AccueilPortailBoutiqueFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Une virée en coulisses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Chester

Chester
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 94
Zénis : 45500
Statut : Neutre

Une virée en coulisses - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses - Page 3 Icon_minitimeLun 25 Mar - 18:24

Pendant qu'Elysa le massait toujours, le patron de cirque pu l'entendre s'exprimer à son tour au sujet de sa requête. Il tourna la tête vers elle et lui dit.

"Je te paierais le salaire d'un employé normal, 1500 euros par mois. J'aimerais que tu viennes un peu ce soir avant de te coucher, comme ça tu auras fini ton travail et tout le monde sera occupé. Comme je suis toujours tout seul le soir, j'appréci d'avoir un peu de compagnie de temps en temps lorsque jen ai l'occasion."

Chester remit sa tête en face de sa tête de lit et sentait que la douleur était quasiment partie pour le moment, alors il se redressa un peu sans crainte de se faire mal. Elysa lui dit en même temps qu'il n'était pas obligé de lui répondre au sujet de la véritable raison de cette motivation, Chester était satisfait de cette réponse, mais ne le fit pas voir. Ayant reçu un commentaire innatendu de la part de sa recrue, il lui dit ensuite.

"Je crois que mon dos va mieux pour le moment, je te remercie. Oh, ça doit être à cause de mes années d'efforts, oui. Comme je te l'ai dit, avant d'avoir ce poste j'étais à la même place que tous les autres membres et les entraînements n'étaint pas de tout repos. Je sais ce que tu va me dire, faire le clown n'est pas extrèmement fatiguant même si ça eux l'être un peu à force, mais jil m'arrivait aussi de remplacer certains artistes. Qui faisaient plus du trapèze, du dressage ou de la voltige équestre , c'est sûrement ça qui m'a forcé à m'épaissir un peu, sans ça, les blessures seraient arrivées très vite. J'ai même dû faire un numéro de contorsion un jour, d'ailleurs je garde des traces de mes souvenirs dans une boîte pour ne pas oublier ce qu'il s'est passé au fil des années...Enfin bref, je dois sûrement t'ennuyer avec mes vieilles histoires."

Quant à Haru, elle était sûr qu'il reviendrait vite, sans doute avait-elle raison, il lui faisait confiance. C'est alors que la demoiselle se permit de poser une autre question à son patron, celui-ci la regarda et lui répondit à nouveau.

"Hmm, en fait... Non. Haru est le seul à le savoir, je pense. Personne ne sait à priori, même le magicien. À part...Oui, tu as certainement raison. Il est rvai qu'il n'a pas peur de grand chose si ce n'est un petit détail que j'espère tu n'iras pas lui répéter. Comment ça, d'ailleurs ? Pourtant tout est normal au Japon."

Dans son discour, Chester avait voulu dire par petit détail le fait qu'il soit un être démoniaque, car il savait que le jeune homme en avait une peur bleue. Il n'avait pas envie qu'il se mette à éviter son supérieur, mais pour le moment, il ne voyait rien grâce à l'apparence que prenait Chester. Le patron regarda sa recue rire avec innocence, il trouvait qu'elle était vraiment confiante pour rester aussi proche d'un démon. Enfin, elle appartenait au monde démoniaque elle aussi de par son titre de sorcière, c'était finalement normal qu'elle agisse ainsi.


Dernière édition par Chester le Mar 26 Mar - 18:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru

Haru
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 75
Zénis : 36000
Statut : Bon

Une virée en coulisses - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses - Page 3 Icon_minitimeLun 25 Mar - 23:37

Haru c'était immédiatement retourné lorsqu'il sentit une présence derrière lui. BAM ! Voilà qu'il se cogna contre un individu à l'apparence masquée par une longue cape de velours bleu marine. Le cri de surprise simultanés des deux personnes l'une en face de l'autre laissèrent place à un mouvement de défense instinctif, Haru avait dégêné son katana tandis que le mystérieux individu avait fait de même mais avec une épée en argent à la place.

"Ho là, doucement !"

"Qui êtes-vous ? Que faisiez-vous dans les environs ? Que voulez-vous ?"

"Abaisses-moi d'abord ce katana et ensuite, je te répondrais. Regardes, je fais pareil."

L'inconnu rangea l'épée dans son fourreau puis mis ses mains face au jeune homme, des mains portant des mitaines noires. Haru, méfiant, mis une bonne minute à le scruter de attentivement, avant de ranger également son katana. Il ne quitta pas du regard l'étranger masqué qui l'avait surprit.

"Que voulez-vous ?"

"Je suis venu te prévenir."

"Me prévenir de quoi ?"

Dit Haru en haussant un sourcil, pas très bien sûr de comprendre ce qu'il lui voulait. Qu'était-ce encore que ce mariole ? Toutefois, l'étranger ne prit pas mal les paroles du jeune garçon et lui répondit.

"Je sais que tu dois être en train de te demander ce qui se passe et que tu ne me fais pas la moindre confiance, mais je ne t'en veux pas. Maintenant, écoutes-moi. Bien que les rêves, qu'ils soient bons où mauvais restent un ensemble de bribes du quotidien et de fiction, il arrive que certains cherchent à nous avertir d'un danger potentiel bien réel que l'inconscient décèle à l'inverse du conscient. Même si tu pense être à l'écart de tes peurs grâce à une aide extérieur, il y en a bien une qui ne tiens par à rester piéger dans un filet et se faufile pour se cacher là où tu t'y attends le moins."

"Je ne comprends pas ce que vous dîtes... Attendez, comment arrivez-vous à savoir tout ça ?

"Restes proches de tes amis, Haru. C'est ce qu'il y a de plus important."

L'inconnu se retourna et sembla vouloir entamer une marche de départ. Mais c'était sans compter que le jeune homme, profondément intrigué par ses propos n'allait sûrement pas le laisser filer comme ça sans explications. Il commençait même à s'inquiéter, comment pouvait-il savoir autant de choses personnelles sur lui en étant un parfait inconnu ? Pour lui, il ne devait s'agir que d'un espion, forcément. Il s'exclama vivement, l'arrêtant d'une traite grâce à la force de ses mots.

"Non, attendez ! Comment connaissez-vous mon nom, qui êtes-vous ? Un espion ? Qui êtes-vous exactement ? Répondez-moi !"

L'inconnu s'arrêta, tourna sa tête de trois quart vers lui pour abaisser sa capuche devant le jeune homme abasourdi. Haru était figé, choqué, pétrifié sur place comme s'il venait de voir un fantôme. Les yeux presque exorbités, tout sembla s'écrouler sur la tête du jeune homme, une force pesante qui le sonna tellement qu'il ne put tenir debout bien longtemps et tomba à genoux. L'inconnu lui répondit une dernière fois avant de remettre sa capuche et de se retourner pour partir.  

"Je suis bien loin d'être un espion. Mais si tu tiens à le savoir, je m'appelle Cobalt."

Et l'inconnu repartit à travers champs, Haru tenta de le retenir un peu plus mais n'y parvint pas, restant alors dans cette position peu confortable.

"Hé, attendez ! Revienez !"

Mais rien n'y faisait et celui qui se faisait appeler Cobalt avait déjà disparu. Le jeune homme eut l'air de regarder dans le vide en réfléchissant intensément, dans un état second. Ce fut le médecin qui le réveilla en lui tapotant l'épaule lorsqu'il le vit à genoux au sol au beau milieu du chemin.

"Est-ce que tout va bien ?"

"Euh... Oui. Dîtes, vous n'auriez pas quelque chose contre les trous de mémoires ?"

Dit Haru en se frottant les yeux avant de se relever. Le médecin frotta ses vêtements et se mit à rire avant de lui répondre.

"Haha ! Mis à part le sommeil, je ne vois rien d'autre, mon petit ! Pourquoi me demandes-tu cela ?"

"Parce que j'ai l'impression de tout oublier en ce moment, c'est dingue... Il y a même des fois où j'ai l'impression que ma mémoire déraille et ne s'invente d'autres souvenirs pour pouvoir rester lucide."

"Tout le monde arrive au moins un jour à ce genre de phase, c'est très courant, ne t'en fais pas. En revanche, ce que tu me dis m'inquiète un peu, que veux-tu dire par là exactement ?"

"J'ai de plus en plus de mal à me souvenir de tout...Et puis il y a ces rêves, qui n'ont ni queue ni tête. Il me sont tellement étranger que j'ai l'impression qu'il ne s'agit pas des miens, mais de ceux d'une autre personne. Ce que je dis ne doit avoir aucun sens, mais c'est la vérité..."

Le médecin resta sceptique, mais à sa grande surprise au lieu de lui répondre au sujet de ce qu'il avait dit, lui demanda autre chose.

"Que faisais-tu en plein milieu du chemin à genoux ?"

"Je... Je, j'ai cru avoir une discussion avec quelqu'un...Mais ce n'était peut-être que mon imagination..."

Allistair, le médecin de cirque posa une main sur son front pour voir s'il avait de la fièvre, mais le jeune hmme ne semblait rien avoir de particulier. D'ailleurs, le jeuen homme eu l'air surprit de le voir faire ce geste, ne comprenant pas ce qu'il cherchai à faire.

"Tu devrais aller te reposer un peu, c'est ce qu'il faut."

"Oh, mais.. Oh, zut ! Le linge, j'avais complètement oublié !"

Haru voulut aller à la machine à laver mais le médecin l'en empêcha doucement.

"Je vais m'en charger pour toi, vas donc te reposer pour l'instant."

"Mais et Elysa... J'avais dis que j'allais revenir dans cinq min..."

"Je vais me charger de tout ça, maintenant, file !"

C'est donc Allistair qui se chargea de retirer le linge une fois lavé et le sécha, avant de se diriger vers la tente du patron pour frapper. Pendant ce temps-là, Haru restait là, tête baissée à réfléchir. Pourquoi est-on venu le prévenir comme ça ? Et qui pouvait bien être cet inconnu ? Tout se bousculait dans la tête du jeune homme qui en plus de sembler perdre petit à petit la mémoire, était complètement perturbé et secoué par la courte visite de cette personne au nom si particulier qu'il avait vu dans un de ses rêves.

_________________
Une virée en coulisses - Page 3 Omd5
La vie est trop courte pour pleurer
Thème 1
Thème 2


Dernière édition par Haru le Sam 6 Avr - 15:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elysa

Elysa
Membre

Féminin
Âge : 29
Inscription : 15/12/2018
Messages : 67
Zénis : 31500
Statut : Bon

Une virée en coulisses - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses - Page 3 Icon_minitimeMer 27 Mar - 19:12

Elysa était choquée. Elle avait l'impression qu'on lui faisai tune blague, masi ce n'était pas le cas, elle allait vraiment gagner autant d'argents en apportant son aide au cirque, ce qui la réjouissait, même si au début, elle avait vraiment de la peine à le croire. S'imaginant tout ce qu'elle pourrait s'offrir avec une telle somme, elle faillit presque oublier ce qu'elle faisait, tellement elle était contente.

"Oh, c'est génial ! C'est la première fois de ma vie que j'ai autant d'argents en ma possession, j'ai l'impression d'être une riche dame ! Euh... Par contre, j'espère que cela ne vous dérangera pas de m'accompagner jussqu'à la banque pour créer un compte, parce que je ne sais pas du tout comment on fait, à moins que cela soit mieux de demander à Haru... Oh je n'ai vraiment pas envie de vous déranger, mais j'ai peur de faire une bêtise en faisant de mauvaises manipulations lors de l'ouverture de mon compte"

Elysa redescendit très vite sur terre, car elle ce sentait ridicule de devoir lui demander ce genre de service alors que c'était son patron et qu'il avait sûrement mieux à faire que d'assister une novice comme elle. Toutefois, en sachant qu'elle n'avait pas de compte, c'était à ce demander si elle avait des papiers d'identités en règles, montrant vraiment que tout ceux qui s'en occupaient n'avaient vraiment pas envie qu'elle parte, sinon ils ce seraient sentis concerncés par ce problèmes et auraient prit le temps de régler tous ces détails. Quand il ce mit à lu parler de l'ehure du coucher et qu'il désirait avoir quelqu'un à ses côtés, la miss eut un large sourire rayonnant.

"Bien sûr que je veux rester pour vous tenir compagnie, je vous l'avait même proposé et je ne pensais pas changer d'avis, comme ça, on pourra observer ensemble les étoiles et puis peut-être qu'à force, cela m'aidera à soigner ma phobie du du noir"

Elle ce demandait vraiment pourquoi elle était aussi contente de passer du temps avec lui, et également, pourquoi elel rougissait encore un petit peu en parlant des étoiles, ce qu'elle trouvait vraiment ridicule venant de sa part, car ce n'était pas du tout pour être romantqiue qu'il lui proposait de rester un moment à ses côtés, c'était juste pour être moins seul, ce dont elle ne lui en voulait pas du tout. Elle trouva même un moyen de rebondir sur ce qu'elle venait de dire, pour éviter qu'il ne ce mette à rire de ce court mode de fleur bleu, qu'elle venait d'avoir. Elle l'écouta ensuite, avec passion, tandis qu'il lui racontait de vieilles histoires qu'il avait eues au chapiteau et qui expliquaient sa force.

"Oh non, cela ne m'ennuie pas du tout ! Je trouve que c'est fascinant tout ce que vous avez pu faire de votre corps au sein du cirque ! En faites... Je crois que je pourrais vous écouter durant des heures, vous avez une telle façon de rendre vos histoires vivantes et intéressantes que cela me donne envie de toutes les connaîtres !"

Elysa ne mentait pas, de plus, elle avait toujours adoré qu'on lui raconte des histoires, même si elle ce doutait parfois de la vérité de certaines, cela ne l'empêchait pas d'adorer tendre l'oreille pour écouter tout ce qu'on voulait bien lui raconter. Suite à sa dernière question, la miss pu très bien comprendre que Chester n'avait aps envie que son second connaisse son petit secret, ce qui lui donna une grosse poussée de curiosité, masi devait-elle lui poser la question ? Après avoir tourné sept fois sa langue dans sa bouche, la jeune femem pri tune grande inspiration et prit la parole.

"En faites, je me demandais... V.. Vous êtes... Enfin... Votre apparence... Vous avez bien dit que vous êtiez un démon, n'est-ce pas ? Du coup... A quoi vous ressemblez quand vous êtes vous-même ? Vous... Vous êtes déjà montré sous votre véritable apparence sur cette terre ?"

Elysa avait vraiment peur de la réaction de son supérieur, mais elle avait vraiment besoin de savoir cette information, car elle trouvait que pour vraiment étabilir un lien de confiance, il était bien qu'il lui parle entièrement de ce qu'il était, ce qui du coup, la faisait trembler et balbutier, mais bon, à présent que c'était dit, elle ne pouvait plsu revenir en arrière et elle allait assumer les conséquences de ses dires dans les minutes qui alaient suivres.

_________________
Une virée en coulisses - Page 3 57897211
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 94
Zénis : 45500
Statut : Neutre

Une virée en coulisses - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses - Page 3 Icon_minitimeJeu 28 Mar - 19:11

Pendant que la demoiselle s'émerveillait de gagner autant d'argent, Chester l'écouta patiemment poursuivre la suite de son commentaire. Elle lui demanda ensuite s'il pouvait l'aider pour se créer son propre compte en banque, le patron n'y avait pas pensé alors se frotta le menton en réfléchissant. Puis il lui dit, en pensant faire d'une pierre deux coups.

"En effet, il va falloir que tu ouvre un compte. Hmmm...Voilà ce que je te propose, demain je dois aller faire du shopping au centre commercial avec Haru. Comme cette manipulation ne prend pas beaucoup de temps, nous pourrions aller demain matin à la banque tous les trois pour régler cette affaire avant d'aller au centre commercial. En même temps, cela te permettrait de déjeuner avec nous au parc, mais reste à voir si cela ne te dérangerait pas de supporter tout cela. Après tout, ce n'est pas une obligation, mais juste une proposition."

Chester avait cru bon de lui faire cette proposition car bien qu'il désirait connaître un peu mieux son second, Elysa était quelqu'un qui commençait à l'intéresser et curieux comme il était, n'avait pu s'empêcher que cela serait bien de profiter pour mieux la connaître elle aussi. Ensuite, elle lui assura que cela ne la dérangeait pas du tout de rester avec lui ce soir, puis perdit le patron en lui parlant d'observer les étoiles ensemble. D'ordinaire, ce n'était pas trop le genre du patron de jouer autant les fleurs bleus, mais il mit cette attitude normale sur le compte de la jeunesse et de la sensibilité qu'avait la demoiselle. Toutefois, le patron lui posa une question en lien avec un point qui attirait son attention.

"Tu as la phobie du noir ? Moi je n'en ai pas la moindre peur, c'est même là où je me sens le mieux. Je ne sais pas trop ce que tu voulais dire par observer les étoiles mais si ça peut te faire plaisir, on ira jeter un petit coup d'œil."

Lui qui croyait avoir ennuyé Elysa avec ses vieilles histoires se rendit finalement compte que cela n'avait été le cas et qu'au contraire, elle adorait tellement raconter qu'elle pourrait le faire pendant des heures. Le patron eut un petit sourire, puis lui répondit.

"Voilà pourquoi cela sert toujours de raconter des histoires aux enfants avant de s'endormir, à force j'en suis devenu moins ennuyeux quand je parle."

Mais après avoir répondu, il constata que la jeune fille semblait hésiter à lui demander quelque chose. Chester allait lui demander ce qu'il y avait jusqu'à ce qu'elle ne finisse par le lui demander.

"Oui, je suis un démon. Cependant je n'ai jamais pris ma forme réelle sur terre, car je n'en voyais pas l'intérêt. À vrai dire, je n'avais pas réellement de forme avant, j'étais plus comme une traînée de poudre qui se déplaçait en flottant dans l'air. Mais quand on m'a invoqué sous une forme humaine, je me suis rendu compte que je n'avais plus la capacité de prendre cette forme abstraite. A la place, je me suis retrouvé enfermé dans une enveloppe démoniaque définitive, recouverte elle-même par dune enveloppe humaine. Un peu comme une poupée russe,  sauf que cette apparence là bien que sur mesure, peut s'avérer inconfortables quelques fois et remplie de défauts."

S'en suivit une autre réponse du patron, un brin plus mystérieux que d'habitude.

"De quoi j'ai l'air là dessous, tu veux vraiment le savoir ? Hmmm... Je t'en parlerais un peu plus tard, c'est un peu compliqué à expliquer."

Que voulait-il dire par là ? Au ton dont il le disait, on pouvait supposer que quelque chose de plus risqué allait se passer ce soir. Mais pour le moment, il n'était pas encore l'heure, alors le patron regardait sa toute nouvelle recrue puis lui demanda.

"Tu trembles, qu'est-ce qu'il y a ?"

Chester se demandait s'il s'agissait d'un stress du au fait qu'elle s'adresse à son patron où que ce soit à cause de la question sur sa véritable forme qui pouvait faire peur.


Dernière édition par Chester le Sam 30 Mar - 10:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru

Haru
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 75
Zénis : 36000
Statut : Bon

Une virée en coulisses - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses - Page 3 Icon_minitimeJeu 28 Mar - 21:06

Haru était donc reparti dans sa tente pour faire ce qu'avait dit le médecin, se "reposer". Mais qu'est-ce que cela signifait exactement ? Qu'il dorme ? Non, Haru n'était pas fatigué et il s'avait très bien qu'il n'avait pas rêvé. Cantonné à sa chambre, le jeune homme tourna en rond avant de subitement aller chercher l'ordinateur derrière son oreiller. Puisqu'il devait attendre avant de sortir, il devait s'occuper un peu alors commença à faire des recherches en attendant. Il tenta de savoir si internet allait trouvé une trace de la personne qu'il venait de voir et qui s'était volatilisée, mais rien n'apparaissait. Haru soupira, mais qui pouvait donc être cette mystérieuse personne ? Cela le démangeait de savoir pourquoi un inconnu était venu s'adresser à lui aussi familièrement, surtout qu'il ne l'avait jamais vu auparavant. Haru referma donc son ordinateur portable et le posa au bout de son lit. Il avait beau réfléchir du mieux qu'il pouvait il ne comprenait pas ce qu'il venait de se passer et le plus étrange, était qu'il n'arrivait plus à se souvenir du visage que lui avait dévoilé l'inconnu en question. Le médecin quant à lui, frappa à la porte de la tente une fois qu'il y fut arrivé, draps en main et dit avant de rentrer.

"Excusez-moi, je viens vous rendre votre linge. Comme j'ai envoyé Haru se reposer, je suis venu à sa place. Oh, tiens, rebonjour, mademoiselle."


Mais en sentant une odeur qui lui était familière, Allistair ne put s'empêcher de dire.

"Je croyais vous avoir dit de moins fumer, j'espère que ce que je vois là n'était qu'occasionnel. Je ne pourrais plus rien pour vous si vous ne m'écoutez pas."



Il avait bien vu la quantité de tabac posé sur le haut de la chicha bleue près de son lit et ne semblait pas très ravi d'en constater autant. Enfin, il préféra changer de sujet et lui dit à la place d'autres remontrances.

"A ce propos, j'aimerais que vous retiriez ma prochaine commande directement sur mon compte. Comme j'ai un nouveau cas que j'aimerais suivre de près, je veux prévoir assez de médicaments pour commencer le traitement. Bien, je vous laisses, je retourne à mes occupations."

Le médecin repartit hors de la tente, laissant à nouveau le patron et la demoiselle seuls. Il se rendit à la tente d'Haru et entra après avoir frappé, mais le jeune homme était tellement perdu dans ses pensées qu'il sursauta en le voyant arriver.

"Oh! euh...Allistair ? Que faites-vous là ?"

Le médecin s'assieds à côté de lui sur le rebord de son lit et reprit sa température au niveau du front, sans rien dire, puis lui répondit.

"Pas de fièvre. Je t'ai demandé de te reposer, alors cesses de te torturer l'esprit à réfléchir sur je ne sais quoi. Ne bouges pas."

Le médecin regarda un peu au niveau de sa tête pour voir si sa blessure n'était pas lié à ces problèmes de mémoires, mais il n'y avait presque plus rien. Haru, lui, se laissait faire mais gémissa lorsqu'il sentit qu'on lui piquait la nuque.

"Aie ! ça pique..."

Le médecin fronça les sourcils, ce qu'il avait trouvé le rendait perplexe. Une profonde perforation sur la nuque du jeune homme, trop près du début de sa chevelure pour être vue sans avoir le nez dessus. Ne voulant pas l'inquiéter, Allistair lui fit une fausse remarque que le garçon allait sûrement croire.

"Ce n'est rien, tu as dû te faire piquer en dormant. N'y touche pas, ça va s'en aller au fur et à mesure."

Même s'il lui mentait sur un ton serein et convaincant, Allistair était intérieurement inquiet sur ce qu'il venait de voir. Car il voyait très bien qu'il ne s'agissait pas d'une piqûre, il avait fait assez d'années d'études pour savoir reconnaître une perforation due à une aiguille quand il en voyait une. Deux choses

"Excusez-moi, est-ce qu'il y a un problème ?"

Le médecin se reprit aussitôt, sortant de son long silence pour lui répondre en souriant.

"Oui, ne t'en fais pas. Tout va bien, je vais juste voir pour te donner quelque chose qui t'aideras à rester plus concentrés et ainsi éviter les oublis. Je vais retourner à mon bureau, je te laisse te reposer. "



Allistair se releva, puis le salua et repartit dans sa tente. Il n'était pas très rassuré, se demandant trois choses. d'abord, qu'est-ce que l'on avait injecté où retiré au jeune homme sans lui demander ? Ensuite, pourquoi avait-on décidé de faire cela ? Et enfin, qui pouvait bien avoir eu l'idée et la volonté de le faire ? Haru restait donc dans sa chambre, commençant à trouver le temps long sans vouloir rester une minute à ne rien faire. Il sortit donc la tête de sa tente, observant le temps dehors. Il avait laissé Elysa seule avec le patron et était persuadé qu'elle s'en occupait bien, alors il ne voulait pas les déranger en arrivant comme un cheveux sur la soupe. D'un autre côté, il avait dit qu'il revenait, il ne savait donc plus quoi faire. Rester dans sa chambre où bien retourner dans celle du patron avec Elysa ?

_________________
Une virée en coulisses - Page 3 Omd5
La vie est trop courte pour pleurer
Thème 1
Thème 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elysa

Elysa
Membre

Féminin
Âge : 29
Inscription : 15/12/2018
Messages : 67
Zénis : 31500
Statut : Bon

Une virée en coulisses - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses - Page 3 Icon_minitimeSam 30 Mar - 19:58

Suite à sa demande de l'aider, Chester lui fit une proposition des plus alléchantes à laquelle elle ne pouvait vraiment pas résister, de toute façon, cela serait vraiment stupide de refuser de passer du temps avec des gens qu'elle adoraient. En plus, cela lui permettrait de les connaître davantage, surtout en les voyant agir tout les deux hors du cirque. En faites, ça serait un peu comme une sortie en famille, ce qui allait être très agréable.

"Oh bien sûr que je suis partante pour vous accompagner ! Je sens que nous allons passer une très bonne journée, j'espère d'ailleurs qu'il fera beau En plus, cela fait une éternité que je n'ai plus mangé dans un parc avec des gens ue j'apprécie, vous ne pouvez pas savoir la joie que cela me procure, mais... Il ne faudra tout de même pas oublier de passer chez moi quand on rentre, parce qu'à force, grand-mère risque d'appeler la police pour tentative d'enlèvement"

Riant un petit peu à la fin de sa phrase, elle espérait qu'il comprendrait que même s'il tentait d'éviter ce calvaire, il avait promit de la ramener et à force d'attendre, elle allait vraiment finir par s'inquiéter. Ayant parlé avec une mine réjouie, le patron pouvait voir que la demoiselle aimait vraiment faire des activités en étant entourée et appréciée, ce qui lui avait cruellement manqué durant tutes ces années, même si Agathe était gentille avec elle, ce n'était pas pareil. C'est par la suite, qu'elel rougit un petit peu, en ayant honte, quand il lui dit ce qu'il pensait de ses étoiles.

"Ah.. Euh... Ce n'est pas obligé, c'est juste que je n'ai pas compris où vous aimez vous mettre quand vous êtes seul. En tout cas, je compte sur vous pour me faire apprécier l'obscurité, j'ai vraiment envie de ne plus avoir peur, car elle me freine trop, et à force de ne pas savoir comment la dompter, à force, elle va finir par me détruire, ce que je ne veux pas, j'espère que... Vous comprenez"

Elle était un peu hésitante en disant ces derniers mots, car elle avait vraiment l'impression de passer pour une froussarde, alors qu'avec tout ce quelle avait vécu, c'était totalement l'inverse. Il lui dit ensuite que raconter des histoires aux enfants lui avait servit, ce qui la fit réagir.

"Parce que vous racontez aussi des histoires aux enfants ? Décidément, vous savez tout faire !"

Elle lui fit ensuite un doux sourire, avant d'écouter ce qu'il avait à lui dire, ce taisant jusqu'à ce qu'il ait terminé de tout lui dire sur lui, ce qui était vraiment fascinant. Quand il lui fit remarquer qu'elle tremblait un peu, elle ce ressaisit, le scrutant alors en étant un petit peu gênée.

"Excusez-moi, j'avais vraiment peur de votre réaction, car j'ai pensé que ce n'était pas facile d'en parler. Merci beaucoup de m'avoir révélé votre véritable identité. Oh oui, j'ai hâte de savoir ! Je serais être patiente, ne vous en faites pas"

Pauvre ingénue, elle ne semblait vraiment pas ce douter de ce qu'il pourrait ce passer lorsqu'ils seront tout seul ce soir... Quoiqu'il en soit, ils ne furent pas longtemps seul, car le médecin fit son apparition en rapportant le linge qu'Haru était parti mettre au lave-linge.

"Rebonjour m'sieur ! Merci, je vais le prendre. Pauvre Haru, il n'a vraiment pas l'air en forme en ce moment"

Elysa lui prit le linge qu'il lui tendait, puis le posa en lieu sûr, après avoir dit ce qu'elle pensait du cas d'Haru au médecin. Pendant ce temps, Chester ce faisait gronder par le soigneur du chapiteau, ce qui fait qu'Elysa ce dit qu'il était peut-être bien de ce rendre à nouveau utile.

"Pardon, c'est de ma faute, j'en ais allumé un pour mettre une odeur apaisante pendant que je lui massait son dos, car il ce l'était bloqué et vu que je n'avais pas d'encens sous la main, j'ai fais avec les moyens du bord, désolée"

Elle fit un clin d'oeil discret et complice à son patron, devant ce retenir de rire, car même elle n'y croyait pas à son petit mensonge. En faites, elle n'aimait pas mentir, mais elle commençait presque à y prendre goût, surtout si c'était pour sauver la peau à un ami, elle trouvait bien de déformer légèrement la réalité. Après ces bonnes paroles, le médecin ce mit à nouveau à parler à monsieur Loyal, avant de s'en aller. Une fois seule, la demoiselle fixa son patron avec un regard interrogateur.

"Depuis quand ce n'est pas bon de fumer pour a santé ? Il est vraiment à cheval sur cette règle votre médecin !"

En disant ces mots, sans le faire exprès, elle donnait une information sur une année où ce baser pour savoir son âge, car si elle l'avait oublié, il y avait pourtant une époque lointaine où fumer n'était pas interdit et n'était pas signalé comme étant dangereux pour la santé, ce qui avait de quoi ce poser des questions sur sa naissance. Peut-être qu'à force de ce perdre dans le temps, son corps s'était bloqué dans un âge qu'il lui était impossible de débloquer. Enfin bref, après ce qu'elle venait de dire, elle le fixa avec un regard interrogateur, ce demandant même s'il n'était pas temps pour elle de rejoindre Haru.

_________________
Une virée en coulisses - Page 3 57897211
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 94
Zénis : 45500
Statut : Neutre

Une virée en coulisses - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses - Page 3 Icon_minitimeLun 1 Avr - 19:34

Chester hocha la tête, ayant subitement oublié qu'ils devaient tout de même passer chez la sorcière pour lui dire qu'Elysa faisait désormais partie de la troupe.

"Oui, j'avais oublié. Nous irons donc en premier chez toi pour prévenir cette sorc... ta grand-mère et ensuite nous iront à la banque pour toi."


Même s'il n'avait pas spécialement envie de revoir la sorcière, Chester y était bien obligé si il ne voulait pas qu'elle vienne fouiller chez lui afin de reprendre sa servante. Cependant, il eu un sourire au coin de la bouche, car l'idée d'aider Elysa à lui annoncer qu'elle quittait la maison pour partir vivre et travailler sous son chapiteau le satisfaisait et il attendait la réaction qui serait peut-être comique de sa grand-mère, avec impatience. Comme la demoiselle semblait ne pas poser d'objection avec avec eux demain, Chester n'eut pas à argumenter plus et il continua d'écouter sa recrue. Son discours sur sa phobie et le petit malentendu concernant le lieux où il aimait être seul firent répondre le démon, qui jusqu'à là avait croisé les bras en la regardant.

"Hmmm... En général je ne bouge pas de mal tente, mais je commence à me dire que faire un petit tour au bar ne serait pas si mal, si je suis seul, autant me changer les idées ailleurs. Mais puisque tu es là, maintenant, je vais pouvoir me sentir moins seul."

Le patron vint ensuite poser ses mains sur les épaules de sa recrue et lui sourit tout en lui répondant.

"Je comprends. En général lorsque je me retrouvais dans le noir où un quelconque lieu dans une nuit noire, je me suis toujours dit qu'il ne pouvait rien m'arriver, qu'aucun monstre ne pourrait m'effrayer car c'était plus de moi qu'ils auraient peur. Mais dans ton cas, c'est différent. Tu n'as qu'à tout simplement te dire que rien ne pourra te faire de mal dans l'obscurité, car tu n'es pas seule. Bon, j'admet qu'Haru n'a pas l'air très costaud à vue d'œil, mais en revanche je peux te garantir que ce n'est pas quelqu'un qui a peur facilement, donc il pourra peut-être t'aider. Et puis au pire, si tu as le quelconque soucis avec un de ces monstres, je m'en chargerais. Ils n'iront pas bien loin. Après, de là à te faire apprécier l'obscurité... Cela sonne un peu ambigu pour moi, je pourrais mal interpréter ce que tu essais de me dire."

Son petit discours terminé, Chester retira ses mains des épaules de la jeune fille. Celle-ci s'étonna ensuite de le découvrir narrateur pour enfant, ce qui avait été le cas bien sûr. Le démon hocha la tête et ria un peu.

"Je ne pense pas savoir tout faire, mais j'ai beaucoup appris au fil des années. Maintenant, je suis un peu comme un outi multi-tâches."


C'est ensuite que le médecin fit son apparition dans la tente et s'inquiétant de l'absence d'Haru, Chester se demanda ce qu'il se passait. Mais après s'être brièvement expliqué, il fut trop attiré par les reproches que lui faisait le médecin qu'il oublia de demander ce que son second avait. Allistair râlait encore à cause du tabac, ce qui fit un peu soupirer le patron qui ne comptait pas stopper ses habitudes. Il allait se justifier lorsqu'Elysa vint à son aide en inventant un mensonge qui l'accusait à sa place, tout en lui faisant un clin d'œil. Chester souria et lui en fit un en retour, n'ayant qu'à confirmer ce mensonge comme étant faussement vrai.

"Oui, c'est ça."

Allistair lui fit ensuite une demande plutôt banale que le démon accepta, puis lorsqu'il partit, Chester se tourna vers Elysa pour lui répondre.

"Oh, ne t'en fais pas pour ça ! Il est seulement à cheval sur cette règle parce que ça fait dix ans qu'il me vois fumer comme un hammam et vu que j'ai quelques carences, il s'inquiète, c'est normal après tout."

Il repensa ensuite à son assistant qui devait être tout seul et lui dit donc en regardant un peu son linge.

"Bien, je vais m'occuper du reste. Je pense que tu devrais retourner avec Haru, le pauvre, il va se sentir délaissé si je continue de te garder pour moi tout seul."


D'ailleurs, il ne savait pas non plus ce qu'avait son petit assistant pour faire venir Allistair à sa place, il aurait bien eu envie de savoir mais il était plus convenable de laisser Elysa retourner auprès de lui pour continuer sa journée d'installation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru

Haru
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 75
Zénis : 36000
Statut : Bon

Une virée en coulisses - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses - Page 3 Icon_minitimeJeu 4 Avr - 20:09

Haru s'était finalement dit que la meilleure chose à faire pour le moment était de rester bien sagement dans sa chambre, sous peine de faire râler le médecin. Il faisait les cents pas en réfléchissant à comment passer le temps en attendant le retour de sa colocataire, puis il remarqua du coin de l'œil qu'il restait quelque chose que le jeune homme n'avait pas encore exploré. La mystérieuse boîte remise par son patron, dont il s'approcha pour en soulever le couvercle et le poser à côté de lui. Haru fouilla donc à l'intérieur et y trouva un chapeau noir sur lequel était piquées trois grandes plumes d'autruches rouge, blanche et orange. Il souleva le couvre-chef pour me le regarder et c'est ainsi qu'il découvrit la suite de son costume pour la nouvelle représentation. Et quelle surprise lorsqu'Haru découvrit une tenue d'aristocrate luxueuse rouge et or en velours damassé, cousu de fils d'or et dont la forme ressemblait à une redingote. A cela était ajusté une ceinture de soie et une longue cape assortie, un jabot de coton et de dentelle dorée, chemise à manches bouffantes, des haut-de-chausses noirs ainsi que des bas transparents et une paire de chaussures à talon rouge, avec un grand nœud sur le dessus.

Spoiler:
 

Sa première réaction fut de cligner des yeux plusieurs fois sans comprendre ce qu'il avait dans les mains, car il trouvait ce genre de vêtements très différents de ceux de l'actuelle période. Ensuite, il éclata de rire en se rendant compte qu'on lui avait mit des bas, mais ce n'était pas une plaisanterie, il s'agissait seulement d'habits de cour anciens, ce que le jeune homme ne se serait jamais vu porter un jour. Il se demandait d'ailleurs pourquoi il ne pouvait pas s'habiller avec son costume actuel, de plus fait récemment sur demande du patron, mais il se demandait s'il allait lui répondre s'il le lui demandait quand même. Haru remarqua ensuite une autre boite, celle dont il ignorait que le patron avait été chercher le matin même à la joaillerie avec Elysa. Lorsqu'il l'ouvrit, le jeune homme resta bouche bée devant le somptueux collier oriental qui brillait de milles feux. Il ne disait plus un mot, se demandait si c'était une erreur où si son patron espérait réellement qu'il le porte sur scène. Haru se décida finalement à le soulever, doucement pour l'observer de plus près, sans se douter que la pièce qu'il tenait entre ses mains valait d'abord une fortune et qu'ensuite, elle avait été dérobée à la deuxième plus importante famille de la planète où ils allaient se rendre. Il regarda le costume, puis le collier, deux fois de suite et se dit ironiquement qu'il allait vraiment ressembler à un clown s'il mettait cela. Haru réfléchit, puis eu une hypothèse comme quoi cette tenue serait pour lui éviter de paraître négligé aux yeux de la cour. Mais pourquoi ? Son travail était juste de faire le clown et rien d'autre, de plus, pourquoi lui seul ? Haru espérait qu'il ne serait pas le seul à être affublé de la sorte de jour J. Il se rendit alors devant sa glace et enfila comme il le pouvait le long collier précieux. Il se regarda dans le miroir, pencha la tête car il se demandait si des pierres aussi grosses et brillantes pouvaient être vrais puisqu'il n'en avait jamais vu d'authentique de sa vie. Il prit ensuite son chapeau qu'il mis sur sa tête avant de faire une révérence exagérée comique et dit avec un faux air snobinard avant de se mettre à rire de lui-même.

"Mes hommages, Mademôôôiselleuh... Hahahaha !"

_________________
Une virée en coulisses - Page 3 Omd5
La vie est trop courte pour pleurer
Thème 1
Thème 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elysa

Elysa
Membre

Féminin
Âge : 29
Inscription : 15/12/2018
Messages : 67
Zénis : 31500
Statut : Bon

Une virée en coulisses - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses - Page 3 Icon_minitimeJeu 4 Avr - 22:55

Elysa dû ce retenir de rire en l'entendre dire qu'il avait presque oublié ce détail. Vu l'amour qu'il avait pour cette dernière, cela ne l'étonnait pas qu'il ait oublié d'aller lui rendre visite. Ce fut ensuite qu'il dit que généralement, en étant seul, il ne sortiat pas de sa tente, mais à présent, il pourrait faire d'autres choses vu qu'elle serait là pour lui, ce qui fit ce dessiner un doux sorire sur le visage de la demoiselle, qui était vraiment contente de pouvoir ce rendre utile en accompagnant ses nombreuses nuits de solitude. C'est quand il posa ses mains sur ses épaules, que la miss le fixa avec un regard pénétrant, buvant ses paroles en sentant son coeur qui allait exploser, car ce qu'il disait la touchait au plus profond de son âme.

"Merci, vous êtes vraiment gentil... Je.. Non, il n'y a rien d'ambigu, je ne comprend pas pourquoi vous dites cela. C'est juste qu'en étant aux côtés d'une personne que j'apprécie, je finirais par apprécier l'obscurité et je vais sérieusement songer à ce que vous venez de dire, cela m'aidera beaucoup pour vaincre ma peur"

Elysa était sincère, elle ne comprenait pas ce qu'il voulait dire, mais elle était vraiment très reconnaissante, cela ce voyait à son regard et cela s'entendait à sa voix. Quand il dit qu'il était comme un outil mutli fonctions, la demoiselle ce mit à sourire, car cela leur faisait un point commun en plus, car avec tout ce qu'elle avait dû apprendre à faire, elle était capable d'être utile sur pas mal de domaines. Par la suite, quand le médecin arriva et que Chester répodnit à sa fausse vérité, la miss dû retenir un petit rire amusé. Lorsque Chester répondit à ses propos, la jeune femme le scruta avec un regard légèrement inquiet.

"Vous êtes malade ? N'hésitez pas à me dire s'il y a un de vos organismes qui sont défectueux, car je peux essayer de les remettre un peu en ordre avec mes pouvoirs"

Sur ces bonnes paroles, elle s'en alla, en rigolant un peu, surtout quand il lui dit ce qu'il pensait d'Haru, pensant qu'il avait entièrement raison. Pressant le pas, l'ingénue ce retrouva très vite devant sa tente et lorsqu'elle ouvrit la porte, elle pu voir Haru en train de faire le clown, habillé avec une tenue qui lui faisait presque penser à une personne riche. Refermant doucement la porte derrière elle, la demoiselle attendit qu'il ait terminé de rire afin d'avoir son attention, ce qui lui permit de lui faire une très jolie courbette, comme elle avait si bien apprit à le faire.


"Bonsoir prince Haru, c'est un honneur de vous compter parmi les invités de cette somptueuse réception ! Me permettrez-vous de vous accompagner jusqu'à votre siège ?"

Après avoir dit ces mots, avec un très grand respect, comme on lui avait apprit à le faire, la sorcière ce mit à rire doucement en ce redressant, n'ayant même pas eut à ce forcer pour jouer ce rôle de servante, mais au moins, cela lui donnait l'occasion de répéter au cas où elle devrait le faire pour rediriger les aristocrates à leurs chaises, lorsqu'ils répondront présent à leur invitation. Une fois debout, et bien droite, elle pu observer le collier à son cou et ce derneir ne lui était pas inconnu.

"Oh, mais c'est le collier que monsieur Loyal a fait réparé dans une boutique de bijoux pour riches ! Il te va à merveille !"

Reconnaissant le bijou que portait Haru à son cou, la demoiselle ne perdit pas son temps et lui dit tout de suite ce qu'elle pensait de ce derneir en le voyant au cou de son nouvel ami, qui le portait à merveille, comme elle le lui avait dit sans aucune retenues, même si elle n'avait pas élevé la voix, elle s'était tout de même un peu exclamée.

_________________
Une virée en coulisses - Page 3 57897211
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 94
Zénis : 45500
Statut : Neutre

Une virée en coulisses - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses - Page 3 Icon_minitimeSam 6 Avr - 13:42

La demoiselle semblait maintenant plus rassurée au sujet de sa peur du noir, une bonne chose qui fit hocher la tête au démon en l'entendant parler. Il n'avait pu détacher son regard de celui de la jeune fille, car à ce moment là elle avait un regard si péntrant, qu'il aurait sans doute été capable de tout deviner en un clin d'oeil. Heureusement pour lui, l'incube n'était pas de ces êtres à délier sa langue si facilement, mais de toute façon, il était plus persuadé qu'Elysa lui avait jeté ce regard seulement en guise d'adhésion à ce qu'il venait de lui dire. Ceci finit,  il remarqua que ce qu'il avait dit par la suite l'avait faire sourire, puis que son visage s'inquiéta soudainement quelques peu lorsqu'il lui répondit au sujet de son état de santé. S'en suivit d'ailleurs un commentaire de sa part qui obligea le démon à trouver une explication compréhensible.

   "C'est très aimable de ta part de me le proposer, mais... J'ai peur que cela ne soit inéficace. Je ne suis pas malade, c'est juste que je deviens un peu plus faible chaque jour, malgré moi...Enfin, ce n'est pas grave. J'ai encore assez de force pour diriger ce chapiteau, alors il n'y a pas de quoi s'en faire. D'ailleurs, je sens que je ne vais pas tarder à aller mieux d'ici peu..."

  Un bref instant à la fin de sa phrase, le démon s'était inconsciemment léché les lèvres rien qu'à penser à la récompense qui l'attendait lorsqu'il aurait rempli sa mission. Il se reprit en continuant de parler, en disant qu'il valait peut-être mieux qu'Elysa retourne auprès d'Haru. Ce qu'elle fit et le patron se retrouva de nouveau seul dans sa tente, il remit alors son linge de lit comme il le fallait puis s'assit sur le bord de celui-ci. Il pencha sa tête vers le bas en se tenant la nuque comme pour se détendre un peu et lâcha un lourd soupir de fatigue.  

  "Je me demande bien à quoi tu ressembles, maintenant..." 

  "Sûrement pas au clown que tu nous a dégôté pour le moment..."   

Chester releva la tête immdiatement lorsqu'il entendit la voix du clown aux cheveux roses lui parler à nouveaux grâce au miroir.

  "Raah, laissons lui un peu de temps, je suis sûr qu'il finira par... Mais qu'est-ce que tu fais encore là, toi ?! Tu nous espionnais ?!" 

 "Cela se pourrait bien, qui sait ? Dis donc, tu t'es fais plaisir en engageant cette petite, elle m'a l'air très obéissante.... "

  "C'est notre nouvelle femme à tout faire, ne te moques pas d'elle, son aide nous sera très précieuse...Autant au cirque qu'à notre coup monté."

  "Ah, vraiment ? Dans ce cas, je suis impatient de voir ça. Je suis venu te donner des nouvelles du QG, le boss a réussi à convaincre le duc de vous engager comme divertissement lors de sa prochaine réception. Bien sûr, il ignore tout de ce qu'il en est en réalité, on lui a dit qu'il ne s'agissait que d'une troupe d'artistes itinérants exceptionnels et cela a suffit à lui faire accepter. Ce qui est bien curieux d'ailleurs, car même si j'ignore comment le patron a réussi son coup sans se présenter à lui, il faut avouer que voir ce noble si passif m'intrigue. On aurait dit qu'il était las de quelque chose, en tout cas, cela ne nous en  sera que plus bénéfique."

  "Parfait, ils ne vont pas êtres déçus..." 

  "Tout ça pour un gosse...et de riche en plus ! Je me demande vraiment ce qu'il a de si spécial pour que tu te sois embarqué dans une fourberie pareille."

  "Cela ne te regardes pas."

  "Toujours aussi secret là-dessus à ce que je vois, mais je finirais par avoir le fin mot de l'histoire. j'en suis persuadé."


  Chester n'ajouta rien à ce commentaire, restant muet comme une tombe. Shaddy profita donc de ce silence pour briser la glace. 

  "Dis-moi, où en est-tu exactement ? Le patron m'envoie aussi prendre des nouvelles de ce qu'il se passe ici."

   " Tout ce déroule selon notre plan pour le moment, les artistes vont recevoir leurs indactions pour leur rôle, les costumes et les décors et les effets spciaux seront prêts, ils n'auront plus qu'à s'entrainer jusqu'à ce que ce ne soit parfait. Quant à Haru, ce n'est qu'une question de temps avant qu'il n'oublie ce qui est nécessaire, mais il va falloir que je garde un oeil sur le médecin, je le soupçonne de fouiller un peu trop dans ce qui ne le regardes pas. Et si nous ne voulons pas avoir de bâtons dans les roues, il faut agir au plus tôt."  

"Bien, le boss va être content de ton avancement." 

  "J'ai cependant quelque chose qui me taraude l'esprit, que compte faire Punnywise de ce garçon une fois le coup réussit ?"   

"Je ne sais pas, peut-être qu'il va le tuer où bien le garder comme animal de compagnie... A moins qu'il ne se fasse décapiter avant par ordre du duc une fois qu'il découvrira le poteau rose. Cela dépendra de son humeur, mais pourquoi te soucies-tu de cela ? Ne t'inquiéterais-tu pas un peu pour lui, par hasard...? D'ailleurs, je me demande bien pourquoi tu t'es tourné vers ce jeune maladroit pour jouer le rôle de la marionnette, il ne sait absolument rien de ce monde et je doute qu'il n'apprenne aussi vite à se comporter comme nous l'avions prévu." 

 "Si le patron m'a fais confiance c'est que j'étais bien le seul à pouvoir juger de ce qui correspondait aux critères recherchés. Après tout, je suis le mieux placé pour cela, étant donné que très peu de personne, si je puis dire à peine une poignée connaissent l'existence de l'enfant. C'est déjà une chance que nous ayons trouvé quelqu'un qui fasse l'affaire pour une courte durée."

 Sur ces mots, Chester se rendit à son bureau pour fouiller dans ses papiers et s'arrête sur une feuille avant de dire.

 "Crois-moi, je lui ferais cracher de gré où de force l'endroit où il se trouve..."

 L'incube chiffona le papier sans s'en rendre compte, qu'il garda dans le poing de sa main pendant qu'il se ressassait quelques souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru

Haru
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 75
Zénis : 36000
Statut : Bon

Une virée en coulisses - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses - Page 3 Icon_minitimeSam 6 Avr - 14:37

Haru sursauta de surprise lorsqu'il entendit une voix lui parler dans son dos, c'était celle d'Elysa qui venait de lui donner un parfait exemple du bon travail d'accueil qu'elle savait faire. Après qu'elle ait finit de parler, la demoiselle se mit à rire, il avait été pris sur le fait à faire le clown avec son nouveau costume spécial qu'il avait prit la peine d'essayer pour voir ce que cela donnait et il répondit en riant. 

"O-oh, je... Ah, tu m'as bien eu ! Je venais de trouver ces habits dans la boite que l'on m'a remise, mais j'avoue ne pas bien comprendre l'intérêt de ce style de costume. Tu vas rire, mais j'ai plus l'impression d'être un clown avec ces vêtements qu'avec mon costume de d'habitude. En plus les bas, c'est vraiment bizarre à porter, ça colle trop à la peau...Je dois avoir l'air ridicule comme ça !"

Il se sentait ridicule même en ayant fait sa fausse révérence exagérée, car il trouvait qu'elle savait beaucoup mieux faire ce genre de chose que lui, ce qui était normal après ce qu'elle leur avait dit sur son passé de servante de taverne. 

"Dis, tu m'apprendras à faire des salutations et révérences aussi bien que toi ? J'aurais l'air bête si je balbutie et que mon coté maladroit ressors trop...Ah et au fait, est-ce que tu as pu faire quelque chose pour le chef ? Désolé si je me suis absenté longtemps, j'étais parti mettre le linge à laver quand je... Suis tombé sur un visiteur bien étrange..."

C'est alors que la demoiselle s'exclama en ayant remarqué le collier qu'il portait au cou, Haru sursuta de surprise lorsqu'il apprit que ce qu'il portait autour du cou avait été amené par son patron et qu'il s'agissait surtout d'un collier assez couteux pour être réparé dans une joaillerie de luxe. Haru regarda le collier puis Elysa plusieurs fois et finit par lui demander.

"Quoi ?! Attends, tu veux dire que ce sont de vrais pierres ?! Je me disais qu'il était bien lourd à porter... Je n'imagine pas le prix qu'il doit coûter, mais la vrai question est pourquoi Chester tient tant à ce que je le porte pour le spectacle. C'est tellement...Fastueux...Pitié, dis-moi que vous aussi vous avez un costume dans le genre, sinon je commençerais à me poser des questions..."

Il se regarda dans le miroir en repensant à ce qu'elle venait de dire, puis hocha la tête négativement.

"Ce collier irait à merveille à tous le monde tellement il est précieux...C'est juste du gâchis de le donner à quelqu'un d'aussi banal que moi, il siérait beaucoup mieux à un vrai prince qui en aurait sûrement une bien meilleur utilité que de le porter uniquement pour faire beau à une réception..."

Haru semblait un peu inquiet de cette fameuse réception qui n'allait sûrement pas tarder à arriver d'ici peu, ce n'était pas de rater son numéro qui l'inquiétait, mais plutôt le fait qu'ils allaient tous se retrouver devant tout une cour de nobles. Cela avait forcément de quoi impressionner et le jeune homme avait peur de tous les regards qui allaient êtres braqués sur eux, en sachant qu'il ne s'agissait pas de n'importe qui mais de personne importantes au sein de l'aristocratie. Fort heureusement, il se disait qu'il allait éviter le pire car le commanditeur et propriétaire du château n'allait certainement pas bouger de son siège et qu'il n'aurait donc pas à lui parler. Ce dont Haru aurait été capable car il aurait bien trop peur de paraître ridicule en ne comprenant pas le vocabulaire qu'il utiliserait en plus de ne pas trouver les bons mots pour lui répondre s'il venait à leur poser des questions. Haru se secoua la tête pour chasser cette inquiétude et se mit à sourire lorsqu'il vit Elysa toujours debout devant lui. Il en profita pour lui demander quelque chose tout en jouant avec son chapeau et en marchant un peu autour d'elle. 

"Au fait, je me demandais... Tout à l'heure, je t'ai trouvé bien étrange vis à vis du patron... On aurait dit qu'on t'avais complètement déconnectée de la réalité tellement tu disais de belles choses en lui faisant les yeux doux...Tu m'expliques ?"

Ha ha, quel curieux ce Haru ! Il avait bien envie de la tâquiner un peu, curieux comme il était, il n'avait pu s'empêcher de lui demander un peu plus de lumière là-dessus. Et comme si cela ne suffisait pas, il s'était arrêté devant elle, se soutenant la tête avec le coude posé sur son étagère collée au mur et la regarda fixemment avec un long sourire visant à la gêner un peu pour la faire parler.

_________________
Une virée en coulisses - Page 3 Omd5
La vie est trop courte pour pleurer
Thème 1
Thème 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elysa

Elysa
Membre

Féminin
Âge : 29
Inscription : 15/12/2018
Messages : 67
Zénis : 31500
Statut : Bon

Une virée en coulisses - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses - Page 3 Icon_minitimeDim 7 Avr - 0:26

Même s'il disait que ce n'était pas trop grave et que bientôt, il irait mieux, Elysa ne pouvait s'empêcher de ce poser des questions à son sujet, mais préférant ne pas s'attarder, elle hocha la tête, puis s'en alla. Une fois dans la tente, elel ce rendit bien compte qu'elle avait surprit Haru et cela la fit encore plus rire, surtout lorsqu'il ce mit à lui dire ce qu'il pensait de son costume. Lorsqu'elle ce ressaisit enfin, elle pu prendre la parole tout en espérant qu'elle ne l'avait pas trop vexé, car ce n'était pas son attention.

"Je te trouve très bien dedans, ne t'en fait pas et puis, les bas, si tu ne les supporte pas, tu peux essayer de voir ce que cela donne sans. Au pire, je peux essayer de te les faire un tout petit peu plsu large pour que tu ne sois pas trop serré à l'intérieur"

Suite à sa petite réflexion, Haru lui demanda si elle pourrait lui apprendre à lui faire des révérences comme elle venait de le faire, ce qui l'enchantait beaucoup de pouvoir lui rendre ce service.

"Oui, avec plaisir ! Ne t'en fait pas, tu sais moi aussi je tombais beaucoup et j'étais ridicule les premières fois que je les faisais, ce qui amusait beaucoup la galerie. En faites, c'est très simple, il te suffit de bien cordonner tes gestes, on apprendra tout cela en temps voulu"

Il n'y avait peut-être pas souvent des aristocrates qui venaient prendre un verre dans cette vieille taverne, mais le peu de touriste perdus ce devait de recevoir une bonne conduite et c'était pour cette raison qu'elle avait apprit sur le tas, ce qui fait qu'elle s'était prise beaucoup d'humiliations, car tout le monde ce riait d'elle, et à force de pratiquer, elle le faisait à présent sans aucune bavures. Il s'excusa ensuite pour le linge, expliquant même la raison pour laquelle il avait été absent, lui demandant aussi comment allait le patron, semblant vouloir savoir son état de santé actuel.

"Oh, il va merveilleusement bien à présent que je lui ais décoincé son dos. L'importance, c'est que tu n'ais pas eut de problèmes et que le linge soit arrivé à destination"

Elle sourit, contente de son travail. Il fut ensuite très surprit par le fait de porter un collier aussi précieux que celui qu'il portait à son cou. Semblant ce poser pleins de questions, la miss fut un peu gênée, car elle ne savait trop quoi lui répondre pour le fait de savoir s'ils allaient tous porter le même costume ou non.

"Oui, ce sont des vrais pierres, d'ailleurs, le costume vient également d'un magasin de luxe. Il a été fait par un grand couturier qui est vraiment très gentil. Je pense qu'il a coûté cher, je n'ai pas vu le prix. Par contre, je ne sais pas, je verrais cela au moment venu. Après tout, je vais aider pour les costumes, je serais bien plus apte à te répondre demain ou les jours prochains. Au pire, si tu as peur d'être ridicule, je peux essayer de me fabriquer la même"

Elysa ne plaisantait pas sur tout ce qu'elle lui disait, sauf sur la fin de son petit récit où elle prit un ton plus léger, s'imaginant même avec une tenue similaire, ce disant que sur elle, elle serait moche. Elle entendit ensuite Haru faire sa petite réflexion, semblant presque ce lamenter de porter un bijou aussi prestigieux rien que pour une seule représentation, ce qui étonna un peu la jeune femme.

"Je trouve qu'il te va bien et puis, tu sais, les nobles sont tellement riches qu'ils font sûrement la même chose en ne mettant qu'une seule fois un bijou d'une grande valeur. Cependant, je trouve qu'il te va bien et puis, si ça ce trouve, tu es vraiment un prince, on ne sait jamais, après tout, tu as l'air d'avoir des problèmes de mémoires, tu l'as peut-être oublié"

Elle était très sérieuse, encore une fois, avant de laisser son imagination prendre le dessus sur sa raison. Aimant s'imaginer qu'elle était en compagnie d'un prince ayant perdu la mémoire, elle ce mit à sourire, ce demandant comment elle pourrait réagir si c'était la vérité. Pensant qu'elle ne serait plus capable de lui parler normalement, elle pu le voir en train de marcher devant elle, en tournant autour, tout en la ramenant à la réalité en lui posant des questions gênantes, avant de finir par s'accouder à l'étagère.

"Euh... Je dis toujours des choses belles, non ? Et puis... Oh tu étais là Yuna ! Comment tu as fais pour tomber ? Il me semblait que je t'avais bien installée !"

Elle était tellement gênée qu'elle ne savait pas quoi lui répondre, ce demandant même pourquoi il lui posait ce genre de questions, ne s'étant même pas rendue compte que son comportement avait changé en présence du patron. Toutefois, maintenant qu'il en parlait, il était vrai qu'elle s'était sentie bizarre à ses côtés, ce qu'elle ne pouvait expliqué à Haru, car elle pensait qu'il ne comprendrait pas ou qu'il en rirait, et puis, cela ne le regardait pas, enfin le pensait-elle tout en détournant la conversation, avant de ce rendre compte que sa poupée était par terre, ne comprenant pas comment elle avait fait pour tomber, ce qui fait qu'elle alla vers elle pour la ramasser et la recoiffer, avant de la remettre à sa place, tout en ce disant qu'elle était peut-être magique. En tout les cas, cela l'avait grandement aidée à ce sortir de ce pétrin dans lequel elle c'était retrouvée.

"Euh... Pendant que j'y pense... Monsieur Loyal m'a invitée à venir faire du shopping avec vous, car je lui ais dit que je n'avais pas de compte à mon nom et je lui ais demandé de me donner deux-trois astuces pour éviter de faire quelque chose de mal en le créant et de ce fait, il a faire d'une pierre deux coups, donc j'espère que ça ne te dérange pas, car si j'ai bien compris, il devait faire des achats avec toi"

Elysa voulant continuer à détourner la conversation, ce retourna et lui fit part de cet avertissement pour qu'il ne soit pas surprit, tout en espérant que cela ne le dérangerait pas, mais qu'en même temps cela le ferait changer de conversation, bien qu'elle pensait qu'il pourrait sûrement revenir à la charge puisqu'elle n'avait pas répondu à son interrogation.

_________________
Une virée en coulisses - Page 3 57897211
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 94
Zénis : 45500
Statut : Neutre

Une virée en coulisses - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses - Page 3 Icon_minitimeDim 7 Avr - 20:29

Pendant que Chester se rappelait quelques bref souvenirs, shaddy en profita pour faire passer une petite boite noire par le miroir qui, en tombant au sol, attira l'attention du démon. Il se retourna et vint la ramasser aussitôt qu'il se rendit compte de ce que c'était.

"Tiens, j'ai réussis à t'en avoir quelques unes en attendant. C'est tout ce que j'ai pu faire, mais..."

"Je te remercie. Mais ?"

"...Il faut que tu sache que celles-ci contiennent un élément chimique en plus, comme je n'ai pas pu accéder à celle que tu avais d'habitude. Normalement elles procurent le même effet, mais il peut tout de même y avoir de légers effets secondaires."

"Quel genre d'effet secondaires ?"

"Je n'en sais rien du tout. Mais tu as ta recharge de secours, c'est ce qui compte, non ?"

"Oui."


Une fois qu'il eut finit de parler, Shaddy salua le démon avant de repartir, le laissant à nouveau seul. Chester soupira, puis alla à son bureau se servir un verre d'eau, ouvrit la boite pour en laisser tomber impulsivement trois comprimés entiers dans sa bouche au lieu d'un par jour et bu pour avaler le tout. Il s'en fichait de prendre des risques en doublant la dose, étant bien trop affamé pour être raisonnable. Il se regarda alors dans le miroir et expira en se touchant le visage.

"Bon, il n'y a pas l'air d'avoir un quelconque effet secondaire, il a dû se tromper. Tant mieux."

Chester prit ensuite son chapeau haut de forme magique dans lequel il pouvait ranger et faire apparaître n'importe quoi et sortit de sa tente en direction des tentes avoisinantes qui n'étaient pas vides. Poli et bien élevé, le patron frappa à chacune des porte avant que l'on ne vienne voir ce qu'il voulait. Le patron demanda à chacun des membres de piocher un papier dans le chapeau, qui une fois ouvert allait déterminé leur rôle pour la nouvelle représentation. Chester fit la même chose pour toutes les tentes qui étaient occupées et lorsqu'il eu fini s'en alla vers le grand chapiteau pour continuer sa manoeuvre. Une fois sur place, tous les autres membres tirèrent leur papier et furent aussi surprit les uns que les autres par la complexité de ce qui leur était demandé.

"Patron, êtes-vous vraiment sûr que c'est faisable ? C'est que le degré de dangerosité est plus élevé que d'habitude cette fois-ci."

"En effet, je vous en demande plus. Mais rassurez-vous, on installera le nécessaire pour que les numéros les plus risqués se déroulent sans crainte de chute mortelle."


Et le patron sortit de l'immense tente rouge, ayant finit sa distribution en grande partie étant donné que les absent comme Winry, Hansel, Elysa et Haru n'était pas disponibles pour le moment. Alors il flâna dans les allées du cirque, veillant à jeter un oeil de temps en temps sur ce qui se passait autour de lui pour voir si tout allait bien. C'est à ce moment là que le patron apperçut près d'un camion de déchargement l'un des monteur descendre seul une des lourdes caisses contenant des élements du nouveau décor. Le patron fronça les sourcils, sentant que quelque chose allait sans doute se passer s'il continuait à faire descendre la caisse avec si peu de précaution. Ce qui se produit, voilà que la caisse prit subitement de la rapidité et qu'elle fit tomber le monteur par terre. La voyant lui foncer dessus, Chester couru aussi vite qu'il pu jusqu'au camion, sauta par dessus les barres de fer pour se mettre devant le monteur écroulé afin de bloquer la caisse avec ses deux mains qui était en train de tomber.

"Patron !"

"Ecartes-toi de là, vite !"


Chester gémissa, semblant avoir un peu de mal à retenir la caisse remplie car ses pieds bien que plantés dans le sol commençaient à reculer de plus en plus sous le poids de celle-ci. Néanmoins, le patron ne lâcha pas l'affaire et fit descendre avec une force incroyable la caisse jusqu'à terre. Une fois qu'il pu la lâcher et que le monteur qui s'était écarté se releva, le démon soupira longuement en se frottant le front puis les mains.

"Plus jamais tu ne descends les caisses tout seul, c'est bien compris ?"

"Oui, patron ! Promis ! Je ne le referais plus ! Merci, vous venez de me sauver la vie !"

"Ce n'est rien, va chercher deux autres personnes pour qu'elle t'aide pour la suite. Moi, je vais continuer ma ronde d'inspection."


Sur ce, le patron s'éloigna du camion de cirque mais n'eut pas le temps de faire beaucoup de pas lorsqu'il fut arrêté par l'une des voltigeuses équestres en tutu et justaucorps blanc.

"M'sieur Chester, M'sieur Chester ! Sissi et moi n'arrivons pas à voir ce que vous nous demandez concernant certaines nouvelles figures, pouvez-vous venir nous l'expliquer, s'il vous plait ?"

"Allons-y tout de suite alors, je te suis."

"Super ! Merci ! Venez, c'est par là !"


Et Chester suivit la jeune voltigeuse jusqu'à la piste du chapiteau, se devant de les aider à mieux comprendre ce qu'il avait décidé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru

Haru
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 75
Zénis : 36000
Statut : Bon

Une virée en coulisses - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses - Page 3 Icon_minitimeDim 7 Avr - 22:27

Suite à sa suggestion de lui confectionner des bas un peu plus large pour son bon confort, Haru pu lui répondre en toute franchise.

"Pourrais-tu m'en faire une de rechange légèrement moins serrée ? Je n'ose pas imaginer la honte dont je serais affligé si je venais à les craquer devant tout le monde. A moins que cela ne soit justement fait pour que l'on se rie de moi...J'ai bien peur de devoir respecter le code vestimentaire, sinon cela risque de froisser le patron et quand il est en colère, ce n'est apparemment pas beau à voir..."

Elle lui répondit ensuite qu'elle acceptait avec plaisir de l'aider à bien se comporter, tout en lui faisant par d'une brève anecdote sur sa propre personne alors qu'elle débutait dans le métier. Haru s'en senti soulagé, souriant en guise de remerciement. Il écouta le conseil de la demoiselle et hocha la tête.

"Oh, on peut dire que tu étais aussi un clown à tes débuts alors ? Cela me rassure, je vais essayer de faire de mon mieux pour apprendre rapidement. Je ne voudrais pas te faire perdre ton temps car tu vas sûrement avoir beaucoup de chose à faire. En tout cas, je suis impatient de commencer !"

Il eu aussi des nouvelles du patron qui semblait aller très bien désormais, le petit clown en fut ravi, se disant que le patron avait décidement fait le bon choix en choisissant quelqu'un aussi douée dans tout qu'elle. Il hocha la tête quant à la fin de sa phrase, le linge était bien arrivé et lui n'avait pas eu de soucis durant sa courte absence, bien que tout aurait pu basculer si le mystérieux visiteur à l'épée d'argent s'en était prit à lui où à quelqu'un d'autre.

"Alors c'est parfait, tu pourrais aussi faire infirmière, je suis sûr que cela t'irais très bien !"

Dit-il à la jeune fille sur un ton un peu plaisantain même s'il le pensait vraiment. Mais son visage reprit du sérieux lorsqu'elle lui révéla la vérité sur le collier qu'il portait ainsi qu'un autre détail concernant son costume. Haru n'en croyait pas ses oreille, il regarda plusieurs fois les pierres sans oser les toucher, de peur de faire quelque chose qui les abîmerait. Il leva la tête vers Elysa pour lui dire.

"Il compte vraiment impressionner les nobles à ce que je vois, j'espère au moins qu'il en sera récompensé, il doit tellement miser d'argent dessus...Oh, comment se fait-il que tu sâche que le couturier soit gentil ? Tu l'as déjà rencontré ? D'accord, ne t'en fais pas, je ne suis pas pressé, j'attendrais le temps qu'il faudra. Attends, tu veux dire que tu sais aussi coudre de belles robes de cour ? Alors là, tu m'en bouche un coin ! Tu sais vraiment tout faire, j'ai de la chance de t'avoir comme colocataire !"


Oui, il en avait de la chance et ce qu'elle lui dit en retour à son avis concernant le faste de la noblesse le fit taire. Haru écouta avec intérêt ce qu'elle lui disait, en rougissant légèrement lorsqu'elle le complimenta sur le fait qu'elle trouvait que son costume lui allait à ravir.

"Oh, je vois, oui, cela devait être évident... Désolé, je dois te paraître bien ignorant. Tu trouves ? A-ah...Euh..merci."


En revanche, il cligna des yeux quand elle lui dit qu'il pouvait très bien être un vrai prince sans le savoir car pour lui, c'était inimaginable. De plus, même s'il avait du mal à se souvenir de tout, quelque chose lui disait que ce n'était pas possible car il avait toujours vécu la même vie campagnarde avec ses frères depuis son plus jeune age.

"Les princes n'ont pas à travailler pour gagner leur vie et surtout pas dans des cirques, alors je pense que c'est une preuve suffisante pour démontrer que cette hypothèse est fausse. J'admets qu'il m'arrive d'avoir de plus en plus de problème de mémoires en ce moment, mais de ce que je crois me souvenir, ces soucis ne sont apparus que récemment. Alors cela m'étonnerait fortement que ton hypothèse sois vrai, mais de toute façon, qu'est-ce que cela changerait ? Et puis, je m'estime déjà heureux d'avoir la vie simple que je mène car au moins, je suis libre de faire ce que bon me semble. Une chance qu'eux ne doivent pas avoir, malheureusement."

Mais alors qu'Haru s'attendait à ce qu'elle lui réponde à son interrogation osée au sujet de son comportement en présence du patron, le jeune homme eut une toute autre réaction qui le fit avoir les yeux tous ronds. Elle évitait sa question à tout prix, pourquoi donc ? Serait-ce son audace et son regard gênant qui l'en empêcherait ? Ou alors... Peut-être avait-il vu juste à son sujet ? Pendant qu'elle recoiffait et remettait sa poupée en place sur l'étagère, Haru se frotta le menton et osa lui dire sur un ton joueur.

"Ce n'est pas très courtois de ne pas répondre à une question ça, mademoiselle. Non, je plaisante...Je ne suis pas du genre à me moquer au sujet des choses personnelles. Je vois bien que cela te met mal à l'aise, alors je n'irais pas plus loin avec ça ! De toute façon, je crois que j'ai déjà deviné ce qu'il en est."

Fit-il à la demoiselle avec un sourire mystérieux qui en disait long sur la réponse qu'il savait peut-être de lui-même, qui sait ? A la place de sa réponse, la demoiselle continua d'éviter le sujet en lui faisant par de la proposition que Chester lui avait faite. Haru tendit l'oreille, puis sauta presque de joie en apprenant qu'elle allait venir avec eux demain.

"Oh, génial ! On va passer pour une famille à nous trois quand les gens nous verrons. Oui, on y va pour que je refasse ma garde-robe. Ta venue ne me déranges pas le moins du monde, comme ça tu pourras aussi goûter aux  bons plats du patron. C'est un vrai cordon bleu, tu vas voir, tu vas te régaler ! Par contre, tu n'est pas obligé de tout le temps utiliser son nom de profession. Tu peux aussi l'appeler par son prénom, il est assez cool comme patron alors beaucoup des membres de la troupe en profite pour le faire. Ou bien si ça te paraît trop bizarre, tu peux garder le "patron" comme certains le font. En revanche, il n'y a que lui qui donne des surnoms, ça doit l'amuser, j'imagine."

Haru semblait très content qu'elle se joigne à eux, ce n'était pas qu'il n'aimait pas être seul avec son patron, ce qui n'arrivait jamais, mais il trouvait que plus on était de fous, plus on riait. Soudain, un courant d'air furtif passa près de la porte de la tente, il s'agissait en fait de deux enfants qui passaient par là en courant à toute vitesse en direction du chapiteau. Haru en eu les cheveux et le kimono qui en bougèrent assez soudainement, le garçon dit alors en direction des enfants.

"Hé, vous deux ! Attention ! C''est pas vrai, de vraies fusées ces deux-là."

"Oups, pardon ! Désolé ! Hé ! Attends-moi, tu vas trop vite !"

"Dépêches-toi un peu, sinon tu va rater la démonstration du patron ! Apparemment, il s'est carrément remis en selle !

_________________
Une virée en coulisses - Page 3 Omd5
La vie est trop courte pour pleurer
Thème 1
Thème 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elysa

Elysa
Membre

Féminin
Âge : 29
Inscription : 15/12/2018
Messages : 67
Zénis : 31500
Statut : Bon

Une virée en coulisses - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses - Page 3 Icon_minitimeLun 8 Avr - 20:23

Elysa souriait, car elle était contente de pouvoir ce rendre encore utile. Alors qu'il continuait de lui adresser la aprole, la demoiselle fixait ses bas, tout en ayant fait apparaître son carnet de dessin. Hochant la tête pour confirmer ses dires, car elle ce souvenait de la confrontation du patron avec la sorcière, qui avait été animée, et c'était pour cette raison qu'elle ne pouvait que le croire lorsqu'il disait que ce n'était pas beau à voir quand Chester ce mettait en colère.

"Je ne peux être que d'accord avec toi, j'en ais eu un extrait"

Après lui avoir raconté un bout de sa vie, elle ce mit à dessiner les bas de rechanges du clown blanc, ayant un leger sourire aux lèvres et quand il lui dit qu'il ne voulait pas la déranger, la demoiselle fit apparaître une paire de bas un peu plus évasée que celle que portait Haru. Ceci étant fait, elle fit disparaître son carnet en tenant toujours les bouts de tissus dans ses doigts.

"Tu ne me dérangeras pas, je trouverais du temps pour toi mon cher Haru. Tient, voici ta commande"

Dit Elysa en tendant sa main vers le jeune homme. Les bas semblaient être identiques aux originaux, ils étaient juste un tout petit peu plus grand, pour être sûr qu'il soit bien à l'aise dedans et un peu plus large pour qu'il puisse respirer à l'intérieur et éviter qu'ils ne lui  collent à nouveau à la peau. Tout en l'écoutant, elle pu entendre une proposition qui ne la laissa pas insenssible, même si ce n'était qu'une plaisanterie.

"Oh... Tu sais, je suis partie de rien et j'ai appris un tas de choses et me voilà en train de travailler avec vous ! Je ne visais pas un métier en particulier, mais si je suis douée dans cette branche, autant me faire la main en assistant le médecin quand il sera débordé, on ne sait jamais ce que cela peut donner"

A voir son sourire, on pouvait ce rendre compte que sa proposition lui plaisait. Après tout, soigner des gens était tout ausis gratifiant que de les aider dans leur quotidien, donc si elle pouvait agrandir son cv, autant ce faire la main sur  les employés du cirque lorsqu'elle en aurait l'occasion. Par la suite, Haru lui fit une très grande explication de ce qu'il pensait au sujet de l'hypothèse qu'il pourrait être un prince et la démonta complètement. Cela ne rendait pas triste la miss de s'être trompée, cependant, s'imaginer que la vie de la royauté était aussi déprimante qu'il le suggérait ne lui donnait plus vraiment envie de s'imaginer être un jour dans la peau d'une princesse, même si ce n'était que temporaire.

"Oh les pauvres, ils doivent tellement s'ennuyer.. Heureusement, nous serons là pour leur donner un ptit peu de joie !"

Répliqua Elysa, après avoir réfléchit quelques minutes en ayant l'air enthousiaste à l'idée de faire  cette représentation, même si elle annonçait beaucoup de travail en perspective. Quand il lui dit que ce n'était pas très courtois de ne pas répondre, la miss ce senti encore bien plus mal à l'aise. Il s'excusa alors, mais ce qu'il dit pour conclure sa phrase ne la fit pas mieux ce sentir.

"Je suis désolée ! Euh... En faites, je sais pas... Pis, tu te trompes ! Je ressens rien du tout ! Oh... Euh...  En plus, je te l'ai déjà dit, je ne sais pas ce que c'est ce genre de sentiments, je ne vois pas ce que tu pourrais t'imaginer !"

Répondit la demoiselle en était vraiment très gênée. Soudainement, elle ce rendit compte qu'elle avait oublié de répondre à Haru en parlant du couturier, dont sa remarque lui avait fait grandement plaisir, même si elle ce demandait si elle était vraiment capable de faire tout cela sans utilsier ses pouvoirs, mais ce rappelant qu'avant elle ne les maîtrisait pas, elle ce dit qu'elle en serait capable, même si cela prendrait plus de temps.

"Oh, je crois avoir omis un détail ! Oui, je connais le couturier, car le patron me l'a présenté. Il m'a offert une tenue, mais je ne sais pas quand je vais la mettre, c'est que je ne voudrais pas la salir. Hm des robes, oui, mais je ne serais jamasi aussi douée que lui, pis c'est moi qui ait de la chance de vous avoir, en une journée, j'ai appris tant de choses, c'était incroyable !"

Elle rougit un petit peu, avant de rigoler légèrement en ce suvenant de la tête qu'avait fait son nouvel ami lrosqu'elle lui avait dit ce qu'elle pensait de sa tenue. Par contre, elle ne pensait pas qu'il serait aussi enthousiaste à l'idée qu'elle vienne avec eux. Ce mettant alors à sourire grandement, la demoiselle semblait avoir des étoiles pleins les yeux en semblant avoir hâte de découvrir la cuisine du chef. C'est ensuite que le clown blanc lui fit remarquer qu'elle n'était pas obligée de l'appeler tout le temps par son nom de scène. , disant ensuite que leur supéreiur aimait bien donner des surnoms.

"Dans ce cas, il faudra que j'essaie de lui en trouver un, parce que l'appeler par son prénom, ce n'est pas possible, c'est lui manquer totalement de respect. J'ai hâte d'être à demain ! Oh en plus, je pourrais te conseiller, c'est cool ! Et.. Euh... Tu nous vois vraiment comme une famille ? ça me parait étrange"

Fini par demander la sorcière en ayant du mal à voir Chester comme un père. Par contre, qu'Haru soit comme un grand frère, là elle ne voyait aucun inconvénients, ce qui lui fit alors ce demander si tout allait bien dans sa tête. Quelques minutes plus tard, des enfants passèrent et annoncèrent que son démon gardien préféré allait faire un numéro au chapiteau.

"Oh ? Vraiment ? On ferait bien d'aller voir nous aussi, qu'est-ce que tu en penses ?"

Proposa Elysa à Haru en ce demandant ce qu'il pensait de cette idée, car elle ne l'avait encore jamais vu faire un numéro, alors cela l'intéressait de voir sa performance.

HS : Désolée, j'ai raté une partie du rp en l'écrivant et de ce fait, j'ai dû bricolé pour que ça rende pas trop moche, donc j'espère que ça ira ^^'

_________________
Une virée en coulisses - Page 3 57897211
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 94
Zénis : 45500
Statut : Neutre

Une virée en coulisses - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses - Page 3 Icon_minitimeLun 8 Avr - 23:17

La jeune voltigeuse avait conduit le patron jusqu'à la piste où se trouvaient deux chevaux, de reobe blanche et bai cerise pour l'autre ainsi que la dresseuse de chevaux au long fouet et Sissi, la deuxième voltigeuse. La première jeune fille suivit le patron qui se dirigea directement vers l'autre jeune fille au cheval bai, qui tenait les reines ainsi que le papier montrant les figures demandées qu'on leur avait dessinées.

"Vous voyez, nous n'avons pas de problème avec la 2 et la trois mais la suite est un peu dur à comprendre pour nous car elles ont l'air si complexes ! Nous avons essayé de les reproduire mais sans succès, comme nous n'étions pas sûr d'être dans le bon chemin, on a préféré vous demander de l'aide. Est-ce que vous pouvez nous éclairer, s'il vous plait ?"

Mais le patron au lieu de leur expliquer sur le papier, le lui rendit après avoir jeté un coup d'oeil au reste des figures qu'elles ne comprenaient pas. Ce que Sissi ne comprenait pas, elle le vit à la place prendre les rênes qu'elle tenait et régler la sangle de la selle.

"Donnes-moi les rênes, s'il te plait."

"Mais, que faites-vous ? Vous n'allez pas monter exprès sur Alésia pour nous tout de même ?"

Chester retira ensuite sa veste et son veston, ne gardant plus que sa chemise pour être à laise ainsi que ses chaussures, ses gants et son pantalon bien entendu.

"Bien sûr que si, vous voyez un autre moyen de mieux comprendre les figures, peut-être ? Je vais vous les expliquer tout en vous montrant l'exemple."

Attrappant la cravache au passage, Chester prit appuis en plaçant son pied dans l'étrier et se hissa en haut de la selle avec une telle facilité qu'on aurait dit qu'il avait fait ça toute sa vie. Bien assis, il donna des coups de talon à la jument pour la faire avancer près du bord de la piste, donnant une indication à la dresseuse en passant.

"La neuvième piste, s'il te plait."


"Entendu ! Wolfy, la neuf, s'il te plait ! Merci !"

"Tout de suite !"


Et la musique commença, Chester donna à nouveau des coups de talons à la jument pour la faire avancer en cercle sur la piste tandis que la dresseuse se chargeait de la faire trotter.

"Allez, U-ma belle !"

Spoiler:
 

Voilà que la dresseuse fait accélérer le cheval au galop, suivant le rythme de la musique et Chester fit un tour de piste avant de commencer la première figure. Il suit les mouvement de l'animal et fait comme s'il allait descendre en plein galop mais surprise, ne touche le sol qu'une seconde pour remonter aussitôt sur la selle, n'ayant aucunement lâché celle-ci. Il le fait deux fois, puis se place à l'horizontale sur la selle, les jambes et le buste dans le vide penché vers le bas. Il lâche ensuite les rênes et se laisse soutenir dans cette position comme un bâton droit posé sur la selle et parle en même temps.

"Alors, c'est à partir de là que tu me dis avoir du mal. Regardes-moi bien, au moment ou tu remonte..."

Et il se redresse droit sur la selle, mais à l'envers, presque collé à l'encolure d'Alésia.

"... Et tu restes bien droite en pensant à te tenir au pommeau pour ne pas glisser !"

Puis il pose ses mains à plat sur le devant de la selle, se courbe légèrement deux secondes en avant et soulève son corps pour que ses jambes passent au dessus de sa tête en restant tendus dans le vide comme un contorsionniste, quand le buste reste vers l'encolure et que ses mains le soutienne dans cette position. Une galipette lente et le revoilà à nouveau bien mis sur sa selle, dans le bon sens. La musique s'éaccélère et la jument continue de galoper aux coups de la dresseuse qui semble tout maîtriser jusqu'à là comme une professionnelle et Chester poursuit ses explications.

"Après, tu te tiens bien aux rênes en te levant, puis tu les lâche... Et tu souris ! Le public à le droit d'être salué au passage, c'est toujours plus agréable !"


Dit Chester en se tenant debout sur la croupe de la jumant en mouvement, tout en souriant et en gardant les bras dirigés vers les gradins. Il les ramène vers lui et se balance vers la selle pour faire le poirier de profil, puis se remet sur ses pied sur la selle, toujours debout et continue de parler en croisant les bras comme s'il faisait une petite balade tranquille.

"Bon, après tu m'écoutes bien, surtout, tu veilles à bien garder ta cheville ramenée vers la robe, sans t'emmêler aux rênes, sinon elle va te trâiner sans que tu puisse te relever."

Chester fit un mouvement qui croierait qu'il glissait mais en faite, il avait gardé sa cheville droite à plat dans les rênes attachées au pommeau, gardant son autre cheville croisée près de lui et se laissait pendre en bas avec les mains qui touchaient le sable.

"Et tu reste gracieuse, comme une plume ! Et hop là !"

Le démon remonte aussitôt agile sur sa selle, saluant encore le public pour montrer l'exemple, pendant que les artistes présents et les deux garnements s'émerveillent en applaudissant. Cheveux au vent avec quelques mèches qui lui retombaient sur le front, il semblait aussi grâcieux que l'animal en mouvement.

"Wouah ! C'est dément !"

"Il est doué, je ne savais pas qu'il savait faire ça !"


Dernière édition par Chester le Lun 8 Avr - 23:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru

Haru
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 75
Zénis : 36000
Statut : Bon

Une virée en coulisses - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses - Page 3 Icon_minitimeLun 8 Avr - 23:26

Haru remercia automatiquement Elysa en faisant un grand sourire lorsqu'elle lui présenta sa nouvelle paire de bas, qu'elle avait confectionné d'une manière bien à elle qui intriguait le jeune homme.

"Ah, merci ! Ooh...C'est trop cool ce que tu sais faire avec ton carnet ! Tu peux vraiment créer n'importe quoi avec ?"

Le jeune homme posa ses nouveaux bas dans la boite par peur de les filer tout de suite, puis lui sourit quand elle lui dit qu'elle allait trouver du temps pour lui. C'était vraiment adorable de sa part, en fait, tout était adorable chez elle, du moins c'est ce que pensait Haru au premier regard. Suite à sa petite plaisanterie, la demoiselle eut l'air de ne pas être totalement désintéressée par cette éventualité. Elle trouvait même que d'assister le médecin serait une chose en plus pour son CV, ce qu'Haru approuvait complètement.

"Oui, je suis d'accord avec toi. En plus, je suis sûr que tu t'en sortirais très bien, après tout, tu m'a bien aidé à guérrir de mon choc tout à l'heure. En tout cas, ce qui est sûr c'est que tu ne va pas manquer de travail ici !"

Souriant à son tour en se rappelant l'aide qu'elle lui avait apporté, le garçon hocha de nouveau ensuite la tête au sujet de ce qu'il venait de dire sur la haute aristocratie. Il était tout à fait d'accord avec elle, car en tant qu'artistes de cirque, ils se devaient de faire rêver et d'amuser les gens. En vérité, Haru ne connaissait pas tous les détails des devoirs imposés à certains aristocrates, mais il se doutait que cela ne devait pas être drôle tous les jours. Ce fut enfin le tour d'Elysa de lui répondre au sujet de l'hypothèse gênante qu'il venait de lui faire et voyant comment elle réagissait, le jeune homme fit une tête toute surprise avant de regarder ailleurs en se frottant la nuque d'un air un peu désolé et surtout un peu blessé par le ton qu'elle avait employé vis à vis de lui. Mais bon, il l'avait tout de même un peu cherché, alors Haru fit profile bas en s'excusant.

"Ah, bon d'accord... Excuses-moi alors, je n'ai rien dit. Tu as raison, je ne peux rien m'imaginer."

Alors qu'il se sentait un peu triste de l'avoir gênée autant, la demoiselle revint vers lui avec une autre réponse qu'elle avait omis de lui donner au sujet du couturier. Haru la regarda à nouveau en l'écoutant attentivement, puis ouvris grands les yeux cinq seconde en comprenant mieux pourquoi elle avait parlé de cette façon du couturier.

"Ooh, je vois. Pourquoi ne la metterais-tu pas demain dans ce cas ? Ce serait la bonne occasion, je pense. Appris des choses ? Ah, bon ? Tant mieux dans ce cas, nous aussi on est content de t'avoir ! D'ailleurs, tout le monde ne parle presque que de toi en ce moment, ce qui est normal pour la petite nouvelle !"


La miss poursuivit avec la question de l'appellation du patron, à l'entendre, elle voulait lui donner un autre nom où surnom car elle pensait que l'appeler par son prénom était un manque total de respect envers sa personne. Haru se frotta alors la tête en souriant d'un air gêné car lui, ne s'en était jamais vraiment soucié et l'appelait toujours par son prénom.

"A-ah bon ? Dans ce cas, je suis très mal élevé... Je dois sans doute l'énerver, enfin, je ne sais pas..."

Il en profita pour répondre à la suite de ses paroles enthousiastes.

"Oh, super ! Je vais avoir une conseillère à titrée ! C'est la classe, haha ! Si je nous vois comme une famille ? Et bien... C'est un peu ce que nous sommes tous ici, non ? Mais pour te répondre plus précisément, je disais ça parce que c'est ce que les gens penseraient peut-être en nous voyant. Enfin, je ne sais pas pour toi, mais moi j'ai toujours l'impression de passer pour un enfant vis à vis de lui, ce qui fait que les autres se moquent un peu mais gentiment de ça, après tout, c'est bien normal, vu mon age. J'entends souvent les autres s'amuser à dire que c'est le nouveau papa du cirque tellement ils s'entendent bien avec lui et que moi je passe toujours pour le petit dernier... Mais plus maintenant ! En plus, même s'il est généralement seul, être en compagnie de jeunes à l'air de le rendre heureux. Je pense qu'il doit bien aimer les enfants, enfin, ce n'est qu'une supposition. Oh, je ne dis pas ça en insuant qu'il est vieux, mais disons que pour quelqu'un de son age, que je ne connais pas d'ailleurs, il est quand même très moderne."


Une fois son petit discours fini, Haru se mit à rire doucement comme s'il était sûr qu'Elysa allait se moquer de lui en disant cela. Puis en entendant les deux garments passer à vive allure en parlant du patron qui faisait soi disant un numéro, Elysa eut l'air intriguée et lui proposa alors de se rendre eux aussi au chapiteau pour voir ça.

"Ah, c'est vrai que tu n'as jamais eu l'occasion de le voir à l'oeuvre. Oui, dans ce cas, allons-y !"

Haru sortit de la tente en attendant qu'Elysa le suive bien et se rendit donc au chapiteau. Mais une fois là-bas, il se figea sur place, impressionné par ce qu'il avait sous les yeux.

"Wouah...Elysa, viens donc voir un peu ça ! C'est incroyable ! "

Voir le monsieur loyal du cirque en voltigeur effectuer toutes ces figures l'impressionnait, il le trouvait vraiment doué. Sans dire un mot, il se rapprocha un peu de la piste pour mieux voir, les yeux ébahis qui suivaient les cercles de pistes que faisait le cheval. Là où il eut peur, fut lorsqu'il se laissa pendre par les rênes et que ses mains touchaient par terre, haru gardait ses mains près de son visage en espérant que rien de catastrophique n'arrive. Mais il fut soulagé lorsqu'il le vit remonter en selle. Ne voulant déconcentrer personne, il se fit muet comme une tombe en observant la scène.

_________________
Une virée en coulisses - Page 3 Omd5
La vie est trop courte pour pleurer
Thème 1
Thème 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elysa

Elysa
Membre

Féminin
Âge : 29
Inscription : 15/12/2018
Messages : 67
Zénis : 31500
Statut : Bon

Une virée en coulisses - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses - Page 3 Icon_minitimeSam 13 Avr - 23:55

HS : Désolée d'avoir mit du temps pour répondre, j'étasi pas très bien ces derniers jours ^^

Elysa était bien contente de savoir que ce qu'elle venait de faire plaisit à Haru, car après tout, qu'il soit content, c'était tout ce qu'elle désirait. Quand il lui demanda si elle pouvait faire n'importe quoi avec ses pouvoirs, Elysa eut l'air un peu gênée, car elle ne savait pas quoi répondre.

"Euh.. Je ne sais pas, je n'ai pas encore tout essayé, mais je pense que oui"

N'ayant pas encore terminé sa formation avec Agathe, elle ne pouvait aps lui répondre précisément, mais cela ne l'étonnerait pas s'il y avait une limite à ce qu'elle pouvait créé. Ensuite, quand il dit qu'elle n'aurait pas de problèmes dans le domaine du soin, elle ce mit à sourire, hochant la tête en semblant être en accord avec ses propos, même si elle ne savait aps tout soigner avec le temps. Ensuite, quand il lui fit une proposition et qu'il lui dit qu'ils étaient également conents de l'avoir et qu'ils ne parlaient plus que d'elle à cause du fait qu'elle était nouvelle, la demoiselle ne su pas trop comment réagir, mais cela n'empêchait pas le fait que cela la rendait très joyeuse de savoir ce genre d'informations.

"D'accord, je la mettrais. Oh '? Vraiment ? J'espère arriver à tous vous satisfaire durant mon temps de travail !"

Dit la demoiselle en ayant l'air très sûre d'elle. C'est ensuite qu'elle l'entendit s'excuser pour ce qu'il avait dit au sujet de sa relation inexistante avec le patron, ce à quoi ele ne répondit aps. Toutefois, quand il dit qu'elle devait le trouver très mal élevé, la miss hocha négativement de la tête.

"Oh non, pas du tout ! C'est juste qu'on m'a apprit à m'adresser ainsi à ceux qui me sont supérieurs. Toi, tu peux parler comme tu veux, cela ne me dérange pas, je suis d'ailleurs très mal placée pour te dire quoi que ce soit à ce sujet, surtout en sachant que toi aussi tu es une sorte de chef... Oh cela me fait vraiment très bizarre que tu m'ais demandé de te tutoyer, normalement, je ne devrais pas le faire !"

Elysa étai tun peu gênée, mais cela fut de courte durée. Suite à son explication sur la famille et son enjouement face au fait qu'elle pourrait le conseiller, elle ne pu que sourire en ayant une idée en tête et en comprenant à présent bien des choses au sujet du patron.

"Ah ok, je vois... Oui, en effet, je comprend mieux et c'est vrai qu'il est moderne, il a un téléphone tactile avec lui"

Lui fit remarquer la jeune servante, comme si avoir un téléphone portable était le fait d'être à la pointe de la technologie alors que c'était totalement basique d'en avoir un, surtout à l'époque où l'on vit actuellement. N'en disant pas plus, la miss garda son petit sourire, avant d'être enjouée à l'idée d'aller voir le patron faire un numéro. Suivant Haru, elle fut plus que surprise en voyant le chef être sur un cheval et elle le fut davantage lorsqu'elle le vit faire quelques minutes de démonstrations. S'approchant comme le lui avait suggéré son colocataire, la jeune femme eut des yeux remplis d'étoiles en voyant la suite, même si par moment, tout comme Haru, elle eut peur pour leur supérieur. Cependant, même si elle avait eut quelques petites frayeurs, cela ne l'empêchait pas d'adorer le regarder tout en étant admirative de ses prouesses.

_________________
Une virée en coulisses - Page 3 57897211
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 94
Zénis : 45500
Statut : Neutre

Une virée en coulisses - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses - Page 3 Icon_minitimeLun 15 Avr - 21:49

Chester expliquait toujours aux deux jeunes filles comment exécuter leur figure jusqu'à ce que le moment final arrive. Il accomplissa une figure dite du drapeau, originalement éffectué par les gymnastes de pole-dance ou il fallait se tenir à l'horizontal en n'utilisant que ses mains sur la barre de fer. Le patron lui, avait à la place la selle et s'en sortit plutôt bien. Deux minutes après, il entama la dernière figure qui consistait à sauter par dessus une corde raide pendant que le cheval sautait également un triple obstacle. On dressa donc un obstacle pour la jument ainsi qu'une corde tendue qui arrivait au niveau du cou du voltigeur, Chester fixa avec attention devant lui puis cinq seconde avant qu'Alésia ne saute l'obstacle, il s'accroupissa sur la selle et sauta par dessus la corde tendue. Il avait évité de justesse l'étranglement où la décapitation au rythme où la jument allait, il fit ensuite un salto avant avant de réattérir sur la croupe de la jument, debout droit comme un i et les bras vers la foule. Tout le monde se mit à l'applaudir en le félécitant et Chester pu revenir vers Sissi. A son arrivée, elle et sa coéquipière s'exlamèrent en même temps.

"Vous êtes incroyable ! Vous ne voudriez pas faire le numéro à notre place, au final ?"

"Non, je tiens à ce que ce soit vous qui l'effectuiyez. Je suis sûr que vous en êtes capable et maintenant que vous avez eu l'explication qu'il vous fallait, j'espère que vous allez bien nous prouver que vous méritez amplement votre place ici."

"Oui, patron ! Nous allons donner le maximum !"

Chester passa une jambe au dessus de la selle pour déscendre, mais au moment où il voulut poser le pied par terre la jument fut attirée par quelque chose qui la fit trotter vers le bord de la piste sans que l'une des voltigeuses n'aie eut le temps d'attrapper les rênes pour l'arrêter. Alors que Chester restait aggripé contre le côté droit de la selle, la jument vint jusqu'à Elysa et Haru, plus précisement pour essayer d'attrapper avec sa bouche une des tresses de la demoiselle que l'animal avait pris pour un épi de blé, certes de couleur étrange, mais la forme y était. Chester avait la tête à l'envers et demanda.

"Euh...Bien le bonjour, charmante demoiselle. Auriez-vous l'amabilité de m'aider à descend.....reeuuuuh ! aie !"


Mais le démon n'eut pas besoin de son aide qu'il tomba subitement tout seul dans le sable de la piste. Il se releva en frottant ses habits et ses cheveux, puis s'arrêta en voyant que son assistant avait mit le costume qu'il lui avait donné ainsi que le collier avec. Chester tourna un peu autour du garçon en le regardant de haut en bas, l'air pensif en inspectant les moindre détails. Il finit par dire en souriant.

"Parfait, je vois qu'il te va comme un gant. On croierait presque un vrai noble ainsi vétu, il ne te manque plus qu'un titre."


Ceci dit, Chester sortit son chapeau haut de forme noir de derrière son dos et présenta l'intérieur aux deux jeunes gens.

"Allez-y, piochez. Le papier que vous trouverez vous indiquera le rôle qui vous est attribué pour la représentation."

Chester en profita également pour dire un mot à Haru, puis son regard se dirigea vers Elysa avec un petit sourire en coin.

"Au fait Haru, je compte bien à ce que tu amène de quoi manger à Elysa-chérie une fois que vous aurez pris votre rôle. Il faut qu'elle prenne des force pour ce soir, car je m'endors difficilement à l'heure où tout le monde se couche."

Le patron fit un clin d'oeil bref et discret à l'intention de la jeune fille avec toujours son petit sourire en coin bien mystérieux, puis s'étira en attendant qu'ils piochent dans le chapeau. Il avait utilisé un petit suffix affectueux à l'égard de la demoiselle aux tresses, non pas qu'il cherchait quoi que ce soit mais cela l'amusait simplement de taquîner un peu ses employés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru

Haru
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 75
Zénis : 36000
Statut : Bon

Une virée en coulisses - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses - Page 3 Icon_minitimeLun 15 Avr - 22:32

Elysa avait l'air surprise d'être le centre d'attention de la troupe en ce moment, mais ce n'avait pas étonna Haru car il connaissait bien cette situation. En tant que nouveau, tout le monde se pose des question sur la personne mais cela s'estompe au fur et à mesure qu'ils apprennent à le où la connaitre. Elle lui dit ensuite qu'il était inutile qu'il s'excuse pour ce qu'il avait suggéré la concernant, puis lui fit par de la gêne que lui générait le fait de s'adresser à un supérieur comme cela, surtout qu'elle pensait qu'il en était un en quelque sorte également. Haru ria en faisant signe qu'elle n'avait pas à changer sa façon de l'appeler car il avait beau être l'assistant du patron, il n'avait pas vraiment de pouvoir sur le cirque.

"Je n'en suis pas vraiment un, alors appelles-moi simplement Haru. D'accord ?"

Mais Haru cessa de rire en entendant la réponse suivante de la bouche de la demoiselle, il eut les yeux tout ronds. En soi, avoir un téléphone tactile n'était pas une révolution aujourd'hui non plus, alors il se permit d'ajouter.

"Tu sais, tout le monde en a un maintenant, ça n'a rien de nouveau."

De retour sous le chapiteau près de la piste, Haru admirait lui aussi avec Elysa les prouesses de son patron. Il eut les yeux écarquillés par son final et se mit à l'applaudir comme tout le monde.

"Ah, ça m'en bouche un coin !"

S'était exclamé de façon familière le petit campagnard asiatique en habit de cour, ce qui prouvait bien qu'il n'avait aucunement l'étoffe d'un noble pour le moment et qu'il allait devoir travailler pour être présentable. Soudain, la jument se mit à trotter dans leur direction, ce qui fit peur au jeune homme qui commençait à paniquer sans savoir quoi faire.

"O-ooooh, attention ! Nyaaah, droit devant !"

Heureusement, la jument s'arrêta devant Elysa en semblant attirée par ses tresses. Haru se mit à rire.

"Ha, ha ! Je crois qu'elle a faim !"

Il ne remarqua la présence de son patron que lorsqu'il tomba par terre car il était caché par le ventre de la jument. Haru cessa donc de rire et se fit droit comme un i lorsqu'il le vit s'approcher de lui et lui tourner autour en le regardant. Il ne compris pas trop,  mais son patron lui fit une remarque qui le lui fit comprendre. Puis, il leur tendis son chapeau pour qu'ils puissent piocher leur rôle.

"Euh, d'accord."

Haru y mit sa main en premier et retira un papier plié en deux qu'il ouvrit après être revenu à sa place. Dès qu'il jeta un coup d'oeil au nom, Haru fut pris d'un gros choc visuel qui le fix s'exclamer.

"Oh ! Mais, c'est...!"

"Cobalt, le maudit."

Haru n'en revenait pas, se pouvait-il que tout ne soit qu'une coincidence ? Il ne savait pas s'il devait faire le lien entre la personne masquée qu'il avait croisé tout à l'heure où s'il se faisait de fausses idées, mais ce qui était sûr, c'était qu'il fallait en savoir plus à ce sujet. Il demanda alors directement au patron d'un air plus sérieux.

"Pardonnes-moi, mais qui est Cobalt ? Et pourquoi maudit ? Est-ce un rôle de bouffon ?"

Et vu comment sa question était partit, autant aller jusqu'au bout et il demanda autre chose en lien avec les avertissements du Cobalt de tout à l'heure.

"Et dis, tu crois qu'il y a des démons sur, euh... Caelestis ?"


Il lui répondit également en se secouant la tête au sujet d'Elysa.

"Oh, euh, oui... Bien sûr !"

Ne restait plus qu'à savoir ce que tout cela signifiait. Pendant ce temps là, les artistes reprirent leurs activités sauf quelques uns qui regardaient discrètement dans leur direction. Une femme en justaucorps et masque loup parlait à ce qui semblait être un catcheur, torse nu avec un maquillage pailleté blanc sur le cou et le début du torse qui mettait bien en lumière les formes de ses abdominaux et pectoraux.

"Tu as l'air bien concentré, qu'est-ce que tu as encore en tête ?"


"Très concentré."


Il regarda le jeune homme de la tête aux tout en souriant discrètement d'un air peu rassurant, puis ajouta avant de ne plus rien dire.

"J'ai envie de m'amuser un peu..."

_________________
Une virée en coulisses - Page 3 Omd5
La vie est trop courte pour pleurer
Thème 1
Thème 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elysa

Elysa
Membre

Féminin
Âge : 29
Inscription : 15/12/2018
Messages : 67
Zénis : 31500
Statut : Bon

Une virée en coulisses - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses - Page 3 Icon_minitimeMar 23 Avr - 0:08

Elysa hocha vivement la tête en signe d'approbation quand il lui demanda de l'appeler simplement Haru. Oh quelle humilité il avait ce second ! Vouloir simplement ce faire nommer comme un ami de longue date montrait qu'il était quelqu'un d'accessible et cela plaisait à la jeune femme, qui lui sourit en lui montrant son approbation. Ensuite, quand il lui dit que tout le monde avait un téléphone portable et que ce n'était pas une nouveauté, la demoiselle en fut gênée, car jusqu'à ce qu'elle rencontre Chester, elle n'en avait jamais entendu parlé.

"Euh... Oui... Peut-être... En ce qui me concerne, je n'en ais pas et avant ce jour-ci, je ne connaissais absolument pas son existence. Je pense qu'en échangeant ce que l'on sait, nous devrions arriver à élargir nos compétences sans aucun problèmes"

Elle sourit timidement, espérant que sa suggestion plairait au jeune homme. Une fois devant le chapiteau à observer le patron faire d'excellentes acrobaties équestres, la magie faillit ce transformer en cauchemar lorsque le cheval ce mit à foncer vers les gradins. Elysa, ne sachant pas comment réagir, reesta figée sur place, avec une expression horrifiée sur son visage. Heureusement, il y eut plus de peur que de mal et pouvant enfin reprendre son souffle, Elysa retira ses cheveux, en riant nerveusement, tout en créant discrètement du pain, qu'elle donna à la jument lorsqu'elle entendit Haru dire qu'elle devait avoir faim.


"Tient, ça sera plus comestible que mes cheveux, en espérant que ça soit bon, c'est la première fois que j'essaie ce type de dessin... Oh... Euh... Bonjour patron ! Oui, tout de suite ! Oh pauvre patron ! ça va ?"

S'adressant tout d'abord à la bête, en lui donnant le pain, elle ce tourna ensuite vers son supérieur, dès qu'elle le vit en-dessous du cheval, mais lorsqu'elle voulu l'aider, il ce décoinca tout seul, ce qui fit sursauter la miss, qui semblant en peine pour lui, lui demanda si ça allait, mais à voir la suite des événements, il semblait s'être très vite remit. Il demanda à ce qu'ils piochent dans son chapeau des petits bouts de papiers pour découvrir le rôle qu'ils allaient jouer. Après avoir laissé Haru plonger sa main en premier, elle ce donna le droit d'en faire de même, puisqu'on le lui avait demandé, elle ne ce sentait pas insolente de subtiliser ce qu'il y avait à l'intérieur du chapeau. Une fois son larcin devant ses yeux, elle le déplia et le lu à haute voix, après qu'Haru ait terminé de poser toutes ses questions à leur chef et qu'il lui eut répondit, d'ailleurs, à ce qu'elle avait pu entendre, ce dernier lui avait donné un surnom et avait demandé à Haru de lui donner à manger, ce qui l'avait fait légèrement rougir, et en même temps, ce poser des questions sur ce qu'ils allaient faire pendant que tout le monde dormirait. Enfin bref, tenant bien le bout de papier et ce concentrant, elle lu à haute voix ce qu'il était écrit, dès qu'elle en eut l'occasion.

"Mon rôle c'est : Aide Joker"

Peu de temps après avoir dinstinctement prononcé ces deux mots, elle eut un air étonné, ce demandant de quoi il pouvait bien s'agir, ce mettant à réfléchir à ce qu'elle venait de lire, ayant remit les bras le long de son corps, tout en ayant, à présent, un air songeur. Remettant à nouveau le bout de papier devant ses yeux, elle le lu à nouveau avant de scruter les deux hommes.

"Aide, pour l'aide d'accessoires en tout genre je présume. Et Joker, si je me souviens bien, c'est une carte polymorphe pouvant prendre l'apparence de n'importe quelle autre carte pour pouvoir la remplacer, ce qui fait que je peux aider dans n'importe quel numéro s'il y a besoin d'une assistante et qu'il n'y a personne de disponible. C'est plutôt bien, non ? En tout cas, si je peux aider autant sur le terrain que derrière les coulisses, je suis contente"

Elle ce mit alors à sourire grandement, semblant ce réjouir à l'avance de pouvoir assister aléatoirement un artiste, durant un numéro, lorsqu'il avait besoin d'aide, ce qui fait qu'elle n'allait vraiment pas chômer. Après tout, n'avait-elle aps été formée à faire diverses tâches ? Même si ce n'était aps dans le milieu artistique, savoir être polyvalente allait beaucoup rendre service aux employés du cirque. Rangeant le bout de papier dans sa poche, après l'avoir soigneusement plié, elle scruta Chester, puis Haru, puis les autres artistes qui s'entraînaient et d'autres qui semblaeint être louches, avant de tourner sa tête à nouveau vers Chester et Haru.

"Selon vous, qui a le plus besoin d'avoir une assistante durant l'un de ses numéros ?"

Demanda la demoiselle en ne semblant pas tenir en place, tellement elle était impatiente de pouvoir commencer les répétions, les remplacements et les aider à enfiler leurs costumes, ce qu'elle trouvait bien plus amusant que rester la plupart du temps dans la forêt pour apprendre à utilsier ses pouvoirs ou de passer le balai d'une vieille sorcière exigeante.

_________________
Une virée en coulisses - Page 3 57897211
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 94
Zénis : 45500
Statut : Neutre

Une virée en coulisses - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses - Page 3 Icon_minitimeMer 24 Avr - 1:09

Le visage choqué du garçon en ouvrant son petit papier questionna le démon qui ne comprenait pas ce qu'il avait. Il voulu lui demander ce qu'il y avait, comme si le jeune homme avait déjà entendu parlé de ce nom. Enfin, cette hypothèse se dénoua vite lorsqu'il lui posa la question. Chester réfléchit un moment puis prit la parole.

"En quelque sorte, oui... Dans le script, il s'agit d'un jeune noble non légitimé qui peine a se faire accepter par l'aristocratie dont les membres ne se gênent pas pour se moquer de lui, l'insulter et lui faire toute sortes de mauvaises blagues. Et qui pour finir, décide de vendre son âme à un démon pour se venger de ses persécuteurs."

Puis vint une autre question qui fit hausser un sourcil au patron, car on lui demanda par la même occasion s'il y avait des démons sur Caelestis. Hésitant, Chester devait y réfléchir à deux fois avant d'ouvrir sa bouche car il n'avais jamais évoqué ce sujet avec lui. De plus, il trouvait étrange qu'il lui pose cette question. Il décida de tout de même lui répondre en toute honnêteté.

"Je ne vais pas te mentir, il est fort possible qu'il y en ai déjà où qui viendront très prochainement. Mais si tu voulais dire à l'endroit où nous allons, dans ce cas je ne pense pas qu'il y en ai pour le moment. D'abord, parce que les habitants de cette région sont particulièrement méfiant vis à vis d'eux dû à leur histoire culturelle et ensuite parce que des précautions ont été prises concernant la demeure. Actuellement, le château est protégé par une... sorte de barrière magique anti-démons, alors tu peux être sûr qu'il n'y en aura pas qui viendra nous déranger."

Mais le démon décida d'aller plus loin en demandant à son tour quelque chose au jeune homme, il rangea son chapeau dans son dos et se pencha vers lui, les mains dans le dos.

"Mais tu sais, certains ne sont pas aussi méchants que tu le pense. S'ils n'ont aucun intérêt envers toi, alors ils te laisseront tranquille, si tu ne cherche pas à les provoquer, bien sûr."

Le patron de cirque se redressa et se frotta les mains. Le garçon acquiesça à sa demande concernant la demoiselle qu'il allait maintenant se mettre à regarder. Après son petit numéro pitoyable de glissage au sol la tête à l'envers, la demoiselle lui avait demandé s'il n'avait rien, ce à quoi le démon avait répondu en un signe des mains. Puis il la vit donner du pain qu'elle avait créée elle-même avec son carnet à la jument qui lui avait faussé compagnie, le patron se frotta la tête avant d'attraper le licol de la jument.

"Elle devait avoir faim oui, c'est sûrement ça. Les filles vont la ramener dans son box pour qu'elle mange avant de revenir répéter à nouveau, désolé de la peur qu'elle a dû t'infliger."

La jument mangea le pain qu'Elysa lui donna avec appétit et à la vitesse d'un éclair, avant de frotter un peu sa tête contre celle de la demoiselle pour la remercier. Sissi vint alors chercher la jument et la sortit du chapiteau pour la ramener à son box. Elysa lit à son tour le bout de papier qu'elle avait pioché et fit une explication complète et très juste de ce rôle qu'elle venait de recevoir. Elle avait tout compris sans qu'on ait eu besoin de lui expliquer, c'était bien joué. Elle lui demanda alors qui selon eux avait le plus besoin d'une assistante, une question qui fit réfléchir chester pendant une bonne minute en regardant les artistes autour de lui.

"Hmm... Je ne sais pas pour le moment, je vais y réfléchir. Je te dirais ça demain."

Il était donc temps pour lui de partir pour la laisser manger et discuter avec les autres personnes où même Haru si elle le désirait, alors Chester dit avant de sortir.

"Bien, bon appétit ! Tu connais le chemin, je t'y attendrais !"

Chester repartit donc en laissant un sourire aux deux jeunes gens, dans sa tente personnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru

Haru
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 75
Zénis : 36000
Statut : Bon

Une virée en coulisses - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses - Page 3 Icon_minitimeMer 24 Avr - 20:12

Haru eu l'air un peu embêté de la voir réagir de façon si gênée face à son commentaire, il souria comme un idiot et lui tapota amicalement la tête.

"T'en fais pas, tu finiras bien par en avoir un de toute manière ! Tu pourrais en recevoir un à la fête de Noël où bien pour ton anniversaire. Au fait, quand est-ce te concernant ?"

Il vit ensuite Elysa donner à manger à la jument tout en répliquant sans avoir eu l'air fâchée par ce qu'elle avait voulu faire à ses cheveux. La demoiselle se demandait si ce morceau était bon, à en juger par l'attitude de la jument qui l'avait avalaé en un rien de temps et qui frottait maintenant sa tête contre elle, cela devait sûrement être le cas.

"Je crois qu'elle trouve ça bon, de même qu'elle semble t'apprécier. Fais attention, maintenant que tu l'as habituée, elle risquerait de venir souvent te voir. Ha ha !"

C'est la voix de son chef qui le fit se tourner de nouveaux vers lui, il écouta alors ce qu'il avait à lui dire et le moins que l'on puisse dire, c'est que cela perdait un peu le jeune homme. Mais en se concentrant bien, il finit par comprendre et s'exprima.

"Oh, bah ça alors...Je ne vois pas ce qu'il y a de drôle à se prendre des tours dans la figures juste à cause d'un détail comme ça où l'on y peut rien, mais si tu crois que ça va faire rire la noblesse, alors je vais m'y plier... Après tout, c'est mon boulet de m'en prendre plein le visage pour faire rire tout le monde. Euh, par contre... Je suis un peu inquiet sur la fin, je vois mal comment tu voudrais illustrer cela. "
Bon, c'était du faux bien évidemment, mais Haru se demandait bien par quel effets spéciaux il allait simuler une ame qui sortirait de son corps pour rejoindre un démon, enfin, sûrement un des membres grimé en tant que tel. Mais la suite de ce que lui dit son patron le figea sur place. Ce n'était pas qu'il était figé d'effroi, mais plutôt qu'il était surpris et à la fois inquiet qu'il lui réponde franchement. Heureusement, cela ne dura que quelques secondes, le temps pour lui de le rassurer en disant qu'ils seraient protégés. Il sentit une aura plutôt lourde peser sur lui lorsque l'excentrique se pencha vers lui pour ajouter un commentaire au sujet de ce qu'il pensait. Haru ne put répondre car c'est comme si une force l'en avait empêché devant le regard profond de son supérieur. Il le croyait, de plus comme Haneko lui avait affirmé la même chose la veille, il se disait que cela devait sûrement être vrai. Haru s'estimait heureux de ne pas être une de leur cible, car il n'en  aurait pas franchement envie et de toute façon, qui en aurait envie ? A part les suicidaires où les fous, personnes de censé en tout cas. Enfin, c'était ce qu'il espérait sans tenir compte du cauchemar qu'il avait fait récemment. Cette idée traversa l'esprit du jeune homme qui se mit à penser.

"Et si c'est eux qui viennent nous embêter ? On a le droit de les exorciser où un truc dans le genre ?"

Mais comme il ne risquait rien, il chassa cette idée de sa tête, le regardant allant parler à Elysa. Puis vint le moment où il s'en alla du chapiteau en souhaitant bon appétit. Une fois partit, Haru se tourna vers Elysa et mit ses mains sur ses hanches en frimant un peu.

"Héhé, allez, suis-moi ! Tu va voir ce que c'est qu'un bon assistant. Prépare tes papilles, c'est l'heure du dépaysement !"

Haru fit signe à Elysa de le suivre, n'osant pas lui prendre le poignet sans risquer d'être trop inconvenant et se dirigea vers la cuisine.

_________________
Une virée en coulisses - Page 3 Omd5
La vie est trop courte pour pleurer
Thème 1
Thème 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elysa

Elysa
Membre

Féminin
Âge : 29
Inscription : 15/12/2018
Messages : 67
Zénis : 31500
Statut : Bon

Une virée en coulisses - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses - Page 3 Icon_minitimeSam 27 Avr - 15:53

Haru lui dit que ce n'était pas grave et qu'elle en recevrait peut-être un à Noël ou à son anniversaire, lui demandant quand était le sien, ce qui fait qu'elle hocha négativement de la tête.

"Je suis née le 4 août. Sinon, jamais personne ne me fait de cadeaux. Quand j'étais petite, mon père m'en faisait, quand il avait assez d'argents, ensuite, à l'endroit où j'ai vécu, ils trouvaient que j'étais trop insignifiante pour recevoir quoi que ce soit et grand-mère dit que je susi trop grande pour recevoir des cadeaux et qu'elle m'en fait bien asez durant toute l'année. Si je veux quelque chose, il faudra que j'économise"

Elysa lui raconta un petit bout de son passé en ne semblant pas triste, car pour elle, c'en était presque devenue normal. Ensuite, quand la jument ce mit à manger son pain et qu'Haru lui fit un commentaire, Elysa lui fit un grand sourire.


"Oh si elle m'apprécie et si elle veut me revoir pour avoir quelque chose à ce mettre sous la dent, je ne serais pas fâchée, bien au contntraire. ! En faites, j'aime bien les animaux, d'ailleurs, j'ai même appris à monter un cheval et à m'en occuper, c'est très facile et j'adore ! Tu es tellement chou !"

Racontant à nouveau sa vie, avec passion, la miss caressait en même temps l'animal, puis fini par lui faire un bisou sur le museau, peu de temps avant que le patron ne la prenne par le licol en lui disant qu'il était désolé de ce qu'il c'était passé.

"Aucun soucis, vraiment, en plus, il n'y a pas eut d'accidents, donc c'est oublié. Bye bye !"

Assura Elysa à son supérieur, avant de dire au revoir à sa nouvelle amie lorsqu'on la ramena dans son box. Ecoutant, par la suite ce que Chester avait à dire sur le rôle de son employé, Elysa ne su pas trop quoi penser de cette histoire, car ellle ce demandait en quoi cela pourrait être rigolo à jouer, d'ailleurs, Haru semblait être de son avis, sauf qu'il le dit à voix haute. Ensuite, quand il posa des questions sur les démons et que le patron lui répondit, Elysa le scruta avec des yeux ronds de surprises, surtout quand il ce mit à lui parler d'une barrière anti-démons autour du château. Elle avait de la peine à croire que lui soit autorisé à entrer et non ses semblables, mais ne voulant pas qu'il ce fasse démasquer, elle préféra garder sa question pour elle, avant de ce mettre à sourire.

"Dans ce cas, c'est bien qu'on ne risque rien"

Faisant un faible sourire, elle espérait qu'il comprendrait, à sa tête, qu'elle le croyait pour éviter à Haru de ce poser des questions. Quand il dit qu'il allait réfléchir, la jeune femme n'eut pas l'air gênée, pensant que c'était tout à fait normal qu'il ne sache pas où la mettre, surtout qu'elle n'avait pas encore fait ses preuves dans ce milieu artistique. Lui souhaitant bon appétit, la miss le remercia, puis elle suivit Haru, qui lui dit qu'il allait la dépayser au niveau culinaire.


"J'ai hâte !"

Dit-elle simplement en ce demandant ce qu'il allait bien pouvoir lui faire à manger. Une fois arrivés à l'endroit où elle avait nourrit Haru quelques heures plus tôt, elle s'assit à une chaise qu'il lui indiqua, ce demandant alors ce que cela faisait de manger à une table avec plusieurs personnes sans être obligée de servir qui que ce soit et que pour une fois, cela soit l'inverse, ce qui lui faisait bizarre, mais en même temps, lui plaisait.

_________________
Une virée en coulisses - Page 3 57897211
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 94
Zénis : 45500
Statut : Neutre

Une virée en coulisses - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses - Page 3 Icon_minitimeDim 28 Avr - 1:39

Ayant regagné sa chambre, Chester s'était assis à sa coiffeuse pour ôté son maquillage de son visage. Le teint blanc de clown et les excentricités du fard à paupière, du khôl et du rouge à lèvre avaient disparu, dévoilant un visage dénudé et plus coloré. Evidemment, il faisait moins peur car il avait l'air plus humains sans artifices, seuls ses cheveux toujours structurés avec du gel attiraient l'attention de par leur couleur hors du commun. Face à son reflet, le démon finit par soupirer.

"A force de me comporter par un humain, je vais vraiment finir par en devenir un si rien ne bouge..."

Et oui, après 10 ans passé sous cette apparence et à se comporter comme un des leur pour se fondre dans la masse, le démon se rendait compte qu'il n'avait pas été lui même depuis un bon moment. Et cela semblait lui manquer un peu, même s'il n'était pas aussi malfaisant que d'autres en enfer. Mais pour le moment, il n'était pas question d'y penser, alors le patron de cirque se leva et se dirigea vers son armoire. Il prit un drap violet dans celle-ci pour aller couvrir entièrement le grand miroir taille humaine, car il savait que son complice aurait vite fait la fâcheuse manie de vouloir les observer discuter. Ceci fait, il retourna près de sa coiffeuse et déboutonna sa chemise, pour y observer les marques de griffures sur son cou. Il prit un coton qu'il humidifia avec de l'alcool pour désinfecter les blessures et ne put s'empêcher de grimacer au contact de la substance contre l'intérieures des plaies qui avaient atteint sa vraie peau. Chester se rinça le visage et jeta ensuite les cotons, se sécha le visage puis alla s'asseoir dans son lit. Dos contre son oreiller, il sortit le petit carnet qu'Elysa lui avait donné pour s'occuper en l'attendant. Il commença à dessiner sur la première page et regarda devant lui, une souris blanche apparut. Le démon sourit, content que le carnet marche correctement, puis continua en dessinant un morceau de gruyère qui apparut aussitôt à côté du rongeur. Celui-ci, attiré par l'odeur, ne put résister bien longtemps et se rua sur le fromage qu'il commença à grignoter.

"Ssssss..."

Une longue ligne bossue soulevait lentement la couverture en émettant un bruit de sifflement et pour cause, car quelque chose de vivant semblait se cacher en dessous. Dans une ouverture, on pouvait commencer à distinguer une petite tête avec des yeux, c'est alors qu'un python royal d'épaisseur moyenne, d'environ 1 mètre sortit de la couverture pour se jeter immédiatement sur la souris, s'enrouler autour d'elle pour l'étouffer avant de la manger.

"C'est donc là que tu te cachais, petit malin."

Une fois sa proie dévorée en un rien de temps, le serpent leva la tête vers Chester et le regarda de ses yeux noirs, voulant jouer les innocents, alors qu'il venait très bien de le voir manger la souris et sortit brièvement la langue.


Dernière édition par Chester le Dim 28 Avr - 14:20, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



Une virée en coulisses - Page 3 Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Une virée en coulisses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Dragon Ball Evolution :: RPG :: Planète Terre :: Campagne-
Sauter vers: