AccueilPortailBoutiqueFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Haneko
Membre

Féminin
Âge : 28
Inscription : 28/05/2018
Messages : 16
Zénis : 6000
Statut : Neutre

MessageSujet: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Sam 11 Aoû - 0:10

HS : Bon, je me lance, en espérant que mon rp ne soit pas nul... Tout le monde est le bienvenue dans les aventures farfelues de mon perso =)

Alors qu'on ne la regardait pas et que tout le monde était en grande discussion, Karyline en avait profité pour fuguer, pensant qu'elle avait besoin de menr son enquête sur sa véritable identité et son véritable nom, ailleurs et sans l'aide de quiconque, ce qui l'avait menée dans un bar oÙ elle avait entendu des vieux marins discuter de pleins d'histoires très étranges. Lorsque tout le monde s'était tut, elele leur demanda qu'on lui narre des hrécits sur des gens amnésiques, pensant que s'il y avait des légendes à ce sujet, ils le sauraient. Tout le monde éclata de rire, ce qui ne lui avait pas plu, mais heureusement, on lui conseilla d'aller en forêt, car c'était là-bas que vivait le plus de vieux érudits, et crédule, la demoiselle pensant qu'ils avaient raison, s'y rendit. Tout d'abord, elle sorti du bar et s'en alla retrouver son compagnon à quatre pattes qui l'attendait dehors, l'air d'avoir hâte de connaître toutes les informations qu'elle avait récoltées.

> Alors ?

"On en saura plsu sur nous en allant trouver un vieillard dans une forêt !"

Comprenant ce que lui disait son renard, la jeune femme lui répondit en ayant un large sourire aux lèvres. Mettant sa main sur la tête de l'animal, une lueur dorée les entourèrent, avant de les téléporter à l'endroit précit. S'en étonnant, Karyline avait, à la base, juste désiré faire une caresse à son ami, elle ne pensait pas que sans le vouloir, elle arriverait à les téléporter, ce qui la fit sourire davantage. Ce mettant alors à scruter tout ce qu'il y avait autour d'elle, Karyline semblait être enchantée.

"Allez Kyubi on va partir à la chasse à l'ancêtre, ça va être captivant !"

Déclara la jeune femme avec enthousiaste. Ce lançant ce défi en étant toute seule pour l'accomplir semblait lui faire très plaisir. Enfin, elle n'était pas totalement seule, car Kyubi veillait sur elle, ce qui inquiéterait donc moins Kanashi ou Peter, car sans gardien, la déesse amnésique ne pouvait ce débrouiller et ce sortir des multiples danger auxquels elle pourrait être exposée. En songeant à ce détail, Kyubi ce senti très important, car s'il arrivait quelque chose à son humaine préférée, il savait pertinemment qu'on ne le lui pardonnerait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Haru
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 6
Zénis : 2500
Statut : Bon

MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Sam 11 Aoû - 21:08

Comme à son habitude, Haru s'était levé de bonne heure pour s'échauffer et bien se préparer avant que les répétions du cirque ne commencent. Il était de bonne humeur, comme toujours bien sûr mais il était tout particulièrement excité car aujourd’hui était la première fois qu'il allait travailler en équipe pour un tout nouveau numéro. Il quitta alors sa tente pour aller sous le chapiteau s'étirer un peu et pendant que son corps était occupé, il eu une brève pensée pour ce qu'il avait laissé dans sa petite campagne perdue. Peut-être aurait-il dû prévenir ses frères de ce qui lui était arrivé en venant à l'étranger ? se disait-il. C'est vrai qu'il n'avait pas eu le temps de les informer de sa situation tellement il était absorbé par sa nouvelle activité, mais peut importe, Haru finit par se dire qu'il pourrait le faire plus tard. De retour sur la piste donc, le jeune clown ne perdit pas de temps pour se mettre au travail et commença a répéter en duo avec l'un des autres membres de la troupe. Seulement il y avait un tout petit problème qui vint menacer le bon déroulement des choses, c'est que le garçon aux cheveux blancs se sentait un peu plus tendu que d’habitude dû à une nuit quelque peu agitée à cause d’un cauchemar. Chose banale pour le commun des mortels mais Haru lui n’en avait fait jusqu’à là et cela l’avait quelque peu perturbé. D’ailleurs ça n’arrangeait pas son partenaire qui du coup peinait à exercer correctement le faux numéro comique de tango avec lui. Chester, le clown aux cheveux verts qui s’était chargé de recruter le jeune homme surveillait les répétitions d’un œil de lynx et ce qu’il vit ne l’enchanta pas beaucoup. Haru eu un léger frisson d’angoisse lorsqu’il vit l’aîné progressivement arriver dans sa direction l’air fermé et son visage se crispa lorsque celui-ci prit la place de son partenaire afin de lui montrer l’exemple. Le pauvre garçon n’arrivait tellement plus à suivre la cadence qu’aussitôt la dance effectuée, il s’écroula la face la première dans le sable et commençait même à en avoir des courbatures. Pour autant, le jeune homme se remit aussitôt debout sur ses jambes en toussant quelque peu, puis se frotta longuement le dos en lançant un regard surpris à Chester. Celui-ci se mit à sourire en le regardant, mains sur les hanches.

« Haha ! Tu ne crois pas que je vais continuer à te faire des faveurs rien que pour tes beaux yeux tout de même ? »

Jugeant bon qu’il devait prendre un peu l’air, le clown aux cheveux verts vint poser un panier en osier qu’il avait sortit d’un chapeau haute-forme dans les bras d’Haru qui le regarda aussitôt les yeux tous ronds.

« Va plutôt nous chercher des fleurs pour la nouvelle représentation au lieu de me regarder avec ces yeux de merlan frit, nous sommes à cours. Et profites-en pour te débloquer un peu tant que tu y est. »

Haru fit un sourire nerveux en tirant l’intérieur de ses poches vers l’extérieur pour signifier qu’il était  déjà fauché comme les blés. Alors l’aîné soupira et lui conseilla de partir en forêt, là au moins il n’aurait pas de mal à trouver tout ce qu’il lui fallait. C’est donc tout guilleret que le joyeux drille  sorti du chapiteau et qu’il prit la route vers la forêt. Une fois rendu sur place, Haru se mit à siffloter, écouteurs aux oreilles pendant qu’il s’amusait à traverser les bruissons et les obstacles qui se mettaient en travers de chemin. Il prenait son temps pour ramasser les fleurs qui lui étaient renseignées sur une petite liste ainsi que d’autres sortes, pour son bon plaisir. Les minutes passèrent et Haru continuait toujours de chercher des fleurs au beau milieu de la forêt sans avoir même prit la peine de prendre une montre avec lui, cependant il commençait à se gratter de plus en plus à cause du sable qui avait infiltré ses vêtements et la sueur des entraînements qui lui collait à la peau, ce qui le faisait se sentir désagréablement inconfortable. Soudain, il aperçu non loin de sa position ce qui pourrait bien lui sauver la vie : une rivière. Et c’est sans hésiter que le jeune homme en blanc céda à l’une de ses vieilles habitudes, se rendre près d’elle s’y et s’y baigner. Une fois qu’il se sentit suffisamment propre pour continuer sa cueillette Haru commença à se rhabiller et se frotta le cou avec quelques fleurs de cerisier histoire de sentir bon, ça lui rappelait son enfance. La seule chose qu’il regrettait c’était de ne pas avoir de quoi s’essuyer correctement les cheveux et se languissait d’attendre que le vent ne vienne lui sécher toutes les gouttes qui glissaient sous ses habits. Bien, plus que la veste et… se disait-il avant de s’apercevoir que sa veste n’était plus sur le rocher où il l’avait posée. Et pour cause, elle se trouvait dans le bec d’un cygne à quelques mètres en face de lui qui le fixait, se déroula alors un duel de regard entre l’animal et le garçon qui était très attaché à cette veste qu’on lui avait offerte. Il se mit alors à courir après l’animal qui tentait de s’enfuir avec, son panier au bras. Cependant, sa course s’arrêta lorsqu’il remarqua une silhouette au loin se rapprochant de plus en plus de l’endroit, il pouvait distinguer les traits d’une jeune fille aux cheveux violets habillé en uniforme bleu marine. Une étudiante ? se demandait-il, quoiqu’il eu tout de suite après le sentiment qu’il ne s’agissait pas de cela. Il remarqua également que la demoiselle portait un patch sur l’œil droit et qu’elle était en compagnie d’un renard. Curieux tout ça. Tellement curieux que le jeune homme en tomba par terre, son panier volant en l’air pour se retrouver sur sa tête de touriste désormais couvert de fleurs colorées.

« Aww… Oh, tiens Salut ! »

Souriait-il nerveusement à la jeune inconnue en se frottant maladroitement la tête, les cheveux trempés et couverts de fleurs. Mais quel clown décidément celui-là…

_________________

La vie est trop courte pour pleurer
Thème 1
Thème 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Haneko
Membre

Féminin
Âge : 28
Inscription : 28/05/2018
Messages : 16
Zénis : 6000
Statut : Neutre

MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Sam 11 Aoû - 23:27

Plus elle avançait et plus elle ce posait des questions sur ses pouvoirs. C'était étrange qu'ils ce soient manifestés sans son autorisation, c'était comme s'ils avaient compris qu'elle avait besoin d'un petit coup de pouce. Essayant de ne plus trop y penser, la demoiselle ce força à sourire, puis elle ce stoppa pour scruter un arbre, un beau chêne qui semblait être âgé à la vue de son tronc énorme. La voyant s'arrêter, son renard, plus grand que les autres, s'approcha, pis le renifla.

"Sans arbres, ont est rien ! Regarde comme il est vieux ! Il en a vu des choses durant sa vie !"

> Si c'est très important pour les êtres humains, alors les aider à pousser !

"Hey tu fais quoi espèce d'idiot ?! Ce'st un arbre sacré, va te soulager ailleurs !"

Cet arbre semblant avoir de l'importance pour son amie, le renard aux symboles étranges sur le front, leva la patte pour l'arroser à sa façon pour l'aider à rester en vie. Voyant ces méfaits, la demoiselle l'interpella et l'interrompit. Comprenant qu'il alalit faire une bêtise, il alla marquer un autre arbre avant de revenir vers la miss, qui soupira avant de scruter à nouveau de tous les côtés.

"Alors tu crois qu'elle ce trouve où la cabane du vieillard ?"

> Sûrement vers une rivière, il faut bien qu'il puisse ce laver.

"Oh ! Bonne idée ! Merci tu es le meilleur !"

Etant content d'avoir pu ce rattraper, Kyubi suivit son amie d'un air tout enjoué que cette dernière. En ce dirigeant vers un bruit, qui ressemblait à de l'écoulement d'eau, Karyline pensait qu'elle allait atteindre son but. C'est alors qu'elle vit un cygne qui était en train de partir avec une veste, sûrement piquée à un être humain. Scrutant son compagnon, celui-ci comprit c equ'il devait faire, alors il s'en alla à la suite de l'animal, tandis que la jeune femme pu assister à l'apparition d'un jeune homme qui tomba par terre.

"Alors ça, c'est un fruit pas banal qui vient de ce décrocher de la branche d'arbre !"

S'exclama Karyline en ayant l'air à la fois étonnée et amusée. C'est lorsque le panier tomba sur la tête de l'être vivant que la miss ce mit à rire. Il avait l'air beau avec ses fleurs multicolores et son drôle de chapeau renversé sur son crâne !

"C'est un sublime couvre-chef que vous portez avec beaucoup d'élégances ! La nature est sublime, n'est-ce pas ?"

C'était à ce demander si elle ce moquait de lui ou non, surtout avec son grand sourire. Elle ce baissa, prit le panier et le retourna, remettant les fleurs à l'intérieur, tandis qu'elle avait toujours ce sourire aux lèvres, car à vrai dire, elle trouvait son interlocuteur des plus comiques, même s'il n'avait pas dit grand chose.

"Alez, même s'il fait assez beau pour faire une sieste, ce n'est pas le moment de dormir, votre grand-mère doit attendre avec impatience les fleurs que vous lui apportez !"

Le confondant sûrement avec le Petit Chaperon Rouge, la fille pensait qu'il était attendu et si c'était par une personne âgée, elle ce disait qu'il serait bon d'aller trouver avec lui la vieille dame pour en apprendre plus sur ses origines, donc il était tout à fait normal qu'elle l'aide. N'écoutant pas le bruit que faisait les animaux à cause d ela veste, elle prit la main du jeune homme aux cheveux verts pour l'aider à ce relever. A cet instant, de la lumière dorée sorti de son corps quelques secondes pour passer dans celui du garçon pour disparaître aussi vite qu'elle était venue. Lâchant la main de l'inconnu, la demoiselle ce redressa vivement en reculant.

"Je... Je suis vraiment désolée !"

S'exclama la demoiselle en tremblant, tandis que son fidèle compagnon s'en revenait triomphant avec la veste dans sa gueule, qu'il lâcha prêt du garçon, avant de ce tourner vers la demoiselle, la scrutant avec un regard interrogateur, ce demandant ce qu'il venait de ce passer.

"Excusez-moi, je... Je voulais vous demander une information, mais je comprendrais que vous n'ayez pas envie d'écouter un monstre parler... CE.. C'était un plaisir de faire votre rencontre !"

Préférant ne pas le tourmenter plus longtemps, la demoiselle tourna les talons, commença à s'éloigner, pensant qu'il valait mieux qu'elle continue à chercher seule son érudit. Le renard ne sachant pas ce qu'il c'était passé, couru vers elle pour lui bloquer la route, ce qui la fit ce stopper. En faites, elle ne lui avait rien fait de mal, elle avait même fait tout le contraire, car elle venait de soigner les blessures qu'il s'était sûrement faites en tombant de son perchoir, sauf qu'ayant peur de ses pouvoirs, elle pensait qu'elle avait mal agit, ce qui n'était absolumetn pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Haru
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 6
Zénis : 2500
Statut : Bon

MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Dim 12 Aoû - 5:58

Les rires de la jeune demoiselle le firent sourrire, c'est vrai qu'en y repensant il se disait qu'il devait avoir l'air ridicule avec son panier sur la tête mais si ça faisait rire autrui, il ne ressentait pas de honte à celà. Ce qui étonna le jeune homme c'est la façon qu'elle avait de sortir aussi instinctivement des phrases pour se moquer de lui. Il ne savait pas si c'était en bien où en mal, mais ça l'amusa tellement qu'il ne pu s'empêcher de plaisanter en faisant semblant d'avoir peur.

"Pitié ne me cuisinez pas en gâteau, je suis tartophobe !"

Puis il regarda la jeune fille se pencher vers lui pour l'aider à remettre en ordre son pauvre petit panier, il était surpris d'autant de gentillesse de la part d'une inconnue, d'habitude les gens ne s'arrêtent pas pour aider une autre personne, pourtant c'est une qualité très appréciable. De plus, le grand sourire qu'avait son interlocutrice depuis le début de sa pitoresque apparition lui donnait l'air encore plus agréable, mais il restait toujours un peu intrigué par ce que l'inconnue pouvait bien être. En revanche, ce qu'il avait remarqué c'est que la jeune fille le prenait pour le Petit Chaperon Rouge, ce qui l'amusa quand il se rendit effectivement compte que le panier pouvait être trompeur. Il secoua légèrement les mains en guise d'erreur.

"Oh, ce n'est pas pour ma grand-mère, je fais juste une petite commission pour le cirque dans lequel je travaille. J'ai tout le temps que je souhaite ici et de toute façon je n'ai personne qui m'attends mis à part mon oreiller et ma couette ce soir. Vous trouvez vous aussi ? C'est vrai qu'il n'y a rien de plus beau et pur que la nature elle-même. J'ai toujours aimé m'y engouffrer, mais ce qui est dommage c'est de voir à quel point la population aujourd'hui ne la respecte plus autant qu'auparavant. C'est triste."

Haru se releva ensuite grâce à l'aide de la demoiselle et ressentit immédiatement un étrange phénomène qui se produisit au contacte de la jeune fille. L'espace de quelques secondes il avait ressentit une étrange sensation d'apaisement se propager dans tout son corps avant de s'évaporer comme par magie. De la magie, c'est ce qu'Haru avait immédiatement constaté et ça ne le choquait pas puisqu'il eu également l'occasion de croiser la magie dès son arrivée dans ce tout nouveau monde. Cela le fascinait, en quelques secondes ses courbatures avaient complètement disparues ainsi que les quelques égratignures que lui avait causé sa chute. Il ne pu s'empêcher de demander à la demoiselle.

"Vous êtes magicienne ? C'est incroyable comment les douleurs sont parties en si peu de temps !"

Mais il y avait quelque chose d'étrange quant au comportement de son interlocutrice, Haru pencha la tête d'un côté en se demandant ce qui avait bien pu pousser la jeune demoiselle à se rétracter et s'excuser pour si peu alors qu'elle venait de le soigner. il était aussi content de retrouver sa veste en parfait état qu'on lui avait ramené et une fois qu'il eu discrètement remercié le renard au crâne bien curieux, dirigea son regard vers la jeune fille qui semblait également vouloir quelque chose. Son attitude surprit le jeune homme qui essayait de comprendre ce qu'elle avait et lorsqu'il la vit brusquement retourner en arrière la première réaction qu'il eu fut de la suivre, il se demandait ce qu'il se passait. Aussitôt arrivé derrière elle, il lui fit d'un ton curieux.

"Mais que me dites-vous là, un monstre ? Je ne vois pas en quoi vous en seriez un, du moins je n'aurais aucune raison de vous considérer comme tel. Vous vouliez savoir quelque chose en particulier ? Je suis toute ouïe. Mais avant permettez-moi de vous demander votre nom, mademoiselle."

Et il restait planté là, attendant patiemment une quelconque réaction de sa part.

_________________

La vie est trop courte pour pleurer
Thème 1
Thème 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Haneko
Membre

Féminin
Âge : 28
Inscription : 28/05/2018
Messages : 16
Zénis : 6000
Statut : Neutre

MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Dim 12 Aoû - 14:42

Lorsqu'il lui fit sa petite blague, la miss ce mit à rire, semblant avoir apprécié son humour, ce qui n'était aps compliqué, car elle avait le rire facile, même si derrière tout cela ce cachait une grande tristesse et anxiété. Quand il lui parla de lui et de ce qu'il pensait de la nature, elle eût envie de lui répondre, sauf qu'elle ne le pu pas. Elle n'entendit pas sa question, elle était trop troublée par ce qu'il lui arrivait, ainsi que les bribes de souvenirs qui lui revenaient en mémoire et qui l'effrayait. Lorsqu'il la rattrapa et lui posa des questions en lui demandant ce qu'elle avait à lui demander, elle ne répondit pas, étant comme figée par le temps.

> Je t'en prie, dit-nous quelque chose !

S'il comprendrait le langage animal, comme la demoiselle, le garçon comprendrait que son ami s'inquiétait pour elle, enfin même sans comprendre, il devait l'avoir ressenti à cause de son regard. La miss était perdue dans ses pensées, le temps s'était comme arrêté autour d'elle, jusqu'à ce qu'elle sursauta lorsque le goupil frotta son museau contre sa main., un contact qu'elle n'avait pas senti arriver. La voyant revenir à elle, il soupira, ayant l'air rassuré qu'elle ait bien.


> Explique-lui, il a l'air d'être quelqu'un de bien.

Lui conseilla Kyubi en lui lançant un regard intense, lui faisant comprendre qu'elle devait ce confier à ce type, car il n'avait pas l'air méchant et puis, lorsqu'il avait récupéré la veste, il avait pu l'entendre rire à plusieurs reprises, donc il devait sûrement être gentil. La fille hocha la tête en signe d'approbation, au bout de quelques minutes de réflexions, puis elle ce tourna pour faire face à ce type aux cheveux verts.

"En faites, je suis amnésique, je recherche ma véritable identité et pour cela, j'ai besoin de trouver quelqu'un qui serait assez vieux et sage pour m'en apprendre plus sur moi, car ils savent tout, et puis, Kyubi a des marques étranges sur sa tête, peut-être qu'il sait ce que c'est et pourra me renseigner... Mes pouvoirs sont instables, je ne les contrôlent pas et j'ai remarqué qu'ils peuvent être bénéfiques, comme totalement terrifiants et je ne veux blesser personne... Je... J'ai souvent des bribes de souvenirs qui me reviennent en tête et savoir ce que j'ai pu faire par le passé me terrifie."

A voir son regard, on pouvait comprendre qu'elle n'était pas une menteuse, de plus, elle n'arrivait pas à l'être, elle était trop sincère pour cacher la vérité sur son passé et puis, cela pourrait peut-être l'aider à ce connaître mieux de lui en parler, il sait peut-e^tre des choses qu'elle ignore, on ne sait jamais.

"La personne qui m'a trouvée et hébergée m'a appelée Karyline, mais mon véritable prénom commence par un H, je n'arrive pas à m'en souvenir totalement et c'est très agaçant. Par contre, je pense comme toi, c'est triste qu'il y ait de moins en mins de nature ! J'adore tellement cet environnement, dommage qu'on ne puisse rien faire pour empêcher leur destruction complète, car il y a bien un moment où il n'y aura plus rien, tout le monde aura transformé les forêts en ville, c'est terrible ! Vous travaillez dans un cirque ? Euh... Hm... Qu'est-ce que c'est au juste ?"

Elle s'emballa un peu en parlant de la verdure, puis ce mit à rougir en ce rendant compte de ce fait et également lorsqu'elle ce rendit compte qu'elle n'avait jamais vu un cirque de sa vie ou du moins, elle ne s'en souvenait pas, donc, elle avait besoin de savoir ce que c'était en espérant qu'il ne ce rie pas trop d'elle. Kyubi, quant à lui, soupira, faisant ensuite une sorte de sourire en ayant l'air content qu'elle aille mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Haru
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 6
Zénis : 2500
Statut : Bon

MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Dim 12 Aoû - 21:44

Les yeux portés vers l'animal de compagnie de la demoiselle, Haru comprit vite qu'il y avait bien quelque chose qui la tracassait et c'est ce qui exepliquait sans doute pourquoi elle avait ce comportement particulier. Il semblait même que ce renard tentait comme qui dirait, de "veiller" sur elle, enfin c'est ce qu'il pensait au vues des mouvements de l'animal qui réussit finalement à la stopper. Aussitôt que la demoiselle se retourna face à lui, le jeune homme aux cheveux blancs ouvrit grand ses oreilles, ne se doutant pas que ce qu'elle allait lui répondre allait le laisser perplexe et quelque peu étonné. Néanmoins, il comprit enfin pourquoi la jeune fille, qui se nommait donc Karyline réagissait de cette manière à son intéraction avec lui. Il aurait aussi bien pu croire que celle-ci ne lui racontait que des fadaises, oui c'est vrai mais ce ne fut pas le cas. Tout au long de son explication, le clown aux cheveux de neige l'avait observé discrètement sans dire un mot et sans lâcher ses yeux, ou plutôt son oeil du regard pour vérifier la véracité de ses dires. Il avait maintenant la certitude en voyant sa franche expression qu'elle ne pouvait pas mentir au sujet de quelque chose  qui semblait si important pour elle. Bien qu'il était la plupart du temps d'humeur à plaisanter, Haru prit un air plus sérieux lorsqu'il repensait à l'amnésie dont souffrait Karyline, ça ne devait pas être très drôle de ne pas savoir qui l'on est et de se prendre en plus des souvenirs particulièrements saisissants à n'importe quel moment en pleine tête. Il n'avait pas envie de blesser la jeune fille avec des questions trop personnelles, mais il se demandait tout de même certaines choses comme par exemple si la puissance et l'instabilité de ses pouvoirs étaient si terribles que ce qu'elle avançait. Sans bouger, il acquiesça légèrement la tête en n'exprimant qu'un "Um" comme avaient constamment l'habitude de faire les japonais lorsqu'ils écoutent leur interlocuteur. Avant de prendre la parole.

"Je vois. Et bien, voyez comme je suis encore entier et mieux grâce à vous, je vous propose d'aller chercher cette vieille personne ensemble. Si vous êtes venue ici, c'est qu'il doit forcément y avoir quelqu'un qui puisse vous aider dans votre quête."

Il lui devait bien ça après tout, elle l'avait quand même guéri de ses quelques douleurs qui auraient encore gênées ses entraînements pendant plusieurs jours. Et puis d'ailleurs, converser est aussi un bon moyen pour se détendre après tout, même si ne sachant pas s'il avait le droit de la tutoyer il gardait tout de même un vouvoiement amical. Ce fit plaisir à Haru de constater qu'elle partageait son avis quant à l'environnement qui était de plus en plus menacé par les êtres humains. Lui qui avait toujours eu pour premier foyer la nature, il ne pouvait pas non plus s'imaginer un jour devoir marcher dans des forêts de béton où l'air ne serait que toxicité du aux nouvelles avancées technologiques voraces qui pourrait à long terme coûter la vie à la planète.  Mais il réfléchissait trop, Haru secoua légèrement la tête pour revenir à sa discussion en compagnie de Karyline et souria lorsqu'il s'apperçut qu'elle rougissait de gêne face aux choses qu'elles semblaient ne pas connaître, comme le cirque. Il se disait qu'elle n'en avait sûrement jamais vu de sa vie, alors il essaya de lui expliquer.

"Un cirque est une troupe souvent itinérante d'artistes qui proposent des numéros afin d'émerveiller, de faire rire le public et de le divertir. On y trouve généralement des acrobates, quelques fois des jongleurs ou d'autres personnes douées d'un talent en particulier comme cracheur de feu ou encore charmeur de serpents. Il y a également des dresseurs, dompteurs d'animaux du monde entier qui proposent des tours qui s'avèrent parfois dangereux, puis il y a aussi des magiciens et enfin des clowns, comme moi qui ont pour mission de faire rire petits et grands avec toutes sortes de pitreries. Même si bon, là....J'ai l'air de monsieur tout le monde sans mon maquillage."

Ria-t-il en se moquant quelque peu de lui-même avant de se mettre à fouiller dans son panier en osier, écoutant toujours la demoiselle.

_________________

La vie est trop courte pour pleurer
Thème 1
Thème 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Haneko
Membre

Féminin
Âge : 28
Inscription : 28/05/2018
Messages : 16
Zénis : 6000
Statut : Neutre

MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Lun 13 Aoû - 1:18

En l'écoutant parler, Kary eût des étoiles dans les yeux. Il était sérieux ? Il voulait vraiment l'aider ? Oh elle avait trop de chance, enfin c'était ce qu'elle pensait, car il était le deuxième garçon qu'elle rencontrait et lui aussi voulait l'aider. Ayant un grand sourire aux lèvres, elle ce mit à songer que malgré tous ses malheurs, elle avait quand même une bonne étoile qui veillait sur elle. Elle était vraiment très heureuse de ce faire des nouveaux amis dans chacune de ses nouvelles aventures, ce qui commençait à lui faire penser que sa perte de mémoire était une bonne chose, car elle lui faisait ce racheter de ce qu'elle avait pu faire dans le passé en aidant les autres et en ce faisant aider en échange.

"Vous voulez bien m'aider ? Oh merci ! Merci ! Merci !"

En le remerciant, elle avait mit ses bras autour de son cou et lui avait fait des bisous sur la joue, montrant toute sa gratitude envers son geste. Finissant par le lâcher, elle éclata de rire, contente qu'il n'ait pas peur d'elle et que les choses s'arrangent en sa faveur. Elle était motivée à fond pour trouver son ancêtre ! C'est ensuite que le jeune homme lui expliqua ce qu'était le cirque, ce qui lui fit avoir à nouveau des étoiles dans les yeux, ayant l'air émerveillée et conquise par le principe du cirque qu'elle avait l'air de trouver magnifique ! En voyant son regard intéressé, Kyubi fit mine de s'en aller en douce, ce qu'elle semblait remarquer.

"Tu t'en vas où toi ? Si on s'entraîne, on pourrait devenir célèbre en montant un numéro de super dressage !"

> Est-ce que j'ai une gueule à faire partie d'un cirque ? Je suis un animal sauvage à la base et je ne m'abaisserais pas à faire le beau pour un public que je ne connais pas juste pour les beaux yeux de madame ! J'ai ma dignité, moi, madame !

"Tu ne ferais pas un petit effort pour une cuisse de poulet ? Allez donne la patte !"

Karyline comprenait très bien ce qu'il lui disait, d'ailleurs, elle pouvait voir, à son air fier et à son petit détournement de tête qu'il ne semblait pas être consentant pour être son associé. La miss s'approcha de son ami et lui fit une proposition, ce qui eût l'air de le faire douter. Elle recula un peu et ce redressa en lui donnant un ordre, ce qu'il fit et de ce fait, la miss ce remit à rire. Elle lui fit un bisou sur sa patte et le relâcha, avant de ce tourner vers le jeune homme aux cheveux verts.

"Quel sacré bout-en-train ce Kyubi ! Au faites, c'est quoi votre nom ? ça vous dérange si on ce tutoie, vu qu'on semble avoir a peu prêt le même âge, ça sera plus simple poru ce parler, qu'en pensez-vous ? En tout cas, si je peux t'aider à ramasser quoique ce soit pour une future représentation, hésite pas à demander ! J'espère que je pourrais voir où tu travailles, je pense que cela serait très intéressant. Par contre, tu ne seras pas en retard si tu m'accompagnes, hein ? C'est que je ne veux pas te créer d'ennuis"

> Toute façon, tu en crée même quand tu le fais aps exprès.

Suite à son petit discourt, son renard ce permit une réflexion et pour toutes réponses, elle mit son doigt sur sa propre bouche pour lui faire signe de ce taire, car cette inforamtion, il n'avait pas besoin de la connaître, car il ce rendrait bien compte par lui-même qu'elle était une championne pour s'attirer des problèmes à cause du fait qu'elle ne savait pas trop ce qu'elle pouvait faire une catastrophe, heureusement, pour l'instant, tout va bien, espérons que cela continue ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Haru
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 6
Zénis : 2500
Statut : Bon

MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Lun 13 Aoû - 16:40

Le soudain enthousiasme de la jeune fille lorsqu'elle lui sauta au cou pour le remercier fit quelque peu rougir Haru. Il était peu habitué à ce genre de proximité avec une personne du sexe opposé, et surtout de recevoir des bisous. Néanmoins, même s'il ne savait pas vraiment comment réagir face à celà, il cru bon de se laisser faire et de rire. Rire que Karyline semblait avoir elle aussi suite à ses réponses, visiblement sa proposition avait dû beaucoup lui faire plaisir. Il avait également remqarqué qu'elle semblait particulièrement intéressée par le cirque vu les yeux remplis d'étoiles qu'elle avait, ça le fit sourrire. Elle avait l'air adorable comme ça. C'est ensuite qu'il observa le numéro assez drôle de la discussion entre Karyline et son renard, qui se nommait donc Kyubi. C'était fort mignon, pensait-il tout en regardant les deux individus se taquîner l'un l'autre, un sourire discret au coin de la bouche qu'il cachait en se soutenant le menton avec son poing droit. Une fois revenue vers lui, le jeune homme aux cheveux blancs ne pu s'empêcher de caresser amicalement et brièvement le haut du crâne de la demoiselle, profitant d'être un peu plus grand qu'elle en taille et ne pu s'empêcher de dire.

"Tu en est bien drôle, toi ! Vous devez faire une sacré équipe vous deux j'ai l'impression."

Le jeune homme avait rit un peu en disant celà, ce n'était pas tous les jours qu'il avait la chance de voir un tel duo atypique. Il se rendit tout à coup compte en écoutant ce que Karyline lui disait qu'il ne s'était pas encore présenté. Alors, Haru fit une révérence de pitre exagéré à la demoiselle sans se rendre compte que sa capuche allait lui retomber sur la figure et qu'un tas de confettis colorés se renversèrent aussitôt de l'intérieur de sa veste sur le sol.

"Moi, je m'appelle Haru, et je... Oh, zut, ce qu'il fait noir là-dessous !"

Le jeune homme s'empressa alors de se redresser pour remettre sa capuche à l'endroit, c'était sans compter l'état de ses cheveux qui allaient lui jouer un tour auquel il ne s'attendait pas. On aurait dit une méduse tellement l'électricité s'était emparée de sa fine chevelure blanche. Il ne pu rien faire d'autre que de coller ses mains dessus pour tenter d'atténuer le désastre, mais c'était peine perdue car aussitôt qu'il les retira l'état avait drôlement empiré. Il soupira de se voir ainsi, puis répondit de nouveau à la jeune fille, tout de même de bonne humeur.

"Oh, ne t'en fais pas. Si c'est le cas je m'arrangerais avec mon supérieur, et puis avec toutes les fleurs que j'aurais cueillies, il ne pourra rien me dire. Alors c'est d'accord, nous nous tutoyons. Et je serai ravi de te voir un jour passer là où je travaille, je pense que ça serait amusant ! "


Avait-il sourit amicalement à son interlocutrice tout en gardant à son coude le panier presque plein de belles senteurs. Il se demandait bien ce que cette aventure allait pouvoir lui réserver.

_________________

La vie est trop courte pour pleurer
Thème 1
Thème 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Haneko
Membre

Féminin
Âge : 28
Inscription : 28/05/2018
Messages : 16
Zénis : 6000
Statut : Neutre

MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Lun 13 Aoû - 19:26

HS : Je suis désolée, je ne sais pas pourquoi, j'ai lu "vert" pour les cheveux alors que c'est pas le cas, quelle baka je fais parfois x)

L'amnésique fût plutôt surprise lorsqu'il lui frotta amicalement la tête en profitant de sa petite taille pour faire ce geste qui n'était pas anodin, car les gens qui l'appréciaient, même s'il n'y en avait encore pas beaucoup, profitaient souvent de sa petite taille. Riant tout de même en lui faisant un grand sourire, elle lui montrait qu'elle ne lui en voulait pas. En disant ce qu'il pensait, Kyubi eût un air blasé, ce qui amusa la demoiselle, car cela faisait peu de temps qu'ils se connaissaient et il en pouvait déjà plus de ses bêtises.

"C'est sûr qu'on fait la paire ! Il y a peu de temps en arrières, je l'ai recueillis et il a pas voulu repartir dans la nature. C'est dingue hein ? C'est un peu comme si on s'était toujours connu !"

Le pire était que sans ce rendre compte, elle disait la vérité. Ces deux-là ce connaissaient depuis une éternité et malheureusement le destin avait voulu qu'ils se séparent et qu'ils ne ce souviennent plus des origines de l'un et de l'autre et encore moins de leur visage, c'était un peu comme si c'était deux inconnus qui ce rencontraient alors qu'ils étaient plus intimes, un peu comme un frère et une soeur, même s'ils n'étaient pas de la même espèce. En voant la pitrerie de son nouvel ami, la miss ce mit à rire, car il avait l'air tellement idiot avec sa capuche sur sa tête plus les petits bouts de papiers de toutes les couleurs qui s'échappaient, cela lui donanit un air des plus ridicule. Après avoir rit durant quelques minutes, la jeune fille, commençant à avoir des petites crampes dans l'estomac à force de trop rire, fini par lui répondre.

"Enchantée de faire votre connaissance monsieur Haru, le clown de la nature !"

Est-ce que ce n'était pas un peu long comme nom de scène ou comme surnom ? Karyline ce mit à songer qu'il lui fallait un bon surnom, même s'il n'en avait peut-être pas besoin, ce qui n'était pas grave, car au moins, il ce souviendra d'elle si un jour quelqu'un l'appelle ainsi. Aynat un air songeur, elle le vit tenter de ranger ses cheveux blancs, ce qui ne plaisait aps trop à ces derneirs, qui ne voulaient pas rester en place.


"Tient, comme çA, ça sera mieux"

Dit-elle en enlevant une barrette discrète qui tenait une partie de sa chevelure. Bon sur Haru, elle allait ce remarquer, mais qu'importe, après tout, c'est un clown, elle était persuadée que cela lui irait à merveille, alors elle la lui tendit, puis elle défit sa queue de cheval pour en refaire une toute aussi jolie que la précédente. Avec tout ce qu'elle faisait, c'était vraiment à ce demander ce qu'elle pouvait avoir de monstrueux, comme elle le disait si bien, car elle ressemblait plus à un ange qu'à une créature abominable, mais ce n'était que le dessus de l'iceberg qu'il voyait, après tout, elle pouvait partir en vrille à tout instant, à cause de ses pouvoirs instables tout comme sa personnalité. Tout en l'écoutant parler, son air enjoué eût l'air de s'accentuer davantage, ayant l'air contente de ce qu'il lui disait.

"Super ! Je sens qu'on va bien s'amuser tous les trois ! Oh je sais en quoi tu vas m'être utile Kyu-Kyu ! Va t'informer auprès ds animaux de la forêt ! Si quelqu'un peu nous aider, c'est bien un habitant du coin ! Hum.. Euh... Tu vas me prendre peut-être pour quelqu'un d'étrange... Enfin... Je sais comprendre le langage animalier et de ce fait, je peux avoir une conversation avec n'importe quel animal, c'est pratique, hein ? Vu que j'aime la compagnie de tous les êtres vivants, c'est pratique de pouvoir les entendre, comem ça, même quand il n'y a pas d'humains, je ne me sens jamais seule. Allez mettons-nous en route mon cher printemps !"

Maintenant, elle était sûre qu'il connaisse tout de sa personne, de toute façon, elle n'avait rien à caché et puis, plus elel parlait, plus elle pourrait avoir la chance d'obtenir de nouvelles informations sur les bouts de la chaîne cassée de sa mémoire. Le tirant presque avec elle, la mis s'en alla dans une direction en pensant que c'était la bonne, toutefois, étais-ce vraiment le cas ? La suite de l'aventure nous le dira en temps voulu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Haru
Membre

Féminin
Âge : 19
Inscription : 03/03/2018
Messages : 6
Zénis : 2500
Statut : Bon

MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   Hier à 22:19

(Désolé, j'ai eu un petit blocage d'écriture xD)

Le récit de la demoiselle quand à sa rencontre avec le renard surprit Haru qui ne s'attendait pas à ce qu'ils aient des liens si forts entre eux deux.Toutefois, le jeune homme se remit à sourire lorsqu'il vit que sa maladroitesse avait fait rire Karyline qui n'en pouvait plus, il se disait quand même qu'il ne fallait pas trop en abuser quand même car même s'il n'en faisait pas exprès, il ne voulait pas la tuer de rire. Elle lui avait même trouvé un surnom, il était vrai qu'Haru aimait être au contacte de la nature mais il se disait que vu son caractère, il manquait quelque chose. S'il aurait dû avoir un surnom, ce qui sera forcément le cas par la suite s'il veut percer dans l'univers du spectacle on lui aurait plutôt surnommé "pinson" en raison de sa gaieté où "candide" pour son côté souvent innocent.Néanmoins, il trouva mignon le fait qu'elle lui donnât un petit surnom, et puis il saurait la reconnaître si un jour il venait à entendre à nouveau cette appélation. Voyant que la demoiselle lui tendit une de ses pinces pour dompter ses cheveux rebelles, Haru lui répondit gentillement en la saisissant.

"Merci, hmm...Je vais être beau comme ça !"


Il allait de soi qu'il la lui rendrait une fois qu'il aurait à nouveau une tête plus présentable et moins gênante, il devait avoir l'air drôle ainsi.  Lorsqu'il entendit la demoiselle lui parler de ses aptitudes à comprendre le language animal, Haru ouvrit grand les yeux. Il trouvait ça cool d'avoir un tel don, de plus celà devait s'avérer très pratique dans certaines situations. Cela lui refit penser au conte de Blanche-neige bizarrement, vu qu'elle aussi pouvait comuniquer avec les animaux. C'est lorsqu'elle arriva vers la fin de sa réponse que le jeune homme eu un petit moment de mélancolie. Le fait de parler de solitude le ramena au mauvais rêve qu'il avait fait la nuit précédente, une sensation de vide puis d'écrasement envahissa de nouveau quelque peu le jeune homme qui avait soudainement une mine moins enjouée, voir mélancolique. Il releva un peu le regard devant lui lorsque Karyline le prit par le bras pour l'emmener avec elle dans une direction inconnue. Et il avait trouvé que le nouveau surnom qu'elle venait de lui attribuer était particulièrement bien trouvé, certes il s'agissait simplement de la signification de son propre prénom, mais il l'aimait bien. Il se frotta la tête d'un air perplexe avant de lui dire d'un air honnête.

"Espérons que les vieilles personnes soient coopératives, parce que si ce n'est pas gratuit, je tiens à te dire que je n'ai pas un sous en poche."

En plus, il avait toujours aimé le printemps, la saison du renouvellement de toute chose et des naissances de futures jeunesse florissantes. Haru suivit donc Karyline vers sa quête d'identité.

_________________

La vie est trop courte pour pleurer
Thème 1
Thème 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose   

Revenir en haut Aller en bas
 
Baladons-nous dans les bois et profitons avant que tout n'explose
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Dragon Ball Evolution :: RPG :: Planète Terre :: Forêt-
Sauter vers: