AccueilPortailBoutiqueFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

Haru
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 21
Zénis : 9500
Statut : Bon

MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Dim 21 Oct - 16:09

La petite blague d'Haneko le rassura, il était content que sa partielle découverte d'identité ne change rien à leur relation amicale. Haru répondit alors de même avec un air blagueur.

"Ah non, désolé je ne parle pas le grec ancien. Par contre, je sais bien chanter... Lalalalalalalaaaaa ! Ca me rassure ce que tu me dis-là."

S'était-t-il mit à chanter comme une castafiore un bref instant avant de se mettre à rire.

"Tiens donc, si ça se trouve ton renard sacré serait lui aussi capable de faire des choses incroyables. Imagines qu'il puisse prendre forme humaine où qu'il se change en renard géant, moi je trouverais ça cool. Tu en dis quoi, toi, petit compagnon ?"

Il s'était légèrement penché au dessus de l'animal en le regardant d'un air malicieux, sourire aux lèvres et les mains posées sur ses hanches. Il se doutait bien qu'il n'allait pas lui répondre, peut-être qu'il comprenait ce que disais le filiforme aux cheveux blancs mais dans tous les cas, lui, n'avait pas la capacité de le comprendre. Puis lorsque son amie lui répondit l'air un peu embêtée au sujet de la question qu'il avait posé à propos des démons, il s'arrêta pour la fixer avec des yeux tous ronds en se grattant la tête. Mince alors, il pensait qu'elle aurait pû l'éclairer mais ce n'était peut-être pas encore le bon moment. Elle venait à peine de retrouver un peu de sa mémoire perdue, alors Haru se disait qu'elle devait être encore un peu sonnée et confuse dans ses souvenirs qui n'avaient pas tous émergés. Le clown haussa ensuite les épaules pour lui répondre.

"Je ne sais pas. Peut-être, vu qu'il existe des dieux je suppose que cette éventualité serait tout à fait envisageable, malheureusement pour moi. Ce n'est pas grave si tu ne t'en souviens pas pour le moment, je ne suis pas pressé."


Le cri d'Haneko lui fit soudainement changer de direction pour poser son regard sur l'immondice en quoi s'était maintenant changée la sorcière. Haru tourna la tête sur le côté en posant sa main sur sa bouche, il avait la nausée rien que de voir le vrai visage de cette sorcière.  Tout en essayant de penser à quelque chose de plus agréable, le garçon répondit à la déesse dégoutée par la figure de la sorcière elle aussi.

"Euh, si.. Comment allons-nous nous sortir de là ?"
"Mais qu'est-ce que c'est que cette chose ?! Bon sang, elle ne mériterais même pas qu'on lui offre un bouquet de fleurs...Kof kof kof.. ", marmona-t-il discrètement

L'étrange fumée rouge qu'elle jeta sur les deux humains le fit tousser jusqu'à ce qu'il ne se retrouve comme son amie prisonnier d'un filet en hauteur. Le jeune homme commençait à drôlement se poser ses questions sur toute cette histoire.

"Hey ! C'est quoi ce délire ? pourquoi je me retrouve là-haut moi ? Vous feriez mieux de nous libérer tout de suite, magicienne de pacotille ! Vos tours ne font pas rire !"

Il était hors de question pour le jeune homme de rester enfermer la dedans, qui sait où la sorcière allait les emmener par la suite ? Haneko sur un marché noir en tant que monnaie d'échange et lui, lui... probablement jeté dans une fosse où il ne savait où encore, il l'ignorait, en tout cas celà ne sentait pas bon du tout. Mais comme si celà ne suffissait pas, l'épaisseur de ses vêtements le coinçaient dans un filet trop petit, l'empêchant de pouvoir effectuer le moindre mouvement pour dégaîner son katana et tenter de se sortir de ce piège.

"Ce n'est pas tout ça, mais je commence à avoir drôlement chaud là-dedans.. Tu n'aurais pas un tour dans ta manche pour nous sortir de ce traquenard ?"

Haru se mit à réfléchir.

"Voyons voir, un filet... Je sais, Haneko ! Serais-tu capable de nous matérialiser quelque chose de coupant assez grand pour que l'on puisse se défaire de ces filets ? Après, on verra sur le coup pour s'en aller d'ici, comme j'ignore si tu pourrais faire quelque chose du style téléportation, j'avoue que je me sens un peu inutile..."

Bien entendu, il serait éfficace que les filets rompus retombent sur la sorcière afin de la bloquer et de ce fait de leur permettre de gagner du temps pour fuir. Enfin, en théorie ça pourrait marcher, en théorie oui car en vérité Haru n'avait aucune idée de si ce genre de plan fonctionnerait.

_________________

La vie est trop courte pour pleurer
Thème 1
Thème 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Haneko
Membre

Féminin
Âge : 28
Inscription : 28/05/2018
Messages : 33
Zénis : 13500
Statut : Neutre

MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Jeu 8 Nov - 22:41

Haneko c'était mise à rire lorsqu'il avait répondu à sa petite blague. Quand Haru dit que ça serait super que Kyubi puisse prendre une forme humaine ou devenir un renard géant, Haneko eût des yeux brillants, tandis que son renard resta sérieux, ce mettant à réfléchir avant de secouer négativement la tête, ce qui fit sourire davantage la demoiselle.

"Oh oui, c'est une super idée Haru ! ça serait vachement bien si c'était possible ! En tout cas, il doit sûrement y avoir une raison pour laquelle je t'a appelé comme ça !"

Ensuite, quand il lui posa la question sur les démons et qu'elle lui répondit, Haneko fût contente de savoir qu'il ne prenait pas mal le fait qu'elle ne ce souvienne pas encore de tout. Le raisonnement du garçon semblait être des plus logiques, ce qui lui fit hocher la tête en signe d'approbation.

"Oui, c'est plausible. J'espère que ma mémoire reviendra vite, comme ça, je pourrais te répondre"

Elle ce sentait presque coupable de ne pas tout savoir, mais il lui pardonnait et ne lui en voulait pas, donc ça l'aidait à ce sentir un peu mieux. C'est lorsqu'ils ce firent coincer dans les filets qu'ils purent entendre rire la sorcière plus d'une fois, amusée par les dires et les mimiques d'Haru. Après avoir entendu les conseils de son nouvel ami, Haneko eût une idée. Vu que les filets étaient assez proche, elle ce balança et attrapa du bout des doigts ceux du clown.

"Je vais tenter quelque chose, j'espère que ça va fonctionner"

Peu de temps après avoir dit cela, elle ferma les yeux et ce concentra. Une lumière jaillit de son corps et soudain, ce dernier, ainsi que celui d'Haru ce mirent à disparaître. En voyant cela, Kyubi fit un saut, ce faisant ainsi happer par la lumière. La sorcière leur cria d'arrêter, mais c'était trop tard, le processus avait déjà commencé. Elle essaya de faire comme le renard, mais elle n'eût pas le temps d'atteindre la lumière, ce qui la fit retomber lourdement par terre. La sorcière ce senti alors des plus ridicules, tout en ayant l'impression d'avoir mal dans le corps, de plus, elle jurait et pestait contre cette peste de déesse qui avait réussi à prendre la poudre d'escampette. Quelques minutes plus tard, un halo de lumière apparut vers l'entrée de la forêt. Haneko et Kin retombèrent par terre en ayant l'air évanouit, ayant mit trop de force dans cette dernière lutte pour leur survie. Va savoir si le corps d'Haru était aussi temporairement sans vie. Par contre, ce dont on pouvait être sûr, c'est que son panier de fleurs était étrangement posé à côté de lui en étant rempli des même fleurs qu'il avait cueillies plus tôt dans la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Haru
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 21
Zénis : 9500
Statut : Bon

MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Sam 10 Nov - 21:40

Le balancement soudain du filet d'Haneko vers le sien lui fit pencher la tête, curieux de savoir ce que la demoiselle avait trouvé, il la regarda faire. Quelle étrange lumière éblouissante commençait à s'échapper de la déesse pour ensuite envahir les filets rapprochés  puis son corps tout entier. Le jeune intrigué regarda ses mains qui se mirent à s'effacer sans qu'il n'arrive à réaliser ce qu'il se passait réellement, pour lui c'était bien de la magie et une fois de plus, il resta sans voix face à celà. Haru n'eut pas le temps de tourner la tête vers la sorcière qui n'avait fait que se marrer face à ses dires, mais il pu tout de même apperçevoir une étrange ombre furtive et abstraite du coin de l'oeil, probablement l'animal de compagnie d'Haneko qui les avaient rejoint à temps avant que l'idée de la déesse ne se réalise complètement. Une ombre, puis plus rien. Le blanc total. Sans s'être rendu compte de quoi que ce soit, le clown devait avoir quitté l'arbre de la sorcière mais il ignorait où il se retrouvait à présent. Et il se mit à se sentir mal, comme s'il était à l'envers et chutait, chutait, chutait dans un vide sans fin. Ses paupières allaient s'ouvrir avec difficulté, aveuglé par la lumière du jour qui lui brûlait les yeux comme s'il émergeait d'un long et lourd sommeil. Un mal de tête plutôt pesant lui prenait et l'empêchait de se redresser avant quelques minutes et lorsqu'il se rendit compte que sa tête lui tournait à cause de ce qui s'emblait être un évanouissement, Haru se tourna sur le côté face au sol et se mit à vomir subitement. Pas très glamour non, mais il semblait ne pas trop avoir digéré le voyage. Quelques frissons de froid et de dégout après, le clown finit par reprendre ses esprits, avala un bombon pour faire passer l'horrible goût qu'il avait en bouche et jeta de la terre sur ce qu'il avait rendu par terre, ça le dégoutait et puis franchement cela ne faisait pas très propre, même en forêt. La forêt, c'est bien là qu'il se rendit compte qu'il avait atérit et pendant qu'il s'essuiyait la bouche avec un mouchoir s'apperçut que le renard et Haneko se trouvait non loin de lui, mais semblaient toujours évanouis.

"Mais c'est, Kyubi... Oh, Haneko ! Par pitié, réveillez-vous ! Oh non... Mais que s'est-il passé ?"


Le garçon s'était approché des deux êtres et, ayant pris le bras de la déesse pour tenter de la faire réagir, posa ensuite sôn oreille contre sa poitrine en essayant de voir si elle était toujours en vie. Aîe, de ce qu'entendait le jeune homme, la situation semblait avoir complètement dégénéré car il n'avait entendu aucun battement en sortir. Haru se concentra pour ne pas paniquer et refusait de croire qu'ils étaient morts. Ce n'était pas possible, celà ne pouvait pas, celà ne devait pas... Haru était bien trop jeune pour voir quelqu'un trépasser juste devant ses yeux et refusait de croire ce qu'il voyait comme pourtant étant la vérité, Haneko ne bougeait plus. Et bien qu'il tenta tout pour essayer d'obtenir un batement, un pouls, n'importe quoi, rien ne semblait  s'arranger pour autant. Le jeune garçon aux cheveux blancs, à genoux, retomba doucement la tête sur le thorax de la déesse semblant inanimée, la joue appuyée contre elle et devint faiblard.

"Cela ne peut pas être vrai..."

C'était bien la seule fois que du regard doré du clown au visage d'habitude si enjoué, une larme s'en échappa et longea sa joue jusqu'au bout de son menton tremblant quelques peu à cause de la situation qui lui échappait totalement. Et plus aucun son ne voulait sortir de sa bouche.

_________________

La vie est trop courte pour pleurer
Thème 1
Thème 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Haneko
Membre

Féminin
Âge : 28
Inscription : 28/05/2018
Messages : 33
Zénis : 13500
Statut : Neutre

MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Dim 11 Nov - 2:14

De l'autre côté de la barrière, l'âme des deux amis faisaient la course sur un sentier qui était pas mal abrupte, ne s'étant pas vraiment rendu compte de la situation. Ils rigolaient comme deux adolescents étant frère et soeur, qui ne pensaient à rien d'autre que d'arriver le premeir jusqu'à la grande lumière qui semblait les appeler. Lorsqu'ils arrivèrent devant cette dernière, un vieil homme fût surprit de les voir.

- Oh les enfants, que faites-vous ici ? Vous, vous êtes perdus ? Vous n'êtes pourtant pas morts !

"Oh coucou papy ! ça faisait longtemps ! Euh... Je ne suis pas sûre de comprendre"

L'homme qui s'était occupé d'elle lorsque ses parents l'avaient abandonnée chez lui, ce mit à rigoler en entendant son incompréhension, ce qui fit lever un sourcil à la jeune déesse, qui ne comprenait pas son amusement.

- Patience, je vais à nouveau tout expliqué. Les dieux peuvent être partout à la fois, mais cela n'est pas si aisé, il te faut à nouveau apprendre cet art complexe. Sans le faire exprès, tu as oublié ton corps et celui de ton précieux compagnon, ce qui ne m'étonne pas de toi. Je vais vous aider à vous ressouder. A bientôt !

Avant qu'ils ne puissent dire quoi que ce soit, les âmes ce firent renvoyer au bon endroit. Au même moment, Haru pu voir une grande lumière mélangée entre le doré et le noir, qui entourait le corps de ses amis. Lorsqu'Haneko ouvrit à nouveau les yeux, elle fût légèrement aveuglée par la lumière qui envahissait ces lieux. Tandis que ses yeux s'habituaient à la luminosité, sa propre lumière se dissipa. Voyant Haru triste, elle ce mit à lui sourire.

"Coucou ! Je suis de retour ! Désolée, je crois que j'ai fais une fausse manipulation, mais à présent, je suis là ! Je peux venir avec toi au chapiteau ?"

Lui disant ces mots avec un grand sourire innocent, elle espérait qu'il ne lui en voudrait pas trop d'avoir fait des bêtises. Kyubi, quant à lui, s'était réveillé et semblait également être en pleine forme. Il bâilla, puis ce leva et s'assit, scrutant les deux jeunes gens en ce demandant ce qui allait bien pouvoir ce passer entre eux. Peut-être que leur relation allait augmenter suite à cet événement ? Il ne le savait pas et de toute façon, ce n'était pas ses affaires, bien que, cela lui ferait plaisir qu'elle sorte avec quelqu'un de son âge, même si son coeur semblait être presque prit par un autre, il ce disait que l'amour pouvait très vite ce défaire et ce remodeler, mais il préférait garder ses pensées pour lui, ce disant une fois de plus, que cela ne le regardait pas et que tant qu'ils restaient amis, s'était tout ce qu'il pouvait espérer de bien pour sa jeune amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Haru
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 21
Zénis : 9500
Statut : Bon

MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Lun 12 Nov - 0:12

Quelque chose sortit le jeune homme de sa melancolie, une soudaine lumière noire et dorée semblant s'échapper des deux corps inertes l'éblouissa, le forçant à s'écarter un peu en arrière.  Puis lorsqu'elle se dissipa, Haru put constater avec soulagement que la déesse et son renard se réveillèrent enfin, comme si leurs âmes avait momentanément quitté leur enveloppe corporelle et quelles avaient finalement rebrousser chemin vers le monde terrestre. Fou de joie, le jeune homme attendit à peine qu'Haneko se redresse pour lui sauter au cou, une étreinte de soulagement et d'inquiétude quand à la peur qu'elle lui avait malgré tout infligée sans quelle ne s'en rende compte.

"Ne me faites plus jamais ça, c'est compris ? Vous m'avez fait une de ces peurs tous les deux, j'ai cru que vous étiez partis pour de bon en me laissant tout seul !"

En relâchant son amie, Haru était maintenant rassuré que tout finisse par revenir à la normale. Il se releva alors et lui tendit la main pour qu'elle se relève aussi à son tour, content d'avoir retrouvé ce sourire si vivant qui lui était reconnaissable entre mille. Ah, il s'agissait vraiment d'un être au pouvoirs divins pour parler comme celà ! Manipuler sa propre vie restait pour le garçon quelque chose qui lui était hors de portée mais il comprenait à quel point celà pouvait être dangereux et ô combien d'expérience celà nécessitait. Ce que lui demanda par la suite Haneko le fit sourire, évidemment qu'il n'allait par lui dire non, après tout ils étaient de bons amis et ce n'était pas après une aventure pareille qu'il allait s'en aller comme ça sans rien faire.

"Evidemment que tu peux ! Ça me fait plaisir que tu m'accompagne, et comme ça je te montrerai à quoi ça ressemble un vrai cirque avec une belle piste. Allez, suis-moi ! Et toi aussi petit compagnon, tu viens avec nous !"

Avait-il lancé au renard avec un petit clin d'oeil malicieux avant d'attrapper la main d'Haneko et de commençer à suivre la route menant jusqu'au grand chapiteau rayé rouge et jaune. L'immense tente dressée devant eux happait quasiment toujours les spectateurs qui s'y rendait, il faut dire que vu d'en bas n'importe qui se sentirait de la taille d'une fourmi. Heureusement qu'à cette heure, il n'y avait encore personne. Le jeune homme pu alors longer les rembardes de fer qui menaient vers l'entrée du terrain réservé au cirque, rencontrant au passage un des membres de la troupe maquillé et habillé à la manière d'un pantin à chapeau haut de forme, qui jouait tranquillement un air sur une grande boite à musique à manivelle et bretelles. Celui-ci salua Haru et la demoiselle calmement, le clown le salua en retour, le complimentant au passage sur le nouvel air qu'il avait choisi. Tout en s'assurant de ne pas avoir perdu son amie en chemin, le clown traversa l'allée de gravillons où plusieurs stands se tenaient. Goodies, peluches, vêtements, tiges lumineuses et autres babioles composaient les boutiques de souvenirs. Quand au reste, des stands de snacks, de barbes à papa, de crèpes, gauffres, pancakes, chichis, glaces, pommes d'amour et des mini confiseries occupaient l'espace. Tout était à la fois coloré, joli à regarder et avait de quoi donner envie à n'importe quel enfant qui passerait par là. Le clown tourna la tête vers Haneko pour lui indiquer quelque chose d'important.

"Fait attention où tu marches, le sol est parfois un peu creux à certains endroits. Le terrain est aussi plus grand qu'il n'en à l'air, il n'est pas rare qu'il y ai quelques fois des enfants qui s'y perdent. Ah, voilà l'entrée du chapiteau !"


Enfin arrivés à l'entrée du chapiteau, le jeune homme aux cheveux blancs souleva le bout de toile imperméable déboutonné faisant office de porte pour y laisser la demoiselle entrer en premier, puis entra à son tour.Quelques uns des artistes semblaient à leurs postes et effectuaient des répétions de numéros tous aussi dangereux les uns que les autres. Contorsion, jonglage sur boule, lancé de couteaux, crachage de feu, acrobaties et trapézistes y étaient. C'est alors que de la corde raide fixée à une hauteur vertigineuse du sol en descendit un petit lutin agile, une fillette aux grands yeux en robe et rubans portant des chaussures noires à pompons, qui ne pu s'empêcher de venir faire sa curieuse et se pencha vers le panier que tenait toujours Haru.

"Haru, tu es revenu ! Oh, mais quelles belles fleurs tu as là !"

Enfin, c'était avant qu'elle ne remarque la jeune fille avec lui qu'elle salua d'une petite révérence de comédien et aussi... Kyubi, le renard d'Haneko qui semblait particulièrement attirer l'attention de la fillette. Elle demanda alors à la déesse une faveur toute particulière.

"Ooh, qu'il est mignon ! Dîtes, est-ce que je peux le prendre dans mes bras rien qu'une minute ?"

"Euh, Winry, je ne suis pas sûr que..."

Haru tourna la tête vers Haneko, puis la fillette, Haneko et à nouveau la fillette. Il ne voulait pas que le comportement un peu enfantin et impulsif de la jeune équilibriste ne dérange Haneko et surtout son animal de compagnie qui peut-être se demandait déjà ce que c'était que ce cirque, sans mauvais jeu de mots. Alors qu'il attendait la réaction de la demoiselle, le filiforme aux cheveux blancs huma un peu l'air près de lui, trouvant que celui-ci commençait curieusement à prendre une odeur de tabac citronné. Quand soudain...

"Dîtes, c'est moi où il y a une odeur qui...Uwaah ! !"

_________________

La vie est trop courte pour pleurer
Thème 1
Thème 2


Dernière édition par Haru le Mar 13 Nov - 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Haneko
Membre

Féminin
Âge : 28
Inscription : 28/05/2018
Messages : 33
Zénis : 13500
Statut : Neutre

MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Lun 12 Nov - 1:49

A peine fût-elle réveillée que le garçon la prit dans ses bras, lui faisant un énorme câlin, tellement qu'il était content de la revoir en vie, ce qui fit apparaître une légère teinte rosée sur les joues de la demoiselle, qui était un êu gênée et à la fois ravie qu'il soit aussi heureux de la revoir en vie.

"Oui, promit ! Je n'ai pas envie de te faire peur, mais ça, je crois que tu le savais déjà"

Lui dit-elle d'une voix légèrement étouffée apr son étreinte, tandis que Kyubi semblait rigoler en la voyant dans cette situation. Il dit ensuite qu'il était évident qu'il lui montre à quoi ressemble le chapiteau, ce qui réjouissait très fortement la jeune femme, qui ce leva sans peine, lorsqu'il l'aida à ce relever. Par contre, le renard semblait être moins motivé que les deux jeunes gens, mais qu'importe, il était bien obligé de la suivre jusqu'au bout, ca rs'il ne la chaperonnerait pas, Kanashi lui ferait la t^te au carré et même bien pire si elle apprenait cela, d'ailleurs, il valait mieux qu'elle n'apprenne pas que sa protégée avait eût autant de problèmes, sinon il allait avoir de sérieux ennuis. Il espérait donc qu'elle serait assez intelligente pour ne pas tout lui narrer, mais ne ayant souvent du mal à ne pas tout raconter, il espérait qu'elle éviterait au moins ces détails. Ce mettant à courir et à rire, tandis qu'il l'emmenait voir le cirque, elle eût l'air impressionnée par sa grandeur.

https://www.youtube.com/watch?v=LGhYvgScfdE

"Oh ! Il est trop beau !!!"

S'exclama sans retenues la déesse en tombant directement amoureuse de ce beaue t grand chapiteau rayé rouge et jaune. Kyubi trouvait aussi qu'il était grand et était comme attiré par ce dernier, lui donnant envie de voir ce qu'il y avait à l'intérieur, même si au début, il ne semblait pas très emballé à l'idée de suivre le groupe. En contournant les barres de protections, ils purent voir un homme en tenue avec un beau chapeau haut de forme, qui jouait de la musique en tournant une manivelle.

"Oh il est trop cool ! J'adore son costume !"

Kin, faisant son vieux rabat-joie, soupira, mais ne restait pas insensible à l'air de la mélodie qu'il entendait, qui lui donanit presque envie de danse.r Haru salua l'homme et Haneko en fit de même, puis ils continuèrent leur marche, et en ce retournant, il pu voir que la déesse ne suivait pas, car elle était assise à côté du jour de musique.


"C'est vraiment fantastique ce que vous faites ! Vous savez, si un jour vous avez besoin d'une assistante..."

> Haneko !

"Oh pardon, on m'attend ! A plus tard !"

En l'observant en train de parler avec l'homme, Kyubi fût bien obligé de la couper dans son élan, car sinon, ils allaient la perdre. S'excusant auprès de l'homme, Haneko ce releva, puis fit un signe d'au revoir à l'employé du cirque, avant de reprendre sa route.

"Désolée, c'était vraiment trop intéressant ce qu'il faisait !"

Déclara la miss en souriant grandement, tandis que le renard soupirait. En la voyant ainsi, c'était dur de croire qu'elle était une déesse, en tout cas, c'était ce à quoi le goupil songeait. Lorsqu'ils continuèrent leur route, ils s'arrêtèrent devant un stand remplis de goodies et de nourritures en tout genre. Alors qu'elle avait des étoiles pleins les yeux et qu'elle avait l'eau à la bouche, Haru l'informa qu'il fallait faire attention au sol et au même moment, elle faillit s'étaler de tout son long. Il lui expliqua également que des enfants se perdaient, tellement que c'était grand.

"Ah oui, merci, j'ai cru comprendre que le sol était dangereux. Oh les pauvres ! On devrait faire un tour pour voir s'il n'y en aurait pas un qui ce serait perdu ! Tient en parlant d'égarement, où est mon renard ? Kyubi ! Au pied !"

Alors qu'Haneko avait le dos tourné, Kyubi éait parti vers un stand, où ce trouvait un surveillant et il fit mine d'être perdu et d'avoir faim, ce qui au début, fit un peu peur à l'homme, car il ne s'attendait pas à ce retrouver nez à nez avec un renard un peu plus grand qu'un autre, mais en ce rendant compte qu'il n'avait pas l'air méchant, il lui donna une sucrerie qui était abîmée et le renard le mangea, puis fit une sorte de sourire en levant la patte-avant droite, comme pour remercier l'homem qui ce chargeait de la surveillence et de la mise en place des stands, ce qui amusa ce derneir, qui lui serra la patte. Il était presque prêt à donenr quelque chose d'autre au renard, pour voir s'il allait faire un autre numéro, mais ce dernier, ce faisant appeler comme un chien, il fût bien obligé de s'en aller. Avant de partir, Kyubi salua l'homme de la tête, puis fila. Il rejoignit ensuite le duo, qui ce dirigeait vers l'intérieur du chapiteau.

Haneko passa la première, puis ensuite ce fût au tour d'Haru et le renard n'ayant pas eût le temps de passer, ce prit la porte sur le nez, ce qui le fit émettre quelques petits couinements de douleurs, ce qui fait qu'Haneko ce retourna et lui ouvrit en s'excusant et en lui faisant un bisou pour lui faire passer son mal, puis ils reprirent leur route et ce qu'ils virent les firent oublier toutes leurs peines qu'ils avaient vécues jusqu'à présent. C'était si merveilleux de voir tout ces artistes s'entraîner que même le renard semblait être émerveillé. Quelques minutes plsu tard, ils furent rejoint par une fillette, qui était ravissante. Au début, elle ne remarqua pas le duo et salua Haru, puis ensuite elle le remarqua et fit de même, ce qui fit sourire la demoiselle.


"Coucou ma puce ! Tu es vraiment adorable dans tes habits de scène, un vrai petit ange ! Dit-moi, tu n'es pas un peu trop jeune pour faire les mêmes acrobaties que les autres ?"

S'enquit la déesse en ayant l'air sincèrement anxieuse pour la filete, car elle ce demandait si tout cela n'était pas trop dangereux pour sa santé. C'est ensuite que cette dernière demanda si elle pouvait prendre Kyubi dans ses bras. Kin la scruta, puis s'approcha un peu de la gamine et la renifla. Bon allez, il n'avait pas une tête de peluche, mais pour une fois, il pouvait fair eun effort, surtout en voyant que la fillette la regardait avec un regard tellement insistant. Il s'assit devant elle.

"Oui, ne t'en fait pas mon ange, il ne te fera pas d emal, il est apprivoisé. Cependant, n'oublie pas qu'il reste un animal sauvage et que si tu lui tires trop fort les oreilles ou la queue, il risque de ne pas aimer et de ce défendre"

Autant la prévenir de suite pour qu'il n'y ait pas d'accidents, car il voulait bien être sympa, mais il ne fallait pas abuser de sa patience. C'est ensuite qu'Haru dit qu'il y avait une mauvaise odeur, alors Haneko ce prenant pour son renard, ce mit à renifler l'air environnant, avant de renifler son nouvel ami, avant de reculer en ayant le sentiment de s'e^tre fait agressé le nez par une méchante odeur.

"Je ne voudrais insulter personne, cependant, je trouves que tu sens une odeur de vieux renard... Il serait pas temps que tu changes ton costume ? T'en fait pas, si tu t'absentes, je serais sage"

Elle disait ces mots d'un air innocent, voulant lui faire comprendre qu'il pouvait compter sur elle pour ne pas faire de bêtises s'il la laissait seule cinq minutes. Toutefois, s'il ce souvenait de comment elle avait agit tout à l'heure, il pourrait ce douter qu'elle aurait envie d'embêter un peu les artistes, mais Kyubi était là pour la remettre à l'ordre, non ? Donc il pourrait partir l'esprit tranquille, s'il en ressentait le besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Haru
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 21
Zénis : 9500
Statut : Bon

MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Lun 12 Nov - 19:54

Le cirque semblait déjà plaire à Haneko, voir même à son petit compagnon et celà, celà se lisait sur leur visage à peine entré et Haru en était ravi. En revanche il savait qu'il ne fallait absolument pas qu'elle se perde dans toute cette installation, c'est pourquoi Haru avait toujours fait attention à ce qu'elle ne la perde pas de vue en chemin. Même si la demoiselle se laissait parfois facilement distraire par ce qui l'intriguait, comme le joueur de boîte à musique, ce qui avait d'ailleurs un peu amusé Haru qui ne pensait pas qu'elle serait si intéressée par ce genre de chose. Il commençait à en connaître un peu plus sur ses goûts en tout cas. C'est sous le chapiteau qu'il pu voir à quel point elle semblait apprécier ce que répétaient les artistes, chacun travaillait dur pour se performer et gagner en expérience pour accéder à certains privilèges, comme par exemple avoir une tente individuelle et non partagée comme la quasi totalité des membres, être prioritaire dans les file d'attente à la cantine où tout simplement pour participer à plus d'un numéro pendant les représentations et naturellement gagner plus. La jeune équilibriste ria un peu à la question que lui posa la déesse, car pour elle le cirque était pour elle comme une famille.

"Je vous remercie. Mais vous savez, je vis et travaille ici par passion depuis que j'ai l'age de 5 ans. C'est mon grand frère qui, m'emmenant souvent ici pour voir les spectacles me donna envie de rejoindre le cirque. Vous l'avez sans doute croisé dehors, il joue souvent différentes mélodies à l'entrée près des rembardes avec une boîte à musique qu'il a faite lui-même pour faire patienter les gens dans la file d'attente de la billeterie. Et puis je suis imbattable dans mon domaine, personne ne réussit aussi bien les acrobaties sur corde raide sans tomber que moi !"


Winry remercia ensuite la demoiselle en souriant, puis lorsque le renard vint s'asseoir devant elle ses yeux se mirent à briller. Elle avait hoché la tête en signe d'approbation quand aux avertissements de la propriétaire de l'animal, cecit fait, elle prit Kyubi dans ses bras pour lui faire des papouilles et commença à lui caresser le pelage, puis la tête avant de finalement le gatter sous le menton.

"Qu'est-ce que tu es mignooooooon toi alors ! Ton pelage est tout doux !"


Pendant que la scène se déroulait sous les yeux plutôt surpris du clown de voir Kyubi tolérer qu'un autre humain s'approche de lui en se laissant un peu faire, celui-ci prit la remarque d'Haneko au sujet de son odeur pour un conseil. Surtout qu'apparemment ses vêtements sentaient tellement mauvais qu'ils réussirent à repousser la demoiselle. Haru se pinca le nez en lui répondant suite à un hochement de tête très approbatif.

"Pouah, tu as bien raison ! Il serait temps que je me change, en plus c'est très aggressif pour l'entourage. Je reviens dans quelques minutes, pendant ce temps-là sois bien sage comme tu le dis et si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à demander aux membres, ils adorent rendre service aux personnes qui prennent le temps de venir les voir !"

"C'est bizarre, j'aurais juré avoir déjà senti cette odeur quelque part."

Se disait Winry en se frottant le menton d'une main tout en continuant de caresser Kyubi. Haussant finalement les épaules, elle fouilla dans sa poche pour en sortir un paquet de boules de gommes et en lança une dans sa bouche avant de mâcher le chewing-gum. A ce moment-là, un garçon d'à peu près une quinzaine d'années aux cheveux blonds ne portant rien d'autre short à pois coloré et un noeud papillon habillant son buste nu scientillant de paillettes vint vers elle pour lui donner une petite tape taquîne derrière le crâne. Un plateau soutenant un paquet de popcorn et un soda en main.

"Dis donc toi, on ne t'avais pas interdit de manger des sucreries pendant les répétitions ? Tu pourrais t'étouffer, en plus ça gâte les dents et tu n'aura plus faim au diner ce soir."

"Aouch, Hansel ! Laisses-moi tranquille, je suis en pause ! Et  puis d'abord c'est quoi cet accoutrement ridicule ? Vas te mettre quelque chose sur le dos, exhibitionniste !"

"Hey ! D'abord ce n'est pas vrai, ensuite c'est une idée du patron pour plus fidéliser les clients grace au service."

"C'est ridicule, je ne comprend vraiment pas ce qu'il y a de plus dans cette idée. Enfin, si c'est Chester qui l'a demandé, mieux vaut ne pas poser de questions, j'imagines."

"Exactement, tu as tout compris ! Oh, tiens on a déjà du public ? Bienvenue, Mademoiselle !"

Le garçon avait salué Haneko d'un air malicieux et amusé après avoir rit de la jeune équilibriste qui soupirait un peu, tout en gardant le renard dans ses bras. Quelques secondes après, des pas plutôt calmes vinrent jusqu'à la porte du chapiteau. La jeune enfant aux rubans reconnut alors son frère, elle se mit à le regarder curieusement.

"Finn ? Je croyais que tu voulais rester jouer à l'extérieur ?"

"J'aurais besoin d'aide, l'articulation de l'annulaire droit de ma prothèse s'est encore bloquée."

"Rah, zut, !  Encore ? Viens par ici, je vais m'en occuper tout de suite. Excuses-moi, petit renard."

Winry avait doucement lâché le renard à sa maîtresse pour se tourner vers le jeune homme au chapeau haut de forme venant vers elle, sans quitter l'invitée qu'Haru avait ramenée, celà aurait été très malpoli de la laisser comme celà et surtout ce n'était pas le genre de la fillette. Elle prit la main droite de son frère pour lui retirer le gant blanc qui la protégeait, laissant maintenant voir qu'il s'agissait d'une prothèse en céramique, exactement comme celle d'un pantin. Tout en réglant le problème avec un petit tournevis qu'elle avait sur elle, la jeune enfant s'excusa auprès d'Haneko car voir une chose qui pouvait être dérangeante à voire n'était pas trop convenable pour une invitée. Une fois ceci réparé, la fillette rendit le gant à son frère qui le remit aussitôt , pendant qu'elle, se retourna vers la déesse et lui demanda par curiosité.

"Vous êtes une amie d'Haru ?"

Pendant ce temps-là dans une des tentes derrière le chapiteau, Haru avait retiré ses vêtement qu'il posa dans un panier de linge sale et se dirigeait maintenant vers son armoire pour y prendre de nouveaux habits. Et bien sûr, comme il avait beaucoup de chance, il se trouvât qu'elle était complètement vide. Seul un post-it y avait été déposé sur un des cintres où il était indiqué que ses vêtements avaient étés emmenés au pressing. Haru ne comprenait pas trop ce qu'il s'était passé avec, mais ne pouvait se contenter que de regarder le vide béant de l'armoire avec des yeux paniqués. Qu'allait-il donc pouvoir se mettre s'il n'avait plus rien chez lui ? Il n'allait pas retourner en sous-vêtements au chapiteau tout de même ? Il se frotta le menton et fit les cents pas pour trouver une solution. Lorsque son attention fut soudainement attirée par un élément qu'il n'avait pas remarqué et qui changeait l'ambiance de l'endroit. Une poupée de chiffon ressemblant à un clown était assise sur son lit, adossée contre le bois de la tête. Haru se mit grossièrement les mains sur les hanches, regardant la poupée qui avait les yeux dirigés vers elle.

"Tu en es bien curieuse, toi ! Non, allez ça ne va pas si je parle tout seul après on va me prendre pour un fou..."

Se disant qu'elle devait sûrement appartenir à Winry, Haru voulut la lui ramener après avoir trouvé comment s'habiller et par chance, sous le jouet en tissus se trouvait une belle tenue sortie d'on ne sait où mais qui semblait être fait pour lui. Haru l'enfila, puisqu'il n'avait pas d'autre choix et quelle surprise, puisque celle-ci lui allait comme un gant ! C'était d'autant plus troublant qu'elle était quasi à l'identique de la tenue qu'il avait d'habitude, excepté qu'il n'y avait pas de veste et que le kimono par dessus le hakama blanc était cousu de soie ornée de riches motifs colorés rappelant la nature. Plutôt très confortable même si l'égèrement plus lourde que sa tenue habituelle, Haru pouvait donc de déplacer sans soucis. Il prit alors la poupée avec lui pour la ramener et sortit de la tente ainsi que son panier de fleur, se dirigeant déshormais vers le chapiteau rouge et jaune où était Haneko en compagnie des autres membres de la troupe. Il entrait sans un buit...

_________________

La vie est trop courte pour pleurer
Thème 1
Thème 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Haneko
Membre

Féminin
Âge : 28
Inscription : 28/05/2018
Messages : 33
Zénis : 13500
Statut : Neutre

MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Lun 12 Nov - 23:23

Winry lui expliqua que c'était son grand-frère qui lui avait tout apprit et que l'art qu'elle pratiquait était une passion qu'elle avait depuis toute petite et qu'elle exerçait depuis très longtemps, ce qui impressionna la déesse, qui était vraiment fascinée par le savoir-faire de la fillette dans le domaine si complexe de l'équilibre. Elle fût également surprise de savoir que l'homme qu'elle avait rencontré n'était autre que lle grand garçon qui avait tout apprit à la fillette.

"Oh tu as de la chance d'avoir un frangin aussi formidable que le tient ! J'ai pu entendre tout à l'heure l'une de ses compositions, j'ai beaucoup aimé"

Par la suite, Haneko pu voir le regard qu'avait Haru lorsqu'il vit que Kyubi ce laissait faire et elle lui répondit avec un air qui montrait bien que si son renard refusait de faire plaisir à une petite fille, elle ce chargerait de le remettre à l'ordre, puis elle ce mit à rigoler en voyant la tête que faisait son animal de compagnie quand Winry le prit dans ses bras, mais au final, il fini par apprécier. Haneko hocha frénétiquement la tête lorsqu'Haru lui adressa une dernière fois la parole, puis elle lui fit un grand sourire et une fois qu'il eût tourné les talons, elle ce mit à rigoler, puis elle s'approcha du lanceur de couteau.

"Bonjour m'sieur, je peux essayer de faire comme vous ?"

- Oh ! Une visiteuse ?! Hm... D'accord, mais fait bien attention en le lançant petite !

"Vous en faites pas m'sieurs, je suis la reine de la précision !"

Il accepta assez aisément, lui montrant ainsi les gestes à faire et à ne pas faire pour éviter qu'elle ne ce blesser, il lui fit une démonstration et elle applaudit. Après avoir eût le couteau en main, un léger frisson lui parcourut l'échine. Elle avait une sensation bizarre, une sensation... macabre... Une envie de destruction, ce qui lui faisait vraiment froid dans le dos. Elle sorit, pour cacher son mal-être, puis elle ce concentra et lançA l'objet en plein coeur de sa cible, ce qui impressiona le lanceur, qui la félicita. Après avoir été voir le lanceur de couteaux, elle alla voir le jongleur qui répétait son numéro et elle lui demanda la même chose, ce qui fit passer son envie de destruction. Pendant qu'elle s'amusait à jongler, elle pu entendre Kyubi grogner, ce qui fait qu'elle remercia l'artiste et s'en alla voir ce qui ce passait. En faites, le renard grognait parce qu'un jeune homme s'était approché de la gamine et lui faisait une remontrance et n'aimant pas trop qu'il dispute sa nouvelle amie, il s'était manifesté.

"Regarde ce que je sais faire !"

Haneko avait bien remercié l'artiste, cependant, elle avait quand même gardé des balles dans les mains, montrant ainsi son numéro à son goupil préféré, pour le détendre et éviter qu'il morde la fillette. En voyant que son agilité n'était pas au point, le renard eût comme une sorte de rire en voyant la mine dépitée de la miss, qui ce mit ensutie à rigoler également en ce rendant compte qu'être artiste de cirque, ce n'était pas simple. Elle remarqua ensuite la tenue du jeune homme de quinze ans et ne su pas trop quoi en penser, cependant, elle ne réagit que lorsqu'il lui adressa la parole.

"Merci beaucoup ! On est très honorés de pouvoir voir les coulisses du spectacle et faire votre connaissance à tous !"

S'exclama Haneko en ayant l'air des plus sincère. Elle pu voir ensuite le frère de Winry venir vers elle en lui demandant de l'aide, ce quu'Haneko ne comprenait pas très bien, tandis que Kyubi n'était pas contre un peu de liberté. Il revint vers Haneko, avant de renifler les odeurs qu'il y avait dans le chapiteau, ce qu'il ne semblait pas avoir encore fait, pusi il releva le regard pour scruter à nouveau les artistes qui s'entraînaient. Winry semblait s'excuser de devoir s'occuper de son frère, masi cette dernirèe haussa les épaules, lui faisant comprendre que ce n'était rien. Une fois que le problème fût réglé, elle ce tourna vers la déesse pour lui poser une question, qui était des plus sensée.


"Oui, on l'est devenu en ce rencontrant dans la forêt. Par contre, hm... Ton frère... C'est un accessoire ou il a vraiment plus de main ?"

Haneko tentait de lui demander cela d'une manière un peu gênée, car elle savit très bien que les humains n'aimaient pas parler de ce genre de choses, mais en étant une déesse de la création et de la destruction, si elle le désirait, elle pourrait faire en sorte qu'il ne porte plus de prothèse. La demoiselle, après avoir posé cette question, s'en alla rendre les balles au jongleur, puis elle alla vers un autre artiste et demanda si elle pouvait emprunter un cerceau et vu qu'il ne semblait pas en avoir besoin, il accepta. Le remerciant, elle s'en alla tout sourire vers les jeunes gens où elle avait laissé son précieux renard.

"Et vooic, mes amis, un numéro fabuleux que vous alle voir sous vos yeux ébahis ! Le terrifiant et féroce renard venu d'une contrée lointaine va faire un double saut périlleux en franchissant cet incroyable cerceau !"

Elle présentait son futur numéro avec beaucoup d'aplomb et d'entrains, sauf qu'il y avia tun petit problème, car le principal acteur de cette petite comédie ne semblait pas du tout être emballé à l'idée d'épater la galerie comme le voulait la déesse. Semblant même avoir peur, il c'était caché derrière les jambes de Winry, espérant que sa maîtresse l'oublie. Voyant qu'il ne désirait pas participer, Haneko soupira, puis fit une légère moue en laissant retomber son bras qui tenait l'objet.

"Alors ? Il ce passe quoi ? Pourquoi tu n'es pas motivé ? Allez Kin Kyubi, c'est à toi de joeur !"

> Tu es complètement malade ! Je vais me casser une patte ! C'est dangereux ton truc !

"Mais non ce n'est pas dangereux ! Bon puisque tu as peur, je vais te montrer que c'est sans risques ! Allez aide-moi !"

En entendant les paroles de la jeune femme, le renard la prit au mot et sorti de sa cachette, puis il s'assit et attrapa le cerceau avec sa gueule, que lui lançait la déesse. Ensuite, il le levant au-dessus de sa tête en le tenant avec ses griffes. Elle hésita un peu, pusi elle prit son élan et sauta en ce mettant en boule, ce qui la fit retomber de l'autre côté en roulant un peu, sans ce fiare trop de mal. Elle ce releva alors, puis revint vers son ami, qui laissa tomber l'objet par terre, la scrutant avec un regard malicieux.


> Alors c'était bien ?

"Oui, mais je le ferasi pas tous les jours !"

> En totu cas, ça serait drôle s'il y aviat un numéro de dressage d'humain.

"Qu'on écahnge les rôles ? Ahah très drôle"

Alors que le renard semblait être amusé par ce que venait de vivre son amie, il lui fit part d'une idée à laqulle Haneko y répondit assez cyniquement, ne trouvant pas sa suggestion des plus amusantes, même si, dans l'ensemble, ça pourrait avoir un succès fou si c'était des bêtes qui venaient voir le spectacle et non des humains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Haru
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 21
Zénis : 9500
Statut : Bon

MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Mar 13 Nov - 21:01

C'est une surprise qu'attendit la fillette aux rubans lorsqu'elle remarqua que la jeune invitée se montra particulièrement enthousiaste et pressée de tester la vie de cirque en compagnie du jongleur et du lanceur de couteaux. Elle la trouvait d'ailleurs particulièrement douée pour quelqu'un qui n'avait encore jamais essayé ces numéros, ce qui la fit donc l'applaudir en riant lorsqu'elle finissait chacun de ses numéros.

"Bravo ! Bravo !  Haha ! Tu caches bien ton jeu pour une débutante ! "

Mais elle pu néanmoins aussi constater une chose, c'est que la vie d'artiste de cirque n'était pas de tout repos et qu'il fallait s'entraîner au quotidien pour y arriver sans trop faire de fausses notes. Ce sont les balles qui retombèrent sur la tête de la déesse qui fit rire un peu Winry, constatant que cele contrastait bien avec la mine qu'elle avait. Elle lui tapota alors le bras, étant trop petite pour attendre son épaule et lui dit d'un air sincère.

"Ne t'en fais pas, avec un peu d'entraînement je suis sûre que tu pourrais y arriver sans soucis."

La fillette en profita alors pour lui répondre au sujet de la prothèse de son frère dont Haneko ne savait pas s'il s'agissait d'une vraie où non, son frère alors adossé contre une des poutres du chapiteau en train de régler sa boîte à musique silencieusement.

"Oh, je vois. C'est dingue ce que l'on peut faire des rencontre en forêt ! Hum... A vrai dire, oui ce sont de vraies prothèses. Mon frère a perdu ses deux mains lors d'un accident de voiture lorsque nous étions plus jeunes. Comme il n'existait à l'époque aucune solution de secours à moins de payer une somme astronomique que nous n'avions pas, un marionnettiste lui a confectionné ces prothèses en céramique pour au moins lui permettre de jouer et vivre normalement."

Lorsque la demoiselle repartit faire elle ne savait quel autre nouveau numéro, Winry se tourna pour la regarder avec attention. C'est à ce moment précis qu'Haru entra dans le chapiteau et vint jusqu'à l'équilibriste pour lui poser une question qui étonna la demoiselle en lui tendant la poupée qu'il avait ramassé.

"J'ai trouvé ça dans ma tente, ce ne serait pas à toi par hasard ?"

"A moi, ça ? Je regrette mais même si je suis encore une enfant, je n'ai plus l'âge de jouer à la poupée. Et puis si j'avais voulu câliner un clown, je serais directement venue te voir, parce que l'on peut t'embêter sans crainte que tu t'énerves autant de fois que l'on veut ! Hihi !"

"Roh, pourquoi c'est toujours moi que l'on embête ? C'est fou, ça !"

Mais alors, à qui appartenait cette poupée ? se demanda Haru, perplexe. Se disant qu'il y aurait peut-être une chance de savoir le nom de son propriétaire, Haru voulut regarder si le jouet avait une étiquette capable de le renseigner mais il se trouva que la poupée lui avait complètement échappée des mains. Le jeune homme regarda par terre, derrière lui en tentant retrouver sa trace mais c'était comme si elle avait diparue par magie. Le clown se retourna alors vers le centre du chapiteau où il entendit la voix d'Haneko qui semblait ne pas l'avoir écouté et qui se prenait déjà pour l'une des leurs. Ce qui l'étonna beaucoup. En la regardant faire tout son numéro avec son renard, les yeux tous ronds, Haru n'en croyait pas ses oreilles. Et il trouva le numéro si réussi qu'à la fin de sa démonstration, le jeune homme l'applaudissa en riant. Tout comme Winry qui l'applaudissa également, félicitant aussi Kyubi pour s'être montré courageux dans une prestation si dangereuse.

"WHAOU ! Impressionnant ! Bravo Mademoiselle et félicitations à toi aussi courageux petit renard !

" HA HA HA ! Il fallait me le dire si tu voulais faire la représentation à notre place ! On peut dire que tu as la voix qui se prête parfaitement aux spectacles!"

Haru eut soudainement un peu chaud, il fallait dire que tout le remue–méninges entre ce que faisait déjà les artistes et Haneko laissait s'installer une bonne température dans le chapiteau. C'est sans doute pour cela qu'il ne remarqua pas qu'une soudaine ombre grandissante se trouvait derrière lui, assez proche de son dos pour le faire sursauter à n'importe quel moment sans qu'il ne s'en rende compte, quand soudain...

" Que ?! A-AAH !"

S'exclama Haru, mort de peur.

_________________

La vie est trop courte pour pleurer
Thème 1
Thème 2


Dernière édition par Haru le Mer 14 Nov - 11:41, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Chester


Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 5
Zénis : 1500

MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Mar 13 Nov - 21:05

Chester avait passé plus d'une heure à vérifier que tout était en ordre dans les tentes de chaque membre et était plutôt satisfait de ce qu'il trouva. On pouvait dire qu'elles étaient quasiment toutes convenables, sauf certaines bien sûr car il savait qu'il y en aurait toujours quelques uns à déroger à la règle. Il se rendit alors lorsqu'il eu terminé sa ronde dans la tente d'Haru pour y jeter un meilleur coup d'oeil que ce qu'il n'eu pas le temps de trop voir plus tôt, faute d'avoir dû s'occuper de choses plus urgentes. Il n'y avait pas grand chose à dire non plus à vrai dire, elle semblait également bien entretenue et rangée. La seule chose qui dérangea l'homme aux cheveux verts, ce fut son oreiller bien trop en train de pendre de son lit, prêt à tomber. Aussitôt après l'avoir remis, Chester se dirigea vers l'armoire du jeune homme où il y découvrit en fin de compte que ses vêtements étaient complètement froissés. Le clown soupira brièvement et les pris pour les envoyer le plus vite au pressing, pour lui il était impensable qu'un seul des membres de la troupe soit habillé de façon négligée. Il y déposa ensuite un post-it au cas où le jeune homme rentrerait plus tôt et vint déposer à la place sur son lit, le nouveau costume sur mesure enfin terminé de la jeune recrue qu'il avait soigneusement plié. Il se disait qu'il allait pouvoir repartir à ses ocupations lorsqu'au lieu de se redresser, il apperçut du coin de l'oeil quelque chose de rouge qui dépassait discrètement de la couverture.  Evidemment, curieux comme il était le démon ne pouvait s'empêcher de se mêler de ce qui ne le regardait pas et fit mine de le trouver par hasard en faisant marcher son index et son majeur jusqu'à la couverture du livre qu'il prit de suite. Un large sourire  se dessina sur son visage lorsqu'il se mit à lire certaines pages et était loin de se sentir coupable de quoi que ce soit, une idée avait alors germé dans son crâne de gros menteur. C'est si soudainement qu'il dû plier bagage rapidement s'il ne voulait pas se faire prendre sur le fait, car Haru venait de rentrer au cirque et devait se changer. Le démon rangea furtivement le petit livre dans la poche intérieure de sa veste et se tansforma alors en la poupée dont il avait eu l'habitude de prendre la forme en cas de besoin, assis sur le costume de la recrue qui entra pour se changer. Bon, il n'avait pas été prévu qu'il se fasse ramener par Haru aussitôt qu'il découvrit le clown de tissus au chapiteau où il retourna donc avec lui. Une fois sur place, Chester profita qu'il discute avec la fillette aux grands yeux pour discrètement se laisser glisser entre ses doigts et tomber au sol. La soudaine ambiance particulièrement plus animée que les autres intrigua le démon qui se demandait ce qu'il se passait de si intéressant pour que certains artistes s'arrêtent de répéter en applaudissant. Voulant en savoir plus, l'excentrique aux cheveux verts reprit progressivement forme normale juste derrière le jeune homme aux cheveux blancs et passa ses bras sous les siens afin de plonger ses mains dans le panier remplis de fleurs qu'il tenait. Passant sa tête sans prévenir au dessus de l'épaule d'Haru pour regarder ce qu'il avait cueuillis. Ne remarquant pas la fillette non loin, qui en le voyant soudainement débarquer de nulle part, en eu le visage figé sur le coup.

" C'est donc ce que tu me ramène là, voyons voir... Elles ont l'air parfaites. Qu'est-ce qui t'a pris autant de temps ? Tu es bien pâlichon, aurais-tu vu un fantôme ?"

La réaction soudaine d'Haru le fit un peu pouffer de rire, c'était tellement facile de s'en prendre à lui,  il était bien trop innocent pour rester sur ses gardes à un tel moment. Chester leva alors la tête pour savoir ce qu'il se passait avec le groupe d'artistes attroupés autour de quelque chose que le démon ne pouvait voir d'ici. Qui se trouvait être l'invitée aux cheveux violets ainsi que son renard, mais ça, le clown aux cheveux verts l'ignorait encore car il ne voyait encore rien et ne se doutait pas qu'Haru avait ramené quelqu'un en rentrand de sa cueillette. Il se dirigea alors vers cet attroupement et une fois arrivé près de celui-ci, l'incube sortit d'une voix intéressée et plutôt calme au dos tournés des membres.

" Que se passe-t-il ici, quelqu'un a fait une mauvaise chute ?"

Les membres tournèrent alors tous aussitôt leur tête vers l'excentrique au cheveux verts, s'étant immédiatement arrêtés de parler en le voyant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Haneko
Membre

Féminin
Âge : 28
Inscription : 28/05/2018
Messages : 33
Zénis : 13500
Statut : Neutre

MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Mer 14 Nov - 19:43

Haneko leva un sourcil lorsque Winry lui dit qu'elle cachait bien son jeu. De quoi elle parlait ? Elle ne comprenaitp as. Est-ce que c'était parce qu'elle avait fait un fabuleux lancé de couteau qu'elle lui disait cela ? Après tout, il était vrai qu'elle l'avait projeté contre la cible avec une facilité déconcertante. C'était comme si elle avait fait ce geste toute sa vie, comme si.. détruire était une habitude. En y songeant, elle eût l'impression que son sang ce glaçait lorsqu'elle réalisa que c'était en accord avec ses pouvoirs. Oh mon dieu ! Qu'avait-elle fait par le passé ? Sentant son coeur ce serrer, elle fit comme si de rien n'était, ce mettant alors à ce demander si ce rappeler de tout étiat vraiment une bonne idée. Elle ce contenta de sourire et d'aler vers un autre artiste, puis lorsque la fillette lui tapota sur le bras, elle lui fit un nouveau sourire, semblant avoir réussi à oublié son petit malaise.

"Merci pour tes encouragements ! En plus, tu as raison, je finirais bien par y arriver, un jour"

Elle lui frictionna amicalement la tête, puis arrêta lorsque son frère arriva. En écoutant, par la suite, les explications de l'équilibriste à propos de son frère, Haneko ce senti triste pour lui et pour sa soeur. La déesse ce mit ensuite à réfléchir. Ses pouvoirs lui faisaient moins peur, mais sachant qu'ils étaient puissants, il ne fallait pas qu'elle les utilise n'importe comment, mais si elle pouvait réparer une injustice, il fallait qu'elle essaie. Elle ce dirigea vers le jeune homme, sans dire un mot, puis elle observa ses mains quelques secondes avec un air légèrement absent, avant de fixer intensément le garçon.

"Donne-moi tes mains"

Elle lui avait dit ces mots d'une façon, qui montrait bien au jeune homme qu'il était bon de ne pas poser de questions, ni de protester. Dès que ce fût fait, elle eût un sourire presque flippant, lorsqu'elle pu tenir les mains en céramique dans les siennes. Et si au final, ce n'était pas la destruction qui lui avait fait perdre ses souvenirs ? A force de trop vouloir ce prendre pour dieu, elle avait peut-être fini par en perdre la raison. Chassant alors ses idées de sa tête, en la secouant très légèrement sur la droite, elle ce dit que de toute façon, le mal ayant été fait, elle saurait bientôt pourquoi elle avait été retrouvée par Kanashi dans une chambre scellée, elle en avit la certitude. Finissant par ce concentrer, elle ferma son oeil visible et une aura dorée sorti des mains de la déesse pour ce loger dans celles artificielles du jeune garçon. Elle ouvrit à nouveau son oeil, puis relâcha sa prise et recula en tournant les talons.

"Ne soit pas effrayé par cette étrangeté, car demain, un miracle ce produira lorsque tu te réveilleras"

Dit-elle d'un ton énigmatique en ayant un léger sourire aux lèvres. Normalement, si elle ne s'était pas loupée, demain, la céramique devrait ce transformer en deux véritables mains reliées à leur poignet respectif, qu'il pourrait utiliser sans problèmes. Elle avait juste utilisé ses pouvoirs pour reformer un peu les choses pour qu'elles soient comme avant, ce qu'elle trouvait simple, même si elle ne garantissait pas le résulat exact. Après s'être amusée, elle pu entendre Winry l'applaudir, ce qui l'étonna, tandis que Kyubi était ravi qu'on le félicite. Haru, qui était revenu, lui fit même un commentaire, après avoir bien rit, ce qui la fit un peu rougir.

"Oh, mais... Je voulais juste rigoler un peu, je ne veux prendre la place de personne"

Elle pu ensuite constater, qu'au cirque, même le truc le plus banal pouvait devenir incroyable, tant qu'il était utilisé pour un numéro. Les autres artistes venaient la voir, ce qui la dérangeait, car elle ne pu pas aller voir ce qu'avait Haru, car elle l'aviat entendu crier. Alors que tout le monde voulait faire sa connaissance, elle pu entendre quelqu'un s'inquiéter. En entendant la voix, certains artistes reculèrent, ce qui fit qu'à présent, les deux amis pouvaient apercevoir un homme aux cheveux verts, et à son allure, elle pu comprendre qu'il était quelqu'un de respecté, tandis que son aura lui semblait étrange, voir même mauvaise, mais ne dégageait-elle pas un peu de cette même aura à cause de son côté destructeur ? Ne sachant pas trop comment le juger, elle ce dit qu'il valait mieux ce comporter avec lui comme elle le faisait avec n'importe qui, alors elle lui sourit.


"Tout va bien ! Désolée pour le chahut ! En faites, j'ai rencontré Haru en forêt et puisqu'on a sympathisé et puisque je lui ais avoué ne pas connaître le monde du cirque, il a eût envie de me faire visiter els lieux. J'adore cet endroit ! Ce chapiteau est prodigieux !"

Haneko lui avait parlé normalement, avant de laisser parler son coeur, faisant agrandir son sourire, qui devint plus sincère. Finissant par ce taire, elle espérait qu'Haru n'aurait pas de problèmes à cause d'elle. Si jamais c'était le cas, elle en prendrait l'entière responsabilité, comme elle l'avait fait jusqu'à présent et puis, cela ne la dérangeait vraiment pas de le protéger, au contraire, elle adorait, car elle se sentait utile. Kyubi, quant à lui, semblait rester perplexe quant à l'homme qui ce trouvait en face d'eux. Il avait beau essayé de ce persuader qu'il n'avait jamais senti l'odeur qu'il dégageait et malheureusement, ce n'était pas le cas, car cette odeur, il croyait la reconnaître à cause de celle qu'il avait sentie chez la sorcière, mais pensant qu'il ce trompait peut-être, il préféra ne rien dire, ce contentant d'aller vers Winry, ce frottant contre elle en voyant qu'elle semblait être comme figée sur place. Il la regarda ensuite en ce demandant ce qu'elle avait.

"Oh maintenant que j'y pense, je crois pas avoir essayé de faire le clown, mais bon, je crois que j'ai pas trop besoin de me forcer à en voir le résultat de notre numéro de tout à l'heure"

Elle ria un petit peu, voulant détendre l'atmosphère, car elle avati l'impression qu'elle était devenue lourde par rapport à celle qu'il y avait avant le patron. Qui était véritablement cet énigmatique ? Haneko avait bien envie de le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Haru
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 21
Zénis : 9500
Statut : Bon

MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Jeu 15 Nov - 20:32

Finn, le musicien à la boite à musique se demandait ce qu'Haneko pouvait bien faire lorsqu'elle prit ses mains. Et lorsqu'il vit l'étrange lumière s'échapper de celles-ci, le jeune homme se mit à avoir un peu peur, étant donné qu'elle le ton qu'elle avait employé à son égard en le fixant intensément et le sourire qu'elle lui avait sortit. Mais bon, ces quelques pensées furent chassée lorsque la déesse lui dit de ne pas en être éffrayé et qu'elle prédisait qu'un miracle allait se produire le lendemain. Finn ne su pas trop de quoi elle parlait, mais lui fit tout de même un léger hochement de tête, signe qu'il l'avait écoutée. Haru quand à lui, avait fait son petit commentaire à Haneko non pas pour la gronder mais pour la taquiner. Il lui avait donc fait en retour à sa réponse signe des mains en souriant qu'il plaisantait, ayant vu que son commentaire l'avait un peu fait rougir. Ce n'est que lorsqu'elle fut encerclée par les artistes et que lui, prit au dépourvu par son supérieur qui vint le faire crier de peur en apparaissant soudainement derrière lui que le jeune homme fut prit d'un étrange malaise. Le fait qu'il veuille jeter un oeil à ce qu'il avait cueuillis ne le surprit pas, c'était plutôt le fait qu'il soit aussi proche de lui qui le mit un peu mal à l'aise, mais il ne pouvait rien en dire car l'atmosphère s'émanant du clown aux cheveux verts le bloquait. A tel point qu'il ne pu lui répondre tout de suite lorsque Chester lui demanda pourquoi il avait mit autant de temps à cueillir ces fleurs et ce qu'il avait pour être aussi pâle. Finalement, le jeune homme aux cheveux blancs osa sortir quelques mots peu forts et quelques peu hésitant lorsque son supérieur le lâcha et se décala pour observer le groupe d'artistes attroupés autour de la déesse.

"T-tu aurais pu prévenir ! J'ai faillis avoir une crise cardiaque... Ce que j'ai fais ? Euh... et bien...je...suis allé les chercher en forêt comme tu me l'avait conseillé et en chemin j'ai rencontré une nouvelle amie, et puis on a discuté, marché, prit un goûter et... bein voilà quoi. Le temps passe vite lorsque l'on est plusieurs...héhéhé..."

Avait-il dit avec un petit rire nerveux en se frottant la tête. Le petit rire étouffé de l'excentrique aux cheveux verts l'ayant un peu contrarié, évidemment quand il fallait rire de quelqu'un, c'était toujours de lui, pensait-il. Soudain il se secoua la tête, se rendant compte qu'il était allé dans la direction où Haneko et Kyubi se trouvaient et se mit un peu à angoisser.

"C-Chester ! Attends ! Il faut que je te dise pour...!"

Mais il n'eut même pas le temps de finir sa phrase que Chester avait déjà remarqué la déesse et son petit compagnon. Haru pressa alors le pas pour les rejoindre, et la réaction d'Haneko le fit soupirer de soulagement. Ouf, rien de mal ne s'était passé et de son côté la déesse pu expliquer la raison de sa présence ici, et mieux que lui en plus, pensait-il. Ne restait plus que la réaction de son supérieur en retour, qu'Haru attendait avec attention en jouant un peu nerveusement avec un bout de sa manche. Quant à ce qu'ajouta également Haneko au sujet du rôle de clown qu'elle n'avait pas encore testée mais qu'elle n'avait sans doute pas besoin de se forcer pour y arriver, le jeune homme la regarda en se frottant la tête, un petit sourire malicieux sur le visage.

"C'est drôle, je me demanderais bien ce que ça ferait de te voir en clown. Tu serais sûrement très drôle."

Du côté de Winry, la fillette observait la scène depuis un petit banc où elle s'était assise en gardant toujours ce même air figé, comme si elle réfléchissait, jusqu'à ce qu'elle sente quelque chose de doux se frotter contre ses jambes. Elle remarqua alors le renard, qu'elle caressa alors en semblant reprendre un air un peu plus normal, mais toutefois perplexe. La fillette marmonna à voix basse,

"J'ai beau être ici depuis moins longtemps que les autres, je trouve qu'il y a tout de même quelque chose d'êtrange chez lui..."

La soudaine apparition comme par magie du patron avait laissé la fillette sans voix, mais le pire c'est que celà la faisait encore plus douter que ce qu'elle faisait déjà. Elle grimaça légèrement de malaise, avant de regarder Haru puis Haneko d'un air anxieux, comme si elle savait quelque chose qu'elle gardait pour elle.

_________________

La vie est trop courte pour pleurer
Thème 1
Thème 2


Dernière édition par Haru le Jeu 15 Nov - 21:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Chester


Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 5
Zénis : 1500

MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Jeu 15 Nov - 20:35

Tiens donc, une amie d'Haru ? Décidément, Chester se disait qu'il avait fini par dégoter la perle rare en l'engageant car en plus d'être le parfait petit clown, il ne semblait avoir aucun mal à ramener du public alors qu'il venait tout juste d'arriver au cirque. Ce n'était pas commun de voir quelqu'un hors du cirque venir en coulisses alors que les artistes répétaient encore, mais puisqu'il s'agissait d'une connaissance d'Haru, Chester ne dit rien. Après tout, chaque visiteur sans exception était le bienvenu sous le chapiteau et surtout, il n'avait pas le moins du monde envie de le disputer pour si peu. Le démon aussa un sourcil tout en regardant intensément la demoiselle aux cheveux violets avant de lui dire d'un air calme mais curieux.

"Je vois. Je me doutais bien qu'il y avait une raison pour laquelle vous aviez la même barette aux cheveux. Mais dites moi, d'où venez vous, Mademoiselle...?"

Et oui, rien échappait au regard de ce démon si attentif au moindre détail. D'ailleurs, cette curieuse demoiselle ne faisait pas d'exception à sa règle, puisque dès s'être retouvé non loin de celle-ci, le démon sentit qu'elle était particulière.Son odeur lui paraissait étrange car différente de celle des autres humains, pourtant il n'arrivait pas à savoir pourquoi. Mais une chose était sûr, pour lui la clé de ce mystère devait sûrement résider en partie dans ce qu'elle dissimulait sous son cache-oeil.

"Pourquoi ne pas essayer ? Faire le clown n'est pas qu'une simple affaire de hasard et d'erreurs involontaires, bien qu'il arrive quelques fois que des choses inatendues se produisent et que celà donne une toute autre tournure à la situation."

Chester savait bien de quoi il parlait, celà faisait maintenant plus de dix ans qu'il avait endossé le costume coloré et jovial du bouffon de cirque. Se rappelant alors une de ses idées, l'excentrique aux cheveux verts proposa alors quelque chose à la demoiselle.

"Mais si vous le souhaitez, nous pouvons vous montrer un extrait de ce que nos clowns savent faire."

Avait-il ajouté avant de lancer un regard vers Haru qui restait là a les regarder avec son petit panier en osier remplis de fleurs dans les mains. Sa mine toute innocente et attentive le faisait sourire, ce qu'il fait qu'il s'approcha de lui pour lui prendre ce qu'il avait ramassé d'une main et de le poser un peu plus loin près d'une grande armoire. Le démon fouilla ensuite dans sa poche intérieur de veste pour en sortir une carte de valet avant de revenir vers Haru et d'en profiter pour bien lui remettre en place le col de son kimono qu'il avait mal mit. Chester y glissa alors la carte et pendant qu'il était toujours proche du jeune homme, il ajouta une phrase à son intention.

"Tiens, pour ton bon travail. A ce propos, tu m'as l'air bien nerveux. Serait-ce à cause de ce que je t'ai envoyé cet après midi ? J'ai remarqué que tu ne m'avait pas répondu."

Ne voulant pas le gêner plus, le démon ŝ'écarta de lui à nouveau pour se retourner vers la demoiselle qu'il regardait toujours avec un certain air de curiosité et d'intéret. Il comptait bien trouver réponse à ses interrogations, tout celà n'était qu'une question de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Haneko
Membre

Féminin
Âge : 28
Inscription : 28/05/2018
Messages : 33
Zénis : 13500
Statut : Neutre

MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Jeu 15 Nov - 23:49

L'excentrique aux cheveux verts semblait être satisfait de ce qu'il venait d'ente, ce qui était un bon signe, car cela voulait dire que son nouvel ami n'allait pas avoir de problèmes avec son patron, ce qui était plutôt  rassurant pour le sort réservé au jeune homme aux cheveux blancs lorsqu'elle retournera chez elle. Le supérieur dit ensutie qu'il comprenait à présent pourquoi ils avaient la même barrette, ce qui fit avoir des yeux ronds à la déesse, qui ce mit à toucher ses cheveux avec ses deux maisn, tout en clignant des yeux, enfin celui qui n'était pas caché par le cache-oeil, lui donnant une expression pu sérieuse, avant qu'elle ne ce ressaisisse et qu'elle ce mette à rire tout en abaissant ses maisn.

"Oh on ne peut rien vous cacher on dirait ! C'est un petit cadeau que j'ai fais à votre employé, car ses cheveux allient dans tous les sens, il peutla garder s'il le souhaite"

Elle fini par fair eun clin d'oeil à Hru, semblant avoir eût une idée des plus lumineuse, enfin, c'éait ce q'elle pensait, tout en souriant en montrant toutes ses dents, tout en ayant l'air vraiment contente d'elle-même. Si son cerveau ne fondait pas sous le poids de ses idées farfelues, elle pensait qu'au moment venu, elle en parlerait à Haru. Reprenant un air normal, elle écoutea le big boss lui demander d'où elle venait avec un air cureiux.

"Je regrete de ne pas pouvoir vous le dire, je ne le sais pas moi-même, car je me remet gentiment d'une grosse perte de mémoire. Pour le moment, je loge au port, dans une maison de vacances avec la personne qui m'a aidée à me remettre de cett eperte"

Haneko ne mentait pas, elle lui disait la vérité, car c'était bien beau qu'elle soit une déesse, masi cela ne lui disait pas où elle habitait exactement. Cependant, elle ne savait pas pourquoi, mais le fait de n'avoir pas beaucoup d'informations à lui donner lui donnait l'impression de la protéger de cet intriguant personnage. Ensuite, Haru dit qu'il la verrait bien en habits de clown, ce qui la fit à nouveau sourire.

"Pourquoi pas, ça pourrait être marrant !"

S'exclama Haneko en ayantune mine réjouie, qui ce fit vite freiner par la réflexion du clown, qui la laissa songeuse. A l'entendre parler, on aurait dit qu'il avait déjà roulé sa bosse en matière de clowneries et qu'il connaissait à fond son job et de ce fait, bien que cela soit contradictoire avec son costume, il ne fallait pas plaisanter avec ce sujet.

"Ok, aucun problèmes ! On verra bien ça en temps voulu, de toute façon, je ne compte pas en faire mon métier, enfin, je ne crois pas, donc ce n'est pas grave si je n'ai pas ce qu'il faut pour être clown. Je veux juste essayer, après."

Le scrutant avec un regard qui semblait en dire bien long sur sa façon de penser, Haneko pu l'entendre lui dire que si elle le désirait, elle pouvait voir ses clowns lui faire un petit extrait de ce qu'ils savaient faire. A cet instant, elle le sentait trop prohce d'Haru, ce qui la rendit attentive à ce qu'il faisait.

*Est-ce qu'un employeur à le droit de tripoter le col de son employé sans le lui demander ?*

Ce mit à songer la jeune déesse en ayant un regard profond, ne quittant pas des yeux le patron. Ensuite, elle eût un regard dans le vague, l'air légèrement vide d'expressions, tout en ayant la tête légèrment baissée. Si Haru l'avait bien regardée jusqu'à présent, il pouvait s'attendre à ce qu'elel sorte quelque chose de sa bouche à laquelle on ne pouvait pas forcément s'y atendre, ce qui ne fit pas exception à la règle, car lorsqu'elle releva la tête, elle eût l'air de savoir ce qu'elle ce voulait.

"Vous semble avoir bien plus d'expérience dans l'art de faire rire les gens, alors pourquoi ne montreriez-vous pas l'exemple vous-même ? Je suis sûre que sous vos airs de patron sévère, vous êtes encore bien plus drôles que vos employés, de plus, j'ai beaucoup fatigué votre Haru, je ne pense pas qu'il soit apte à faire rire qui que ce soit"

Elle avait parlé à l'homme avec un air innocent, puis sérieux, ce tournant ensuite vers le principal intéressé. A voir comment son patron l'avait regardé, l'extrait était sûrement pour sa pomme, alors elle voualit changer de victime, car elle s'était déjà assez moquée de lui durant la journée, il fallait qu'elle change de cible et puis, l'homme aux cheveux verts avait parlé d'une telle sorte qu'elle avait pu comprendre qu'il était également capable de faire aussi bien que ses salariés.


"Sinon, je m'appelle Karyline Mizuiro et vous ?"

Oups, c'était l'habitude ! Elle ne s'était absolument pas rendue compte qu'elle c'était présentée avec le prénom que lui avait donné Kanashi, s'était tellement spontané, que même si Haru lui ferait un regard bizarre, à cause de cela, elle ne serait pas capable de savoir ce qui n'allait pas. Pendant ce temps, Kyubi sentait que Winry était nerveuse et en entendant ses propos sur le maître des lieux, il hocha un peu la tête.

> Ne t'en fait pas, tant que je serais là, tu ne risqueras rien.

Cette voix retentit dans la tête de la fillette. Elle était calme, douce et sage à al fois. Après ce qu'il venait de ce passer, Kyubi recula légèrement en ayant l'air choqué. Comment il avait fait pour parelr avec elle de cette façon ? De plus, il sentait que son front était chaud, comme si ce dernier s'était illuminé brièvement pour lui permettre de communiquer avec la fillette aux rubasn. Est-ce que c'était possible qu'avec les enfants ? Parce qu'avec Haneko, cela ne lui était encore jamasi arrivé. Ce posant des questions, il fit à nouveau un pas en avant en scrutant en direction de Winry, espérant ne pas lui avoir fait trop peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Haru
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 21
Zénis : 9500
Statut : Bon

MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Hier à 23:06

Apr-s avoir vu son panier se faire emporter près de l'armoire, Haru vit son supérieur revenir étrangement vers lui pour il ne savait quoi. Haru était déjà en train de se faire un film, se disant que ce n'était pas normal qu'il revienne vers lui en le regardant comme ça, le jeune homme pensait se prendre un reproche... En fin de compte, non. A sa grande surprise, Chester était revenu vers lui pour remettre son col en place, qu'Haru avait eu du mal à mettre correctement. Son visage se mit alors à rougir de gêne, ayant l'impression d'être à la place d'un enfant à qui l'un de ses parents remettrait son habit en place, ce qui le rendit confus dans ses pensées. Néanmoins, Haru avait encore assez de caractère pour s'exprimer face à ce comportement dont il voyait soudainement la face. Et ce qu'ajouta l'excentrique aux cheveux verts ne fit que le rendre encore plus vulnérable et gêné. Haru ne comprenait pas ce comportement.

"Et ma vie privée, on en parle ? Pourquoi est-ce que tu fouilles dans mes affaires ?"

On sentait bien dans le ton de sa voix qu'il avait été contrarié mais également qu'il était pourtant incapable de s'énerver contre lui, peut-être se sentait-il trop désarmé, légèrement inquiet où bien parce qu'il restait en position de soumission hiérarchique face à son patron. Ce qui était pourtant bizarre, car même s'il était en haut de la pyramide du cirque, il autorisait les membres de la troupe à le tutoyer comme s'ils faisaient partie d'une même famille, où qu'ils étaient amis. Finn lui avait expliqué qu'avant d'être à la tête du cirque, Chester avait débuté comme tout le monde en tant que membre et qu'il avait par conséquant réussi à créer des sortes de liens avec les membres de l'époque. Des liens tellement forts que même l'ancier Monsieur Loyal auquel le cirque appartenait autrefois lui avait donner son entière confiance. Ce qui lui valut, à la soudaine mort de celui-ci de recevoir la place de chef en obtenant la propriété circacienne. Finalement, il était sans doute normal que l'excentrique agisse ainsi envers lui vu qu'il avait déjà eu l'habitude de procéder ainsi pour bien s'entendre avec les membres de la troupe. Haru dessera les dents puis eu un frisson lorsqu'il sentit la carte que Chester lui avait donnée glisser sous son kimono, elle était gelée. Ne comprenant pas son intension, le jeune homme la retira alors et constata avec émerveillement que celle-ci s'était changée en billet de 20 euros. Ses pensées avaient étés commes chassées par le fait de recevoir une compense méritée selon l'homme au noeud jaune, Haru eu alors un sourir peu fier avant de se frotter la tête faiblement.

"Oh, merci..."

Il n'ajouta plus aucun mot  après l'avoir remercié, c'était bien la première fois qu'il recevait une récompense pour avoir effectué une course. Et celà lui plaisait, mais après tout c'était bien normal qu'il soit payé, sinon son travail n'aurait pas de sens. Haru frotta le billet contre sa joue, tout content et un large sourir de satifaction sur les lèvres. Etat vite coupé par la réflexion de son chef qui parlait avec Haneko de la barette qu'ils portaient tous les deux. C'est vrai qu'il l'avait toujours sur la tête, à croire qu'il avait un oeil partout. On ne pouvait décidément rien lui cacher, comme le disait si bien Haneko. Haru était totalement d'accord avec elle, il avait beau ne rien laisser voir aux yeux des autres, Chester trouvait toujours le moyen de le surprendre. A croire qu'il l'espionnait, en venait même à se dire Haru. Mais bon, c'était surement une coincidence, et puis il se disait que son caractère attentif et sa façon de déstabiliser certaines personnes  si facilement le jouait dedans.  Lorsqu'il appeçut qu'Haneko lui avait fait un clin d'oeil après avoir répondu au patron, Haru pencha un peu  la tête sans trop comprendre pourquoi, mais lui fit tout de même un sourire en retour, pensait qu'elle devait parler de la barette qu'elle lui avait offerte. Haru pensait qu'il pourrait alors la porter pour lorsqu'il irait sur la piste, un peu comme un porte bonheur car depuis qu'il avait rencontré la demoiselle, celle-ci n'avait cessé de l'aider sans qu'elle ne soit forcée de le faire. C'était bien une véritable amitié, pensa Haru. Soudain, le jeune homme remarqua que le visage de son amie changea, il se demandait ce qu'il pouvait bien se passer, en tout cas ce fut en lien avec ce que l'homme aux cheveux verts avait avancé. Haru l'avait remarqué, il avait également vu l'air d'Haneko qui en disait long sur ce qu'elle allait sortir comme réponse, à savoir on ne sait quoi. Finalement, ce fut une suggestion quant au fait qu'au lieu que ce soit le jeune homme qui montre l'extrait, que ce soit à la place le patron en personne. Et bien sûr à en voir la tête de celui-ci, Haneko allait surement être de la partie. Bien qu'il appréciait et avait remarqué l'attention quand à sa gatigue que son amie avait remarquée chez lui, Haru se demandait s'il ne voyait pas là une opportunité de se venger un peu de son patron. Gentillement, bien sûr. Alors il prit la parole en parallèle de ce qu'ils disaient, l'air intéressé.

" Hey ! Si vous faites un numéro de clown à en mourrir de rire, je veux être de la partie moi aussi ! Même en tant que figurant, celà me conviendrait..."

Haru leur fit des yeux de chat tous mignons en mode petite prière pour les convaincre de l'accepter dans leur numéro. Surtout à Haneko, à laquelle il avait bien envie de proposer quelque chose si jamais elle était d'accord. Pendant ce temps-là, Winry était toujours sur son banc avec Kyubi près d'elle. Mais lorsque la fillette se rendit compte que le renard venait de lui parler par rapport à ce qu'elle avait marmonné, elle avait presque bondit de sa place.

"Mais...Tu parles ??"

Pourtant, cette étrangeté ne l'effraya pas tant que ça puisque la demoiselle se rasseya aussitôt pour se mettre à croupis sur le banc et pencher le bout de son nez vers le renard, l'air éblouie et intéressée. Puis, elle se mit à lui caresser la tête en guise de signe qu'elle n'était pas effrayée par lui, elle trouvait celà en réalité étonnant et magique, comme s'il s'agissait d'une créature sortie d'un livre de fantastique. Voyant qu'il était quelqu'un de bon et de sage, la fillette lui dit alors avant de s'enfoncer la tête dans ses bras croisés de manière à se cacher le visage.

"Celà me rassure que je puisse compter sur toi, je n'ose pas imaginer ce qui m'arriverais si je venais à répéter ce que j'avais entendu à son sujet où qu'il s'en apperçoive... Au moins ce soir, je ne risque rien."

Restait à savoir comment tout allait se dérouler sous le chapiteau...

_________________

La vie est trop courte pour pleurer
Thème 1
Thème 2


Dernière édition par Haru le Ven 16 Nov - 23:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Chester


Féminin
Âge : 19
Inscription : 07/10/2018
Messages : 5
Zénis : 1500

MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Hier à 23:15

Ce que répliqua avec un léger ton d'arrogance le garçon aux cheveux blancs faisait sourire Chester, lui ? suspecté de fouiller dans les affaires de quelqu'un d'autre ? Il est vrai que le démon avait joué les curieux lorsqu'il trouva ses écrits matinaux  dans sa tente, mais c'était uniquement parce qu'il s'inquiétait pour son cas. Celà ne lui plaisait pas de savoir que peut-être un autre démon rôdait dans les parages en guettant comme un chasseur après sa proie, de plus s'il finissait par le croiser, il aurait un mâlin plaisir à le faire déguerpir de son territoire. En jetant un regard derrière son épaule vers le jeune homme, il répliqua d'un ton d'abord plaisantain puis calme.

"Ah, mais je t'en prie, fait comme chez toi. Tu peux parler de ce que tu veux ici, on est famille ! Oh...Mais je n'avais aucunement l'intention de te vexer, je m'inquiétais juste, c'est tout."

Avait-il finit en jouant un air peiné. Pensant que sa réponse suffisait, l'excentrique retourna sa tête droit devant en commencer à marcher vers la demoiselle. Pendant ce temps là, il réfléchissait. Un léger sourir apparu sur son visage lorsqu'il entendit Haru s'enthousiasmer d'avoir reçu de l'argent. Chester savait bien qu'il finirait par retourner à un état plutôt docile et calme en lui donnant une récompense, où plutot ici un billet, après tout il était normal qu'il soit payé pour une mission qu'il avait rempli sans fautes. Face au commentaire de la demoiselle, Chester répondit en ayant l'air un peu embêté par l'apparence qu'il donnait.

"Je me dois de garder un oeil sur tout ici, mais quelques fois j'en ai tellement l'habitude que celà en devient presque naturel pour moi. Un cadeau ? Ah, oui bien sûr..."

Il se tourna alors un bref instant vers Haru pour lui sortir une phrase inattendue qui allait probablement le faire réagir à tous les coups.

"Tu es mignon comme ça, cette couleur est étrangement assortie à tes yeux, hahaha !"

Avait-il lancé au jeune homme en riant calmement pour le tâquiner. Ceci fait, il tourna de nouveau son regard vers l'invitée et les évélations qu'il eu à son sujet firent croirent au démon qu'il s'agissait là d'une demoiselle peu commune, mais à priori innofensive. Enfin, il n'en était pas totalement sûr, mais c'est ce qu'il avait déterminé par rapport à ce qu'elle lui avait dit. De plus, il pensait que sa mémoire la rendait sûrement plus fragile et donc qu'elle ne tenterait rien de néfaste où de dangereux. Ce n'est que lorsqu'elle lui répondit au sujet de l'extrait qu'il lui avait proposé que son expression faciale changea. Il était d'abord plutôt surpris qu'elle lui demande de montrer l'exemple lui-même à la place d'un autre, comme Haru par exemple qu'elle avait apparemment fatigué. Face à ce qu'elle isinuation par rapport à son caractère, le démon se mit à rire légèrement avant de se demander en se regardant de façon comique dans un miroir qu'il avait discrètement fait apparaître dans sa main s'il renvoyait vraiment une telle image.

"Moi ? Sévère ? Ai-je vraiment l'air si sévère que ça ?""

Au fond on pouvait même voir Hansel qui hochait la tête en entendant ce commentaire.  S'en rendant compte, le patron soupira avant de faire disparaître à nouveau le miroir dans son dos. Il continua ensuite sa réponse à la demoiselle en se disant qu'elle n'avait pas tort, celà faisait quand même un bout de temps qu'il travaillait au cirque.

"Mais avec grand plaisir, Mademoiselle Karyline Mizuiro. Je me présente, Chester Ouija. Clown professionnel et accessoirement le Monsieur Loyal improvisé de ce cirque. "

Il sortit alors un chapeau haut de forme noir de sa veste qu'il remua dans un bruit de verre brisé avant de le pencher vers la demoiselle au cache-oeil. Il était alors rempli de petits bouts de papier pliés sur lesquels se trouvaient le nom d'un numéro qui serait choisi pour la démonstration. Mais alors qu'il allait lui proposer d'en piocher un au hasard, Chester eu l'élan mental coupé par Haru qui vint mettre son petit grain de sel, à sa grande surprise. Il se tourna alors vers lui pour savoir ce qu'il avait à dire en le regardant tout en se tenant le menton, l'air étonné de le voir s'approcher de son plein gré alors qu'il semblait ne pas trop être à l'aise en sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Haneko
Membre

Féminin
Âge : 28
Inscription : 28/05/2018
Messages : 33
Zénis : 13500
Statut : Neutre

MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Aujourd'hui à 1:26

Haneko n'avait aps l'air très contente etn l'entendant ce moquer de son jeune protégé de la manière dont il le faisait. Elle ne su pas pourquoi, mais à cet instant précis, elle eût envie de punir ses mots cinglants ou de lui envoyer quelque chose à la figure pour lui faire taire, par chance, il n'était pas arrivé durant sa séance de lancer de couteau, sinon celui qu'auparavant elle tenait, aurait pu malencontreusement le blesser. En faites, inconsciemment, elle agissait avec Haru comme elle l'avait toujours fait avec son petit frère adoré, montrant ainsi que plus ils passaient du temps ensemble, plus il commençait à avoir de l'importance pour la déesse.

"Il n'est pas mignon, il est beau ! Qu'insinuez-vous langue d evipère ? Que la couleur en lui sied guère ? Je trouve qu'elle lui va à ravir, cela donne un peu de couleur à son teint"

Haneko ne lui avia tpas parlé sur un ton méchant, c'était juste qu'elle était légèrement offensée par les propos du patron de ces lieux. Alors que sa plaisanterie aurait dû faire réagir qu'Haru, la miss n'avait pas pu s'empêcher de dire ce qu'elle pensait et sans le faire exprès, elle eût un langage un tout petit peu différent comparé à celui qu'elle avait normalement. En faites, c'était juste sa véritable personnalité qui ressorti lorsqu'elle lorsqu'une chose lui déplaisait, ce qui était quand même la deuxième fois que cela lui arrivait, ce qui pourrait peut-être faire sourire son ami, qui savait d'oÙ lui venait ce léger accent de mondanité auquel il y avait de quoi s'étonner en voyant sa petite personne.

REdevenant calme, elle écouta la discussion de l'employé et de l'employeur avec une très grande attention, même si son regard ne montrait pas vraiment le fond de sa pensée à cet instant. Cependant, en remarquant brièvement qu'Haru avait reçu de l'argent, elle ce posa davantage de questions, surtout que cela semblait juste servir à le calmer, ce qui eût son effet. Lorsqu'elle énonça le fait qu'il était svère, ainsi que son idée, elle pu le voir faire apparaître un miroir, ce qui intéressa grandement la demoiselle, ce demandant comment un homme comme Cheaster pouvait faire un pareil tour de passe-passe en étant un simple clown. Ne disant rien à ce sujet, elle ce mit tout de même à sourire, puis fût surprise en bien que l'excentrique aux cheveux verts accepte.


"Oh super ! Merci beaucoup !"

S'exclama la demoiselle avec un ton de voix qui montrait son excitation de voir un numéro donné par un expert en clowneries. Il fini par ce présenter, ce qui lui arracha un nouveau sourire, qui s'élargit davantage lorsqu'il fit sortir un chapeau haut-de-forme de son habit. Clown ou pas, cet objet était trop grand pour être aperçu qu'à présent, ce qui l'intriguait de plus en plus. Cependant, innocemment, elle mit sa main à l'intérieur et brassa un peu la liase de billets avant d'en prendre un au hasard, ce tournant par la suite en direction de son ami, qui s'était rapproché, enlevant au passage sa main. Remarquant son air tout mignon, il leur avoua voulant participer, ce qui l'amusa.


"Pas besoin de faire ce regard, de toute façon, je suis sûre que tôt ou tard, lui ou moi aurait eût besoin de ta présence."

Lui disant ces mots en rigolant un peu, elle déplia le morceau de papier et le portait à ses yeux, mais le numéro inscrit dessus ne lui disait rien du tout. Bon en même temps, c'était, d'après ses souvenirs, la première fois qu'elle mettait les pieds dans un chapiteau, donc ne pas savoir de quoi il s'agissait lui semblait être tout à fait normal.

"C'est quoi ce tour ? "Le clown farceur". C'est risqué ? Faudrait pas que ton patron ce brise le cou à cause de moi, sinon vous allez tous vous retrouver à la rue, ça ne va pas le faire !"

Ayant l'air perplexe, elle espérait que ce qu'elle allait voir allait être cool et pas trop dangereux, quoi que, elle ce dit que s'il maîtrisait la magie, il réussirait à s'en sortir. Pendant ce temps, Kyubi fût content qu'elle ne soit pas effrayée autant que lui il l'était sur le moment. A force de la voir ce pencher vers lui pour lui parler, il fini par grimper sur le banc en hochant la tête, semblant être d'accord avec elle avant de la regarder avec un air sérieux, puis de poser une fois de plus s atête contre elel, espérant que cela fonctionnerait à nouveau.

> Dit-moi, est-ce qu'il te frappe parfois ? Est-ce qu'il es tméchant avec toi ou avec d'autres membres du cirque ?

Demanda le renard en ne semblant pas plaisanter sur ce sujet, car en la voyant aussi tendue, il ce demandait ce qu'il ce passait lorsque le patron de ce chapiteau ce retrouvait tout seul avec ses artistes, une question qu'il ce posait en ayant vu l'air terrifié de la fillette suite à l'apparition de Cheaster, alors il voulait en avoir le coeur net que tout allait bien. Par chance, cela fonctionna à nouveua et elle pu entendre sa voix dans sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   

Revenir en haut Aller en bas
 
Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Dragon Ball Evolution :: RPG :: Planète Terre :: Forêt-
Sauter vers: