarashi et le champion du monde en titre le savait parfaitement. Cependant, le jeune saïyen s'était empressé de cacher sa force de combat et peut-être même disparaître avant que quelqu'un ne puisse l'avoir dans son champ de vision. Deimos attendit ainsi pendant cinq bonnes minutes avant de voir son adversaire se manifester depuis les entrées, manteau noir et capuche camouflant son visage. Alors que Sarashi prenait son temps à rejoindre le ring, l'ex-tyran en profita pour donner sa ceinture à l'arbitre. Le guerrier cosmique termina tranquillement ses échauffements pour faire face à son adversaire une fois ce dernier en face de lui. Le blondinet ne semblait pas fort causant et ne cherchait même pas à croiser le regard de Deimos. Même s'il s'agissait d'un total manque de respect de s'adresser à une personne sans la regarder, le guerrier cosmique ne prêta pas attention à ce détail futile. Il ne parvenait pas à déchiffrer les émotions de Sarashi. Peut-être avait-il peur de cet affrontement, ce qui paraissait peu probable. Dans tous les cas, ce fut le challenger qui fit le premier geste, tendant la main au champion du monde par sympathie avant de lui souhaiter bonne chance. Deimos ne répondit pas tout de suite par une poignée de main et préféra tourner sa tête vers le public, voulant sans doute leur avis sur ce qu'il doit faire. Comme les avis étaient partagés, le guerrier cosmique essaya de se mettre dans la peau de la majorité du public. L'ex-tyran finit donc par rendre la poignée de main au blondinet avant que l'arbitre ne sonne le début du match. Deimos recula de quelques mètres afin d'être à une distance raisonnable de son adversaire, toujours sans le quitter des yeux. Un fin rictus se dessina sur son visage avant qu'il n'échange quelques mots au blondinet...

- Tu penses avoir une chance contre moi ? C'est bien mal me connaître.

Le guerrier cosmique prit une grande inspiration avant de relâcher l'air qui gonflait ses poumons. Il changea également d'apparence devant bon nombre de spectateurs afin d'emprunter sa forme reptilienne d'origine. Désormais, le combat pouvait débuter et ce fut Deimos qui décida d'agir en premier en s'élançant au pas de course vers son adversaire. L'ex-tyran n'était pas très rapide mais cela lui permettait de mieux intercepter les contres du blondinet. Lorsqu'il fut suffisamment près de lui pour commencer un corps à corps, le guerrier cosmique employa une ruse et se dédoubla. Il y avait donc deux Deimos, celui de gauche infligeant un coup de poing en pleine figure du saïyen alors que le second lui enfonça son genou dans le ventre. L'ex-tyran et sa pâle copie décidèrent de synchroniser leurs coups rapidement, l'un tapant avec son pied dans la jambe du blondinet afin de le faire chuter sur le sol tandis que l'autre n'arrangeait rien en infligeant un coup de coude au niveau de la nuque de Sarashi. La force du guerrier cosmique était tellement impressionnante que le jeune saïyen n'avait pas d'autres choix que d'être plaqué violemment sur l'asphalte du ring, face contre terre. L'un des deux kowaks poursuivit l'assaut en frappant avec son pied le ventre de Sarashi, ce qui le fit rebondir de quelques centimètres. L'autre réplique, quant à elle, tourna sur elle même afin de donner un coup de queue au blondinet, ce qui le projeta dans une direction totalement opposée. Afin de finaliser leur assaut par équipe, les deux Deimos profitèrent du petit vol plané de leur adversaire pour se téléporter juste au dessus de lui, matérialisant un seul bras chacun en une sorte de pieu qui s'allongea rapidement pour venir transpercer l'épaule droite et la jambe gauche du saïyen, ce dernier étant de nouveau plaqué contre le béton sur le dos. Les guerriers cosmiques finirent par se poser auprès de Sarashi avant que l'un des deux fonde sur place. Le métal étant redevenu liquide, il alla recouvrir les jambes de Deimos avant de se durcir. L'ex-tyran semblait confiant...

- Continuons de nous amuser, je suis d'une humeur joueuse aujourd'hui.

Effectivement, l'ex-tyran ne donnait pas l'impression d'en avoir terminé pour l'instant avec ses assauts phénoménaux répétés. Ainsi donc, il enroula le bout de sa queue autour du cou du blondinet et s'assura que l'étreinte fut bien serrée. Une fois ceci vérifié, il leva la main droite où de l'électricité statique commença à tournoyer. Deimos força alors sur sa queue de manière à relever avec violence son adversaire, lui infligeant un atemi au niveau du torse. Non seulement ses coups étaient renforcés par la foudre mais Sarashi devait normalement ressentir quelques petites décharges dans tout le corps. Le guerrier cosmique joua donc au yoyo avec le jeune saïyen durant quelques secondes, le temps de lui porter dix atemis tout aussi douloureux...

_________________





Dernière édition par Deimos le Mar 16 Avr - 14:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonball-evolution.forumactif.com
avatar

Sarashi Shouyu
Modérateur

Masculin
Âge : 97
Inscription : 19/03/2011
Messages : 562
Zénis : 0
Statut : Bon
Finisher : Chaining Eléments

MessageSujet: Re: Tenkaichi Budokai II : Sarashi VS Deimos   Dim 24 Mar - 20:28

Le champion en titre semblait quelques peu sceptique et hésitant face à la main tendue de son adversaire, comme s’il se méfiait. En fin de compte pas vraiment. Il se tourna de part et d’autre vers les gradins, plus exactement ceux qui abritaient ses fans et autres groupies en tout genre pour leur demander leur avis. L’approbation de son public étant faite, Deimos serra la main au Saïyen puis pris ses distances par rapport à lui en le regardant fixement. De son côté le blondinet restait totalement statique, sans sourire contrairement à ce que faisait son opposant qui l’interpella en soulignant le fait qu’il n’allait pas y aller de main morte. Cela sous entendait de plus une grande confiance en soi chez le champion. C’était à la fois une grande qualité mais ça pouvait se transformer en défaut, tout dépendait de la manière d’agir. Le jeune homme répondit sans trop d’engagement, avec un ton neutre, ne montrant aucune sensation :

"- Je vois. J'en prendrai compte..."

Il resta figé face à son adversaire sans vraiment le regarder dans les yeux. En réalité, Sarashi fixait le sol, sa tête cachée pour la partie supérieure à l’aide de sa capuche. Sans être plus stressé que cela, en apparence bien sûr, le blondinet entendit le sifflet de l’arbitre retentir, le match de championnat venait tout juste de commencer. Aussitôt, Deimos passa à l’attaque après avoir pris un bon bol d’air. Ce dernier s’élança furtivement vers Sarashi et se scinda en deux entités matérielles, grosso modo il avait un double pour l’assister dans ses enchaînements. N’ayant pas prévu ça, son adversaire ne bougea pas d’un cil et dû encaisser un premier coup de poing au visage puis un coup de genou au niveau de l’abdomen. Les deux enchaînèrent en frappant en même temps le jeune homme d’une multitude de coups dont une sorte de balayette qui fit tomber au sol le blondinet, toujours passif et se prenant de plus belle un coup de coude à la nuque. Sans trop regarder ce qu’il se passait, Shouyu pris un autre coup du style fouettant qui le projeta assez loin des deux Deimos, disparaissant de manière synchronisée pour réapparaître juste au-dessus du Guerrier de l’Espace.

*Je n’ai décidément plus de réflexes… Enfin bon…*

Sarashi ouvrit les yeux puis remarqua quelque chose de bizarre en train d’arriver aux deux Deimos. Leur bras semblait changer de forme. Cela ne présageait rien de bon et ce fut en effet le cas. Cependant, Shouyu disparut d’un seul coup, avant d’être transpercé par ces espèces de pieux étranges mais pas moins efficaces. Le jeune homme réapparut juste un peu plus loin mais fut rapidement rattrapé par les deux Kowaks qui le plaquèrent contre le béton. Le blondinet ne les regardait toujours pas, décidément traumatisé par ce qui lui trottait en tête qui n’avait d’ailleurs presque rien à voir avec le match. La queue du champion l’entoura au niveau du cou puis une fois l’accroche bien faite, il resserra l’étreinte dans le but d’étrangler son adversaire qui retombait dans la passivité. Le Saïyen regarda du coin de l’œil la main droite du Kowak qui commençait à générer de l’électricité statique, celle-ci tournoyant autour de ladite main. Il commença à prendre avec un peu d’élan, il allait donc sans doute infliger au corps du jeune homme un coup avec des dégâts accrus grâce à cette électricité. Le danger était ressenti pleinement et le Guerrier de l’Espace répliqua en concentrant sa maîtrise de l’air dans une de ses mains pour envoyer une rafale assez puissante pour ralentir considérablement le mouvement de la main électrifiée de Deimos jusqu’à même l’immobiliser. Il enchaîna avec une projection de force, appuyée par sa maîtrise de l’air pour renvoyer la main de son adversaire là où sa place était, autrement dit auprès du Kowak sans pour autant qu’il ne se prenne son propre coup car la projection n’était pas assez puissante.

"- Moi pas..."

Shouyu ne semblait pas être tiré d’affaire pour le moment car déjà le champion reprenait son enchaînement pour retenter le même type de coup. Le blondinet se téléporta en-dessous du corps de son adversaire, se détachant ainsi de son étreinte de la queue puis avec un élan d’énergie et un genre de boost utilisé grâce à sa maîtrise de l’air, frappa avec son poing serré sur la main électrifiée de Deimos pour neutraliser en partie son coup. Cela produisit une neutralisation des deux côtés et projeta les deux combattants loin l’un de l’autre, à l’opposé. Le Saïyen prit néanmoins quelques décharges dues à l’énergie. Le répit étant là, temps d’attaquer était maintenant venu. Le fait qu’il ait été passif pendant autant de temps lui permettait de prendre beaucoup moins de temps à utiliser des techniques à énergie, voire aucun laps de chargement pour les moins coûteuses. Ce fut le cas notamment pour utiliser sa Saiyajin Ikari afin de multiplier sa puissance de base par sept en ayant une aura brûlante et rouge sang ainsi que noire autour de lui. Le guerrier concentra un peu plus d’énergie pour rendre la température surélevée, plus de 1500 degrés pour le moment donc juste assez pour commencer à faire fondre de l’acier à petit feu. Le prétendant au titre fonça sur Deimos de face puis laissa une image rémanente de lui pour attirer l’attention de son adversaire et ainsi lui faire croire qu’il fonçait encore vers lui de front. Il n’en n’était rien en réalité puisque le vrai Sarashi se téléporta à la gauche du champion et passa assez rapidement pour être en dessous de son bras et lui asséner un coup de genou au niveau des côtes gauches en s’enfonçant légèrement dans le métal qui recouvrait le corps de son adversaire, l’atteignant assez profondément pour lui occasionner assez de dégâts. Il enchaîna avec un coup de pied vertical, de bas en haut pour couper le bras métallique de son adversaire, se doutant cependant qu’il allait repousser.


*Il va falloir que je m’en débarrasse complètement. Si je veux faire ça il n’y a pas cinquante solutions. En y arrivant ça fera moins de métal à Deimos et donc moins de quoi se protéger des attaques mais aussi moins de quoi attaquer ou maîtriser puisqu’il semble gérer le métal parfaitement…*


Sarashi prenait ses précautions en se dirigeant justement vers ce bras de métal maintenant détaché pour le mettre à l’épreuve en le faisant fondre à l’aide de son aura qu’il intensifia avec de l’énergie histoire de passer au changement d’état de la vaporisation, la température doublant pour en arriver à là. Ce changement d’état étant réglé, Shouyu fit un dernier assaut en envoyant une petite partie de son aura brûlant à plus de trois mille degrés en direction du dos de son adversaire. Après cela Il s’éloigna en atterrissant au sol, une trentaine de mètres derrière son opposant, hors de son champ de vision, du moins pour le moment. Le guerrier se remit aussitôt à se concentrer sur son aura brûlante qui servait à la fois de défense et d’attaque comme on avait pu le voir. Faisant d’une pierre deux coups, en se concentrant il se préparait au mieux à la contre-attaque du champion en titre…

*Pour le moment ça à l’air de bien se passer. Je commence à ne plus y penser. Il faudrait que je continue pour le moment… Oublie, oublie… Oublie absolument ce drame…*

_________________





Merci de me prévenir lorsque vous avez fini votre présentation que je puisse valider Wink


... Theme サラシ
...








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Deimos
Fondateur

Masculin
Âge : 24
Inscription : 13/09/2010
Messages : 511
Zénis : 7000
Statut : Neutre
Finisher : Supernova

MessageSujet: Re: Tenkaichi Budokai II : Sarashi VS Deimos   Lun 25 Mar - 15:38

Grâce à sa rapidité, le challenger au titre de champion du monde des arts martiaux contra plusieurs coups provenant de l'ex-tyran. Deimos devait admettre que son adversaire avait de bons réflexes mais est-ce que la rapidité du jeune homme allait être utile face au mur blindé qu'était le guerrier cosmique ? Lors des précédents matchs menés par Sarashi, le champion en titre avait pu remarquer qu'il maîtrisait bon nombre d'éléments et que cela lui serait favorable. Il ne s'était pas vraiment trompé sur son opinion puisque cet adversaire se retrouvait contre lui désormais. Même si le début de combat semblait jouer en faveur de Deimos, le blondinet revint très rapidement dans le combat juste après s'être fait plaqué une première fois au sol. Il se téléporta de justesse ailleurs avant que ce dernier ne soit transpercé par les espèces de pieux des deux guerriers métalliques avant de stopper une seconde attaque, celle des atemis électriques. Effectivement, Sarashi usa de sa maîtrise de l'air pour arrêter momentanément la main de l'ex-tyran qui s'apprêtait à claquer sur son torse. Il écarta finalement le danger en projetant d'un simple coup de main son adversaire au loin. Le jeune saïyen fit preuve d'une grande organisation pour la défense. De son côté, Deimos semblait comblé de se retrouver à nouveau contre un adversaire expérimenté mais un peu trop sérieux à son goût. Sarashi ne donnait pas l'impression d'être heureux de se retrouver dans un match de championnat. L'ex-tyran s'en fichait royalement et préféra se concentrer sur les capacités de son adversaire, qui décupla non seulement sa puissance mais qui augmenta de par son aura la température des lieux. Forcément, s'il était la source de toute cette chaleur, il semblait normal que Deimos et le public ressentent une forte brise brûlante présente dans l'arène. Le guerrier cosmique voyait à peu près où Sarashi voulait en venir. Il espérait le faire fondre comme une glace au soleil, un peu à la manière de Solara lors du précédent match qu'il avait mené. Malheureusement pour le blondinet, ce n'était pas le feu qui allait mettre en échec le guerrier cosmique. Ce dernier avait même déjà une parade pour éviter un nouvel enfer dans ce combat. Tout ce que Sarashi avait réussi à faire, c'était redonner le sourire au champion du monde...

- Cela restera insuffisant contre moi. J'ignore si tu es au courant mais ma sœur Solara a déjà eu l'idée de me faire fondre en m'enfermant dans un dôme à température élevée. Cela n'a fait que me ralentir, rien de bien dangereux.

Le blondinet ne répondit rien aux dires de Deimos et se contenta juste d'attaquer en projetant l'aura brûlante sur sa cible. L'ex-tyran se rappela alors d'une technique similaire utilisée par l'un de ses amis. Un affrontement lui revint alors en mémoire, où Peter utilisa le Doppleganger contre un de ses adversaires. Cette attaque permettait la duplication des auras afin de les convertir en attaque ou encore en image rémanente afin de tromper l'ennemi. Comme le champion du monde était suffisamment éloigné de Sarashi pour parer l'attaque, il se téléporta sur une courte distance à plusieurs mètres sur la gauche. La chaleur à proximité n'empêchait pas son corps de fondre malheureusement. Deimos ne pouvait pas attaquer de front à moins de reprendre sa forme humaine et ainsi subir des brûlures du troisième degré. Quant à Sarashi, il ne perdit pas de temps pour se téléporter auprès du guerrier cosmique afin d'entamer un combat au corps à corps. L'ex-tyran senti subitement la chaleur augmenter, ce qui était normal, mais parvint tout de même à bloquer le genou de son adversaire à l'aide de sa main gauche. Il enchaîna assez rapidement en donnant un coup de queue dans le visage de Sarashi, ce qui l'éjecta à quelques mètres du sol. Deimos ne semblait plus apte à enchaîner puisque le métal qui le recouvrait devenait liquide. Il eut cependant une alternative qui pourrait le protéger temporairement, disons le temps d'une attaque. Peut-être que s'il parvenait à affaiblir Sarashi, l'aura de ce dernier deviendrait moins flamboyante et brûlante. Le guerrier cosmique utilisa donc l'Attaque Nova, technique héréditaire qui lui conférait vitesse, puissance et intouchabilité. Même si cela valait que pour un enchaînement, il n'était pas mécontent d'avoir une telle attaque dans son artillerie. Ainsi, une sphère de couleur pourpre se mit à envelopper le champion du monde. La chaleur dégagée par l'aura de Sarashi ne pouvait pas pénétrer à l'intérieur de la boule, ce qui permit à Deimos de solidifier son corps et finir par passer à l'attaque en décollant depuis le sol. La sphère dans laquelle il était entra violemment en collision avec le dos du blondinet avant que l'ex-tyran ne se décide de se téléporter en s'élevant un peu plus haut dans les airs, reprenant sa course folle pour entrer à nouveau en collision avec le jeune saïyen de face. Il s'amusa, d'une toute autre manière que la première, à jouer au yoyo avec son adversaire avant de donner un dernier coup qui expédia Sarashi s'encastrer dans le ring. Suite à cela, Deimos fit disparaître sa sphère pourpre...

* Il semble sonné, Sarashi aura moins de contrôle sur ses attaques. Profitons-en. *

Le guerrier cosmique ne semblait pas vouloir donner une seule seconde de répit à son adversaire et finit par pointer l'index de chaque main dans sa direction. Très rapidement, de petits rayons furent envoyés sur le blondinet de façon à le transpercer. La surface de combat ne semblait pas non plus épargnée. Un nuage de poussière commença à se lever et Deimos s'arrêta au bout d'une trentaine de secondes, se demandant si Sarashi avait été touché par ses rayons frénétiques...

_________________





Dernière édition par Deimos le Mar 16 Avr - 14:29, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonball-evolution.forumactif.com
avatar

Sarashi Shouyu
Modérateur

Masculin
Âge : 97
Inscription : 19/03/2011
Messages : 562
Zénis : 0
Statut : Bon
Finisher : Chaining Eléments

MessageSujet: Re: Tenkaichi Budokai II : Sarashi VS Deimos   Mar 2 Avr - 21:43

Le jeune guerrier écoutait très attentivement son adversaire plus vieux et plus expérimenté qui commentait en quelques sortes l’apparition de cette protection plus ou moins agressive faite à l’aide de sa maîtrise du feu. Deimos la complimenta d’ailleurs à la surprise du blondinet qui ne s’y attendait donc pas. Il comprit aussi que ce qu’il venait de faire rappelait des souvenirs au champion. En fait cela lui remémorait son match face à sa petite sœur, Solara, qui était d’ailleurs la seule pure Kowak de l’Univers jusqu’à présent. Shouyu avait déjà vu le combat puisqu’il était à l’époque sur place. Cet affrontement avait eu lieu à la première édition du tournoi Olympic, dans le stade du même nom. Par ailleurs, cette Solara maîtrisait parfaitement le feu et l’avait utilisé tout le long de son combat, réussissant à mettre à mal son frère mais pas à le défaire pour autant, pour cause de la résistance et la volonté de ce dernier qui eurent donc raison de la "vengeresse". Malgré cela, le jeune homme n’avait pas entièrement vu ça dans le but de faire abandonner Deimos, ou dans cette optique-là. Le feu n’était pas le seul élément qu’il pouvait utiliser et son adversaire le savait puisqu’il avait pris le soin d’analyser tous ses matchs. Par conséquent il avait un certain avantage de son côté. Même avec ça, il restait une part d’imprévisibilité chez le challengeur qui s’était avéré suffisamment inventif pour gagner face à ses adversaires qu’étaient Peter puis Jade. Dans tous les cas, il regarda sans broncher son opposant sourire en le laissant finir sa phrase avant de répondre :

- Je suis au courant en effet, ne t’en fais pas pour ça. Je me bats avec mes armes, tu fais de même de ton côté. Faire un dôme...Pourquoi pas mais ça blesserait des gens, et je ne veux pas spécialement faire ça. Tu sais sans doute que ce n’est pas dans ma nature... Et puis très franchement, je ne suis pas en état pour m’amuser à faire du mal aux autres, y prendre du plaisir etc... Dans tous les cas, tu fais un très bon match pour le moment, je tenais à te le dire.

Après cela et après ses attaques diverses, le jeune homme s’était donc mit en position défensive, attendant que son adversaire se mette à son tour à l’attaque pour l’affaiblir et peut-être plus. Deimos s’était sorti de l’attaque à bout portant du Guerrier de l’Espace à l’aide d’une équipe semblable à celle de Peter nommée le Doppleganger. Shouyu trouva ça efficace puisque rien n’atteignit sa cible. Après ça le Kowak se téléporta de quelques mètres, évitant ainsi facilement les dangers présents. Par la suite il arrêta le mouvement du genou du blondinet avec une main puis lui asséna un coup de queue au visage qu’il ne put pas éviter et donc Sarashi fut projeté en direction du sol, se rattrapant ensuite pour ne pas s’y écraser. Ainsi, le Saïyen resta vigilant et les yeux fixés sur le champion qui était encore quelques mètres au-dessus du sol et préparait d’ores et déjà une attaque. Celui-ci utilisa une technique inconnue aux yeux du challengeur en générant une sphère pourpre suffisamment grande pour recouvrir son corps et un certain espace autour de lui. Deimos fonça ensuite en direction du brasier que formait l’aura de son adversaire sans que ça ne lui occasionne le moindre dégât car il était protégé par cette sphère protectrice. Il traversa donc les flammes puis tenta d’entrer en collision son adversaire. Shouyu possédait deux auras et non pas une, la première qui était plus proche de lui le couvrait contre la seconde enflammée et donc la chaleur ne l’atteignait pas. Il se servit donc de cette première "couche" d’énergie pour ralentir considérablement la vitesse de déplacement du Kowak dans sa sphère mais celle-ci se fit ensuite évidemment percée par la sphère pourpre. Cela limita les dégâts du choc mais il ne put pas éviter la collision contre ce dernier et fut projeté quelques mètres en arrière. Ensuite, Deimos décolla du sol pour cogner cette fois-ci un plus fort le dos du jeune guerrier qui fut projeté un peu en l’air. Le champion en titre ne s’arrêta pas là et se téléporta de nouveau avec sa sphère pourpre au-dessus du jeune homme, s’apprêtant à l’attaquer de front. C’est là que Sarashi commença à réagir. Ce dernier rassembla ses deux mains comme s’il allait envoyer une attaque d’énergie sur son adversaire mais au lieu de ça il utilisa sa maîtrise de l’air pour envoyer un genre de "pilier" venteux qui ralentissait non seulement l’arrivée de son adversaire mais aussi dirigeait à toute vitesse, comme une sorte de projection, le blondinet vers le sol, verticalement donc. Il allait donc s’envoyer lui-même s’écraser mais il ne comptait pas se piéger de la sorte si vite.

*Sa sphère a un petit point faible, son énergie est canalisée surtout vers l’avant, donc vers moi pour m’occasionner un maximum de dégâts.

Pour ce faire, Shouyu se téléporta au-dessus de Deimos et de sa sphère pourpre, donc de l’autre côté de là où il se trouvait et dos à ce dernier. Ainsi il lança un laser beam qui émana de sa main droite sur la sphère pourpre et l’utilisateur qui se trouvait dans son enceinte. Le point faible avait été repéré et l’envoi rapide du laser qui était certes fin mais fait pour percer parvint à ses fins et créa un petit trou dans la sphère, puis avait peut-être traversé son adversaire, créant ainsi quelques brûlures si jamais ça avait réussi. Mais malgré cela, Deimos enchaînait quand même puis repris ses charges en tapant deux-trois fois son adversaire dont l’aura enflammée avait cessé d’être. Il envoya un dernier coup de sphère pour envoyer son adversaire en direction de la surface de combat mais le jeune homme disparut avant de réapparaître vite les deux jambes au sol, sans s’écraser. Il plaça ses mains en avant comme tout à l’heure quand il avait utilisé sa maîtrise de l’air, se préparant à une nouvelle attaque tout en soufflant un peu de répit. C’était d’ailleurs une notion que le Kowak ne devait pas connaître et c’est tant mieux puisque ce dernier pointa ses deux index vers le jeune homme qui comprit alors assez vite qu’il allait devoir faire face à une nouvelle offensive. Shouyu hésitait entre trois types d’attaques de la part de Deimos...

*Il va attaquer encore une fois. Je suis un peu sonné mais ça devrait le faire. Le souci c’est que je ne vois pas trop ce qu’il pourrait m’envoyer à part des lasers, donc une attaque d’énergie, ou bien des éclairs... Reste aussi la possibilité qu’il envoie du métal vu qu’il est transformé. Je doute un peu sur la dernière possibilité car elle semble moins rapide que les deux autres… J’ai une chance sur 3 que ça tombe sur ça. On va bien voir de toute façon... Il faut quand même que je me protège !*

Sarashi fit apparaître un genre de bouclier d’énergie au-dessus de lui et au niveau de ses mains en espérant que ça suffirait. Il entendit ensuite quelque chose se charger, c’était sans doute Deimos qui canalisait un peu son énergie pour envoyer ensuite de petits rayons fins mais extrêmement perçants. Après ça, le blondinet entendit quelques bruits d’impact sur son bouclier énergétique. Il comprit donc par-là que son adversaire n’avait pas raté sa cible. Cependant, les tirs fusaient et le fait d’être sous le feu de l’ennemi ne semblait pas vouloir s’arrêter. Ainsi, le bouclier du jeune homme qui n’était pas très épais commençait à avoir du mal à tenir, surtout aux endroits où les petits rayons tapaient. Logique, plus on tape au même endroit avec quelque chose de perçant, plus le trou généré est grand. Par conséquent, le jeune homme prit quelques rayons sur les bras qui les brûlèrent un peu et firent saigner. Sentant cette douleur, le jeune homme céda puis disparut pour être hors de danger, réapparaissant dans une zone plus tranquille après que Deimos eut fini ses tirs de rayons. Sarashi observa ses bras, qui saignaient à certains endroits avec notamment des plaies, peu profondes certes mais saignant quand même. Quelques larmes silencieuses tombèrent dessus puis il essuya son sang sur son visage puis l’étala un peu sur ses bras pour éviter qu’il ne coule. Sa peau ainsi était un peu plus colorée, rouge pour être exact. Après ça il regarda de là où il se trouvait son adversaire, toujours en train de flotter dans les airs, lui disant :

-Je me demande si moi aussi je suis capable de te blesser ne serait-ce qu’un peu.

Sarashi ferma les yeux puis commença à retirer sa capuche pour laisser voir son visage avec une trace rouge de sang dessus, sang qui évidemment provenait de ses bras. Après ça il arrangea les manches de sa tenue puis ouvrit les yeux en regardant Deimos. Ils étaient littéralement injectés de sang, le blanc étant rouge, comme si la pression du gaz dans les yeux était trop intense, un peu comme s’il se trouvait très haut en altitude en fait puisque ça produisait le même effet. En réalité c’était ses pensées négatives, défaitistes à l’égard de la situation de sa mère qui le rendait dans cet état. Le match n’avait pas une tournure simplement pour remporter un titre, loin de là. Ce match, c’était pour se mettre dans la peau de sa génitrice, ce match était pour elle et "vaincre" en quelques sortes la maladie. Bien entendu, Deimos n’était pas une maladie mais au niveau idée il fallait le voir dans cette optique. A vrai dire, Shouyu n’avait rien contre le champion, mis à part le fait qu’il l’avait blessé à ses bras, chose à laquelle il tenait. Après tout, sans pouvoir utiliser ses bras, on ne pouvait pas faire grand-chose, surtout pour un guerrier. Bienheureusement c’était loin d’être le cas mais il fallait se sentir dans des situations les plus extrêmes pour agir en conséquence, se dépasser, vaincre l’adversité. Les discours ne servent à rien en tout cas, et c’est bien pour ça que le jeune homme ne perdait pas de temps à parler, il réfléchissait d’ores et déjà à comment attaquer son adversaire puis s’y mit assez rapidement en disparaissant d’un seul coup, bénéficiant ainsi d’un effet de surprise...

Deimos devait sans doute se demander où le jeune homme se trouvait. A vrai dire il n’était pas dans les parages et profitait du moment pour souffler et un peu mais surtout canaliser son énergie pour se préparer à ce qui allait venir. Ainsi après une bonne minute de tranquillité, le jeune guerrier généra une nouvelle fois ses deux auras (celle qui est plus proche le collant au corps et lui faisant une sorte de couche, d’armure qui l’empêchait donc de se brûler) mais se chargea de mélanger les flammes à sa propre énergie pour les rendre dévastatrices et surtout quasiment impossibles à éteindre. Une telle puissance dans les flammes changeait leur couleur et elles devinrent noires comme la mort, étant bien plus efficace que des flammes classiques. Cependant ce n’était pas du tout dans le but de répéter ce qu’il avait déjà fait. Il s’occupa de concentrer une sphère d’énergie avec quelques petites flammes au-dessus de la main. Ensuite il se téléporta sur la surface de combat puis envoya avec la main qui était libre une bourrasque de vent aux extrémités du ring et tourna sur lui-même plusieurs fois pour créer une sorte de tornade qui protégeait le public des différentes attaques, débris et autres générés par le combat. Shouyu envoya quelques flammes noires dans cette espèce de tornade très grande du côté intérieur, les spectateurs ne pouvant ainsi pas être atteints. Il balança ensuite d’autres bourrasques pour créer une barrière immobilisante, servant de toît et fermant ainsi l’aire de combat à la surface qu’il avait donné, surface par ailleurs assez grande pour que même avec une téléportation de courte distance on ne puisse pas en sortir. Il est d’ailleurs bon à savoir que cette barrière immobilisait du moment où on tentait de la traverser, protégé ou non. Ainsi il espérait que son adversaire n’aurait pas l’idée de se diriger trop haut dans le ciel au risque d’être privé de tous mouvements.

*Maintenant que ceci est fait...Je passe à la suite...*

Sarashi couvrit le sol de flammes noires puis profita de l’énergie à laquelle elles étaient mélangées pour disséminer des fragments de son énergie quelques mètres dans le sol, sans que personne ne puisse le voir puisque les flammes couvraient le sol. Après cela, le jeune homme lança sa sphère énergétique mélangée à quelques flammes noires en direction de Deimos en espérant atteindre sa cible bien que ce n’était pas grave s’il l’évitait. Sa cage semblait certes au point donc le challengeur s’effaça petit à petit, dans le vent pour se téléporter à l’extérieur de sa cage, dans les airs, bien au-dessus de cette dernière en observant comment son adversaire allait se sortir de là. Les côtés étaient couverts de la tornade mêlant flammes noires énergétiques au vent qui les attisaient puis si on sortait de la surface de combat pour aller justement à l’extérieur cela signifiait la défaite. Au-dessus, le risque était de se faire immobiliser par la barrière de vent immobilisante mais c’était certainement le moins risqué. Peut-être que Deimos allait choisir cette option après avoir remarqué que ses téléportations à courte distance n’étaient pas utiles pour sortir de cette cage géante qui délimitait la surface de combat. Dans tous les cas, Shouyu ne cherchait pas à le faire abandonner puisqu’il avait conscience de la volonté de fer de son adversaire et sa résistance tout aussi forte. Mais malgré ça il se posait la question quant au choix que prendrait son adversaire. Dans tous les cas, s’il s’en sortait, autre chose était prévu pour vite enchaîner. Et si tout ça avait été un échec, ça aurait été de l’énergie (celle mêlée aux flammes par exemple) dépensée pour rien car inefficace face au champion qu’était Deimos…

*Je ne me fais pas de fausses idées. Il va s’en sortir. Néanmoins s’il voit que j’y mets du mien dans ce combat, il l’appréciera et me rendra une fière chandelle en quelques sortes. C’est tout ce qui compte.*

_________________





Merci de me prévenir lorsque vous avez fini votre présentation que je puisse valider Wink


... Theme サラシ
...








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Deimos
Fondateur

Masculin
Âge : 24
Inscription : 13/09/2010
Messages : 511
Zénis : 7000
Statut : Neutre
Finisher : Supernova

MessageSujet: Re: Tenkaichi Budokai II : Sarashi VS Deimos   Mer 3 Avr - 0:30

Deimos ne semblait pas avoir la tâche facile face à un adversaire aussi stratégique que les précédents. Peu importe la méthode qu'il employait pour parvenir à ses fins, Sarashi trouvait toujours le moyen par excellence de revenir très rapidement dans le combat. Mais ce n'était pas tout car une pincée de nostalgie s'installa dans la tête de Deimos qui avait comme l'étrange impression de se retrouver face à Heiki quelques années auparavant. Son vieil ami, avec qui il formait un duo, était très intelligent mais également stratégique, deux atouts que le jeune saïyen mettait en avant face au guerrier cosmique. Le champion du monde en titre savait que son adversaire deviendrait de plus en plus redoutable au fil du temps mais il en fallait plus que cela pour l'inquiéter. D'ailleurs, Deimos avait déjà tout vécu au bout de ses quarante ans. Le guerrier cosmique s'apprêta à aplatir le blondinet entre sa sphère et le ring mais au bon moment, ce dernier parvint à ralentir celle-ci avant de se téléporter derrière et ainsi fissurer à l'aide d'un fin rayon la couche protectrice qui enveloppait l'ex-tyran. Néanmoins, et Sarashi était bien positionné pour s'en apercevoir, son attaque fut pratiquement inutile malgré que Deimos ai finit par désactiver sa sphère pourpre. Le jeune saïyen essuya ensuite plusieurs tirs vifs et précis provenant de son adversaire. Il fut légèrement transpercé aux bras avant qu'il ne complimente le champion du monde sur sa façon de combattre. Sarashi déclara aussi qu'il ne tenait pas à mettre la vie des spectateurs en danger et que son but n'était pas d'infliger de la souffrance pour le plaisir. Pourtant, ce dernier montra quelques envies à Deimos par le simple fait de vouloir le faire saigner à tout prix au minimum. Le guerrier cosmique afficha alors un sourire avant de s'adresser à son adversaire du moment...

- Je pourrais dire la même chose de toi, tu sembles assez débrouillard dans ce match. Peut-être que je ne me montre pas assez ferme dans mes attaques. Mais ceci ne m'étonne pas, j'ai toujours eu de la difficulté face aux adversaires stratégiques et c'est loin d'être un secret pour des gars aussi brillants que toi.

Aussitôt dit, l'ex-tyran reprit son sérieux habituel en effaçant tout sourire de ses lèvres. Il n'avait pas oublié qu'il fallait rester vigilant face à des adversaires aussi tactiques, voir concentré jusqu'à la fin du combat. Ce ne fut pas un tort puisque son adversaire disparu de la circulation pendant plusieurs secondes qui semblaient une éternité. Deimos commença alors à évaluer la force de Sarashi dans les environs mais il ne parvint pas à la percer, sans doute parce que celui-ci s'efforçait de la camoufler en prévision d'une nouvelle attaque surprise. Tout en tournant sur lui même, le guerrier cosmique s'aida de la voix du public pour se repérer. Peut-être que les spectateurs savaient où se cachait le blondinet. Dans tous les cas, il ne devait pas être bien loin. Finalement, il refit son apparition après une inlassable minute d'absence pour dévoiler son visage en sang. Deimos redescendit lentement sur l'asphalte du ring sans pour autant quitter des yeux le jeune saïyen, se doutant bien qu'il avait certainement une nouvelle attaque toute fraîche en tête prête à être utilisée contre lui. Aussi incroyable que cela puisse paraître, Sarashi combina les deux auras qui l'enveloppait afin de donner naissance à des flammes noires, presque aussi sombres que les ténèbres. L'adversaire du champion en titre poursuivit en tournoyant comme une toupie autour de lui afin de générer une tornade qui aspira toutes les flammes générées par son corps. Enfin, il se chargea de recouvrir l'extrémité du cyclone avec l'aide de la maîtrise de l'air. Deimos ignorait totalement ce qu'il venait de faire mais il était certain qu'aussi invisible soit-elle, l'astuce de son challenger allait l'empêcher de sortir de l’œil de la tornade, ce qui posait problème...

* Bon voyons, il semblerait que Sarashi n'est pas prêt de me lâcher avec ses misérables flamettes inutiles et pour l'instant, je dois admettre que j'endors le public plus qu'autre chose. Je ne fais quasi rien d'intéressant depuis le début et je n'ai pas encore eu l'occasion d'employer la technique que je veux appliquer. Vu le métal qui me recouvre, je ne risque rien si je passe au travers du brasier alors que si je m'échappe par l'extrémité de la tornade, je ne sais pas ce qui se produira. Testons les deux. *

Pour commencer, Deimos décolla depuis le sol afin de prendre de l'altitude. Mais une fois l'extrémité de la tornade atteinte, une forte pression empêcha l'ex-tyran de faire un quelconque mouvement brusque. Il était comme paralysé, bien que ce dernier ne trouva pas cela déplaisant de rester au sommet pour réfléchir à ce qu'il comptait faire une fois sortie du cyclone. L'extrémité de la tornade mélangeait air chaud et froid, ce qui conférait au corps de Deimos une certaine stabilité qui ralentissait la fonte de ce dernier. Il obtenait donc là un temps de réflexion supplémentaire. Le champion du monde en titre resta à la même hauteur et, après un effort considérable, se laissa aspirer par le cyclone. Il profita de ce mélange d'air chaud et froid à son avantage car tant qu'il était encore dans un état solide, il pouvait avoir au minimum un contrôle sur ses mouvements. Prit dans le tourbillon inarrêtable de la tornade, la fonte du corps de Deimos recommença à s'accélerer mais ce dernier utilisa ses pieds comme propulseurs afin de s'extirper de cette mauvaise passe. Le champion du monde en titre échappa ainsi aux effets néfastes de l'attaque de Sarashi tout en étant projeté dans sa direction à pleine vitesse, le cyclone n'offrant pas que des inconvénients mais également des avantages. Les deux combattants entrèrent en collision, le guerrier cosmique enfonçant tête la première dans le ventre de son adversaire afin de l'obliger à se tordre de douleur. Deimos enchaîna rapidement en effectuant une roulade vers l'avant qui infligea un coup de queue dans la tête de Sarashi, celui-ci se retrouvant projeté vers le ring. L'ex-tyran poursuivit alors son enchaînement en se téléportant sur le sol, pieds joints avant de décoller telle une fusée vers son adversaire groggy afin d'entrer une seconde fois en collision avec lui. Sauf que cette fois-ci, Deimos avait tapé sa tête contre le front du blondinet. L'impact arrêta momentanément sa chute alors que le guerrier cosmique commença à former un étau bien serré autour du corps de Sarashi à l'aide de sa queue. De manière à compliquer les choses, le champion du monde en titre utilisa la foudre afin d'électrifier son adversaire du moment pour le rendre quasi inoffensif...

_________________





Dernière édition par Deimos le Mar 16 Avr - 14:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonball-evolution.forumactif.com
avatar

Sarashi Shouyu
Modérateur

Masculin
Âge : 97
Inscription : 19/03/2011
Messages : 562
Zénis : 0
Statut : Bon
Finisher : Chaining Eléments

MessageSujet: Re: Tenkaichi Budokai II : Sarashi VS Deimos   Dim 7 Avr - 16:16

Après leur petit nouvel affrontement au corps-à-corps, les deux combattants s’éloignèrent l’un de l’autre en laissant ainsi place à une courte trêve dans laquelle ils pouvaient récupérer. La suite s’enchaîna très vite avec la tornade et les flammes noires mélangées à de l’énergie du blondinet. Etant tranquille à l’extérieur de sa sorte de prison élémentaire, le Guerrier de l’Espace observait chaque faits et gestes de Deimos avec minutie tout en attendant quelle option ce dernier choisirait. Finalement ce dernier opta pour le "toit" de cette sorte de cellule géante. Ainsi, le Kowak fut immobilisé par la barrière d’air mais cela lui profitait en un certain sens puisque l’air n’était pas trop chaud, donc il ne fondait pas aussi vite qu’au sol. Shouyu avait bien entendu connaissance de cette faiblesse mais il restait tout de même à Deimos de passer la barrière, et donc il avait le temps avant que celui-ci ne le fasse. Le Saïyen envoya un laser beam au niveau de l’abdomen de son adversaire en espérant le transpercer, c’était la seule chose qu’il pouvait faire avec le temps qu’il avait avant que le champion ne s’extirpe. Malgré ça et à sa surprise, le Kowak se laissa aspirer par le cyclone pour mieux se défaire de ce dernier. Même avec ceci, le jeune homme se chargea de coller des flammes noires au dos de son adversaire qui venait de s’auto-projeter vers sa direction. Bien entendu il y avait un inconvénient à faire ça et il n’allait pas tarder à le constater puisque Deimos était parti à toute vitesse puis donna un coup de tête dans le ventre de Shouyu sans qu’il ne puisse réagir autrement qu’en ayant contracté ses abdos, encaissant tant bien que mal le coup...

*Je ne l’ai pas vraiment vu venir celui-ci !*

Le champion en titre enchaîna de manière directe en asséna un coup de queue à la tête du jeune homme qui eut tout juste le temps de placer ses deux bras en croix devant pour ne pas se prendre le coup à la tête et ainsi limiter les dégâts car la violence et la vitesse combinées pouvaient l’assommer un peu, enfin juste assez pour lui faire perdre ses sens de l’équilibre et de l’orientation pendant quelques secondes. Cela n’arrêta néanmoins pas le fait qu’il soit projeté vers la surface de combat où le Kowak l’attendait d’ores et déjà en s’étant téléporté. Le fait qu’il ne soit pas trop déséquilibré profitait au jeune homme qui vit venir son adversaire se diriger en sa direction à pleine vitesse après une propulsion. Ainsi Shouyu profita de la vitesse avec laquelle il avait été projeté pour utiliser sa maîtrise de l’air et générer une bourrasque sur Deimos afin de ralentir sa vitesse, juste assez pour se prendre un coup de boule sur la tête et limiter un peu une nouvelle fois les dégâts. Néanmoins dans ce cas-là, il n’avait pas de tête de métal donc ça l’avait sonné et puis il ne s’était pas protégé avec les bras qui plus est. Aussitôt après, le champion qui n’avait sans doute quasiment rien senti au choc grâce à sa protection se mit à faire un étau autour du corps du challenger avec sa queue pour resserrer ensuite son étreinte. Le jeune homme ne se rendit pas compte qu’il commençait à être écrasé pendant quelques secondes à cause du précédent coup qui l’avait un peu sonné. Il ne reprit le contrôle de lui-même que quelques secondes après alors que le Kowak continuait encore et encore à resserrer son étreinte tel un serpent.

- C’est comme si c’était un serpent avec sa proie.

Le Guerrier de l’Espace regarda quelques temps Deimos dans les yeux en sentant la puissance de ce dernier en train de l’écraser au fur et à mesure que le temps passait. Il ferma ensuite les yeux le temps de se concentrer mais commença à sentir quelque chose le piquer dans tout son corps. C’est ainsi qu’il sentit la foudre de son adversaire accentuer cette sorte de torture. Le blondinet serra les dents en fronçant les sourcils, les yeux toujours fermés puis en même temps il fit propager ses flammes noires mélangées à de l’énergie sur son adversaire au niveau de sa queue pour la rendre un peu moins solide à cause de la chaleur. Bien entendu, le jeune homme ressentait peu à peu cette chaleur puisqu’il était de moins en moins protégé par l’étreinte de la queue de son adversaire. Grâce à l’énergie justement mélangée à ses flammes, celle-ci se mit à grignoter petit à petit le métal en le faisant ainsi disparaître et détruisant la queue de Deimos progressivement. Malheureusement, l’intensité de l’énergie dans cette forme n’était pas assez puissante pour supprimer cette queue, pas du tout même. Ici elle n’était capable que de grignoter quelques centimètres de métal mais voilà que la chaleur se faisait de plus en plus sentir en plus des décharges. C’est alors que Shouyu sortit sa main droite de l’étreinte qui commençait à faiblir. Elle était protégée par son gant et ainsi était moins sensible à la foudre et la chaleur. Il fit concentrer un peu d’énergie dans cette main avant de poser un genre de petit disque sur la queue du Kowak.

*Maintenant… Je disparais !*

Sarashi disparut aussitôt. Au même moment il fit exploser son disque d’énergie comme si c’était une mine puis les flammes noires mélangées à de l’énergie suivirent pour exploser au dos et au niveau de la queue du Kowak. Cet effet domino n’avait été possible que grâce au fait que les flammes soient mélangées d’énergie. Ainsi, sur un enchaînement d’explosions, une grosse se distingua des autres, laissant place à un cratère caché par la poussière générée par les explosions. Shouyu réapparut ensuite en étant à moitié affalé au sol pour récupérer, ressentant encore quelques décharges électriques qui le firent souffrir. Le danger principal était néanmoins passé. Il ne pouvait pas bouger pour le moment pendant quelques secondes le temps de récupérer et de se réhabituer à pouvoir bouger librement car il fallait dire que la contraction faite par la queue du Kowak avait laissé quelques séquelles. Encore heureux qu’il n’avait pas visé le cou car ainsi il aurait très bien pu essayer d’asphyxier son adversaire...

*Pfiou… Il a dû être surpris par ce piège, j’espère que ça l’a un peu affaibli… Bon, il faut que je me lève.*

Un peu de volonté était utile dans ce genre de situation, comme dans les précédentes car elle était rudement mise à l’épreuve. Ainsi, avec un élan d’effort, le jeune guerrier se releva en prenant appui sur le sol puis secoua ses jambes et ses bras pour reprendre un peu la forme tout en respirant profondément. Il observa un instant le gros nuage de poussière au sol généré par les précédentes explosions dans lequel Deimos était sûrement puis fit en sorte de profiter de cet inconvénient au niveau de la vue pour le champion afin de lancer une vague venteuse cisaillante, une sorte de lame de vent horizontale qui couvrait environ 180°. Derrière il lança une bourrasque qui ne servait à rien d’autre que dégager le terrain de la poussière, l’envoyant vers la tornade qui était encore là mais se dissipa juste ensuite. Les flammes noires mélangées à l’énergie du jeune homme vinrent se joindre à lui. En réalité les flammes se dissipaient à cause de la tornade faiblissante tandis que l’énergie revenait à son utilisateur histoire de minimiser les pertes énergétiques inutiles. Cela n’allait pas non plus lui générer un genre de troisième poumon mais c’était toujours ça de gagné après tout, donc autant ne pas faire de gaspillage...

_________________





Merci de me prévenir lorsque vous avez fini votre présentation que je puisse valider Wink


... Theme サラシ
...








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Deimos
Fondateur

Masculin
Âge : 24
Inscription : 13/09/2010
Messages : 511
Zénis : 7000
Statut : Neutre
Finisher : Supernova

MessageSujet: Re: Tenkaichi Budokai II : Sarashi VS Deimos   Dim 7 Avr - 18:59

Deimos continua de s'adonner à son loisir préféré, écraser ses adversaires en leur infligeant une bonne dose de souffrance. C'est ce qu'il fit à Sarashi en resserrant son étreinte autour de son corps après l'avoir bien saucissonné. Les décharges électriques que l'ex-tyran envoya au blondinet en même temps n'arrangeait absolument rien et c'était le but du champion en titre. Il se souvint à cet instant précis que cette manière de faire lui avait été bénéfique lorsque celui-ci s'était retrouvé face à Peter lors de la première édition de l'Extreme Arena, où il avait réussi à le faire abandonner afin de conserver sa ceinture. Néanmoins, le guerrier cosmique savait que son adversaire était très talentueux pour avoir vaincu le chef des Défenseurs suivi de sa sœur. Et puis d'ailleurs, le jeune saïyen n'avait pas eu besoin de les battre à la suite pour prouver qu'il était digne d'affronter Deimos. L'ex-tyran devait se résigner à l'admettre mais Sarashi venait de démontrer qu'il était bien au dessus du niveau des leaders de l'alliance. De son côté, le guerrier cosmique semblait certain d'être largement supérieur à son adversaire bien qu'il ai d'excellentes attaques à proposer. Le champion en titre ne se faisait pas du mouron pour le blondinet, il allait bien trouver un moyen de s'extirper de l'étreinte sans devoir confirmer auprès de l'arbitre son abandon. Ce qui arriva fut un contre ingénieux provenant de Sarashi, rien de plus. En effet, Deimos ne ressentait que rarement la douleur quand il empruntait sa forme de métal. Celui-ci n'avait pas remarqué que quelques flammes noires de la tornade s'accrochaient ardemment à son dos avant de glisser tout le long de sa queue, cette dernière commençant à fondre. Le feu semblait fort sollicité par le blondinet même si ses attaques restaient inefficaces. Une fois de plus, le challenger au titre parvint à se dégager de l'étreinte de Deimos une fois sa queue fondue. Cependant, ce ne fut pas terminé pour autant puisque quelques violentes explosions se déclenchèrent là où l'ex-tyran se tenait. Par surprise, celui-ci ne pu esquiver ou s'éloigner à temps vu qu'il s'agissait d'une attaque quasi instantanée. Un voile de poussières se dissipa ensuite dans tout le stade. La technique causée par Sarashi venait de bien affaiblir le guerrier cosmique. Le corps de Deimos n'était plus qu'une affreuse distorsion liquide qui avait besoin de se solidifier, ce qui ne se fit pas dans les temps puisque le jeune saïyen venait d'enchaîner rapidement en expédiant une brise coupante sur le champion en titre. Celle-ci le coupa net en deux avant que sa partie inférieure et supérieure ne retombent au sol, ne réagissant plus. Le métal continuait de fondre afin de former deux flaques distinctes, l'ex-tyran ne semblait plus. Le public ne semblait pas effrayé par ce qu'il venait de voir après que la fumée se soit dissipée. En réalité, ce fake avait déjà été aperçu lorsque Deimos avait combattu Peter pour le titre. En bon samaritain qu'il fut, le chef des Défenseurs avait demandé à l'arbitre d'arrêter le match en croyant avoir réellement coupé le guerrier cosmique en deux. Au lieu de cela, l'ex-tyran reprit forme en s'étant reproduit. Les deux flaques se rejoignirent afin de redonner naissance au champion du monde en titre. Bien qu'il n'avait aucune égratignure, les dégâts provoqués par l'attaque de Sarashi furent quasi suffisants...

- Tu as déjà essayé cela, pourquoi t'obstiner inutilement ?

Deimos n'hésitait pas à faire remarquer à son adversaire qu'il valait mieux varier ses attaques s'il voulait avoir une chance, aussi minime soit-elle, de lui donner du fil à retordre. Cependant, le guerrier cosmique avait constaté une chose plutôt étrange après s'être régénéré. Sarashi semblait lui aussi avoir cette faculté dans son arsenal de techniques. Il le combattait depuis d'inlassables minutes et jamais il n'avait eu la chance de voir ce dernier à bout de forces. Si l'ex-tyran avait comme capacité la régénération et non l'approvisionnement en énergie, cela semblait tout l'inverse pour son adversaire. Le combat était plus qu'alléchant en prenant en compte ces critères mais il pourrait bien durer éternellement si l'un des participants ne songeait pas à éliminer rapidement son concurrent. N'ayant plus que l'idée en tête de passer aux choses sérieuses, Deimos resta bien à l'écart du blondinet et leva son index vers le ciel, non pour lui dire de regarder en l'air mais pour faire apparaître une petite boule noire qui grossissait à chaque seconde. De l'électricité contourna également cette sphère chargée en énergie. Technique familiale régulièrement utilisée chez les kowaks afin de dissoudre une planète, elle était employée par Deimos uniquement pour la compétition. Il maîtrisait bien ses attaques, ce qui écartait le risque de voir partir la Terre en poussières. Lorsque l'ex-tyran jugea sa boule de la mort assez grosse, il l'expédia directement sur Sarashi après l'avoir renforcé en électricité statique, ce qui donnait naissance à une boule de la mort foudroyante. C'était certainement la seconde plus puissante attaque qu'il avait en stock mais le guerrier cosmique en avait d'autres bien plus sournoises et redoutables. En attendant, il n'avait plus qu'à attendre le résultat de son attaque en réfléchissant à la suite...

_________________





Dernière édition par Deimos le Mar 16 Avr - 14:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonball-evolution.forumactif.com
avatar

Sarashi Shouyu
Modérateur

Masculin
Âge : 97
Inscription : 19/03/2011
Messages : 562
Zénis : 0
Statut : Bon
Finisher : Chaining Eléments

MessageSujet: Re: Tenkaichi Budokai II : Sarashi VS Deimos   Mar 9 Avr - 19:40

La lame de vent envoyée par le jeune homme aussitôt après les explosions successives eurent raison de son adversaire qui fut tranché en deux. Les flammes noires mélangées à l’énergie se chargeaient du reste, c’est-à-dire faire fondre le corps du champion. Cela eut comme répercussion la formation de deux flaques de métal bien distinctes, l’une faite à partir du tronc, du haut du corps du Kowak tandis que l’autre était faite du bas. Shouyu ne le vit qu’une fois sa seconde bourrasque de vent arrivée à destination pour balayer la poussière due aux précédentes explosions. Remarquant donc cela assez rapidement, il fit en sorte d’envoyer des restes de l’énergie mélangée aux flammes noires qui venaient de disparaître. Ces résidus d’énergie partirent donc s’amalgamer avec les flaques de manière plus ou moins discrète, peut-être que ça allait servir pour la suite. Peu de temps après, Deimos se reforma de lui-même en faisant joindre ses deux flaques puis solidifia son corps, étant de nouveau sur pied et « tout neuf » si on peut dire, comme si on ne lui avait quasiment rien fait. Cependant, sa puissance avait baissé et ça voulait dire que l’enchaînement précédent de son adversaire avait porté ses fruits, donc ce dernier l’avait affaibli, dans une moindre mesure apparemment...

*Espérons qu’il ne se doute pas que j’ai un peu de moi en lui…*

Shouyu examinait avec minutie le corps en recomposition de son adversaire histoire de voir comment cela fonctionnait. On pouvait presque parler ici de mécanisme mais exécuté par la simple volonté, ou par la pensée peut-être, celle de Deimos en l’occurrence. Cette reformation totale prit quelques secondes avant que le Kowak ne puisse être totalement maître de son corps et donc bouger. Ce temps permettait à son adversaire de se reposer un peu et se préparer au mieux à l’offensive du champion en titre. Pendant ce temps qu’on qualifierait de mort, le blondinet fut interpelé par son opposant qui se mit à le questionner. Ce dernier lui rappela sa tentative précédente, soulignant aussi qu’il ne comprenait pas cette manière d’agir. De son côté, le jeune homme au souffle régulier ferma les yeux puis répondit calmement :

- Il faut savoir réessayer pour trouver une faille. Il faut également faire preuve de persévérance si l’on souhaite avancer dans la vie. Pour ce qui est du combat, c’est à peu près la même chose. Tu comprendras sans doute dans quelques instants.

Avec une certaine touche de sagesse, il avait répondu clairement à la question de son adversaire et cela sans pour autant tourner autour du pot. Mis à part ça il mettait un peu en garde son adversaire en sous-entendant qu’il lui réservait quelque chose pour plus tard. En dépit de ce genre d’avertissement, Deimos se mit à l’écart en s’éloignant le plus possible de son adversaire qui restait malgré tout sur ses gardes. Peut-être que ce n’était qu’un moyen de prendre de l’élan après tout. En réalité oui et non puisque le guerrier de métal leva un de ses index au ciel puis fit apparaître une boule d’énergie noire qui grossissait au fur et à mesure que le temps passait, prenant progressivement une taille titanesque, elle faisait facilement plus de 15 mètres de diamètre en fin de compte. Le jeune homme connaissait ce genre de technique qu’on appelait communément Boule de la Mort. Elle portait d’ailleurs plutôt bien son nom vu le nombre de victimes qu’elle avait pu faire. On pourrait en particulier citer il y a des dizaines d’années le cas de Freezer qui avait presque éradiqué la race Saïyenne en détruisant leur planète natale à savoir Végéta à l’aide du même type de technique. Ici cependant cela avait l’air d’être une version bien plus évoluée et donc forcément plus puissante. Ajouté à ça, le Kowak renforça son arme de destruction massive avec de l’électricité statique, rendant cette boule foudroyante, dans tous les sens du terme.

*Il faut avouer que je n’avais jamais vu encore de boule pareille simplement générée à partir d’un seul doigt. Une telle puissance rassemblée est incroyable. Très peu de personnes arriveraient à en faire autant. Après tout, on parle ici du grand champion...*

Le Guerrier de l’Espace prit un moment pour se concentrer sur la technique de son adversaire puis capta chacun des faits et gestes de ce dernier dans un but bien précis. Il remarqua que le bras qui portait en quelques sortes bougeait légèrement vers l’arrière et en déduisit donc qu’il n’allait pas tarder à la lancer. C’est ainsi que le jeune homme fit exploser les quelques restes d’énergie qui étaient entrés dans la peau métallique de Deimos pour que ça explose de toutes parts, d’abord par le bas. Grâce à ça il parvint à modifier grandement la trajectoire que prit la boule, celle-ci partant dans les airs étant donné que c’était le bas du corps du Kowak qui avait été déstabilisé en premier, donc les points d’appui. Malgré tout il ne fallait pas oublier que la Boule de la Mort Foudroyante n’allait pas partir indéfiniment dans les airs. Effectivement, elle allait bien, tôt ou tard, redescendre en direction du sol et risquerait de causer d’énormes dommages, que ce soit au jeune homme ou à la Terre. Sarashi devait donc agir rapidement en conséquence. Pour cela il se téléporta très haut dans le ciel, suffisamment au-dessus de la boule pour la voir venir. En attendant justement cette dernière il fit appel aux différents vents qui étaient plus puissants en altitude afin de se mouvoir d’une boule d’air extrêmement épaisse, d’une taille comparable à cette boule de la mort. Cela servirait d’une sorte de protection en fait...

*Ça va marcher ! Il ne faut pas que ça crée de victimes autres qu’un ou nous deux, je ne me le pardonnerai pas avant un moment…*

Il prenait ceci pour une affaire personnelle. C’était entre lui et la boule que ça allait se jouer. Il fallait impérativement la neutraliser d’une manière ou d’une autre pour ne pas causer préjudice à la vie des spectateurs venus pour se divertir et non pas en prendre plein sur la figure. Par conséquent, c’était en quelques sortes un devoir de les protéger et puis une attaque telle était bien capable de faire sauter la planète, ou du moins une partie. On ne pouvait donc pas dire que Deimos y était allé de main morte, loin de là. Ainsi, le Guerrier de l’Espace envoya une première vague de vent surpuissante pour faire ralentir la venue de la boule puis mit ses deux mains vers l’avant, faisant émaner de la paume de ses deux-là deux gros fils d’énergie qui se posèrent sur la Boule de la Mort arrivant assez rapidement malgré tout. Le fait qu’il y ait liaison entre le jeune homme et cette boule foudroyante électrocuta en partie le jeune homme mais il fallait bien faire face à la douleur pour éviter un supplice sans retour pour d’autres de toute manière. Ainsi, en serrant les dents, Sarashi disparut accompagné de la Boule de la Mort foudroyante puis réapparut dans une dimension vide. Le combat n’était pas fini pour autant puisque la puissance de la technique du Kowak était telle que cette dernière continuait à avancer en détruisant les fils d’énergie mètre par mètre. Pour se défaire de ce pétrin, le Guerrier de l’Espace lâcha ses fils en se déliant d’eux puis disparut pour revenir là où il se trouvait précédemment, c’est-à-dire dans les airs, au Tenkaichi Budokai...

*C’est un danger d’effacé… Pour le moment du moins*

Il s’était peut-être sorti de la Boule de la Mort Foudroyante, néanmoins cela n’empêchait pas les répercussions que ça pouvait avoir de s’être confronté à ça. Il subit donc des électrocutions répétées pendant une dizaine de secondes mais il avait connu pire plus tôt dans le tournoi, il pouvait donc s’en remettre tant bien que mal. Serrant les dents, il chercha à mettre fin à ses électrocutions en faisant éclater son aura pour générer une force répulsive. Enfin tranquille après cette sorte de torture, le jeune homme tourna son regard vers son adversaire qui semblait en train de se remettre petit à petit des nouvelles explosions qui lui avait porté préjudice en dérivant complètement la trajectoire de sa Boule de la Mort Foudroyante. Il ne fallait donc absolument pas perdre de temps. Pour accélérer cela, il suffisait de demander. Les vents surpuissants générés plus tôt pour ralentir et protéger en partie le jeune homme étaient encore présent et il s’en servit donc de super propulseur pour arriver à une vitesse ahurissante vers son adversaire, franchissant plusieurs fois le mur du son et descendant tel un éclair blanc vers le ring...

En réalité, la trajectoire ici était Deimos donc le jeune homme fonça sur lui avec un élan de plusieurs centaines de mètres, suffisamment pour le transpercer complètement de tout son corps, soit une centaine de kilos et de toute sa vitesse. Une fois donc au sol, il se retourna pour enfoncer son bras dans le métal de son adversaire, au niveau du plexus, faisant émaner par ailleurs une boule d’énergie qui tournait sur elle-même à toute vitesse et ce donc dans le corps même de Deimos. Le métal ne pouvait donc pas faire grand-chose face à une énergie importante concentrée en un point précis. Sarashi fit ensuite éclater sa boule pour faire exploser le torse de son adversaire de l’intérieur. L’explosion semblait beaucoup moins grande mais elle était bien plus destructrice car canalisée et concentrée. L’énergie s’émancipa donc et le jeune homme sentit un genre de liquide chaud le toucher. Il retira ensuite son bras en poussant avec son pied sur le ventre de Deimos pour s’extraire de lui et s’éloigna de quelques mètres par rapport à lui. Il observa la main qui avait percé le métal de son adversaire puis se rendit compte que le liquide était d’une couleur rouge mélangée au gris, quelque chose d’assez étrange en somme. Il savait également que ce n’était pas lui qui saignait puisqu’il avait déjà coagulé. Il avait donc sans doute infligé de graves dommages à son adversaire, restait à savoir si ça aurait de bonnes ou de mauvaises conséquences. Dans tous les cas, Deimos devait être furax de voir que même sa couche métallique n’avait pas résistée à une combinaison rapide, perçante, puissante et explosive du challengeur qui avait décidé de rester en retrait...

*J’espère avoir encore réussi à l’affaiblir... Mais quelque chose me dit que ce n’est pas de bonne augure...*


_________________





Merci de me prévenir lorsque vous avez fini votre présentation que je puisse valider Wink


... Theme サラシ
...








Spoiler:
 


Dernière édition par Sarashi Shouyu le Ven 12 Avr - 18:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Deimos
Fondateur

Masculin
Âge : 24
Inscription : 13/09/2010
Messages : 511
Zénis : 7000
Statut : Neutre
Finisher : Supernova

MessageSujet: Re: Tenkaichi Budokai II : Sarashi VS Deimos   Sam 13 Avr - 15:58

Au moment où l'ex-tyran s'apprêtait à charger son adversaire avec sa boule de la mort, une nouvelle explosion se déclencha et le déstabilisa. Ceci provoqua un changement de trajectoire de la sphère voluptueuse qui s'éloigna peu à peu de la croûte terrestre afin de poursuivre sa route dans l'espace. Cependant, même si Deimos semblait séparé de ses jambes suite à l'explosion qui fut provoqué précisément à cet endroit, Sarashi préféra prendre son envol de manière à stopper ce qui aurait pu être une attaque dévastatrice si jamais la boule de la mort était parvenue ne serait-ce qu'à toucher une parcelle de terre de la croûte terrestre. Mais bon, l'attaque du guerrier cosmique n'aurait pas portée préjudice à la Terre vu qu'il n'avait pas usé autant d'énergie pour la confectionner. Néanmoins, ce petit break allait permettre au champion du monde en titre de trouver une nouvelle alternative pour mettre en échec son adversaire, ce dernier étant trop préoccupé par la sphère. Une nouvelle fois encore, Deimos se régénéra afin de reconstituer son corps. Il se remit debout rapidement et fixa le ciel avant de grogner, celui-ci étant quelque peu frustré de voir Sarashi passer à chaque fois l'émail de son filet. La boule toujours visible dans le ciel, elle disparue d'une seconde à l'autre comme par enchantement. Au même instant, la force du jeune saïyen ne pouvait plus être ressentie, preuve qu'il venait de se téléporter ailleurs avec la boule de la mort. Il refit surface quelques secondes plus tard dans le ciel, descendant à vitesse folle en direction de l'ex-tyran qui ne sentait pas trop ce coup là. Attaquer de front n'allait servir à rien car il semblait clair que l'agilité faisait faux bond à Deimos. De plus, son corps n'était pas encore totalement solidifié pour pouvoir effectuer avec Sarashi un télescopage...

* Sarashi fonce tête baissée sans se douter d'une contre-attaque de ma part. Il pense que je suis trop affaibli pour me défendre correctement. Si mon adversaire cherche à me rentrer dedans de manière violente, il ne fera que me traverser puisque le métal sur mon corps ne s'est pas encore totalement solidifié. C'est un point positif pour moi, je vais pouvoir éviter une projection hors ring. Je dois agir maintenant ! *

Juste avant que Sarashi ne puisse l'atteindre, Deimos fit quelques mouvements de bras en direction de son adversaire afin d'envoyer quelques gouttes de métal encore liquide sur ce dernier. Comme le guerrier cosmique avait la particularité de modifier ses cellules comme bon lui semblait dans sa dernier forme, les gouttelettes prirent rapidement forme en fines lames coupantes qui vinrent trancher la peau du blondinet. Ce dernier allait bien trop vite pour pouvoir esquiver une telle attaque insoupçonnée. Néanmoins, la course folle du jeune saïyen lui permit de traverser le ventre du champion du monde en titre avant de s'arrêter de justesse sur le rebord du ring. Deimos écarquilla les yeux avant de baisser le regard, fixant son ventre qui n'était plus qu'un trou béant. Étant dos à dos avec son adversaire, le guerrier cosmique enchaîna rapidement en se retournant d'un geste vif vers Sarashi afin de lui envoyer une vague déferlante qui percuta le dos de ce dernier avant de le projeter contre les barricades. L'arbitre signala la fin de ce combat intense et le public entra dans une sorte de transe suite à la nouvelle victoire de l'ex-tyran. Les nombreux fans qu'il avait dans le public brandissaient au dessus de leur tête les pancartes affichant 5-0. De son côté, Deimos retomba sur ses genoux avant de se régénérer à l'aide d'objets métalliques encombrant le stade. Ces objets devinrent liquide avant d'être attirés par le corps du guerrier cosmique, finissant par fusionner avec ses cellules. Après s'être refait une santé, il se releva et prit la ceinture que l'arbitre lui tendait. L'ex-tyran concentra alors son attention sur Sarashi, s'approchant de lui avant de l'aider à se relever. Il le félicita en lui serrant la main...

- Félicitation, tu t'es bien battu. J'ai appris des choses en t'affrontant.

Deimos finit par l'abandonner afin d'aller célébrer une autre grosse victoire avec le public, dont ses enfants qui semblaient heureux de le voir toujours au top. Maintenant que cet autre défi était réussi, le guerrier cosmique se demandait où tout ceci allait le mener et surtout, si Jade allait enfin se décider à le défier pour le titre...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonball-evolution.forumactif.com


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tenkaichi Budokai II : Sarashi VS Deimos   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tenkaichi Budokai II : Sarashi VS Deimos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Dragon Ball Evolution :: RPG :: Zone Tournament :: Tenkaichi Budokai-
Sauter vers: