AccueilPortailBoutiqueFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Une virée en coulisses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Chester

Chester
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 94
Zénis : 45500
Statut : Neutre

Une virée en coulisses Vide
MessageSujet: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses Icon_minitimeVen 8 Fév - 21:01

Chester trouvait très intéressant ce que la demoiselle pouvait faire, pour quasiment dire tout. C'est quant il eu finit de l'écouter lui raconter tout ce qu'elle savait faire qu'il réfléchissa un peu avant de finalement hocher la tête. 

"Ma foi, tu m'a l'air d'être une travailleuse accomplie. J'avoue que nous n'avons jamais vraiment eu de personnes pour s'occuper de ça particulièrement, mais je pense que cela ne serait pas négligeable. Par contre fais attention, si tu dis que tu sais faire les massages, tu risque d'avoir du monde à ta porte car presque tout le monde paieraient pour en avoir. Même après effectués des étirements, c'est très agréable de se faire masser après un entrainement où une représentation."

Le fait qu'elle puisse faire une multitude de tâche était un grand avantage pour quelqu'un cherchant à intégrer le cirque, ce n'était pas sans déplaire au démon qui la voyait tout à fait travailler pour eux. Mais il ne fallait pas oublier qu'elle était au service de quelqu'un d'autre pour le moment, alors peut-être était-elle déjà prise. Enfin, si elle avait pris le soin de lui répondre avec tant d'enhousiasme c'est qu'elle était presque prête à se faire engager. Il continua de marcher tout en l'écoutant et dès qu'elle lui fit part de sa préférence, le démon haussa les épaules. 

"C'est normal d'avoir peur, tout le monde a peur de quelque chose. Alors c'est entendu, je te ramènerais quand tu le souahaitera. Allez, suis-moi ! Et fais attention aux racines, il y en a beaucoup par ici."

Ils arrivèrent donc au bout d'un chemin et au lieu de faire comme n'importe qu'elle passant, tourner à gauche pour en prendre un autre, Chester, lui, coupa à travers ce qui  n'était pas délimité, c'est-à-dire à travers les fougères et la végétations abondantes. Le terrain était dangereux pour quiconque ne faisait pas attention où il mettait les pieds, alors il s'assura qu'Elysa le suive bien sans se prendre les ronces ou les orties qui étaient partout. Une fois qu'il eurent traversé cet impossible parcours, le démon arriva enfin à l'une des limites de la forêt, juste devant l'interminable barrière de bois peinte en blanc qui entourait le terrain où le cirque avait élu domicile. C'était tranquille, la campagne en soit, mais il n'y avait pas de vaches ni de poules où de moutons, juste les chevaux et les quelques autres animaux du cirque qui broutaient dans un champs juste derrière. Deux palominos galopaient d'ailleurs en faisant gronder leurs sabots contre le sol, on sentait vraiment qu'ils n'étaient plus en ville. En fait, ils avaient changé de lui à la fin de leur semaines de représentations et préparaient désormais un nouveau spectacle  pour la prochaine saison. Chester, étant assez grand pour, passa au dessus de la barrière comme quelqu'un qui venait de sauter dans une décapotable, puis tendit sa main pour aider l'apprentie à passer à son tour car effectivement, cette barrière était un peu haute. 

"Donnes-moi tes mains, je vais t'aider."

Derrière lui ce trouvait le grand kiosque avec les tables complètement vide, puis les tentes des artistes et enfin ce que l'on poupait appercevoir de loin, le grand chapiteau rayé rouge et jaune du patron de cirque. Evidemment, ce n'était pas le bon endroit pour passer habituellement, mais comme ils étaient ressortis directement sur le bout du terrain, ils n'avient pas trop le choix. Chester tendait donc toujours ses mains, as trop loin de la barrière au cas où elle feindrait de glisser et de tomber en passant par dessus la barrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elysa

Elysa
Membre

Féminin
Âge : 29
Inscription : 15/12/2018
Messages : 67
Zénis : 31500
Statut : Bon

Une virée en coulisses Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses Icon_minitimeVen 8 Fév - 22:22

Elysa était contente qu'il ait l'air intéressé, car c'était déjà ça de gagné pour obtenir ce qu'elle voulait. Il dit également qu'elle allait avoir beaucoup de clients si elle disait qu'elle savait faire les massages, ce qui fit sourire la jeune femme.

C'est ma grande soeur qui m'a tout apprit On étaient dans la même galère, alors mieux valait pour elle que je sache vite tout faire si elle ne voulait pas ce faire battre, alors j'ai appris le plus vite possible pour qu'elle ait pas mal et désormais, tout ce que j'ai été forcée d'apprendre me sert à me rendre utile"

Même si Elysa était troublé au sujet de leur relation, depuis qu'elle y avait songé dans la cabine d'essayage quelques heures plus tôt, elle la considérait tout de même comme une grande soeur qui lui avait été d'une grande aide durant ses nombreuses années à ce faire exploiter dans l'auberge de monsieur et madame Nilson. Toutefois, pour éviter de ressasser les vieux souvenirs, Elysa repensa à ce qu'il lui avait dit sur les massages.

"Oh moi ça me dérange pas, tant que je peux me rendre utile, à moins que vous ne vouliez que je ne vous en fasse qu'à vous. Après tout, c'est normal pour un patron d'avoir des bonus, enfin, je crois"

Elle disait ces mots sans aucune arrières-pensées. En tout cas, c'était le cas, bien que son léger sourire pouvait donner à confusion, mais ce n'était pas le cas, elle ne pensait pas du tout le provoquer sur ce sujet. Il lui dit ensuite que c'était humain d'avoir peur de quelque chose, puis il lui dit de le suivre en faisant attention aux racines.

"D'accord ! Euh.. Quelles ra..."

Elysa était toute enthousiaste, par contre, elle faillit tomber par terre pendant qu'elle lui parlait. En ce raccrochant au bras de Chester, la miss évita de tomber. Riant un petit peu nerveusement, elle releva la tête en ayant les joues légèrement rouges, ant vraiment trop honte d'elle-même, ce disant qu'elle était insortable. Avançant péniblement, tout en restant toujours prêt du démon, la demoiselle ce sentait de plus en plus perdue à fur et à mesure qu'ils marchaient et au final, ils arrivèrent devant une grande barrière, montrant alors que l'aventure périlleuse était terminée. Reprenant alors son souffle, elle s'essuya un peu le front, transpirant un petit peu.

"Et bien, c'était une sacrée promenade, je me demande bien où vous allez m'emmener"

Ayant fini d'exprimer ses sentiments, elle scruta la barrière en étant impressionnée de voir comme son démon gardien avait d ela facilité à sauter pour contourner l'obstacle. Pour elle, c'était une autre chanson. Ce demandant comment elle allait faire, elle pu voir son guide lui tendre les mains, voulant l'aider à grimper. Elle lui donna d'abord les paquets, pour éviter de les abîmer, puis après avoir attendu quelques minutes, elle prit son élan et sauta. Attrapant, au passage, les mains de l'excentrique, elle s'en servit comme balancier, ce qui l'aida à gravir la barrière.


"Merci ! Oh c'est fabuleux tout ce que l'on peut voir depuis cette hauteur !"

S'exclama la demoiselle en ayant une très bonne vision d'ensemble sur tout ce qui l'entourait. A présent, il fallait descendre pour passer de l'autre côté. Ayant un petit peu le vertige, elle s'assit, prête à ce pousser pour ce jeter dans le vide afin de pouvoir descendre de son perchoir pour pouvoir continuer de suivre Chester.

_________________
Une virée en coulisses 57897211
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 94
Zénis : 45500
Statut : Neutre

Une virée en coulisses Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses Icon_minitimeSam 9 Fév - 11:19

Chester faillit avoir peur en entendant Elysa ne pas finir le bout de sa phrase en forêt, toutefois, cette impression cessa lorsqu'il senti la jeune fille s'agripper à son bras pour se rattrapper. Elle n'avait vraiment pas de chance, elle se prenait toujours les racines décidément ! Elle lui avait également expliqué ce pourquoi elle avait été formée à faire tant de choses et au vues de ce qu'elle disait, cela se comprenait. Pourtant, un détail lui faisait froncer un peu les sourcils. Sa grande soeur comme elle l'appelait, une autre fille avait donc subi un sort pire que l'on avait réservé à la demoiselle ? Quelle pitié, le monde était vraiment décevent et cruel. Exactement comme le pensait Chester, qui voyait d'un côté les humains assez sadiques pour faire du mal volontairement à autrui. Le démon répondit ensuite à la petite interrogation de l'apprentie sur leur destination, l'air naturel.

"Chez moi, enfin, chez tout le monde aussi."

Mais passons, ils étaient donc près de la barrière et alors qu'il venait de lui tendre les mains, il vit la jeune fille prendre de l'élan pour sauter et prendre appui sur ses mains. Elle restait alors perchée sur la barrière, ce que le patron ne trouvait pas trop prudent de faire plus d'une ou deux minutes car elle pouvait tomber. Néanmoins, il la laissa faire et s'abaissa pour prendre certains paquets qu'elle lui avait donné afin d'éviter tout accident. Et il lui adressa à nouveau la parole en se relevant.

"Oui, le terrain est particulièrement grand, je suis assez satisfait de l'avoir trouvé. Et encore, tu n'as pas tout vu. Bon, descends vite de ce perchoir sans te faire mal, sinon tu va avoir droit à une visite chez le docteur. Mais, de toute façon il faut qu'on y passe également. Mais d'abord, direction la tente OFF pour cacher ces paquets. Tu me suis ? Attention, ne te perds pas en chemin."

Et c'était partit pour le passage du kiosque jusqu'aux tentes des artistes dans la grande allée principale. Ils faisaient le chemin inverse que les artistes prenaient d'habitude, ce qui pourrait en déstabiliser certains mais pour le patron qui connaissait les lieux depuis plus de dix ans, c'était un jeu d'enfant. A l'inverse d'hier, il y avait un peu plus de bruit dans les tentes car certains artistes, parfois bien avancés dans leurs entraînements pouvaient se reposer une heure où deux dans leur "chambre" en se faisant remplacer pour certains par leurs apprentis s'ils en avaient, les novices comme on les appelaient ici. Le démon continua sa marche et en profita pour regarder du coin de l'oeil Elysa, se rappelant ce qu'elle lui avait dit un peu plus tout au sujet des massages. Un petit sourire en coin. 

"Fais attention à ce que tu dis, je pourrais le prendre autrement. Même si tu le dis avec cet air innocent. Je sais que diriger tout un petit monde donne parfois quelques avantages, mais pour le moment je préfère penser à leur bien plutôt qu'au mien. Certains font vraiment des choses qui nécessite un corps particulièrement bien échauffé pour exercer leurs numéros. Ah, voilà, c'est celle-là !"

Chester avait finalement trouvé la tente dont il parlait, il ouvrit en accrochant le côté droit du rideau avec une embrase et commença à ranger les paquets qu'il avait dans une caisse en bois sur lesquelles étaient toutes écrites "OFF-SHOW". et pendant qu'il déposait ce qu'il tenait de son côté, on pouvait entendre passer sur le chemin deux enfants qui jouaient à chat avec un bâton de bois dans la main. Il venaient de passer près d'une tente non loin teinte en blanc, sûrement celle en cas de blessures où de maladies dont personne ne s'approchait pour le moment. 

"Bouh, tu m'attraperas pas ! Tu m'attraperas pas ! Allez !"

"Attends un peu pour voir, je suis loins d'être nulle !"

"Ha ha ! Hé ! Fais attention où tu vas, tu as faillis d'approcher de la tente du docteur ! Tu veux attrapper ce qu'ils ont ? 

"Ah, ça ! Sûrement pas ! Ils n'avaient qu'à faire attention ! Et puis de toute façon à moins de les embrasser, ce n'est pas contagieux ! Hé !  Attends-moi !"

Les deux enfants partirent loin, jusqu'au chapiteau probablement, laissant ainsi le passage central calme comme il l'était il y a quelques minutes. Chester quant à lui, ayant fini leva la tête pour voir ou en était Elysa.

"Ce n'est pas trop lourd pour toi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elysa

Elysa
Membre

Féminin
Âge : 29
Inscription : 15/12/2018
Messages : 67
Zénis : 31500
Statut : Bon

Une virée en coulisses Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses Icon_minitimeSam 9 Fév - 13:52

Alors dans ce cas, tout était à lui depuis qu'il avait trouvé ce terrain ? C'était fantastique ! Elle ne ce lassait vraiment pas de cette vision, mais elle devait descendre, en tout cas, le démon le désirait. Cependant, quand il lui dit qu'ils allaient voir le docteur, parce qu'ils étaient obligés d'y aller et qu'il devrait aussi l'examiner, elle eut soudainement quelques petites sueurs froides, car n'en ayant vu que très peu durant toute son existance, le souvenir qu'elle en avait n'était pas très fameux, même si elle avait un vague souvenir de celui qu'elle avait vu, un jour avec son papa, et qui avait été très gentil avec elle, car il avait bien vu que les blouses blanches ce n'était aps trop son truc, mai s bon, de toute façon, quoi qu'elle en pense, elle trouvait cela très mal venu de refuser.

"Pourquoi vous voulez que je le voie ? Vous pensez que c'est nécessaire ?"

Demanda la demoiselle, avant de ce laisser glisser du mur, tout en faisant un saut, ce qui lui permit de retomber sasn trop de problèmes sur ses deux pieds. Reprenant les paquets, elle l'écouta lui dire qu'il fallait qu'elle le suive pour éviter de ce perdre, une chose qu'il n'avait vraiment pas besoin de lui expliquer puisqu'elle ne comptait pas le quitter d'une semelle.


"Oh ne vous en faites pas, je serais l'ombre de votre ombre, vous ne me perdrez pas"

Même si elle lui avait fait cette promesse, cela ne l'empêcha pas, parfois, d'avoir un petit peu de distance, car elle observait tout ce qui ce trouvait sur son chemin, car si elle devait s'occuper de tout, autant savoir où était quoi dès le début, même si elle ne ce rappelerait pas de tout, tout de suite. En chemin, il ce mit à lui reparler des massages, ce qui la fit sourire.

"Parce que vous pensez vraiment que cela irait plus loin ? Je... Je ne crois pas... Parce que... Vu votre âge, vous devez sûrement avoir une femme et je ne pense pas qu'elle apprécierait si vous poussiez un peu plus loin vos désirs... Par contre, je suis d'accord avec vous, il faut penser au bien être de vos employés, c'est bien pour cela que s'il y en a un qui a vraiment mal, je me ferais un plaisir de m'en occuper"

Elysa était très gênée, parce qu'elle avait l'impression de le traiter de vieux, alors que ce n'était aps ce qu'elle voulait lui dire. Elle voulait simplement lui dire qu'elle ne voulait pas aller plus loin s'il était déjà prit. Toutefois, après lui avoir dit cela, elle ce demanda si elle avait bien réfléchit, car il était vrai que le démon ne lui en avait aps parlé, donc peut-être n'avait-il personne dans sa vie ? En ayant cette pensée en tête, elle rougit un peu, ce demandant ce qu'il lui arrivait, puis ce ressaisit lorsqu'ils arrivèrent devant la fameuse tente. Après avoir été ouverte, ils ce mirent à ranger les affaires, tandis que des enfants jouaient et ce permettaient des commentaires, qui firent un petit peu peur à la demoiselle. Cette dernière prit la parole lorsque Chester lui posa une question.¨
¨
"Non, ça va. Par contre, je ne sais pas ce qu'on attrapé vos employés, mais d'après les dires des enfants, ce qu'ils ont attrapé a l'air fort méchant, j'espère que vos médicamments les soulageront"

Après avoir terminé sa phrase, elle ce tut et termina son travail de rangement, ne gardant avc elle que sa précieuse Yuna, d'ailleurs, elle élargit l'une de ses poches de sa tenue de servante en redessinant par-dessus, de sorte à pouvoir ranger sa poupée à l'intérieur, sans que cela ne soit trop moche, masi bon, en même temps, son jouet n'était aps gigantesque, donc elle n'avait pas trop évasé le tissu. Ceci étant fait, elle attendit que Chester ait terminé, ne semblant pas du tout pressée.

_________________
Une virée en coulisses 57897211
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 94
Zénis : 45500
Statut : Neutre

Une virée en coulisses Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses Icon_minitimeSam 9 Fév - 16:25

En réalisant que la demoiselle avait mal compris ce qu'il avait voulu dire par aller chez le médecin, il se justifia immédiatement auprès de la demoiselle. Elle qui ne semblait pas très bien à l'idée d'aller se faire osculter, mais il n'y avait aucune raison car il voulait simplement parler de la course qu'il avait faite.

"Oh, que nenni ! Je voulais simplement dire que nous allons devoir y faire un tour pour que je lui remette les médicaments."

Une bonne chose qu'elle l'est suivit sans trop se perdre, ce qui lui permit d'entendre une bien curieuse réponse de sa part. Surtout en l'entendant lui parler se sa femme, qui n'existait pas le moins du monde. Il fit gigoter ses doigts habillés de ses gants de cuir noir de façon comique en les montrant puis lui répondit.

"Est-ce une alliance que je sens au bout de mon annulaire ? Bien sûr que non ! Ai-je une tête de mari, franchement ? Personne ne voudrait d'un clown démoniaque qui ferait peur rien qu'en restant la nuit debout près d'un lampadaire à saluer les passants. Et même si je me fait un peu vieux, je préfère profiter de la liberté qu'il me reste pour le moment, comme ça je peux écrire tous mes désirs secret dans un carnet sans risquer que quelqu'un tombe dessus et ne vienne me disputer où que l'on me juge sur mes goûts... Particuliers, haha ! Mais je comprends ce que tu veux dire sinon, il est vrai que cles différences d'age extrèment sont un peu mal vues aujourd'hui. Une fois, on m'a même raconté une histoire ce genre. Un noble comte dont la richesse et la vertue attirait toutes les jeunes femmes qui se rendaient à ses soirées mondaines et allez savoir pourquoi, lui ne semblait interessé que par la seule qui ne paradait pas devant lui en tentant de le séduire avec tout un atirail tape à l'oeil. La seule différence avec les autres, c'est qu'elle avait une vingtaine d'années de moins que lui, ce qui pourrait sembler malsain du point de vue de la société moderne mais dans l'artistocratie, ce genre de chose n'était pas choquant. C'est là qu'on voit à quel point les moeurs on évoluées mais que certains sujets restent encore un peu tabous. Enfin, pour moi, l'amour n'a pas d'âge, ni de genre où de rang social, après ce n'est que mon avis. "

Les quelques rougeurs aux joues de la demoiselle le firent sourire de plus belle, sur le coup il se demandait à quoi elle pouvait bien penser mais il n'allait pas jouer les devins pour, alors se contenta de la regarder en souriant toujours.

"Mais je tiens à te rassurer, on en restera là. Après tout, si jamais je t'engage, tu risque de m'avoir comme patron."

Avait-il dit tout en lui tapotant la tête avec un sourire de clown sur le visage. La bonne blague, le voilà qui était en train de dire que les relations patron-employés seraient mal vues, si certaines personnes l'entendaient, elles se metteraient sûrement à rire. Pour le moment, Elysa restait encore la servante de la sorcière, mais qui sait si cela n'allait pas changer d'un claquement de doigts ? Il était aussi tout à fait ravi d'entendre qu'elle prendrai soin de quelqu'un si l'on en avait besoin, cette petite lui semblait tout à fait responsable pour son age. Dès qu'elle lui confirma qu'elle n'avait pas de mal à ranger les affaires et qu'elle rangea sa poupée dans une nouvelle poche inventée, le démon se frappa le front. Il l'avait bien écoutée et de ce fait, en avait presque oublié son devoir envers le médecin. 

"Oh, tu as raison ! Il faut vite aller voir ce qui se passe ! Il ne faudra pas que ça déclanche une épidémie."

A peine eut-il finit de parler qu'il défit l'embrase en faisant attention à ne pas refermer le rideau sur Elysa puis se dirigea vers la tente blanche juste en face. Il entra donc, la boîte de médicament dans la main et vint la poser sur le bureau du médecin où celui-ci était actuellement, dos à lui. 

"Et bien, pas trop tôt ! Je commençais à me dire qu'il n'en restait plus !"

"Désolé pour l'attente, qui sont les deux pauvres victimes ?"

Aleister, le médecin aux cheveux noirs et bouclés se retourna sur son siège, faisant ainsi face au patron et à l'apprentie. Qu'il regarda en se penchant au dessus de sa table pour mieux la voir. 

"Mais qu'avons-nous là ? Bien le bonjour, mademoiselle ! Que faîtes-vous ici ?"

Puis il se leva et alla se placer près de la tête de lit des deux concernés, malades de fièvres en train de se reposer confortablement, une serviette mouillée sur le front. Hansel, l'apprenti du monsieur muscles et Winry, la jeune trapéziste et équilibriste de 7 ans s'y trouvaient.

"Les deux p'tits loups, comme d'habitude. Il tombent toujours malades en même temps, c'est à se demander s'ils ne se concertent pas avant. Où alors qu'ils se sont juste fait des bisous d'amoureux et que ça leur a trasnmis le virus à chacun."

"Des amoureux... ? Pitié, ne dîtes pas de bêtises...Moi avec cette andouille, plutôt faire la corvée de vaisselle pendant un mois !...Ouille..."

"Avec elle ?...Beurk ! Plutôt faire la lessive pend... Ooh, ma tête..."

"Reposez-vous au lieu de gaspiller votre salive pour dire des bêtises."

"Je vois la situation, que s'est-il passé ?"

"A vrai dire je ne sais pas trop. Haru est venu me prévenir alors qu'il réveillait tout le monde et il les a trouvé dans cet état. Je pense qu'ils ont du attrapper froid, mais  un froid assez costaud pour les clouer au lit avec 39°C de fièvre."

"Et moi qui ne cesse de les prévenir de se couvrir, ils n'en font décidemment qu'à leur tête..."

Soupira le démon pendant que le docteur diluait et mélangeait le médicament que Chester avait ramené. Puis il se secoua la tête, ayant oublié de lui présenter la demoiselle à côté de lui. 

"Ah oui, au fait voici Elysa. Elle... Euh, comment dire... Elle vient pour passer un test d'admission."

Ne trouvant pas les mots juste pour lui expliquer la raison de sa venue au cirque, Chester ne trouva que cela à lui dire, ce qui en soit n'étais pas un mensonge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elysa

Elysa
Membre

Féminin
Âge : 29
Inscription : 15/12/2018
Messages : 67
Zénis : 31500
Statut : Bon

Une virée en coulisses Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses Icon_minitimeSam 9 Fév - 19:30

Elysa était gênée, parce qu'elle ce rendait compte qu'ele n'avait pas tout compris ce que lui avait dit le patron du cirque, mais heureusement pour elle, il ne le prit pas mal. C'est ensuite, lorsqu'il ce mit à agiter les mains, qu'elle comprit qu'elle avait à nouveau dit une bêtise. Elle ne pensait pas que sa phrase innocente aurait de lourdes conséquences, au pire, il pourrait s'énerver, ce qui ne fût pas le cas, il le prit même plutôt bien, lui racontant, au passage, une belle histoire d'amour. Après s'être tut, il lui dit une dernière phrae, ce qui la fit sourire.

"Oh c'est une blel histoire que vous m'avez contée ! Dites, est-ce qu'ils sont restés mariés longtemps ? En tout cas, je suis désolée de vous avoir importuné à ce sujet, je ne savais pas qu'il fallait porter une bague à cet endroit pour montrer qu'on est plus célibataire."

La jeune femme ce tut quelques minutes, ce demandant si elle devait ce sentir ridicule ou bien rire de son ignorance. Quoiqu'il en soit, après avoir fait une pause, elle reprit la parole, car elle pensait que c'était bien qu'elle lui fasse part de ses sentiments, car il avait l'air très ouvert à la discussion et pour l'instant, il n'avait pas été méchant avec elle, donc elle ce permit de vider encore un petit peu son sac.


"ça a l'air difficile l'amour. Est-ce que quand on est en couple, on est tout le temps critiqué et on a plus le droit de faire quoi que ce soit sans autorisations ? En tout cas, c'est une bonne idée d'avoir un livre intime, je n'y avais jamais songé, mais normalement, un livre, c'est fait pour le lire, non ? Quel intérêt il a si personne ne peut savoir ce que vous ressentez ou aimez ? Et puis, vous savez, attendre prêt d'un lampadaire avec un patron de cirque démoniaque, ça ne me dérange vous, car vous devez sûrement vous sentir tout seul dans la nuit"

Elysa semblait ce poser beaucoup de questions sur tout ce que lui disait Chester, ce qui montrait une fois de plus ses lacunes sur le monde extérieur. Ensuite, ses pensées dépassèrent sa parole, ce dont elle ne s'en rendit même pas compte. Par la suite, après que le patron ait repensé aux médicaments, ils s'en allèrent à l'infirmerie du cirque, qui ce trouvait dans une tente jaune. Une fois à l'intérieur, elle écouta la discussion entre les deux hommes, avant de sursauter lorsqu'elle vit le docteur ce pencher vers elle. Reculant d'un pa, elle ce ressaisit, tout en ce demandant ce qu'il avait à ce tenir ainsi, surtout qu'avec sa forme d'adulte, elle était bien plus grande qu'avec sa forme d'enfant, même si ce n'était aps assez pour franchir une immense barrière, alors qu'est-ce qu'il avait à la regarder ainsi ? Est-ce qu'il l'observait pour voir si elle allait bien ? Elle prit le temps de ce remettre de sa surprise pour lui adresser la parole.


"Bonjour monseiur, j'accompagne juste Chester... S'il vous plait, continuer à faire comme si j'étais pas là.."

Elle savait que c'était très mal venu de sa part de lui demander une telle requête, mais ne rien dire serait encore plus malpoli, alors elle espérait qu'il ne s'offusquerait pas trop de sa réponse. Il semblait l'avoir écoutée, car il ne s'occupa plus du tout d'elle, ce qui la soulagea, de toute façon, il y avait bien plus urgent. En entendant parler d'un baisé d'amoureux, elle les scruta avec un regard intrigué, comprenant par la suite, au vu de leurs dires, qu'il fallait s'embrasser sur la bouche pour faire ce fameux baisé, ce qui la fit furtivement regarder Chester, avant de sourire, ce disant que le pauvre allait être dégoûté à vie, si un jour, elle en tomberait amoureuse, car n'ayant jamais embrassé de sa vie, elle ne savait aps comment s'y prendre. A vrai dire, elle avait bien plus reçu de baisés de la part d'inconnus, dans l'auberge, qui avaient tenté d'abuser de sa personne quand ils en avaient l'occasion, masi inversement, jamais, ce qui lui fit alors ce demander ce que cela faisait d'embraser quelqu'un qu'on aime vraiment. Au bout de quelques minutes, peu de temps après qu'ils aient terminé leur discussion, Elysa eu la tête qui tournait et sans pouvoir prévenir quiconque, elle s'évanouit en ce cognant un peu la tête contre le bureau. Son corps semblait avoir perdu un petit peu sa teinte habituelle, tandis que son front semblait légèrement chaud. C'était toujours ainsi qu'elle finissait lorsqu'elle avait ses fameuses visions.

_________________
Une virée en coulisses 57897211
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 94
Zénis : 45500
Statut : Neutre

Une virée en coulisses Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses Icon_minitimeSam 9 Fév - 21:09

Malheureusement, le démon eu l'air un peu désolé de devoir dire à la jeune fille qu'en vérité l'histoire ne s'était pas passée comme elle s'était imaginer. 

"Mariés ? Non, ils n'ont jamais pu. En vérité, la jeune fille a eu tellement peur du mauvais sort que l'on lui réserverait si on apprenait qu'il l'aimait qu'elle s'est enfuie en prenant peur. Le comte avait bien tenté de la retrouver mais elle reste toujours introuvable. Il avait beau appeler la garde à la rescousse, celle-ci ne l'a jamais retrouvée, personne ne sait si elle est morte où non. Et pour la bague ce n'est pas grave, tu ne pouvais pas savoir."

Vint ensuite une grande question de plus, à laquelle le démon ne savait pas trop quoi répondre malgré les généralités qu'il avait pu entendre depuis qu'il était sur terre. Toutefois, il savait argumenter sur les questions qu'elle lui posait sur le fait d'avoir un livre intime. 

"A ma connaissance, je n'ai jamais vu de partenaire se critiquer l'un l'autre où l'empêcher d'avoir son libre arbitre. A part les jaloux et jalouses maladives où les personnes possessives, mais sinon, non. Un livre c'est fait pour être lu, tu as raison... Cependant cela n'est pas obligé que ce soit quelqu'un d'autre qui le lise. On peut très bien avoir envie d'écrire les choses qui nous pèse sur du papier pour nous soulager, se questionner sur soi-même. En revanche, il est impoli de lire dans le journal des autres sans qu'il le sache."

Et lui qui avait fait ça la veille faisait la morale maintenant, c'était le monde à l'envers ! La dernière phrase de la demoiselle sema un peu le doute chez le patron de cirque, le laissant réfléchir une minute. Oui, il était toujours seul la nuit tombée, mais le ressentait-il vraiment ? Bien souvent, ça lui arrivait et dans ces cas-là il avait l'habitude de fumer où de lire pour l'oublier. Et il lui avait répondu. 

"On finit pas s'habituer à la solitude, il suffit juste de se débrouiller pour qu'elle ne nous pèse pas trop."

Alors qu'elle s'était présentée lorsque de retour dans la tente, les deux hommes avaient discutés au sujet des enfants malades, Chester pencha la tête d'un côté. Elle n'avait pas forcément besoin de se justifier car le médecin n'allait pas poser de questions là dessus, mais de là à dire qu'il fallait qu'il l'ignore... C'était étrange. Enfin, de seon côté le docteur se frotta l'arrière de la tête en faisant des aller-retour avec ses yeux de Chester à Elysa et d'Elysa à Chester. Il était un peu perdu dans leurs deux raisons contradictoires, cependant il cerna finalement l'idée. 

"Donc... Tu dois être une civile qui a accompagné Chester en dehors du cirque et qui maintenant postule pour y entrer, j'ai saisis ! Il fallait le dire plutôt !"

Le Médecin donna les deux verres d'eau mélangés au médicament aux deux enfants qui devaient se forcer pour l'avaler, mais une fois fait, on pouvait être sûr que leur fièvre baisserait un peu plus vite. Le docteur revint près de son bureau où se taient toujours Elysa et Chester, il avait regardé la demoiselle par pure curiosité, étant un peu surpris de voir une aussi jeune fille porter un uniforme de servante. Mais il n'eut pas le temps de poser sa question que la demoiselle s'écroula devant eux, se cognant au passage la tête contre le bureau. 

"Elysa !"

Chester n'avait pas pu empêcher sa tête d'heurter le bois du bureau, mais il avait réussi à la rattraper à temps avant que son corps ne touche le sol. Le docteur se précipita pour voir ce qu'il se passait, à première vu elle s'était juste évanouie donc il savait quoi faire un alla donc immédiatement tirer un nouveau matelas au fond de la tente, un peu plus à l'écart des lits des malades.

"Allonges-la ici, je vais voir ce qu'elle a."

Chester souleva de ce fait la demoiselle dans ses bras et vint jusqu'au matelas pour l'y déposer. Une fois qu'elle fut dessus, le docteur prit un autre oreiller pour lui placer sous les chevilles pour qu'elle reste dans une positions jambes légèrement levée, de façon à ce que le sang circule mieux. Puis il s'approcha d'elle pour poser sa main sur son front, puis ses joues, tandis que le démon le regardait faire sans trop pouvoir agir.

"Espérons qu'elle n'ait pas attrapé de fièvre elle aussi."

Le médecin essora un peu une serviette gorgée d'eau sur le visage de la demoiselle afin de la réveiller, du moins, c'était une manière qui marchait bien généralement. Puis il lui tapotta doucement les joues en lui demandant si elle était toujours conscience. 

"Mademoiselle, est-ce que vous m'entendez ? Bon sang, on dirait qu'elle s'est sacrément cogné la tête pour qu'elle reste aussi inconsciente ! Mademoiselle ?"

Et pendant que le docteur tentait aussi dde voir si elle respirait normalement, Chester, lui, était plus concentré sur un détail. Le fait que la demoiselle soit devenue soudainement plus pâle que d'habitude, mais pour le docteur, cela était tout à fait normal, c'était typiques des personnes qui s'évanouissaient. Ne pouvant rester en place à la regarder ainsi, le démon se baissa au niveau du matelas et prit la main de la demoiselle pour voir si elle gardait toujours une once de conscience.

"Elysa, tu m'entends ?"

Normalement, si c'était le cas il devrait sentir qu'on lui presserait un peu la main mais comme il n'avait encore jamais assisté de personne évanouie, il se demandait ce qui allait bien pouvoir se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elysa

Elysa
Membre

Féminin
Âge : 29
Inscription : 15/12/2018
Messages : 67
Zénis : 31500
Statut : Bon

Une virée en coulisses Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses Icon_minitimeSam 9 Fév - 23:02

La jeune femme était plutôt déçue de savoir que l'histoire s'était mal terminée, car elle aurait bien aimé qu'ils finissent mariés et qu'ils aient pleins d'enfants, après tout, si elle avait bien comprit ce point de vue de la part des humains, c'était dans le sens logique d ela vie de ce marier, d'avoir des enfants, puis de mourir, mais bon, à croire qu'avoir bien trop de différence d'âge n'était pas ce qui était de mieux pour arriver à cette happy end. C'est ensuite qu'il lui expliqua ce qu'elle ne savait pas, lui disant également le concept de base pour bien savoir comment utiliser un journal intime, ce qui eut l'air de la faire ce ressaisir.

"Oh d'accod ! Merci pour toutes vos explications !"

Par la suite, il lui dit qu'il était habitué à cette solitude, clui disant également qu'il savait comemnt s'occuper pour la combler, ce qui rendit de nouveau un peu triste la miss, car elle savait très bien ce que cela faisait de ce sentir tout seul.

"Si vous m'engager, je peux vous promettre que je ferais mon possible pour que vous ne soyez plus seul"

Elle lui fit un grand sourire, lui montrant ainsi qu'elle était des plus sérieuses et qu'elle voulait vraiment le faire. Ensuite, lorsqu'elle s'évanouit, elle ce senti transportée, mais elle ne ce réveillait toujours pas. A force d'entendre des voix dans son subconscient qui ui parlaient, la miss fini par ouvrir les yeux, une vingtaine de minutes plus tard. En ce retrouvant sur un lit, elle fût un peu surprise, mais n'était pas effrayée, car Chester était à ses côtés.

[color=lightgrey]"Vous... Vous avez veillé sur moi... Je vous remercie..."[/colro]

Elle lui fit un sourire, semblant émue par ce geste, avant de ce retrouver avec les yeux remplis de larmes, semblant s'en vouloir de ce qu'il était arrivé.

"Je suis tellement désolée ! Je ne vous pose que des soucis depuis qu'on ce connait ! Je... Je n'ai aps envie d'être un poids pour vous... Je.. Je vais faire mon possible pour m'améliorer, si vous me donner encore une chance ! En faites, c'est pas vraiment ma faute.. Parce que.. Parce que des fois j'ai des visions et c'est pour cela que je m'évanouit"

Lui avoua la demoiselle en semblant être un peu agitée, comme si elle avait peur d'avoir des représailles. Scrutant ensuite ses pieds, elle p voir que ses jambes étaient légèrement sur-élevées par un coussin, ce qui lui fit hausser un sourcil, car elle ce demandait pourquoi elle était dans cette position. Ce taisant quelques minutes, elle reprit la parole.

"Dès que je rentre, il faudra que j'avertisse grand-mère à ce sujet, sinon elle risque d'avoir de gros problèmes. Vous pouvez me prendre pour une folle, ce n'est pas grave, vous ne seriez pas les premiers, ni les derniers à ne pas me croire"

Elle fini par sourire, semblant presque ce mettre à rire, car cela l'amusait presque qu'on la traite de folle sur ce sujet, alors qu'elle savait pertinemment qu'elle ne mentait pas et que, la plupart du temps, ce qu'elle voyait dans ses visions, ce révélaient être juste, ce qui parfois, était vraiment très effrayant.

_________________
Une virée en coulisses 57897211
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 94
Zénis : 45500
Statut : Neutre

Une virée en coulisses Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses Icon_minitimeDim 10 Fév - 13:21

Les deux hommes eurent l'air rassuré lorsqu'Elysa commença à reprendre conscience progressivement. Pendant que le medecin lui passait le bracelet a son bras afin de prendre sa tension, le patron lui fit un petit sourire à la jeune fille. Petit sourire sympathique qui bientôt tomba en sens inverse, une expression dubitative sur le visage et les sourcils qui se fronçaient un peu. 

" C'est normal, inutile de me remercier pour si peu. Mais ne dis pas ça, tu n'es pas un poids et ce n'est pas le fait de t'évanouir qui va me mettre en colère, voyons ! Je veux bien t'engager, après tout, on verra de quoi tu es capable sur le tas. En revanches, qu'est-ce que tu veux dire par des visions ? Tu prédis aussi l'avenir ?"

Le cas de la demoiselle allait en inquiéter plus d'un si elle perdait conscience chaque fois qu'elle avait une vision. Et premièrement le médecin de la troupe lorsqu'il lui retira le bracelet, car il avait écouté en même temps leur discussion. Il nota la tension de la demoiselle avant de lui demander d'un air dubitatif.

"13, 2. Un peu faible mais ça devrait remonter d'ici quelques minutes... Dîtes-moi, ce genre de malaise vous arrives-t-il souvent ?"

Il avait entendu qu'elle en faisait quand elle avait une vision, mais cela ne lui disait pas si elle en avait souvent car comme elle venait d'arriver, il ne la connaissait pas encore. Mais bon, comme il venait de l'engager, il se disait qu'il serait bon pour lui d'en savoir un peu plus afin de prevoir au maximum de quoi aider la servante si elle en refaisait à nouveau ici. C'est en l'entendant parler de dire ce qui lui était arrivé à sa grand-mère que le patron eut un air un peu moins sûr, car la sorcière pouvait réagir n'importe comment, du moins, c'est ce qu'il pensait et ensuite, cela allait posé un petit problème. 

"Euh... A ce propos, il y a un léger soucis. Bon, pour le moment ce n'est pas très gênant si tu vis encore chez ta grand-mère, mais j'ignore comment elle réagira si tu lui dis que tu t'es faite engagée ailleurs et surtout... Vois-tu, tout ceux qui font partie du cirque vivent ici, comme il nous faut bouger à chaque instant de l'année, c'est mieux pour eux de rester avec nous. Mais pour le moment nous n'allons pas bouger d'ici, le temps de préparer un nouveau spectacle pour la prochaine grande représentation donc ce n'est pas trop gênant, mais si nous devons bouger... Cela risque d'être un peu difficile pour toi de rentrer chez toi tous les soirs, c'est vrai qu'il aurait été préférable que tu ait au moins un espace à toi ici. Mais je ne te forces en aucun cas."

Et puis il était aussi anxieux quant au fait que la sorcière, en apprenant la nouvelle décide un jour de débarquer ici pour faire un carnage et l'insulter. Il n'avait pas la moindre envie de la voir venir, surtout au milieu de toute la troupe, voir pire, il penserait que l'idée qu'elle veuille se venger ne serait pas à écarter. C'est alors que le médecin, en repensant à ce qu'avait dit Elysa au sujet de ne pas le laisser seul si il l'engageait, hocha la tête tout en fouillant dans une petite boîte à pharmacie. 

"Voilà une bonne idée, comme ça vous serez deux à le surveiller !"

"Mais puisque je vous dis que je vais mieux !"

"Il ne suffit pas de confier une partie de votre travail à quelqu'un pour que tout aille mieux d'un claquement de doigts, vous pouvez me croire. J'ignore depuis combien de temps vous en preniez, mais en 2O ans de service ici, jamais je n'ai vu de substance aussi nocive pour la santé. Mais bon, ce n'est pas le bon moment pour en parler."

Mais le démon se tut, comme s'il faisant semblant de ne pas s'en souvenir pour ne pas lui répondre. Après tout, à quoi cela servirait de se justifier ? Le docteur n'allait pas en démordre de toute façon. Aleister soupira, puis se tourna vers la demoiselle pour lui donner un morceau de sucre imbibé d'extrait végétal de fleurs. Ensuite, il leva la tête vers Chester pour lui suggérer.

"Tenez, vous devriez gagner un peu d'énergie avec ça. Si elle se sent mieux, pourquoi pas lui faire faire un tour du propriétaire ?"

Le démon de son côté se contentait de les regarder, sans dire un mot. Puis il hocha la tête et regarde à nouveau Elysa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elysa

Elysa
Membre

Féminin
Âge : 29
Inscription : 15/12/2018
Messages : 67
Zénis : 31500
Statut : Bon

Une virée en coulisses Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses Icon_minitimeDim 10 Fév - 20:37

En entendant les propos de Chester, Elysa eu l'air beaucoup moins triste, même si elle semblait éme qu'il lui pardonne ce qui venait d'arriver. Il semblait curieux de savoir ce qu'elle avait voulu dire en parlant de visions, ce qui ne l'étonna pas, car normalement, avec le peu de personne à qui elle en parlait, ces dernières étaient toujours intéressées d'en savoir davantage sur e sujet, ce qui n'était pas du tout surprenant, car tout le monde voulait savoir son avenir.

"Oui, je peux voir l'avenir d'une personne, mais je ne maîtrise pas cette faculté. Grand-mère voulait m'apprendre à le faire, sauf qu'elle trouvait jamais le temps, je crois qu'en fait, çA lui fait peur ce pouvoir pour qu'elle n'ait pas poursuivit cet entraînement"

En l'écoutant, pour ceu qui n'étaient pas des créatures, elle devait passer pour une grande curiosité, une excentrique un peu allumée sur les bords, mais aux allures pas trop dégueulasses qui pouvaient paraître assez sympathique pour qu'on ose l'approcher. Faisant un sourire à l'ensemble de la salle, elle scruta ensuite le docteur, lorsqu'il lui donna sa pression et qu'il lui posa une question.

"Non, ça m'arrive que quand quelqu'un va mourir, sinon, normalement, ça va, eles ne sont pas trop fortes, pas assez pour me faire perdre connaissance. D'après papa, c'est un don héréditaire, si j'ai des enfants, il y a de forts risques pour qu'eux aussi obtiennent cett efaculté"

Peu de temps après avoir terminé ses explications, elle écouta Chester, lui dire tout ce qu'elle avait à savoir sur le fait de travailler au cirque, ce qui, en voyant son regard, semblait plutôt lui plaire, même si cela voulait dire qu'elle ne verrait presque plus la sorcière, ce qui ne l'embêtait pas. Par contre, Agathe allait exploser de rage en l'entendant, car elle avait otut le temps besoin des pouvoirs d'Elysa et un jour sans avoir sa dose, c'était long pour elle, alors plus d'un mois, elle allait devenir complètement gaga, mais ne le sachant pas, Elysa pensait qu'elle comprendrait sa décision.


"A vrai dire, je m'en doutais un peu, mais ce n'est pas grave, car en m'engageant à travailler ici, j'acceptais déjà les conditions de travail, même si elles pouvaient ce montrer pénibles. Cela ne me dérange pas de couper enfin le cordon pour vous rejoindre. Je veux juste lui annoncer ce qui va lui arriver, pour qu'elle puise l'éviter. Par contre, il faudra que je trouve une excuse pour éviter qu'elle ne devienne complètemetn folle, mais les mensonges, c'est pas trop mon style, alors je vais avoir besoin d'un cup de main"

Elle fi tun clin d'oeil à Chester, lui faisant très bien comprendre qu'elle comptait sur sa complicité pour lui éviter de finir en pièces détachées. En entendant la remarque du docteur, Elysa ce mit à ce demander ce qu'il ce passait du côté du démon, tout en espérant qu'il n'était pas gravement malade.

"Parce que vous avez un problème de santé ?"

Demanda la jeune femme à Chester en le scrutant intensément avec son regard, jusqu'à ce que le médecin lui donna un sucre. Le scrutant avec un regard dubitatif, la miss releva son regard pour fixer l'homme en blouse blanche.

"Il y a quoi avec le sucre ?"

Demanda la demoiselle avec un air interrogateur. Répondant à peu prêt à sa question, Elysa comprit qu'elle ne risquerait rien avec ce sucre, puis le mit dans sa bouche pour le sucer. Le calant ensuite de façon à ce qu'elle puisse parler normalement, la demoiselle enchaîna.

2Je suis navrée pour ce que je vous ais dit tout à l'heure monsieur le docteur... La dernière fois que j'ai vu un de vos collègues, ce dernier a tenté de m'empoisonner pour punir mes anciens patrons de ne lui avoir jamais payé ses consultations, mais vous, je vous, au final, je vous aime bien"

La pauvre, avec tout ce qu'il lui était arrivé, c'était à ce demander comment elle faisait pour être encore en vie et avoir encore un peu foi en l'humanité. La miss, semblant aller un peu mieux, ce leva du matelas et alla vers le patron pour le serrer dans ses bras, afin de lui faire un câlin.

"Merci d'être aussi compréhensif ! J'ai hâte de tout visiter !"

Elle le lâcha en souriant, semblant être enthousiaste à l'idée de tout visiter, tout en espérant que son pouvoir lié au temps arriverait à lui fournir l'aide nécessaire pour arriver à tout faire en un temps record, lorsqu'on lui donnera une tâche à accomplir, car le cirque avait tout de même l'air très grand et il était presque évident qu'elle risquait de ce perdre une ou deux fois.

_________________
Une virée en coulisses 57897211
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 94
Zénis : 45500
Statut : Neutre

Une virée en coulisses Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses Icon_minitimeMar 12 Fév - 0:53

Ce don était vraiment rare, s'interessa Chester en se frottant le menton. Même s'il pouvait comprendre que cela fesait peur à la plupart des gens, comme la sorcière d'après ce que lui avait dit l'apprentie. Lui de son côté, cela ne lui faisait ni chaud ni froid, il n'en avait pas vraiment peur, la seule chose que cela provoquerait chez lui serait de la peine et de l'insatisfaction quant à avoir râté son objectif. Le docteur de son côté, n'était pas très rassuré même si la demoiselle lui disait que ses malaises dûs aux visions n'étaient pas forts. Puis il sursauta, se rendant soudainement compte que ce qu'elle venait de dire était peut-être valable pour une des personnes se trouvant au cirque. Il espérait que ce ne serait pas les deux malades, en tout cas.

"Quoi ? Tu crois que quelqu'un va mourir ici ? Cela ne me rassure pas ce que tu me dis..."

Chester semblait aussi s'intéresser à ce que son malaise en déduisait. Quelqu'un allait-il mourrir ici ? Pourquoi ? Cela l'inquiétait un peu même si pour le moment, c'était plutôt le docteur qui s'inquiétait pour lui, il le regardait d'ailleurs avec un air qui en disait long sur sa pensée. Pour lui, il était fort à parier que cela n'allait pas écarter le patron du risque. Chester lui, se contentait de répondre à ce que lui avait dit la demoiselle. Et à sa grande surprise, Elysa ne semblait pas être trop inquiète quant à l'idée de quitter son arbre.


 "Je pense qu'on trouvera quoi lui dire en y réfléchissait bien. En tout cas, cela me soulage de savoir que tu serais prête à te détacher un peu d'elle. Il va falloir que l'on t'installle dans une tente dans ce cas, où bien préfères-tu en partager une avec un autre membre de la troupe ? C'est courant que les tentes soient habitées par deux occupants, mais rester seul est aussi possible."

Puis lorsqu'elle lui demanda si il n'avait pas un problème de santé, il se frotta un peu l'arrière de la tête. Et d'un air calme, il lu répondit.


"Oh, quelques carences, rien de plus."

Il savait bien qu'il mentait, mais il y était obligé, ce qui n'enchantait pas Aleister qui voyait bien qu'il gardait la vérité pour lui. Ce fut son tour justement de répondre à ELysa quand elle lui posa à son tour des questions. 


"Il y a juste extrait de fleurs à l'intérieur qui est connu pour être bon pour la santé et surtout redonner de l'energie en cas d'évanouissement. Ne t'inquiète pas, je ne l'ai pas empoisonné !"

Et il ne s'était pas rendu compte que le sujet de l'empoisonnement allait revenir en même temps. Aleister fronça négativement les sourcils, outré par ce qu'il venait d'entendre, à cause du comportement qu'avait eu le médecin auquel Elysa avait du faire face auparavant. 


"Je vois, cela ne m'étonne pas ! Généralement personne n'aime aller chez le médecin, certains ont même la phobie des blouses blanches. C'est un peu comme les piqûres au final, où bien ceux qui ont peur d'aller chez le dentiste. Vous empoisonner vous dîtes ? Que diable faisait ce médecin en service ? Même s'il voulait se venger de vos propriétaires comme vous dîtes, un bon docteur ne devrais pas aller à l'encontre de sa fonction ! Mais ne vous en faites pas, ici personne n'est maltraité ni empoisonné, ce ne serait donc pas votre cas."

Ils allaient donc pouvoir faire visiter les lieux à l'apprentie, enfin, dès qu'elle eu lâché la patron car celui-ci était un peu surprit. Il ne s'attendait pas à recevoir de l'affection, encore une fois.

"On y va, soignes-les biens !"

Le démon sortit de la tente des soins pour commencer la visite. Elle avait déjà vu une bonne partie en fin de compte, les tentes et le kiosque, mais il y avait certains endroits qu'elle n'avait pas encore vus.  Comme le coin cuisine et les douches, même si cela semblait peu intéressant, il fallait bien qu'elle sachent où cela se trouvait. 


"La-bas, tu as les cuisine. Généralement les horraires restent les mêmes. 7h-10h pour le petit déjeuner, 12h-14h pour le déjeuner et 18h-21h pour le dîner. Après tu as les douches, là il n'y a pas d'horraires, en revanche il faut éviter d'y aller aux heures de pointe, sinon il faut faire la queue pendant un bout de temps. Qu'est-ce qu'il y a encore à te montrer, hmmm... Les tentes on verra ça après, alors... Ah, je sais !"

Le patron continua sa visite en se dirigeant vers le centre du terrain, on pouvait voir de plus en plus le chapiteau grandir à vue d'oeil jusqu'à ce qu'ils arrivent finalement près de celui-ci. Non loin, il y avait les stands et food-truck fermés des vendeurs de friandises et de souvenirs en tout genre du cirque, mais personne. Ce fut le bruit d'une musique entrainante qui attira l'attention du démon, car elle venait du chapiteau et il se demandait bien ce qui s'y passait. Il se frotta la tête.


"On dirait que j'ai râté un épisode, moi."

Avait-il dit en se dirigeant vers la porte en tissus de la tente, qu'il ouvrit et devant ses yeux surpris, se trouvait une scène toute à fait exceptionnelle. Un grand groupe d'artistes de la troupe dansait, comme s'il s'agissait d'une flashmob tout en chantant en coeur des paroles en anglais que le patron ne connaissait pas. Le pauvre, il se demandait ce qui pouvait bien se passer car il n'en avait jamais donné l'ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elysa

Elysa
Membre

Féminin
Âge : 29
Inscription : 15/12/2018
Messages : 67
Zénis : 31500
Statut : Bon

Une virée en coulisses Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses Icon_minitimeMer 13 Fév - 0:32

HS : un flashmob de ce stlye ? : https://www.youtube.com/watch?v=UZt5f-ChMsM

Quand le docteur s'inquiéta de savoir qui allait mourir, Elysa mit sa main sur sa bouche, ce sentant vraiment gênée, tout en ce disant qu'elle aurait mieux fait de ne rien dire dire. Baissant ensuit eun peu la tête, elle soupira, avant de la relever en enlevant sa main de son visage pour la mettre sur le bord du lit.


"Rassurez-vous, ma prédiction ne concerne aucun d'entre-vous dans le périmètre de l'endroit où ce trouve vos tentes"

Elle essayait de ce montrer rassurante, car elle n'avait jamais voulu lui faire peur. En écoutant la réflexion de Chester face à ses dires, elle mit sa main sous son menton, semblant longuement réfléchir à sa suggestion. Dormir seule, c'était hors de question, elle n'y arrivait plus depuis qu'elle était sortie de cette maudite auberge, mais en même temps, elle ne connaissait pas grand monde, donc dormir à deux lui faisait tout de même un peu peur, ne sachant pas sur qui elle pourrait tomber.

"Si j'arrive à rester dormir, je veux bien dormir avec quelqu'un, mais si j'ai le droit de choisir, je souhaiterais rencontrer les membres de la troupe, car je n'aimerais pas trop dormir à côté d'une personne qui m'effraie par sa façon de ce comporter ou qui aurait trop de muscles.. Désolée, je suis apte à tout faire, sauf à dormir avec une personne qui me rappellerait des mauvais souvenirs ou qui m'angoisserait.. Enfin, j'espère que vous comprenez..."

Elysa avait beau dire oui à tout à cause de son statut de servante, il y avait tout de même des limites qu'elle n'arrivait pas à franchir et d'ailleurs, en parler lui provoquait déjà pas mal d'effrois, cela ce voyait dans son regard. En entendant ce qu'avait Chester, elle hocha la tête, comprenant parfaitement son problème, ce disant que cela devait être lié à son passé de serviteur, car peut-être que lui aussi ne mangeait pas non plus à sa faim et que cela avait provoqué des problèmes dans son corps, ce qui ne l'étonnerait absolument pas. Le docteur dit qu'il n'allait pas l'empoissonner, avant de lui dire ce qu'il pensait du docteur.


"Je suis tout à fait d'accord avec vous ! Cependant, mes patrons étaient des crapules de la pire espèce, il n'était donc pas anormal de les voir fréquenter des gens de la même trempe. Je ne sais pas ce que c'était, mais j'ai été prise très longtemps de violents maux de têtes, de tremblements inexpliqués et des maux de ventres à demande rla mort tellement ils étaient puissants.. Je n'arrivais plus à me lever et je vomissais sans arrêt des trucs bizarres, poisseux et puants, berk c'était vraiment dégoûtant ! Pour une fois, je ne me suis pas faites punir, mais par contre, je suis restée plus d'une semaine dans cet état et c'est pour cette raison que je suis un peu méfiante avec les blouses blanches, mais je vous crois quand vous m'assurer que tout va bien, vous avez vraiment l'air sincère, cela donne envie de vous faire confiance"

Peu de temps après avoir dit ce qu'elle pensait, Chester dit qu'il était temps d'y aller. Après son câlin, il avai tl'air un peu pressé, ce que la demoiselle ne comprenait pas, ce qui fait qu'elle commençait à ce demander s'il aimait vraiment la marque d'affection qu'elle lui témoignait. Soupirant, elle le suivit, tout en faisant un signe de la main aux occupants de la tente. Une fois dehors, il lui montra d'autres locaux en lui donnant des indications précises sur les horaires.

"Oh, moi ça me va ! Par contre, si tout le monde peut ce doucher quand il le souhaite, quand-est-ce le jour du nettoyage de la pièce ? Elle doit être dans un état des plus critiques avec tout ce monde qui vient prendr eune douche"

C'était tout ce qu'elle avait à dire quand il lui permit de prendre la parole, car le naturel étant chassé, il était revenu au triple galop, elle ne pouvait pas laisser un endroit sale, c'était une déformation professionnelle, certes, mais sachant très bien l'importance d'une bonne hygiène de vie, elle ne pouvait tenir sa langue à carreau sur ce sujet. Semblant avoir oublié un lieu, le patron lui montra le chemin et au fur et à mesure qu'ils ce rapprochaient, le chapiteau devenait de plus en plus grand, ce qui impressionnait la demoiselle, qui ce demandait par où elle devrait commencer, s'il l'engageait comme femme de ménage. Par contre, lorsqu'ils entendirent de la musique, l'excentrique semblait abasourdit, ce qui intrigua l'ingénue.

"Ils font peut-être une révision d'un numéro ou bien c'est une fête surprise qu'ils ont préparée rien que pour vous et si c'est le cas, c'est vraiment très gentil de leur part ! Aujourd'hui, ça ne serait pas votre anniversaire par hasard ? En tout cas, c'est chouette d'être accueillit par de la musique !"

S'exclama la jeune sorcière en semblant être toute enthousiaste à l'idée de voir un joli spectacle musical, car elle avait toujours beaucoup apprécié la musique. S'approchant alors de la piste, elle s'éait mise à tenir instinctivement la main du démon, comme si cela l'aidait à canaliser ses émotions et à chasser sa timidité, lui permettant d'aller de l'avant afin de pouvoir voir plus en détail la grandeur du chapiteau.

_________________
Une virée en coulisses 57897211
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 94
Zénis : 45500
Statut : Neutre

Une virée en coulisses Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses Icon_minitimeJeu 14 Fév - 11:56

Alors que Chester et sa nouvelle recrue sortaient de sa tente, le médecin se frotta la tête, le visage figé par ce que lui avait dit la jeune fille. Bien qu'il était rassuré que sa prédiction ne concerne personne d'ici, il ne pouvait s'empêcher de rester dubitatif.

"Et bien, on peut dire qu'elle en a vu des choses. Je sens que cette petite va nous être très utile."

A côté, Hansel qui n'avait pas ou s'empêcher d'écouter fit une remarque, suivit par Winry a son tour.

"Le patron a toujours le chic pour nous ramener des perles, c'est une originale en tout cas."

"Ça, je confirme. Mais j'espère qu'elle ne restera pas trop proche de lui tout de même, ce ne serait pas bon."

"Hein ? Mais qu'est ce que tu racontes encore ?"

Mais Winry se tut, elle ne savait pas si cela serait utile de lui parler de ce qu'elle avait vu hier. Ce qui intrigua le médecin, il se retourna pour aller près de son lit et lui demander d'un air soucieux. Car a en voir le visage de l'equilibriste, cela navait pas l'air d'être quelque chose de banal.

"Si tu as vu quelque chose, il faut en parler. Ce n'est pas bon de tout garder pour soi."

Winry hésitait, mais finit par lui dire avec une petite voix. Elle ne pouvait pas lui pas lui parler de sa blessure que le fouet du patron lui avait fait, mais elle pouvait lui parler de ce qu'elle avait observée hier soir au kiosque.

"Monsieur Loyal fait peur... J'ai cru qu'il allait manger Haru, hier... Je ne veux pas qu'il rôde aussi autour de la nouvelle..."

"Ha Ha ! Mais les patrons de cirque ne mangent personnes, ce que tu peux être sote des fois, ma pauvre ! AAAh...Ouille ma tête..."

Cela avait fait rire faiblement Hansel, qui regretta aussitôt d'avoir fait le malin une fois que sa migraine fiévreuse le reprit. Mais le médecin, lui, ne riait pas. Il se pencha un peu sur le rebord du lit de la fillette pour lui répondre, avant de lancer une réflexion à Hansel.

"Faire peur ? Allons, il ne faut pas avoir peur de lui. Mais ne t'en fais pas, j'irais jeter un oeil si ça peux te rassurer. Moi-même j'avoue que je le trouve bizarre ces temps-ci. Allez, maintenant reposes-toi et dors. Quand à toi, continues comme ça et tu seras privé de dessert ! C'est bien compris ?"

Hansel grommela, se retournant dans son lit pour bouder dans son coin comme un enfant de quatre ans, ce qui fit soupirer le médecin. Aleister pensait à ce que Inry lui avait dit, il voulait bien croire que le patron avec son grand air de clown impassible pouvait faire peur quelques fois, mais de la à dire qu'il "rôdait", presque comme un animal, c'est que quelque chose avait visiblement troublé la fillette. De retour du côté du démon, celui-ci répondit d'abord à la question de la jeune fille au sujet des douches. Un bon point qu'elle lui faisait remarquer, car il ne s'en était jamais vraiment rendu compte par lui-même. 

"Et bien... Je pense que personne n'y va soit le matin vers 5h, à part moi et sinon le soir vers 23h car en général ils sont beaucoup trop épuisés pour."

Puis il réfléchissa bien au souhait qu'elle avait émis quand à ne pas rester seule dans une tente, il se disait que cela n'allait pas lui laisser beaucoup de choix, mais cela l'arrangeait mieux que de faire installer une nouvelle tente équipée. Et puis qui sait ? Peut-être qu'elle aurait des affinités avec certains membres au fur et à mesure ?

"Ne te fais pas de soucis, je te comprends parfaitement. Ce qu'on va faire, c'est aller voir le plan des tentes d'une part et les artistes qui sont seuls d'une autre. Depuis le temps que je les connais, aucun ne semble à priori ressembler à ces personnes dont tu as un horrible souvenir."

Ensuite, il écouta la réaction surprise d'Elysa qui lui demandait en même temps qs'il ne s'agissait pas de son anniversaire. lE Démon secoua la tête négativement puis lui répondit.

"Non, ce n'est pas mon anniversaire aujourd'hui. Il doit plus s'agir d'une répétition mais j'ignore ce que cela fait ici, je n'en avais jamais donné l'ordre. A moins que..."

Et si l'ordre avait été donné par quelqu'un d'autre ? Oui, mas dans ce cas, qui aurait le pouvoir de le faire ? Le patron en eu une première idée qu'il allait vérifier de ce pas, en entrant dans le chapiteau. Soudain, alors qu'il s'approchait de la piste en compagnie de la demoiselle, il pû sentir qu'elle lui avait prit instinctivement la main, comme s'ils étaient des amis de longues date où qu'ils faisaient partie de la même famille. Clairement, il n'en avait jamais eu l'habitude, surtout de la part d'une sorcière, ce qui expliquait pourquoi Chester la regardait l'air un peu perdu, semblant de pas y être du tout habitué. Encore une chose qu'il devait apprendre, mais pour le moment, le musique le rendait plus perplexe pour qu'il n'ajoute quelque chose. 

"Pouvez-vous me dire ce que vous êtes en train de faire ? Je ne suis pas sûr de bien comprendre."

Alors que les artistes s'arrêtèrent, ayant fini leur flashmob, l'un d'eux vint voir le patron pour lui expliquer la situation. 

"Oh, vous êtes de retour ! Et bien, on s'échauffait.  Comme vous nous aviez dit que nous allions créer un tout nouveau spectacle, il nous a demander de nous échauffer assez pour être préparé aux répétitions et quoi de mieux que de le faire vocalement et musculairement avec un flashmob !"

"Je m'en doutais... Je suppose que c'est aussi lui qui a choisit la flashmob ?"

"Euh, oui. Comment le savez-vous ?"

"Cela ne m'étonne pas de lui, c'est tout à fait son style."

Mais revenons-en au fait, dès qu'il eu l'attention de tous ses membres, le patron décida de leur présenter Elysa. La rapprochant contre lui tout en laissant glisser une main sur sa taille, il s'exclama devant tous et les artistent eurent les yeux rivés sur elle. 

"Bien, écoutez-moi, tous ! Je vous présente Elysa, c'est elle qui désormais s'occupera de toutes les tâches et détails concernant l'entretien des locaux, des costumes et qui pourra même se charger de vous aider si vous vous sentez tendus où si vous avez un probleme quelconque de maquillage, de costume, d'acessoires, etc... J'espère que vous lui ferez bon accueil et que tout se passera pour le mieux au sein de la troupe. Alors s'il vous plaît, ne me la maltraitez pas trop, sinon vous aurez à faire à moi ! C'est d'accord ?"

Tous les artistes semblaient allez dans le sens du patron, sans qu'aucun ne fasse de réflexion sur la demoiselle qui se tenait à côté de lui. 

"Compris, patron ! Bienvenue Elysa, c'est un plaisir de t'avoir avec nous pour cette nouvelle saison !'

S'étaient-ils exclamés en voulant souhaiter la bienvenue à la demoiselle. Cependant, il y avait un détail qui chagrinait le patron, la troupe n'était pas tout à fait au complet. Il manquait son assistant, qui après tout devait être le premier à savoir qu'une nouvelle recrue avait rejoint la troupe. 

"Attendez, il manque quelqu'un ! Où est passé Haru ?"

L'un des artistes qui s'était penché vers la demoiselle pour lui serrer la main en guise de bienvenue, un sourire aux lèvres, dit au patron en se redressant.

"Oh, euh... Il s'est rendu en coulisse en disant qu'il avait besoin de se détendre un peu trente secondes après que nous aiyons commencé l'échauffement, mais ça fait bien une heure qu'il n'en est pas ressorti. Je pense qu'il doit y être encore, il a simplement dû s'endormir."

HS :Euh, je voyais une flashmob plus rythmée pour qu'ils dansent mais pas mal l'échauffement vocal xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elysa

Elysa
Membre

Féminin
Âge : 29
Inscription : 15/12/2018
Messages : 67
Zénis : 31500
Statut : Bon

Une virée en coulisses Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses Icon_minitimeJeu 14 Fév - 19:28

Hs : Oui, je pensais, mais c'es tle premier truc qui m'est venu en tête ^^ Par contre, l'Haru, il a fini dans la réserve et il est complètemetn cuit xD

En entendant les horaires de la douche, elle trouvait que le moment où il n'y avai tpersonne était trop tard ou trop tôt, mais ce n'était aps grave, elle allait tenir ses engagements, de toute façon, elle n'était pas obligée de nettoyer tout le temps cet endroit, tant que c'était propre une ou deux fois par semaine, c'était déjà bien. Il lui dit ensuite qu'il allait lui trouver ce qu'elle recherchait comme collocataire de tente, ce qui la fit sourire.

"D'accord, j'ai hâte de voir ce qu evous avez à me proposer. Oh par contre, pour tout ce qui est nettoyage, il faudra que vous me montrer où ce trouvent les produits, sinon je vais avoir d ela peine à faire faire tout briller"

Une fois arrivés au chapiteau, le démon lui répondit que non, que ce n'était aps son anniversaire, ce qui fit alors ce demander la miss de quoi il s'agissait. En entendant la réposne d'un des employés face à la question du patron, elle pu comprendre que la personne à qui avait il avait confié les lieux, semblait s'être amusé à en faire qu'à sa guise.

"Je... Je suppose qu'il voulait bien faire, non ?"

Dit Elysa en tentant de calmer le démon, car elle pensait qu'il était énervé par l'initiative de son assistant, ce qu'il y avait de quoi, car s'il lui avait confié le chapiteau, ce n'était pas pour en faire n'importe quoi, enfin c'était ce que pensait la demoiselle. Enfin bon, au final, il ne semblait pas si en colère qu'elle le pensait, d'ailleurs, il en profita même pour la présenter, ce qui la fit alors rougir, surtout lorsque tout le monde lui souhaita la bienvenue en ayant l'air très enthousiaste.

"Euh... Merci pour votre accueil ! J'espère qu'on s'entendra bien et qu'on pourra faire de grandes choses tous ensemble !"

Bien qu'elle était toute timide, elle espérait être asssez convaincante pour leur montrer qu'elle était motivée à travailelr avec eux, d'ailleurs, elle ne savait pas si ce qu'elle venait de dire ce disait, mais le coeur y était, donc c'était le principal, non ? Faisant un sourire à l'assemblée, elle semblait être contente d'être là, mais également contente qu'ils ne lui posent pas de questions trop indiscrètes, bien qu'elle pensait que lorsque Chester ne serait plus là, ils en profiteraient sûrement pour lui poser bon nombres de questions assommantes. C'est ensuite que l'excentrique fit remarquer qu'il manquait quelqu'un et il ce mit à le chercher. La personne qui manquait devait sûrement être son assistant et si c'était le cas, il était vrai qu'en effet, elle puisse le rencontrer.

"Oh, il devait être vraiment très fatigué pour s'endormir sur son lieu de travail ! J'espère qu'il n'est pas malade comme les deux autres artistes"

Elysa semblait être un petit peu inquiète pour le second de Chester. Elle voulait donc le rencontrer assez rapidement pour e^tre sûre qu'il ne lui soit rien arrivé. Voilà qu'elle venait à peine d'arriver que déjà elle s'investissait, comme quoi, elle ne perdait pas son temps.

_________________
Une virée en coulisses 57897211
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 94
Zénis : 45500
Statut : Neutre

Une virée en coulisses Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses Icon_minitimeVen 15 Fév - 20:49

Chester n'en voulait pas à son assistant pour ce qu'il avait décidé à sa place et le fit savoir à la demoiselle lorsqu'elle lui en parla. En même temps, il lui dit également qu'il l'informerait sur le matériel adéquate d'entretien en temps voulu.

"Oh, je ne lui en veux pas pour ça. Après tout, ils s'échauffent, c'est le principal. Quand au matériel, je te l'indiquerais au moment voulu. A vrai dire, il est un peu éparpillé par tout."

Puis il soupira en entendant ce que savait l'artiste à son sujet, il n'était pas contre le fait que son assistant prenne une pose mais là, une heure alors qu'il devait avoir déjà fais une pause plus tôt, c'était quand même un peu limite. Le patron posa ses mains sur ses hanches, l'air mitigé et pensif.

"Mais qu'est-ce qu'il peut bien faire depuis une heure ? S'il s'endors souvent comme ça, ça ne va pas le faire du tout."

Puis Elysa fit une remarque qui fit changer Chester d'expression, moins à cheval sur les créneaux horaires, il finit par croire qu'elle devait sûrement avoir raison. Ce qui n'allait pas non plus enchanter le patron, car il n'avait pas envie qu'un autre membre de plus tombe malade et pour son assistant, ce n'était pas du tout le moment.

"D'habitude il n'est jamais fatigué à ce point, mais si c'est le cas, il aurait mieux fait de me dire que faire mon travail était trop dur pour lui. Malade ? Je ne l'espère pas, sinon ça deviendrait une épidémie et on devrait stopper tout le cirque pendant un mois. Viens, on va voir ce qu'il en est et comme ça il pourra t'ajouter à l'effectif des employés du cirque."

Fit le démon à Elysa avant de se diriger vers les coulisses, entrant ensuite par l'entrée des artistes de la piste. Une fois à l'intérieur, il empruntait l'un des deux couloirs menant d'abord à la réserve, on ne sait jamais où il pouvait être parti et l'idée de le revoir encore boire comme hier ne l'enchantait guère. L'ambiance était plutôt feutrée, les murs bordés par le haut de rideaux de velours rouge opéra étouffait le bruit, presque comme si les couloirs étaient insonorisés au fur et à mesure qu'ils avançaient. Enfin, la porte de la réserve se présentait à eux, la patron de cirque l'ouvrit pour y jeter un coup d'œil mais il n'y avait personne, tout était rangé, fermé à clef et il n'y avait aucune odeur d'alcool dans l'air.

"Bon, il n'est pas là, c'est déjà une bonne chose. Enfin, maintenant il ne nous reste plus qu'à fouiller dans un autre coin."

Il referma la porte et recommença à chercher, regardant de tous les côtés calmement. Puis il ouvrit une des portes à sa droite, mais il se prit immédiatement un manche d'éventail en pleine figure lorsqu'il passa sa tête entre la porte et le mur.

"Aouch ! Mais qu'est-ce que..."

"Hiiii ! Pas de garçon ici, c'est la loge des filles ! Oh, zut c'est vous... !"

En effet, quelques artistes féminines étaient en train de se changer dans une loge aux air de boudoir rose et noir. Entre celles qui enfilaient tout juste leur bas coutures, résille et celles qui dégrafaient leur corset, le patron se sentait quelque peu gêné d'avoir fait irruption s'en s'en être souvenu. Il recula un peu la tête en arrière dans l'ouverture de la porte, gardant une main sur la poignée sans entrer et posa son autre main gantée sur ses yeux pour ne rien voir, par respect pour elles.

"Veuillez m'excuser mesdemoiselles ! Je me suis trompé de porte, nous cherchons Haru, est-ce que l'une d'entre vous l'aurait vu passer dans le coin ?"

"Non, désolé ! Pas dans ce coin-ci en tout cas, mais peut-être qu'il a prit l'escalier pour monter à l'étage du dessus."

"Bonne idée, merci  et encore désolé, je vous laisses vaquer à vos occupations !"

Et le patron referma la porte, se frottant le front une fois qu'il se retourna vers Elysa.

"Je devrais renforcer un peu plus ces serrures, elles sont tellement vieilles qu'elles vont finir par lâcher un de ces jour et n'importe qui pourra rentrer."

Le démon se mit à chercher à nouveau, tandis que dans le coin opposé à lui, vers une petite porte que l'on ne distingue que du coin de l'œil, un bruit de gémissement léger traversait s'échappait de celle-ci.

HS : J'enchaîne avec Haru donc x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru

Haru
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 75
Zénis : 36000
Statut : Bon

Une virée en coulisses Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses Icon_minitimeDim 17 Fév - 17:30

Notre joyeux luron s'était levé avant l'aurore afin d'effectuer les tâches habituelles de son patron. Il s'était chargé de réveiller tous les membres de la troupe à coup de tambour tout en paradant sur le chemin principal entre les tentes et avait passé toute la matinée à faire les autres tâches pour lesquelles il s'était porté volontaire. Puis, il prit sa pause déjeuner comme tout les autres, mais un peu plus à l'écart, dans les hautes herbes du terrain. Depuis qu'ils avaient élu domicile à la campagne, Haru se sentait particulièrement bien car même s'il avait réussit à aimer la ville lorsqu'il déménagea, l'air frais et le calme reposant de la campagne le ravissait toujours. Il était bien le seul d'ailleurs, à se sentir enthousiaste d'avoir quitté le bitume et les rues pavées pour une vaste étendue de jardins en fleurs et de végétation abondante. Après avoir bien mangé, le jeune homme se rendit sous le chapiteau affublé d'un haut de forme noir et d'un spencer rouge qu'il avait emprunté à son chef et qui était bien évidemment un peu grand pour lui. Il voulait qu'on le prenne au sérieux mais en le voyant ainsi, beaucoup des artistes ne purent s'empêcher de rire avec un tel accoutrement qui n'était pas à sa taille. Mais lorsqu'il sortit la clef de la réserve ainsi que le fouet du patron, les personnes qui avaient rit de lui se tenaient maintenant à carreaux car ils s'étaient rendus compte qu'il disait la vérité. Alors, Haru surveilla d'un œil de lynx les échauffements, puis eu soudainement l'idée d'en faire un collectif afin de les préparer au prochain spectacle. Il n'en savait pas le thème mais il était sûr que tout le monde allait devoir particulièrement bien s'échauffer pour ce prochain spectacle, car quand le patron en parlait, c'était avec grandiosité. Les artistes non plus ne savaient pas ce qu'il mijotait, mais se disaient qu'ils allaient bientôt le savoir. C'est ainsi qu'Haru fit faire un flashmob rythmé à tout le monde qu'ils devaient répéter plusieurs fois d'affilée avec 2 minutes de pause entre les deux pour reprendre leur souffle. Cependant, il ne se joignait pas à la fête, ce qu'un des artiste en le voir faire ne comprenait pas.

"Et toi ? Tu ne viens pas ?"

"Non, je... J'ai besoin de me détendre trentes secondes, excuses-moi..."


L'expression faciale du jeune homme en disait long sur son humeur, il n'était pas vraiment dans son assiette aujourd'hui. Mais pourquoi ? D'habitude il était toujours joyeux et plein de vie, mais il était vrai que depuis hier, il commençait à être moins enjoué. Il se rendit donc en coulisses assez vite, d'abord dans la réserve pour s'y enfermer car il ne risquait pas d'y avoir du monde. Puis, il sortit son téléphone portable.

"J'appelle ? Je n'appelle pas ? J'appelle ? Où je n'appelles pas... Oh, qu'est-ce que je vais pouvoir leur répondre si jamais ils me posent des tas de questions ? Bon..."

Mais le jeune homme appela et colla son téléphone portable à son oreille, un peu nerveux en entendant le répondeur sonner.

"Moshi Moshi, oui ?"

"Moshi Moshi, Sato ? C'est moi."

"Haru ? Oh, que ça me fais plaisir de t'entendre à nouveau ! On se demandait ce que tu devenais, comment ça se passe chez toi ?"

"Oh, bien, je m'occupe de gérer tout le monde aujourd'hui. Et vous ?"

"Tout va bien, mais y a-t-il une raison particulière qui t'a fais nous appeler ?Tu n'as pas de problème au moins ?"

"Oh non, c'est juste que..."

"... qu'on te manque ? Ne t'en fais pas, tu nous manques aussi ! Haha !"

"Oui, un peu mais aussi parce que... Dis, est-ce qu'il y aurait quelque chose que vous me cacheriez ?"

"Si tu veux parler de ton cadeau d'anniversaire, ça ne sert à rien de me demander. Mes lèvres sont cousues !"

"Non, je voulais dire... Si par hasard, quelqu'un ne vous aurait pas envoyé quelque chose de précieux où d'illégal dont vous ne pourriez parler à personne.

"De précieux et d'illégal ? Haru, nous ne sommes pas des traficants, qu'est-ce qui te prends de dire ça ? Et puis, pourquoi voudrais-tu que l'on te cache quelque chose ? Hm ?"

"Oui, pardon, c'était idiot de ma part de te le demander... Je vais te laisser, passes le bonjour à grand frère, bye !"


Le clown en blanc raccrocha, rangeant son téléphone dans sa poche tout en soupirant. Il avait bien été bête de croire que ses rêves pouvaient êtres vrais, mais dans un autre sens, il en était aussi soulagé. Il se dirigea vers la porte de sortie et la referma derrière lui, mais il manqua de tomber en arrière, s'étant finalement rattrapé contre la porte. Il avait la tête qui tournait.

"Ooh, je me sens bizarre... Je n'ai peut-être pas assez bu ce midi..."

Persuadé qu'il ne devait s'agir que de ça, il se mit en route pour chercher à boire, n'ayant même pas pensé à retourner dans la réserve où il aurait pu se servir de l'eau. Il marchait d'une façon assez bancale tout en se tenant la tête pour éviter qu'elle ne tombe, car oui, il avait l'impression que celle-ci allait se décrocher de son cou à tout moment. Puis il s'effondra petit à petit dans une pièce servant pour ranger tous les objets anciens ayant appartenus au cirque du passé, dans des cartons sépia. Haru avait alors la face contre terre, la forme de la pièce se tordant dans tous les sens à cause de sa vision brouillée par son cerveau qui visiblement, semblait déconner un peu.

"Qu'est-ce qui m'arrive... ?"

Et paf ! Alors qu'il semblait s'être évanouit, deux cartons poussiéreux chutèrent, pour rebondir sur sa tête et laissèrent un nuage de poussière épais autour de lui. Et avec le peu de chance qu'il avait, personne n'allait le trouver car la porte était vraiment très étroite, ce qui fait qu'elle était bien souvent quasiment invisible à l'œil des passants du cirque.

_________________
Une virée en coulisses Omd5
La vie est trop courte pour pleurer
Thème 1
Thème 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elysa

Elysa
Membre

Féminin
Âge : 29
Inscription : 15/12/2018
Messages : 67
Zénis : 31500
Statut : Bon

Une virée en coulisses Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses Icon_minitimeDim 17 Fév - 23:23

Elysa était contente qu'il ne soit pas fâché. Par contre, il semblait vraiment inquiet pour son assistant,. Il lui dit également que d'habitude, il n'était jamais fatigué et que si tout le monde commençait à être malade, il allait falloir fermer le cirque durant un mois, ce qui n'allait pas être bon ni pour les artistes, ni pour les affaires, ce que la jeune femme comprenait tout à fait.

"Oh, dans ce cas, j'espère que c'est just eun petit coup de fatigue temporaire, il ne doit sûrement pas être bien loin"

Elle tentait de rassurer le démon comme elle le pouvait. Leurs recherches amenèrent à la réserve, un endroit où le patron du cirque avait peur qu'il s'y rende, mais l'endroit semblait être désert, l'assistant n'était donc pas dans le coin et Chester semblait être rassuré. Ils continuèrent leur parcourt en entrant par mégarde dans la loge des femmes, où, surprise, Elysa dû ce retenir de rire lorsque son guide ce prit un coup d'éventail sur la tête, tellement c'était inattendu. Bon, elle, elle ne risquait rien, puisque c'était une demoiselle, mais il était vrai qu'entrer à l'improviste dans ce genre d'endroit n'était aps très bien vu et encore moins pour un homme. Après avoir eut les informations qu'il désirait, le démon fit une réflexion qui sauta tout de suite dans l'oreille de la miss qui l'accompagnait.

"Oh, si vous voulez, quand j'aurais un moment, je m'en occuperais"

Alors qu'elle allait suivre l'homme dans les hauteurs, elle entendit un bruit qui la fit un peu sursauter, car elle ne s'y attendait aps. Il était à peine audible, masi juste assez pour être entendu si on n'avait pas de problèmes auditifs.

"Monsieur Loyal, attendez je vous prie !"

S'exclama Elysa en lui tirant légèrement la manche pour avoir son attention. Ceci étant fait, elle le lâcha, pusi ce dirigea en direction du bruit. Au début, elle pensait qu'il n'y avait rien, mais en touchant le mur et en laissant glisser ses mains dessus, elle pu trouver une poignée, ce qui la surprit. Voyant alors qu'elel était légèrement entrouverte, voir pratiquement fermée, elle poussa pour entrer à l'intérieur et eut un hoquet de surprise en voyant la scène qui ce déroulait devant ses yeux.

"Monsieur Loyal ! Venez vite ! Je crois avoir retrouvé votre assistant et il a besoin d'aide de toute urgence !"

Cria presque Elysa en paniquant légèrement devant l'urgence de la situation. Dans la pièce, il y avait beaucoup de poussières et des cartons, mais parmi eux et surtout sous les cartons, ce trouvait des pieds qui en dépassaient et même si elle ne le connaissait pas, elle craignait tout de même que le jeune homme soit mort, enseveli sous lsous les décombres et ne sachant pas trop ce qu'elle devait faire, elle attendait que Chester vienne à sa rescousse.

_________________
Une virée en coulisses 57897211
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 94
Zénis : 45500
Statut : Neutre

Une virée en coulisses Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses Icon_minitimeLun 18 Fév - 14:31

Pourquoi ne pas tester ce que la demoiselle savait faire en lui confiant la tâche de changer la serrure de la loge des filles ? Cela semblait une bonne idée, le patron lui dit alors qu'il acceptait.

"C'est entendu, je te laisserais faire. Mais ne te blesse pas en utilisant les outils."

Mais alors qu'il allait monter les premières marches de l'escalier menant à l'étage supérieur, il sentit Elysa lui tirer la manche en l'appelant. Intrigué, le démon s'arrêta et tourna la tête vers elle pour l'écouter.

"Qui y a-t-il ? Je marche si vite que ça ?"

Il ne s'agissait pas de ça, non, mais plutôt de l'objet de leur recherche. Ne le sachant pas encore, Chester descendit de sa marche et la suivit jusqu'à une porte très bien cachée. Il ne l'avait même pas vue, quel comble pour un propriétaire de cirque installé depuis dix ans. Il la vit rentrer et ce qu'elle lui cria presque en arrivant le fit immédiatement venir. Elle venait de trouver son petit assistant et d'après ce qu'elle disait, il était en très mauvaise position, que se passait-il ? Quand Chester entra à son tour dans la pièce, il dû d'abord se couvrir la bouche à cause de la poussière qui le faisait tousser et qui lui piquait les yeux. Lorsque celle-ci disparut, elle laissa place à une scène qui fit monter la nervosité du démon.

"Ce n'est pas vrai ! Que s'est-il passé ici ?!"

Et dès qu'il se rendit compte que le jeune homme était bloqué sous les décombres, il s'y précipita  pour retirer une à une les cartons lourds qu'il jeta bruyamment à côté de lui en attendant de le dégager de là, à genoux.

"Haru ! Est-ce que ça va ? Dis quelque chose si tu peux !"

Mais rien ne semblait sortir de la bouche du jeune homme, ce qui commença à inquiéter le patron qui se disait qu'il avait peut-être pris un coup sur la tête. Restait à voir si le choc n'avait pas été trop dur et lorsqu'il finit par dégager tous les cartons, il souleva légèrement la tête du jeune homme en constatant avec stupéfaction qu'il était bel et bien inconscient.

" Haru, réveilles-toi ! Je t'en prie ! Rah... Cela ne sert à rien, il ne m'entends pas. Mais, ce sont mes affaires..."

Dit-il en remarquant que le jeune homme lui avait emprunté sa veste rouge ainsi qu'un de ses chapeau à terre désormais. Il avait sans doute voulu que les autres le croient quand ils leur donnerait les ordres à suivre, ah, le patron se rendait compte qu'il aurait peut-être dû les prévenir en premier, cela aurait évité qu'il ne s'en donne la peine. Toute fois, même si ses affaires avaient un peu souffert à cause du choc, ce n'était pas grave, au contraire c'était une chose rassurante car elles avaient amortis un peu la chute des cartons sur le jeune homme en le protégeant un peu. Tout en lui retirant sa veste pour regarder s'il n'avait pas de grosse blessure où d'os cassés, Chester s'adressa à Elysa.

"Par chance, on dirait que les vêtements ont amortis sa chute. Elysa, peux-tu aller me chercher de l'eau ainsi qu'une bouteille d'alcool, assez fort, dans le mini-bar de la réserve, s'il te plait ? Tiens, je te passe la clef. Je vais essayer de le réveiller comme je peux."

Il claqua des doigts et la belle clef en or ancienne apparu de nulle part pour se glisser dans la poche de son tablier de servante. Pendant ce temps-là, il examinait toujours l'état de son assistant, qui ne semblait pas avoir de blessures apparente ni trop de bleus au niveau de la partie supérieur de son corps grâce à la veste. En revanche, ses jambes avaient dû en prendre un coup, mais il ne pouvait pas vraiment le vérifier, pour cela il fallait attendre qu'il se réveille. Il posa la tête du garçon sur ses genoux pour la surélever un peu histoire qu'il n'y ait pas plus de problèmes, puis retira doucement sa main de son crâne. Soudain, une vision venant de sa main l'alerta, elle était couverte de sang sur toute la paume jusqu'aux doigts. Le patron de cirque regarda derrière la tête du garçon puis remarqua une coupure, dû aux éclats du miroir brisé au sol sur lequel Haru devait s'être cogné la tête. Il n'avait pas de compresse où de pensements sur lui, mais improvisa avec un chiffon dans un coin de la pièce qu'il vint appuyer contre sa blessure pour éviter qu'elle ne coule plus. Pendant qu'il ne bougeait pas de son poste, le démon pensait à la demoiselle, elle n'avait décidément pas de chance aujourd'hui avec lui, car son assistant, le second Monsieur Loyal du cirque ne pouvait pas l'accueillir correctement. Mais bon, il n'avait pas vu le coup venir, Haru non plus d'ailleurs et Chester restait malgré tout anxieux quant à la santé du jeune garçon. Cette situation était ce qu'il redoutait le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru

Haru
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 75
Zénis : 36000
Statut : Bon

Une virée en coulisses Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses Icon_minitimeLun 18 Fév - 18:19

Haru était toujours inconscient lorsque l'on débarqua dans la pièce en appelant au secours pour lui, donc il ne se doutait de rien. Il ne se rendait même pas compte qu'il était tombé inconscient, car sur le coup, son malaise lui faisait plutôt l'effet d'un long sommeil. Et il se mit à rêver, enfin, si ce n'était pas plutôt un cauchemar. Haru rêvait qu'il venait de se réveiller au beau milieu d'un champs rose bonbon, en sentant l'étrange odeur sucrée qui flottait dans l'air. Il se releva comme il le pouvait en voulant se tenir aux plantes de ce champs, mais quelle fut sa surprise lorsqu'il réalisa que la substance collante qu'elle dégageait lui paraissait aussi douce qu'un nuage. Hors, les champs de nuages, cela n'existait pas et encore moins de nuages roses. Toutefois, l'odeur semblait venir de là et il s'empressa d'approcher son nez des plantes roses. Tout sentait le sucre, était-ce un rêve ? Oui, sûrement, car il se rendit compte qu'il s'agissait en réalité de barbe à papa et que cela ne pouvait pas exister dans la réalité, où alors, uniquement dans les contes. Où avait-il entendu cela d'ailleurs ? Quelque chose lui disait que cette pensée lui était familière. Oui, c'était lorsqu'il avait mangé son dessert avec Haneko et que celle-ci lui avait parlé d'une sorte de clown invisible que le jeune homme prenait pour un fantôme. Il avait déjà mentionné cet endroit, mais ne se rappelait pas pourquoi. Haru en profitait donc pour grignoter un peu de sucre et cela, bien que cela soit un rêve, lui paraissait tout à fait réel et lui plaisait beaucoup.

"Ooh, je rêve... C'est trop bon !"

Le jeune homme en profita pour se balader un peu plus loin, voulant voir jusqu'où s'étalait ce vaste champs. Au bout d'un moment, Haru arriva à une impasse, une forêt très dense. Mais ce qui intrigua le plus Haru fut ce qui se trouvait à ses pied, une bande de lac très opaque qui empêchait l'accès à la forêt. Plus surprenant encore, la couleur de cette eau bizarre, noire et qui dégageait une odeur assez forte. Le jeune homme s'y pencha et pensant savoir ce que c'était, y trempa un doigt pour goûter. Il s'agissait en effet de chocolat, l'apprentie clown était de plus en plus content de rêver même si c'était un rêve bizarre. Il se sentait un peu comme Alice au pays des merveilles, mais ne se doutait pas que ce rêve allait prendre une toute autre tournure. Alors qu'il prenait un peu plus de chocolat dans sa paume pour le boire, une silhouette androgyne entièrement faite de chocolat émergea progressivement du lac près duquel il était et pencha la tête pour le regarder tout en lévitant devant lui.

"Alors ça, c'est trop bizarre !"

Tout d'un coup, la silhouette fondit sur le jeune homme et celui-ci se retrouvait maintenant couvert d'un chocolat liquide. Au début, il trouvait cela assez amusant mais déchanta vite lorsqu'il se rendit compte que le liquide le recouvrait de plus en plus jusqu'à entièrement prendre possession de son corps. Le garçon hurlait de panique, il n'arrivait pas à s'en défaire et sentait qu'il se perdait de plus en plus. Toujours dans son rêve, le jeune homme s'endormi, emporté au fond du lac de chocolat. Et quand il rouvrit les yeux, il se trouvait dans des profondeurs inconnues où l'eau était des plus normale possible. Dans un étrange décor sombre et silencieux, le jeune homme aurait souhaité avoir une torche pour voir où il se trouvait. Et comme par hasard, c'est ce qu'il trouva dans sa main droite, ah, la magie des rêves ! Il l'alluma et découvrit l'environnement autour de lui, ressemblant à une immense cabine abandonnée sous l'eau dont les murs et le mobilier étaient recouvert de sable. De plus en plus inquiet, le jeune homme s'approcha de ce qui ressemblait à une fenêtre ronde et lorsqu'il tira le rideau déchiré de partout, se rendit compte qu'il n'était pas que dans un lac. Il se trouvait dans la cabine principale d'un navire échoué au fond d'un océan. Il se disait que ce ne pouvait être qu'un rêve, car les lacs ne débouchent pas directement dans les océans et puis surtout, comment pourrait-il expliquer qu'il puisse respirer sous l'eau ? Le jeune homme se retourna en tentant de garder son calme et ce qu'il vit lui fit froid dans le dos. Sa lampe s'était braquée sur une silhouette, un corps debout dos à lui dont il ne pouvait deviner le sexe et l'age. Dont la chevelure flottante blond platine ne lui disait guère quelque chose, mais qui l'intriguait tout de même autant qu'elle l'effrayait à la fois. C'est alors que celle-ci se retourna et fonça doit sur Haru en hurlant d'une voix fantomatique, le clown lui, n'eut pas le temps de voir son visage, juste de crier de peur.

"AAAAH ! Non, pitié Monsieur le fantôme ! AAAAH !"

Une violente douleur à l'arrière du crâne le fit physiquement gémir de douleur et c'est alors que le jeune homme émergea un peu de son sommeil en toussant de l'eau salée sur le sol de la pièce dédiée au rangements. Haru distinguait à peine les choses devant lui, cependant, il vit une forme blanche, assez féminine qui le fit dire quelques mots.

"Le paradis est un maid café... ?"

Evidemment, il devait sans doute parler des habits d'Elysa qui lui rappelait ceux des demoiselles travaillant dans certains cafés à thème au Japon. Puis il entendit une voix raisonnant dans sa tête, celle de son patron sur les genoux duquel sa tête avait été posée.

"Elysa... ? Qui est-ce... ?"

Avant qu'il ne se mette à gémir de douleur à cause de sa blessure à la tête qui saignait toujours.

"Qui me tiens... Aaaah ! Ma tête, j'ai mal...!"

Le pauvre qui ne voyait pas encore assez bien pour se rendre compte que c'était son patron qui le tenait, n'était même pas au courant pour la blessure qui le faisait souffrir.

_________________
Une virée en coulisses Omd5
La vie est trop courte pour pleurer
Thème 1
Thème 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elysa

Elysa
Membre

Féminin
Âge : 29
Inscription : 15/12/2018
Messages : 67
Zénis : 31500
Statut : Bon

Une virée en coulisses Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses Icon_minitimeLun 18 Fév - 21:25

Elysa s'était mise à sourire lorsqu'il lui avait dit de faire attention avec les outils, car il ne voulait aps qu'elle ce blesse, ce qu'elle trouvait vraiment adorable de sa part. Ensuite, quand il lui demanda si c'était parce qu'il allait trop vite qu'elle lui demandait d'attendre, elle hocha négativement de la tête.

"Non, ce n'est pas pour ça ! J'ai entendu du bruit et je pense savoir où est votre assistant !"

Après être entrés dans la pièce, Elysa le regardait en train d'essayer d'écarter les cartons, avant de réaliser qu'elle devait aussi l'aider. Essayant alors d'enlever quelqeus cartons, elle faillit plusieurs fois ce couper, mais la vie d'Haru semblait être en danger, alors pourquoi ce soucier de la sienne ? Au final, Chester fini par réussir à débloquer Haru et en voyant qu'il était inconscient, Elysa commença à ce sentir mal.

"Il... Il... Il..."

Elysa tremblait un peu, n'arrivant pas à demander au patron si Haru était mort ou vivant. Même si elle ne le connaissait pas, ce n'était aps une raison pour ne pas être choquée. Il lui demanda alors d'aller chercher de l'eau et de l'alcool dans la réserve. Il y avait des choses qu'elle ignorait sur le monde extérieur, mais tout ce qui touchait à l'alcool, elle en savait un rayon à gauche ou gra^ce à ses années passées dasn l'auberge des Nilsons.

¨"D'accord ! Je fais vite !"

Utilisant son pouvoir sur sa propre personne, Elysa donanit l'impression de courir aussi vite que Sonic. Vu l'urgence de la situation, elle ne pouvait pas ce permettre de perdre du temps. Une fois arrivée dans la réserve, en ce souvenant où elle ce situait, elle arrêta son pouvoir et utilisa les clefs pour pouvoir ouvrir la porte. Ceci étant fait, elle alla fouiller dans les boissons et trouva assez rapidement ce qu'il lui fallait. Refermant le tout à clef derrière elle, Elysa utilisa à nouveau son son corps. Arrivée à l'endroit précis, elle posa les bouteilles par terre près du patron et désactiva son pouvoir du temps.

"Alors ? Il va comment ? Il s'est réveillé ?"

Demanda Elysa en s'agenouillant non loin du corps évanouit du jeune homme. Ce dernier répondit à sa question, car il ce réveilla quelques minutes après avoir posé la question. Lorsqu'il ouvrit les yeux et qu'il demanda péniblement si le paradis ressemblait à un maid café, Elysa ne su pas trop quoi répondre. Il reprit la parole en demandant qui était Elysa, car il semblait avoir entendu son prénom.

"C'est moi, je suis nouvlle"

Ce décrivant brièvement, la miss eut alors pitié pour ce garçon qui souffrait. Le scrutant en ayant l'air d'avoir mal pour lui, la demoiselle mit sa main sur la joue du jeune homme.

"Chutt tout va bien, vous avez eut un accident, mais votre patron s'occupe de vous. Tout va bien à présent"

Elle descendit sa main, qui ce retrouva sur son épaule. Tentant de calmer ses angoisses, elle créa, sans qu'il ne le voit, des mouchoirs pour les passer à Chester, qui s'occupait de soigner sa tête. Pour qu'il ne panique pas trop, et surtout pour le détendre et éviter qu'il n'angoisse davantage, elle lui chanta une jolie chanson :

https://www.youtube.com/watch?v=fBg9E5aBjIA

C'était un peu comme une sorte de berceuse, mais au moins, si cela l'endormait, cela lui éviterait de souffrir davantage. Voulant le faire penser à autre chose, Elysa jouait le rôle de l'ange en guenilles, venue à lui pour calmer ses peurs et ses doutes en lui faisant cadeau de sa jolie voix. Elle s'arrêta au bout de quelques minutes pour fixer Haru en lui faisant un sourire.

"Lorsque vous serez enfin en forme, nous pourrons être convenablement présentés"

Lorsqu'elle eut terminé de parler à Haru, elle chantonna encore un peu, de sa douce voix, puis lorsqu'elle vit que Chester avait enfin terminé de le soigner, elle arrêta et ce releva, tout en enlevant la poussière sur ses vêtements, puis elle ce dirigea vers la porte pour l'ouvrir en grand, car il ne fallait pas qu'ils restent là, ce n'était pas le meilelur endroit pour guérir convenablement de ses blessures, en tout cas, c'était ce que pensait la jeune servante.

_________________
Une virée en coulisses 57897211
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 94
Zénis : 45500
Statut : Neutre

Une virée en coulisses Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses Icon_minitimeLun 18 Fév - 22:59

En voyant la mine déconfite de la demoiselle lorsqu'elle vit Haru inconscient, Chester eu envie de la rassurer sur ce qu'elle avait devant les yeux. Après tout, cette réaction était tout à fait normale, la majorité des gens paniqueraient ou auraient peur s'ils voyait un mort devant eux. Mais fort heureusement, ce n'était pas le cas pour le jeune homme et le patron dit à la jeune fille avant qu'elle ne parte.

"Je te rassure, il n'est pas mort. Il est juste inconscient."

En la voyant partir à vitesse éclair, le patron était rassuré d'avoir engagé quelqu'un de compétent et d'assez responsable pour savoir gérer une situation qui tournait mal. Pendant ce temps-là, le démon tenait toujours le chiffon sur le crâne d'Haru. En l'entendant crier de peur, le démon fut à la fois soulagé qu'il reprenne un peu connaissance mais un peu inquiet tout de même sur son état mental, il tenta alors de le rassurer du mieux qu'il pouvait.

"Shhh... Ce n'est rien, ce n'est qu'un vilain cauchemar. Tout va bien à présent, on s'occupe de toi."

Puis lorsqu'il eut l'impression que le jeune homme ne se sentait pas bien et qu'il allait sûrement se mettre à vomir, le patron de cirque plaça une main sur son front en même temps qu'il se redressait un peu, tenant ainsi ses cheveux blancs donc le bas tirait sur le rouge à cause du sang, pour éviter qu'il ne se salisse. Mais ce fut une mauvaise surprise de le voir cracher de l'eau salée à la place, ce qui n'était pas normal. Puis il lui essuya la bouche avec un autre chiffon et laissa la tête du jeune homme retomber doucement sur ses genoux. C'est alors que la demoiselle revint avec de l'eau et des bouteille d'alcool, le patron la remercia tout en lui répondant également.

"Il a l'air plus conscient que tout à l'heure, mais je crois qu'il n'arrive pas à bien distinguer les choses pour le moment. Je te remercie pour les bouteille, on va pouvoir l'empêcher de retomber inconscient."


Et pendant que le patron ouvrait une bouteille d'alcool fort pour le rapprocher du nez du garçon pour l'aider à se réveiller complètement, il écoutait ce qu'avait répondu la demoiselle.

"Oui, c'est notre petite nouvelle. Elle fait des miracles et en connaissant vos caractères, je pense que vous pourriez bien vous entendre tous les deux."

Le démon parlait là de l'innocence qu'avaient les deux jeunes êtres en commun, c'était peut-être une des raisons pour lesquelles Chester appréciait aussi Elysa. Celle-ci s'occupait de le rassurer de son côté pendant que Chester soignait Haru comme il le pouvait en remerciant la jeune servante pour lui donner des mouchoirs utiles à la plaie du jeune homme. Elle se mit alors à chanter, avec une très jolie voix d'ailleurs, ce que le démon trouvait d'un timing parfait pour ce qu'il s'apprêtait à faire subir au jeune homme.

"Attention, ça risque de piquer un peu."

Dit Chester avant d'humidifier un des mouchoir d'alcool pour venir ensuite le plaquer contre sa blessure afin qu'elle soit désinfectée et qu'elle cicatrise mieux et plus rapidement. Il la laissait discuter avec lui, se contentant de faire ce qu'il devait faire et quand il eu finit, jeta certain mouchoirs dans une poubelle à côté et plia deux autres mouchoirs qu'il vint placer sur sa blessure et qu'il fit tenir avec un bout de scotch qu'il tira de sa manche et coupa avec ses dents.

"C'est bien, tu es un grand garçon courageux."

Une fois le travail achevé, le démon caressa la chevelure du jeune homme en guise de récompense pour avoir tenu la douleurs. Puis, il s'aperçut qu'Elysa avait ouvert la porte pour qu'ils aille dans un endroit plus adapté à la guérison de son assistant, ce qu'il trouvait fort réfléchit. Il s'accroupit alors et passa le bras du jeune homme par dessus son épaule avant de le soulever en le prenant par la taille et le creux derrière l'articulation de ses genoux.

"Accroches-toi bien, même si tu n'as pas trop de force pour pour le moment."


En moins de trois seconde, il avait le jeune homme dans les bras qu'il tenait aussi facilement que s'il faisait le poids d'un enfant puis se dirigea vers la sortie, s'arrêtant au passage près d'Elysa pour lui demander leur direction.

"Je te suis, trouves-nous un endroit où l'on pourra le poser tranquillement."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru

Haru
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 75
Zénis : 36000
Statut : Bon

Une virée en coulisses Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses Icon_minitimeMar 19 Fév - 13:43

Pendant que Chester lui essuyait la bouche avec un chiffon, Haru commençait tout juste à émerger. Il avait mal mais ne pouvait pas encore savoir ce qui lui causait cette douleur, avant que l'on ne vienne maintenir un chiffon à l'arrière de sa tête. Il se sentait saigner, se demandant comment il avait pu se blesser sans même parvenir à se souvenir de ce qui avait causé son malaise. Il ne distinguait pas très bien les formes devant lui, seulement des tâches de couleur et entendait un peu les voix encore lointaines des deux personnes autour de lui. On lui dit qu'il ne servait à rien de paniquer pour un simple cauchemar, que maintenant il allait être pris en charge mais aussi rassurantes pouvaient êtres ses paroles, le jeune homme n'arrivait pas à se souvenir de quelle personne celle qui lui parlait pouvait s'agir. C'est ensuite qu'une voix féminine arriva, semblant déposer des choses lourds à ses pieds et demander comment il allait. Pendant qu'on lui répondait, Haru restait toujours sans le savoir sur les genoux de son patron à saigner. On finit par lui parler de cette fameuse Elysa, qui se présenta aussi brièvement dans la même occasion. Le jeune homme aux cheveux blancs dirigea ses yeux vers cette forme en violet dont il arrivait maintenait à voir une esquisse d'habits de servante et sourit un peu.

"Je suis content qu'il y ai des nouveaux... Je ne serais plus le petit dernier comme ça...PFOUAH ! Ce que c'est fort, ce truc ! Aah..."

S'exclama Haru en fin de phrase lorsqu'il fut un peu réveillé par l'odeur de l'alcool fort qui lui piquait le nez. Le plan de Chester avait fonctionné, Haru n'allait pas retomber à nouveau inconscient. Après l'odorat, vint le toucher qui donna au garçon un indice de plus sur les personnes qui étaient avec lui. Il sentait la main de la demoiselle se poser doucement sur sa joue pour venir le rassurer, le pauvre, il devait vraiment avoir l'air dans un état pitoyable pour que l'on vienne le rassurer à ce point. D'après ce dont elle l'informa, il avait simplement eu un accident et que maintenant tout allait aller mieux puisque son chef s'occupait de lui. Le clown en blanc avait un peu de mal à croire Elysa car il ne voyait pas son patron s'occuper de quelqu'un avec autant d'attention, quoiqu'il était bien possible qu'il fasse des exceptions pour certains de ses membres, sans doute, il le supposait. Pour le vérifier, il porte faiblement une main au visage de la personne qui le tenait pour tenter d'en deviner l'identité, il la reposa ensuite près de lui, en se rendant compte qu'une matière poudreuse et un peu grasse s'était collée sur sa main. Un mélange de tâches bordeaux, de Kohl noir et de blanc de clown, Haru était presque sûr qu'il s'agissait de son chef. Ensuite, on le prévint que quelque chose allait le piquer un peu, Haru commença à paniquer un peu en ne sachant pas de quoi on lui parlait puis ne fut pas en mesure de retenir un lourd gémissement de douleur lorsqu'il sentit l'arrière de son crâne lui brûler.

"Haaaaaaan ! ça brûle..... ! Haiaiaie..."

Mais très bientôt cette douleur fut apaisée par les caresses sur sa tête, qu'il reconnut un peu plus comme venant de quelqu'un qu'il connaissait. Mais aussi grâce à la douce mélodie que chantait la nouvelle pour l'apaiser, ce qui marchait efficacement, le jeune homme sentit sa main se poser sur son épaule et également qu'on lui avait sourit en chantant.

"Vous avez la voix d'un ange..."

Dit Haru en s'adressant à Elysa, bercé par le son angélique de sa voix. Il se calma finalement, puis l'entendit dire qu'ils auraient tout le temps de se présenter l'un l'autre une fois qu'il irait un peu mieux. Mais comme à son habitude, Haru n'en faisait qu'à  sa tête en affirmant qu'il allait déjà mieux, ce qui lui retomba aussitôt dessus quand il sentit sa blessure le secouer lorsqu'on le redressa.

"Je vais déjà.. Mieux... Je.. Aouch! Ouh... bon, d'accord... Je vais attendre un peu avant..."

Il se sentit ensuite soulevé par la taille, chose qui fit sursauter le jeune homme car c'était vraiment inattendu. Et en un rien de temps, il s'était retrouvé plus haut qu'il n'était d'habitude, à 1m87 du sol plus précisément, ce qui lui permettait de distinguer un peu mieux Elysa qui se tenait près de la porte grande ouverte, prête à les faire sortir. Haru ne savait pas où ils allient l'emmener, mais leur fit confiance car ils devaient sûrement savoir où aller. Tout en s'accrochant au cou de son chef qu'il reconnait grâce au parfum qu'il mettait au quotidien, le jeune homme se laissa porter pour les suivre et posa sa tête contre le torse de son porteur. Mais pendant qu'ils marchaient, quelque chose d'inconfortable surprit un peu le jeune homme qui se demandait ce qu'il se passait. Il sentait des coups de boum-boum répétitifs dans son oreille qui lui faisait bouger un peu la tête, semblant venir de la poitrine de l'excentrique aux cheveux verts. Intrigué, il demanda sans gêne particulière ce que c'était.

"Ta poitrine me donne des coups... Est-ce parce que la nouvelle porte un habit de soubrette ? Chez moi, beaucoup d'hommes fantasment sur ce genre de chose... J'ignorais que tu pouvais être nerveux..."

Avait dit Haru sur un ton aussi innocent que celui d'un enfant s'adressant à son père. Lui qui ne sentait pas la gêne que cette situation aurait provoqué en temps normal chez lui, à cause du fait qu'il était encore dans les vapes. En temps normal, ce n'était pas vraiment une question à poser à son supérieur, mais vu la relation quasiment amicale qu'ils entretenaient, cela n'était pas choquant.

_________________
Une virée en coulisses Omd5
La vie est trop courte pour pleurer
Thème 1
Thème 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elysa

Elysa
Membre

Féminin
Âge : 29
Inscription : 15/12/2018
Messages : 67
Zénis : 31500
Statut : Bon

Une virée en coulisses Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses Icon_minitimeMar 19 Fév - 19:31

Elysa était bien contente de savoir qu'Haru était en vie, d'ailelrus, ce dernier le montrait très bien, avec sa réponse et ses gémissements, semblant être content qu'il y ait quelqu'un de nouveau dans le cirque. Par contre, en entendnat la réflexion de son nouveau patron, lle ce mit à sourire légèrement, semblant avoir une idée en tête.

"Dans ce cas, si nous, nous ressemblons au nivau du caractère, peut-être pourrions-nous faire une collocation.. Enfin, je ne sais pas ce que vous en pensez, mais en tout cas, cela ne me dérange pas d'être nouvelle, tant que je suis bien acceptée, comme en ce moment, ça me va bien"

Elysa était vraiment quelqu'un de simple, mais cela ne voulait pas dire qu'elle n'étit aps intelligente, loin de là, cela ce voait très bien dans sa façon de parler ou d'agir, même si elle en avait pas forcément conscience après à cause du manque de confiance en elle. Cependant, cela ne l'empêchait pas de prendre la balle au bond, pensant que même si pour le moment il n'était aps très présentable, elle pensait qu'ils pourraient dormir dans la même tente, car elle sentait qu'elle pouvait lui faire confiance. En tout cas, il semblait être moins mort et moins inconscient que tout à l'heure, donc Elysa pensait que c'était mieux ainsi, même si Chester avait dû utiliser la manière forte pour le réveiller avec l'alcool sous le nez. En entendant le jeune homme dire qu'elle avait la voix d'un ange, elle s'était mise à rougir.

"Oh, c'est gentil... Euh... Enfin... Pour être un ange, il faudrait déjà que j'en ais la beauté et que j'aie quelqu'un qui croit en moi pour que je puisse le protéger... Enfin c'est comme ça que çA fonctionne..."

Elysa ce sentait ridicule en bafouillant de la sorte, semblant être trop gênée pour et trop humble pour répondre comme le devrait une jeune femme de son âge. En l'entendant crier de douleur, elle eut mal pour lui, mais le patron s'en occupait, donc tout allait pour le mieux, d'ailleurs, le jeune homme semblait même le dire, ce qui fit sourire Elysa, surtout lorsqu'il avoua qu'il n'était pas encore totalement guéris.


"En effet, mais au moins, vous êtes honnête de l'avouer"

Prenant alors la veste et le chapeau par terre, ainsi que les deux bouteilles, elle ouvrit la porte et dès qu'il fut hors de la pièce, il lui dit de les mener dans un endroit où Haru pourrait récupérer. Ce demandant quel endroit serait le plus propice au bon rétablissement du jeune homme, elle ce dit que l'infirmerie serait bien, mais peut-être que ce n'était pas de cela qu'il avait besoin et puis, après ce qu'il lui était arrivé, il avait sûrement envie de parler pour évacuer, alors le emenr dans sa chambre ne serait peut-être pas bien comme idée, car il pourrait ce sentir abandonner. Non, non, ce n'était vraiment pas une bonne idée, il fallait qu'elle réfléchisse et vite ! En chemin, elle pu entendre la réflexion du clown blanc, ce qui la décevrait, si c'était vraiment ce qu'il ressentait à son égard.

"Il doit juste avoir peur pour vous, rien de plus"

Voulant changer de sujet, elle utilisa très légèrement son pouvoir du temps sur les affaires de Chester, pour les remettre en bon état, mais puisqu'elle faisait cela discrètement, cela ne ce voyait sûrement pas. Ensuite, elle mit le chapeau et la veste, mais cette dernière traînait presque derrière elle, car elle était beaucoup trop grande pour la jeune femme.

"Plus tard, il faudra me montrer où ce trouve la tente où ce trouve la machine à laver et la table de repasage, car tout ceci a vraiment besoin d'un bon nettoyage"

Pendant un très cours laps de temps, elle se sentait exister, être quelqu'un d'important à cause des habits du maître des lieux, mais elle ne les portait que parce qu'ils étaient bon pour la machine à laver, sinon elle ne ce serait jamais permise. Une fois arrivés à la cantine, elle désigna une table libre ou s'asseoir, même si elle n'en avait pas vraiment besoin, car toutes les tables étaient encore vides.

"On est au bon endroit pour qu'il reprenne des forces et pour qu'on puisse discuter et faire les présentations, d'ailleurs, si je puis vous préparer un petit quelque chose pour vous retaper, il ne faut aps hésiter, d'ailleurs, vous aussi n'hésite pas monsieur Loyal"

Sans s'en rendre compte, Elysa faisait un peu de zèle dû à son ancien boulot d'esclave, donc de ce fait, elle avai tun peitt défaut professionnel, qui en soit, était plus une qualité qu'un inconvénient pour tout ceux qui l'entouraient et le pire était qu'elle ne s'en rendait pas compte, car elle avait trop envie de ce rendre utile. Espérant que son idée serait bonne, elle attendit une réaction de la part des deux hommes.

_________________
Une virée en coulisses 57897211
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 94
Zénis : 45500
Statut : Neutre

Une virée en coulisses Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses Icon_minitimeMer 20 Fév - 21:38

Chester trouvait la proposition d'Elysa très pertinente car avec leur deux caractères, il serait en effet facile de les mettre en collocation tous les deux sans que cela dégénère en bagarre. Cela ne lui poserait pas de problème de son côté, au contraire, si l'un des deux avait besoin d'aide en pleine nuit, l'autre pourrait lui porter secours. Mais comme il ne s'agissait pas que de son avis a lui, le patron répondit à la demoiselLe avant de s'adresser ensuite à Haru.

"C'est une très bonne proposition, je pense que ce serait parfait. Qu'en dis-tu, Haru ? Bien sûr, tu as le droit de ne pas être d'accord, c'est ta tente après tout."

Pendant qu'il les avait laissé échanger un peu au sujet de sa voix et de l'état du clown, Chester avait soulevé Haru dans ses bras pour aller ailleurs avec pour guide la nouvelle. Cependant alors qu'ils marchaient, une remarque à laquelle le patron ne s'était pas du tout attendu et qui venait de sortir de la bouche du clown en blanc le fit sursauter. 

"Euh.. Mais..Non, enfin ! Pas du tout, je ne suis pas comme ces messieurs ! Ce n'est pas mon genre.. Et puis de toute façon, d'où sors-tu ces informations ?"

Puis il secoua la tête et eu l'air de justifier cela par ce que disait Elysa.

"Oui, voilà ! C'est tout à fait ça, j'ai eu peur que tu ne finisse a l'hôpital. Au fait, comment est-ce arrivé ?"

A l'entendre parler, on pouvait croire qu'il était juste inquiet comme n'importe lequel parent le serait pour son enfant, cependant, il avait quelque chose dans la voix du patron de cirque qui feignait de le trahir un peu. Pendant qu'ils suivaient toujours Elysa, Chester constata que celle-ci c'était également amusée à enfiler ses vêtements, ce qui le fit rire du nez. Loin d'être en colère, il la laissa faire ce que bon lui semblait avec et acquiesça lorsqu'elle lui émit le souhait de vouloir les passer à la machine.

"Oui, je te montrerais. C'est facile, il s'agit de la plus bruyante de toutes, où sinon, tu peux les remettre à la lingère."

Il la suivit jusqu'à la cantine et alla près de la table que la demoiselle leur avait choisit, puis il déposa Haru en premier sur une des chaises avant de s'asseoir sur celle d'en face. Il tourna ensuite la tête vers Elysa et lui répondit lorsqu'elle eut finit de parler, puis s'adressa vite fais à Haru.

"Je n'y aurais pas songé moi-même, c'est vrai que vous avez besoin de manger pour reprendre des forces. Pour moi, ce ne sera que du saké, s'il te plait. Haru ?"

Dit-il en croisant ses bras calmement, tout en regardant la réaction du jeune homme.


Dernière édition par Chester le Sam 23 Fév - 21:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru

Haru
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 75
Zénis : 36000
Statut : Bon

Une virée en coulisses Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses Icon_minitimeSam 23 Fév - 21:40

Voilà une chose qui surprisit le jeune homme, une colloctation. Haru regarda Chester, puis Elysa, trois fois de suite avec un air un peu perdu avant que tout se reconnecte dans son cerveau. Comme la nouvelle allait sûrement loger ici, on lui avait peut-être demandé si elle souhaitait vivre en collocation où seule. Elle semblait si habituée à ne pas être difficile qu'elle n'avait sans dotue même pas remarqué qu'elle venait de demander de dormir dans la même tente qu'un garçon, ou bpeut-être cela ne lui importait-il que peu ? Haru répondit donc à son patron, puis s'adressa à Elysa.

"Oh, moi cela ne me dérange pas. Au contraire, j'ai toujours eu l'habitude de ne pas dormir seul, bien que c'était uniquement avec des garçons. Tu as beaucoup d'affaires avec toi ? Parce que si c'est le cas, il va falloir que je range un peu mieux mon étagère car comme j'étais seul ju'squ'à là, j'ai eu tendance à un peu m'étaler."

Ensuite, elle lui bafouilla quelques phrases d'humilité quand au fait qu'il lui ai dit qu'elle chantait comme un ange, ce que le jeune homme ne comprenait pas trop. Pour lui, il n'y avait pas de honte à avoir car il trouvait qu'elle avait un physique plutôt avantageux loin d'être déplaisant pour les yeux. Puis, une fois qu'il marchaient vers leur nouvelle destination, Chester répondit à l'intérogation du jeune homme au sujet de ses battements de coeur. Sans éprouver la moindre gêne, il regarda son patron innocemment dans les yeux avant de reposer sa tête contre lui et répondit. 

"Oh, d'accord. Mais c'est quoi ton genre alors ? Quand à comment je sais cette information, c'est simple. Mon grand frère travaille en ville et reviens souvent avec des prospectus pour les maid cafés que les serveuses habillées en servantes donnent aux passants pour faire de la publicité pour leur café. Du coup, il y avais souvent ces prospectus qui trainaient dans la poche de sa veste quand il rentrait à la maison."

Ensuite, il entendit la supposition de la demoiselle, ce qui le fit regarder dans le vide en réfléchissant quelques secondes. Puis il eu le réflèxe de lever la tête vers son patron avant de passer son autre bras autour de son cou pour lui faire un petit câlin amical.

"Peur ? Oh, mais j'ai juste un peu mal au crâne et le cerveau un peu sonné, mais sinon je vais mieux. Tout va bien."

Il lâcha ensuite son patron lorsqu'ils arrivèrent finalement à la cantine et qu'il le déposa sur une chaise de la table qu'Elysa leur avait choisit. Et pendant qu'elle leur demandait ce qu'ils souhaitaient manger et que le patron donnait sa réponse, Haru, lui, réfléchissait. Finalement, il répondit à la demoiselle. 

"Je voudrais manger quelque chose qui ai du goût et qui soit bien chaud. Si j'ai bien compris, vous serez en charge de plusieurs de nos tâches quotidiennes au cirque ? Excuses-moi mais, comme nous allons sûrement être colocataires, est-ce qu'on peux se tutoyer ?"

Le jeuen homme regardait la servante avec un regard tout innocent et calme, typique de quelqu'un qui venait de se prendre un énorme coup sur la tête et qui se sentait faible. Il pensait déjà à comment il allait se présenter une fois qu'elle serait revenue avec son plat, puis se tourna vers son chef pour lui répondre à une questions qu'il lui avait posée un peu avant et qui était quand même intéressante. Cependant, ce qu'il allait entendre n'allait peut-être pas le satifaire entièrement, Haru se frotta la tête et fit un petit sourire idiot tout en ayant l'air sincère. 

"Bein, en fait...Je ne me rappelle pas du tout ce qui s'est passé avant que je ne me réveille ensevelis sous les cartons. En revanche, j'ai la vague impression de m'être évanouis avant que tout ne me tombe dessus car je ne me rappelle pas avoir sentit le tout s'écrouler sur moi."

Haru ne se souvenait vraiment de rien, c'était la triste vérité. Et cela, en dehors du fait que celà allait sans doute contrarier son patron, l'enervait un peu également. Il avait beau essayer de se ressacer tout ce qui s'était passé avant, rien ne lui venait à l'esprit.

_________________
Une virée en coulisses Omd5
La vie est trop courte pour pleurer
Thème 1
Thème 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



Une virée en coulisses Vide
MessageSujet: Re: Une virée en coulisses   Une virée en coulisses Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Une virée en coulisses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Dragon Ball Evolution :: RPG :: Planète Terre :: Campagne-
Sauter vers: