AccueilPortailBoutiqueFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Chester

Chester
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 20
Inscription : 07/10/2018
Messages : 119
Zénis : 58000
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Icon_minitimeVen 4 Jan - 16:43

Chester était bel et bien tombé inconscient sans qu'il ne se rende compte qu'on l'escorta jusqu'à la tente du médecin de la troupe. Il l'avait bien oublié sur le coup et pensait qu'il était juste en train de dormir, car il rêvait.  De quoi d'ailleurs ? Bonne question, à quoi un démon pouvait-il rêver ? On aurait dit le rêve d'un animal qui grognait et déchiquetait avec ses crocs un os qu'il aurait entre les dents, mais actuellement , c'était plutôt son oreiller. Il ne lui avait rien fait et pourtant le pauvre sac de plumes se faisait éventrer. Heureusement pour lui, toute cette agitation cessa lorsqu'il sentit quelque chose le gifler de tous les côtés et quelque chose couler sur son visage perdant la blancheur de son maquillage pour une peau plus naturelle, toutefois blème. Les paroles de l'homme résonnaient en échos lointains dans sa tête, mais il ne pouvait délier ses lèvres pour lui répondre. Alors le démon usa de ses capacités pour faire signe au médecin qu'il l'entendant comme il le pouvait, en morse avec des coups répétés dans le bois du bureau où il se trouvait. Néanmoins, il ne savait pas s'il finirait par avoir peur où juste se dire qu'il s'agissait juste d'une hallucination. Ce fut une odeur qui vint le tirer de là, une oderu de plus en plus forte qui lui semblait familière qui lui monta, monta et monta tellement au nez qu'il finit pas se réveiller en éternuant. Ce qui fit trembler la lampe à huile suspendue au plafond.  Son ruban avait glissé du bout de son nez pour retomber comme une plume sur le draps blanc.

"A...ATCHOUM !"

Très vite, l'excentrique eu un mal de tête qui persistait tellement qu'il se sentait presque s'éffondrer à nouveau, mais il se retint au bord du lit. Il se tenait la tête en grimaçant un moment de douleur. 

"Bon sang, quelle migraine... Qu'est-ce que je fais ici ? Et mes plats ? Oh...Lui."

Il se souvenait de ce cher invisible qui avait sûrement du lui jouer un mauvais tour, mais il ne savait pas ce qu'il avait voulu dire par "dépasser les bornes sans demander". Il avait bien un oeil sur tout, mais cela échappait au démon qui était plus intrigué par ce qu'il avait oulu dire par là que par ce qu'il avait mis dans sa bouteille de vin. Pour le reste, il se souvenait juste de s'être tenu à Haru pour éviter de flancher, ce qui n'avait pa marché. Quelle belle image il devait donner à tout le monde maintenant, pensait-il ironiquement. C'est alors qu'il vit sa petite boîte, fermée et posée sur la table d'en face. Le démon essaya de se lever pour aller la prendre mais il n'avait pas assez d'énergie pour le faire, alors il glissa à quatre pattes au pied du lit. Il était estomaqué de se sentir si faible car d'habitude, cela n'arrivait jamais. Il ne comprenait pas. Pendant ce temps-là, Shaddy était toujours en train de discuter avec Haneko et prenait même ses aises en s'asseyant à la place d'Haru pour mieux l'avoir en vis à vis. Il écoutait attentivement l'invitée qui était apparemment un être supérieur à l'oeil particulier. Cela fit sourrire l'invisible qui lui répondit aussitôt. 

"Huhum, je vois ça. C'est fort aimable à vous de me proposer votre compagnie pour le moment, je n'y vois pas d'incovénient. Disons que nous...agissons pour la même personne. L'aider ? Des recherches ? Quézako." 

Il aimait discuter, de tout et de n'importe quoi avec n'importe qui. Toutefois, même s'il allait échanger avec elle il devait se forcer à flouter ses paroles car Punnywise n'apprécierait sûrement pas qu'il délie sa langue devant une parfaite inconnue particulièrement proche de la marionnette qu'avait réussit à trouver Chester. Et puis surtout, il se demandait de quoi avait bien pu raconter l'excentrique pour qu'elle lui parle de recherches. En avait-il parlé aux autres également ? Shaddy ne l'espérait pas, il vallait mieux pour le démon qu'il ait raconté un mensonge, sinon cela lui retomberait dessus. Il écoutait également avec la plus grande discrètion une brève discussion qui le fit constater que l'excentrique avait bien réussis à se mettre les membres de la troupe dans la poche. 

"Et si le pire arrivait, qui prendrait la relève du cirque ?"

 "Ne dis pas de bêtises, voyons. C'est le patron, il est incassable !"

 "N'empêche qu'elle n'a pas tort sur ce point, il faudra bien que cela arrive un jour." 

Shaddy se rendit compte qu'elle parlait aussi à son animal de compagnie, ce qui le surprisit. Et il eu un large sourrire sur le visage lorsqu'il s'apperçut que le renard avait peur de lui. Alors pour répondre à cette interrogation, l'invisible dévoilà son apparence aux duo, s'entourant tout de même d'un filtre de perception pour que les autres ne le voit pas et que la fille et le renard soient les seuls à pouvoir le distinguer. Mais il était tout de même habillé de façon à ce que l'on ne le reconnaisse pas, seul le bas de son visage, son sourrire et quelques pointes de ses cheveux rose néon. Il était amusé par la réaction du renard. 

"Un clown, un clown de quartier, voilà avec qui elle est en train de parler. Et d'ailleurs, je vois que vous n'avez pas l'habitude d'en voir de tel ici, huhu !" 

En avait finalement déduit le soit disant clown aux cheveux flashy, qui malgré tout en ne le voyant pas revenir, se disait que la petite blague qu'il avait faite à Chester semblait avoir particulièrement marché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haneko

Haneko
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 29
Inscription : 28/05/2018
Messages : 63
Zénis : 28000
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Icon_minitimeMer 9 Jan - 22:12

Haneko fût amusée en voyant la surprise d'Haru lorsqu'elle lui dit ce qu'elle savait sur les démons, enfin ce que sa mémoire défaillante voulait bien lui faire ce rappeler.

"Sache que dans l'univers, tout peut être apprivoisable si l'on sait comment s'y prendre, c'est tout un art qui te sera utile toute ta vie, mais tu le maîtrise déjà bien."

Elle fini sa phrase en lui faisant un clin d'oeil, tandis qu'elle rigolait un peu, ce qui laissa Kyubi dubitatif, ce demandant de quoi elle parlait véritablement tout en pensant que des fois, elle était étrange. Reprenant son attention sur Chester, elle pu constater que le médecin était très efficace, car il était sur les lieux, sans vraiment le faire exprès, un bon concours de circonstance qui avait joué en la faveur du pauvre démon, qui fût rapidement prit en charge par l'homme de la situation.

"Oh bravo les gars, c'est du bon boulot ! Faites vite parce que s'il meurt, vous allez vous retrouver à la rue !"

Haneko s'était joyeusement exclamée en parlant aux hommes qui transportaient Chester, avant de prendre un ton de voix bien plus sérieux. Une fois seul, l'invisible lui dit que cela ne le dérangeait pas de parler avec elle et il répondit assez bien à sa question, avant d'être surprit, ce qui surprit également Haneko


"Bah oui, je lui ais dit que je voulais l'aider dans sa mission, car il recherche une personne importante qui aurait disparut et donc, c'est pour la retrouver qu'il a été envoyé ici, enfin si j'ai bien compris, mais bon, faut m'excuser, j'ai pas encore toute ma tête à moi, léger problème d'amnésie"

Elle disait cela en ayant la tête penchée de côté, ce grattant la tête en ayant l'air gênée, avant de la relever en ayant un grand sourire, aux lèvres, ce mettant presque à rire, car c'étaitune situation tellement embarrassante qu'elle préférait en rire, tandis que Kyubi soupira, avant de dresser l'oreille pour écouter ce que disant les employés du cirque, ce que fini également par faire la déesse.


"Ne vous en faite pas, le temps où vous serez à la rue ne sera que très bref, il y aura bien quelqu'un pour veiller sur vous à sa place. Il est impensable que ce cirque continue d'exister sans personne pour jouer le rôle principal"

Disant ses pensées à voix haute, la demoiselle restait songeuse. Kyubi la regardait et semblait penser la même chose qu'elle. Si jamais il arrivait quoi que ce soit à Chester, il serait des plus évident qu'Haru reprenne sa place, mais cela ne restait qu'une théorie à laquelle ils y songeaient tout les deux. L'invisible fini par ce montrer, ce qui fit sursauter les deux amis, car ils ne s'attendaient pas à ce qu'il ce montre. Le sentiment de peur passa très vite pour Haneko, qui fini par avoir des petites étoiles dans les yeux, tandis que Kyubi restait méfiant.


"Oh trop cool !!! C'est trop bien de pouvoir devenir invisible quand vous le désirez, ça doit être super pratique pour faire vos numéros, qui doivent être encore plus réussis et beaucoup plus drôles que ceux de Chester !"

> Arrête de t'emballer à chaque fois que tu vois un truc anormal ! Ce mec, il est dangereux ! Il pourrait te tuer sans même que tu t'en rende compte !

"Mais ch'ui une déesse, je peux pas mourir !"

> Ce n'est pas une valeur sûre.

"Ce qui est sûr, c'est que tu te méfies encore de tout alors que tout va bien ! Par contre, vous ave pas chaud sous tous vos vêtements ? Vous êtes allé chez quel coiffeur pour avoir une teinture aussi chouette ?"

Parlant tout d'abord à l'invisible, qui ne l'était plus, elle s'adressa ensuite à son renard et une mini dispute éclata entre eux, un peu comme d'habitude, ce qui pouvait être saoulant à la longue, mais au moins, on pouvait voir à quel point ils tenaient l'un à l'autre. Laissant ainsi Kyubi fulminer dans son coin, Haneko reprit son attention sur son autre interlocuteur, remarquant qu'il cachait beaucoup son corps, voulant savoir pourquoi et remarquant également ses cheveux flashy, enfin les quelques mèches qui étaient visibles, elle n'avait pas pu s'empêcher de faire un commentaire là-dessus, ce qui exaspéra davantage son coéquipier, qui ce demandait parfois ce qu'il faisait encore à ses côtés, à écouter ses bêtises, alors qu'il était libre et pouvait aller ou bon lui semblait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru

Haru
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 20
Inscription : 03/03/2018
Messages : 89
Zénis : 42500
Statut : Bon

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Icon_minitimeJeu 10 Jan - 1:32

Haru pénétrait dans la grande tente chauffée de son supérieur l'air tout timide, mais plus il découvrait les lieux, plus il avaient des étoiles dans les yeux car le mobilier que possédait le patron ainsi que la décoration d'intérieur étaient de l'ordre du bon goût et joliement répartis. Il ne put donc s'empêcher de faire un petit tour, d'habord il s'arrêta près d'une coiffeuse en ébène sur laquelle étaient disposés divers produits de beauté et ustentsiles. Un peigne, de la gomina, des lames de rasoir, de la mousse à raser et du maquillage de professionnel, des choses banales en soi, mais qui attiraient de par leur aspect ancien le jeune homme. Ce fut ensuite le grand lit couvert de soiries qui donna envie au petit fouineur de sauter dessus, à peine avait-il finit de se regarder dans le grand miroir ovale qu'il vint s'asseoir, non, s'étaler dessus.Ah, qu'est-ce qu'il était bien dessus, pensait-il avant d'attrapper un des oreiller pour le serrer contre lui. 


"Même les oreillers sont en plumes d'oies, la chance...Ce que c'est confortable..." 

 Toutefois, le jeune homme fut prit d'une étrange sensation de déjà vu, comme s'il était déjà venu ici auparavant. Mais c'était impossible, il secoua alors la tête et se releva d'un trait en se souvenant qu'il n'était pas là pour flemmarder mais pour apporter des vêtements propres. Haru se dirigea vers la grande armoire qu'il pouvait voir depuis le lit et l'ouvrit pour fouiller un peu. Jamais il n'avait vu une telle garderobe bien remplie, rangée à la perfection et bourrée de vêtements élégants. Au delà de son apparence clownesque, son patron était décidément un vrai dandy ! Chapeau haut de forme, richelieues de marque, canne, manteaux en matières nobles et costumes venant à tous les coups de chez un tailleur, cela ne faisait aucun doute. Néanmoins, le jeune homme se disaient que choisir des vêtements peu confortables à cette heure de la journée n'était pas logique, alors il fouilla un peu plus au fond de l'armoire pour essayer de trouver quelque chose de plus adéquate. Il tomba alors sur une boite cylindrique dans laquelle étaient posés une petite pochette et quelques vieux vêtements décontractés assez bien conservés. Curieux comme il était, Haru ne put s'mpêcher de regarder ce que contenait la pochette et lorsqu'il en sortit les quelques photos qui la composaient, il fut particulièrement surprit de leur bon état. Il s'agissaient de clichés pris alors que son supérieur était encore un simple employé du cirque, posant avec les autres et l'ancien monsieur loyal avec lequel il semblait particulièrement proche. Ce qui expliquait pourquoi il avait reçu cette responsabilité lorsque le cirque changea de patron. Haru fit défiler les photos qui étaient quasiment toutes des clichés d'évênements passés du cirque, sur lesquelles son patron était toujours aussi identique qu'aujourdhui. Enfin presque en remarquant que la dernière était toute récente et surprisit le jeune homme. En effet, il s'agissa d'un des tirages sur lequel Haru avait posé pour le flyer du cirque. Il se grattait la tête, ne voyant pas pourquoi elle se trouvait à un endroit pareil alors qu'il ne s'agissait pas du tout d'un souvenir où de quelque chose d'important, enfin, c'est ce qu'il pensait. Il remis les photos dans la pochette qu'il rangea dans la boîte et en sortit par la suite les vêtements qu'elle contenait. Une fois qu'il eut terminé, il posa la boîte là où elle devait être et referma l'armoire avant de sortir de la tente après avoir éteint la lumière. Et il rejoignit la tente du médecin en annonçant son arrivée. 

"C'est moi, j'ai trouvé ce que vous m'aviez demandé ! Par contre, je n'ai pas trouvé de serviette."

 "Ah, parfait, juste à temps ! Poses-les sur le lit, s'il te plait."

 Ce qu'il fit, puis ouvrit grand les yeux en voyant que son patron s'était réveillé et qu'il était maintenant à quatre pattes, parterre. Le médecin vint l'aider à se rasseoir sur le bord du lit et commença à défaire les boutons de sa chemise pour l'examiner avec son stétoscope. Et ce qu'il entendit dans son corps le fit secouer négativement la tête, étonné d'entendre un grondement aussi fort chez quelqu'un. Il ôta alors son stétoscope et alla à son bureau pour prendre le dernier comprimé de la boîte, puis le mit dans un tube à essais remplis d'eau. Celle-ci en devenant noir confirma les craintes du médecin qui se tourna vers Chester pour lui répondre sérieusement. 

 "Non, je refuse de vous laisser prendre ce genre de substance. J'ignore qui vous l'a fournie mais elle est hautement nocive, vous pensiez peut-être qu'elle était éfficace sur le coup mais en réalité c'est sûrement l'un des facteur de votre malaise. Mais de toute façon, pourquoi vous acharnez-vous à prendre des coupe-faim alors que vous pourriez simplement faire un pause dans vos activités et venir à la cantine par exemple ? Je ne vous y ai jamais vu. Et ce n'est pas non plus en fumant autant que cela arrangera la situation, vous devriez au moins ralentir sur la chicha au lieu d'espérer que celàa comblera vos carences."

 Les joues creusées du patron au visage démaquillé avaient bien confirmé le diagnostic du médecin qui souhaitait juste qu'il ne recommence plus ce genre de malaise. Haru quant à lui, regarda son patron l'air tout étonné qu'il ai fallit mourrir sur le coup pour ce que le docteur appalait une carence, cela n'avait pas de sens à ses yeux car il l'avait toujour vu se porter comme un charme, mais pour le moment il devait faire confiance au professionnel. Il attendit tranquillement que son supérieur enfile de nouveaux vêtements et que le docteur ne désinfecte ses griffures au cou avant de lui mettre un bandage autour de celui-ci pour ensuite s'approcher de lui en se frottant le menton. Il prit ensuite doucement le bras de son patron pour l'aider à se lever et prit la relève suite à ce qu'avait dit le médecin. 

 "Merci pour votre aide ! Si vous n'y voyez pas d'incovénients, je vais lui donner mon traitement personnel !"

   "A deux, c'est sûrement mieux. Je te le confie, mais si cela recommence, appelles-moi directement." 

 "Compris, merci !" 

 Et Haru emmena son patron hors de la tente tandis que le médecin restait dans la sienne à étudier l'eau noire que contenait son tube. Une inquiétante substance qui prouvait sa dangerosié lorsqu'il mit une feuille pour tenter une réaction chimique. Et la feuille se consumma immédiatement, ce qui alerta encore plus le médecin.  

 "Bon sang, je n'ai jamais rien vu de tel. Qui peut bien vendre ce genre de produit en tant que médicament ? C'est insensé..."

 Haru s'arreta aux cuisines pour prendre un plat sous cloche et retourna au cloche sans se soucier des membres qui pouvaient le regarder et installa son supérieur à la table où il était tout à l'heure, enlevant au passage la bouteille de vin pour poser le plat devant son nez et prit un air sérieux. Il ne semblait plus avoir de peur envers lui pour le moment car son visage à découvert lui changeait beaucoup la tête, finalement, ce n'était peut-être qu'à cause du maquillage ? En partie, oui, puisqu'au fond de lui Haru pensait toujours qu'il avait une aura particulière.

 "Toi qui disais que je me faisait trop de mal pour rien, tu n'es pas mieux ! Prends au moins une fois le temps de manger sans te soucier du travail qu'il te reste à faire, tu en fais beaucoup trop ! De toute façon, tu ne quitteras pas cette table avant que toute l'assiette ne soit vide, sinon c'est moi qui vais me fâcher !"

 Son soudain air sérieux fut bientôt effacé par un sourire de canaille lorsqu'il lui tira malicieusement la langue avant de retourner à la table d'Haneko pendant que certains membres du cirque commentaient la réponse de celle-ci.  

"Oui, vous avez raison !"

Et en la voyant parler toute seule, le jeune homme pencha la tête. 

"Euh... Haneko, à qui parles-tu exactement ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 20
Inscription : 07/10/2018
Messages : 119
Zénis : 58000
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Icon_minitimeJeu 10 Jan - 20:24

Pauvre Chester, le voilà maintenant privé de médicaments jusqu'à nouvel ordre en voyant son dernier comprimé disparaitre dans l'eau. Il resta bloqué pendant un moment, réfléchissant à comment faire maintenant qu'il ne lui rstait plus rien dans sa boîte. Il fut tout de même remis sur le bord du lit et écouta l'avis du médecin, la tête entre les mains. Décidément, ce n'était pas son soir pour entendre une chose pareille car même s'il n'était pas humain, le docteur avait tout de même réussi à trouver ce qui n'allait pas. Au fond, Chester le savait bien qu'il mourrait de faim, mais il ne pouvait pas lui dire en toute honnêteté que son régime alimentaire était un peu différent de celui des humain comme lui. Alors il n'ajouta aucun commentaire à cela, restant silencieux jusqu'à ce qu'il ne lui conseille de moins fumer. Le démon bondit de sa place et s'exclama. 

"Non, pas la chicha !"

On aurait presque dit les paroles d'un drogué tellement sa voix tremblait en s'opposant à ce conseil. Déjà qu'il n'était pas très bien, comment allait-il supporter de rester dans cet état s'il n'avait plus de quoi le lui faire oublier ? Puis lorsqu'il sentit la présence du jeune homme, l'incube se calma et se frotta le front avant de se changer de vêtements. Un pull noir léger à col v et un jean gris délavé ainsi qu'une ceinture à clous habillaient maintenant son corps faible. Et avant qu'il n'eut le temps de dire un mot au médecin, il se fit attirer par le bras hors de la tente par Haru qui voulait lui donner un traitement. Chester, bien qu'il perdait de plus en plus de force en aurait tout de même eu assez pour le repousser et faire en sorte qu'il le laisse tranquille, mais il ne fit rien de tout cela. Il se laissait faire, presque obéissant comme un chien de compagnie, ce qui n'était pas normal pour un démon de sa condition car même s'il le reniait toujours, son maître était toujours en vie et leur contrat bel et bien intacte. Le jeune homme aux cheveux blancs n'était pas son maître, mais à le voir s'exécuter comme cela, cela semblait presque comme tel. L'incube n'avait juste pas envie de le repousser, de le blesser. Mais pourquoi donc ? Il mettait cela sur le fait qu'il se devait de prendre soin de la marionnette qui allait leur servir à lui et Punnywise dans leur combine. Une fois assis à sa table d'une place, Chester fixa la cloche qu'Haru venait de poser devant lui en lui ordonnant presque de tout manger sous peine qu'il s'énerve. Il leva ensuite les yeux vers le petit clown farceur qui lui tira adorabelement la langue avant de repartir manger avec son amie, avant de les rebaisser vers son assisette, la tête penchée vers le bas comme un enfant que l'on viendrait de gronder. Il souleva la cloche et retint son souffle en sentant l'odeur des spaghettis à la carbonara qu'on lui forçait à manger, il savait cuisiner ce qui était bon au goût des humains, mais pour lui leur nourriture était soit trop fade où pour certains plats comme celui-ci, désagréable. Shaddy de son côté discutait toujours avec la déesse, avant de remarque que Chester était revenu avec l'aide d'Haru et la situation le faisait tellement sourrire qu'il ne put s'empêcher d'aller mettre son grain de sel.

"Ils ont l'air vraiment proches tous les deux."

Fit Shaddy avant de en se dédoubler pour que son clone aille charier un peu le démon. Le clone alla juste derrière l'épaule de celui-ci et se mit à rire en lui parlant sur un ton enfantin.

"Allez, une bouchée pour maman, une bouchée pour papa...Ha Ha Ha !"

Mais Chester, bien qu'il était énervé par ses morqueries, serra juste le poing avant de se mettre à manger le plat de nouilles proprement. Ce qui surprit d'ailleurs Shaddy qui en rajouta une couche en voyant qu'il le mangeait jusqu'au bout. 

"Eh bien, tu avais faim, dis-moi ! Ha Ha Ha"

C'était infect pour le patron de cirque qui avait dû tout avaler premièrement pour ne pas fâcher sa recrue qui refuait de le laisser tranquille avec cette histoire, mais aussi pour clouer le bec au clone du clown qui se croyat plus malin que lui. Le vrai Shaddy quant à lui jouait avec la paille du verre qui n'était pas à lui en commentant à voix basse la brève discussion entre certains membre du cirque et Haneko. 

''Hmm... De toute façon il lui reste à peine une année à vivre, enfin moins vu les circonstances, alors..."

Puis il reprit une voix audible pour répondre à la curieuse demoiselle qui semblait être fascinée par le dont qu'avait le clown de quartier. 

''Haha... Nous n'avons pas le même humour lui et moi, mais j'admets que ses tours sont pas mal... Moi, je préfère l'embêter, c'est bien plus drôle !"

Et il n'arrêterait ça pour rien au monde ! Il adorait tellement fouiner dans ses affaires et tenter de percer ses secrets, même si cela pouvait mettre une éternité. C'était comme un divertissement pour lui depuis qu'il était venu de la part de Punnywise. Il termina ensuite avec l'interrogation de la demoiselle quant à ses cheveux flashy, ce qui le fit sourrire, car il n'avait jamais eu recours à la teinture. Alors il lui dit la vérité, bien qu'il se doutait qu'elle ne le croit sûrement pas, après tout, la planète d'où lui et Chester venaient était beaucoup trop surréelle pour que quelqu'un le croît à la première parole.

"Mes parents travaillaient dans des champs de barbe à papa, c'est peut-être pour ça que j'ai cette couleur naturelle."

Son attention se porta alors sur le jeune homme qui s'apperçut qu'elle était en train de parler avec lui, ce qui allait peut-être poser problème au clown de quartier qui ne tenait pas à se dévoiler au jeune garçon sous peine de détruire le potentiel lavement de cerveau que le démon se devait de lui faire. Comme il ne lui avait rien dit sur le sujet, Shaddy ne préféra pas se manifester.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haneko

Haneko
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 29
Inscription : 28/05/2018
Messages : 63
Zénis : 28000
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Icon_minitimeDim 13 Jan - 1:25

Haneko était telement concentrée sur Shaddy qu'elle ne voyait rien autour d'elle, on aurait pu lui voler le peu d'argent qu'elle avait sur elle ou bien enlever Kyubi qu'elle ne l'aurait même pas remarqué. Le rnard, quant à lui, était ellement fixé sur cet étrange personnage, car il ce méfiait de lui, il avait vraiment peur qu'il fasse du mal à son amie, car il avait une tête qui ne lui revenait pas. Toutefois, il hocha la tête lorsque Shaddy dit qu'ils étaient vraiment très proche en parlant d'Haru et Chester. Il fût également le seul à entendre ce que le clown de quartier disait tout bas, ce qui lui faisait vraiment froid dans le dos et en le voyant légèrment trembler, Haneko ce tourna vers son compagnon.

"ça va ? Si tu as froid, je vais te réchauffer"

Kyubi hocha négativement de la tête, ce qui rassura un peu son amie, qui avait peur que lui aussi tombe malade, mais à priori, il avait juste eu un frisson, rien de grave, même si elle ce demandait comemnt il avait pu avoir froid avec le peu de vent qui soufflait, mais ne ce posant pas plus de questions, elle sourit en entendant la petite tirade de l'étrange clown au sujet de Chester.

"C'est vrai que quand on apprend à le connaître, il est bien plus drôle qu'il en a l'air"

Kyubi, quant à lui, restait pensif, car il avait l'impression que cette phrase des plus innocentes passait pour un aveu, car depuis qu'il était là, Chester n'était plus en grande forme, ce qui était des pus suspect et qui lui donna une raison supplémentaire de rester auprès d'Haneko. En entendant sa réponse, Haneko ce mit à rire.

"Alors dasn ce cas, mes parents ont mangés trop de violettes"

Répondit instinctivement la miss en ayant un grand sourire aux lèvres, ce qui avait de quoi ce demander si elle était sérieuse ou non en lui donnant cette réponse. C'est alors que leur conversation prit fin lorsqu'Haru arriva.

[color=cyan]"Ben... A personne, tu sais bien que je suis folle !"[/color]

Elle ce tourna vers le jeune homme et lui tira brièvement la langue en ce metant à éclater de rire, tandis que Kyubi leva l'une de ses pattes pour ce la mettre sur son front en soupirant, avant de la remettre par terre en secouant sa tête tandis qu'Haneko reprenait son sérieux.

"Plus sérieusement, je sais pas si tu crois aux esprits, mais j'étais en train de parler à l'esprit d'un clown de quartier. Je ne sais pas s'il va aussi ce montrer à toi, mais grâce à mes pouvoirs, j'ai pu l'identifier. Pour être honnête avec toi, je le trouve un peu étrange, il a des cheveux roses à cause de ses parents qui travaillent dans des champs de barbe à papa"

Haneko disait ce qu'elle pensait à Haru, en modifiant légèrement la vérité, car au final, elle ne savait pas si l'individu à qui elle parlait était vivant ou mort, mais elle pensait qu'il la prendrait moins pour une folle si elle lui parlait d'esprit. Par contre, il pourrait tèrs bien penser qu'elle lui racontait n'importe quoi en s'approchant de lui et en lui disant à voix basse son histoire de cheveux roses. Après avoir reculé un petit peu, elle ce rendit compte qu'elle avait oublié de demander des nouvelles du patron.


"Comment va Chester ?"

Demanda Haneko, le plus naturellement du monde, comme si elle essayait de changer de sujet, alors qu'en réalité, elle ne demandait pas des nouvelles juste pour parler de quelque chose de pas tèrs important, mais plutôt pour s'assurer qu'il ait bien, car elle avait tout de même envie de savoir si son état de santé s'était amélioré, même si elle le connaissait à peine, elle l'appréciait et n'avait pas vraiment envie qu'il meurt tout de suit, peu de temps après l'avoir rencontré pour la première fois, ça serait trop bête, mais comme il le disait si bien, il était incassable, alors normalement, il devrait aller mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru

Haru
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 20
Inscription : 03/03/2018
Messages : 89
Zénis : 42500
Statut : Bon

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Icon_minitimeDim 13 Jan - 16:17

Haru avait beau essayer de la comprendre, il n'y parvenat pas. Devait-il la croire lorsqu'elle lui affirmait qu'elle était folle où était-ce juste une blague ? Heureusement, la demoiselle lui avoua qu'elle plaisantait, par contre ce qu'elle avança ensuite l'inquiéta beaucoup. Apparemment, elle conversait avec un clown de quartier aux cheveux roses dont les parents travaillaient dans des champs de barbe à papa. Haru pencha la tête d'un côté, il se demandait si c'était réel où non. S'il s'agissait d'un gros délire elle devrait avoir l'air plus shoutée que ça, mais actuellement la déesse semblait plutôt bien se porter alors elle devait dire la vérité. Une vérité inquiétente, d'autant plus qu'avec autant de détails, le jeune homme commençait à avoir un peu peur. Serait-ce un mort ? En tout cas, l'invisibilité de cet étrange énergumène ne le mettait pas à l'aise. Il ignorait si dans ce cas, il s'agissait un bon où un mauvais esprit. Alors qu'il réfléchissait, le jeune homme eu une image en tête, les yeux dans le vide avant en sortant une phrase inattendue de sa bouche.

"Les champs de barbes à papa... Ceux près du château ?"

Haru se secoua la tête, pourquoi avait-il dit cela ? Cette information lui était parvenue instinctivement comme s'il avait vu à quoi ressemblait ce dont parlait la demoiselle, mais il devait y avoir erreur car il ne pouvait pas connaître un lieu qu'il n'avait jamais vu auparavant. Il passa donc à autre chose, la réponse quant à la question au sujet de l'état de Chester. 

"Cet inconscient se gavait de médicaments pour ne pas tomber de faim durant ses heures de travail non-stop. Mais le médecin lui a refusé ses comprimés sous prétexte qu'ils étaient nocifs, un truc dans le genre, je ne sais pas très bien pourquoi. Du coup, je l'ai ramené à sa table pour qu'il mange une assiette de pâtes histoire qu'il ait au moins quelque chose dans le ventre. Quand je suis revenu de sa tente pour lui apporter des vêtements propres, il avait l'air un peu à cran à en voir sa tête et l'oreiller qui avait terminé en charpie, sans doute n'a-t-il pas suporté que le médecin lui dise de moins fumer. J'ai senti qu'il était beaucoup plus faible que d'habitude en le ramenant, mais il avait l'air plus calme. Donc je suppose qu'il va bien pour le moment."

Il devait sûrement avoir repris quelques couleurs, pensait-il en se disant que le fait de l'avoir forcé à manger était sans doute la meilleure solution. Haru voulut légèrement regarder derrière lui mais la table de Chester était trop loin, alors il laissa tomber pour le moment et s'approcha de sa chaise pour se rasseoir. Vérifiant tout de même si elle n'allait pas bouger toute seule à cause de l'esprit et une fois que rien d'anormal ne se passa, il souffla de soulagement.

"Les démons existent bien, alors pourquoi devrais-je ignorer les esprits ? J'espère qu'il n'est pas derrère moi, sinon je risque de faire une crise cardiaque si c'est un mauvais esprit. En tout cas, moi je ne le vois pas. Bon, voyons voir si j'ai eu autant de chance que toi pour le dessert !"

Il retira alors la cloche pour voir ce que Chester lui avait cuisiné en guise de dessert, une belle tarte à la crème se présentait à lui avec "Haru-chou" tracé au caramel sur le dessus. Ce qui fit un peu rougir de gène le clown au visage assez pale, au moins une qu'il ne se prendrait pas dans la figure mais que son patron avait du choisir pour lui faire une blague. 

"Lui alors...Il n'en rate pas une ! Dis au fait, de quoi tu parlais en disant que je maîtrisais déjà bien l'art de... d'approvoiser ? Quelques fois j'avoue que tu parles comme un vrai sage, c'est un peu flou pour un petit humain comme moi !"

Mais alors qu'il continuait de lui parler, le jeune homme s'arrêta une seconde à cause de son dessert, qui était divin. La crème lui donnait un tel plaisir gustatif qu'il ne pu s'empêcher de gémir de satisfaction et son visage prit une large expression détendue, les yeux shoutés et un grand sourire béa qui se dessinait sur ses lèvres.

"Diantre, que c'est bon...l'extase pour les papilles..."

Et il continuait de manger de plus en plus de crème, comme s'il était devenu accro à ça. Ne se rappelant même plus qu'il y avait peut-être un esprits près d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 20
Inscription : 07/10/2018
Messages : 119
Zénis : 58000
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Icon_minitimeDim 13 Jan - 18:30

Toujours attablé, assis sur ses quatres pieds en bois, le patron de cirque venait de terminer avec dégout son assiette de pâtes. Mais il était toujours aussi affamé, à son grand regret. Il baissa alors les yeux sur le bois de la table d'extérieur en se tenant la tête négligemment pour réfléchir. Bon, de toute façon il ne lui restait plus de médicament de toute façon alors ce n'était pas aussi grave que le médecin ait détruit le dernier. Il pouvait toujours aller en redemander à sa source, en revanche, il allait devoir fournir une explication supplémentaire pour l'écoulement soudain de presque la moitié de la boite en moins d'un mois. Le démon regarda le clown aux cheveux roses qui se tenait toujours à la table d'Haru et d'Haneko, il avait vraiment bien organisé son coup. Ce n'était pas pour rien qu'il était l'ami le plus fidèle de ce cher Punnywise, car il avait vraiment un oeil sur tout et dès que quelque chose n'allait pas dans le bon sens, il savait comment le remettre en place. Ce n'était pas non plus sûr que son "supérieur" accepte de lui en fournir à nouveau vu à quelle vitesse il les avait terminées cette fois-ci. L'incube devait donc envisager des solutions alternatives, mais lesquelles ? Une idée traversait bien son esprit, mais elle était bien trop farfelue pour être réalisable. un tiers de secondes plus tard, une autre surgissa de son sombre esprit tordu. Bien plus facile, plus glauque et plus satisfaisante mais elle relevait avant tout du fantasme car il y était interdit. A quoi pensait-il ? Chester jeta un coup d'oeil aux membres autour de lui, puis se secoua la tête de nouveau et serra ses mains sur son crâne comme s'il était fatigué. Et pendant que Chester cogitait toujours, Shaddy lui pouffait de rire suite à la réplique de la demoiselle quant à ses cheveux violets. Il dû se tenir le ventre pour ne pas tomber en arrière et renverser la chaise du jeune homme parterre. 

"Ha Ha Ha Ha ! Elle est bien bonne, celle-là !"


Une fois remis de ses émotions, le clown de quartier observa longuement le jeune homme venir vers eux en s'interrogeant. Il le scruta de haut en bas, puis souria comme s'il était content de le voir bien qu'à l'inverse, lui ne le pouvait. Evidemment, il aurait pu ne pas croire son amie et dire qu'elle lui racontait des salades, mais à sa grande surprise il ne le fit pas et mentionna quelque chose qui attira l'attention du clown. Donc il savait pour les démons ? Mais il ne devait certainement pas savoir qu'il en avait un qui dormait juste à côté de lui. Cela amusa Shaddy qui se frottait le menton en souriant sournoisement, à croire qu'il appréciait la situation. Puis lorsque le garçon s'approcha de sa chaise pour se rasseoir, Shaddy recula en arrière collé au dos de la chaise et écarta les jambes en évitant qu'Haru ne s'asseille sur lui. Le voilà maintenant juste derrière lui et il ne se fit pas prier pour observer ce qu'il avait dans l'assiette en passant sa tête par dessus son épaule. Il gouta également avec le bout de son doigt la crème du dessert qu'avait fait le démon, et il souria longuement.

"Hmm... De la valériane dormeuse... Il aime prendre des risques à ce que je vois. Bon, je crois que je vais aller fouiller un peu dans ses affaires. Mademoiselle."

Comme par magie, il traversa l'arrière de la chaise pour se décoller et rester debout. Puis il salua la demoiselle sans quelle ne s'apperçoive du cliché volé qu'il prit d'elle grace à un mini appareil numérique caché dans sa manche qui fit un tout petit bruit de clic. Enfin, le clown de quartier passa près d'Haru en s'en allant, lui donnant une petite claque sur les fesses au passage.

"Fais bien gaffe à tes fesses, mon coco. Sinon, tu risques de finir en sandwich ! Ha ha !"

Il savait bien que l'humain ne pouvait entendre son petit conseil, mais il avait juste eu envie de rire un peu tout seul. Shaddy se rendit alors près de Chester pour lui demander sur un ton curieux ce qui l'intéressait avant qu'il ne parte continuer sa ronde d'inspection circassienne. 

"Ouija, petit cachotier... Tu ne m'avais pas dis que tu en avais, où en as-tu trouvé ?"

"Tu ne me l'avais jamais demandé auparavant."

"Petit joueur. Tu cultives un jardin secret, toi maintenant,  c'est nouveau ?"

"Le tabac est trop cher pour ce que c'est ici. Et puis, rien ne vaut que de se le fabriquer soi-même, c'est bien meilleur."

"Bien sûr..."

 "Et toi, vas-tu me dire ce que tu as voulu me faire tout à l'heure ? Ce n'est pas très loyal."

"Mon pauvre ami, je vois tout. Personne ne peut me mentir. Inutile de cacher tes intensions, cela ne prend pas avec moi. Je suis l'oeil du parc et j'ai ordre de veiller à ce que la continuation de notre contrat se passe en bonne et due forme."

"Quelles intensions ? Tu sais bien que j'applique à la lettre tout ce que l'on ma demandé de faire, rien de plus."

"Bien, alors je tiens à être autant satisfait que je le suis actuellement la prochaine fois que je viendrais vous rendre visite. A moins que tu ne décides de revenir sur ton choix, bien sûr..."

"Non !"

Shaddy souria en le voyant s'exclamer avec tant de conviction, il était bien l'animal que le clown de quartier pensait qu'il était. Un fidèle petit chien muselé qui était forcé d'obéir à d'autres règles que celles de son maître pour pouvoir survivre. Et sur ce dernier mot, il s'en alla vers les tentes sans faire un seul bruit. Chester quand à lui restait toujours là, assis à sa table, devant son assiette vide qui ne le faisait plus que soupirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haneko

Haneko
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 29
Inscription : 28/05/2018
Messages : 63
Zénis : 28000
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Icon_minitimeMar 15 Jan - 0:13

Haneko pouvait voir qu'Haru n'était pas rassuré de savoir qu'un esprit hantait le chapiteau, ce qu'elle trouvait compréhensible qu'un humain de son âge ait peur des fantômes, en tout cas, c'était ce qu'elle pensait, mais elle pouvait ce tromper. En y réfléchissant, elle ce demandait si ce n'était aps plutôt les vieillards qui devaient avoir des des ectoplasmes et non les jeunes, qui ne devaient pas facilement être effrayés. Ce tenant alors la tête avec ses deux mains, elle ce la secouait, ne comprenant plus trop où son esprit en était, ce qui fait que Kyubi lui souffla dessus pour la faire redémarrer, ce qui la fit sursauter et en même temps, fit rire le renard.

En y réfléchissant bien, elle ce rendit compte qu'il n'y avait pas d'a^ges pour avoir peur de quoi que ce soit, ce qu'elle trouvait fascinant, mais elle fût vite déconcentrée par le rire de Shaddy, qui semblait être bien amusé par ce qu'elle avait dit, ce à quoi elle ne prêta pas plsu d'attentions, car Haru lui parlait en même temps, lui posant une autre question.

"Quoi ? ça existe vraiment ? J'étais presque sûre qu'il m'avait dit ça pour me taquiner. Je ne sais pas, mais si toi tu sais, tu pourras m'y emmener s'il te plait ? J'aimerais bien voir à quoi il ressemble !"

C'était dans des cas comme ça, qu'on ce demandait vraiment si elle était une déesse, car elle ressemblait plus à une collégiennes demandant à son petit frère de lui montrer un endroit secret, ce qui ne faisait pas du tout sérieux. Haneko ce calma pour écouter son ami lui donner des nouvelles de Chester.

"Ahah sacré patron ! Il s'en est sorti, c'est le principal n'est-ce pas ? Je suppose qu'il doit être content que tu t'occupes un peu de lui, mais si tu trouves qu'il travaille trop, il serait peut-être temps que tu commences à l'assister dans son travail pour qu'il puisse ce reposer un peu, qu'en penses-tu ?"

Haneko avait bien fait exprès de ne pas rentrer dans les détails, pensant que cela ne valait pas la peine d'entrer dans les détails, car il n'était pas encore près pour connaître la véritable identité de son chef, qui d'ailleurs, ne semblait pas être pressé non plus de la lui dévoiler, alors par respect pour lui, elle ne disait rien, en tout cas pas tant que cela serait nécessaire. Haru dit qu'il ne voulait pas que Shaddy soit dans son dos, car sinon il risquerait de faire une crise cardiaque, ce qui fait que la déesse ce mit à ce gratter l'arrête du nez, semblant être partagée entre l'envie de rire et de rester sérieuse, surtout que le clown de quartier ne faisait rien pour lui permettre de rester sérieuse.

"Nan t'inquiète, tu ne risques rien"

> C'est pas bien de mentir aux enfants, tu sais ?

Haneko, étant assise sur la chaise qu'on avait bien voulu lui prêter, donna un un petit coup de pied à son animal de compagnie, voulant le faire taire avant qu'il ne songe à communiquer cette information par télépathie au clown blanc, ce qu'il ne fit pas, soupirant en pensant que ce qu'elle faisait était mal, car si elle voulait à ce point le protéger, elle aurait dû ce taire. En dcouvrant par la suite le dessert d'Haru, Haneko ce mit à pesner que sa réaction était adorable, tout comme le ptit mot écrit au caramel sur sa tarte. Enlevant alors la cloche de son propre dessert, qu'elle n'avait pas encore mangé, elle faillit en lâcher la cloche par terre lorsqu'il lui posa sa question. Ce ressaisissant, elle réussi à poser 'objet en douceur sur la table.

""Oh ne t'inquiète donc pas va, tu finiras bien par découvrir tout cela par toi-même. Malin comme tu es, tu répondras tout seul à tes interrogations. Allez ne te pose pas trop de questions et apprécie ton dessert. C'est fou ce que tu es chou quand tu as cet air d'ange quand tu es content"

Haneko avait un sourire aux lèvres, avant de s'approcher d'Haru en lui essuyant la joue droite avec une des serviettes posées sur la table, car il avait e la crème partout. Attaquant son propre dessert, elle eu le même regard que le clown aux cheveux blanc, ce qui montrait bien que Chester était très doué en cuisine. Kyubi, de son côté, trouvant ce clown de quartier louche, s'absenta pour le suivre et lorsqu'il entendit la conversation des deux acolytes, il ce mit à songer que ce qui ce tramait derrière le dos de l'autre duo n'était pas bon signe, surtout qu'il avait l'impression qu'Haneko n'avait pas écouté, étant à nouveau trop concentrée sur ce qu'elle faisait, ce qui le dépitait, car cela semblait important eet elle s'en fichait, enfin c'était ce qu'il pensait, mais la connaissant, il pouvait très bien ce tromper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru

Haru
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 20
Inscription : 03/03/2018
Messages : 89
Zénis : 42500
Statut : Bon

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Icon_minitimeMar 15 Jan - 17:45

La claque venue de nulle part à son postérieur fit sursauter le jeune homme qui sauta carrément sur sa chaise, à croupis, comme s'il venait de croiser un fantôme. Et c'était visiblement le cas, du moins, il l'avais senti.

"Aah ! Mais ton fantôme ne serait pas un peu pervers, des fois ? Aaaah...."

Quelques minutes après, le jeune homme réussit à se calma et se rasseya, se frottant le bas du dos au passage. Bon, cette fois il espérait que le fantôme était vraiment partis, car il voulais manger tranquille. Et comme il n'entendait ni ne sentait plus rien, le jeune homme reprit une bouchée de son dessert. C'est à ce moment là qu'Haneko lui posa une question qui lui fit lâcher la crème de sa cuillère, comme s'il avait un moment de réflexion. 

"Je... Je ne sais pas, à vrai dire j'en ai juste eu une image qui m'est apparue en tête. Peut-être que cela existe, peut-être ne l'ai-je vu que dans un livre où alors sur une affiche dans la rue, je ne sais pas. Ou alors, dans un conte... Oui, je pense que c'est ça ! En tout cas, si cela existait, je n'hésiterais pas une seule seconde ! Je serais ton guide touristique mais toi, tu passerais peut-être ton temps à t'arrêter à chaque coin de champs pour grignoter du sucre dans mon dos ! Haha !"

Le jeune homme avait dit cela parce qu'en arrivant tout à l'heure, son amie s'était arrêtée près du joueur de boite à musique en l'oubliant presque tellement elle avait été captivée par ce qu'il faisait. C'était à prendre avec humour, bien sûr. En vérité, Haru se demandait bien dans quel livre exactement il avait bien pu lire qu'une chose aussi fantastique existait, surtout qu'il n'en avait pas le moindre souvenir et lorsqu'il avait déménagé au cirque, il était sûr à cent pour cent de n'avoir ramené dans sa valise aucun livre de ce genre. Mais bon, le jeune homme passa à la suite et dégustait son délicieux dessert tout en écoutant son amie. Elle avait raison, sacré patron. Pourtant, la suite de ce qu'elle lui dit le surprit, ne s'attenant pas à une telle évidence. Haru hocha la tête.

"Oui, tu as raison, c'est le principal. Oh, content, je l'ignore, il ne m'a rien dit quand je lui ai mis son plat tout à l'heure. C'est bien la première fois où je le vois aussi silencieux. Parfois, je me demande même ce qui pourrait bien faire plaisir à un excentrique pareil, il ne dit jamais rien. Toujours à courir et à observer les autres, mais il se déplace comme une brise, furtivement et discrètement."

Haru semblait lever les yeux vers le ciel pour penser un peu, il était vrai que de ce côté-là, il ne connaissait rien de son bon patron qui avait bien voulu l'accueillir, le loger, le nourrir à ses frais et l'embaucher. Mais encore une fois, le clown ne s'attrarda pas sur ce point et continua avec la suite de sa réponse.

"Oh, je n'y avais jamais pensé ! Mais je suppose qu'il faut avoir une certaine ancienneté et certaines qualités pour pouvoir l'assister. C'est vrai que celà doit faire un bout de temps qu'il travaille ici, pourtant il n'a pas l'air si vieux que ça...Du moins, à visage découvert j'ai été surpris. Je me demande bien quel age il a... En tout cas, si je peux empêcher qu'il ne garde cette mauvaise habitude, cela ne me dérangerait pas. Il ne faudra pas qu'il fasse avoir une crise cardiaque toutes les semaines à la troupe comme aujourd'hui."

Haru continua son dessert, il l'aimait tellement qu'il en avait d'ailleur mangé les trois quarts sans faire attenton à la crème qui venait se coller à sa bouche et sa joue droite. Joue que la demoiselle prit soin de lui essuyer comme le ferait une mère à son enfant trop gourmand. Alors, le jeune homme se mit à rougir légèrment puis ria de bon coeur. Décidément, elle avait vraiment l'attitude d'une mère bienveillante avec lui, il n'était pas contre, car il n'avait jamais connu la sienne. Quant à l'interrogation précédente du jeune homme au sujet de l'aprivoisement, celui-ci fut plutôt perplexe en entendant sa réponse, mais souria lorsqu'elle finit de parler. 

"Oh, d'accord. Je verrais bien alors ! Ha ha, à vos ordres, Mam'zelle ! Ce dessert est un régale, ses enfants doivent être contents de manger aussi bien... Moui, on me dit souvent que j'ai une tête d'ange, mais personne ne m'avais jamais dis que j'étais chou ! Ha ha !"


Le compliment de son amie l'avait fait quelque peu rougir, comme elle semblait sincère dans ce qu'elle disait sur lui. Puis soudain, le jeune homme se rappela d'une chose que son esprit semblait avoir oublié lorsqu'il était saoûl, les mots qu'il avait entendu avant qu'il ne débarque entre Chester et Haneko. Son patron semblait chercher un fils, alors Haru se disait qu'il devait sûrement parler du sien. Enfin, il le déduisait car il ne savait rien du tout concernant cette face de son supérieur. Il continuait de manger son dessert avec envie, semblant de plus en plus content au fur et à mesure qu'il avalait la pâtisserie. Voir même un peu excité, comme une pile électrique que l'on aurait rechargée à bloc. Et quand il bu un coup d'eau pour se rafraichir le gosier, on pouvait remarquer des des rougeurs avaient progressivement apparues sur ses joues. Même s'il avait l'habitude d'être jovial, il semblait cette fois-ci plus euphorique. 

"Aah... Je me sens bien..."

Fit Haru en s'allongeant un peu le dos dans le fond de sa chaise en laissant un long soupir de satisfaction s'échapper de sa bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 20
Inscription : 07/10/2018
Messages : 119
Zénis : 58000
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Icon_minitimeMar 15 Jan - 18:40

Chester restait là, toujours à sa table, devant son assiette vide qu'il fixait toujours. Il se répétait encore et encore qu'il n'aimait pas le goût des condiments qu'il avait en bouche, comment les humains pouvaient-ils aimer cela ? C'était bien quelque chose que l'incube ne connaîterait jamais. Un long moment de silence à regarder dans le vide se posa avant qu'une de ses gargouillis presque monstrueux ne surgisse tout à coup. Ne voulant pas attirer certains regards sur lui, le démon étrangla le bruit comme il le pouvait en ramenant un de ses bras contre son estomac. Puis il soupira de fatigue, pas de temps pour les médicaments, pensa-t-il soudainement, il n'en pouvait plus d'attendre. Sur ce coup de tête, le démon se mit dans le crâne qu'il fallait faire taire tout cela pour le moment, comme il le faisait toujours, mais cette fois-ci d'une autre manière. Beaucoup moins discrètes certes, mais il ne tenait pas a éveiller les soupçns et commença à regarder autour de lui, puis son regard s'arrêta sur la forêt. Sombre et profonde, dans une nuit où personne n'irait se balader sous peine de tomber sur un monstre où un animal sauvage... Quelque chose mijotait dans la tête de l'excentrique, mais il se le gardait pour lui-même, se lêchant les lèvres comme s'il n'avait pas mangé depuis une éternité. Plus d'une vingtaine d'années, cela commençait à lui creuser les joues et son appétit n'avait cessé de croitre depuis qu'il était arrivé au cirque. Alors même si ce n'allait que l'apaiser temporairement, il avait bien le droit de faire une petite entorse à son contrat qui allait très prochainement prendre fin. Et aussi faire disparaître l'horrible collier qu'il avait au cou, cousu en points de sutures dans sa chair. C'est alors qu'il remarqua le renard de la déesse qui était là, près de sa table, sans bouger. Le patron de cirque se pencha alors vers un coin de sa table pour le regarder de plus près en plissant les yeux.

"Que fais-tu là, toi ? Encore un petit creux ?"

Chester ne voyait pas d'autre raisons possible à ce que l'animal ne soit venu à non loin de sa table, il pensait qu'il devait avoir encore faim et de ce fait, fit apparaître une sucrerie dans sa main avant de la déposer aux pieds du renard.

"Tiens, je parie que c'était parce que tu n'avais pas eu ton dessert toi aussi."

Oui, le démon venait bien de donner une friandise à un animal, mais cela devait être spécial car il était capable de communiquer avec Haneko et vice versa. Il se souvenait de ce qu'avait dit celle-ci et ne voulant pas faire de scandal, se contenta de jouer le gentil clown, gardant tout de même un certain regard méfiant vis à vis de lui. A l'avoir vu avec la fillette, celle-ci lui aurait certainement dis quelque chose qui l'aurait poussé à s'interposer entre elle et lui. Winry avait-elle parlé du coup qu'il lui avait infligé ? Possible, dans ce cas-là, Chester serra le poing mais ne fit pas plus. Après tout, rien ne servait de s'éernver, d'autant plus que s'il osait le répété à sa maîtresse, celle-ci aurait sans doute peu de chance de le croire. Son numéro avait marché et il en était satisfait, en témoignait le petit sourire qui s'afficha sur le coin de son visage. Le chef releva la tête en direction de la table du duo seul à seul, maintenant que Shaddy était partit, il allait pouvoir proposer quelque chose à sa recrue, mais il devait attendre le bon moment pour le faire. Et bien qu'il avait une ouïe particulièrement développée, il ne pouvait déceler le moindre mot qu'ils s'échangeaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haneko

Haneko
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 29
Inscription : 28/05/2018
Messages : 63
Zénis : 28000
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Icon_minitimeMar 15 Jan - 20:23

Kyubi dû ce retenir de rire. Il pensait vraiment qu'il l'avait suivit poru une friandise ? Certes, il était un animal et quémandait quelque fois pour avoir quelque chose à ce mettre sous la dent, mais ce n'était pas pour ça qu'il était venu. Il prit tout de même la peine de ce baisser et de renifler la friandise, ce demandant tout de même de quoi il s'agissait, puis il la mangea et en fût conquis, cela ce vit à sa queue qui bougeant frénétiquement de gauche à droite, avant de ce stabiliser. Il s'assit, puis scruta le patron avec un regard fixe tout en libérant ses pouvoirs de télépathe faisant ainsi briller sa marque sur son front.

> Bien que je ne suis pas venu ici pour me restaurer, je te remercie tout de même. Haru et Haneko seraient meurtris si tu disparaissais sans leur dire au revoir. Tu es faible, ce n'est pas prudent de ce balader tout seul, même pour un sale type qui n'a pas hésité à lever la main sur une fillette et qui me fait passer pour un méchant. Je sais ce que tu es, je l'ai compris en entendant le récit que m'a fait Winry, je m'en doutais un peu, car la vieille démone-sorcière avait une odeur qui me rappelait la tienne, j'ai donc eu la confirmation que tu étais un démon, mais malgré le fait que tu en sois un, une question me taraude encore l'esprit... Shaddy a dit tout bas que tu allais bientôt mourir, comment est-ce possible ? C'est une blague de sa part ou c'est la vérité ?

Parlant par télépathie au démon, d'une voix très calme, le renard espérait avoir les réponses qu'il désirait entendre. Du côté d'Haneko, cette dernière avait dû ce retenir de rire lorsqu'il avait dit que l'esprit était un peu pervers et de ce qu'elle avait pu voir, avant qu'il ne parte, elle ne pouvait que lui donner raison.

"Oui, on dirait"

Ensuite, lorsqu'il lui dit qu'il avait sûrement dû voir ce champ dans un livre de contes, elle eu l'air un peu sceptique, car en y réfléchissant quelques minutes, il pouvait peut-être s'agir d'un souvenir oublié, mais elle préféra ne pas en dire d'avantage. Par contre, lorsqu'il lui dit ce qu'il allait arriver, s'il la guidait dans un pareil endroit, la miss ne pu ce retenir de rire, riant un petit moment, avant de lui fiare un grand sourire.

"Oh on voit que tu m'as bien cernée ahah ! Par contre, si tu veux vraiment un château et un champ de barbe à papa, je peux te créer tout cela, enfin je suppose, en tout cas, quand je les recontrôlerais à la perfection"

Par la suite, il répondit à ce qu'elle disait concernant le patron, ce qui fait qu'elle ce mit à réfléchir, car en effet, il était dur de savoir ce qui pouvait faire plaisir à un démon, a part s'amuser avec des jeunes filles pour... Haneko chassa cette idée de sa tête en secouant vivement cette dernière, tout en rougissant et en ce demandant qui lui avait fourré un tel souvenir dans la tête, ce disant que c'éait peut-être Kaito, pour lui faire une farce. Quoiqu'il en soit, elle ne pouvait rien dire sur le fait que Chester ne vieillissait pas, car c'était normal pour un démon de garder son teint frais d'antan.

"De ce que je me souviens, je n'ai jamais eu un vrai travail, alors je sais pas trop ce qu'il faut faire, mais si tu lui en parles, il saura sûrement ce qu'il faut que tu fasses pour pouvoir l'aider et puis, tu sais, il y a des gens qui ne prennent jamais de rides et qui sont toujours jeunes, ça arrive. Par contre, je ne sais pas ce qui pourrait lui faire plaisir, a part une autre pair de bretelles de rechange comme il possède, car il semble particulièrement bien les apprécier"

Par la suite, Haneko ce remit à rire, surtout face aux réponses du jeune homme, semblant être amusée par ses propos et trouvant que c'était triste qu'on lui fasse pas plus de compliments, car il les méritait, de plus, il était vraiment chou avec ses joues rouges. Mangeant avec entrain son dessert, lorsqu'elle eût terminé, elle ce mit dans la même posture que son jeune ami, soupirant de complaisance, avant de scruter le ciel.


"Le repas était exquis, cependant, il va bientôt falloir que je parte. Je ne vais tout de même pas squatter vos tentes alors que j'ai le moyen de rentrer à la maison avec mes pouvoirs. J'ai vraiment adoré notre journée, j'espère que tu seras partant pour une nouvelle chasse au trésor made ni moi ! Enfin, je vais quand même attendre que Chester et Kyubi reviennent, je crois qu'au final ils s'apprécient"

Haneko continuait de fixer les étoiles en parlant de retourner chez elle, puis elle abaissa son regard pour fixer le jeune homme en rigolant, lui proposant de faire une nouvelle balade musclée dans la forêt, comme ils l'avaient fait aujourd'hui. Ensuite, remarquant l'absence des deux compères, elle fit une réflexion qui était out à fait fause, car si Kyubi l'avait suivit, c'était pour eux deux qu'il l'avait fait et également pour parler seul à seul avec le démon, rien de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru

Haru
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 20
Inscription : 03/03/2018
Messages : 89
Zénis : 42500
Statut : Bon

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Icon_minitimeMar 15 Jan - 21:38

Et oui, c'est qu'après une seule journée de mésaventures entre la forêt, le chêne d'une sorcière cinglée et les pitreries du cirque, il commençait à bien connaître son amie. Du moins, le côté qu'elle lui montrait, car celui qu'elle cachait au fond d'elle sans en avoir de souvenirs complets dessus, Haru ne le connaissait pas. Suite à sa proposition de contruction de chateau et de champs de barbe à papa grâce à ses pouvoirs, le jeune homme ne pu que lui faire un grand sourire. 

"Oh, oui, j'aimerais beaucoup que tu m'en fasse !"

Ensuite, il remarqua que la demoiselle semblait réfléchir plutôt sérieusement mais que deux secondes plus tard, elle se mettait à rougir avant de lui dire en retour ce qu'elle pensait sur la question du travail. Et elle avait raison, il fallait qu'il prenne l'initiative de proposer son aide au patron en lui demandant quoi faire. S'il avait fallut le faire un peu plus tôt dans la journée, le jeune homme n'aurais sans doute pas osé le faire mais après les péripéties qu'ils avaient vécus aujourd'hui, il se sentait assez sûr de lui pour aller lui demander franchement. Elle lui raconta aussi qu'il était normal que certaines personnes restent jeunes assez longtemps, ainsi que son hypothèse sur ce qui ferait plaisir à son patron. Haru lui répondit alors en hochant la tête, même s'il avait commencé sa phrase par une réplique plutôt bête en se grattant la tête comme un idiot.

"Sauf si le métier de déesse est accepté, enfin, je crois. Tu as raison, dès qu'il revient, je l'attrape et je lui demande ! Ha ha ! Enfin, attraper...ça euh... c'est une façon de parler, hein... Je ne vais pas le ligoter non plus. Il en a de la chance de rester jeune, j'espère que le temps ne me brisera pas le visage trop vite...Ah, mais oui, c'est parfait ! C'est vrai qu'il aime bien en mettre, mais elles se ressemblent un peu toutes, je trouve ! Tu viens de me donner une idée."

Haru semblait déjà déterminer à aller lui en chercher des neuves de recharges, des comme il n'aurait jamais vu, car il n'en avait pas l'air mais le clown en blanc était le prince de la débrouille quand il s'agissait de beaux vêtements et accessoires. Il était tout content à l'idée de pouvoir faire une surprise à quelqu'un qui ne s'y attendait pas. Lorsqu'il eu finit son dessert, Haru digérait toujours dans le fond de sa chaise et le même comportement qu'adopta la demoiselle le fit sourire. Jusqu'à ce qu'elle ne lui dise qu'il était bientôt l'heure pour elle de les quitter, ce qui rendit le jeune homme un peu triste. 

"Oh, oui, c'est vrai... Oui, je comprends... Tu vas me manquer... Oh, moi aussi j'ai apprécié notre journée et évidemment que je suis partant pour une nouvellle aventure au pays des fous avec toi ! J'adore les chasses au trésor !"

Le jeune homme semblait vraiment sincère lorsqu'il s'adressa à elle, il avait déjà hâte de la revoir et de l'accompagner dans ses folles excursions. Qui sait s'ils n'allaient pas découvrir de nouvelles choses encore plus surprenantes et d'autres créatures encore plus fantastiques ? Haru ne voulait pas oublier, ni cette journée, ni elle d'ailleurs, de toute façon comment pourrait-il l'oublier ? Un être divin aussi puissant et formidable comme amie, c'est une personne unique, une personne en or dont le souvenir reste à jamais gravé dans la mémoire.  Mais pour le moment, il fit comme elle et attendit que son patron et Kyûbi reviennent.

(HS : Dsl, celui-là est un peu court xD Je répartis en deux postes ma longuer)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 20
Inscription : 07/10/2018
Messages : 119
Zénis : 58000
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Icon_minitimeMar 15 Jan - 23:03

A en voir la queue du renard qui s'agitait dans tous les sens, le patron de cirque en conclut qu'il avait apprécia la friandise qu'il lui avait offerte. Néanmoins, il commença à se demander ce qu'il se passa lorsque l'animal se stabilisa pour le regarder fixemment, assis par terre. Et une voix s'éleva jusqu'à ses oreilles, une voix qui ne semblait pas appartenir ni à l'un des membres de la troupe, ni même à n'importe quel humain. Ce n'est que lorsque la marque de l'animal se mit à briller qu'il réalisa ce qu'il se passait, c'était bien le compagnon de la déesse qui s'adressait à lui. Et quelles paroles ! Si Chester s'attendait à ce qu'il lui parle...Il semblait ravi du repas qu'il leur avait offert et lui fit comprendre qu'il ne devait pas s'enfuir avant d'avoir salué Haneko, par contre pour ce qui était de la suite de sa réplique... Le démon ne s'y serait pas attendu. Ce renard n'était pas bête pour un animal et il avait une sacrée répartie. 

"Hm, pourquoi s'inquiéter d'un être comme moi bien que je sois faible ? Ce n'est pas non plus prudent de se balader avec moi en pleine nuit, je ne crains pas les forêts sombres... Tout comme je n'ai aucune peur des prédateurs qui peuvent y habiter, au contraire...Et si le sale type a décidé qu'elle méritait ses coups, c'est qu'elle n'avait rien à faire à fouiner dans ses affaires. C'est la politesse, je crois, non ? Et je trouve avoir été plutôt indulgent avec elle sachant que j'aurais très bien pu la renvoyer directement, mais je ne l'ai pas fait. Parce que quoi que vous puissiez imaginer, j'en ai bel et bien dans le crâne, je ne suis pas une brute sans cervelle qui agit comme un bourrin."

Il en avait, dans et derrière la tête. Le démon grinça des dents lorsqu'il lui parla de cette fameuse sorcière à laquelle Chester était bien déterminé à rendre visite. Puis souria longuement lorsque le renard lui demanda si ce qu'avait dit Shaddy tout à l'heure le concernant était vrai où non, sachant que Chester n'en avait pas eu écho. Il souriait, mais serrait tellement le poing d'agacement contre le clown de quartier que cela finit par briser toutes les lampes à huile en verre du kiosque. Shaddy voulait décidément lui faire la totale aujourd'hui et le pire c'est que le démon ne voyait toujours pas pourquoi il avait agit ainsi si cruellement envers lui. Jusqu'à ce qu'il eu une idée qui lui parcoura l'esprit : Et si Shaddy n'avait pas apprécié qu'il se montre trop proche de leur marionnette alors qu'elle était bourrée ? Et comme Shaddy voyait tout, il pouvait l'interprêter autrement. Cela devait sûrement être cela, mais même s'il redoutait à se faire piéger ainsi par son complice, Chester n'allait en rien changer ses habitudes avec le personnel, les membres du cirque et Haru. 

"C'est possible, il est vrai que je suis un peu à part comme démon, je n'ai pas eu de chance là-dessus par rapport aux autres. Admettons que si l'un de vous, humain où animal se retrouve privé de ce qui leur ai nécessaire pour survivre pendant très longtemps, il finira par rendre l'âme. Il n'y a rien de plus simple, sauf quand cela se complique avec des règles qui viennent empêcher ces êtres vivants d'accéder à ces vivres. Dans ce cas là il n'y a que deux solutions possible, soit on se laisse mourrir où soit on utilise ses forces jusqu'à l'épuisement et la mort totale. Dans un sens, les deux chemins mènent à la fin de tout, mais il y a bien une chose à laquelle on tiendra toujours. Les humains croient en l'espoir, c'est ce qui les gardes en vie malgré une vie parfois infernale. J'ignore si cela est propre à l'humain, mais dans mon cas, la seule chose qui me tient ici est ma propre raison de vivre. Enfin, si l'on peut appeler cela vivre pour quelqu'un de mon espèce."

Bien sûr, il n'avait volontairement pas révélé quelle était cette fameuse raison qui le tenait en vie. C'était un secret qu'il désirait garder uniquement pour lui-même jusqu'à la fin des temps, même s'il n'était plus que poussière. Concernant ce qu'il appelait fin de vie, il savait qu'il était imunisé contre un bon paquet d'objets visant à tuer, mais il y avait bien une manière de le faire disparaître. C'est ce qu'admettait l'excentrique. Sur cette dernière phrase, le démon se dit qu'il était peut-être temps de ramasser les assiettes probablement vides du duo de la table VIP. Il se mit alors en route après avoir adresser une brève parole au renard à qui il espérait avoir répondu de manière assez complète pour ce qu'il exigeait. 

"Ta maîtresse doit t'attendre, je présume."

Chester se rendit donc à leur table et prit d'abord l'assiette d'Haneko puis celle d'Haru sans dire un mot, décollant au passage les post-it du dessous sur lesquels étaient marqués les noms correspondants au dessert. En bon hôte, le démon demanda poliment ce qu'ils avaient pensé du repas. 

"Cela vous a-t-il satisfait ?"

Mais il ne put s'empecher de jeter un regard furtif chez Haru, il hésitait à lui demander quelque chose en face et de cette manière. Mais puisqu'il avait également ramené son assiette qu'il avait prit soin de prendre avant de quitter sa table, l'incube se disait que c'était sûrement le seul moment où il le pourrait, vu qu'il travaillait beaucoup trop pour prendre le temps de passer voir tout le monde sans être réglé sur le mode "coup de vent". Il tourna alors légèrement son buste vers le jeune homme pour le lui demander, après tout, des deux, il était bien celui qui ne devait pas douter. Patron et être démoniaque devaient se fondrent en une seule entité. 

"Dis, Haru, cela ne te dirais pas de...Euh...faire un tour au centre commercial avec ton vieux patron un de ces jours ? La lingère m'a fait remarquer que plusieurs de tes vêtements étaient irrécupérables à cause de l'usure. Bien sûr, tu n'aurais rien à régler. Et après, nous pourrions peut-être aller pique-niquer en forêt pour discuter un peu tous les deux. Qu'en dis-tu ?"

Le patron avait même sortit sa carte premium pour lui montrer qu'il se portait garant de toutes les depenses qu'il occasionnerait s'il acceptait. C'était à se demander ce qu'il lui prenait pour se montrer aussi avenant et gentil d'un seul coup. Un comportement bizarre pour un être comme lui vis à vis d'un humain, mais dans le cas présent il s'agissait plus d'une relation patron-employé. Bon, une relation patron-employé un peu trop ambigûe qui tournait presque à celle du parent-enfant mais ce n'était en aucun cas fait pour que l'on vienne se moquer de lui en disant qu'il était le préféré du chef. Ici en l'occurence, Chester l'avait sûrement proposé pour en savoir un peu plus sur le jeune homme sans avoir besoin de fouiller dans ses affaires, si cela en avait été autrement, on aurait simplement pu dire qu'il voulait juste passer du temps avec lui comme le ferait un ami. Mais il ne fallait pas oublier que le patron de cirque sous ses airs sympathiques, pouvait très bien avoir d'autres idées en tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haneko

Haneko
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 29
Inscription : 28/05/2018
Messages : 63
Zénis : 28000
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Icon_minitimeMer 16 Jan - 23:46

Haneko ne pouvait s'empêcher de craquer face à tant d'enthousiastes de la part du jeune homme. Ainsi, voici sans y prêter vraiment garde, le coeur du problème de la déesse, et qui en partie, avait fait ce décider ses parents bien plus vite que prévu, car ne pouvant rien refuser à Kaito, elle metait en action tous ses caprices du moment pour le rendre heureux, et ce problème, elle allait une fois de plus le répéter avec Haru, car elle était en train de ce demander comment elle pourrait faire quelque chose de convenable avec ses pouvoirs, lorsqu'elle les maîtriseraient à nouveau.

"Dans ce cas, ton souhait sera exaucé en temps voulu"

Elle était bien plsu qu esérieuse en disant ces paroles, même si elle souriait grandement. Par la suite, elle ce mit à ce demander en quoi être déesse pouvait être un boulot, car pour elle, c'était plus un amusement qu'autre chose, ne réalisant pas vraiment toutes les responsabilités que ce grade impliquait. En tout cas, si elle faisait payer ses services, elle ne demanderait pas grand chose en échange, tant que ce qu'elle ferait lui plairait, cela serait pour elle l'essentiel. Elle continua de l'écouter parler, en lui souriant gentiment contente qu'il finisse par avoir une idée.

"Oh je suis sûre que ton idée sera merveilleuse et si je peux t'être utile, n'hésite pas à demander. Si le métier de déesse existe, alors j'ai déjà eu mon payement"

Peu de temps après lui avoir dit qu'elle s'en allait, il eu l'air triste, ce qui la mit mal à l'aise, car elle ne voulait pas lui faire du mal. Cependant, elle était contente qu'il ce soit ressaisit, car elle n'avait absolument pas envie de le faire pleurer., ce n'était pas le but qu'elle désirait atteindre.

"Oh toi aussi tu me manques déjà Haru-chou ! Tu sais, dans une forêt, il y a beaucoup de créatures qu'on ne peut voir avec un simple oeil humain, je suis persuadée qu'en repartant à l'aventure, on découvrira des richesses encore mieux que des trésors"

Elle lui fit le même grand sourire angélique que tout à l'heure, semblant penser ce qu'elle disait, car elle appréciait beaucoup la compagnie du jeune homme qu'elle trouvait adorable avec ses bonnes valeurs morales et sa bonne humeur souvent au rendez-vous. Elle avait vraiment hâte de le revoir, même si elle ce demandait quand cela sera possible. Du côté de Kyubi, ce dernier écouta les propos du démon, avant de reprendre la parole.


> ça t'arrange bien ces excuses quand tu sais que pour le reste du groupe il est très dur de jouer bien avec un nouveau membre. Tu pouvais la punir d'une autre manière, mais de toute façon, parler de cette affaire ne nous mène nul part, c'est un dialoguqe de sourd, mieux vaut en rester là pour le moment... Ils te considère comme quelqu'un de confiance, c'est normal s'ils se font du soucis pour toi, tout le monde ce préoccupe de ses copains, c'est normal.

Peu de temps après avoir dit ce qu'il pensait, il répondit à ses interrogations et l'écouta à nouveau, sursautant lorsque les ampoules du kiosque sautèrent, car il ne s'attendait pas à ce qu'elles explosent. Ce demandant bien d'où venait cette colère refoulée, il tendit une oreille attentive pour entendre son raisonnement.

> Oh, je comprend mieux à présent ce que voulais dire Shaddy ! ça ne doit pas être simple de vivre en étant privé de ce qui nous permet de survivre, enfin je pense. En tout cas, j'espère que ce but te permettra de rester encore longtemps en vie.

Il avait l'air de tenir tellement à son objectif que le renard pensait qu'il tiendrait bien plus qu'une année, ce qui le rassura un peu pour les employés du cirque, car sans leur monsieur Loyal, le chapiteau serait incomplet. Il dressa les oreilles en entendant la dernière phrase du démon, semblant ne pas aimer ce qu'il venait de dire.

> Ce n'est pas ma maîtresse, je ne trompe pas une petite-copine, même si pour le moment, j'en ais pas. C'est ma coéquipière, on est un duo et j'ai pour mission de la protéger quoi qu'il puisse arriver !

Kyubi ce tenait droit en disant ces propos, semblant être des plus sérieux, puis lorsqu'il eût terminé de parler, sa marque disparut et il suivit Chester qui s'en retournait aux tables. Haneko fût contente de voir qu'il allait bien et que Kyubi était avec lui, comme elle l'avait prévu.

"Oh oui ! C'était un véritable délice !"

S'exclama vivement la jeune femme en ayant l'air très sincère. Par la suite, elle pu entendre Chester demander à Haru s'il voulait bien faire un tour au centre-commercial, avec lui, un de ces jours et aussi pique-niquer avec lui, ce que la déesse trouvait des plus adorables

"Oh c'est une chouette idée ! Je sens que vous allez bien vous amuser ! Bon et bien, merci pour le repas et pour l'accueil, je me suis vraiment bien amusée ici et j'étais vraiment ravie de faire votre connaissance. C'est vrai que vous êtes unique en votre genre, mais ce n'est pas ce petit grain d efolie qu'il faut à un cirque ?"

En disant ces mots, elle ce leva en s'appuyant à la table, tout en s'étirant, tout en faisant un sourire au démon, suivit d'un clin d'oeil, puis ceci fait, elle lâcha la table et ce tourna vers Kyubi. Ce dernier comprenant qu'ils allaient partir, hocha la tête, semblant être d'accord de ce choix, car il commençait à ce faire tard et si Haneko ne revenait pas, il allait finir en écharpe, donc c'était une sage décision de la part de sa jeune amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru

Haru
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 20
Inscription : 03/03/2018
Messages : 89
Zénis : 42500
Statut : Bon

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Icon_minitimeJeu 17 Jan - 1:22

Haru était ravi qu'elle veuille vraiment exaucer son souhait, même s'il ne compris pas tout lorsqu'elle lui parla de chose en échange.

"Ton paiement ?"

Bon, il ne comprenais pas trop ce dont elle parlait mais ce n'était pas grave. Elle souriait, alors cela lui fit oublier ce détail en souriant à son tour. Il savait bien que s'il avait une quelconque requête, il pouvait lui demander sans problème car elle l'aiderait avec plaisir. Concernant son idée, le jeune homme ne savait pas si elle allait être suffisante, mais cela ne coûtait rien de tenter. Et puis si cela venait du coeur, cela ne pouvait pas être mauvais. Par la suite, il fut plutôt content qu'elle lui dise qu'il allait aussi lui manquer, c'était vraiment quelqu'un d'adorable ! Et ce qu'elle lui dit par rapport aux créatures invisibles qui peuplaient les forêts ainsi que des richesses bien plus précieuses que des trésors le fit hocher la tête, signe qu'il était d'accord avec elle. C'est alors qu'il vit Chester arriver, suivit par le drôle de petit renard causant. En le voyant ramasser leurs assiettes tout en demandant leur ressentis sur le repas qu'il leur avait servi, le jeune homme constata qu'il l'avait écouté car son assiette était également vide.

"Un vrai festin, je ne te savais pas si cordon bleu ! J'aimerais savoir cuisiner aussi bien, mais avec la chance que j'ai, cela ressemblerait plus à un numéro comique qu'autre chose ! Ha ha ! En tout cas, ça me fait plaisir que tu ai mangé tout ce que je t'avais ramené. J'espère que tu te sens un peu mieux maintenant."

Haru était vraiment honnête, il se savait bien trop maladroit pour faire quelque chose de bien en cuisine. Néanmoin, le vide de son assiette le laissait pensé qu'il avait réussi à faire au moins une chose de bien pour quelqu'un d'autre. Et au moment où il s'y attendait le moins, son patron lui fit une proposition qui lui fit avoir les yeux tous ronds. Aller faire les boutiques et déjeuner avec lui au grand air ? Jamais il n'étais venu lui proposer quelque chose d'aussi amical, mais après tout s'il avait prit la peine de lui demander, c'est qu'il voulait vraiment le faire avec lui. Le joyeux luron pu également voir qu'il avait sorti sa carte premium en guise d'argument, ce qui le fit rire car il ne s'était jamais imaginé qu'une telle scène se produise. Evidemment, il avait un peu de son qu'il lui avait lui-même donné, mais s'il insistait, alors Haru n'y voyait pas d'inconvénient. Il se disait juste qu'il ne voulait pas trop en profiter car il ne voulait pas lui coûter trop cher non plus. Et puis il préférait garder ses sous personnels pour lui acheter une paire de bretelle sans qu'il ne le remarque une fois là-bas. Il était tout content de pouvoir s'acheter de nouveaux vêtements, ce qui lui fit se lever de sa chaise pour aller faire un câlin à son patron en guise de remerciements. Finalement, son comportement lui indiquait qu'il ne le connaissais pas assez pour déjà faire des conclusions sur lui. Avec cette sortie qui se planifiait, Haru allait sans doute en découvrir un peu plus sur son excentrique de patron et vice versa. 

"Bien sûr que ça me dis ! Je te remercie pour cette généreuse proposition, je ne m'y serais jamais attendu de ta part, ha ha !"

Et pendant qu'il était toujours proche de lui, le garçon ajouta une détail à son intension, à son tour de lui faire une proposition. 

"Au fait, j'aimerais savoir si tu pourrais me laisser t'assister dans ton travail. Comme tu travaille toujours trop, j'aimerais participer aux tâches pour que tu puisse souffler un peu. Bien sûr, je comprendrais si tu refusais à cause de ma courte ancienneté par rapport aux autres. Et tu n'as pas l'air si vieux que ça, je trouves que tu fais assez jeune, bien que je ne connaisse pas ton age."

Il lâcha son chef une fois qu'il eu finit de parler et constata qu'Haneko s'était déjà levée et qu'ils allaient bientôt partir elle et son renard. Mais le jeune homme, en bon gentleman, n'allait sûrement pas la laisser partir seule comme ça, il tenait au moins à la raccompagner à l'entrée. Et puis, comme il commençait à faire nuit, il ne voulait pas qu'elle se trompe de chemin en voulant sortir du cirque où trébucher sur quelque chose et se faire mal. 

"Attends, je tiens à te racompagner jusqu'à l'entrée ! Il commence à faire sombre et je ne voudrais pas qu'il t'arrives quelque chose en chemin."

Le jeune homme prit donc le soin de la ramener après voir dit à son supérieur qu'il allait revenir et lorsqu'il arriva vers l'entrée, il s'agenouilla discrètement près du renard pour venir lui tapoter gentiment la tête avant de lui sortir de sa poche une sucrerie au caramel en douce, le doigt sur la bouche pour qu'il ne dise par à Haneko qu'il lui avait filé une gourmandise de plus alors qu'il devait déja avoir mangé tout ce qu'il fallait pour être repu. 

"Tiens, c'est pour toi. Veilles bien sur elle et garde ça avec toi, je l'ai piqué en cuisine au cas où tu aurais un petit creux en route."

Puis il se releva et se tourna vers son amie pour lui prendre les deux mains et la regarder dans les yeux. 

"Il me tarde de te revoir pour une nouvelle aventure, j'ai vraiment apprécié tous les moments que nous avons passés ensemble, même si cela n'a duré qu'une journée. Je garderais ta barette bien au chaud avec moi, comme ça si j'ai un problème, je saurais que je ne suis pas seul et que quelqu'un veille sur moi ! En attendant, prends bien soin de toi. Et couvres-toi en rentrant, s'il te plait. Il fait très froid la nuit par ici et je ne voudrais pas que tu tombes malade à cause de nous ! Même si tu es sans doute immortelle... Enfin, désolé, j'avoue que j'ai tendance à m'inquiéter pour la santé des personnes que j'aime bien, voir même un peu plus que pour moi, ha ha !"

Et sur cette dernière phrase, il prit la liberté de la prendre dans ses bras pour chaleureusement lui faire un câlin d'aurevoir. Une étreinte amicale particulièrement serrée car sur le coup, il ne voulait pas la lâcher. Mais il allait malheureusement devoir le faire afin qu'elle puisse rentrer chez elle, en espérant qu'ils ne se fassent pas trop gronder pour avoir passé autant de temps hors de la maison et surtout avec des inconnus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chester

Chester
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 20
Inscription : 07/10/2018
Messages : 119
Zénis : 58000
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Icon_minitimeJeu 17 Jan - 2:59

Le renard avait raison, rien ne servait de continuer cette discussion au sujet de Winry qui n'avait plus d'intérêt quand le démon jouait au sourd. Il savait que des trois, Haru et Haneko étaient les seuls à sembler l'apprécier, du moins à les entendre parler. Mais il ne se serait jamais douté qu'ils s'inquiéteraient un peu pour lui en pensant qu'il était un de leur "copain" comme disait le renard. La confiance qu'ils avaient en lui montrait que le démon jouait son rôle à la perfection et c'était le principal, de toute façon, il sentait bien que la tension allait toujours rester électrique entre lui et le renard à cause de ce que lui avait avoué Winry. Mais il fut étonné que l'animal lui souhaite de vivre longtemps, cela semblait contradictoire avec ce qu'il lui avait dit juste avant. Mais bon, peu importe, le plus important était qu'il se garde le but qui lui tenait à coeur plus que tout au monde. Peut-être qu'un jour réussirait-il à en parler ? Rien n'étais sûr, mais pour le moment le patron de cirque gardait tout sous clef. Et concernant l'appellation de "maîtresse" qu'il avait employé en parlant d'Haneko, le démon ria du nez car il voulait dire propriétaire, maîtresse de l'animal et non le temre désignant une amante. Lorsqu'il revint à la table du duo et qu'il entendit leur réponse très positives à tous les deux, cela le fit sourire, comme s'il était content qu'ils avaient appréciés ce qu'il avait cuisiné pour eux. 

"Je vous remercie."

Il avait même eu envie de rire en entendant Haru s'imaginer cuisiner, c'est vrai que cela serait très drôle. 

"Je me sens mieux à présent, grace à toi."

Il mentait, bien évidemment. Car de toute façon, savoir qu'il vivait dans le même environnement que lui le rendait encore plus faible. Mais ça, il n'y pouvait rien. Contre toute attente, le clown au cheveux blancs accepta la proposition du démon, ce qui le ravi, voir plus lorsque le garçon se leva de table pour l'étreindre. A ce moment-là, l'excentrique avait une expression d'étonnement sur le visage comme s'il était vraiment surpris de le voir agir ainsi vis à vis de lui. Mais cela disparu dès que le supérieur fit de même en passant ses bras autour de sa lui, silencieusement en posant son menton sur son épaule. Cela faisait une éternité que personne ne l'avait tenu comme cela, et que lui aussi l'avait fait. En vérité, cela datait de l'époque où il travaillait pour son petit maître avant que ses parents ne le découvre. Et ce qu'ajouta ensuite Haru à son sujet lui fit encore plus baisser sa garde, car il ne pouvait pas résister à tant d'attention, surtout de sa part. L'incube tourna légèrement sa tête vers le cou de sa recrue pour remonter doucement sa chevelure avec le bout de son nez en humant son odeur et ajouta en expirant.

"Bien sûr, autant que tu le souhaites... C'est très aimable de ta part de te soucier autant de ce détail... Par contre, je préfèrerais garder mon âge secret... J'ai tendance à ne pas me sentir bien lorsque je m'en rappelle..."

Le démon déglutissa malgré que sa gorge soit devenue soudainement sèche, le nez de nouveau en face de son épaule, dans le vide. Et le jeune homme se décolla de lui pour aller ramener la demoiselle à l'entrée du cirque en le prévenant qu'il serait vite de retour. Pour lui, rester dans cette position était une telle tentation qu'il était bien temps que le jeune homme s'écarte de lui. Il écouta ensuite le petit discours de l'Haneko et ne pu s'empêcher d'avoir une pensée furtive qui fit jouer le démon avec le bout des manches de son pull. Sans même s'appercevoir que Winry, qui étais la seule à avoir observé la scène de loin le regardait maintenant d'un air dubitatif et inquiet tout en mangeant son flan.

"On va bien s'amuser, oui..."

Bien que dans les vapes, le démon salua gracieusement d'une courbette la déesse.

"Tout le plaisir était pour nous, mademoiselle Mizuiro. Vous avez vu juste, tout est mieux lorsqu'on y ajoute un grain de folie."

Et il les regarda s'en aller jusqu'à l'entrée, ne se faisant pas de soucis pour Haru qui lui avait assuré de revenir vite une fois qu'il l'aurait salué à son tour. Mais rien ne pressait pour le démon qui lui, n'étais pas en bon état pour attendre son retour vu la tête de shooté qu'il avait sur le moment. Alors, il écrivit un mot à son intension sur un post-it qu'il colla à la table, ramena les assiettes en cuisine et se dirigea vers sa tente. "Je suis parti dans ma tente me reposer", indiquait le bout de papier. Le patron de cirque sentait prit d'une envie de s'asseoir, il entra donc dans son chez-lui et s'assied sur son lit, le dos contre la toile de tente et la lumière se tamisa. Sans un bruit, il posa ses deux mains de chaque côté de son matelas.

"Encore un peu..."

Se souffla le démon à lui-même en tentant de ralentir une respiration accélérée qui le fit finalement expirer lourdement. Le pauvre devait vraiment mourir de faim de l'intérieur, mais il était forcé de rester tel quel sans se plaindre. Il ferma ensuite les yeux et se mit à caresser continuellement de chaque main la soierie de sa grande couverture, la bouche semi-ouverte. Et se mordit la lèvre inférieure. S'il avait trouvé la journée longue, la nuit présageait de l'être tout autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haneko

Haneko
Membre

UNIVERS 7
MembreUNIVERS 7

Féminin
Âge : 29
Inscription : 28/05/2018
Messages : 63
Zénis : 28000
Statut : Neutre

Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Icon_minitimeJeu 17 Jan - 19:53

Haneko fit bien exprès de ne pas répondre, car après tout, cela ne le regardait pas puisqu'elle avait obtenu ce qu'elle désirait. En faites, son paiement n'était pas cher, elle voulait juste avoir un ami en contrepartie de l'utilisation de ses pouvoirs, ce qui n'était vraiment pas cher, bien que pour elle, cela valait une valeur inestimable. Elle écouta alors la conversation des deux amis et puisqu'Haru avait eu ce qu'il désirait, elle avait levé un pouce en faisant un grand sourire, étant contente qu'il ait trouvé le courage pour lui faire sa demande. Par contre, l'imaginer en cuisine la fit rire, parce que s'il était aussi doué qu'elle, le pauvre Chester n'allait pas mangé grand chose. Par la suite, lorsqu'elle ce leva, Haru lui dit de l'attendre.

"Oh merci, c'est très gentil à toi !"

S'exclama la demoiselle lorsqu'il ce proposa pour la raccompagner à l'entrée du chapiteau. En soit, c'était une excellente idée, car sinon elle aurait réussi à ce perdre en voulant s'en aller, ce qui n'aurait pas été très malin de sa part. Chester lui fit une courbette, ce qui la fit également sourire.

"Super ! Pour moi aussi c'était un plaisir ! A bientôt !"

A la fin de sa phrase, elle lui fit un petit signe de la main pour lui dire au revoir, puis elle lui tourna le dos et s'en alla, suivit de très près par son renard, qui était plutôt content de ne pas revoir le démon de si tôt. En chemin, Haru lui donna une friandise en lui disant de ne rien dire et de garder toujours un oeil sur sa partenaire.


> Merci, t'inquiète, c'est ma mission quotidienne, comme tu as pu le constater, elle est pas simple. T'en fait pas, on reviendra te voir
Il frotta un peu son museau contre sa jambe, tandis que sa marque s'éteignait. Ce mettant à sucer sa friandise, il suivit les deux amis et ne fût pas surprit de la scène qu'il avait en face de ses yeux. Haneko, quant à elle, faillit pleurer en entendant tout ce qu'il venait de lui dire, puis en sentant son étreinte sur son corps, car elle trouvait tout cela très émouvant.

"Tu es tellement gentil... Toi aussi prend soin de toi ! Je reviendrais très bientôt. J'espère qu'à mon retour tu me narras ton pique-nique avec ton patron, je suis sûr qu'il sera très passionnant !"

Dès qu'il la lâcha, de la lumière ce dégagea du corps de Kyubi, aveuglant tut le monde, puis lorsqu'elle eût disparut, on pu voir que le renard était devenu gigantesque et et qu'il possédait à présent neuf queues. Haneko fût surprise, puis un grand sourire ce dessina sur son visage avant qu'elle ne ce précipite vers lui pour lui faire un gros câlin, ne remarquant même pas que sous le renard, il y avait un symbole de ses neuf queues placées de façon à ce qu'elle forme une étoile dorée.

"Wohahah t'es trop génial mon Kyubi d'amour ! Je savais pas que tu pouvais fair eça, enfin je l'avais oublié ! Allé en route !"

> Moi non plus, mais je pense que c'est moi qui doit te ramener à la maison, alors c'est parti !

"Au revoir Haru-chou !!!"

Après s'être échangés de brèves paroles, Haneko l'avait lâché, puis elle avait sauté sur son ami à poils, ce tenant même à ces derniers pour atteindre son dos, s'asseyant sur lui comme un s'assied sur un cheval, puis une fois qu'il fût sûr qu'elle était bien agrippée à lui, il s'élança sur une route parsemée d'étoiles, tandis qu'Haneko faisait un signe de la main au jeune homme avant qu'elle ne soit trop loin pour le faire. Très rapidement, elle ce retrouva à la maison et dès qu'ils furent à la porte, Kyubi retrouva sa taille normale, tandis qu'une porte s'ouvrit et que Kanashi en sorti, leur donnant à tout deux une fessée mémorable, ce qui fait qu'ils avaient tout les deux la même posture en ayant les mains sur leur derrière en criant de douleur, car Kanashi savait très bien donner ce genre de correction.


- ça vous apprendra à partir sans prévenir et revenir aussi tard ! J'étais morte d'inquiétude ! La prochaine fois, laisez-moi un post-it ou je sais pas, mais faites en sorte que je me ronge pas les sens toute la journée !

Après avoir promit de ne plus recommencer, tout le monde rentra à l'intérieur de la maison de vacance et après avoir tout raconté à Kanashi, les deux amis allèrent ce coucher, étant trop fatigués par leur journée pour avoir la force de faire quoi que ce soit d'autre.

HS : Voilà, le rp pour Haneko est terminé. Le rp était super !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Vide
MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose - Page 5 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Dragon Ball Evolution :: RPG - UNIVERS 7 :: Planète Terre :: Forêt-
Sauter vers: