AccueilPortailBoutiqueFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Folie meurtrière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
Invité


MessageSujet: Folie meurtrière   Jeu 15 Mar - 23:30

Après bien des péripéthies et des aventures passionnantes, Tailmon et Hikari avaient décidés de revenir à la Capitale Est. Bon soyons honnêtes, elles n'étaient pas les bienvenues ici, car elles avaient fait trop de bêtises lors de leur dernier passage, mais les deux filles s'en fichaient royalement, car l'endroit leur plaisait beaucoup. Toutefois, la jeune fille se posait des questions sur un étrange objet qu'un certain Yrotô, un laquais d'Aryssa avait glissé dans sa main avant de disparaître aussi vite qu'il était venu. Tout ce qu'elle avait obtenu de lui comme informations était son prénom et celui de sa sorcière de patronne qui depuis leur première rencontre avait l'air de fonder de grand espoirs en la petite demoiselle, mais elle avait aussi l'air de vouloir l'aider à se développer. Tout d'abord, elle lui avait donné le symbole de la lumière qui permettait à Tailmon de devenir plus puissante et après, voilà qu'elle lui faisait parvenir un éventail orange, mais à quoi pouvait-il bien lui servir ? ça, elle ne le saurait qu'en l'utilisant en plein combat. Voyant que sa partenaire était tourmentée, Tailmon lui adressa la parole.

- Qu'est-ce qui ne va pas ? C'est cet objet qui t'obsède ?

"Un peu... Désolée si je te fais peur"

- Ce n'est rien, mais il ne faut pas te prendre la tête pour si peu ! Allez concentre-toi ! On est dans la ville de la Capitale Est, on est là pour s'amuser et faire la fête !

"Ahahahah oui tu as raison !"

Hikari ria gaiement suite à la remarque de son amie et sans faire d'histoires, elle plia l'éventail qu'elle tenait dans sa main droite depuis un petit moment, pour ensuite le renger dans une de ses poches. Cependant, lorsqu'elles voulurent se rendre chez un glacier pour se payer une glace, ce qui semblait logique, les deux filles entendirent un gros bruit qui les surprirent et éveilla leur curiosité naturelle. Bien que ce n'était pas prudent, Hikari et Tailmon se rendirent le plus vite possible sur les lieux où le bruit s'était fait entendre. Devant leurs yeux ébahis se tenait une femme qui semblait ne pas venir de la planète terre, mais aussi des gens qui courraient dans tout les sens et ne semblaient pas les remarquer. En même temps, il était normal que le peuple soit paniqué après avoir été témoin de l'explosion d'un bâtiment. Bien qu'elle savait que c'était dangereux, Hikari s'approcha le plus possible de la femme sans se faire shooter par les habitants affolés pour lui adresser la parole.

"Excusez-moi de vous dérangez, mais c'est vous qui avez produit cette explosion ?"

Hikari avait posé cette question sans haines, ni reproches, mais plutôt avec beaucoup d'interrogations. En même temps, Tailmon avait essayé de l'en dissuader de lui poser cette question en tentant de la tirer par l'arrière ou lui boucher le chemin en se mettant devant la gamine, mais rien n'y avait fait, Hikari avait tellement voulu poser cette question qu'elle l'avait ignorée jusqu'au bout, mais si elle avait sût qui était vraiment cette femme venue d'ailleurs, elle l'aurait peut-être écoutée et aurait rebroussé chemin, mais il était à présent trop tard pour faire marche arrière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Solara
Membre

Féminin
Âge : 25
Inscription : 28/04/2011
Messages : 26
Zénis : 0
Statut : Mauvais
Finisher : Solar Crash

MessageSujet: Re: Folie meurtrière   Mer 21 Mar - 3:37

Comme tous les jours, la Capitale Est semblait bien animée non seulement par les gens qui venaient travailler dans les entreprises mais aussi par les touristes qui s'empressaient de s'enrichir des cultures de cette ville. Depuis le toit d'un des nombreux bâtiments, une mystérieuse femme scruta longuement les environs avant de fixer son regard définitivement vers le sol. Il s'agissait bien évidemment de Solara, sœur du fameux guerrier cosmique qu'elle ne cessait de courser depuis deux ans. Cette dernière avait essayée de le localiser à de nombreuses reprises mais les recherches s'avérèrent sans résultats. La cause de ce jeu de cache-cache infructueux ? Le fait que Deimos ne combattait plus aussi souvent qu'avant, sa force étant ainsi camouflée. Sa jeune sœur savait aussi qu'il cherchait à se faire oublier depuis cette trahison hautaine, le guerrier cosmique ayant laissé Solara à l'intérieur d'un cercueil de glace durant plusieurs années alors qu'ils accomplissaient tous les deux une conquête planétaire. Le kowak avait jugé bon de piéger sa sœur avant que ce ne soit cette dernière qui le fasse. La rousse ne pouvait nier le fait que son frère avait un excellent instinct, car il savait à l'avance qu'elle comptait subtiliser ses pouvoirs afin d'alimenter les siens. Solara savait de toute évidence que ce jour viendra, au point même de le voir se réaliser aujourd'hui dans cette ville magnifique. Provoquer un carnage monumental, une tuerie parfaitement exécutée et des tas d'autres choses qu'un kowak était capable de faire en faisant une croix sur les sentiments. Un sourire noir s'afficha sur le visage de la rousse...

* Je suis lassée de devoir jouer au chat et à la souris. Ma patience vient d'atteindre ses limites. Puisque ce trouillard ne veut pas se montrer, je vais lui donner une bonne raison de le faire en offrant à ces personnes un déluge qu'ils n'oublieront pas. *

Solara ne perdit pas de temps et s'exécuta, sautant du toit où elle se situait afin de retomber sur les pieds au milieu de l'autoroute. Un conducteur s'apprêta au même moment à la faucher mais ce dernier eu le bon réflexe de ralentir en précipitant son pied sur la pédale de frein. La voiture s'arrêta parallèlement à la fine silhouette de la rousse, cette dernière ne faisant que regarder la voiture et surtout l'automobiliste se plaindre en la traitant de fêlée. Bien sûr, elle ne répondit pas à ses insultes et préféra joindre les gestes à la parole. Un sourire narquois se dessina sur son visage avant que celle-ci ne pointe son doigt en direction du front du conducteur, un rayon laser le transperçant par la suite. Quelques flammes commencèrent à envelopper le corps de la demoiselle, preuve que sa puissance allait se mettre à l'œuvre petit à petit. Poursuivant son carnage, elle donna un violent coup de pied dans la portière de la voiture, ce qui propulsa cette dernière contre un gratte-ciel après avoir effectuée une bonne dizaine de tonneaux. L'engin à quatre roues ne mit pas longtemps à s'enflammer, une explosion se déclenchant par la suite. Cet accident alerta tous les passants, qui se bousculèrent afin de prendre la fuite le plus vite possible de cette endroit devenu maudit. Avant même que ses victimes ne s'échappent, Solara s'amusa à transpercer avec son rayon de la mort les civils étant à proximité d'elle. De nombreuses personnes s'écroulèrent sous ses attaques, laissant ainsi une nuée de cadavres derrière elle. La rousse ne s'arrêta pas là pour autant, désireuse d'attirer Deimos dans un piège bien sournois. Celle-ci voulait lui faire ressentir sa toute puissance pour attiser la curiosité du guerrier cosmique. Pensant que tout ceci n'était pas suffisant, la kowak s'apprêta à poursuivre lorsqu'une petite voix vint l'interrompre. Solara resta immobile durant quelques secondes avant de tourner sa tête vers l'arrière, voyant une jeune demoiselle d'à peine dix ans accompagnée d'une étrange boule de poils. Selon la sœur de l'ex-tyran, la gamine ne semblait pas très prudente et sa question était un peu stupide, même complètement...

- Bonne question. Je me suis toujours demandée ce que cela ferait de torturer un pauvre gosse de ton âge. Nous allons découvrir ceci ensemble, tu n'y vois pas d'inconvénients ? Je suis une mère responsable mais n'étant pas la tienne, aucune personne ne m'en tiendra rigueur s'il venait à t'arriver une bricole.

Solara avait beau être belle, cette dernière n'en restait pas moins déjantée dans ses propos et ses idées. Elle mettait bien en avant son sadisme envers enfants et adultes, l'un n'ayant pas plus d'avantages que l'autre. Cependant, elle voulait prendre son temps avec cette jeune demoiselle. Solara pointa son doigt en direction de son animal de compagnie et envoya une flammèche qui vint brûler le bout de sa queue...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Folie meurtrière   Mer 21 Mar - 23:30

Hikari fît la moue lorsque la demoiselle ne lui répondit pas, car elle n'était pas très contente de n'avoir obtenu aucuns réponses de sa part, mais bon en même temps, il était normal qu'elle n'ait rien répondu, car sa question était ridicule. Ensuite, lorsque Tailmon se fît brûler le bout de sa queue, elle poussa un miaulement de douleur mélangé à un cri de surprise, car elle ne s'y attendait pas. En voyant qu'elle souffrait, HIkari se précipita vers son amie pour regarder ce qui n'allait pas avec un regard inquiet.

"Tu as l'air de souffrir, qu'et-ce qui ne va pas ? Dit-moi oû tu as mal !"

- Rien, ça va, ne t'en fais pas, j'ai subit des dommages bien plus importants par le passé. En voyageant avec toi, ce n'était que de la rigolade. J'ai essayé de te prévenir, mais tu ne m'as pas écoutée, les gens ici ne sont pas nets et j'ai d'ailleurs l'impression qu'ils n'aiment pas les peluches vivantes qui parlent, tu aurais dû me fabriquer un déguisement, comme la dernière fois

En voyant le regard un peu sombre de la chatte, on auraît pû croire qu'elle allait frapper sa petite protégée pour lui faire comprendre qu'elle avait fait une bêtise en se jetant dans la gueule du loup, mais pas du tout, contre toute attente, elle resta zen et se mît à lui parler gentiment tout en ayant un arrière goût de reproche dans son ton qui ne se faisait pas trop remarqué. En même temps, entendre une chatte parler, ça devait être étrange comme première rencontre, alors la miss n'avait peut-être pas fait attention à ce petit détail sans importances.

"Je suis désolée Tailmon, comme d'habitude, je t'embarque dans des drôles d'aventures"

- Ho pas grave, c'est la routine. Soit, il faut d'abord que je m'occupe du cas de cette femme, puis ensuite nous irons faire les boutiques comme prévu.

"D'accord, fait attention à toi..."

- Ne t'en fais pas, tout ira bien. Si jamais j'échouais dans ma mission, sert-toi de ce que t'a doné Yrotô, je ne sais pas son utilité, mais je sens qu'il saura te protégé durant mon absence

Hikari hocha la tête en approuvant les dires de sa meilleure amie, puis elle la lâcha et s'écarta pour la laisser agir tout en se demandant pour la xxième fois à quoi cet éventail pouvait bien lui servir. Pendant ce temps, Tailmon se mit en position de combat pour effectuer sur la combattante son attaque "Griffe Eclaire". Cette technique était appelée ainsi, car plus Tailmon donnait des coups avec ses griffes et plus elle gagnait de puissances et de vitesses, mais comme ce n'était que le premier coup, elle était certaine de ne pas arriver à toucher sa cible, car l'inconnue semblait puissante et être une redoutable adversaire qu'elle ne devrait pas sous-estimer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Solara
Membre

Féminin
Âge : 25
Inscription : 28/04/2011
Messages : 26
Zénis : 0
Statut : Mauvais
Finisher : Solar Crash

MessageSujet: Re: Folie meurtrière   Jeu 29 Mar - 1:38

Suite au miaulement de la peluche à la jeune demoiselle, Solara ne pouvait s'empêcher d'afficher un sourire taquin en laissant échapper un petit ricanement. Cela faisait un bon moment qu'elle avait envie de se divertir. Elle s'était retenue jusque là en constatant que la Terre était une jolie planète où elle pourrait habiter et même pourquoi pas, imposer sa tyrannie en éliminant les adversaires potentiellement nuisibles pour elle. La rousse devait d'abord régler ses comptes avec son frère, chose plus au moins facile si l'on ne prenait pas en compte les recherches lascives. Ne bougeant pas d'un centimètre, Solara fixa longuement la demoiselle qui semblait communiquer avec son animal de compagnie. Il s'agissait d'une chose plus au moins étrange, surtout lorsqu'elle remarqua que cette peluche vivante savait parler le langage humain. La jeune femme savait que l'univers regorgeait de créatures en tout genre. Les saïyens étaient de bons exemples puisqu'ils se rapprochaient des singes, tout comme les kowaks qui ressemblaient à des reptiles. Contrairement à l'animal de compagnie de cette gamine, ils avaient tous deux mains et deux pieds. Sortant de ses pensées, Solara s'apprêta à parer les coups de l'animal sans grosse difficulté, se prenant seulement qu'un coup de griffes au niveau de son épaule gauche. La rousse contre-attaqua avec un coup de poing qui propulsa la peluche vers le ciel...

- Ce n'est pas une boule de poils qui aura raison de mon incroyable puissance.

Après ses quelques mots, Solara leva sa tête vers le ciel avant d'enchaîner. Celle-ci se téléporta dans les airs, dos à sa cible et faisant une pirouette arrière afin de venir fracasser la tête de l'animal avec son pied. Le petit compagnon de la demoiselle fut envoyé une nouvelle fois à vive allure contre un bâtiment en béton. En vue de la petite taille de la peluche, il était évident que l'immeuble avait une grande résistance pour ne pas subir trop de dégâts. Le petit adversaire de Solara provoqua juste un petit trou avec quelques fissures tout autour lors de l'impact avec l'édifice, rien de bien méchant. La peluche étant momentanément maîtrisée, la kowak redescendit lentement sur le sol avant de se mettre à regarder la jeune demoiselle, qui devait certainement s'attendre au pire. La rousse se mit soudainement à marcher dans sa direction d'un pas lent, décidée à s'amuser avec elle au lieu de se coltiner un animal dans les pattes. Elle s'arrêta finalement à quelques centimètres de la gamine, la regardant de haut avant de lui enfoncer son poing dans le ventre, celle-ci s'écroulant à quatre pattes sur le sol. Solara se remit à ricaner avant de poser son pied sur la tête de la demoiselle, appuyant fort afin de presser son visage contre le sol...

- Rassures-toi, cela n'a rien de personnel. Mais en voyant une jeune fille insouciante, je me suis dis que tu ferais un bon appât pour attirer mon frère. Peut-être que tu pourrais m'aider à le retrouver si tu le connais. Il se prénomme Deimos, l'identité de cet homme te dis quelque chose ? Si oui, tu seras épargnée des tortures que je te réserve. Si non, tu vas devoir mourir.

La kowak ne laissait pas trop le choix à la pauvre demoiselle, qui était forcée de donner une réponse positive pour avoir la vie sauve. En attendant que le moindre mot sorte de la bouche de la petite brune, Solara continuait de torturer celle-ci quitte à la faire hurler de douleur jusqu'à ce que la bonne personne vienne à son secours. D'un autre côté, la jeune femme ne demandait pas mieux d'avoir d'autres volontaires à martyriser dans les pattes. Cela forcerait probablement Deimos à venir voir les évènements se déroulant dans la Capitale Est, avec un peu de chance...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Folie meurtrière   Dim 3 Juin - 1:39

Lorsque Tailmon se fit envoyer dans le ciel, HIkari leva les yeux dans cette direction, puis lorsque sa peluche vivante se fit encastrer dans un immeuble, elle émit un petit cri de surprise en criant son prénom. Par la suite, la femme s'approcha d'elle, mais elle ne bougea pas. La gamine la fixa du regard en serrant les dents et en ayant l'air fâchée contre cette grande personne qui aurait dû renoncer plutôt que ce battre avec son amie. Soudain, la femme lui donna un coup de poing dans le ventre, ce qui la fit s'écrouler à quatre pattes sur le sol. Elle n'eût pas le temps de se relever, car la femme posa son pied sur sa tête et elle apuya tellement fort qu'elle ne pu plus soutenir son corps avec ses deux mains, car elle lâcha prise et elle s'écroula lamentablement sur le sol tandis que la femme appuyait de plus en plus fort sur sa tête, ce qui évidamment lui faisait mal, mais que faire ? Elle ne pouvait pas lui dire oui alors qu'elle ne connaissait pas son frère.

*Qu'est-ce que je dois faire ? Tailmon à tout fait pour me protéger, je ne peux pas mourir, mais je ne veux rien lui dire, elle ne mérite plus que je lui parle, mais elle veut que je lui adresse la parole, alors si je me tais, je ne sais pas ce qu'il va m'arriver et ça me fait peur*

Pensa la petite demoiselle en sentant les larmes lui monter aux yeux à cause du mal que lui faisait Solara. Hikari ne savait pas quoi faire jusqu'à ce qu'elle senti dans sa poche l'éventail d'Aryssa. Elle serra les dents et elle contorsionna sa main pour la mettre dans sa poche. Si elle le lui avait donné, c'était sûrement pour qu'il lui serve à quelque chose, mais quel était sa fonction ? Elle ne le savait pas et c'était assez stressant, car il fallait qu'elle fassse vite avant qu'elle n'ait le crâne écrasé.

"Si je le savais, pourquoi je vous le dirais ? Je ne livrais jamais une personne à quelqu'un de méchant comme toi ! Je vous plaint de tout mon coeur, car vous devrez vraiment... vous sentir bien seule et terriblement en colère contre Deimos pour agir de cette façon et pour pouvoir parler à votre frère. Vous savez... moi aussi je cherche le mien, mais ce n'est pas une raison pour faire du mal... aux autres. Maman... dis toujours... que les gens méchants iront en enfer quand ils mourront... ça sûrement votre cas.."

Elle sourit, puis elle sorti sa main de sa poche en tenant l'éventail et en le faisant tourner légèrement vers la droite sans le faire exprès. A cause de ce geste, l'objet se transforma en une épée. En sentant cette arme dans sa main, Hikari la fit pivoter sur la gauche, ce qui fit une entaille à la Kowak qui lâcha son emprise sur la demoiselle à cause de la surprise. La gamine en profita pour relever sa tête et rouler sur le côter pour ensuite se relever et s'écarter tout en ayant horriblement mal au crâne. Elle mença tout de même la femme de son arme tout en sachant très bien qu'elle ne tiendrait pas longtemps, mais que ça serait déjà ça de gagner, car elle ne pouvait pas s'enfuir sans lui donner une bonne correction.

"Les sorcières, ça doit être détruit par le héros de l'histoire"

Hikari tenta de donner un coup à Solara en tenant son arme à deux mains en espérant pouvoir la toucher. En la frappant, des fines bribes de lumières s'échappèrent du corps de la gamine. Hikari ça voulait dire lumière n'est-ce pas ? Alors n'était-elle pas en train d'utiliser sans le vouloir son élément ? Si c'était le cas, il ne lui serait pas d'une grande utilité, en tout cas, pas pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Solara
Membre

Féminin
Âge : 25
Inscription : 28/04/2011
Messages : 26
Zénis : 0
Statut : Mauvais
Finisher : Solar Crash

MessageSujet: Re: Folie meurtrière   Mar 31 Juil - 22:21

Solara poursuivit ses tortures en broyant la tête de la demoiselle avec son pied, remarquant que celle-ci cherchait à se relever dans un premier temps. Elle n'y arriva pas pour la simple et bonne raison que sa force n'était pas supérieure à celle de la jeune femme. La petite brune tenta également de se servir d'un objet étant bien caché dans sa poche mais le fait d'être rabattue sur le sol ne l'aidait pas beaucoup. C'était un peu comme si l'apesanteur était bien trop élevée pour qu'elle ai l'occasion d'effectuer un quelconque mouvement pour se dégager. La demoiselle étant désemparée et ne sachant déjà plus quoi faire, elle laissa couler de fines larmes sur ses joues avant de débiter un discours à l'image d'un justicier banal à Solara. La jeune femme aux cheveux roux ne comprenait pas trop le raisonnement de tout ces terriens qui s'amusaient à garder le silence pour sauver la vie de leurs amis, même quand il s'agit d'inconnus. La kowak sait ce que représente l'amitié mais depuis longtemps, elle a décidée d'oublier la signification de ce mot. Celle-ci a été autrefois trahie par son propre frère, une personne avec qui elle croyait que son amitié serait inébranlable. Pourtant, il a suffit d'une seule conquête planétaire pour se faire poignarder dans le dos. Pour Solara, la demoiselle ne savait aucunement de quoi elle parlait, d'autant qu'elle ne connaissait pas les grandes lignes puisque la jeune femme n'avait rien expliqué sur sa rivalité avec Deimos. Il était d'ailleurs peut-être temps pour elle de raconter un résumé de cette longue histoire assez bien énervante...

- Tu es une gamine d'à peine dix ans et tu te permets de juger mes actes sans réellement connaître les faits responsables de ma rancœur envers mon frère. Rien que pour cela, je devrais raccourcir ton temps de vie. Mais comme tu es une humaine idiote, je vais faire une exception pour toi en t'offrant un bref résumé. Durant des années, j'ai été enfermée dans un cercueil de glace par la faute de Deimos. Il a eu l'idée de me trahir alors que nous étions en pleine conquête planétaire. Aujourd'hui, je suis venue réclamer une revanche et elle débute ici même, avec toi entre mes griffes. Nous verrons bien si tu continues de croire au prince charmant lorsque tu franchiras les portes de l'au-delà.

Solara essayait tout simplement de lui faire passer un message. La jeune femme semblait bien persuadée qu'aucune personne ne viendrait en aide à la demoiselle pour éviter de mourir dans d'atroces souffrances. Bien évidemment, il restait Peter qui pouvait riposter à tout moment mais la sœur de Deimos a prouvée de nombreuses fois qu'il n'avait pas suffisamment de ressources pour en venir à bout seul. D'ailleurs, cette dernière était convaincue qu'il n'y avait pas qu'avec elle que le chef des Défenseurs éprouvait de la difficulté. Si la rousse devait faire une comparaison d'elle même par rapport au héros intergalactique, il est clair et net qu'elle n'avait pas besoin d'aide extérieure pour laminer ses adversaires. La jeune fille avait beau évoquer la solitude de Solara mais celle-ci ne lui apportait pas que des inconvénients. Au moins, elle ne pourra plus être roulée dans la farine et ne devra en aucun cas partager son pouvoir avec d'autres personnes qui n'en valent pas la peine. La demoiselle était également sûre que la rousse finirait très prochainement aux Enfers à force de répandre le mal partout. Tout ceci la fit sourire intérieurement car elle revenait tout juste d'un long sommeil, elle n'était pas prête pour replonger dans le silence une seconde fois. Par chance, la petite brune parvint à se dégager avec l'éventail qu'elle sortit de sa poche, ce dernier entaillant légèrement la cheville de Solara. Cette dernière recula un peu en grimaçant avant de refaire face à la gamine. Retrouvant certainement confiance en elle, la demoiselle tenta d'attaquer la kowak à l'aide de son éventail, qui s'était transformé entre temps en épée. La rousse bloqua la lame entre ses deux mains avant d'être éblouie par un flash lumineux, qui n'eut pratiquement aucun effet sur elle si ce n'est que l'aveugler durant quelques secondes. Solara réouvrit finalement les yeux avant de sourire sarcastiquement...

- J'apprécie que tu veuilles m'aider à écrire le dernier chapitre de ton existence mais je ne vois pas les choses de la même manière que toi, malheureusement.

La rousse ne quitta pas des yeux sa proie du moment, faisant chauffer le métal de la lame à l'aide de ses mains de manière à ce que ce dernier fonde. C'est d'ailleurs ce qui se produit, l'épée qui était autrefois solide n'étant plus qu'une flaque de métal fondu sur le sol. En toute ironie, la demoiselle n'avait plus que le manche de son arme pour se défendre, ce qui ne l'avançait pas beaucoup. Pour ce qui était de la lumière qui avait été projetée hors de son corps pour éblouir les environs, Solara laissa échapper un gigantesque souffle de feu sur la gamine de manière à la carboniser. En d'autres mots, elle n'aura plus l'occasion de briller bien longtemps...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Folie meurtrière   Jeu 14 Fév - 0:28

Hikari était en difficultés, car le métal de son épée avait fondu, il ne lui restait plus que le manche, comme quoi, les objets de Jembala, c'était de la camelotte ! La petite fille recua en essayant de montrer le moins possible qu'elle avait peur, ce qui était difficile, car elle était tétanisée à l'idée de mourir sans avoir revu son aniki. Heureusement, le sien n'était pas comme celui de Solara, quoi que, en y réflechissant bien, peut-être qu'au final, il n'était pas si différent de celui de la Kowak, car lui aussi avait joué le fourbe et était parti sans rien dire en la laissant seule et triste dans cet univers si vaste qu'était la terre. Tout en essayant d'imaginer un plan B, Hikari vit un puissant souffle de feu lui arriver dessus, elle avait tellement peur qu'elle voulu crier, mais aucun sons ne sorti de sa bouche. Tout en s'évanouissant, elle pu voir un ange la prendre dans ses bras pour la sauver in-extrêmit de la grillade. Cet ange, c'était seulement Tailmon qui avait changé de forme pour venir au secour de son amie qu'elle avait sentie en danger, car étant un jouet vivant, il lui en fallait bien plus pour être morte ou être mise K.O.

- Il est bien courageux de la part d'une femme comme toi de s'en prendre à un enfant ! Que la honte t'accompagne toute ta vie pour avoir voulu tuer une petite fille innocente ! Que lui voulait-u à la base monstre ?! Si tes attentions sont honnêtes, nous pourrons nous arranger, mais en attendant, sache que mon arc ne rate jamais sa cible, alors prépare-toi au combat si jamais tu essaies à nouveau de toucher à l'un seul de ses cheveux !"

Il était certain qu'Hikari avait sûrement dû faire des bêtises pour que la femme veuille la tuer, mais son rôle était de protéger la gamine, alors elle jouerait son rôle jusqu'au bout, car c'était grâce à elle si elle avait un avenir meilleur et qu'elle pouvait vivre presque comme un banal animal de compagie. Après avoir terminé son discourt, elle se posa au sol tout en continuant de tenir la gamine évanouie dans ses bras. Tout de même, Hikari avait de la chance d'avoir Tailmon avec elle, car à l'heure actuelle, elle ne serait plus de ce monde, car elle n'avait aucune protection anti-feu et puis, ce n'était pas un petit feu de rien du tout, donc elle n'aurait rien pu faire contre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Solara
Membre

Féminin
Âge : 25
Inscription : 28/04/2011
Messages : 26
Zénis : 0
Statut : Mauvais
Finisher : Solar Crash

MessageSujet: Re: Folie meurtrière   Dim 28 Avr - 17:42

Alors que la jeune demoiselle semblait destinée passer au four, ce fut sa boule de poils qui lui vint en aide en la secourant des flammes qui s'apprêtèrent à l'atteindre. L'enfant était temporairement sauvé mais à quel prix au final ? La peluche parlante de celle-ci avait peut-être l'agilité nécessaire pour parer les attaques de la kowak mais son manque de résistance pourrait certainement leur être fatal à tous les deux. La fillette aux cheveux bruns venait de perdre connaissance et ce fut sans surprise que son compagnon de route prit la parole en accusant la manière d'agir de Solara. Toutes les critiques que cette chose sortait à la seconde ne pouvait que plaire à la jeune femme aux cheveux roux. Il est vrai que s'attaquer à un enfant sans défense n'était pas digne d'un véritable combattant mais la kowak s'en fichait éperdument. Toujours est-il que ce manque de courage allait sans doute porter ses fruits si jamais Deimos intervenait après avoir ressentie la force de sa frangine en éveil. Cependant, Solara avait beau se déchaîner sur des innocents, cela ne faisait pas beaucoup bouger les choses. Elle estima donc qu'il était temps de passer la seconde, voulant intensifier les dommages sur ses adversaires et à leurs biens. La boule de poils commençait à devenir pénible et c'est pourquoi le sourire narquois sur le visage de la jeune femme disparu. Une faible lueur scintilla dans ses yeux, après quoi une explosion se déclencha à l'endroit même où se tenait les deux amies. Cela projeta leur corps dans des directions opposées avant que Solara n'aille voir la demoiselle toujours inconsciente. Elle souleva cette dernière en la prenant par la cheville...

- La cruelle sorcière a finalement eu raison des héros de la basse classe. J'imagine que votre argumentation est terminée. Préparez-vous à disparaître.

La kowak finit par jeter la demoiselle évanouie auprès de sa créature, après quoi celle-ci prit de l'altitude pour se positionner de dos au soleil. Solara leva sa main droite afin de la tendre vers le ciel, une petite boule de feu commençant à se former et à prendre de l'ampleur au fil des secondes qui s'écoulaient. Oui, la jeune femme avait bien l'intention de faire disparaître ses proies grâce à la Supernova, sphère concentrée en feu pratiquement similaire au soleil mais en taille moins importante. Cependant, Solara se rappela rapidement qu'il ne fallait pas transformer la Terre en fusée volante avant d'avoir retrouvé Deimos. S'il venait à périr avec tous les terriens suite à cette ultime attaque, la vengeance de la kowak serait faite mais celle-ci n'aurait pas eu la chance de subtiliser les pouvoirs de son frère. Voilà pourquoi Solara mettait beaucoup moins de puissance dans son attaque, donnant ainsi naissance à une sphère d'au moins cinq mètres de diamètre. Une fois cette dernière achevée, son utilisatrice l'expédia en direction de la jeune demoiselle et de sa boule de poils. L'attaque semblait parfaite et pratiquement imparable, le feu n'étant qu'une source immatérielle. La repousser était peine perdu à l'instar d'avoir le réflexe suffisant pour l'esquiver. S'en prendre à des innocents à la Capitale Est fut un échec total pour la jeune femme, à qui ses recherches n'aboutissaient à rien. Solara avait beau se servir d'appâts, Deimos ne montrait pas l'envie de porter assistance aux plus faibles...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lyam
Membre

Unité d'Élite
MembreUnité d'Élite

Masculin
Âge : 23
Inscription : 27/04/2013
Messages : 9
Zénis : 500
Statut : Neutre

MessageSujet: Re: Folie meurtrière   Dim 5 Mai - 1:10

T'étais assis doucement les cheveux flottants doucement au vent en haut d'un gratte ciel de la capitale. Tu savourais le petit vent frais qui faisais flotter ta veste et ta cravate dans de douces ondulations. Tu t'amusais a regarder le vas et viens insouciant des gens qui vivaient sur la terre, ces imbéciles qui ne connaissaient rien a la guerre, rien a ses malheurs. Rares étaient ceux qui connaissaient le véritable goût de la trahison, la véritable douleur que provoque la trahison de ceux qui t'ont juré de donner leur vie pour toi, la trahison de la personne qui est sensée vous aimer plus que tout, de celle qui était sensée te défendre envers et contre tout. Ta propre mère t'a banni pour éviter une guerre, tout sa parce que ton père était un des légendaires Kowaks restant... C'est stupide hein? Tu fixe en contrebas, une jeune femme commençait a faire son show. Vu l'aura qu'elle dégageait, elle n'allait pas tarder a attirer tous les Saïyens que t'avais réussis a semer.

Tu sors rapidement une lame de ton costume, et te fais une petite coupure de rien du tout, mais cela permettait de faire couler ton sang, ce précieux élixir qui te permettais d'user de tes pouvoirs. T'étais sur que t'allais te ridiculiser face au premier de tes congénères que tu rencontrera. Tu ne savais pas vraiment te battre par toi même, juste savant de défendre assez bien au pugilat grâce aux leçons que Nila t'avais donné. T'étais capable de battre aisément un saïyen de classe moyenne au corps a corps. Mais ceux qui pouvaient devenir blond d'un coup... Tu devais souvent faire appel a des invocations pour en venir a bout. T'espérais que le kowak que tu rencontrera t'aidera a remédier a ce problème... Tu jette un nouveau coup d'oeil en bas, une petite fille commençait a s'opposer a elle. Elle était morte d'avance. Tu fais un arc de cercle avec ton doigt ensanglanté, un portail s'ouvrait, t'avais décidé de partir, les saïyens pouvaient débarquer d'un moment a l'autre. Ces trois derniers jours t'en avais croisé deux et s'était pas pour arranger tes affaires. T'aurais pas hésité a faire appel a Ashen Sugar pour te défendre, mais t'aurais entièrement détruit la capitale avec la région aux alentours. Ce n'était pas une invocation que l'on prenait a la légère...

Tu regardes l'ange sortir du portail, comme d'habitude tu lui souris et invariablement elle rougis. Sérieusement faudra que tu lui apprenne a être moins timide... Tu lui explique que tu veux partir, il vaut mieux ne pas trop rester dans le coin. Ses ailes s'agitent doucement et elle regarde le combat entre la petite fille et la kowak dont t'ignorait qu'elle en était une. Elle soupire doucement, l'ange était du genre non violente mais n'hésitait pas a découper des saïyens en deux... Drôle de personnage... Elle regardait pensivement le combat et dis de sa voix angélique:


"Voila, les combats, partout que sa soit au paradis ou en enfer... Cette petite fille a bien du courage mais elle mourra..."

Tu considère un peu les paroles de Nila... Tu soupire acquiesçant de la tête. C'est vrai que tu n'aimais pas trop la scène en bas du building mais bon t'avais décidé de ne pas intervenir. C'est a ce moment qu'ils intervinrent, trois combattants singes de classe moyenne environ. Deux d'entre eux foncèrent droit vers Nila, alors que le troisième te fonçais dessus en volant. Vraiment faudra que t'apprenne ce tour de passe passe un jour... en tout cas le saïyen avait l'avantage parce que toi tu ne volais pas. C'était tellement stupide... En plus il te poussais vers le bord. Tu vois Nila du coin de l'oeil qui trancha la gorge de l'un d'eux avec un de ses portails disques. Ce moment d'inattention profite au saïyen qui en profita pour t’éjecter du toit. Tu l'aggripa par la queue au dernier moment, et tous les deux vous chutez du haut de l'immeuble, tu ne savais pas trop quoi faire pour te rattraper. T'allais tomber du haut de cet immeuble stupidement, voila comment allait s'achever la vie de Lyam, prince déchu de Sorean... Soudainement le saïyen se réveille et commence a ralentir la chute, ne se rendant pas compte encore que t'étais accroché, lorsqu'il s'en rendit compte t'étais assez haut pour survivre aisément a la chute. Tu te sers de lui comme d'un tremplin et te retrouvant au dessus de lui, tu lui assène un violent coup d'avant bras sur la clavicule qui se brise net, le propulsant droit a terre, tu profite du surplus de force pour lui éclater littéralement sa tête sur le sol.

Tu te retrouva face a une boule de feu d'une puissance que t'avais encore jamais rencontré, mais pourquoi il a fallu que le saïyen tombe a cet endroit la... Tu sentais que les flammes séchaient le sang présent sur ton costume, Nila apparut soudainement devant toi, faisant apparaître un énorme portail pour englober les flammes et fait apparaître un autre de ses portails, celui la dirigé vers le ciel qui projeta l'attaque vers les cieux. Belle déviation de trajectoire... L'ange regardais la femme rousse d'un air courroucé, si t'avais compris ses sentiments peut être que tu aurais compris, mais ce n'étais pas le cas. T'avais toujours tes pieds dans les restes du saïyen et la petite fille était juste derrière toi. En gros tu venais d'interférer dans leur combat sans le vouloir... Tu regarde la jeune femme rousse doucement tu pose une main sur l'épaule de la jeune ange et chuchote a son oreille:


"N'attaque pas, reste sur la défensive mais surtout ne l'agresse pas... je ne veux pas a avoir a tout détruire... tu sais ce que me coûte d'appeler Ashen Sugar..."

Elle hoche la tête, toi tu as décidé de t'approcher de la jeune femme aux cheveux roux, quelque chose en elle te mettais en confiance et tu ne savais pas l'expliquer. Tu lui fait un de tes sourires dont tu as le secret, un de ceux qui habituellement faisaient fondre la gente féminine... Tu lui dis d'une voix sans aucun ton pour l'instant:

"Bonjour, je m'appelle Lyam. Je suis désolé d'être intervenu mais cette attaque pouvais m'être potentiellement mortelle alors je me suis permis de la dévier... Si vous voulez tuer cette petite je vous laisserais faire sans aucun soucis... Mais j'aimerais en savoir plus sur vous si vous me permettez... Alors on va commencer par les secrets les plus durs, je suis a moitié Kowak, et ouais on dirais pas hein?"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Solara
Membre

Féminin
Âge : 25
Inscription : 28/04/2011
Messages : 26
Zénis : 0
Statut : Mauvais
Finisher : Solar Crash

MessageSujet: Re: Folie meurtrière   Mer 21 Jan - 0:08

Pensant d'avance que son attaque allait atteindre ses cibles principales, Solara était pourtant loin de se douter que deux inconnus allaient venir troubler ses plans au moment le plus opportun pour elle. Effectivement, un rouquin retomba durement sur le sol juste devant la gamine et sa bestiole de compagnie. Il semblait par ailleurs s'être battu avec un homme probablement mort, gisant à ses pieds. La jeune femme aurait très bien pu se réjouir en constatant que l'individu allait disparaître en même temps que ses proies et ce sans même qu'il ai quelque chose à voir dans l'histoire. Malheureusement, c'était sans compter l'intervention d'une tierce personne qui dévia la boule de feu de façon à ce qu'elle s'éloigne dans le ciel pour finalement traverser l'atmosphère et poursuivre sa course dans l'espace. Yeux écarquillés, dents et poings serrés, c'est en fixant le ciel que Solara exprima sa frustration avant de reporter son attention sur les nouveaux arrivants. Ces derniers venaient de lui gâcher un bon moment en plus de sa propre énergie. La kowak n'avait absolument pas l'intention de laisser passer cela. Elle redescendit aussitôt sur la terre ferme, ne quittant pas des yeux ses potentiels ennemis. Étonnement, le rouquin s'avança en direction de Solara sans grande méfiance, comme s'il n'avait pas peur des représailles. Durant sa marche, il se présenta sous le nom de Lyam et s'excusa pour avoir envoyé son attaque dévastatrice dans une autre direction que celle choisie par son utilisatrice. La jeune femme ne pensait pas un instant que ce dernier ai été désolé, préférant croire qu'il inventait de fausses excuses pour se dédouaner de son envie de jouer les héros. Continuant d'avancer vers elle, Solara mit pourtant une halte à sa démarche en soufflant du feu en direction du sol de façon à ce qu'il s'arrête pour rester où il est. Celui-ci n'avait pas d'autres choix en même temps puisqu'un brasier intense s'élever entre eux deux...

- J'ignore pour qui tu te prends exactement mais je te déconseille vivement de faire un pas de plus si tu ne veux pas finir au centre des grands brûlés. Sais-tu ce que coûte en énergie une attaque comme celle que ton amie a délibérément dévié ? Je ne sais pas ce qui me retiens de vous exterminer.

Malgré que la jeune femme se montra particulièrement menaçante, elle n'en restait pas moins calme bien qu'elle avait le regard d'une tueuse. Celle-ci afficha même un sourire mais ce n'était pas pour faire part d'un bon sentiment, bien au contraire. Le dénommé Lyam poursuivit ensuite ses justifications, permettant à la kowak d'en finir désormais avec ses deux proies du départ si elle le désirait. Elle avait bien entendu ? Apparemment oui et Solara n'avait pas besoin de son approbation pour se débarrasser de qui que ce soit. La jeune femme appartenait au peuple des plus grands tyrans de la galaxie, ses maîtres mots étaient dévaster et conquérir. Elle n'avait donc pas besoin de s'abaisser aux volontés d'un gamin doté d'une impressionnante arrogance et un sacré culot. Pour Solara, il pouvait en être certain, elle comptait bien terminer le travail qu'elle avait commencé et peut-être même le poursuivre avec lui ainsi que son amie. Maintenant qu'ils étaient là, la kowak n'avait pas l'intention d'oublier ce qui venait de se passer en les laissant filer. Néanmoins, ce Lyam semblait être également de nature curieuse puisqu'il désirait en connaître plus sur Solara. Cette dernière n'avait absolument rien à lui dire vu qu'ils ne se connaissaient pas. Cependant, elle fut vite intriguée par les révélations du jeune homme, ce dernier affirmant être de la race des kowaks. Lyam connaissait-il les origines de Solara sans que celle-ci ai besoin de mettre en évidence sa véritable apparence ? La rouquine n'en savait trop rien, peut-être était-il tout simplement un médium ou bien alors il possédait des contacts communs avec la frangine de Deimos. Dans tous les cas, la jeune femme ne répondit pas à Lyam et se contenta juste de se téléporter afin de réapparaître à l'opposé, près du corps de ses deux proies de départ. Elle attrapa la créature, toujours dans les vapes comme la gamine, par le cou avant que la fourrure de la bestiole ne brûle presque instantanément. Très vite, le corps inerte de l'animal fut carbonisé. Solara lâcha ce qu'il restait de sa victime avant de prendre son apparence de kowak, qui n'était pas très différente de son physique humain puisqu'il n'y avait que la couleur de la peau qui virait au bleu. Après démonstration, la jeune femme reprit son apparence normale avant de concentrer à nouveau son regard sur les deux nouveaux arrivants, en particulier sur le rouquin qui l'avait interpellé...

- Voilà ce que fait un véritable kowak, peux-tu toujours en dire autant ? Et encore, je ne dispose pas de la puissance nécessaire pour atteindre le stade ultime de mes métamorphoses. Pour y parvenir, je dois assimiler une grande partie des pouvoirs provenant d'un kowak, en l'occurrence ceux de mon frère. Tu prétends en être un toi aussi mais pour ma part, je ne te connais pas. Cela dit, quelque chose me pousse à croire que tu savais que j'en étais une. Ai-je raison ? Qu'importe, pour en revenir à la gamine que vous avez sauvé sois-disant sans le vouloir, ce n'est pas moi qui vais me charger de la liquider mais toi. On va découvrir si tu es digne de ce que tu prétends être.

Solara se cambra légèrement afin d'empoigner la gamine assommée par le col de son haut, la jetant par la suite en direction de Lyam. Son corps glissa jusqu'aux pieds de ce dernier, qui avait désormais un défi à accomplir sur le dos, celui d'éliminer une pauvre demoiselle innocente. Allait-il céder à la demande de la kowak en face de lui ? Le temps allait révéler cette information mais dans tous les cas, c'était le seul moyen pour le jeune homme d'éviter la colère de la conquérante...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lyam
Membre

Unité d'Élite
MembreUnité d'Élite

Masculin
Âge : 23
Inscription : 27/04/2013
Messages : 9
Zénis : 500
Statut : Neutre

MessageSujet: Re: Folie meurtrière   Ven 17 Juil - 15:59

Eh merde tu l'as énervée... Non franchement la tu t'es bien loupé sur ce coup la et il n'y avait pas besoin d'être médium pour le deviner. Bon le sourire et la discrète tentative de charme n'avaient absolument pas fonctionné et il y avait deux choix maintenant sois tu persévérais dans ta tentative de charme qui semblait échouer totalement devant elle ou se rebeller et partir au combat ce qui n'est pas une bonne idée vu la puissance qu'elle a été capable de libérer pour achever la jeune enfant qui avait eu la sottise de se dresser contre elle.

D'un petit saut en arrière, tu fais attention a ce que les petites étincelles projetées par le feu a tes pieds ne brûlent pas ton costume déjà tâché de sang par le saïyen. Tu te demandais encore combien cela allait te coûter en pressing cette histoire. Fin si ça continue tu n'allais plus rien a avoir a faire laver de toute manière. La femme d'en face te demandais si tu savais ce que cela te coûtais. Surement vu que tu es un mage, mais il est vrai que la dévier avait coûté pas mal d'énergie a Nila qui était doucement entrain de la récupérer. Par contre ce qui l'empêche de t'exterminer? Ton charme surement. Un demi sourire aux lèvres en réponse au sien tu réponds a cette femme:

"En vrai je ne le sais que trop bien et c'est pour cette raison que je ne vous empêcherais pas d'en finir, je vous l'ai déjà dit, mon intervention n'est que le fruit du hasard. Celle d'une chute au mauvais endroit après avoir tué un Saïyen... Rien de bien extraordinaire me diriez vous... Par contre je ne vous laisserais pas m'exterminer comme vous le désirez, vous comprendrez que je tiens a la vie un petit peu."

L'ange était prête au combat mais tu lui ordonnais de rester calme, même les saïyens blonds n'étaient pas capable de lancer des boules de feu de cette intensité et tu étais déjà limite pour les vaincre. Tu savais clairement que tu étais trop faible pour lui tenir tête et tout ce qui te restais pour ne pas finir comme une merguez qu'on as laissé trop longtemps sur le grill est le bluff et la négociation. Puis pour ne pas te déplaire, malgré sa cruauté elle est plutôt belle. Oui même dans une situation de vie ou de mort tu ne peux pas t'en empêcher... Crétin.

Continuant de suivre ses mouvements des yeux, elle se dirigeait vers a bestiole transformable qu'elle flambe d'un coup... Dommage tu aurais bien aimé l'asservir, elle aurait fait la paire avec patamon ce petit truc inutile capable de devenir un ange plutôt bien puissant. L'odeur de poil grillé assaille tes narines, c'était ça le soucis de la magie du feu. C'est que ça fait tout griller et ça pue et franchement c'est une chose que tu détestes. Par contre tu t'attendais a ce qu'elle fasse flamber l'autre, pas a ce qu'elle t'adresse a nouveau la parole.

Elle t'apprends de nouvelles choses sur ton espèce, apparemment il est question de métamorphoses... Pour les hybrides ça marche aussi? Enfin tu te tais. Elle était trop rapide pour que tes yeux la suivent, il te faudra savoir te battre par toi même désormais... Tu avais une idée de ce que tu voulais faire. Souriant presque, tu met tes mains dans tes poches et la fixe:

"En réalité... Tu es la première que je rencontre et je vois que les histoires ne sont pas fausses. Ta cruauté m'impressionne, j'ai jamais trop compris les conquérants qui massacraient pour le plaisir. Autant je peux comprendre si c'est pour regner par la terreur. Tu sais, peut être même qu'on est cousins, tu trouves pas qu'on se ressemble un peu?"

Regardant l'enfant a tes pieds, tu répugnais a la tuer, non pas parce que tu es un chevalier servant, la pour sauver tout le monde mais que si tu acceptais, cela instaurait un certain rapport de "dominant/dominé", en faisant une tâche de domestique pour elle, c'était comme si que tu acceptais de devenir son esclave. Puis qu'est ce qui l'empêchera de te griller derrière. Fin faut dire que la gamine a tes pieds te saoule aussi... Si elle n'avait pas joué les héroïnes elle serait vivante et tranquille...

"Tu sais jolie Kowak, bien que je sois l'un des tiens je ne suis pas ton domestique. Si tu veux en finir avec tes adversaires fait le seule je ne le ferais pas pour toi. On est une race de conquérants tu disais? Est ce que tu vois un conquérant courber l'échine devant un autre? A moins que tu aie quelque chose a m'offrir qui puisse m'intéresser? Je ne suis pas contre le commerce tu vois."

Saisissant la petite fille assommée par son vêtement, tu la projette au pied de l'autre kowak, entendant un affreux bruit d'os brisé au passage... Peut être même que cela l'avait tué au passage ce qui ruinerait toute ta crédibilité d'un coup qui sait? En tout cas tu n'allais pas aller vérifier et contactant Nila par tes pensées tu lui dis:

"Nila, tiens toi prête... désolé je crois qu'on aura pas le choix"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Solara
Membre

Féminin
Âge : 25
Inscription : 28/04/2011
Messages : 26
Zénis : 0
Statut : Mauvais
Finisher : Solar Crash

MessageSujet: Re: Folie meurtrière   Sam 25 Juil - 14:23

Bien qu'il n'avait aucune bonne justification valable à lui présenter, la rouquine écouta ce que son interlocuteur avait à lui dire. Celui-ci tenta par ailleurs de se défendre en prétextant qu'il n'allait pas l'empêcher d'éliminer la gamine et ce même si elle n'était plus en état de combattre depuis longtemps. C'était malheureusement ce qu'il venait de faire en déviant la boule de feu de sa trajectoire pour avoir la vie sauve. L'avoir fait était déjà un formidable exploit mais le reproduire était une toute autre chose maintenant que Solara avait connaissance de leur présence. Même s'il n'avait pas été désintégré par l'attaque de la kowak, il devait probablement se douter qu'il subirait le même sort d'ici les prochaines minutes à venir. Dans les deux cas, le jeune homme était censé mourir. Ce dernier poursuivit ensuite son long discours en affirmant que ce qui venait de se produire n'était que de la malchance, que ce soit pour lui ou pour elle. Comme la sœur de Deimos s'en doutait, le rouquin n'avait pas l'intention de se laisser marcher dessus sans réagir et c'est avec une certaine audace qu'il le fit comprendre à Solara. La jeune femme aurait très bien pu se mettre à rire mais à vrai dire, elle perdait déjà suffisamment de temps à écouter les excuses du garçon aux lunettes fumées. S'il ne se taisait pas dans les secondes à venir, la mort de cet individu beaucoup trop bavard allait également être le fruit du hasard. Peu de temps après, il confia à Solara qu'elle était la première de sa race qu'il rencontrait et que la méchanceté dont elle faisait preuve avec les gens semblait plus qu'impressionnante, au point même de pousser à l'intimidation. Que devait-elle répondre à ce compliment ? Devait-elle l'accepter en guise d'excuses ? Il était évident que ce n'était pas son cher frère qui l'égalait en cruauté alors oui, elle pouvait se sentir flattée même si cela condamnait toujours le jeune homme et son amie à disparaître de la surface de cette planète. Mais une autre chose, et ce fut d'ailleurs la seule de tout ce qu'il avait pu dire, l'intrigua. Le garçon aux lunettes fumées fit remarquer à Solara une certaine ressemblance frappante entre eux, au point même de la considérer comme une cousine. La jeune femme souria suite à cette déduction mais ce n'était pas parce qu'elle pensait à la même chose. Elle voulu tout de même se montrer claire avec son interlocuteur et lui répondit...

- Tu es bien naïf si tu penses que nous avons tout deux un lien de parenté. Il te suffit de croiser la première rousse venue pour penser qu'elle provient de ta famille. Peut-être es-tu convaincu d'un tel fait saillant mais dans mon cas, j'attends toujours de voir si tu appartiens réellement à notre belle et grande dynastie trop souvent souillée par des traîtres. C'est impossible que tu sois un kowak vu ton apparence humaine, sauf si tu es le descendant de l'un d'entre eux. Ou alors tu n'es qu'un imposteur qui cherche à gagner du temps ou à m'en faire perdre, ce qui ne te sauvera pas dans les deux cas. Maintenant tue cette gamine ou c'est moi qui te tuera.

Le sourire de la kowak n'était pas resté longtemps sur son visage, preuve que les bavardages futiles s'étaient trop éternisés pour elle. Mais en le regardant un peu plus attentivement, il était vrai que ce dernier avait un petit air de ressemblance avec la jeune femme et plus précisément avec son compagnon d'antan, à savoir un certain Hideshi. Mais la chose la plus étrange semblait être le fait qu'ils aient eu ensemble non un mais deux enfants, dont le premier qui n'était pas le plus désiré du couple puisqu'il fut abandonné lors de sa naissance par ses parents. A cette époque, Solara était trop occupée à conquérir des planètes pour avoir un nouveau né sous les bras tandis qu'Hideshi devait gérer ses problèmes d'ordre privé sur sa planète. C'est pourquoi ils abandonnèrent l'enfant aux mains d'un autre kowak résidant sur une planète qu'il venait de conquérir à lui tout seul. Ils revinrent plus tard sur le lieu de l'abandon en espérant récupérer l'enfant mais la planète ne présentait plus que des ruines à perte de vue. Solara fit rapidement appel à quelques-uns de ses soldats experts en sismologie afin de déterminer si le sinistre était naturel ou volontaire. Le résultat fut clair et bref, la planète avait été victime d'un redoutable cataclysme qui n'avait rien épargné sur son passage, ce qui voulait également dire que la chair de leur chair avait péri dans cette catastrophe. Quelques années plus tard, Solara et Hideshi conçurent ensemble une petite fille à qui ils apportèrent beaucoup d'amour afin de ne pas la perdre elle aussi mais une fois encore, le destin éloigna les parents. La rouquine fut celle qui éleva Aleyna pendant de nombreuses années jusqu'à ce que Deimos la trahisse lors d'une de leurs nombreuses conquêtes planétaires, séparant ainsi mère et fille. Aujourd'hui, Solara ne savait pas ce qu'était devenu son dernier enfant mais si le garçon aux lunettes fumées était bel et bien un demi-kowak, il y aurait de fortes chances que ce dernier soit son fils et qu'il ai pu échapper miraculeusement au sinistre naturel s'étant produit sur sa planète adoptive. Évidemment, la manieuse de feu ne voulait pas y croire, d'autant que le jeune homme n'était qu'un parfait inconnu pour elle et qu'il n'avait toujours rien montrer de fiable sur ses origines. Malgré les demandes incessantes de la kowak, le jeune homme refusa de s'abaisser à tuer la gamine à cause d'une question de fierté. Pour la peine, ce dernier marquait un point bien qu'il ne s'agissait pas là de soumettre son adversaire. En dehors du ton arrogant qu'il employait envers Solara, l'individu parvint à faire éclater de rire celle-ci...

- Rien ne m'a encore prouvé que tu es l'un des miens jusqu'à présent alors ne t'emballe pas trop vite. Ma demande ne visait pas à te soumettre mais à t'apprendre à éveiller ton sens de la cruauté et de la tyrannie. Pour l'instant, je ne vois qu'un gosse arrogant qui se débine facilement quand il s'agit de faire ses preuves. Je n'ai rien de mieux à t'offrir qu'une mort rapide après toute cette perte de temps. Pourquoi marchanderai-je avec toi ? Quand on est un kowak, on ne négocie pas avec plus faible que soi.

Solara prouva au jeune homme qu'elle pouvait se montrer toute aussi sèche que lui et qu'elle ne rigolait plus. La rouquine aurait très bien pu lui offrir une chance supplémentaire de vivre mais malheureusement pour lui, il n'avait pas voulu la saisir. Il devait désormais faire face à la conquérante au tempérament de feu et comme ultime provocation, le garçon aux lunettes fumées prit la gamine assommée par le col avant de la relancer en direction de Solara. Celle-ci fronça les sourcils et prit une grande inspiration avant de cracher un souffle de feu en direction de l'enfant qui servait présentement de balle de volley humaine. Le brasier fit fondre complètement le corps de la gamine avant même qu'elle n'atterrisse aux pieds de la kowak et poursuivit sa progression fulgurante vers le jeune homme et son amie, prêts à se faire carboniser...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lyam
Membre

Unité d'Élite
MembreUnité d'Élite

Masculin
Âge : 23
Inscription : 27/04/2013
Messages : 9
Zénis : 500
Statut : Neutre

MessageSujet: Re: Folie meurtrière   Sam 28 Mai - 18:20

La situation échappait a ton contrôle si même tu l'avais possédé une seconde. La kowak en face de toi avais raison, ton apparence était humaine mais que pouvais tu faire contre les mystères de la génétique? Cela se trouve tu avais un ancêtre lézard qui avait copulé avec une humaine? Mouais bof scénario un peu trop bizarre pour que tu puisses l'imaginer réellement. Certaines images ton cerveau les trouvaient un peu trop indélicates pour que tu puisses les projeter. Enfin aussi tu n'as pas le temps...

"Hm... réellement...?"

Elle avait décidé d'en finir. Son jet de flamme même s'il consuma la petite fille en un rien de temps, le jet de flammes se dirigeait vers toi. Tu avais une confiance absolue en Nila qui s'était déjà placée entre le jet de flamme et toi. Faisant un cercle avec une de ses mains, elle commence a fabriquer un de ses portails identique a celui qui a dévié la première attaque de flammes et usant d'exactement la même technique, elle ouvra le portail de retour pour renvoyer l'attaque de la kowak de feu contre elle. Jusque la c'était une combinaison que vous aviez très très souvent répété.

"Enilth amesih nera. Fulgur!"

A vrai dire tu en étais venu a une conclusion. Si elle était capable de gagner ses combats aussi facilement qu'elle l'avait montré plus tôt, il fallait que tu sortes le grand jeu tout de suite. Néanmoins tu ne voulais pas encore faire appel a Ashen, il allait encore détruire toute la région et faire des millions de victimes inutile et le gâchis te donnais la nausée. Le dragon ténébreux émergeais de son portail d'invocation... Bien bien, très bien même. C'était a votre tour de contre attaquer.

Le temps de parler était fini et tu pouvais le sentir que sa puissance brute était bien plus grande que la tienne. Ta seule chance consistait dans les capacités étranges de tes créatures et surtout que l'idée d'attaquer l'invocateur directement ne lui vienne pas. Nila restait a tes côtés pour assurer ta protection alors que Fulgur allait passer a l'offensive. Sentant tes forces être prise par la créature, le dragon amasse en moins d'une seconde une quantité astronomique de foudre et la relâche soudainement dans une attaque bien plus dévastatrice que celles que la Kowak lui avait montré jusque la, emportant une bonne partie de la ville avec elle, tu ne peux t'empêcher de soupirer.

"Quel gâchis cette histoire..."

Fulgur venait de faire combien de mort a ce moment précis? Dix quinze mille au bas mot? Avec de la chance les autorités ont eu le temps de faire évacuer cette partie de la ville. Fixant la fumée, les flammes et la désolation, il met ses mains dans les poches de son costume... La magie le rendait sur d'une chose, ce qu'il venait de faire était de loin insuffisant pour venir a bout de cette femme mais bon... cela remettrait peut être les pendules a l'heure qui sait?

"Dit moi jolie kowak? On reviens a la parole, je t'invite devant un bon dîner voire plus si affinité ou on se dévore mutuellement de manière stupide?"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Folie meurtrière   

Revenir en haut Aller en bas
 
Folie meurtrière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Dragon Ball Evolution :: RPG :: Planète Terre :: Capitale Est-
Sauter vers: