AccueilPortailBoutiqueFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Haru

Haru
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 76
Zénis : 36000
Statut : Bon

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Icon_minitimeSam 15 Déc - 13:56

HS : Désolé, d'habitude je réponds directement mais je me suis endormie à 16H30 jusqu'à ce matin xD


Haru avait envie de rire lorsque Chester lui palpa le buste et le dos en cherchant la clef, le petit clown était très chatouilleux, à son grand malheur. Bien que le fait qu'il ait les mains froides le fasse sursauter de froid à chaque fois, le garçon ne voulait pas se laisser faire et de ce fait se mit à gigoter dans tous les sens afin de le fatiguer. Mais ce n'est pas ce qui l'érinta, si bien qu'il fut juste assez agacé pour coller sa main contre la bouche du jeune homme afin qu'il taise ses gémissements tandis que le patron de cirque était subitement attiré par autre chose. Les aller-retours succints qu'il avait en plus du sourire bizarre sur son visage firent tilt à Haru qui voyait déshormais ce qu'il avait en tête. Dès qu'il essaya de lui retirer la bande de cuir qu'il avait autour de ses hanches, le garçon eu le réflexe de se débattre comme il le pouvait en espérant qu'il finirait par lâcher prise.

"H-hé c'est à moi, ça ! Pas touche !"

S'était automatiquement exclamé le jeune homme en ramenant ses jambes contre lui pour ensuite faire percuter ses semelles  contre le thorax du patron afin de le faire reculer un peu.  Ce qui fut le cas, mais encore une fois son chef avait le dessus puisqu'il finit par entendre d'où venait le bruit de la clef qu'Haru détenait toujours, dans sa chausse gauche. Et le sourire ambigü qu'il affichait en gagnant celle-ci le fit immédiatement réagir, Haru attrapa alors de sa main gauche l'une des bretelles de Chester pour se redresser vivement jusqu'à avoir sa tête par dessus son épaule et de l'autre, déroba le noeud d'Haneko à son poignet. Dans sa lancée, le garçon avait pris assez d'élan pour passer son buste au dessus de son chef et atteignit enfin le haut de la caisse, il s'accrocha au rebord en câlant ses bras au dessus de celle-ci et souleva en l'air le noeud en signe de victoire.

"Je l'ai, Yahou !"

Cependant son moment de gloire fut de courte durée car à peine eu-t-il le temps d'humer l'air frais de l'exctérieur que quelque chose se colla à son dos en remontant jusqu'à sa gorge. C'est alors qu'il sentit qu'on l'attrapait au ventre pour le faire chuter à nouveau dans le fond de la caisse, parmi les ballons éclatant sous son corps. Mais Haru ne s'était qu'à moitié laissé faire, il résista comme il le pouvait à la force qu'il l'entrainait vers l'arrière en se penchant vers l'avant, les genoux collés au fond de la caisse et les ongles plantés dans le bois de celle-ci comme un chat qui ne voudrait pas se laisser manipuler par des enfants. Pourtant, malgré sa volonté de résister il ne put empêcher une main de venir lui ouvrir la bouche de force pour se retrouver avec un entonnoir dans la bouche, la tête en arrière et le nez vers le ciel. Le regard du son chef juste au dessus lui à le regarder pendant qu'il avait le gosier ouvert commençait à lui faire froid dans le dos car bien qu'il était toujours saoûl, la force qu'il employait lui paraissait démeusurée, car incroyablement plus forte et stricte que d'habitude. Un liquide plutôt collant et épais se mit à couler dans le gorge du garçon qui fut bien obligé par réflexe de l'avaler sans pouvoir s'y opposer, sans savoir ce qu'il ingurgitait. Une fois qu'on lui retira le cône pour qu'il puisse enfin respirer, Haru se mit à tousser la tête vers le sol, à quatres pattes dans lu cube de bois qu'il maintenant une châleur constante. Ce qui fait que le jeune homme commença a avoir quelques gouttes de sueur qui perlèrent le long de son menton, mais quant bien même celà lui était désagréable il tint bon et sans prévenir, donna un coup de pied en arrière,  pile poil entre les jambes de son supérieur. Le jeune apprenti profita alors de l'inattention de celui-ci pour échanger les places avec lui et vint le pousser contre le bord de la caisse, restant derrière lui en riant par le nez à son tour.

"Alors, on fait moins le malin maintenant ? Hein ? On va voir si çi ça te plait toujours autant dans l'autre sens. "

Dès qu'il termina sa phrase, le jeune homme prit un des ballons et vint le compression pour le fraire éclater sur la nuque de Chester. Puis, il fouilla dans l'une des poches de son pantalon rayé vert et noir, en sortit un ciseaux et coupa les bretelles de son supérieur pour ensuite tirer sur sa chemise comme un malade. Visiblement, il semblait vouloir lui retirer mais n'allait pas y arriver de cette manière, c'est lorsqu'il réalisa qu'il fonçait sans réfléchir qu'il se frappa la tête et déboutonna le reste de celle-ci et la jeta dans la caisse. Haru prit de nouveau un autre ballon qu'il fit grincer le long de sa colonne vertébrale en descendant vers le bas et le perça, un sourire satisfait aux lèvres.

"Alors, c'est désagréable, hein ?"

Soudain, Haru eu l'impression de recevoir un coup énorme sur la tête qui le fit retomber sur les fesses au fond de la caisse. Une affreuse migraine, qui finit par passer lentement ramena le jeune éméché à lui-même, comme s'il avait subitement retrouvé ses esprits, avec une sensibilisation aux bruits bien sûr. D'ailleurs, il ne supporta pas trop le bruit du dernier ballon qui éclata sous sa jambe, ce qui lui fit poser une mains sur son front en se plaignant.

"Aaah, ma tête... Mais, qu'est-ce que je fais ici ? Et pourquoi fait-il aussi froid alors que je...Aaah !"

Visiblement, le jeune homme venait de s'apperçevoir qu'il était à moitié dénudé, ce qu'il tenta de réparer en essayant comme il le pouvait de remettre son kimono en place. C'est lorsqu'il eu finit qu'il sortit de la caisse, remarqua le noeud rouge dans sa main et vit son patron à moitié éffondré sur le rebord de celle-ci.

"Mais quest-ce que tu faisais là-dedans toi aussi ? Et euh... Dis, ça va ?"

Il ne semblait pas se rappeler de son action vis à vis de lui, ce qui fait qu'il posa cette question en toute honnêteté comme s'il n'avait jamais été coupable. Tandis qu'il attendait un son où un quelconque geste de sa part, Haru se frottait le front en se demandant ce qu'il faisait là et ce que faisait Haneko et Kyûbi par terre.  

"Qu'est-ce que vous lisez ?"

Haru n'arrivait pas encore à totalement bien distinguer ce que la déesse tenait dans ses mains, c'est pour cela qu'il ne réalisa pas encore que ce qu'elle lisait était son propre journal intime. Dans ce journal, ce trouvait des pages écrites et d'autres, comme celles qui pouvaient apparaître devant les yeux de son amie, dessinées à la manière de croquis monochromes inachevés. Sur l'une des pages, on pouvait d'ailleurs y  voir une peluche représentant un clown abandonnée sur le chemin d'une forêt, dont sur le col était écrit "Cobalt". Et sur l'autre page était écrit le récit accompagnant, pages qu'heureusment Chester semblait ne pas avoir remarquées.

"Il y avait forcément un enfant qui devait s'être perdu dans le coin, alors j'ai saisit la peluche pour partir à sa recherche en longeant le chemin jusqu'à l'entrée d'une forêt. Mais on m'a arrêté, mon propre double habillé de noir,  les yeux et la bouche fumant comme un volcan allant entrer en éruption tenta de m'empêcher d'aller plus loin et m'avertissa que le pire se trouvait au bout de celui-ci. Mais peu m'importait ses propos bien qu'ils semaient le doute dans mon esprit, il ne fallait pas laisser un enfant seul perdu en pleine nature. Et puis, il ne pouvait rien arriver dans les rêves. Alors je m'y enfonça pendant que mon autre moi partait en fumée,  mais plus j'avançais plus le ciel semblait s'assombrir et la végétation se rétracter sur moi. J'y laissa tomber le jouet en m'éffondrant sous les buissons qui se mouvaient jusqu'à vouloir me reconvrir complètement mais la peluche s'enfonça dans le sol et soudain, plus rien, le noir complet. Lorsque je rouvris les yeux dans cette fiction onirique, j'entendais mes deux frères, un peu plus jeunes qui courraient en se disputant; "Dépêches-toi, nous n'arriverons jamais à temps sinon !", "Je fais de mon mieux, je sais qu'il faut qu'on le retrouve au plus vite, cesses d'être aussi impatient !". Pensant qu'ils devaient parler de moi, je les rattrappa jusqu'à un bosquet de fleurs en les interpelant, mais c'était comme s'ils ne m'entendaient pas. A la place, je ne pouvais que les entendre, penchés au dessus de quelque chose que je ne pouvais voir qu'en m'approchant, en train de se regarder l'un et l'autre. "Et pour Haru ?", "Haru ? Il vaut mieux pour lui qu'il ne sache rien de tout cela, jamais." Je n'eus pas le temps de voir au dessus de quoi ils étaient penchés, une atroce migraine vint m'écraser la tête en partant d'une affreuse douleur à la nuque. Et je m'écroula, jusqu'à ce que je ne sois réveillé par Winry qui jouait du tambour pour réveiller tout le monde. Pourquoi mon esprit me joue-t-il des tours aussi réalistes ? Cela ne veut rien dire, je ne comprends pas ce qu'il se passe dans ma tête..."

Quand aux pages suivantes, Haru avait dessiné des ébauches du démon de patchwork avec différentes expressions, toujours au brouillon, mais qui semblait réaliste en point de même en dégager une odeur de citron acide et regardait vers le lecteur d'un air effrayant. Le tout avec quelques traces de sang sur certains bouts cornés des pages.  C'était à ce demander ce que pouvait bien signifier tout cela.


Dernière édition par Haru le Dim 16 Déc - 9:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 100
Zénis : 48500
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Icon_minitimeSam 15 Déc - 15:18

Chester avait baissé la chausse d'Haru pour s'emparer de la clef qu'il refusait de lui rendre, une petite victoire qui le faisait sourire.

"Trou-vée !"

Il ne vu pas le coup d'Haru venir lorsqu'il replia ses jambes pour le pousser brutalement dos contre la caisse, ce qui ne le blessa pas mais le fit quelques peu grogner de mécontentement. Et de voir le jeune homme se redresser juste à quelques centimètres de lui le buste hors de la boite le fit grogner encore plus, l'incube s'extirpa donc du coin où il était pour se mettre derrière le jeune homme et remonta jusqu'à ce que son menton ne vienne effleurer son cou.

"Oh non, je n'en ai pas fini avec toi !"

Le démon entoura son ventre de ses bras pour le tirer en arrière pour le faire tomber mais Haru n'en faisait décidément qu'à sa tête, puisqu'il refusait catégoriquement de changer de position. Alors, Chester lui tira la tête en arrière et fit apparaître un entonnoir dont il vint lui enfoncer le bout dans la bouche pour lui faire boire le contenu d'une petite bouteille qu'il fit apparaître de son autre main. De quoi le refaire revenir à lui même, si tout se passait bien.

"Avales."

Une fois qu'il sentit que la bouteille avait été assez vidée, il la posa au fond de la caisse et fit disparaître l'entonnoir, venant désormais caresser la gorge de l'apprenti comme s'il s'agissait de celle d'un animal domestique.

"C'est bien, bon garçon."

Cette attitude docile le faisait sourire de satisfaction, il aimait qu'on lui obéisse sans poser de questions. En revanche, ce qui lui plu moins fut ce coup de pied inattendu entre les jambes qu'il reçut du jeune homme, il ne l'avait pas vu venir. Tout comme le fait qu'il décida sans le consulter d'échanger les rôles, le voilà contre le bord de la caisse avec les mains entre les jambes à cause de la douleur et le dos courbé vers l'avant pendant qu'Haru s'amusait à lui rire au nez. Dans l'autre sens ? L'incube n'était pas sûr de tout bien comprendre, comment pouvait-il agir comme lui alors qu'il ne savait même pas ce qu'il faisait ? Toutefois, le démon comprit assez tôt qu'il voulait juste se venger, ce qui se fit sentir en l'entendant couper ses bretelles et défaire sa chemise pour ensuite faire venir éclater deux ballons sur lui. Evidemment que ce n'était pas très agréable, mais Chester ne sentait qu'à peine les explosions contre son dos et son cou. A vrai dire, il avait plus sentit le coup de pied dangereux d'Haru que les chatouilles qu'il était en train de lui faire.  Heureusement, le produit que lui avait donné le démon semblait faire effet lorsqu'il constata que le petit clown aux cheveux blancs avait de nouveau chuté dans le fond de la caisse avec une migraine au crâne. Pendant qu'il reprenait ses esprits, l'excentrique aux cheveux verts changea ses mains de place pour les laisser à l'air libre, ses bras pendus dans le vide alors qu'il avait le buste contre le bord de la caisse et la tête vers le sol. Quelques gouttes de sang coulèrent au parterre, il se mordaient la lèvre inférieur si fort à cause de la douleur qu'un fil de sang glissait jusqu'à son menton. Sur le moment, il semblait plutôt hors d'état de faire quelque chose de mal, tout comme juste bouger pour se sortir de là. Donc lorsqu'Haru lui demanda ce qu'il faisait là et s'il allait bien, le démon ne pu répondre que par une voix étranglée par la douleur.


"Ouh...Ce sera retiré de ton salaire....Ouh...."

Il ne semblait pas être en état de pouvoir répondre correctement à sa question vu qu'il ne pouvait même pas sortir de la boîte sans risquer de hurler. Alors il attendit que cela s'atténue pour finalement se redresser un peu difficilement, les cheveux complètement retombés sur sa tête qui lui donnait l'air plus humain et surtout à en voir l'état, lui donnait la tête de quelqu'un qui venait à peine de sortir du lit le matin. Chester s'étira en faisant craquer son dos et ses articulations, soufflant sur une de ses mèches de cheveux qui l'énervait en retomber exprès sur son visage entre ses deux yeux. C'est alors qu'il se souvint qu'on lui avait retiré ses bretelles et sa chemise, non pas qu'il sentait le froid comme les simples humains mais il n'aimait pas se sentir habillé de façon négligée. Il alla donc ramasser ses bretelles cassées en se penchant au dessus de la boite, tenant d'une main son pantalon pour l'empêcher de tomber, puis repris sa chemise également. De l'autre main, il leva ses bretelles pour mieux les regarder et soupira en les voyant dans un tel état.

"Ah... Je les aimais bien celles-là. Dommage."

Il enfila sa chemise en la laissant ouverte pour le moment, laissant voir la moitié supérieur de son corps sans trop de gêne. Pour un patron de cirque qui se cachait toujours le corps jusqu'au cou avec sa chemise serrée et son noeud papillon, on pouvait dire qu'il cachait bien son jeu car sa musculature était joliement bien développée. Comme quoi, ce n'est pas parce que l'on est payé à faire des numéros immatures que l'on est forcément obligé de rester dans un look bariolé et enfantin qui a tout de suite moins de charme. Il se fit apparaître d'autre bretelles neuves avec le tour de la manche, se les mis bien comme il faut et les fit claquer sur ses épaules avec ses pouces. Enfin, il se tourna vers Haru qui s'était avancé vers la déesse, qui semblait lire le journal que le démon lui avait rendu. Décidément, il n'était pas le seul à vouloir en savoir plus sur lui. Chester décida donc de s'approcher un peu lui aussi, tout en restant quand même un peu en retrait et commença à grogner en voyant le renard qui s'était interposé entre lui et Winry tout à l'heure. Il avait des yeux particulièrement dangereux lorsqu'il croisa ceux de l'animal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haneko

Haneko
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 29
Inscription : 28/05/2018
Messages : 63
Zénis : 28000
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Icon_minitimeDim 16 Déc - 21:51

Kyubi était toujours aux aguets et il n'aimait vraiment pas la situation, qui lpour lui, prenait une ampleur des plus catastrophiques et cela l'énervait qu'Haneko s'en fiche autant, alors que c'était vraiment grave ce qu'il était en train de ce passer hors de sa vision.

> Haneko, il faut que tu interviennes, Chester est en train de faire avaler à Haru un truc bizarre !

"Oh arrête de t'inquièter, ils s'amusent et il sait sûrement ce qu'il fait. Je te l'ai déjà dit, tout va bien, alors zen, inutile de te faire du mouron pour rien !"

En entendant cete phrase, il grogna, puis ce mit à expulser un long soupir. Pourquoi il avait l'impression que les seules personnes sensées dans ce cirque était une gamine et sa propre personne , ce qui commençait à lui faire un peu peur Il ce demandait en quoi le journal d'Haru était plus important que sa propre vie, car il en avait lu un passage, mais bien qu'il était perturbant, il y avait pas de quoi fouetter un chat, c'était juste le journal d'un jeune homme qui ce faisait du cousis sur sa propre existence, rien de plus. Certes, le dessin était étrange, il n'en doutait pas une seule seconde, cependant, il ce demandait ce qu'elle avait bien pu trouver à l'intérieur pour que plus rien ne l'intéresse à part ce bouquin.


> Haneko, tu ferais mieux de le lui  rendre, il vient de retrouver ses esprits.

"Oui, encore une page et j'arrête"

Alors qu'elle était prévenue, Kyubi soupira et alla voir comment allait Haru, mais en le voyant marcher en direction d'Haneko, il semblait avoir une meileure mine que lorsqu'il était cuit. Le suivant de très près, il pu entendre le jeune homme leur demander ce qu'ils faisaient, ce qui fait qu'Haneko referma le livre, ce relevant et sans aucune hontes, le lui tendit.

"Tient, on m'avait demandé de te le rendre, mais j'ai pas pu m'empêcher de l'ouvrir, désolée"

Kyubi soupira, la trouvant vraiment gonflée de lui répondre de la sorte. C'et alors qu'il vit Chester, qui lui lançait un regard menaçant. Ne voulant pas ce laisser faire, il lança le même regard au démon, avant de ce mettre à grogner. Haneko, une fois debout, ce tourna vers son goupil préféré.

"Kyubi ! Tait-toi ! C'est quoi ces..."

Alors qu'elle voulu finir sa phrase, elle remarqua la tenue débraillée des deux garçons, ce qui la fit un peu rugir, avant de ce ressaisir. Elle leva la main en direction du patron et une lumière dorée en sorti, s'abattant sur les bretelles de ce dernier, ne s'en allant que lorsqu'elles furent à nouveau au bon endroit, comme s'il ne s'était rien passé. Toussant un peu, elle remit sa main le long de son corps.

"Eh bien, vous n'y êtes pas allés de main mortes tous les deux. J'espère que vous n'êtes pas blessés, si c'est le cas, je peux vus soigner. En tout cas, je ne sais pas ce qu'à Kin, mais il n'a pas l'air de vous aimer Chester, que s'est-il passé pour qu'il vous déteste autant ?"

> ça te regarde pas !

Haneko eût l'air étonnée en entendant la réponse de son renard, car d'habitude, il lui disait tout, enfin depuis qu'ils s'étaient retrouvés. Attendant alors à une réponse de tout le monde présent en ces lieux, elle ce tut en tendant l'oreille.

HS : C'est pas grave. Je tiens à faire mes excuses, aussi, parce que je suis malade et du coup, mon rp est pas terrible, enfin à mes yeux, on verra bien ce qeu tu en penses ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru

Haru
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 76
Zénis : 36000
Statut : Bon

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Icon_minitimeLun 17 Déc - 0:15

La situation paraissait encore incompréhensible pour le jeune homme qui venait à peine de reprendre ses esprits. Il ne cessait de se poser des questions en reprenant petit à petit une mine plus en forme que tout à l'heure. Il secoua la tête dans tous les sens comme une girouette en tentant de se remettre les idées en place. Ne comprenant pas non plus pouquoi son patron voulait diminuer son salaire. Aurait-il fait quelque chose de mal qui mérite qu'on le punisse sans qu'il ne puisse s'en rappeler ?

"M-mais qu'est-ce que j'ai fais ? J'ai l'impression de ne rien comprendre, quelqu'un peut-il m'expliquer ce que je fais ici ? J'étais pourtant avec Winry sous le chapiteau, et... Mince, je ne me rappelle de rien. Raah..."

Bien qu'il s'efforçait de réfléchir pour se souvenir de ce qu'il avait fait, rien ne lui vint à l'esprit et le jeune homme râla contre lui même. Winry, la clef, Chester, le numéro, l'entrevue, la boisson... La boisson ? Haru eu un déclic, il se souvint avoir marché jusqu'à la réserve pour se servir à boire grace à la clef que lui avait confié son supérieur, mais qu'a-t-il pu bien faire à partir de là ? Le clown se gratta la tête, se sentant à la fois idiot et frustré de ne pas pouvoir s'en souvenir. C'est alors qu'un élément vint le tirer de son acharnement à la réflexion, Haneko venait de lui tendre un petit livre rouge que le jeune homme fut en mesure de reconnaître une fois que ses yeux étaient bien ouverts. Et lorsqu'il vit qu'elle tenait son journal, Haru eu immédiatement un sursaut de panique.

"Oh, merci. Mais, c'est mon... HEEEEEEEIN ??! Ne me dis pas que tu l'as lu tout de même ? Et comment ça, "on" t'a demandé de me le rendre ? Qui s'est permis de venir dans ma tente pour me le piquer en douce ?!"

Le jeune homme reprit donc son journal dans la gêne la plus extrême exprimée par des rougeurs aux joues et une difficulter à parler autrement qu'en balbutiant. Il était d'une part à la fois affreusement gêné qu'elle ai lu ce qu'il se trouvait dedans et d'autre part également

"S'il te plait, ne le dis pas aux autres... que j'ai un journal... Je me sens déjà mal en me regardant dans une glace physiquement pour devoir supporter qu'en plus les autres me traitent de fille en riant..."

En vérité, l'aveu qu'il venait de faire à la déesse était des plus sincère car non seulement il semlblait vraiment avoir un problème caché avec son image mais il semblait aussi porter beaucoup d'importance au regard des autres à son travail. C'était comme si dans son petit monde joyeux était dissimulé une part de lui qui ne sortait jamais en publique, tut derrière le masque du petit pitre jovial de service et qui ne se révèlerait qu'au soir à la nuit tombée, au fond de sa couette. Mais ça, il n'en avait jamais parlé à qui que ce soit, d'abord parce qu'il venait à peine de s'en rendre compte et qu'ensuite il n'était pas assez ouvert le concernant pour parler de ça à quelqu'un d'autre. Il revint donc à la question que posa Haneko avant de leur faire part de son impression au sujet de ce dont Haru ne semblait toujours pas se rappeler et la suggestion qu'elle leur fit s'il avait eu la maladroitesse de se blesser. Se seraient-il battus Chester et lui ? Non, dans ce cas-là le jeune homme serait couverts de bleus et de griffures, ce qui n'était pas le cas. Il tourna les yeux vers Haneko avant de remarquer l'air débraillé de son patron.

"Moi ça va... Hein ? Qu'est-ce qu'on a fait de si... Wow... T-tes cheveux, ils sont tous... c'est dingue...et pourquoi cet accoutrement si..."

Son visage se figea en voyant l'allure qu'il avait, ses cheveux retombés sur sa tête et de nouvelles bretelles assorties à sa chemise ouverte lui donnait un air plus jeune, ce qui surprit Haru qui était constamment habitué à le voir en costume-noeud-papillon tiré à quatres épingles avec pour seule fantaisie une coiffure en pétard. Mais il se secoua la tête en s'apperçevant que le regarder ainsi de haut en bas n'était pas convenable pour un employé vis à vis de son supérieur, puis il finit sa phrase.

"...décontracté ?"

Haru s'humectait les lèvres en grimaçant un peu, il avait un goût étrange dans la bouche qui ne lui revenait pas. Quelque chose de bien particulier mais pourtant impossible à décrire avec les mots que connaissait le jeune homme.

"Hmm... J'ai un goût bizarre dans la bouche... "

Il se secoua de nouveau la tête avant de se retourner vers Haneko, remarquant qu'il avait son ruban à la main. Il le lui tendit calmement.

"Oh, tiens, c'est bien le tien ? Désolé, j'ignore ce qu'il fait entre mes mains."

C'est alors que le grognement du renard vint jusqu'à son oreille, ce qui le fit tourner la tête vers ce qu'il se passait entre lui et son patron tout en restant le corps vers Haneko.                                         "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 100
Zénis : 48500
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Icon_minitimeLun 17 Déc - 3:35

Un long soupire s'échappa de la bouche du démon lorsqu'il entendit la recrue poser ses questions.

"Tu étais trop saoûl pour t'en rendre compte, voilà pourquoi il ne faut jamais laisser un enfant boire de l'alcool."

Ne voulant rien ajouter de plus, Chester se tut pour observer la suite des évênements. D'ailleurs, sa gorge se serra légèrement lorsque la déesse tendit le journal intime à son propriétaire sans aucune gêne particulière. Quoi ? Il s'agissait juste d'une tas de papiers accrochés les uns à la suite des autres, pas de quoi en faire toute une histoire. Cependant, il se demandait ce qu'elle allait bien pouvoir lui répondre vis à vis de sa suite de questions qu'il avait posés sur un ton plutôt contrarié bien qu'embarassé. Il se contentait de regarder la scène du coin de l'oeil, silencieux.

"..."

À sa grande surprise, il remarqua que la demoiselle avait fait quelque chose pour remettre ses bretelles en place, ce qui lui paraissait curieux de sa part étant donné qu'elle ne semblait pas freinée par le fait qu'il soit un démon. Chester ria alors légèrement du nez, un sourire au coin de la bouche.

"Quelle idée de vouloir aider un individu comme moi. Je vous remercie, c'est bien aimable à vous."

Puis il ajouta à la suite de son commentaire.

"Je suis incassable, c'est bien normal après tout. J'ai besoin de mes épaules pour porter les responsaibiltés de mon business."

Voilà qu'il se mettait à faire des jeux de mots maintenant, décidément il n'en ratait pas une ! Après qu'il eu finit sa réponse, l'excentrique se tourna vers le jeune homme en kimono pour lui répondre à son tour. Mais cette fois-ci, l'homme semblait s'être rapproché de quelques pas en plus que d'ordinaire. Évidemment, il souria légèrement en l'entendant balbutier, ce qui changeait de d'habitude.

" Quoi, tu pensais que je me réveillais naturellement coiffé comme un pétard ? Désolé de briser tes rêves, mais je suis comme tout le monde, imparfait. Et si tu ne t'étais pas débattu comme un tigre, je n'en serais peut-être pas là. Puisque tu ne semblais pas réagir à tous les avertissements que l'on te donnais j'en avais conclu qu'il était inutile d'utiliser la méthode douce avec toi. Mais tu as de la chance pour cette fois, j'ai plutôt été gentil. En revanche, si celà se reproduis je ne me montrerais plus aussi intransigeant.

Évidemment, il s'était surtout rapproché de lui pour passer ensuite une main dans ses cheveux pour lui caresser la tête doucement.

"Je plaisantes..."

Ria du nez l'homme aux richelieues avant de déposer un baiser sur le front du jeune homme. Qui sait s'il jouait où non ? Ce qui était sûr, c'est que ce n'était pas un comportement de démon, mais Chester n'en avait rien a faire de savoir si c'était correcte où pas. Il revint alors au duel de regards entre lui et le renard, qui n'en démordait pas non plus.

"Je n'en sais rien, il s'est juste interposé entre moi et l'une de mes employées. Comme s'il voulait m'empêcher de lui remettre de quoi soigner ses blessures de travail."

Le démon ne fit pas de visage particulier à la demoiselle, bien que dans sa tête, il souriait sournoisement d'imaginer que le renard serait pris pour le méchant de l'hsitoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haneko

Haneko
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 29
Inscription : 28/05/2018
Messages : 63
Zénis : 28000
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Icon_minitimeLun 17 Déc - 20:20

En entendant Haru ce questionner sur ce qu'il avait fait, Haneko pu entendre Chester lui répondre assez vaguement. Pauvre petit, il était vraiment tout perdu, c'était comme s'il ce souvenait de rien, ce qui fit pitié à la déesse, qui savait très bien ce que cela faisait de ce réveiller sans souvenirs.

"Haru-chou tu n'étais plus maître de tes mouvements quand tu as prit ce que tu croyais sûrement être tout sauf de l'alcool. Tu étais vraiment chaud, un vrai tombeur, mais ne t'inquiète pas, c'est de l'histoire ancienne, oublie ce que tu crois te souvenir, c'est mieux pour toi"

Ayant dit ces paroles d'un ton bienveillant, la déesse avait tout de même un léger sourire aux lèvres, surtout en ce souvenant de ce qu'il lui avait dit, dont elle préférait qu'il ne s'en souvienne jamais. Quand elle lui rendit son livre, Haru mit un moment avant de réaliser que c'était son journal intime et lorsque ce fût le cas, il eût l'air vraiment perturbé par ce cette révélation.

"La personne qui me l'a rendu avait ses raisons de le faire, ne t'inquiète pas, cela ne devrait pas ce reproduire"

Elle esquiva sa question et y répondit assez vaguement, tout comme le patron du cirque. Toutefois, il pouvait voir das son regard qu'elle ne mentait pas, car Chester avait eu peur d'apprendre des choses sur son compte et il n'était pas prêt de recommencer, enfin elle l'espérait. Quand il commença à paniquer, il lui fit une demande extraordinaire, une demande qui la fit cligner des yeux avant de rire, puis lorsqu'elle eût terminé, elle attrapa ses poignets, le fixant avec un regard sérieux.


"Mon p'tit Haru, tu crois vraiment que je suis si méchante que ça ? Je ne comptais dire à personne cette information et puis, arrête de te dénigrer, tu es très mignon et puis, même si tu passes pour une fille, je vois pas en quoi c'est mal, parce que tu sais, il y a des filles qui sont très masculines et qui en ont rien à faire d'êtres des mecs, c'est qu'un point de vue de la société, faut que tu sois bien avec ceux qui sont tes amis, les autres, on s'en fou ! Pis t'insinue quoi ? Que c'est une insulte ? Fait gaffe, j'en suis une !"

Bon, elle s'était un petit peu emportée, mais l'intention y était, elle voulait le rassurer, après va savoir si cela avait fonctionné ou non. Le lâchant, elle le laissa répondre à sa questions, ce qui fait qu'Haneko était contente qu'il ait bien, puis elle sourit en entendant Chester rire en lui faisant une remarque, ce qui fait qu'Haneko n'aviat pas l'air de comprendre.

"Pourquoi je vous aiderais pas ? On est pas ennemis à ce que je sache"

Haneko était vraiment confuse, mais il lui dit par la suite qu'il était incassable, répondant à sa question, ce qui changea de sujet, ce qui eu l'air de lui plaire. Ensuite, en entendant la discussion entre l'employeur et l'employé, Haneko ne pu s'empêcher de rigoler, surtout en voyant la réaction d'Haru. Par la suite, le jeune homme lui rendit son ruban.


2Oh merci de me l'avoir rendu, tu es adorables !"

Sans gêne, elle lui fit un bisou, après tout, lui il avait bien fait plus, et même s'il ne s'en souvenait pas, elle pensait pouvoir ce le permettre, car ce n'était pas grand chose. Remettant son ruban à sa place, elle pu entendre Chester lui répondre à sa question concernant son renard, ce qui surprit tout autant l'animal que la déesse.

> Il ment ! Je suis pas un monstre, je fais pas ce genre de choses !

"Kyubi a pas l'air d'accord avec vos dires. Enfin tant pis, c'est pas grave, faites en sorte de bien vous entendre et tout ira bien"

Haneko passait pour une folle aux yeux de Chester en discutant avec son renard, enfin elle le pensait, mais elle s'en moquait bien. Par contre, Kyubi était dégoûté qu'elle ne veuille pas savoir la vérité, car il passait pour un méchant et il n'aimait pas. Peut-être voudras-t-elle s'entretenir avec lui plus tard pour en discuter ? Il ne le savait pas et l'espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru

Haru
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 76
Zénis : 36000
Statut : Bon

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Icon_minitimeMar 18 Déc - 0:36

Ce que lui dit la déesse à son compte lorsqu'il était apparemment saoûl le fit sursauter d'étonnement et le sang lui monta directement aux joues. Surtout lorsqu'elle commença par l'appeler d'un petit surnom adorable.

"Chaud ? Oh, non ne me dîtes pas que j'ai fais des choses bizarres... ? Je suis désolé si je vous ai dis des choses gênantes, enfin si je t'ai dis des choses à toi plutôt car je doute avoir dit quoi que ce soit à mon supérieur."

Jamais il n'aurait pensé avoir agi de la sorte, lui qui était d'habitude le contraire de ce que les deux autres personnes venaient de voir. De l'alcool ? Haru se disait bien que la bouteille ne devait pas être de l'eau finalement, en tout cas, il n'aurait plus envie d'y toucher pour le moment. Il n'avait pas envie de retomber dans ce mauvais comportement qui a certainement du causer bien des soucis à son entourage. Toutefois, le conseil que lui donna son amie quant à oublier cet imprévu l'intrigua, il aurait bien eu envie de voir ce que son état avait donné, même si il aurait eu sûrement honte. Mais bon, si elle le lui disait, c'était qu'elle devait avec ses raisons. Après tout, elle avait été à coup sûr témoin de la scène.

"J'espère juste que ce n'est pas un gros pervers, je me sentirais mal sinon."

La suite du récit concernant cette fois-ci le journal du jeune homme le fit pencher la tête. Il ne comprenait pas trop pourquoi la demoiselle refusait de lui dévoiler le nom du voleur, cela le perturbait de ne pas être au courant. Pourtant, la façon de répondre qu'elle avait eu en disait un peu plus sur ce que pensait Haru. Il n'était pas au courant, certes, mais elle, elle l'était. Et si la déesse ne voulait pas en dire plus, c'est qu'elle tenait vraiment à ce qu'il n'y ai pas de représailles entre les deux. Qui pouvait bien avoir envie de fouiller dans sa vie privée si banale ? Enfin, elle lui avait affirmé que cela ne se reproduirait plus alors le jeune homme ne voulut pas s'inquiéter plus. Quand le patron de cirque répondit à Haru en étant en accord avec ce que lui avait dit Haneko précedemment concernant son état d'ébriété, le temps sembla s'arrêter dans la tête du jeune homme. Apparemment, il avait dû jouer au mauvais garnement pour ne pas les avoir écoutés et avoir forcé son patron à lui sonner un peu les cloches alors qu'il ne devait en faire qu'à sa tête. Et le voir s'approcher progressivement de lui ne lui disait rien de bon, il s'attendait à ce qu'il ne lui donne un tape sur la tête où qu'il lui fasse une remontrance, mais certainement pas à ce qu'il viennent déposer un baiser sur son front après l'avoir bien décoiffé en lui ébouriffant les cheveux. Ce qui fait que le garçon plaqua aussitôt ses mains sur son crâne, une partie n'étant pas conduite par l'électricité statique grace à la barette d'Haneko qu'il portait toujours.

"A-ah, mes cheveux ! Tu sais bien que ça fait rire tout le monde quand ils voient la méduse que j'ai sur le crâne ! Euh..."

Il baissa ses bras près de son corps et cligna des yeux plusieurs fois pendant une minute avant de lever ceux-ci vers son front et ainsi appercevoir la légère marque de rouge à lèvre qui colorait son front. Il était fortement surpris de recevoir une telle marque de ce qui semblait être de l'affection de la part d'un homme comme lui, et ne savait pas trop pourquoi d'ailleurs. De plus, pourquoi un patron agirait de la sorte avec un de ses employés ? Conventionnellement, ce n'était pas quelque chose de courant, pensait-il. Pourtant, le garçon ne s'en plaignit pas. Il regarda alors son amie qui lui fit part de son avis quant à l'écriture de son journal. D'ailleurs, l'expression étonnée suivit du rire qu'avait la demoiselle lui fit la regarder avec des yeux tout ronds, jusqu'à ce qu'il ne regarde ses poignets qu'elle saisissa pour lui parler sur un ton calme et sérieux.
               
"Petit ? Je fais bien une dizaine de centimètres de plus que toi, haha ! Non, plus sérieusement je dois te paraître aussi innocent qu'un enfant venant à peine de quitter les jupons de sa mère, bien que j'ignore où est la mienne. Pourtant je n'ai pas choisis d'être comme cela, crois-bien que quelques fois ça cela me pèse de ne pas être sur la même longeur d'ondes que les autres. Et pour ce qui concerne  les autres...C'est que... Ici les gens ont une mentalité un peu différente des personnes de ma région. Quand un garçon a un tant soit peu de points communs avec des habitudes de fille, les gens pensent tout de suite qu'il est gay où mal dans son corps et sa tête."

Le jeune homme poursuivit calmement.

"Si tu le dis... Enfin, si je passais mon temps à écouter ce que disent les autres, je ne serais pas sûr de pouvoir garder le moral. Hors, il est indispensable pour moi de le garder, sinon je ne pourrais plus faire le zouave comme d'habitude. Oh, non, non ! Je n'insunuait pas que c'était une insulte, c'est juste que pour un homme c'est plutôt rabaissant de se faire traiter de fille et donc de ce fait ne pas correspondre aux normes de la dite "virilité", que je trouve absurdes d'ailleurs."

Avait-il finit avec des mouvements de mains qui indiquaient qu'il ne se moquait pas d'elle. Puis lorsque son amie le remercia pour lui avoir rendu son noeud avec un bisou, une légère teinte rouge apparut sur les joues du jeune homme qui se frotta la tête avec un petit sourire idiot sur les lèvres. Avant de se rendre compte de l'heure ue venait de donner son amie.

"Oh, il est déjà 20h ? Mince, ce que le temps passe vite !"

Haru n'avait pas remarqué à quel point la journée était passée à une vitesse folle, entre leur rencontre, la sorcère, les quelques révélations et souvnirs revenus de la déesse, le numéro et l'alcool, le jeune homme se disait qu(il avait quand même eu une sacrée aventure. Il ne restait plus que la drôle d'ambiance entre Kyûbi et Chester qui intriguait le petit clown, qui fronça légèrement les sourcils en tenant de démêler mentalement le fil de cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 100
Zénis : 48500
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Icon_minitimeMar 18 Déc - 17:36

La réponse que sortit Haneko face à un Haru paniqué l'arrangea, bien qu'il pensait qu'elle aurait tout de même dévoilé le visage de ce prétendu voleur de journal, il fut en fut agréablement surpris qu'elle sache quoi dire. La soudaine inquiétude du jeune homme au sujet de ses cheveux électriques faisait sourire le démon, qui trouvait que cette attitude le rendait toujours aussi adorable. Cependant, il n'ajouta aucun petit commentaire et se contenta de rire un peu du nez et regardea les deux individus. La petite phrase que sortit le jeune homme en espérant que son journal n'ai pas été lu par un pervers le fit néanmoins déchanter. Même si Haru ne savait pas qui le lui avait volé, Chester prenait tout de même ce mot à son intension. Pervers, peut-être ? Sans doute, mais un "gros" pervers, le démon trouvait celà un peu dégradant. Il laissa les deux amis échangea sans intervenir dans leur discussion, mais son petit curieux le rattrapa tout de même. Ce qui le fit user de son ouïe plutôt fine pour écouter de quoi ils parlaient. Discussion plutôt banale, mais qui faisait froncer un peu les sourcils du démon en remarquant que sa recrue se faisait déjà un peu trop de soucis pour rien. On pouvait bien voir qu'à ce moment là son côté jeune et insouciant ressortait d'avantage,  un adulte serait plus dans le style d'Haneko, moins anxiieuse et plus sûre de soi. Lorsqu'ils eurent fini d'échanger, la jeune femme se retourna vers Chester pour lui dire qu'elle n'avait pas de raison de le laisser galérer avec son look débraillé et ses bretelles auparavant coupées, ce qui lui fit hocher la tête en signe d'approbation. Il n'étaient pas ennemis, du moins pour le moment. Cela changerait-il si la déesse apprenait ce qu'il comptait faire de son cher ami d'aujourd'hui ? Chester s'en douterait, mais pour le moment tout était gardé secret bien au fond de son esprit. Il ne dit mot pendant tout ce qui se passa sous ses yeux, Haru avait réussit à lui reprendre le ruban et à le rendre à sa propriétaire, un bisou, une tomate de plus pour le repas de ce soir en voyant Haru et son petit air idiot d'adolescent. Pourquoi pas un barbecue avec des tomates farcies et des chips maison ? Bien qu'il n'était pas nécessaire au démon de manger comme le reste des humains sur cette terre, la nourriture restait quand même un petit plus, un extra, un luxe qu'il ne pourrait pas se refuser. Même si cela ne comblerait en rien l'immense vide alimentaire qui le rendait un peu plus impulsif que lorsqu'il était sur sa planète. Et puis, cela aurait sûrement fait plaisir à toute la troupe de déguster un bon repas aux frais de leur patron, sans parler de la bonne considération qu'il auraient à son égard. Mais pour le moment, même s'il commençait à se faire tard Chester ne quitta pas son hôte et son petit employé. Il était aussi occupé à fixer le renard de la jeune femme aussi intensément qu'il le faisait, avec en prime une esquisse de sourire discrèt lorsque celui-ci passa pour le méchant aux yeux de sa maîtresse. Ce qui était plutôt curieux était de voir qu'elle était capable de communiquer avec l'animal simplement par le biais de la parole, îl est évident qu'une personne lambda n'en serait pas capable à moins d'avoir des capacités hors normes. Mais puisqu'il savait ce qu'elle était, le démon n'en fut pas plus surpris que cela et détacha ses yeux de l'animal aux marques étranges pour les reporter sur Haneko.

"Tout à fait et sincèrement, je ne vois pas ce que cela apporterait de plus de se fâcher pour si peu. "

Oui, il était 2Oh, mais ce n'était pas très tard pour le patron de cirque. A cette heure, les spectacles commencent d'ordinaire, mais ce soir rien de spécial n'était prévu, alors ils avaient encore tout leur temps. En bon hôte, Chester proposa donc à l'invité de lui offrir le couvert pour ce soir, bien qu'elle puisse refuser si elle en avait envie. Il n'allait pas la forcer, de plus elle semblait être devenue plutôt proche du jeune clown, cela lui aurait sans doute également fait plaisir qu'elle vienne manger avec lui tranquillement. Enfin, avec un peu d'animation tout de même car en général les autres membres en profitent pour relâĉĥêr un peu la pression en se détendant autour d'un bon menu.

"Il serait dommage que nous vous laissions repartir le ventre vide, voudriez-vous rester avec nous pour dîner ? Bien sûr, votre petit compagnon  a également sa place s'il le désire. Ce soir, c'est grillades au barbecue. Tu ne vas pas nous fausser compagnie cette fois-ci j'espère, n'est-ce pas ? Haru-chou."

Comme il ne savait pas si elle souhaitait encore discuter avec eux, le patron de cirque lui avait simplement proposé cette délicate attention car il se devait d'être courtois. Chester attendit donc une réponse de sa part, tout en n'oubliant pas Haru qui devait sûrement être affamé après tout ce remue-méninges et qu'il s'amuser à taquîner un peu en réutilisant le suffixe que lui avait greffé son amie à l'instant. Quand au renard, il ne voyait aucun intérêt à lui interdire de se rasasier car même s'il avait visiblement quelque chose contre lui, comme l'avait dit la déesse il fallait qu'ils fassent l'effort de s'entendre pour que tout se déroule sans problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haneko

Haneko
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 29
Inscription : 28/05/2018
Messages : 63
Zénis : 28000
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Icon_minitimeMar 18 Déc - 19:14

En l'entendant s'excuser, Haneko ria un peu, avant de scruter Chester, car il s'excusait envers elle, alors que c'était son patron qui en avait pâti le plus de ses bêtises. Cependant, elle préféra ne rien dire de plus, ne voulant pas faire énervé le démon, car ce n'était pas le but. Har dit ensuite qu'il s'excusait s'il avait fait des trucs pervers, ce qui fit rire un peu plus la demoiselle.

"Non, c'est bon, t'inquiète, tout va bien"

Par la suite, Haneko écouta ce que disait Haru face à ce qu'elle venait de lui dire, semblant encore plus le plaindre en entendant ses malheurs. Il dit qu'il ne voulait pas l'insulter, ce qui la fit hocher la tête et Chester dit qu'il serait fâcheux de ressentir de la colère pour si peu. Haneko eût alors les yeux dans le vague durant quelques minutes, une expression bien familière qui avait de quoi faire peur à chaque fois qu'elle l'avait, car à chaque fois qu'elle faisait cette tête, quelque chose de gros allait sortir de sa bouche, ce qui intrigua son renard, ce demandant ce qu'elle allait dire, car c'était toujours la grande surprise du chef lorsqu'elle lui faisait ce coup.

"Haru... Si je maîtrise mieux mes pouvoirs, voudras-tu que je modifie ton corps ? Si je peux créer, autant tenter l'impossible, enfin seulement si tu le désires"

Kyubi eu la bouche pendante en écoutant la proposition de la déesse, l'air ahuri, il ne pensait pas que c'était possible qu'elle puisse faire une chose pareille, mais bon, après tout, avec Haneko, tout était possible, enfin c'était ce qu'il ce disait, à force de la fréquenter. C'est plus tard, que le jeune clown fit une remarque sur le temps qui passait.

"Oh bah tient, le temps passe drôlement vite !"

Constata la déesse, semblant avoir perdu la notion du temps. Chester, en bon patron qu'il était, l'invita à manger, ne voulant pas la laisser repartir le ventre vide, ce qui fit avoir une mine réjouie à la déesse et à son renard, qui sembleaient presque excités à l'idée de manger, comme s'ils avaient un petit creu.

"Avec plaisir ! Merci, c'est très gentil de votre part !"

Haneko avait vraiment l'air sincère, semblant définitivement avoir oublié qu'on l'attendait, et Kyubi aussi, par la même occasion. Pauvre Kanashi, elle devait ce faire un sang d'encre pendant que ces deux goinfres allaient ce remplir le ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru

Haru
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 76
Zénis : 36000
Statut : Bon

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Icon_minitimeMar 18 Déc - 23:21

Ouf, le garçon se sentait rassuré de ne rien avoir dit de trop gênant vis à vis de la demoiselle. En revanche, il ouvrit grand les yeux lorsqu'elle lui fit une proposition des plus curieuses, modifier son corps s'il le désirait grace à ses pouvoirs divins. Haru ne savait pas trop quoi penser de tout celà, il était un peu confus car même s'il se plaignait de ne pas être assez bien comparé à ce qu'il voyait chez les autres personnes, devoir avoir à faire à des changement le perturberait. D'un côté, n'importe qui serait heureux de pouvoir améliorer son apparence comme il le souhaite pour se sentir mieux, mais de l'autre cela reviendrait au final à perdre son identité. Le jeune homme prit donc une décision qui lui semblait des plus juste et lui en fit part.

"Je te remercie de te soucier de mes problèmes, tu es une amie exceptionnelle, Haneko. Cependant même si tout ce que j'ai physiquement ne me plait pas autant que je le voudrait, je ne tiens pas à ce que tu utilise tes pouvoirs afin d'améliorer mon corps. Vois-tu, si je perdais trop de mes caractéristiques je ne me sentirais plus moi même vis à vis des autres et surtout de ma propre personne. De plus j'aurais bien peur de me réveiller le matin sans n'être plus capable de reconnaitre mon reflet dans le miroir. En revanche, si jamais il m'arrive quelque chose un jour qui vienne supprimer l'un de mes membres, endomager mon corps où me défigurer le visage, il est fort probable que j'aiille envie de faire appel à tes services. Je sais que tu es capable de la destruction comme de la création, alors quand bien même d'autres personnes seraient éffrayés par ce don que tu as, moi je te ferais toujours confiance."

Un ton sérieux s'était emparé de la voix du jeune homme au kimono tout en regardant la demoiselle dans les yeux en lui répondant. C'est lorsqu'il la termina qu'il s'estompa pour laisser à nouveau place au ton habituellement enjoué du garçon. Il s'étirait lorsque Chester proposa à son amie de venir dîner en leur compagnie et celle de la troupe du cirque. Et en l'entendait dire, le patron avait plutôt raison car au même moment le ventre de la recrue se mit à gargouiller. Il était bien temps de manger, oui. Par contre, Haru fut un peu gêné que son supérieur réutilise le même surnom que lui avait donné son amie, il répondit néanmoins à son chef.

"Bien sûr que non, je ne vais pas la laisser toute seule au milieu d'inconnus. Par contre, je veux une table VIP pour lui éviter les quelques désagréments que l'on serait susceptible de subir, si tu vois ce que je veux dire."

Un bon plateau de grillades au barbecue et tout un tas d'assortiments, voilà qui mettait déjà l'eau à la bouche du clown. Sans perdre de temps, le jeune homme prit la main de la demoiselle pour la guider jusqu'au point de restauration sans qu'elle ne se perde, il était vrai qu'avec toutes ces tentes, s'y retrouver lorsque l'on n'est pas d'ici peut s'avérer compliqué. Il n'avait pas envie qu'elle tombe également sur les animaux du cirque, sûrtout du côté de la tente du charmeur de serpents. Ils arrivèrent alors à la cafétariat, que certain appelait aussi communément la "cantine", une sorte de kiosque géant installé sur l"herbe  de la frontière entre le terrain du cirque et un parc. Comme il faisait déjà un peu à faire nuit, des lampes à huiles étaient disposées pour certaines sur les tables et pour quelquels unes, accrochées à des petites cages de verres surspendues. Une bonne partie de la troupe était encore en train de manger et de rire aux tables, L'ambiance y était,tout en respectant à la fois le cadre de l'endroit. Le jeune homme tourna alors la tête vers son amie, spérant que cela ne la dérange pas trop de devoir manger ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 100
Zénis : 48500
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Icon_minitimeMer 19 Déc - 11:35

Le démon ne put s'empecher d'intervenir face à ce que lui proposa soudainement la déesse au noeud rouge. Il n'en revenait pas qu'elle ose lui dire cela alors qu'apparemment elle semblait ne pas savoir comment totalement maitriser ses pouvoirs. C'est comme s'il n'était pas tout à fait rassuré par cette vision.

"Je ne comprends pas pourquoi tu te dénigres autant. Je trouve que tu es très bien comme tu es et puis tu sais, ça peut évoluer avec le temps et les entraînements. Tu es jeunes, cesses de t'en faire."

Le démon disait franchement ce qu'il pensait à sa jeune recrue, pour lui il était inutile qu'il en vienne à modifier son apparence juste pour cela. De plus, cela ne l'arrangerait pas si c'était le cas parce qu'il l'avait recruté pour son humour certes, mais aussi parce qu'il correspondait aux critères de sélection qu'il avait établit quand à la recherche de sa marionnette et il ne souhaitait absolument pas qu'il change. Ayant par la suite entendu la répose positive de son invitée, le démon esquissa un sourrire, qui s'étira un peu plus lorsqu'il entendit le jeune homme lui demander une faveur quand à la disposition pour le repas. Haru voulait sans doute parler d'une certaine agitation possible entre quelques membres de la troupe qui pouvait parfois aller très loin et il ne voulait sans doute pas qu'elle y assiste.

"Parfait, suivez le guide. Et pour ta table, je vais voir ce que je peux faire."

Il plaisantait, bien évidemment. Quoi de plus simple que de réserver une bonne table pour le patron de cirque en personne. Il revint donc en arrière, sur le chemin menant jusqu'au lieu de restauration collective. SUivez le guide, suivez le guide, plutôt les guides en voyant u'Haru tenait fermement la main de sa jeune amie pour ne pas qu'elle se perde dans toutes ces installations. Une fois sur place, tous les autres membres du cirque le regardèrent arriver avec ses cheveux qui lui retombait sur la nuque et le visage, en tenant sa veste de sequins à nouveau rouge sous son bras. Le chef traversa les rangées du grand kiosque en faisant une petite remarque qui fit rebouger à nouveau ses employés jusqu'à là occupés à observer ses gestes.

"Ne vous arrêtez pas de manger pour moi, continuez, je vous prie."

La bonne ambiance était de nouveau là, on pouvait entendre des rires venant de certains groupes et d'autre plus silencieux qui ne voulaient qu'une chose : manger. Chester y trouva donc un coin tranquille parmis les artistes, tout en veillant à ce qu'il reste une atmosphère chaleureuse et les emmena à une table avec une vue directe sur le parc sur leur gauche. Les tables voisines quant elles étaient occupées par un magicien et ses coéquipiers, d'autres apprentis jongleurs et WInry, qui était assise en compagnie d'Hansel, qui semblait d'ailleurs avoir une faim de loup en dévoreant ses brochettes de boeuf sauce soja. L'excentrique proposa alors respectueusement de la mains aux deux jeunes gens de prendre place et sortit un carnet ainsi qu'un stylo pour noter ce qu'ils désiraient.

"Bien, ce soir c'est comme au restaurant, profitez-en car c'est exceptionnel. Qu'est-ce qui vous ferait plasir ?"

Ce n'était pas tous les jours que l'on avait le privilège d'être servis par le patron en personne, d'habitude d'autres personnes s'en chargeait mais puisqu'il était déjà là, autant qu'il s'en charge lui-même. Cela ne le dérangeait pas, il attendait que ses deux clients lui donnent leur réponse.  S'il avait prit la peine de leur demander directement ce qu'ils désiraient manger, c'est qu'en termes de grillades ils avaient à peu près tout ce qu'il fallait pour leur remplir la panse. Et pour ce qui était du renard, il espérait que la demoiselle daigne lui transemettre ce qu'il souhaitait manger, ne comprenant pas le langage animal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haneko

Haneko
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 29
Inscription : 28/05/2018
Messages : 63
Zénis : 28000
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Icon_minitimeMer 19 Déc - 19:27

Suite à sa proposition, Haru lui fit tout un discourt pour lui faire comprendre qu'il n'avait pas envie de changer, même s'il trouvait syampa sa proposition. Il dit également que s'il avait besoin de ce faire soigner, il viendrait toquer à sa porte, ce qui fit sourire la miss, qui était tout de même contente qu'il lui fasse confiance et qu'il ait envie de son aide lorsque ce moment arrivera. Chester dit également qu'il le trouvait très bien comme il létait, ce qui fit hausser les épaules à la déesse, malgré le fait que son renard pensait la même chose que le démon, au moins un point sur lequel il était d'accord.

"Ok, c'est comme tu veux, moi tant que t'es heureux, c'est ce qui compte"

Toujours aussi sincère, la demoiselle ignorait qu'en ayant voulu faire changer d'apparence le jeune homme, elle avait faillit mettre ses plans en périls. Quand Haru demanda à ce qu'ils aient une table pour eux, Haneko n'eût pas l'air de comprendre vraiment pourquoi est-ce qu'il disait cela.


"Euh... Perso, je vois pas... C'est pourtant bien de ce faire de nouveaux amis, non ?"

Kin ce tapa la tête avec sa patte, ce disant que parfois, son amie était vraiment innocente ou bien trop stupide pour ce rendre compte du fait qu'elle allait passer pour une étrangère et qu'il allait y avoir pleins de ragots à son sujet, ce qu'Haru voulait sûrement éviter et il trouvait qu'il avait raison. Chester dit qu'il fallait suivre le guide et le jeune homme lui prit la main, l'entraînant avec lui, une bonne idée de sa part de la tenir fermement, car sinon elle aurait encore eu envie de tout visiter et ce serait perdue. En arrivant sur les lieux, tout le monde ce tut, surtout en voyant le patron.


"Coucou tout le monde !"

S'exclama la déese en faisant un grand sourire tout en faisant un signe de la main alors que Kyubi s'était mit à soupirer, ce disant que la demoiselle avait le don de ce faire remarquer. Pourtant, si elle faisait cela, c'était pour éviter que l'ambiance meurt. Quoiqu'il en soit, après que le patron ait dit à tous ce qu'il pensait, tout le monde ce remit à manger et ils purent repartir en quête d'une table. Ils ce trouvèrent un coin sympa et le patron leur demanda ce qu'ils désiraient manger, ce qui fit sourire la miss.

"Ohlala c'est la grande classe ! Kyubi, il voudra sûrement des morceaux qui ont des os ou que vous arriverez pas à manger, il est pas compliqué, il mange tout, après tout, c'est un renard. Moi aussi je mange de tout, mais je pense que quelques brochettes avec un petit assortiment de salade sera bien, s'il vous plait et à boire, de l'eau, c'est très bien. Merci beaucoup"

Haneko, voulant faire des tests, venait de passer une commande assez simple, car il fallait bien démarrer avant de passer à la vitesse supérieur. Eh oui, on ne dirait pas comme ça, mais elle mangeait beaucoup et ce dépensait beaucoup, tandis que ses pouvoirs lui prenaient beaucoup d'énergies. Haru avait bien pu remarquer, au cours de leurs aventures, qu'elle était toujours en mouvements, alors elle pouvait bien avoir souvent la dalle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru

Haru
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 76
Zénis : 36000
Statut : Bon

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Icon_minitimeJeu 20 Déc - 20:03

Lorsque Chester les emmena à une table un peu plus en retrait de celles susceptibles d'être trop bruyante, Haru eu l'air satisfait de ce qu'il leur trouvât. Il se souvint aussi d'une règle de courtoisie qu'il avait apprise durant son séjour dans la région et de ce fait, tira la chaise de son amie pour qu'elle s'assois en premier. Puis, il alla s'asseoir à son tour en face de la demoiselle et regarda le patron leur demander ce qu'ils désiraient manger. D'abord, il écouta la réponse d'Haneko silencieusement, puis lorsque ce fut son tour, le jeune homme se frotta le menton en ayant l'air de réfléchir et finit par lui répondre également.

"Je ne sais pas... Surprends-moi !"

Puisqu'ils avaient la chance de pouvoir être servit par son chef, Haru se disait qu'il allait le tester pour voir s'il était à la hauteur de sa réputation. Bien qu'il ne soit pas serveur de métier où chef cuisinier, il voulait voir comment le patron de cirque allait se débrouiller. Le jeune homme se tourna alors vers la déesse pour lui répondre au sujet de ce qu'elle avait dit plus tôt.

"Je n'ai jamais dis le contraire, mais la raison pour laquelle j'ai demandé à ce que l'on ait une table spéciale est le bruit et l'agitation. Il se peut qu'à cette heure, bien souvent certains membres parfois en groupes se mêttent à boire et à raconter des bêtises. Il finissent par chanter tellement fort qu'à la fin on peut avoir la tête comme une pastèque et les oreilles en choux-fleur. De plus, je ne sais pas si tu as remarqué mais tu as fait une certaine impression en venant sous le chapiteau tout à l'heure, certains curieux n'hésitent pas à se faire des idées, voir pourraient se raconter des choses entre eux, bien que ça soit gentillet. Si tu vois ce que je veux dire.

Il espérait qu'elle ait saisit pourquoi il avait fait cette démarche particulière au repas, il préférait la prévnir car il ne voulait pas qu'elle ai tout de suite mal à la tête. Un peu à côté d'eux, la table du magicien mangeait toujours et celui-ci profita de la scène qu'ils avaient sous les yeux pour faire son petit commentaire.

"Que c'est meugnon, il a ramené sa copine pour dîner...!"

"Quoi ? Maaaais non, arrêtez ! Vous vous faites de fausses idées !"

Haru fut surpris par ce soudain commentaire, il dînait juste avec son amie suite à la délicieuse proposition du patron, mais ça, ils ne semblaient pas le distinguer, visiblement. Le garçon s'excusa donc auprès de son amie pour ce qu'ils venaient de dire.

"Désolé de devoir t'infliger cela, ils ne peuvent pas s'empêcher de parler dès qu'ils voient une nouvelle tête ici."

Mais cela continuait, bientôt un autre mangeur se joint à l'intervention du magicien. Qui répliqua aussitôt en souriant.

"Servis par le patron en personne, en plus ! Dis donc, vous en avez de la chance ! D'habitude il ne vient jamais ici à l'heure de s repas."

"Mais non, tu sais bien que c'est parce que c'est le petit chouchou de tu-sais-qui qu'ils ont le droit à un traitement de faveur."

"Hein ? Mais de quoi parlez-vous, au juste ? Je ne comprends pas."

Haru ne comprenait pas où ils voulaient en venir. Mais pour le moment, il voulait plus se concentrer sur la discussion avec son amie, il câla son dos au fond de la chaise et attendit comme elle la venue des plats par Chester. Il y avait aussi un détail qui avait échapé au clown, celui de son journal intime qu'il tenai toujours dans sa main gauche. Haru le regarda pendant plusieurs secondes et le rangea finalement dans sa grande manche pendante de kimono, comme une sorte de poche prévue à cet éffet. Il leva ensuite les yeux vers son amie en face de lui et lui fit la conversation, se soutenant la tête avec une main sur la joue.

"Comment trouves-tu la troupe ? Tu peux me le dire s'ils sont un peu agaçants à force, j'aimerais bien avoir ton avis là-dessus."

Une question banale en soi pour le jeune homme qui s'en suivit par une petite réflexion en faisant des cercles avec son index sur le rebord de son verre. Et curieux comme il était, le jeune homme posa une autre question à Haneko, mais tout de fois plus bas pour éviter que les autres ne l'entende.

"Que vas-tu faire maintenant que tu as retrouvé une partie de ta mémoire ainsi que certains de tes pouvoirs ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 100
Zénis : 48500
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Icon_minitimeJeu 20 Déc - 23:03

Des morceaux à os pour le renard, des brochettes pour la demoiselle et une surprise du chef pour le petit clown, c'était noté pour le patron qui fila aussitôt en cuisine transmettre les commandes de ses clients au chef. Enfin, il allait le faire, car au dernier moment le démon pensait qu'il vallait mieux que ce soit lui qui s'en occupe, vu le nombre de membres qui attendaient déjà. Après tout, cela ne devait pas être si compliqué pour un  individu comme lui capable de vrais tours de magie. Il s'improvisa donc après serveur comme chef cuisinier et alla préparer les deux plats des jeune gens. En deux temps trois mouvements il avait relevé le défi, affublé d'un charmant tablier couleur ardoise nouée à la taille : Deux assiettes finalisée et une troisième arrangée pour qu'elle ne resemble pas qu'à un plat contenant des morceau de viande avec os pour l'animal. Et oui, il avait même pris soin de veiller à la qualité et la présentation du plat de l'animal bien que vu comment il s'entendaient, il aurait pu mettre un poison ou de la mort au rat pour l'éliminer. Mais il ne le fit pas. Chester revint donc aurpès de ses deux invités pour leur déposer chacun leur tour leur belle assiette qu'il portait avec ses mains, dont la troisième se trouvait en équilibre sur son bras gauche et la carafe d'eau sur la tête. Il posa le récipiant d'eau au milieu de la tâble et comme la tradition l'obligeait, il servit la dame d'abord.

"Voilà pour mademoiselle. Brochettes découvertes : boeuf yakitori, fromage de la région, ailes de poulet sauce caramel et boulettes impériales."

Il souleva la cloche en argent de l'assiette d'Haneko qui révèlait de délicieuses brochettes cuite comme il le fallait, toutes les assiettes étant décorées comme une mini oeuvre d'art. Le démon se pencha ensuite pour donner son assiète au renard.

"Voilà pour toi. Filet de poulet aux herbes et pièces sanguines de la fournaise."

Drôle de nom pour un plat, il s'agissait simplement d'un filet de poulet aromatisé aux herbes du terroir ainsi que de morceau de viande rouge cuite saignante au grill contenant des morceaux d'os. Généralement, peu de personnes en commande car elle est difficile à manger à cause de l'os, mais pour cette fois cela n'allait pas poser de problème à son commanditaire puisqu'il s'agissait d'un animal. Vint ensuite le tour du dernier à la table, le jeune homme câlé dans le fond de sa chaise auquel le démon donna son assiette.

"Et voilà pour monsieur. Suprême de boeuf au vin et foie gras poêlé, pommes anna. Bon appétit à vous trois."

Il allait de soi que lorsqu'il aurait fini, Chester passerait ramasser leur assiette et  leur proposerait un dessert avec où sans café s'ils le désiraient. Mais pour le moment, il se contentat de souhaiter un bon appétit aux deux jeunes, puis alla s'adosser contre un des mur extérieur de la cuisine, un peu en retrait de l'animation du grand kiosque. L'incube fouilla dans la poche intérieur de sa veste et en sortit une petite boîte noire grande comme un paquet de cigarettes, de laquelle il sortit un comprimé qu'il avala avec un peu d'eau d'un verre qu'il avait empreinté en cuisine. Des médicaments ? Non, pas pour un démon. Ceux-là ne sont jamais malades, dû moins c'est ce qu'avait toujours pensé Chester. Il tourna vite la tête vers l'allée des tentes d'où il croyait avoir entendu un bruit, puis soupira et regarda ensuite toujours dans son coin à l'écart les tables remplies. Le démon rangea enfin sa petite boite dans sa poche, s'octroyant une petite pause contre le mur rayé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haneko

Haneko
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 29
Inscription : 28/05/2018
Messages : 63
Zénis : 28000
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Icon_minitimeVen 21 Déc - 0:34

Une fois seul, Haru lui expliqua la raison pour laquelle il voulait une table tranquille et en entendant la rasion, Haneko eu l'air d'accord avec lui, car vu sosu cet angle, elle comprenait qu'il ait fait ce choix.

"Ahhh d'accord !!! T'a raison, c'était une bonne idée !"

Répliqua Haneko en semblant avoir très bien comprit ses explications. Cependant, ils ne furent aps longtemps seuls, car l'un des artistes de la troupe vint les embêter, ce qui fait que Kyubi scruta ce type d'un mauvais oeil, avant d'emettre une sorte de rire, tandis qu'Haneko ce grattait la tête en la penchant de côté, devenant rouge, car elle était gênée par les propos de l'inconnu.

"Hein ? Mais pas du tout, on est juste amis !"

Quelques minutes plus tard, il fût rejoint par un autre rigolo qui dit n'importe quoi sur le compte d'Haru, car même si Chester semblait l'apprécier, Haneko ce doutait bien qu'il puisse être son chouchou. Lorsqu'ils furent enfin tranquille, Haru lui demanda ce qu'elle pensait de la troupe.

"Bah, franchement... je l'aime bien, faut juste prendre le temps de tous vous découvrir. En tout cas, moi je me suis bien amusée et Kyubi a l'air de s'être fait une amie, c'est chouette je trouve !"

Haneko disait cela avec un grand sourire, semblant penser ce qu'elle disait, puis lorsqu'il lui demanda ce qu'elle allait faire, elle eu l'air ennuyée, comme si ce n'était pas une question à poser, mais après avoir réfléchit, elle fini par répondre, d'ailleurs Kyubi ce demandait également ce qu'elle allait faire et dans quelles aventures elle allait encore les mener, car n'étant pas dans sa tête, il ne savait pas où ils allaient ce rendre.


"Je vais continuer à explorer votre monde, car je veux retrouver mon petit frère et puis, je amuse bien avec vous, donc je suis persuadée que je découvrirais des choses merveilleuses tout en suivant se pas. Après tout, c'est pas en restant statique qu'on découvre le monde"

En écoutant ses propos, Kyubi soupira, ce disant qu'il aurait dû le prévoir, car il était vrai qu'elle en avait déjà parlé et ne voulant pas lâcher le morceau, il n'était pas prêt d'avoir des vacances. Quoi qu'il en soit, lorsque Chester arriva avec le repas, la miss eu l'air impressionnée.

"Oh merci beaucoup ! C'est splendide ! Vous avez fait une vrai oeuvre d'art `Kyubi dit merci !"

Kyubi emit un léger cri en secouant la queue, un petit tour que lui avait apprit la déesse pour remercier Kanashi, car elle trouvait important qu'il le dise à sa façon. Après leur avoir souhaité un bon appétit, Haneko en fit de même et ce mit à manger son assiette en semblant vraiment apprécier ce qu'elle mangeait, tout comme son renard.


"Et toi ? Tu vas faire quoi après ? Tu vas retourner à ta petite vie tranquille ? J'espère que tu garderas un bon souvenir de moi, d'ailleurs, j'aimerais bien ue tu gardes ma barrette, car elle est magique. Si tu as un quelconque problèmes, tu pourras faire appel a moi, je serais un peu comme un ange gardien"

Dit Haneko, après avoir bu une partie de son eau en semblant être sérieuse, tout en faisant un clin d'oeil à Haru, lorsqu'elle tenta de lui faire comprendre qu'elle espérait qu'il mettrait un bon commentaire sur elle dans son jornal intime. Lui faisant un sourire, elle pu voir que Chester était à part, ce qui lui fit ce demander pourquoi il ne mangeait pas, mais peut-être étais-ce lié au fait qu'il était un démon. N'y prêtant plus attnetion, elle reprit son repas là où elle l'avait laissé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru

Haru
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 76
Zénis : 36000
Statut : Bon

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Icon_minitimeVen 21 Déc - 17:27

Pendant qu'il restait dans l'incompréhension, le magicien ajouta un mot à la suite de sa réaction.

" Ooh, mon lapin... On t'as vu, inutile de te cacher, ha ha ha !"

"C-cela ne veut rien dire ! Vous vous faites des films..."

Haru se mit subitement à rougir en l'entendant rire à cause de ce qu'il disait, mais fit mine de se cacher en se cachant le côté de sa tête avec ses cheveux, se tournant vers Haneko.
Heureusement, les plats qui arrivèrent juste à temps pour le faire penser à autre chose. Haru avait les yeux qui brillait lorsque son patron souleva la cloche pour lui dévoiler son plat. Que ce soit celui qu'ila pporta à Haneko où Kyubi, le jeune homme fut agréablement surprend de ce qu'il savait faire, ignorait qu'il avait de vrais talents culinaires. Il remercia le serveur et se frotta les mains en regardant son assiette avec envie, s'humectant les lèvres. La première bouchée fut un tel régal en bouche que le jeune homme en s'exclama de plaisir.

"Par Nidhi, que ce met est exquis ! Ce serait un super chef s'il décidait d'ouvrir un restaurant, je suis abasourdi.

Cela sortit de sa bouche sans qu'il ne put contrôler ses dires, ce qui le fit rester les yeux dans le vide pendant quelques secondes avant de se reprendre et continuer son plat. Il écoutait Haneko en même temps qu'elle se délectait elle aussi de la savoureuse nourriture. Un frère ? Décidément, il en apprenait toujours plus sur la déesse, elle ne lui avait jamais parlé de lui alors Haru fit son curieux tout en restant poli pour ne pas faire trop inconvenant.

"J'ignorais que tu avais un petit frère, comment cela se fait-il que vous n'ayez pas gardé contact tous les deux ?"

Il se demandait pourquoi elle et lui avaient étés séparés, ce qu'il trouvait déjà triste rien qu'à l'entendre dire. Toutefois, il comprendrait si son amie ne voudrait pas lui répondre. Il repensa à ce qu'elle lui avait répondu précédemment, le fait qu'elle trouve la troupe sympathique et qu'elle se soit bien amusée aujourd'hui, le jeune homme souria. Il était content que cette sortie lui ai plu. Et quand elle lui dit que son renard était même devenu ami avec un membre de la troupe, il en fut intrigué. Ce qui le poussa à lui demander plus de précisions à ce sujet.

"Ah bon ? Au fait, j'ai cru rêver mais je crois que ton renard à essayé de me parler tout à l'heure."

Il venait de ce souvenir de ce détail, pour l'instant la seule chose qui lui revenait à son esprit alors qu'il avait été saoûl quelques minutes plus tôt. Alors qu'il terminait déjà son assiette qu'il avait dévoré avec appétit, le jeune homme répondit à une des questions qu'elle lui avait posée.

"Moi ? Oui, je vais continuez de travailler ici, j'ai encore le temps avant de vouloir m'installer quelque part définitivement. Pour l'instant, cela me plaît de travailler à un endrot différent chaque semaine, où périodes plus grande avec toute la troupe. Quand je serais plus vieux, par exemple à quarante ans, je pourrais décider de ce que je veux faire du reste de ma vie, soit partir et m'installer ailleurs où bien rester avec le cirque jusqu'à ce que je sois trop vieux pour continuer, où que l'on décide de me renvoyer."

Il avait l'intention de garder sa barette de toute façon, puisqu'elle lui avait dit qu'il s'agissait d'un cadeau. Il se rendait compte qu'elle était devenue une vraie amie sur qui il pouvait compter, puisqu'elle se proposait même comme son ange gardien. Cela n'avait pas l'air, mais le jeune homme en fut quelque part touché qu'elle se soucie de lui alors que cela ne faisait qu'une journée qu'ils se connaissaient. En revanche, son petit clin d'oeil à la fin de sa phrase lui fit repenser au fait qu'elle avait lu son journal, du moins une partie, et qu'elle espérait sans doute qu'elle dise du bien d'elle dedans. Haru n'allait pas écrire de choses désagréables et méchantes sur elle, mais il se sentait un peu gêné de savoir qu'elle avait lu ses écrits. Il prit son verre pour boire un peu d'eau et répliqua.

"Ne t'en fais pas, je vois ce que tu essais de me dire. Par contre, cela me rassurerait de savoir ce que tu as lu exactement dans mon journal, histoire que je sois moins choqué si tu me sors quelque chose d'inattendu me concernant."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 100
Zénis : 48500
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Icon_minitimeVen 21 Déc - 20:08

Chester était toujours dans son coin, adossé contre un mur lorsqu'il remarqua qu'une petite partie des membres n'avaient toujours pas étés servis. Ce qui intriguea la patron qui s'en alla aussitît en cuisine régler cette affaire. Et devant une telle course en cuisine, le patron comprit mieux pourquoi ils étaient en retards sur leurs commandes. L'excentrique prit alors la décision de les aider pour qu'ils reprennent un rythme plus vivable et se mit à faire cuir les viandes. Les employés quand à eux furent bouches bées en voyant le chef en personne débarquer en cuisine mettre la main à la pâte. Mais cela avait plus le don de l'agacer qu'autre chose, car ils perdaient du temps. Chester soupira et s'activait du mieux qu'il pouvait tandis qu'il s'exclamait.

"Ne perdez pas de temps bêtement, je viens vous donner un coup de main alors s'il vous plaît, occupez-vous des choses négligées comme les plans de tables trop encombrées, la gestions des sauces et des viandes. Allez, du nerf !"

Ce que les employés firent aussitôt. En à peine un quart d'heure, tout était revenu à un rythme normal et les membres étaient tous au moins servis de leurs plats. Chester put alors retourner à l'extérieur sous les remerciements de ses comis de cuisine et du chef cuisinier, une bouteille de vin rouge à la main. Le patron alla donc s'installer à une table seule dans un coin du kiosque et se débouchonna la vielle bouteille tandis que le cendrier devant lui avait bougé tout seul de quelques centimètres. Le démon haussa un sourcil, se disait qu'il devait être en train de rêver et l'ignora donc, ne bougeant plus désormais. Il avait été ravis de savoir que ce qu'il avait préparé pour le trio leur plaisait, voir même que la demoiselle l'associait à de l'art. C'était bien flatteur de sa part et Chester en fut plus que satisfait. Pour autant, cela ne l'empêĉĥâˆpas d'espionner la drôle de conversation qu'ils avaient avec le magicien et son groupe. Les yeux du démons prirent une couleur plus intense, plus sanguines et il traça un signe sur la table avec son index gauche, ce qui fit exploser l'épi de maïs que tenait le magicien en popcorn en pleine tête. Sans doute une manière de dire qu'il voulait qu'il arrête de les embêter avec ses commentaires qui ne le regardait pas de toute manière. C'était voulu que le patron ne se déplace pas car s'il l'avait fait, le magicien et sa bande auraient cru qu'ils avaient vu juste. Mais était-ce juste ? Personne ne pouvait le savoir, seul les rumeurs faisaient bon train. Il s'occupa à nouveau de lui, commençant à boire la bouteille de vin qu'il avait prise en cuisine. S'il était normal que le patron boive à un table personnelle, il restait pourtant là, seul, comme un salarié rentrant tard du travail, allant se boire un coup tout seul au bar du coin. Cela ne choquait personne, car même si c'était la première fois qu'il venait s'asseoir à une table du kiosque personne ne disait mot à ce sujet, ayant bien trop de respect pour le démon en costume. Il buvait tranquillement, passant une main dans sa chevelure verte dont les mèches retombaient sur le devant de son visage et le long de son cou.

"Une envie de film ?  Si tu veux j'en ai un très bon pour toi, ça s'appelle " Moi et mes démons". Je trouve que tu as mauvaise mine, aurais-tu un soucis ?

Chester sursauta sur son tabouret en entendant la voix qui venait du cendrier qui s'était remis à bouger tout seul. Il reconnut bien évidemment la voie de l'acolyte de son boss, Shaddy. Le démon soupira s'adressant à lui à voix basse pour éviter qu'on le prenne pour un fous, comme s'il marmonait juste contre lui.

"Pas maintenant, je suis en service."

"Avec une bouteille en main ? Ne me fait pas marcher."

"Qu'est-ce que tu veux ?"

"Le boss m'envoie en inspection. Les gardes sont passés hier dans la nuit et il s'est particulièrement érinté à les chasser. Bilan des courses, il a dévoré trois enfants dans lâ même soirée tellement il était frustré. Du coup, tu comprends bien pourquoi je n'ai pas voulu posé de questions et que je suis venu aussitôt."

"Oh, dans ce cas je t'en prie... Du moment que tu ne déranges pas les humains."

Se doutant qu'il devait être parti faire sa petite balade dans le cirque au silence qu'il entendait de sa part, Chester referma la bouteille puit fouilla dans sa veste. Mais il se bloqua lorsqu'il ne sentit que du vide dans sa poche intérieur. Sa boîte avait disparue, il ne savait comment, pour une fois il était celui qui se faisait avoir par un vulgaire tour de passe-passe. Il scruta l'horizon et son regard vint s'arrêter entre la table des deux jeunes gens ainsi que celle de Winry et Hansel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haneko

Haneko
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 29
Inscription : 28/05/2018
Messages : 63
Zénis : 28000
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Icon_minitimeSam 22 Déc - 2:46

Haneko soupira en entendant ce que disait le gars qui voulait chercher afin d'avoir une réaction puéril de leur part, ce qui ne semblait pas arriver, car Haru avait bien géré ce sale type qui ce croyait plus malin que les autres.

> S'ils vous embêtent trop, je peux les mordre

Proposa le renard à Haneko, qui hocha négativement de la tête, pensant que ce n'était pas une bonne idée, car même s'il y avait à présent deux empêcheur de tourenr en rond, il ne valait mieux pas que cette histoire ce termine en drame. Etant enfin tranquille, Haru répondit asse vivement au fait qu'elle avait un frère, ce qui eu l'air d'embarrasser la déesse.


"Désolée, j'ai oublié de t'en parler, faut dire que ça fait pas si longtemps que je m'en souviens, mais ce que je sais, c'est que tous mes souvenirs avec Kaito sont beaux, enfin le peu que j'ai récupéré. Je sais pas pourquoi, je... J'ai oublié !"

Bien qu'elle était toute contente de parler de son frère, elle ce mit à trembler, surtout lorsqu'elle eu envie de lui répondre et qu'elle ne le pouvait pas, s'exclamant même un peu, ce prenant la tête entre ses mains, semblant être choquée et tourmentée par ce détail dont elle ne pouvait mettre le doigt dessus. Elle ce ressaisit lorsqu'il demanda si Kyubi était capable de parler.

"Je sais pas, je redécouvre tout au fur et à mesure"

> Je peux parler, je m'en suis souvenu aujourd'hui grâce à Winry. Je peux communiquer par télépathie.

Répliqua le principal intéressé en touchant la jambe d'Haru avec le bout de son museau, avant de retourner vaquer à ses occupations, tandis qu'Haneko ce demandait ce qu'il avait bien pu lui dire. Quand Haru dit ce qu'il allait faire, Haneko lui afficha un sourire plutôt adorable.


"De toute façon, quoi que tu fasses, je veillerais toujours sur toi, l'importance c'est que tu ne regrettes jamais ce que tu fais dasn ta vie"

Le repas continuait tranquillement, Haru ce permit même de lui poser une question concernant ce qu'elle avait pu lire dans son livre, car il voulait connaître ce qu'elle pensait de sa découverte, ce qui la fit sourire, un peu comme si elle attendait depuis longtemps qu'il lui pose cette question.

"J'ai vu des dessins effrayants et j'ai lu que tu avais peur de dormir, car tu rêvais d'un démon qui te suçait ton énergie vitale pendant que tu dors et aussi, j'ai lu un passage assez étrange où tu étais parti à la recherche d'un enfant perdu dans la forêt et que tu as vécu des trucs bizarres durant ta recherche. En faites, c'est un peu pour cette raison que je voulais tout lire ton journal, parce que j'ai l'impression que t'es pas un humain normal. Par contre, je comprend mieux, à présent pourquoi tu voulais savoir des choses sur les démons. Tu crois qu'il y en a vraiment un qui vient te rendre visite la nuit ?"

Haneko prenait très au sérieux ce qu'elle venait de dire, lui montrant très clairement qu'elle croyait à ses délires et qu'elle était d'accord de les partager. Kyubi, quant à lui, ne savait pas trop quoi en penser, mit a part le fait que si Chester venait voir Haru dormir sous sa véritable forme, il avait de quoi avoir peur., surtout s'il ce réveillait en le voyant penché sur lui, de quoi faire des cauchemars à vie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru

Haru
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 76
Zénis : 36000
Statut : Bon

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Icon_minitimeSam 22 Déc - 14:44

L'air embrassé de la déesse face à sa question le fit s'ecuser au près d'elle si ce qu'il lui demandait était trop personnel. En l'écoutant, il pu en savoir plus sur ce fameux Kaito et à l'entendre dire, elle semblait particulièrement attachée à lui. On ne se met pas dans un état pareil pour quelqu'un qui n'a pas une importance aussi grande pour soi, c'était logique. La suite de ce qu'il lui demanda concernant les pouvoirs de Kyûbi le fit à nouveau réfléchir, décidément, son amie avait encore beaucoup de mal à retrouver ses souvenir. Il en eu tellement mal pour elle que le jeune homme ne put s'empêcher de venir poser sa main sur le dos de la sienneà table, une expression compatissante pouvait se lisait dans ses yeux. Mais rien ne sortit de sa bouche, comme si un simple regard suffisait  lui faire comprendre qu'il partageait tout le mal qu'elle avait. Un sursaut de surprise lorsque Kyubi toucha sa jambe avec son museau le fit immédiatement ôter sa main de la sienne. Il se pencha alors légèrement du côté du renard pour l'écouter, il venait effectivement de confirmer ses dires en lui répondant. C'était donc Winry qui avait été le déclancheur de toute cette histoire, bien qu'il semblait content que le renard ait découvert des choses sur lui également, le jeune homme se mit un peu à s'inquiéter sur le sujet de leur discussion.

"Oh, je vois. Mais... En quoi en êtes-vous arrivés à là ? Y a-t-il quelque chose de grave ?"

L'expression plutôt sérieuse du jeune homme laissait voir qu'il ne plaisantais pas avec ça et que s'il y a avait quelque chose de grave qui s'était passé au sein du cirque, il devait le savoir. Non seulement par ce qu'il était lui aussi l'ami de Winry auquel la petite venait toujours dire si tout allait bien où non, mais aussi parce qu'il n'aimait pas que l'on s'en prenne à plus petit et plus faible que soi. Ensuite, il se redressa sur sa chaise et vit le sourire adorable qu'affichait Haneko après l'avoir entendu parler, ce qu'elle lui dit le fit hocher la tête en souriant. Elle avait raison, à quoi bon passer sa vie à faire quelque chose que l'on n'aime pas ? Tant que cela lui plaisait, Haru resterait ici. La vrai question était, pour combien de temps ? Puis il ria un peu, se sentant comme s'il discutaît un peu avec une mère, ce qui lui était jusqu'à là totalement inconnu.

"Oui, maman. Tu es vraiment trop mignonne quand tu parles comme ça, ha ha !"

Il lui avait répondu de la façon la plus gentille qui soi, car cela l'amusait. Pendant qu'ils continuaient de savouer leur plats, Haneko lui révéla enfin ce qu'elle avait lu dans son journal et ce qu'elle en pensait et a en voir sa mine souriante, on pouvait en déduire qu'elle attendait qu'il lui pose cette question. Et ce qu'elle lui dit lui fit un peu froncer les souricils, l'air de ne pas trop comprendre ce qu'elle voulait dire.

"Pas normal ? Tu veux dire que je suis en train de devenir fou ? Parfois, j'ai tellement l'impression que c'est réel que j'en venait à me demander si je n'étais pas en train de délirer. Peut-être n'est-ce que mon imagination qui me joues de tours sans que j'en sâches la raison. Pourtant, lorsque je me suis réveillé j'avais vraiment l'impression qu'on venait de m'écraser, j'ai d'ailleurs mis une demi heure a essayer d'enlever la douleur que j'avais au ventre et à la nuque. Mais peut-être était-ce juste un animal venu dormir avec moi comme un chat... quoique nous n'avons pas de chat ici et s'il y en avait un, il serait particulièrement lourd. Et puis si cela existait vraiment, qu'est-ce qu'un démon ferait ici ? Ce serait insensé, haha ! Où bien..."

Haru eu un moment d'absence après un petit rire nerveux, l'air choqué en tremblant un peu comme s'il venait de penser à quelque chose d'horrible. Il se demandait si au final, toute cette histoire de cauchemar n'était pas dû à quelque chose de bien réel.

"... Si ça se trouve, c'était simplement quelqu'un."

"Simplement" ? Comment pouvait-il dire une chose pareille si facilement alors qu'il pourrait très bien s'agir d'une personnes avec de mauvaises intention, le tuer ? Non, et d'abord pourquoi en voudrait-on à sa vie ? Lui qui n'a jamais rien fait de mal dans sa vie. Il se secoua alors la tête pour tenter de chasser cette idée et se disait que pour le faire penser à autre chose, il devait avoir l'attention sur autre chose. Il fit un signe de main en l'air pour qu'on vienne donc prendre commande de leur dessert en avance pour qu'ils n'aient pas à attendre.

"S'il vous plait, garçon !"

Bien qu'il voulut prendre cette initative en restant naturel, on pouvait encore deviner qu'il était tout de même troublé par ce dont il venait de se rendre compte, de cette hypothèse qui lui semblait probable. Sans se douter qu'une de ses mèches de cheveux s'était soudainement levée toute seule, comme si l'on venait de lui prendre.


Dernière édition par Haru le Sam 22 Déc - 19:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 100
Zénis : 48500
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Icon_minitimeSam 22 Déc - 17:58

Chester se leva d'un seul coup pour regarder à droite, à gauche, mais la foule de gens en train de manger était trop grande pour qu'il ne voit où était partit l'invisible. C'est alors qu'il apperçut Haru en train de lui faire signe, sûrement pour prendre leur commande du dessert. Chester laissa la bouteille sur place et se rendit à leur table, un air nerveux sur le visage. Mais en chemin, il faillit bien se prendre une des serveuse en pleine figure car celle-ci était en train de chuter à cause de son lacet avec une soupière brûlante dans les mains. Le démon l'empêcha de tomber de justesse, la fille se cognant contre son torse et la soupière qu'il rattrapa d'une main. Le patron soupira en se décalant pour qu'elle se reprenne, elle qui était devenue toute rouge à cause de cet incident et lui tendit l'objet. 

"Allons, fais attention où tu mets les pieds ! Et attaches-moi ces lacets, si tu ne veux pas finir avec le nez cassé."

"Oh, je vous prie de m'excuser, patron... Je... Je ne l'ai pas fais exprès, je vous le jure..."

"C'est bon, pas la peine de t'excuser. Va donc servir cette soupe, mais fais attention."

"J'y vais de ce pas, merci !"

Chester se rendit donc à la table des deux jeunes gens pour prendre leur commande de la suite.

"Que prendrez-vous en dessert ? Souhaiteriez-vous un café en guise de digestif ?"
 
Il avait ressortit de son tablier son petit carnet de note ainsi que son stylo plume rouge opéra, attendant une réponse de leur part. Rien n'avait vraiment changé depuis tout à l'heure si ce n'est son maquillage qui commençait un peu à s'écailler à cause de gouttes de sueur qui coulaient de son front jusqu'à sa nuque où l'on commençait à voir sous les griffures de son cou sans noeud comme de la peau qui s'enlevait. Laissant à peine voir quelque chose qui ressemblait à de la chair rouge avec des maques de points de sutûre, comme si elle était cousue. Chester ne s'en rendit pas compte, il semblait bien trop occupé par une pensée qui omnibulait son esprit. Mais bon sang, où était cette fichue boîte ? S'acharna-t-il mentalement. C'est alors qu'il vit la mèche du cheveux de sa recrue bouger toute seule, ce qui évidemment fit tilt au démon qui prit alors des yeux plus rouges en se tournant vers le vide dans lequel baignait la mèche blanche. Chester fit un mouvement brusque pour l'attrapper sans tenir compte du fait que cela allait entraîner la chute de son propriétaire en arrière, le faisant tomber sur le dos avec sa chaise. Le démon était d'accord pour que Shaddy face sa petite ronde, mais il n'appréciait pas qu'il vienne embêter les humains, surtout lui. 

"Ne le touches pas !"

S'était exclamé le patron qui allait maintenant être observé par les yeux de ses membres, s'arrêtant de manger pour voir ce qu'il se passait après avoir entendu la chaiqe tomber bruyamment. 

"Ce... Ce n'est rien, ne vous en faites pas. Continuez de manger !"

Tout le monde se remit à manger avec un début plutôt lent à cause de l'étrange scène qui venait de se dérouler sous leurs yeux, mais finirent pas reprendre une discussion normale. Chester de son côté, lâcha la mèche d'Haru et lui tendit la main pour l'aider à se relever tout en s'excusant, après avoir chuchoté quelque chose à l'invisible qui semblait s'amuser.

"Oh, ça va ! Pas la peine de t'enerver pour si peux, je ne faisais que jouer..."

"Pas les humains, je t'ai dis !"

Il reprit un ton de voix normal, tandis que l'invisible se déplaça en passant près d'Haneko, faisant office de légère brise qui vint lui souffler dans les cheveux.Il ricanait doucement en voyant la face du démon, puis souria en regardant la bouteille qu'il avait laissé sur une des tables d'un air malsain.

"Décuves-bien, ça t'apprendras à vouloir dépasser les bornes sans demander..."

"Désolé,  tu...Tu avais une araignée dans les cheveux..."

Mais alors que le serveur improviste se tenait toujours baissé près du jeune homme auquel il tendait la main, son regard fut comme bloqué sur son visage. Doucement, il abaissa sa main pour la poser au sol et leva l'autre jusqu'à la joue gauche du jeune homme sur laquelle il posa sa paume. Le patron de cirque le regardait sans dire un mot, la bouche entrouverte et fit glisser son pouce vers la lèvre inférieure de sa recrue, une expression floue sur le visage. N'ayant même pas remarqué que l'invisible, en se faisant éjecter au loin par Chester avant qu'il ne revienne à table, avait laissé retomber sa petite boite noire dans l'assiette vide du jeune homme. L'excentrique restait immobile, ne faisant que respirer plus bruyemment sans rien dire d'autre qu'une phrase en langue inconnue qu'il répétait de plus en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haneko

Haneko
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 29
Inscription : 28/05/2018
Messages : 63
Zénis : 28000
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Icon_minitimeLun 24 Déc - 3:02

Kyubi soupira. ESt-ce qu'il était vraiment sensé lui dire ce qu'il c'était passé ? Après tout, cela avait été une discussion entre Winry et lui, personne d'autre ne devait être au courant, alors pourquoi devait-il lui raconter sa vie ? Soupirant une seconde fois, il comprit que le garçon n'allait pas le laisser tranquille tant qu'il n'aurait pas obtenu ce qu'il désirait.

> Elle avait pas l'air bien, parce qu'elle avait une blessure au pied et de ce fait, on a un peu discuté et le déclic c'est très vite fait et elle a pas eu peur, au contraire, elle semblait même être contente de pouvoir communiquer avec moi.

Kyubi avait fait la manipulation habituelle pour pouvoir parler par télpathie et avait inversé les paragraphes de son passage aux côtés de la fillettes pour en faire un résumé court et simple à retenir. Après tout, il ne mentait pas, tout ce qu'il disait c'était produit, mais pas forcément dans le bon ordre, ce qu'Haru n'avait pas besoin de savoir et encore moins sur le cas de Chester. Lorsqu'Haru fit sa petite réflexion à Haneko, cette dernière répliqua.

"Ouasi bah t'a intérêt à être sage si tu veux pas aller au lit sans desserts"

Haneko essayait d'avoir un regard sévère, mais elle n'y arrivait pas et de toute façon, elle ce mit à raire de bon coeur en montrant très bien qu'elle rigolait, tandis que Kyubi ce mit à songer qu'elle n'était peut-être pas encore faites pourd donner la vie à une autre créature céleste. Par la suite, Haru lui raconta ses doutes et ses craintes, ce figeant même durant quelques minutes, avant de reprendre vie, ce qui rassura un peu la déesse, qui ce demandait s'il allait bien.


"Je ne pensais pas à la folie. Ce que je pense, c'est que tu n'es peut-être pas un humain ordinaire. Si ça ce trouve, tu es un humain possédant des pouvoirs dont tu n'as pas conscience ou soit tu es une créature et tu n'en a pas gardé le souvenir, peut-être à cause d'un événement tragique, mais quoi ? Je n'arrive pas à le définir. Par contre, c'est possible qu'un démon puisse venir te rendre visite. Tient accroche ça au-dessus de ton lit, ça devrait le dissuader de revenir, enfin d'après le peu de souvenirs qu'il me reste"

Faisant apparaître un parchemin enroulé et scellé dans un papier protecteur, ses pouvoirs bénéfiques et répulsifs ne pouvaient donc pas être ressentis ou utilisés, mais une fois sorti de sa protection et déroulé, il devrait ce montrer efficace, car Haneko n'avait pas envie que Chester fasse des trucs étranges à Haru pendant qu'il dormait. Après avoir appelé le serveur, le démon en question vint à eux en semblant un peu nerveux.

"Vous allez bien ? Je sais pas. Comme dirait Haru, surprenez-moi"

C'est peu de temps après que Chester ce jeta sur Haru en le faisant tomber de sa chaise en criant à quelque chose de le laisser tranquille. Ce posant des questions, elle décolla très légèrement son patch de son oeil, ce qui projeta une lumière sur le périmètre qui l'entourait, ce qui lui permit de voir une silhouette. Recollant son patch, la lumière disparut, tandis qu'Haneko ce posait davantage de questions sur ce qui ce trouvait derrière son patch,ayant fait ce geste comme si elle l'avait toujours fait, comme quoi, l'instinct est des fois très pratique.

"Vous êtes un ami de Chester ?"

Demanda la déesse d'une voix ni trop forte, ni trop douce. En faites à la façon de parler, on aurait pu penser qu'elle constatait quelque chose et qu'elle ce le disait à elle-même d'un ton rêveur. Kyubi, ce disant que son amie était folle, préféra ne pas relever le sujet, préférant regarder du côté d'Haru, trouvant la scène plus intéressante.

HS : J'adore trop ce démon invisible, je sens qu'on va bien rigoler durant la suite Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru

Haru
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 76
Zénis : 36000
Statut : Bon

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Icon_minitimeLun 24 Déc - 17:44

A entendre Kyûbi, il n'y avait rien d'alarmant concernant la fillette et le renard, ce qu'Haru trouvait rassurant. Il ne voulu d'ailleurs pas insister plus et se contenta d'hôcher la tête. Il trouvait drôle que le petit compagnon et Winry soit devenus amis en si peu de temps, ce qui était plutôt une bonne chose, tout comme lui qui avait rencontré Haneko plus tôt dans la journée. A ce propos, il se mit à rire, mais vraiment à rire quand elle lui répondit sur un ton plutôt maternel. Le jeune homme se frotta ensuite la tête pour lui répondre malicieusement en tirant la langue sur le côté.

"Mais je suis toujours sage ! Ah non alors, je veux mon dessert !"

Il voyait mieux ce qu'elle voulait dire par "étrange", cependant il avait du mal à croire que lui, puisse avoir de quelconques pouvoirs, même s'il l'ignorait si c'était le cas. Il s'était toujours considéré comme un humain normal, un peu fanfaron certes mais sans aptitudes particulières. Alors, il haussa un sourcil en la regardant fixemment.

"Un évênement tragiques, dis-tu ? Je doute fort de ne point m'en souvenir si c'est le cas. Je me considère comme quelqu'un de normal, enfin, je ne dirais sans doute plus cela si quelque chose de paranormal arrivait."

En revanche, le garçon se figea lorsque son amie lui affirma qu'il était plus que probable qu'un démon vienne la nuit lui rendre visite. Le pauvre, il n'avait maintenant plus aucune envie de dormir après cela ! Heureusement, elle lui tendit une sorte de gri-gri, un parchemin censé repousser l'entité démoniaque. Il le prit donc en la remerciant du fond du coeur et le posa sur ses genoux.

"Je commence à avoir peur là, si même toi tu dis que ça existe... Je l'accrocherais ce soir, merci beaucoup pour ton aide ! J'espère que ça va le repousser comme il faut cet affreux démon,  je ne veux pas mourir...."

C'est le serveur improvisé lorsqu'il vint subitement à eux qui fit peur à Haru, surpris par sa rapidité. Fort heureusement, ce n'était que Chester qui leur demanda ce qu'ils souhaitaient en dessert. Et comme l'avait si bien répété Haneko, Haru sourit en lui répondant la même chose.

"Pareil ! S'il te plait."

BAM ! Haru poussa un cri de surprise en le voyait attrapper brusquement une de ses mèches en ordonnant à il ne savait que de le lâcher. Le pauvre garçon tomba avec sa chaise en arrière, c'est qu'il avait de la force cet excentrique ! Il ne comprenait pas du tout le comportement si soudain de son patron.

"AAAAH ! Mais qu'est-ce qui te prends ? Qu'est-ce qu'il y a ??"

Le jeune homme tourna sa tête de tous les côté à la manière d'une girouette pour voir s'il n'y avait pas quelqu'un derrière lui qui s'amusait à l'embêter. Hors, il n'y avait rien qui justifia cette action. 

"ça ne va pas la tête ? J'ai faillis faire une crise cardiaque ! Mais qu'est-ce qu'il y a à la f...euh... Chester ? "

Il le regarda ensuite faire en s'inquiétant, venant même jusqu'à en avoir le dos collé contre le bord du kiosque. Puis il répondit à la demoiselle et termina également en demandant ce qui n'allait pas à son supérieur, qu'il trouvait très étrange.

"Euh...Non, je ne crois pas qu'il aille très bien, il me prend pour une fille visiblement...Vas-tu me dire ce que tu as à la fin ? Cela ne te ressemble pas."

Très étrange, le moins que l'on puisse dire lorsqu'Haru le vit dangereusement répéter des mots dans une langue qu'il ne comprenait pas tout en posant sa main sur sa joue et le pouce sur sa lèvre inférieur. Etait-ce l'imagination du jeune homme où son patron tentait bien de l'embrasser ? En tout cas, c'est ce que pensait le jeune homme qui se mit à rougir en le voyant faire.

"Guh... Euuuuuuuh... On ferme les rideaux ! "

Haru mit subitement ses mains sur les yeux de l'ecentrique pour le forcer à s'arrêter, mais cela n'eu pas vraiment d'effet vu qu'il se rapprochait toujours plus près de lui. Haru sortit alors deux choses de sa poche, le noeud de son patron qui servit de bandeau pour ses yeux et une sucette de fête foraine, que le jeune homme plaça devant sa bouche pour que son chef se retrouve les lèvres collées à celle-ci. Une fois qu'il se releva, Haru s'excusa d'abord auprès d'Haneko car il devait s'occuper de ce soudain problème avant qu'il ne puissent continuer leur fin de repas. 

"Excuses-moi, je vais aller régler ça tout de suite. Ne t'inquiètes pas, je ramène le dessert aussi ! Je parie qu'il à dû anticiper le coup en en préparant à l'avance. Je vais le chercher tout de suite avec mon pass."

il fit un sourire tout mignon à son amie puis se dirigea vers la cuisine en tirant son chef comme un pass grace à la sucrerie qu'il avait en bouche. Lorsque les deux hommes passèrent à travers les plans de travail, les commis eurent un petit moment de réflexion car ils ne s'attendaient pas à les voir débarquer tous les deux sans prévenir. Mais comme il s'agissait du patron, personne ne fit de remarque particulère et ils continuèrent leur travail. Haru quand à lui cherchait les desserts que Chester devait avoir préparé avec son aide, bien qu'il se laissait guider. 

"Bon, où les as-tu mis ? C'est ça, là-bas ? Allez, vendus !"

Haru se saississa des deux plats à cloches et retourna à la table d'Haneko, Chester avançant derrière lui en se tenant à ses épaules. Et il les posa chacun à leur place, enlevant la cloche de son amie.

"Ta-daa ! Pour la mistinguette ! C'est, euh... "

Haru lisit la note qui allait avec.

"Chapiteau en génoise, fraises des bois et sa crème de bêtises"

Le dessert était un beau chapiteau rayé rouge et jaune génoise à la fraise à l'intérieur duquel se trouvait une onctueuse crème fouettée aux bombons anciens. Le tout fit même envie au jeune homme qui ne pouvait quant à lui pas pouvoir savoir ce que son patron avait fait pour lui car pour le moment, il devait s'occuper du petit soucis qui rendait son patron bizarre. Il ne savait pas quoi, mais ce qui était sûr, c'est que la situation s'était inversée et que cela en devenait presque drôle si le jeune homme ne s'inquiétait pas en voyant la tête que tirait son patron. 

"Il me fait de la peine, je vais m'occuper de lui trentes secondes et je reviens tout de suite ! Et on pourra finir ce repas sur une bonne note bien sucrée, tu me permets ?"

Le joyeux luron espérait que la déesse ait assez pitié de lui pour le laisser régler ce petit soucis vite fait, ne sentant pas non plus quelque chose de rassurant qui venait lui souffler dans la nuque. Après tout, il devait bien rattrapper le coup.

HS : Haha, ce n'est pas un démon x) Mais tu as raison, il est aime bien rigoler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 100
Zénis : 48500
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Icon_minitimeMar 25 Déc - 20:21

Chester avait réagit de façon impulsive qui lui valut de reçevoir un tas d'interrogation de la part de sa recrue. Il était resté dans une état statique, à contempler les yeux de celui-ci tout en marmonnant on ne savait quoi dans une langue inconnue. Jusqu'à ce que le jeune homme réussisse à le sortir de cette situation en le bombardant d'interrogations et d'exclamations, il était vrai que le jeune homme n'avait sans doute encore jamais vu son supérieur dans un tel état, mais même pour lui c'était quelque chose dont il n'avait pas eu l'habitude, du moins d'après ce qu'il se souvenait. Le démon n'était pas en mesure de leur servir leur dessert avec cette tête-là, bien qu'il ai entendu ce qu'avait commandés les deux jeunes gens. Fort heureusement, Haru se montrait responsable en emmenant le patron avec lui chercher les gourmandises qu'il avait préparé à l'avance en pensant qu'ils allaient forcément lui demander de le surprendre. Le démon se laissaiy faire, bandeau sur les yeux et une sucette dans la bouche sans se soucir de ce que pensaient les autres en le voyant ainsi. Il se sentait différent, d'abord nerveux puis progressivement pris d'un sentiment de mal. Alors qu'il se tenait aux épaules d'Haru en reposant sa tête sur son épaule en expirant comme s'il avait du mal à respirer, Chester faillit s'écrouler de tout son long sur lui.

"Je... ne me sens pas très... bien..."

Il était vraiment improbable que ces mots sortent de la bouche d'un démon et pourtant, ce fut le cas. Et d'autres en sortirent quant Haru énonça le dessert de la demoiselle, il divaguait presque.

"Chapiteau... je dois...je n'ai pas fini... je... aah..."

Le patron de cirque semblait commençait à délirer, pourtant rien n'indiquait la cause de ce soudain malaise. Le front perlant de plus en plus sur son maquillage s'effaçant petit à petit de sa peau démontrait bien que quelque chose n'allait pas. De la part d'un humain cela serait certainement facile à régler mais pour quelqu'un comme lui, il n'était pas sûr qu'un humain comme Haru puisse y arriver si facilement. De plus, il ignorait toujours la véritable identité de son patron, que se passerait-il s'il découvrit le poteau rose ? Une catastrophe... Mais Chester était bien trop impuissant sur le coup pour pouvoir se prendre en main seul, sa dernière véritable action fut de tourner la tête vers Haneko qui semblait parler au clown invisible venu en inspection. A qui il adressa une brève parole lourde avant de remarquer sa boîte qui baignait dans la sauce l'assiette du jeune homme.

"Que m'as-tu fais, fourbe...? Si c'est un de tes tours, il n'est pas très... Oh !"

"Mais je n'ai rien fais du tout, voyons. Tu ne peux t'en prendre qu'à toi-même, haha !"

Toujours derrière Haru avec le menton posé sur son épaule, Chester tendit faiblement le bras vers l'assiette du jeune homme comme pour demander de la lui passer. Mais il n'eut même pas le temps de finir sa demande que le démon s'écroula au sol dans un gros boum. 

"Ma... Ton... S'il te plait, donnes-la m... !! Aah......."

Il y avait maintenant un clown aux couleurs bariolées au sol, ce qui fit éclater de rire Shaddy. Petit inspecteur qui fut plutôt surprit que la demoiselle l'ai repéré, il s'arréta pour lui répondre.

"Hmmm... Une surhumaine ? J'ignorais qu'il y en avait dans ce cirque. Oui, on peut dire que je suis un de ses amis. Un fidèle ami de boulot à qui l'on ne prête pas autant d'attention qu'on le devrait. Je me suis dit que cela lui ferait plaisir que je vienne lui rendre visite sans prévenir, mais visiblement il n'est pas en mesure de m'accueillir comme il se doit."

L'invisible croisa les bras, semblant intrigué par cette jeune femme à l'oeil exceptionnel. Il se demandait si Chester l'avait déjà remarqué, car elle semblait être à part de ce qu'il pouvait voir dans tout le kiosque. Pendant ce temps-là, certains étaient en train de s'inquiéter pour leur patron inconscient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haneko

Haneko
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 29
Inscription : 28/05/2018
Messages : 63
Zénis : 28000
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Icon_minitimeMer 26 Déc - 0:07

Haneko riait encore plus lorsqu'il réagit à sa petite blague, puis lorsqu'elle ce calma et lui dit ce qu'elle pensait sur son état, il lui dit qu'il ce sentait bien et qu'il n'avait pas l'impression d'être un garçon anormal, ce qui laissa songeuse Haneko, qui le fixa avec un regard dubitatif.

"Alors si t'a aucun symptômes, je vérifierais avec le temps, pour voir si c'est moi qui délire ou s'il y a bien un truc qui cloche avec toi"

Peu de temps après son petit cadeau, Haru lui dit qu'il commençait à avoir peur et qu'il la remerciait de le protéger, ce qui fit apparaître un grand sourire à la demoiselle, qui semblait vraiment être ravie de pouvoir être utile à son jeune ami.


"Ne te fais pas de soucis. Certains démons ne sont pas tous méchants. Certains sont justes un peu farceurs ou manipulateurs, il faut juste avoir l'esprit vif et audacieux et une fois apprivoisés, certains sont des crèmes, mais il faut toujours s'en méfier, on ne sait jamais de quoi ils sont capable"

> Tient, ta mémoire semble être encore revenue.

"Oui, sur ce sujet, elle est un peu revenue, mais il y a encore beaucoup de choses sur ces créatures que ma mémoire ignore à cause qu'elle est une épave. Toute façon, c'est pour tout, dès que tu montres que tu as peur, c'est fini, tu te fais manger tout cru"

> Et toi ? C'est quoi la chose qui te fais le plus peur ?

"Si je te le dis, je deviendrais vulnérable, mais tu dois déjà avoir un doute sur l'une de mes plus grandes peur"

Même si Kyubi ne parlait pas par télépathie, Haru devait sûrement pouvoir deviner de quoi le duo parlait. En tout cas, Haneko était bien sérieuse. Sa plus grande peur, pour le moment, c'était de savoir qui elle était véritablement, ce qui n'était plus vraiment un secret, et de savoir ce qu'elle avait précisément fait pour qu'on lui supprime la mémoire et qu'on l'enferme dans une chambre scellée. Oui, elle avait vraiment peur de connaître sa véritable histoire et cela, Kyubi était au courant, ce qui fait qu'il hocha la tête, semblant comprendre de quoi elle parlait. Par la suite, Haru commanda le même dessert qu'elle et c'est ensuite que tout dérapa. Haru dit qu'il n'allait pas bien, car il le prenait pour une fille, ce qui fit soupirer Haneko, qui ce disait qu'il faisait encore une fixation sur son physique, ce qu'elle trouvait débile.


"Il voulait juste bien faire, j'aurais fais pareil à sa place"

Kin Kyubi approuva en faisant un signe avec sa tête, car il commençait à bien connaître Haneko et vu son tempérament explosif, cela ne l'aurait pas étonné qu'elle réagisse de la sorte. Haru dit qu'il allait chercher les desserts.


"Ok, on t'attend"

Dès qu'il revint avec son patron, il pu voir Haneko faire un combat de pouce avec son renard, ce qui était plutôt original, mais il lui avait dit de l'attendre, alors il fallait bien qu'elle s'occupe. Dès qu'il ouvrit la cloche, la miss eu les yeux qui brillaient, tandis qu'Haru lu ce qui était écrit sur la feuille, puisque Chester était incapable de leur dire. Le pauvre, il gisait par terre, mal en point, tandis qu'Haru lui dit qu'il devait s'occuper de son supérieur, lui demandant s'il le lui permettait.

"Oui je te permet, mais dans ce cas, donne-lui la boite dans ton assiette, je crois qu'il a essayé de nous dire, tout à l'heure qu'il la voulait, je crois qu'elle lui appartient et que c'est à cause de ça qu'il ne va pas bien"

Ne réfléchissant même pas à "Pourquoi une boite dans l'assiette d'Haru ?" ou "Comment elle a fait pour arriver toute seule à cet endroit ?" ou encore "Il y a quoi à l'intérieur ?", Haneko avait juste indiqué ce détail au clown blanc pour éviter que Chester agonise trop sur le sol. Peu de temps après avoir parlé à l'invisible, ce dernier avait l'air surprit.


"Je ne suis pas une surhumaine, juste un être supérieur avec un oeil particulier"

En l'entendant parler, c'était à ce demander si la plus grosse partie de ses pouvoirs ne ce trouvait pas dasn son oeil scellé par son patch, ce qui expliquerait pourquoi elle ne l'enlevait jamais. Semblant arriver à l'entendre parler, après avoir réussi à le scanner brièvement, Haneko l'écoutait, ne lui coupant pas la parole, remettant simplement la cloche sur son dessert, tandis qu'elle semblait réfléchir à son petit discourt.


"Je ne fais pas partie du cirque, je suis une invitée tout comme vous, mais je peux vous tenir compagnie en attendant qu'il ait mieux. Vous voulez dire quoi par "Ami de travail ?" Vous êtes aussi venu nous rendre visite pour aider Chester dans ses recherches ?"

> Arrête de parler toute seule, t'es flippante !

"Je parle pas toute seule, je parle avec un spectre ! Enfin, je sais pas vraiment ce que c'est, mais je susi pas seule."

Kyubi, ce demandant si Haneko avait vraiment une crise de folie, voulait en avoir le coeur net, alors il utilisa ses pouvoirs ce qui fait que sa marque au front ce remit à briller. Faisant ainsi la même chose qu'Haneko, il fit un bond en voyant une silhouette, puis alla ce cacher derrière Haneko en ayant les oreilles baissées, semblant avoir eu la peur de sa vie, car il ne semblait pas s'attendre à voir quelque chose apparaître, ce qui fit rire la déesse,, qui était contente qu'il la croie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru

Haru
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 76
Zénis : 36000
Statut : Bon

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Icon_minitimeVen 4 Jan - 3:24

Haru semblait soulagé qu'elle lui accorde le droit de quitter la table pour un bref moment sans lui en vouloir, il la remercia vivement en lui faisant une courbette, habitude japonaise.

"J'ignorais qu'il était possible de les apprivoiser. Merci pour tes précieuses informations, je te promets de revenir aussi vite que je peux !"   

 Le médecin de la troupe qui mangeait également s'interrompit en le voyant essayer de soulever Chester avec ses bras pas assez musclés pour arriver à redresser un homme de son abarit, alors il vint immédiatement à son secours et les deux membres purent le redresser. 

"Nom d'un chien, il est aussi blanc que son maquillage ! Aidez-moi à le transporter jusqu'à ma tente !"

Deux autres membres vinrent l'épauler à leur tour pour emmener le patron jusqu'à la tente du médecin, laissant Haru les suivre derrière si jamais ils y avaient un incident qui les ferait lâcher prise. Le duo d'équilibristes musclés qui emmenèrent le patron firent en sorte de se dépêcher en ignorant que tout le monde les regardaient, sans doutes inquiets pour ce qui ce passait. Une fois arrivés à l'intérieur de la tente, ils le couchèrent sur une sorte de lit d'infirmerie et se tournèrent vers le docteur.

"Vous voulez que l'on monte la garde pour empêcher que d'autres ne viennent voir ce qui se passe ?"

"Non, cela ne sera pas nécessaire, je pense que tout le monde est assez surpris pour ne pas venir regarder. Merci à vous deux pour votre aide, désolé de vous avoir sortis de votre repas."

"Pas de soucis, c'est bien normal ! Tâchez de le remettre sur pied, vous savez bien que tout le monde à besoin de lui."

"ça, je le sais bien..."

Le médecin se mit au travail tout de suite, cherchant d'abord à savoir s'il respirait encore et fort heureusement, cela semblait être le cas au vues de l'attitude plutôt sereine qu'il avait. Ce qui rendait Haru nerveux car il ne disait rien, c'était à se demander s'il avait remarqué la soudaine inquiétude persistante du jeune homme. Evidemment, il l'avait remarqué en le voyant tordre le ruban de tissu orange qui appartenait au chef. C'est alors que le jeune homme se souvint de ce que lui avait dit Haneko, sans plus hésiter il donna alors la boîte au docteur qui semblait intrigué par ce qu'elle contenait.

"Tenez, avant de s'évanouir il a réclamé ce qui se trouvait à l'intérieur. Peut-être est-ce un traitement contre ce genre d'incident, je vous en prie, il faut lui donner ! Je peux m'en charger si vous me le permettez."

Le docteur entendait bien qu'il devait donner un de ces comprimés au patron, mais pour une raison particulière, il ne pouvait laisser Haru s'en charger. Il le sentait trop inquiet et maladroit pour le laisser faire, alors le médecin prit la boîte et lui répondit.

"J'entends bien, Haru. Je vais m'en charger, ne t'en fais pas. Je crois qu'il nous a juste fais un gros malaise vagual, mais pour en être sûr je vais devoir l'examiner."

"Oh, d'accord..."

Devant l'air un peu déçu du jeune homme, l'homme finit par tout de même lui donner quelque chose à faire pour qu'il se sente utile au moins une fois.

"Peux-tu aller me chercher des habits neufs dans sa tente ? Il s'agit de celle avec un gland de passementerie suspendu. Et si tu trouvais une serviette au passage, prends-la également."

"Tout de suite, j'y cours !"

Le joyeux drille posa le ruban sur l'oreiller et fila rapide comme l'éclair jusqu'à la tente de son patron, comme indiquée par le médecin.Il allait l'ouvrir lorsqu'il se rendit compte qu'il allait avoir le droit de rentrer dans la tente du patron de tout le cirque. Haru se secoua la tête et entra finalement à l'intérieur. Le médecin quant à lui, jeta un coup d'oeil sur les comprimés de l'étrange boîte, puis la posa sur une table derrière au lieu de lui en donner un. Visiblement, il était plutôt favorable à ce que le patron n'en prenne pas contrairement à ce qu'il désirait. Et il l'examina, s'arrêtant aussi sur les griffures que portait son cou, elle semblaient encore fraîches pour certaines. Ce qui l'inquiéta.

"Qu'est-ce que c'est que ça ?"

Décidément, quelque chose n'allait pas très bien avec le patron de cirque, mais pour le moment tout ce que le médecin pouvait tenter était de le réveiller. Il lui donna alors quelques claques gentilles et lui jeta un peu d'eau sur la figure en espérant entendre un mot sortir de sa bouche.

"Vous m'entendez ? Est-ce que vous m'entendez ?"

Le médecin faisait de son mieux pour le sortir de son inconscience, mais c'était pas gagné car il n'avait aucune réponse pour le moment. Il alla donc fouiller bruyamment dans le tiroir de l'armoire a pharmacie près de la table pour y trouver quelque chose qui pourrait m'aider. Le pauvre, il était juste en train de manger et voilà qu'il se retrouve maintenant avec une énorme responsabilité sur les épaules, heureusement qu'il savait garder son sang-froid face à ce genre de situation. 

Tap tap tap 
Tap tap tap

On frappa trois coups deux fois à la suite dans le bois du bureau, mais il n'y avait personne lorsqu'il tourna la tête à droite. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 4 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Dragon Ball Evolution :: RPG - UNIVERS 7 :: Planète Terre :: Forêt-
Sauter vers: